Matérialisme scientifique : le contrat méthodologique des chercheurs

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Matérialisme scientifique : le contrat méthodologique des chercheurs

Message par M'enfin le Jeu 13 Mar 2014 - 20:18

Je vais voir à mettre ça sur un blog!
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matérialisme scientifique : le contrat méthodologique des chercheurs

Message par Bulle le Jeu 13 Mar 2014 - 20:24

M'enfin a écrit:Je vais voir à mettre ça sur un blog!
... voilà et ouvrir éventuellement un autre sujet pour en parler car ici il est question très précisément d'expliciter le contrat méthodologique de la recherche...

_________________
Hello Invité !  Le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]du 01 novembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39937
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matérialisme scientifique : le contrat méthodologique des chercheurs

Message par M'enfin le Jeu 13 Mar 2014 - 20:54

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Et je le place ici puisqu'il est question de recherche.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matérialisme scientifique : le contrat méthodologique des chercheurs

Message par Ladysan le Ven 14 Mar 2014 - 12:06

keinlezard a écrit:Je suis tenté de dire "et alors ?"

J'ai un doctorat en Chimie Théorique et une double compétence chimie théorique et informatique ... ça change quoi ?

Je peux faire des erreurs je peux me tromper, je peux être suffisamment naïf pour me faire avoir.

Je ne laisse pas mes "croyance" , "mes espoirs" diriger mon esprit critique ... je peux imaginer des choses impossibles sans pour autant les croire vraies.
La méthode scienfique : est l'acquistion de savoir par des données factuelle et expérimentales ...
Si une chose n'est pas testable alors elle n'est pas scientifique. C'est tout
Il n'y a pas une science Chrétienne , juives , indous , bio, je ne sais pas quoi ...
Il y a la Science qui donnera les même résultat pour n'importe qui respectant le protocole scientifique quelque soit son origine sa religion sa philosophie.
Même si le résultat remet en question tout ce en quoi il croit et il a foi.
 bravo
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matérialisme scientifique : le contrat méthodologique des chercheurs

Message par noureddine2 le Ven 14 Mar 2014 - 12:40

keinlezard a écrit:
Il y a la Science qui donnera les même résultat pour n'importe qui respectant le protocole scientifique quelque soit son origine sa religion sa philosophie.
Même si le résultat remet en question tout ce en quoi il croit et il a foi.
la science est neutre on est d'accord  ,
mais le scientifique n'est jamais neutre , il défend ces croyances . le scientifique doit tout étudier même la pseudoscience .
le scientifique commence par étudier les choses les plus simples , mais grâce aux capacités de calcul des ordinateurs , il va commencer à étudier les truc complexes de la pseudo-science .
avatar
noureddine2
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 451
Localisation : maroc
Identité métaphysique : science
Humeur : determniste
Date d'inscription : 16/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matérialisme scientifique : le contrat méthodologique des chercheurs

Message par Bulle le Ven 14 Mar 2014 - 14:16

noureddine2 a écrit:
la science est neutre on est d'accord  ,
mais le scientifique n'est jamais neutre , il défend ces croyances .
Absolument pas noureddine2 : le scientifique est, et doit rester neutre et en matière de recherche n'a pas à défendre quelque croyance que ce soit.
S'il entame une recherche au nom d'une croyance c'est son problème et cela ne regarde personne, mais pour autant lorsqu'on cherche on ne sait pas ce que l'on va trouver et donc il n'y a aucune possibilité de défendre ses croyances.
Sauf à tricher sur les résultats, ce qui ne tiendrait pas la route bien longtemps, en vertu justement du contrat méthodologique de la recherche scientifique et de la nécessité de reproductibilité et de validation collective pour qu'un résultat entre dans le registre des savoirs scientifiques.
Après que d'un point de vue métaphysique le scientifique fasse du concordisme en prétendant par exemple, que dans la Bible ou le Coran ou encore le traité du Spaghetti volant si on les avait bien lus, c'était déjà écrit, c'est une autre affaire. Il ne faut pas confondre les deux niveaux que sont 1) le moteur, c'est à dire la méthodologie des sciences qui est tout à fait "amorale" (merci de ne pas lire immorale  sourire ) et 2) l'usage qui est fait ensuite, au niveau de l'interprétation personnelle.

_________________
Hello Invité !  Le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]du 01 novembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39937
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matérialisme scientifique : le contrat méthodologique des chercheurs

Message par _Antinea le Ven 14 Mar 2014 - 17:44

lorsqu'on cherche on ne sait pas ce que l'on va trouver

quand on cherche il faut déjà avoir une idée de ce qu'on cherche,sinon, on ne trouve rien, ou alors quelque chose qui n'a rien à voir avec l'objet de la recherche.

nécessité de reproductibilité

si ça doit être reproductible, c'est pour vérifier qu'on a pas rêvé, et alors il s'agit du fruit d'une démarche empirique source d'étonnement, car celui qui est certain de ce qu'il avance comme étant plus que de la théorie, n'est pas étonné de ce qu'il vient d'expérimenter une seule fois. Répéter l'opération n'est plus alors une vérification, mais de l'émerveillement.
avatar
_Antinea
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 711
Localisation : Grenoble
Identité métaphysique : Antinea
Humeur : joviale
Date d'inscription : 30/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matérialisme scientifique : le contrat méthodologique des chercheurs

Message par M'enfin le Ven 14 Mar 2014 - 17:56

Eurêka! Je viens de découvrir une facette intéressante d'Antinea! À moins que ce ne soit qu'un rêve! Répète pour voir!  
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matérialisme scientifique : le contrat méthodologique des chercheurs

Message par noureddine2 le Sam 15 Mar 2014 - 10:19

M'enfin a écrit:Eurêka! Je viens de découvrir une facette intéressante d'Antinea! À moins que ce ne soit qu'un rêve! Répète pour voir!  
l'homme n'est pas reproductible , il tiens compte de son expérience pour ne pas refaire les mêmes erreurs .
la matière inerte refait la même chose ,
avatar
noureddine2
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 451
Localisation : maroc
Identité métaphysique : science
Humeur : determniste
Date d'inscription : 16/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matérialisme scientifique : le contrat méthodologique des chercheurs

Message par noureddine2 le Sam 15 Mar 2014 - 10:24

Bulle a écrit: le scientifique est, et doit rester neutre et en matière de recherche n'a pas à défendre quelque croyance que ce soit.
S'il entame une recherche au nom d'une croyance c'est son problème et cela ne regarde personne, mais pour autant lorsqu'on cherche on ne sait pas ce que l'on va trouver et donc il n'y a aucune possibilité de défendre ses croyances.
le juge neutre écoute tous les témoins , le scientifique néglige les témoins qui ne parlent pas avec un langage scientifique .
le scientifique en négligeant les témoins non scientifiques perd sa neutralité .
avatar
noureddine2
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 451
Localisation : maroc
Identité métaphysique : science
Humeur : determniste
Date d'inscription : 16/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matérialisme scientifique : le contrat méthodologique des chercheurs

Message par Bulle le Sam 15 Mar 2014 - 13:44

Antinea a écrit:
lorsqu'on cherche on ne sait pas ce que l'on va trouver
quand on cherche il faut déjà avoir une idée de ce qu'on cherche,sinon, on ne trouve rien, ou alors quelque chose qui n'a rien à voir avec l'objet de la recherche.
Avoir une idée de ce que l'on souhaite trouver ne veut pas dire que l'on trouvera ce que l'on souhaite trouver. Et ça c'est le b+a=ba, l'humilité, la modestie et le critère de fiabilité de quelque recherche que ce soit ; avoir l'idée de ce que l'on cherche est un poncif que n'importe quel béotien peut comprendre ; par contre n'importe quel béotien est capable de comprendre que lorsque l'on cherche de l'or on peut soit ne rien trouver, soit trouver autre chose que de l'or...
si ça doit être reproductible, c'est pour vérifier qu'on a pas rêvé,
N'importe quoi. Cela n'a strictement rien à voir avec quelque rêve que ce soit. La méthodologie de la recherche est une méthodologie matérialiste : il n'y a pas de place à la fiction onirique.

_________________
Hello Invité !  Le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]du 01 novembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39937
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matérialisme scientifique : le contrat méthodologique des chercheurs

Message par Millenium le Sam 15 Mar 2014 - 14:07

M'enfin a écrit:
Quand la physique sort du matériel, je crois effectivement qu'elle outrepasse son mandat, mais comment juger de ce qui est matériel et de ce qui ne l'est pas à partir d'hypothèses basées sur des probabilités mathématiques? Certains physiciens jouent présentement à la loterie, et ils devraient le dire clairement, comme ça les gens qui, comme moi, ont des propositions concrètes à faire ne seraient plus considérés comme des d'hurluberlus, du moins pas plus que ces physiciens.

La science "matérialiste" est de son point de vue dans un paradoxe qui consiste à tenter d'expliquer le fonctionnement de notre Univers par des forces invisibles.  rire 

La matière découle de l'organisation des énergies issues des lois universelles ( ADN ), elles soutiennent l'évolution des informations qui composent l'Univers, l'arbre en devenir est dans la graine, un univers évolutif porte forcément pour moi la conscience dans toutes ses évolutions.

La sociocratie est naturelle. sourire 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]





avatar
Millenium
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1975
Localisation : Ardenne Belge
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : Motivé
Date d'inscription : 17/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matérialisme scientifique : le contrat méthodologique des chercheurs

Message par _Antinea le Sam 15 Mar 2014 - 19:28

Avoir une idée de ce que l'on souhaite trouver ne veut pas dire que l'on trouvera ce que l'on souhaite trouver. Et ça c'est le b+a=ba, l'humilité, la modestie et le critère de fiabilité de quelque recherche que ce soit ; avoir l'idée de ce que l'on cherche est un poncif que n'importe quel béotien peut comprendre ; par contre n'importe quel béotien est capable de comprendre que lorsque l'on cherche de l'or on peut soit ne rien trouver, soit trouver autre chose que de l'or...

le vrai chercheur sait ce qu'il cherche. ce n'est pas un aventurier en chemise tahitienne et claquettes. Sinon, c'est un dilettante qui n'est pas à son affaire.
avatar
_Antinea
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 711
Localisation : Grenoble
Identité métaphysique : Antinea
Humeur : joviale
Date d'inscription : 30/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matérialisme scientifique : le contrat méthodologique des chercheurs

Message par M'enfin le Sam 15 Mar 2014 - 19:34

Chercher n'est pas synonyme de trouver, sinon le progrès serait instantané.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matérialisme scientifique : le contrat méthodologique des chercheurs

Message par Bulle le Dim 16 Mar 2014 - 9:28

Antinea a écrit:le vrai chercheur sait ce qu'il cherche. ce n'est pas un aventurier en chemise tahitienne et claquettes. Sinon, c'est un dilettante qui n'est pas à son affaire.
Savoir ce que l'on cherche n'implique pas que l'on sache ce que l'on va trouver ; d'autant que tout chercheur pensant avoir trouvé soumet ses résultats à ces pairs qui corroborent ou pas ce qui dans un cas comme dans l'autre est parfaitement utile à la science puisqu'une recherche non validée amène à d'autres travaux.
Le simple bon sens devrait te permettre de comprendre que le chercheur peut parfaitement bosser en chemise tahitienne et claquettes dans la mesure où il respecte les règles méthodologique.

_________________
Hello Invité !  Le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]du 01 novembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39937
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matérialisme scientifique : le contrat méthodologique des chercheurs

Message par dedale le Dim 16 Mar 2014 - 16:05

Antinea a écrit:on ne risque pas d'aller loin en enseignant des idées fausses, comme on le fait actuellement à l'école.

Tu veux dire qu'on t'a enseigné du faux français, de la fausse mathématique, de la fausse géographie, etc?

Antinea a écrit:Le fait est que ceux qui pensent détenir un savoir qui les fait flotter au dessus du "vulgum pecus" n'aiment pas l'idée de chuter en questionnant leurs certitudes.

Ca s'applique d'abord à soi-même.

keinlezard a écrit:L'école enseigne ce qui est tangible.

Je dirais plutôt qu'elle enseigne ce qui se réfère à de l'exploitable.
L'école a une fonction sociale : Sa première fonction est d'enseigner tout ce qui peut être utile à l'adaptation et au développement d'un individu dans la société civilisée.

keinlezard a écrit:Au mieux les religions seront elle abordée en Histoire Géographie comme facteur de ségrégation et de problème

La religion, c'est de la sociologie, de l'histoire, de la psychosociologie.
Ce n'est pas un enseignement, cela rentre dans une orientation de la pensée, dans une idéologie - et ça ne peut pas être enseigné à un enfant par exemple, qui n'aurait pas fait le choix ce cette orientation.

keinlezard a écrit:Et en Philosophie comme tentative de réponse aux questionnements naturels que l'on peut se poser sur le sens de la vie ( s'il y en a un ... )

Précisons que l'instruction permet précisément de donner un sens à notre vie, de trouver une place.

noureddine2 a écrit:le Panthéisme est un mélange entre spirituel et matérialisme ,
et c'est une théorie acceptée par plusieurs scientifiques .

Le panthéisme n'est pas une théorie, c'est une doctrine qui se forge sur le percept selon lequel dieu est immanent.
Le panthéisme est d'origine orientale, c'est donc la tendance orientaliste de la philosophie qui s'y réfère.

Dans les sciences, il n'y a pas l'ombre d'un poil d'immanence divine.

Antinea a écrit:le spirituel fait référence au monde qui échappe à notre perception directe.

Le spirituel fait référence à des croyances, des présupposés.
Ca n'échappe ni à la perception ni à la compréhension.
Simplement, la fonction de l'école n'est pas de transmettre les croyances des uns et des autres.

Antinea a écrit: L'ignorer est une aberration pour qui prétend vouloir comprendre l'univers.

Il y a diverses spiritualités. Bien qu'aujourd'hui le new-age nous fait un pot pourri de tout ce qui peut exister.
La spiritualité est un choix et l'école laisse la liberté de choix.

keinlezard a écrit:La science est "matérialiste" en ce sens qu'elle s'appuie sur l'observation, l'expérience d'un monde tangible.
J'ai mis des """ pour noter le fait que le matérialisme scientifique n'a rien à avoir avec une position philosophique ou une forme de politique.

Il y a un discours discriminatoire dans ce débat.

Oui, c'est le savoir scientifique (pédagogiquez) qui est enseigné à l'école laïque : On n'apprend pas que dieu le père a créé le monde en 7 jours puis le dimanche, hop la sieste. On apprend ça aux têtards qui font le catéchisme et qui ne se rendent pas bien compte (quoi que...) du simplisme, voire de l'illétrisme, de ces enseignements.

Mais qu'est-ce que le savoir scientifique? Les sciences sont le savoir de l'humanité, ce n'est pas un système de pensée en opposition avec les autres. Les sciences sont la spiritualité de notre temps.
Ce sont les "spiritualités" traditionnelles qui ne sont plus d'actualité, qui ne sont plus adaptées, et qui sont donc en rupture avec la réalité.

keinlezard a écrit:Ensuite viennent les personnes qui elles ne sont pas soumise aux règles stricte de la Science, et pour lesquelles peut s'envisager un rapport au monde différent.

Je suis un peu en désaccord parce que tout est de la science : Dés l'instant où un être pensant se pose devant une problématique et qu'il y réfléchit avec du bon sens et du raisonnement, qu'il discerne le vrai du faux, pour atteindre une connaissance de ce dont il peut tirer parti, pour lui et donc pour les autre aussi, alors c'est de la science.

Il y a 12000 ans, la petite ancêtres des préindoeuropéen qui sélectionnait méticuleusement ses graines, avec tout le savoir faire dont elle était capable, était une scientifique évolutionniste qui avait compris, à sa manière (efficace) la sélection naturelle et savait en tirer parti pour le bien de l'humanité.

Aujourd'hui parler dans le sens d'une discrimination science/spiritualité tient d'une sorte de lutte des classes.

Antinea a écrit:Personne ne sait détecter ce que les magnétiseurs appellent "bovis" par exemple.

Que les magnétiseurs démontrent donc la réalité de cette "règle de Bovis" et on verra.
Ils ne sont même pas d'accord entre eux.

Il faut peut être faire la différence entre - envisager l'existence d'une chose parce des éléments le permettent - et donner du crédit à des délires ou des croyances invérifiables imaginaires.
Et puis ensuite exiger des sciences qu'elles démontrent le délire, et si elle ne le démontrent pas, alors c'est au-delà de leur capacité.
Il n'y a aucun bon sens, aucun discernement dans ces façons de penser.

Simplement, pour le moment, Bovis était un petit original, et les naïfs prennent ses délires pour argent comptant.
Donc on ne voit pas très bien ce que les sciences viendraient faire là-dedans.

avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4147
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matérialisme scientifique : le contrat méthodologique des chercheurs

Message par cana le Lun 17 Mar 2014 - 12:20

Coucou

Keinlezard a écrit:L'école n'est pas le lieu d'un enseignement "spirituel" !
Et cela devrait être  valable pour n'importe quel pays possédant une école publique
Mais qu’est ce qu’un enseignement « spirituel » ?  Pourquoi s’en priver ? Il y a quand même une d’if entre spirituel et religion ? tu fais l'amalgame

Keinlezard a écrit:J'entend par spirituel ici les choses qui non aucune prise avec des choses factuelles ...
Le Spirituel pour moi c'est le mode "ouvert" la Bonté porte de l’Amour c'est très simple.
Cela n’a rien à voir avec des croyances ou  des présupposés ! Aprés si on ajoute l'interprétation des monothéistes, cabalistes occultistes et toute la clik... Pfff on s'en sors pas mais le fait est que c’est réel ce n'est pas intangible.
le monde actuel souffre de manque d’esprit, d’entre-aide … c'est un fait !
Vous savez la devise de la république laïque ??  on a perdu des trucs en route, ou est la Fraternité?

La fonction première de l'école n’est pas d’enseigner la performance avec ces  notes stupides… mais apprendre à aimer, apprendre l'émerveillement, le lacher prise... C'est du "bon" sens
On a le monde d'égoistes qu’on mérite.  nous formons l'égoisme au sein de notre enseignement.


Maintenant, une approche en philosophie ...pourquoi pas ... mais avant que de permettre aux enfants de réfléchir au sens philosophique il leur faut
un bagage intellectuel suffisant pour être capable de sens critique.
C’est là que je ne suis pas d’accord. Le « bagage » comme tu l’appele  peut justement être un frein au sens critique. L’école formate l’enfant ensuite l’enfant reproduit d’après le bagage reçu, un vrai bonobo l’homme  sourire tu m'étonnes que le libre arbitre vacille...

Laisser les enfants libres et épanouis sans les obliger à quoi que ce soit est la véritable école de la vie.
Le « bon sens » ne veut rien dire sauf pour celui qui veut diriger le gouvernail.

Bulle a écrit:Il n'y a pas une science Chrétienne, juives, indous, bio, je ne sais pas quoi ...  Il y a la Science qui donnera le même résultat pour n'importe qui
A condition d’être d’accord ! Comment expliquer qu’il y ait plusieurs sciences au sein de la Science ? Et même la science occulte ?
Certains se tromperaient pendant que les autres ont raison?

Dédale a écrit:Il n'y a aucun bon sens, aucun discernement dans ces façons de penser.
Par rapport à toi-même ou avec la vérité ?
Je ne vois pas de différence vu d'ici il n'y a que des sens ou chemin à emprunter
Mais Si l'homme doit poursuivre le bon sens, doit il aller tout droit ou sans cesse manoeuvrer pour garder le cap?
LE "bon sens" est comme la boussole de Jack Sparrow, elle indique ce que tu souhaite le plus, mais comme on veut jamais la même chose  rire   croule de rire 
avatar
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Age : 48
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matérialisme scientifique : le contrat méthodologique des chercheurs

Message par keinlezard le Lun 17 Mar 2014 - 16:00

Antinea a écrit:
le vrai chercheur sait ce qu'il cherche. ce n'est pas un aventurier en chemise tahitienne et claquettes. Sinon, c'est un dilettante qui n'est pas à son affaire.

Ne pas savoir ce que l'on cherche c'est de la recherche fondamentale
savoir ce que l'on cherche c'est de la recherche appliquée ...

Il n'y a pas de recherche appliquée sans une recherche fondamentale.

La recherche fondamentale consiste à se poser des questions postuler des hypothèses puis à tester !

Tu as vraiment une vision étrange de la recherche et de la Science

keinlezard
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1766
Localisation : France
Identité métaphysique : keinlezard
Humeur : Y a pas de lézard :)
Date d'inscription : 29/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matérialisme scientifique : le contrat méthodologique des chercheurs

Message par cana le Lun 17 Mar 2014 - 17:35

Les mythes sont des enseignements.
M.Y.T.H.E   (Amour androgyne sur terre par l’esprit rends l’homme parfait)
Les textes Saint, la spiritualité n'a qu'un seul but: la connaissance de Soi.

Le vol, la liberté, l’élévation, la légèreté, l’air pur…   peuvent il se trouver au sein du raisonnable, de la logique ou du bon sens ?  Non le terre à terre porte bien son nom, il est grossier lourd et épais. moi j’aime voler avec les oiseaux !!!!!

Aujourd’hui, un oiseau m’a montré le chemin, m’a conduit jusqu’aux rives de l’océan de joie, tout à coup, j’ai vu le soleil, tout à coup, mon âme s’est ouverte
Tagore

Dédale a écrit:La spiritualité est un choix et l'école laisse la liberté de choix.
euh... laisse le liberté de choix ? En es tu certain ?
avatar
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Age : 48
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matérialisme scientifique : le contrat méthodologique des chercheurs

Message par dedale le Mar 18 Mar 2014 - 1:07

cana a écrit:euh... laisse le liberté de choix ? En es tu certain ?

Tu as bien été à l'école laïque.
- Admettons que oui.
Quand tu es sorti de l'école, tu n'étais pas libre de choisir tes propres orientations? (dans la limite de ce qui t'étais donné bien sûr).
Tu penses que c'est pareil dans les systèmes où on t'apprends les saintes écritures à l'école? Tu crois que c'est pareil dans une école bouddhiste ou mormone?

La spiritualité est un choix personnel, un espace privé. L'école n'a pas à interférer

Les textes Saint, la spiritualité n'a qu'un seul but: la connaissance de Soi.

C'est un but qui n'est pas atteint. Les spiritualistes sont très en retard sur la connaissance de soi et du monde

Le vol, la liberté, l’élévation, la légèreté, l’air pur… peuvent il se trouver au sein du raisonnable, de la logique ou du bon sens ? Non le terre à terre porte bien son nom, il est grossier lourd et épais. moi j’aime voler avec les oiseaux !!!!!

Tes gazouillis sont très mignons. Mais tes fantasmes ne te rendent pas plus léger.

Les mythes sont des enseignements.

Qu'est-ce qui n'est pas un enseignement?

M.Y.T.H.E (Amour androgyne sur terre par l’esprit rends l’homme parfait)

Voilà pourquoi on n'enseigne pas la spiritualité à l'école :
- Il n'y a pas de spiritualité : C'est de la poésie mystique, de la peinture abstraite sans pinceau, une vue de l'esprit, un recroquevillement de l'esprit.

Le Spirituel pour moi c'est le mode "ouvert" la Bonté porte de l’Amour c'est très simple.

La bonté et l'amour sont des sentiments naturels de l'être humain.
Pas la peine de mettre des capitales.
Ce ne sont pas des choses qu'on idéalise : On les vit, on les apprécie, on les échange.

Aucune spiritualité n'est propriétaire de ces sentiments. Au contraire, lesmouler sur des doctrines ne fait que les dénaturer, les caricaturer.

Cela n’a rien à voir avec des croyances ou des présupposés !

l'idéalisation de l'amour n'est qu'un présupposé. Pour toi, l'amour est spirituel - c'est donc un présupposé, une idéalisation, la projection de l'image d'un sentiment porté aux nues par des doctrines mystiques.

Aprés si on ajoute l'interprétation des monothéistes, cabalistes occultistes et toute la clik... Pfff on s'en sors pas mais le fait est que c’est réel ce n'est pas intangible.

Dans la laïcité, on ne voit pas très bien ce qui fait obstruction à de tels sentiments.
Simplement, à l'école laïque on évite de conditionner les gosses pour qu'ils adorent un gourou ou un dieu, ce n'est pas de l'enseignement : Enseigner, c'est apprendre des connaissances censées être utiles à tout le monde.

le monde actuel souffre de manque d’esprit, d’entre-aide … c'est un fait !

Il y a pourtant des personnes, des groupes, qui se cassent en 4 pour aider les autres.
Par exemple, la France est un pays laïque et c'est l'un des pays au monde qui possède tout un système d'aide sociale : Et je peux t'assurer que pour ceux qui sont dans la panade, c'est plus efficace que les prières, ou de s'imaginer être un petit soisseau.

Les faits, il faut savoir les reconnaître.

Vous savez la devise de la république laïque ?? on a perdu des trucs en route, ou est la Fraternité?

Tu crois que c'était mieux avant?
Tu veux savoir où est la fraternité?
- Elle est dans les impôts que tu paies, qui permettent par exemple à des gens laissés pour compte, sans aucun moyen, de se faire soigner.
La fraternité, ça permet d'avoir une misère disons dans la limite du supportable.
Ca permet d'avoir des organisations, des associations, qui s'occupent de gens qui crèvent de faim, qui couchent avec leurs gosses dans la rue et auxquels ont doit trouver ne serait-ce que des abris temporaires.

Nous les matérialistes invétérés, nous rions quand des mysticos nous parlent de connaissance de soi, de perfection, de toutes ces choses qui ne sont que des mots creux.

La fonction première de l'école n’est pas d’enseigner la performance avec ces notes stupides… mais apprendre à aimer, apprendre l'émerveillement, le lacher prise... C'est du "bon" sens

Ce ne sont pas des choses qui s'apprennent. Il n'y a pas de modèle d'émerveillement, d'amour, ou de détachement.
Dans la vie il y a un espace libre qui est celui de l'autodétermination.
L'émerveillement, l'amour, chacun le sien : Ce sont des sentiments et ils n'obéissent pas à des normalités.

On a le monde d'égoistes qu’on mérite. nous formons l'égoisme au sein de notre enseignement.

Des âneries, rien d'autre.
Voir le monde ainsi est pathologique.

Toi qui parlais de légèreté, te voilà avec un esprit carbonique croulant sous sa propre masse.

C’est là que je ne suis pas d’accord. Le « bagage » comme tu l’appele peut justement être un frein au sens critique.

Exemple?

L’école formate l’enfant ensuite l’enfant reproduit d’après le bagage reçu, un vrai bonobo l’homme sourire tu m'étonnes que le libre arbitre vacille...

C'est une caricature .
L'école enseigne à l'enfant, ce n'est pas l'armée ou le couvent.
On ne pas pas à l'école par vocation mais simplement pour apprendre.
Si ça va pas on change d'école ou on règle les comptes entre 4 yeux avec les profs.

Ce sont les parents qui restent maîtres et responsables de l'enfant - disons en théorie.
La famille est beaucoup plus un lieu de formatage que l'école : D'ailleurs l'échec scolaire a ses causes, généralement, dans le milieu familial.

Laisser les enfants libres et épanouis sans les obliger à quoi que ce soit est la véritable école de la vie.

Reviens sur terre. J'ai bossé dans des pays où les têtards ne rêvent que d'une seule chose : Aller à l'école, avant même de s'inquiéter de ce qu'ils mangeront le lendemain.
Et quand l'un de ces gosses a la chance d'aller à l'école - les parents se sont sacrifiés pour ça - et qu'il revient avec un bon point - on sent la fierté irradier comme une force primordiale de la physique
Ca dépend un peu des profs, mais pour un gosse, découvrir, apprendre, c'est le gros panard :
Savoir lire et pouvoir prendre le bouquin qu'on veut. Savoir s'exprimer, écrire, connaître des notions pour que nos pensées puissent s'articuler.
Serais-tu devenu blasé ou imbu pour ne pas comprendre que c'est là la vraie liberté?

Un gosse a besoin de reconnaissance, de confiance, de responsabilité : Même dans les tribus primitives, les enfants sont encadrés, initiés aux mystères des adultes, c'est à dire, assistés dans l'apprentissage de la vie.

Pourquoi? Parce qu'à moins d'être orphelin, livré à lui-même, un enfant idolâtre son père ou sa mère et fait tout pour montrer à ses parents qu'il a bien travaillé, qu'ils peuvent être fiers de lui.
Les notes, aussi stupides soient-elles, sont des preuves indiscutables qui garantissent à l'enfant que son travail, mais aussi son intelligence, ses efforts pour contenter ceux qu'il aime, sont reconnus.

C'est comme ça et pas autrement que l'on se forge, qu'on est un artisan de son âme et de son devenir.



avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4147
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matérialisme scientifique : le contrat méthodologique des chercheurs

Message par Millenium le Mar 18 Mar 2014 - 10:14

L'école prépare l'enfant à la religion dominante qui en fait un instrument utilisable de domination ou de soumission dans un système de guerre, c'est comme ça et pas autrement.  Arrow 

L'école forge le déni et non l'esprit critique.

"Les excès du système de compétition et de spécialisation prématurée sous le fallacieux prétexte d’efficacité, assassinent l’esprit, interdisent toute vie culturelle et suppriment même les progrès dans les sciences d’avenir. Il importe enfin, pour la réalisation d’une parfaite éducation, de développer l’esprit critique… Or, la surcharge de l’esprit, par le système des notes, entrave et transforme nécessairement la recherche en superficialité et absence de culture"

Albert Einstein

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


avatar
Millenium
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1975
Localisation : Ardenne Belge
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : Motivé
Date d'inscription : 17/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matérialisme scientifique : le contrat méthodologique des chercheurs

Message par keinlezard le Mar 18 Mar 2014 - 10:17

Millenium a écrit:L'école prépare l'enfant à la religion dominante qui en fait un instrument utilisable de domination ou de soumission dans un système de guerre, c'est comme ça et pas autrement.  Arrow 

L'école forge le déni et non l'esprit critique.

"Les excès du système de compétition et de spécialisation prématurée sous le fallacieux prétexte d’efficacité, assassinent l’esprit, interdisent toute vie culturelle et suppriment même les progrès dans les sciences d’avenir. Il importe enfin, pour la réalisation d’une parfaite éducation, de développer l’esprit critique… Or, la surcharge de l’esprit, par le système des notes, entrave et transforme nécessairement la recherche en superficialité et absence de culture"

Albert Einstein

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Hello
Ainsi donc tout ce que tu nous dis c'est parce que l'école t'a formaté pour le dire ?
A moins que tu n'ai la prétention d'être le seul à posséder un esprit libre

V+

keinlezard
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1766
Localisation : France
Identité métaphysique : keinlezard
Humeur : Y a pas de lézard :)
Date d'inscription : 29/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matérialisme scientifique : le contrat méthodologique des chercheurs

Message par cana le Mar 18 Mar 2014 - 10:19

dédale a écrit:La spiritualité est un choix personnel, un espace privé. L'école n'a pas à interférer
C’est très juste !  Tu m’as éclairé sur ce coup. Note qu’au départ je parlais juste de méditation pure ;  ce serait intéressant pour l’enseignement laïque (puisque cette discipline à l’instar du Yoga ne traite que du bien être « hors concept »)
dédale a écrit:Les spiritualistes sont très en retard sur la connaissance de soi et du monde
Si tu le dis (et je n’ai pas ri seulement faillit)
dédale a écrit:Les mythes sont des enseignements.
Qu'est-ce qui n'est pas un enseignement?
Nous sommes d’accord sur ce point, Tout est enseignement ^^
dédale a écrit:Nous les matérialistes invétérés, nous rions quand des mystico nous parlent de connaissance de soi, de perfection, de toutes ces choses qui ne sont que des mots creux.
Oui je ça … permets moi de ne pas penser comme toi sur le sujet ? D’ailleurs ça ne sert pas à grand-chose d’en parler. Me faire allumer certes mais chu po Mazo ^^
Merci malgré tout pour ton éclairage sur le sujet. Ca ouvre l’esprit.
avatar
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Age : 48
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matérialisme scientifique : le contrat méthodologique des chercheurs

Message par JO le Mar 18 Mar 2014 - 10:20

Personne ne possède un esprit libre . Une volonté aléatoire, tout au plus, pour se dégager des conditionnements et les dépasser .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22376
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matérialisme scientifique : le contrat méthodologique des chercheurs

Message par Millenium le Mar 18 Mar 2014 - 12:05


keinlezard
Ainsi donc tout ce que tu nous dis c'est parce que l'école t'a formaté pour le dire ? A moins que tu n'ai la prétention d'être le seul à posséder un esprit libre a écrit:

Ce que je constate, c'est que pour la grande majorité des enfants l'école est un lieu qui ne suscite pas d’enthousiasme, c'est pour moi une preuve de son incompétence à entretenir la curiosité, le questionnement, l'esprit critique, le discernement. (l'esprit libre)

Nous ne pouvons espérer que le programme scolaire d'une idéologie de domination forme les enfants à la critique et au discernement.

L'esprit libre est dans la recherche permanente et non dans la croyance immobile de la servitude volontaire inculqué à l'école.
avatar
Millenium
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1975
Localisation : Ardenne Belge
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : Motivé
Date d'inscription : 17/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum