La relativité appliquée au bonheur

Aller en bas

La relativité appliquée au bonheur Empty La relativité appliquée au bonheur

Message par Invité le Ven 15 Mai 2009 - 19:16

Quand je lis les descriptions des paradis, de la terre peuplée d'humains idéaux, de la souffrance qui aura disparu, je suis sceptique.

Notre monde est celui de la dualité: l'ombre n'existe que parce qu'il y a la lumière, la mort parce que la vie existe, le bonheur que parce que le chagrin existe.

Je pense qu'on ne peut pas avoir le bonheur tout seul, comme on ne peut pas avoir une pièce d'or sans avoir un coté à l'ombre et l'autre à la lumière.

La preuve, c'est que nous ne sommes jamais tout à fait heureux, ou alors pour pas longtemps. Mais si vous avez par exemple été cloué au lit avec de grosses souffrances, par la suite, vous éprouvez un bonheur intense simplement parce que vous n'avez plus mal, que vous pouvez vous lever, marcher, sortir... Puis on s'y habitue, et on souhaite autre chose, bref on n'est jamais content.

Si on se retrouve dans un jardin divin, où les plantes sont en pierre précieuses, les animaux apprivoisés, les rivières de champagne etc. ce sera fantastique au début puis on va s'ennuyer à mourir (oups ! pardon mdrrr), tout le monde qui est gentil c'est gnan gnan au possible. J'ai une copine comme ça, elle est adoraaable: cela me casse rapidement les pieds. Je préfère une petite confrontation de temps en temps, et la réconciliation est si bonne ! De l'imprévu, des petits chocs qui remuent, revitalisent..

Nous sommes le produit de cette dualité, et l'étape suivante est la suppression de la dualité, donc aussi de la sensation de bonheur et de souffrance. Ce sera autre chose (s'il y a autre chose)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La relativité appliquée au bonheur Empty Re: La relativité appliquée au bonheur

Message par Geveil le Ven 15 Mai 2009 - 22:17

leela a écrit:Je préfère une petite confrontation de temps en temps, et la réconciliation est si bonne ! De l'imprévu, des petits chocs qui remuent, revitalisent..
)
OK, alors es-tu prête à reprendre contact ? :sri:
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

La relativité appliquée au bonheur Empty Re: La relativité appliquée au bonheur

Message par Invité le Ven 15 Mai 2009 - 22:34

Gereve a écrit:OK, alors es-tu prête à reprendre contact ? :sri:
:ptdr: bien sûr:yahoo:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La relativité appliquée au bonheur Empty Re: La relativité appliquée au bonheur

Message par idrom le Ven 15 Mai 2009 - 23:29



La preuve, c'est que nous ne sommes jamais tout à fait heureux, ou alors pour pas longtemps. Mais si vous avez par exemple été cloué au lit avec de grosses souffrances, par la suite, vous éprouvez un bonheur intense simplement parce que vous n'avez plus mal, que vous pouvez vous lever, marcher, sortir... Puis on s'y habitue, et on souhaite autre chose, bref on n'est jamais content.

Ton raisonnement montre seulement que l'arrêt de la souffrance cause un soulagement qui est source d'un "bonnheur" , qui est loin d'etre le vrai bonnheur.


Si on se retrouve dans un jardin divin, où les plantes sont en pierre précieuses, les animaux apprivoisés, les rivières de champagne etc. ce sera fantastique au début puis on va s'ennuyer à mourir (oups ! pardon mdrrr),

c'est tes croyances, pas les miennes, et j'insiste sur le mot croyance parce que tu parles d'une chose que tu n'as jamais expérimenté et que tu ne peut qu'imaginer.



tout le monde qui est gentil c'est gnan gnan au possible. J'ai une copine comme ça, elle est adoraaable: cela me casse rapidement les pieds.

je pense qu'il faudrait que tu définisses le mot "gentil", pour que je puisse comprendre. quel est ta conception de la gentillesse?

dans le dico je vois cela:
Sens 1 Qualité de quelqu'un qui est gentil. Synonyme amabilité Anglais kindness
Sens 2 Parole, geste doux, aimable. Synonyme caresse
gentillesse : 1 définition

Synonymes

gentillesse : 13 synonymes.
Synonymes amabilité, aménité, attention, bienveillance, bonhomie, bonté, caresse, douceur, empressement, grâce, indulgence, prévenance, tendresse.


Est tu certaine de ne pas confondre la gentillesse avec la personnalité?
en tout cas si ta copine est telle que cela, garde la c'est un trésor.

idrom
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 417
Localisation : France
Identité métaphysique : aucune, rien, a pu
Humeur : sais pas
Date d'inscription : 04/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

La relativité appliquée au bonheur Empty Re: La relativité appliquée au bonheur

Message par Invité le Sam 16 Mai 2009 - 6:51

c
C'est tes croyances, pas les miennes, et j'insiste sur le mot croyance parce que tu parles d'une chose que tu n'as jamais expérimenté et que tu ne peut qu'imaginer.
Au contraire, je l'expérimente tous les jours, à chaque instant de ma vie. Nous vivons dans un paradis, la vie est une chance incroyable, chaque jour nous apporte son lot de bonheur, mais la plupart du temps on ne s'en rend pas compte, on n'en n'est pas conscient, moi inclus. On se focalise sur ce qu'on a pas, on désire encore plus, et les description de paradis en sont une belle illustration. Ils ne sont que les reflets de nos désirs terrestres.

Tu n'as pas bien compris la base de ce que je voulais exprimer: c'est que cette notion de "bonheur", ce désir de richesse, d'abondance de nourriture, de sexe, qui se retrouvent comblés dans les "paradis" est attachée à notre condition humaine, indissociable de la souffrance. Le désir est indissociable de la frustration, la sensation de bonheur, de la souffrance.

C'est une réflexion, une question, pas une affirmation. C'est un sujet de discussion, pas plus Wink

Je suis d'accord avec ta définition de "soulagement" qu'on confond avec bonheur. C'est la même chose quand on obtient enfin une chose désirée. On a tendance à croire que le bonheur est l'obtention de nos désirs, mais quand ils sont comblés, nos désirs se reportent sur autre chose: nous vivons continuellement frustrés.

Au sujet de ma copine, je me suis mal exprimée, c'était un mauvais exemple. Je vais en prendre un autre. Une plante qui pousse dans les conditions idéales: pas de vent, pas d'attaque microbienne, pas de bactéries, pas d'insecte ravageur, température et humidité idéale... poussera bien mais sera faible, fragile, sa tige pliera au premier vent, elle sera malade à la première attaque. La vie aussi nous construit avec des épreuves (si elles ne sont pas trooooop lourdes!).
L'amitié se mesure aussi dans les épreuves, pas seulement quand tout va bien et qu'on est d'accord sur tout.

Comme cela c'est peut être plus clair ? Ce que je veux faire ressortir, c'est cette dualité qui est inhérente à notre vie "ici bas".

Le vrai bonheur, c'est de sortir de cette dualité, de ne plus avoir de désir et d'être conscient de ...?... A chacun de compléter.



:sri:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum