Les nouveaux prophètes

Aller en bas

Les nouveaux prophètes Empty Les nouveaux prophètes

Message par Invité le Ven 24 Juil 2009 - 9:40

Après avoir lancé un sujet chaud "pourquoi les textes sacrés sont-ils si difficiles à comprendre?" , me voici encore avec le genre de texte qui me parle beaucoup plus. Dommage qu'il soit caché dans une musique peu attirante, parce que le texte est époustouflant. Autant la lecture de la Bible ou du Coran me rebute, autant je me sens en accord avec celui ci. Je l'ai découvert par mes fils, qui connaissent plusieurs "chansons" de ces auteurs par coeur. M'inquiétant les écouter ces musiques barbares à longueur de journée, j'ai lu les paroles et elles m'ont littéralement emportées ! Je suis bien contente qu'ils aient eu leur adolescence imprégnée de cette façon, que voilà des graines semées dans un terrain fertile qui ne pourront donner que de belles fleurs !


Paroles IAM
Titre : Cosmos
Album : Ombre Est Lumière

Folie de l'espace ?
Peur de la nuit absolue ? du silence absolu ?
De l'absolu d'un univers sans commencement ni fin ?
Non, non

AKHENATON
Assis sur un point infime de l'univers courbe,
Un paradis a été créé; un instant, détourne le regard
Sur les étoiles et leur lumière,
Des millions de vies possibles autour de la terre.
Dire qu'ils croyaient à la platitude de la planète,
Ceux qui parlaient de sphère ont perdu la tête.
A travers cela on a réalisé
L'insanité, les vanités, les folies de l'humanité.
Mais tous savaient que rien ne se perd dans l'univers,
Pas de disparition de matière
De Démocrite à Mendeleïev, 2000 ans
Un classement : le tableau périodique des éléments
Des molécules, structures atomiques
Donnent matières minérales et organiques.
La vie est née de l'infiniment petit
Et l'homme en prend conscience seulement aujourd'hui
Que ce qu'il y a dans son corps ressemble étrangement
Au système solaire et aux astres brillants.
Des frissons me parcourent en fixant et scrutant Ouranos.
Je m'incline, prisonnier du 7, et contient le cosmos.
Dans le cosmos

SHURIK'N
Chang-Ti, symbole des régions septentrionales
Issu d'une philosophie restée dans les annales
Bien longtemps sais tu.
Pendant des siècles, il conversa avec ce qu'il y avait derrière le ciel.
La vérité ne se trouve qu'à l'intérieur de soi
Mais l'homme a détruit son véritable moi
Régit par les lois du matérialisme,
Décomposant l'univers comme le ferait un prisme.
Avec la lumière que l'on refuse de toucher,
Car il est clair qu'il faut vouloir pour essayer
Elever sa spiritualité,
Intérieurement chercher à s'éveiller.
L'univers subit un dérèglement croissant
On oublie que notre rôle est important.
Comment parler d'harmonie avec les énergies suprêmes
Lorsqu'on est en total désaccord avec soi-même ?
Que l'on se blottit sous l'aile de la compassion
Ou sous l'anthropomorphisme d'une religion
Nous étions sensés maintenir une symbiose,
En fait, nous avons trahi le cosmos.
Dans le cosmos

AKHENATON
Chaque être a une place dans l'espace
Et le vide est comme une grande glace
La vitrine où le silence plane, une exposition
Des plus beaux objets de la création.
Des bijoux rangés dans une cassette,
L'orfèvre est minutieux, tout est clair, tout est net :
La hauteur, la largeur, la longueur, la position
De toutes formes se déplacant en trois dimensions. Attention !
Le Temps, prince magnifique des mesures,
Accouchant du passé, du présent, du futur.
Et je joins les mains, laisse glisser les mots,
Augmente le pourcentage d'activité dans mon cerveau.
Tout est opposé mais équilibré :
La chaleur, le froid, la sécheresse et l'humidité,
Le bien, le mal, le jour, la nuit, le Ying et le Yang
S'embrassant comme des frères, à l'instant du Big-Bang.
L'homme n'a plus les pieds sur terre mais dans sa merde
Et attend impatient que son ignorance le perde.
Il croit en lui et en sa vision hémisphérique
En 360 degrés et l'horizon panoramique.
Le danger vient dans son dos comme Thanatos
Car il a négligé ses origines : Le cosmos

SHURIK'N
Une étoile s'éteint, une autre la remplace.
Il en est ainsi pour toute chose, c'est inévitable.
La vie, la mort, le clair, le sombre, autant de dualités
Parfois on choisit, parfois on ne peut s'y dérober.
Mais en tant que médiateur entre le ciel et la terre,
Régit par l'un et dépendant de cette dernière,
Notre tâche est d'assurer la liaison,
Mission non-remplie par la façon dont nous vivons.
Seuls quelques uns d'entre nous ont reçu le message,
Cela nous dépasse, nous les appelons sages.
Peut-être qu'un jour, dans les années qui viennent,
Nous comprendrons le message pourvu qu'il nous parvienne.
Et d'autres s'engageront sur le chemin DIVIN
Car tout Baobab ne fut d'abord qu'une simple graine.
Je délaisse un instant ce que vous qualifiez d'utopique
Dans la position du lotus, je vide mon esprit
Atteint le mushin affûte ma perception
Laisse les ondes m'envelopper comme un cocon.
Mon âme s'éveille l'énergie se renouvelle,
Rivalisant avec Thanos, je contiens le cosmos.
Dans le cosmos
O Armakis,
Toi qui t'es élevé parmi les étoiles indestructibles,
Tu ne disparaîtra jamais !
Dans le cosmos

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les nouveaux prophètes Empty Re: Les nouveaux prophètes

Message par Invité le Ven 24 Juil 2009 - 10:03

Waouh!
Et ils chantent en français?
j'avoue (humblement) que si mes enfants m'ont parfois surpris avec leurs chanteurs aux noms bizarres (les négresses vertes, l'affaire luis trio, kyo et quelques autres dont les noms m'échappent), je préfère de loin écouter ce que j'appelle la musique des anges: celle des musiciens du 13e au 18e siècle essentiellement!!
mais quelqu'un m'a fait découvrir grand corps malade qui n'est pas mal non plus!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les nouveaux prophètes Empty Re: Les nouveaux prophètes

Message par Invité le Ven 24 Juil 2009 - 10:14


oui c'est en français. Ils sont parmi les rappeurs français les plus connus il y a une dizaine d'années. Parfois leur musique est super, et parfois pauvre, mais doit-on alors considérer comme de la récitation plutôt que de la musique ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les nouveaux prophètes Empty Re: Les nouveaux prophètes

Message par _La plume le Ven 24 Juil 2009 - 15:08

Le titre "nouveaux prophètes" m'amène une réflexion.

Je me demande si le destin d'un prophète, d'un visionnaire, d'un réformateur, n'est pas d'être en avance sur son temps, donc d'être incompris, diffamé, persécuté par ses contemporains ?

J'imagine que lorsqu'un un être véritablemrent éclairé apparait sur cette terre, quelques uns le suivent, attirés par son charisme, ses dons, mais sans comprendre vraiment qui il est, et ils sont bien peu à ne pas le renier, quand leur réputation personnelle est mise en jeu. La majorité se dresse contre lui parce que les hommes détestent par dessus tout la lumière qui révèlent leurs défauts. Celui qui se présente comme envoyé de Dieu, a toutes les chances d'être sali, diffamé et persécuté par l'ordre établi.

J'imagine qu'aujourd'hui si un "Jésus" ou autre, revenait, on ne le crucifierait plus, mais on trouverait le moyen de le discréditer, on le traiterait peut être de charlatan, de pédophile, de danger pour la société, car ce sont les armes de la médisance les plus efficaces et les plus utilisées de nos jours et peut-être on l'enfermerait ?

je me dis qu'il est très facile de vénérer un personnage que le poids de 2000 ans de tradition religieuse a divinisé, auréolé de légendes et de mythe. On peut s'en faire une image idolâtre, l'imaginer selon ses désirs, lui prêter tous les miracles, mais que vaut ce genre de foi ?

Mais combien il doit être plus difficile de le reconnaitre un nouveau prophète de son vivant !

Si Jésus revenait aujourd'hui sous une forme humaine différente et nous demanderait de le suivre. Combien sauraient le reconnaître ? combien seraient prêts à tout abandonner, à risquer leur réputation, leur position sociale pour le suivre ? et combien parmi ceux qui se disent croyants lui jetteraient des pierres, le saliraient, le traitant de d'illuminé, de blasphémateur, d'imposteur, ou de charlatan ?

J'imagine aussi que de tout temps, ceux qui vénèrent les prophètes du passé sont aussi les premiers à persécuter les nouveaux prophètes. L'homme religieux est très borné et ne sait pas reconnaitre la même lumière quand elle vient sous une nouvelle forme.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les nouveaux prophètes Empty Re: Les nouveaux prophètes

Message par Invité le Ven 24 Juil 2009 - 15:26

très pertinentes, tes réflexions. Je n'ai pas beaucoup réfléchi en choisissant ce titre.

Je pense que des "prophètes" dans le sens large (des sages) il y en a en permanence, ainsi que des illuminés, des déments qui y ressemblent fort... Ce qui fait que l'un ou l'autre devient un "grand", ce sont les circonstances politiques qui donnent une grande répercussion à son discours, ou alors il peut être monté en épingle par ses disciples ou récupéré par la suite.

Je me méfie d'office de ceux qui s'auto-proclament prophète. Un sage ne se déclare jamais sage.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les nouveaux prophètes Empty Re: Les nouveaux prophètes

Message par _La plume le Ven 24 Juil 2009 - 18:25

Je crois aussi que le monde n'a jamais manqué de sages illuminés, qui ont su se connecter à l'esprit, certains parfois allant jusqu'à s'auto proclamer, mais il nous est très difficile de les reconnaitre comme tels de leur vivant, et que c'est un peu vain de les déifier et de leur vouer un culte, une religion, quand ils ne sont plus là.

Ce que je veux dire, le seul intérêt et le seul bénéfice est pour les générations qui ont rencontré ces êtres de leur vivant et ont pu bénéficier de leur enseignement directement. Le reste c'est beaucoup de légende...

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les nouveaux prophètes Empty Re: Les nouveaux prophètes

Message par Leleu le Sam 25 Juil 2009 - 0:34

Et alors que Jean le Baptiste vivait encore, Jésus leur dit : "si vous voulez le comprendre, lui (Jean le Baptiste) est cet Elie qui devait venir" (Mathieu 11:14). Et il confirme en, déclarant : "Cependant je vous dis qu'Elie est déjà venu et qu'ils ne l'ont pas reconnu ; ils ont fait de lui ce qu'ils ont voulu, et feront de même avec le Fils de l'homme". "Les disciples alors comprirent qu'il leur parlait de Jean le Baptiste" (Mathieu 17:12 et 17:13).
Leleu
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum