Jeu de rigueur - Dialogue entre Mothman et Géveil.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jeu de rigueur - Dialogue entre Mothman et Géveil.

Message par Magnus le Ven 17 Aoû 2012 - 8:15

Discussion approfondie entre MOTHMAN et GEVEIL

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.

Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages: 21884
Localisation: Wallonie
Identité métaphysique: Atypique
Humeur: Lunatique
Date d'inscription: 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeu de rigueur - Dialogue entre Mothman et Géveil.

Message par mothman le Mar 11 Sep 2012 - 1:06

On pourrait commencer comme cela : Qu'est-ce que dieu selon toi ?

Je serais tenté de dire que dieu c'est Tout, et que ce Tout regroupe des phénomènes bien au delà de ce que nous pouvons constater via nos perceptions...

mothman
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages: 189
Age: 29
Localisation: Un pied dedans, l'autre dehors...
Identité métaphysique: A quoi bon s'identifier à des idées ?
Humeur: Relax sauf incident
Date d'inscription: 14/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeu de rigueur - Dialogue entre Mothman et Géveil.

Message par Geveil le Ven 14 Sep 2012 - 9:21

Ah, j'ai été souvent absent et n'avais pas vu cette entrée en matière. Dans un mp, je te proposais le libre-arbitre, mais puisque tu le proposes, parlons de Dieu.

Par une abstraction, une distanciation considérables, je suis capable de concevoir qu'il pourrait ne rien y avoir. Rien de rien, pas le vide des physiciens, mais rien. Or, il y a, c'est ce "il y a" que je considère comme Dieu.

Les manifestations de ce "il y a " sont impermanentes,
Mais mon appréhension subjective de ce " il y a " est le sentiment de persistance du " je". Pas une des molécule de mon corps qui le constituaient à la naissance n'est encore là ou du moins à la même place, pourtant, depuis que j'ai pris conscience de mon identité, j'ai l'impression d'être toujours le même, et ce même est ce qui dit " je", c'est donc la même que le tiens, qui dit " je" lui aussi. C'est ce "je" que je considère comme Dieu, le sujet, ce qui ressent, ce qui éprouve à travers les myriades de manifestations du "il y a ".

Questions:
1- Dieu est-il une relation biunivoque, assimilable, superposable à une conscience cosmique ? ( Cf; mon texte " De la sensation à l'Être"
ICI )

2- Dieu, ce " il y a " pourrait -il un jour disparaître et il n'y aurait alors plus rien ?

3- La conscience cosmique est-elle coexistente au monde manifesté ?

Autre approche:
Parmi les humains, il en est qui sont particulièrement doués dans un ou plusieurs domaines, certains témoignent de facultés surprenantes, tels que Reinman, l'autiste du film bien connu, capable de compter instantanément plusieurs centaines d'allumettes. Par extrapolation, on peut concevoir qu' apparaisse un jour un demi-dieu capables de ce genre de performances et à la limite un être omniscient, omnipotent autrement dit Dieu.

Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages: 8765
Localisation: La terre
Identité métaphysique: universelle
Humeur: changeante
Date d'inscription: 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum