[Littérature générale]: "Le Suissologue - Un regard anglais sur la Suisse" - de Diccon Bewes.

Aller en bas

[Littérature générale]: "Le Suissologue - Un regard anglais sur la Suisse" - de Diccon Bewes.

Message par AC* le Dim 15 Fév 2015 - 19:03

Bonjour,

Je découvre actuellement "Le Suissologue - Un regard anglais sur la Suisse" - de Diccon Bewes.

-J'avoue que je ne m'attendais pas à ce qu'un Anglais se passionne pour la Suisse, mon pays que j'aime pourtant tant, à tel point que l'auteur a décidé de vivre à Berne.

"Je découvre" - ou disons que je suis actuellement à la quarantième page environ, sur environ trois-cents.

-Ce que j'en évoquerais:

  1. Selon moi, quelques approximations:

    1. Dans toutes nos langues nationales ((suisse-)allemand(s), français, italien, romanche(s)), on différencie la politesse (tu/vous), alors que l'anglais utilise simplement you. Je pense que c'est approximé, car d'après ma lecture de Frankenstein de Mary Shelley, il existe un tutoiement (historique voire désuet), qui est thu - ce qui fait qu'il existe un distinction pré-existante en Angleterre - en fait, actuellement, ils se vousoient tous.
    2. Les bonnes manières à l'apéritif (faire le tour de l'assemblée en se présentant par son nom). Il est précisé que si quelqu'un se présente en qualité de "Monsieur / Madame Untel", il convient de la vousoyer.
      -À mon avis, aucune obligation en ce qui concerne l'homme - pour une raison double: En stricte généralité, au contraire de "Madame vs Mademoiselle" (même si le titre de Mademoiselle est devenu officieux), le Mr. n'a pas à se distinguer du "Damoiseau" (Lol); par ailleurs, un homme n'est pas censé s'appeler "Monsieur", diminutif de "Mon seigneur" - à part éventuellement chez quelques catholiques haut gradés. Et ce à défaut de quoi il paraîtra aussi prétentieux qu'ignare. Bon, évidemment, dans les faits, même si un énergumène s'est présenté par "Monsieur", on tend à le vousoyer pour éviter de lui donner la honte.




  2. Quelques traits humoristiques comme les Anglais savent le faire:

    1. Un grande surprise à ce que nous répondions notre nom de famille au téléphone (et l'auteur précise bien: au cas où l'interlocuteur aurait oublié qui il appelait). Lol! Cependant, il faut remettre cela dans un contexte d'un des derniers pays à astreindre les citoyens masculins à l'Armée de milice - où l'on s'interpelle ainsi - à l'aune de cette raison, le phénomène paraîtrait moins surprenant.


  3. Moult précisions utiles; entre autres:

    1. Par exemple, le fait que contrairement aux Anglais, nous détestons parler de la pluie et du beau temps. L'auteur précise que les Suisses préfèrents se taire que de mener des conversations futiles.





Voilà en substance ce que j'ai noté.

Je précise encore que c'est loin d'être exhaustif; l'auteur est - si je puis le mentionner - une sorte de "Kant de l'humour" - même si le terme est un peu osé; le livre est un tel condensé informatif que son résumé ne mènerait qu'à lui-même.

Bonne et joyeuse lecture !
AC*
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2390
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum