Une autre relativité

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une autre relativité

Message par nawel le Lun 23 Mar 2015 - 15:55

Dans un cas précis, j'ai été amenée à penser à une autre relativité qui consiste à surévaluer pour non pas dévaluer mais rétablir un équilibre presque nul.

Exemple :
J'agis d'une manière très incorrecte envers quelqu'un, ce quelqu'un m'en veut, il agit stratégiquement en me donnant énormément de sentiments positifs.

De ce fait je vais être très très heureuse, mais je ne sais pas en finalité que cela sera une très sévère punition quand il me dira : tu as espéré et eu le bonheur, il en est autrement tu auras le pire des cauchemars.

Et je sais que cette personne là a le pouvoir de me donner le pire des cauchemars

Sur une échelle de
x ; x étant positif
je me situe à y ; y étant négatif
il y  a aussi l'inconnu x-y

Si je détermine que x = 100 ; y = - 99 ; soit (x)-(y) = +1

Il s'agit d'une relativité du zéro absolue car dans toutes choses, l'absolue vérité n'existe pas car dans le zéro absolu je ne peux pas déterminer, en qualité, la variable y à laquelle je donnerais des valeurs supérieures ou inférieures à x, soit 100.

Il en est de même pour toutes choses car nous n'avons pas connaissance de l'absolu en tous domaines, sauf en mathématiques parallèles qui elles ont des valeurs absolus.

A partir de la théorie quantique, la réflexion mathématique nait.

La conclusion serait qu'à partir de toutes réflexions philosophiques des enseignements naissent qui peuvent se traduire par des axiomes mathématiques.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre relativité

Message par Bean le Lun 23 Mar 2015 - 18:03

nawel a écrit:Exemple :
J'agis d'une manière très incorrecte envers quelqu'un, ce quelqu'un m'en veut, il agit stratégiquement en me donnant énormément de sentiments positifs.

De ce fait je vais être très très heureuse, mais je ne sais pas en finalité que cela sera une très sévère punition quand il me dira : tu as espéré et eu le bonheur, il en est autrement tu auras le pire des cauchemars.

Et je sais que cette personne là a le pouvoir de me donner le pire des cauchemars
Ne cherche pas plus loin, cette personne s'appelle un pervers, et pis c'est tout! lol!
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5744
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre relativité

Message par nawel le Lun 23 Mar 2015 - 18:41

@ Bean, à partir ton humour acoustique (lol) tu n'as pas une petite idée stp Crying or Very sad
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre relativité

Message par Bean le Lun 23 Mar 2015 - 19:08

Oui, se méfier de ceux qui vous disent vouloir votre bien.
En fait, ils veulent vous posséder et finissent pas posséder tous vos biens. sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5744
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre relativité

Message par nawel le Lun 23 Mar 2015 - 20:44

Tu veux dire Le zéro absolu est la température la plus basse qui puisse exister, mais elle est inaccessible du fait de propriétés quantiques. Elle vaut −273,15 °C, -459,67 °F (Fahrenheit), 0 K (kelvin)1, ou 0 °Ra (échelle Rankine), ces deux dernières échelles utilisant le zéro absolu comme zéro de leur échelle par définition ?
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre relativité

Message par dedale le Lun 6 Avr 2015 - 13:10

nawel a écrit:Tu veux dire Le zéro absolu est la température la plus basse qui puisse exister, mais elle est inaccessible du fait de propriétés quantiques. Elle vaut −273,15 °C, -459,67 °F (Fahrenheit), 0 K (kelvin)1, ou 0 °Ra (échelle Rankine), ces deux dernières échelles utilisant le zéro absolu comme zéro de leur échelle par définition ?

C'est tout à fait ça.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4040
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre relativité

Message par nawel le Dim 12 Avr 2015 - 21:11

dedale a écrit:
nawel a écrit:Tu veux dire Le zéro absolu est la température la plus basse qui puisse exister, mais elle est inaccessible du fait de propriétés quantiques. Elle vaut −273,15 °C, -459,67 °F (Fahrenheit), 0 K (kelvin)1, ou 0 °Ra (échelle Rankine), ces deux dernières échelles utilisant le zéro absolu comme zéro de leur échelle par définition ?

C'est tout à fait ça.

sourire
Source : le net.

Une autre relativité.

L'objet fractal.

La théorie de la relativité d'échelle

Tentative qui vise à concevoir une théorie géométrique de l'espace-temps valable à toutes les échelles, compatible avec le principe de relativité. Pour cela, l'hypothèse classique de la différentiabilité de l'espace-temps est remplacée par celle plus générale de non-forcément-différentiable : l'espace-temps serait non-différentiable à certaines échelles (relativement plus petites), et différentiables à d'autres (celles de la physique classique).

L'espace-temps possèderait ainsi un caractère fractal (étymologiquement : fractionné)de dépendance d'échelle qui doit transparaître dans la définition même des systèmes de coordonnées, et des équations de la physique. Le résultat des mesures d'un phénomène physique serait alors dépendant de notre choix de référentiel en termes de position, d'orientation, de mouvement et d'échelle (ce qui produit une variation des résultats de la mesure selon la résolution des instruments utilisées).

Nul ne peut prouver quoi que ce soit en ce domaine, nous ne connaissons pas la valeur absolue de l'échelle.

mais

Ce concept se retrouverait toutefois dans les espaces fractals qui dépendent eux d'une relativité géométrique dont la valeur absolue est aussi inconnue. Et il existe un parallèle entre la théorie Gigogne consistant et/ou théorie de l'objet fractal figure géométrique qui, à partir d'un point et d'une manière aléatoire (ensembles de Julia)aboutit à un résultat de l'ordre numérique des nombres entiers ou suite Fibonacci, que l'on retrouve dans la nature



ou (d'une beauté sans pareil)


Ensemble de Julia : En dynamique holomorphe, l'ensemble de Julia et l'ensemble de Fatou sont deux ensembles complémentaires l'un de l'autre, définis à partir du comportement d'une fonction (ou d'une application) holomorphe par composition itérée avec elle-même.

Alors que l'ensemble de Fatou est l'ensemble des points en lesquels un faible changement du point de départ entraîne un faible changement sur la suite de l'itération (stabilité), l'ensemble de Julia est quant à lui, essentiellement caractérisé par le fait qu'une petite perturbation au départ se répercute en un changement radical de cette suite (chaos).

Les ensembles de Julia offrent de nombreux exemples d'ensembles fractals.

Ces deux ensembles ont été nommés en l'honneur des mathématiciens français Pierre Fatou et Gaston Julia dont les travaux, au début du XXe siècle, sont à l'origine d'une nouvelle branche des mathématiques, la dynamique holomorphe.

Si f est la fonction engendrant le système dynamique, on a l'habitude de noter J(f) et F(f) les ensembles de Julia et Fatou qui lui sont associés.

La définition fut initialement donnée pour les fractions rationnelles1,2,3,4,5,6 mais on peut l'étendre à d'autres classes de fonctions holomorphes. Les polynômes sont un cas particulier de fractions rationnelles. Pour ces derniers, une autre définition est souvent utilisée : l'ensemble de Julia est la frontière du bassin d'attraction de l'infini. L'équivalence des deux définitions est un théorème. Ci-dessous est présenté un cas particulier de polynôme du second degré.




Il y aurait une avancée dans la compréhension conceptuelle de la géométrie et du calcul différentiel des espaces fractals

Toujours est il que la suite de Fibonacci reste mystérieuse et la valeur absolue sur le vecteur A-C comportant le vecteur A-B avec cette mystérieuse relation consistant à considérer que "AB < AC = AC"

Le parallèle peut être fait aussi avec le cosmos et d'après l'image ci-après, la régularisation de l'espace dans le temps donné est d'une impressionnante précision.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre relativité

Message par nawel le Dim 12 Avr 2015 - 22:12

Maintenant, que ce soit dans l'infiniment petit (ensemble de Julia) ou l'objet tel que nous le connaissons dans le quotidien (chou, coquillage etc...) ou l'infiniment grand (le cosmos) il y a aussi les plus petits qui les composent les atomes.



Un fractal d'un flocon de neige d'une régularité géométrique parfaite.


fractales d'ondes électromagnétiques.


fractale aurore boréale
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre relativité

Message par nawel le Lun 13 Avr 2015 - 6:37

Le cosmos si l on considère qu'il est basé sur la même structure de l atome (principe de Rutherford)par exemple il est ordonné et de ce fait les satellites même si petits relativement qu ils soient occasionneraient des désordres au même titre qu une cellule cancéreuse qui elle, possède un noyau au même titre que l'atome, les cellules accusant un désordre occasionné par un "corps étranger".

Si la structure de l'atome est changé chimiquement pour une utilisation industrielle par exemple, l'ammoniac,  manipulation chimique de ce gaz transformé volontairement pour obtenir l'amalgame de  plusieurs molécules d'ions de radicaux et d'atomes, issu/destiné de l'ammoniaque qui lui est destiné à produire de l'engrais chimique aurait pour incidence sur la structure chimique de l'atome lui-même une destination non naturelle, et si l'utilisation de cet agrégat qui a pour principale but l'engrais est diffusé largement dans cette optique, non seulement nous irions contre nature de sa propre structure pour obtenir un gaz très nocif en soi car il représente une forte toxicité par inhalation et mort par absorption. L'utilisation de l'ammoniaque dans le quotidien pour des travaux ménagers est d'une réelle toxicité.

Alors, il se passe que ce produit chimiquement modifié étant largement répandue sur nos cultures, lesquelles cultures nous ingérons, n'agit il pas sur notre organisme pour à son tour provoquer dans les atomes moléculaires de notre corps désordre ? Le cancer étant des cellules "devenues folles c'est à dire prolifération de cellules anormalement - désordre - chaos"

 Les comètes et tous corps célestes font partie de l univers leur trajectoire doivent être déterminées exactement et certaines doivent mourir aussi dans l exactitude de leur destinée si l on part de ce principe d ordonnancement.
Alors l impact pourrait résider entre autre sur le changement d axe de la planète puisque ces nombreux objets occupent l espace autour.

Alors les maladies ne sont elles pas le fait de l'homme ? L'Industrie (encore une fois) assombrit le beau tableau de l'humanité, beau tableau que j'ai repeins avant mais que je me sens obligée de couvrir de  cette façon car il ne faut pas "se voiler la face" et accuser Dieu d'être responsable des maladies que l'homme a volontairement provoquées.

Il y encore mille exemples de la sorte.... désolée pour la conclusion mais la réalité est là et encore, il y a largement de quoi étayer....

Vous ne pensez pas réellement qu'encore une fois il faut s'insurger .... moi je le fais encore.

Alors comme je l'ai lu donc entendu ici, c'est comme cela, ce défaitisme m'effraye encore une fois. Si personne ne nous prend en main pour que nos enfants échappent à tout cela, (ou toi ou toi dans les jours prochains....nous irions tous en Suisse pour abréger nos souffrances?) et non l'homme lui même car il subit car se pose t il la question quand il mange une tomate que celle ci a été pulvérisé par de l'ammoniaque ? Non, on accuse les hommes de leur destin, moi j'accuserais certains hommes de science d'avoir développé n'importe quoi dans le sein de l'entreprise quelquefois pour toucher des royalties pour devenir riches pour que l'entreprise industrielle prospère, pour produire plus avec des procédés peu chers....

Alors épargnez moi le discours c'est l'homme qui cause toute cela, moi je vous dis que l'homme c'est à dire nous, nous subissons ce que les autres font et nous font avaler mille vessies et mille lanternes comme vous les gobez en disant des choses de ce genre. La politique des trois singes ne me satisfait nullement pas.

Puisque vous ETES RAISON pensez raisonnablement. Il ne s'agit pas de croyance là, il s'agit de réalité VRAIE.

Alors pour l'avoir connu personnellement, Mr Santi père, et père d'Algoflash engrais pour les géraniums, est immensément riche, grâce au développement de la molécule pour que nos belles fleurs puissent pousser à profusion. Ce monsieur très gentil a d'abord vendu son château à Tours à Monsieur Noah le chanteur et tennis man pour acheter un château à Tourtour où nous avons réalisé pour son compte des travaux de rénovation. Ce monsieur avait dans sa cuisine de 80 m2 toutes les horloges indiquant les heures de villes stratégiques dans le monde (New York, Tokyo......) car il se devait de regarder sur son PC les cours de la Bourse pour voir à quel point il était devenu encore plus riche eu égard aux royalties qu'ils possédaient sourire Sa piscine avait couté il y a 20 années la bagatelle de 150 000 euros, imaginez le reste.

A tout Seigneur Tout Honneur.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre relativité

Message par Bulle le Lun 13 Avr 2015 - 8:13

nawel a écrit:Tu veux dire Le zéro absolu est la température la plus basse qui puisse exister, mais elle est inaccessible du fait de propriétés quantiques. Elle vaut −273,15 °C, -459,67 °F (Fahrenheit), 0 K (kelvin)1, ou 0 °Ra (échelle Rankine), ces deux dernières échelles utilisant le zéro absolu comme zéro de leur échelle par définition ?
Je ne vois pas bien le rapport entre cette explication et ce qui semble l'avoir généré, à savoir : Bean
Bean a écrit:Oui, se méfier de ceux qui vous disent vouloir votre bien.
En fait, ils veulent vous posséder et finissent pas posséder tous vos biens.
Tu pourrais expliquer ?

_________________
Hello Invité !  Le du 01 septembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39569
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre relativité

Message par nawel le Lun 13 Avr 2015 - 8:27

Oui,
La démonstration est celle du zéro absolu relatif à l'obtention de la température la plus basse qui puisse exister, mais il faudrait beaucoup de virgules après - 273,15 pour être le plus proche de la vérité..... l'absolue vérité.

Moi j'ai commencé le sujet avec un sujet philosophique consistant à dire qu'un agissement vis à vis de quelqu'un dont on doute pourrait s'avérer en finalité être un agissement totalement négatif mais devant la supra gentillesse de la personne à qui l'on a causé le désagrément, la relation entre l'agissement et la supra gentillesse sont deux ordres de valeur qui relativement sont presqu'incommensurable du fait aussi que la personne tient une place très prépondérante.

La personne x pensant n'avoir agi que très modérément eu égard à cet agissement se trouverait très très très coupable presqu'à l'infini par rapport au statut de y.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre relativité

Message par Bulle le Lun 13 Avr 2015 - 13:35

nawel a écrit:Moi j'ai commencé le sujet avec un sujet philosophique consistant à dire qu'un agissement vis à vis de quelqu'un dont on doute pourrait s'avérer en finalité être un agissement totalement négatif mais devant la supra gentillesse de la personne à qui l'on a causé le désagrément, la relation entre l'agissement et la supra gentillesse sont deux ordres de valeur qui relativement sont presqu'incommensurable du fait aussi que la personne tient une place très prépondérante.
En concluant qu' "à partir de toutes réflexions philosophiques des enseignements naissent qui peuvent se traduire par des axiomes mathématiques."
Mais cela avance à quoi exactement à part arriver à une tautologie ?

_________________
Hello Invité !  Le du 01 septembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39569
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre relativité

Message par nawel le Lun 13 Avr 2015 - 13:39

La théorie de l'échelle que je voudrais approfondir.

Je prends un grain de sable, comparativement à l'Univers que représente-t-il ?

Une proportion mais quelle est elle par rapport à l'Univers ?

Un point. Ce point comment le définir ?

Ce point existe donc il a une valeur mathématique.

Si je compare ce grain de sable avec l'Univers je lui accorderais une valeur qui ne peut être positive du fait de l'idée que je me fais du grain de sable vis à vis de l'Univers infini.

Il aurait une valeur -x,xxxxx

A partir d'un point, le fractal, qui lui part d'un point et qui se détermine d'une façon aléatoire.

Par aléatoire il est impossible d'affirmer que ce soit le hasard mais un Générateur de nombres aléatoires qui signifie dispositif capable de reproduire une séquence de nombres dont on ne peut pas facilement déterminer tirer des propriétés déterministes, de façon que cette séquence puisse être appelée "suite de nombre aléatoires".

Des méthodes pour obtenir des nombres aléatoires existent depuis très longtemps et sont utilisées dans les jeux de hasard : dés, roulette, tirage au sort, mélange des cartes, etc. Elles peuvent toutefois souffrir (et souffrent généralement) de biais. Actuellement, les meilleures méthodes, censées produire des suites véritablement aléatoires, sont des méthodes physiques qui profitent du caractère aléatoire des phénomènes quantiques.

La simulation informatique ou numérique désigne l'exécution d'un programme informatique sur un ordinateur ou réseau en vue de simuler un phénomène physique réel et complexe (par exemple : chute d’un corps sur un support mou, résistance d’une plateforme pétrolière à la houle, fatigue d’un matériau sous sollicitation vibratoire, usure d’un roulement à billes…). Les simulations numériques scientifiques reposent sur la mise en œuvre de modèles théoriques utilisant souvent la technique des éléments finis. Elles sont donc une adaptation aux moyens numériques de la modélisation mathématique, et servent à étudier le fonctionnement et les propriétés d’un système modélisé ainsi qu’à en prédire son évolution. On parle également de calcul numérique. Les interfaces graphiques permettent la visualisation des résultats des calculs par des images de synthèse.


Ces simulations informatiques sont rapidement devenues incontournables pour la modélisation des systèmes naturels en physique, chimie et biologie, mais également des systèmes humains en économie et en science sociale. Elles permettent de limiter le risque et d'éviter le coût d'une série d'épreuves réelles (ex: essais de véhicules). Elles peuvent offrir un aperçu sur le développement d'un système trop complexe pour simuler avec de simples formules mathématiques (ex: ouragan)1.


Une simulation informatique, sur une étendue de 48 heures, de l'évolution du typhon Mawar produite par le Modèle météorologique Weather Research and Forecasting

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


La simulation numérique est utilisée pour :
prévoir l'état final d'un système connaissant son état initial (problème direct) ;
déterminer les paramètres d'un système connaissant un ou plusieurs couples (état initial - état final) (problème inverse) ;
préparer des opérateurs à des conditions plus ou moins rares dans leur interaction avec un système complexe (simulation d'entraînement).
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre relativité

Message par Bulle le Lun 13 Avr 2015 - 14:53

Quel rapport entre la physique et la philosophie ?

_________________
Hello Invité !  Le du 01 septembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39569
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre relativité

Message par nawel le Lun 13 Avr 2015 - 15:32

Tout d'abord je réponds Bulle à ce que tu m'as demandé avant, Bean ayant dit : "Oui, se méfier de ceux qui vous disent vouloir votre bien.
En fait, ils veulent vous posséder et finissent pas posséder tous vos biens. sourire"

L'esprit quantique est ce que j'ai voulu invoquer, basée sur un jugement de valeur ou théorie de l'échelle que l'on retrouve dans la philosophie en faisant un parallèle à partir de l'exemple que j'ai donné et que Bean a désacralisé. Il y a un lien évident entre l'esprit cantique et la théorie quantique que j'ai développé ensuite, tout étant basé sur de la théorie puisque l'Absolu nous ne le connaissons pas dans quelque domaine que ce soit.

PS : citation ne marche plus, je ne plus l'utiliser Bulle, ni plus aucune autre fonction, surement passager.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre relativité

Message par nawel le Lun 13 Avr 2015 - 15:37

évoquer et non invoquer (lol)
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre relativité

Message par Bulle le Lun 13 Avr 2015 - 15:40

@ nawel:
nawel a écrit:PS : citation ne marche plus, je ne plus l'utiliser Bulle, ni plus aucune autre fonction, surement passager.
Curieux car cela fonctionne parfaitement sur mes différents postes Crying or Very sad
Essaie de faire tes quotes à la main pour voir ...
Code:
 [quote] texte [/quote]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Hello Invité !  Le du 01 septembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39569
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre relativité

Message par Bulle le Lun 13 Avr 2015 - 15:46

nawel a écrit:L'esprit quantique est ce que j'ai voulu invoquer, basée sur un jugement de valeur ou théorie de l'échelle que l'on retrouve dans la philosophie en faisant un parallèle à partir de l'exemple que j'ai donné et que Bean a désacralisé. Il y a un lien évident entre l'esprit cantique et la théorie quantique que j'ai développé ensuite, tout étant basé sur de la théorie puisque l'Absolu nous ne le connaissons pas dans quelque domaine que ce soit.
La mécanique quantique n'a strictement rien à voir avec le cantique lol!
Mais le lapsus est révélateur me semble-t-il. Révélateur d'une volonté de tenter de justifier ses croyances à l'aide de la science, autrement dit de tenter de récupérer la science...
Et esprit quantique cela veut ... rien dire du tout qvt

_________________
Hello Invité !  Le du 01 septembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39569
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre relativité

Message par nawel le Lun 13 Avr 2015 - 15:49

@ Bulle (je te cite)
"En concluant qu' "à partir de toutes réflexions philosophiques des enseignements naissent qui peuvent se traduire par des axiomes mathématiques."
Mais cela avance à quoi exactement à part arriver à une tautologie ?"

Esprit quantique : La conscience décentrée

L'argument principal de l'hypothèse de l'esprit quantique est que la physique classique ne pourrait à elle seule expliquer la conscience. Cela parce que Galilée et Newton exclurent les sensations du monde physique.

Fritjof Capra a écrit :


Pour que les scientifiques soient capables de décrire la nature mathématiquement, Galilée pensait qu'ils devaient se contenter d'étudier les propriétés essentielles des corps -la forme, le nombre et le mouvement- qui pouvaient être mesurées et quantifiées. Les autres propriétés comme la couleur, le son, le goût ou l'odeur, étaient simplement des représentations subjectives, qui devaient être exclues du domaine de la science.

mais

Cette question des qualia, des expériences phénoménales qualitatives, est souvent désignée comme le problème ardu ou difficile (Hard problem), expression du philosophe David Chalmers.

qualia = Les qualia sont les propriétés de la perception et généralement de l'expérience sensible. C'est ce qu'on ressent lorsqu'on perçoit ou ressent quelque chose : qu'est-ce que ça fait de voir un objet rond, rouge et granuleux ? Les qualia constituent ainsi l'essence même de l'expérience de la vie et du monde. Ce sont des phénomènes psychiques et donc subjectifs, constitutifs des états mentaux. On distingue généralement :
les expériences perceptives ;
les sensations corporelles : douleur, faim, fatigue, chaleur… ;
les affects : sentiments, émotions, passions….

source : Wikipédia

avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre relativité

Message par nawel le Lun 13 Avr 2015 - 15:53

@ Bulle, tu te méprends, je ne veux rien récupérer :) j'aime un peu tout comme tout le monde.... et je suis assez cartésienne quoi que tu puisses penser.

Maintenant, le sujet n'est peut être pas intéressant, je le soumets, j'essaye de l'étayer je dirais intuitivement. Il plait, il ne plait pas, c'est la Loi des forum(s)

avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre relativité

Message par nawel le Lun 13 Avr 2015 - 15:56

@Bulle

Lapsus révélateur mdr peut être...
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre relativité

Message par Bulle le Lun 13 Avr 2015 - 16:01

nawel a écrit:Esprit quantique : La conscience décentrée
L'argument principal de l'hypothèse de l'esprit quantique est que la physique classique ne pourrait à elle seule expliquer la conscience. Cela parce que Galilée et Newton exclurent les sensations du monde physique.
Mais encore une fois qu'est-ce que la conscience a à voir avec la mécanique quantique ?
Même question pour les qualia qvt

Un petit peu de lecture à propos de la mécanique quantique :
Mécanique quantique pour les non-physiciens

_________________
Hello Invité !  Le du 01 septembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39569
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre relativité

Message par nawel le Lun 13 Avr 2015 - 16:59

Bulle

je reprend la déf qualia :

Les qualia sont les propriétés de la perception et généralement de l'expérience sensible. C'est ce qu'on ressent lorsqu'on perçoit ou ressent quelque chose : qu'est-ce que ça fait de voir un objet rond, rouge et granuleux ? Les qualia constituent ainsi l'essence même de l'expérience de la vie et du monde. Ce sont des phénomènes psychiques et donc subjectifs, constitutifs des états mentaux. On distingue généralement :
les expériences perceptives ;
les sensations corporelles : douleur, faim, fatigue, chaleur… ;
les affects : sentiments, émotions, passions….

Par définition, les qualia sont inconnaissables en l'absence d'une intuition directe : on ne peut pas faire connaître le rouge, ou la couleur en général, à quelqu'un qui ne la connaît pas directement. Ils sont donc aussi incommunicables. L'existence et la nature de ces qualités sensibles constituent l'un des débats les plus importants de la philosophie de l'esprit. Cette importance tient au fait que l'hypothèse des qualia constitue une réfutation du physicalisme, dans la mesure où on les tient pour des phénomènes irréductibles.

----------------------------------
En résumé, ce ne sont que des supputations qui sont de l'ordre de "mon mental" Là tu n'as cité que Galilée et Newton mais il y a des avis controversés

notamment :

Cette question des qualia, des expériences phénoménales qualitatives, est souvent désignée comme le problème ardu ou difficile (Hard problem), Le philosophe David Chalmers, plaisantant à peine, déclare que la volonté des théories sur l'Esprit Quantique est : « une Loi de Réduction du Mystère : la conscience est mystérieuse et la mécanique quantique l'est aussi, peut-être alors ces deux mystères ont-ils une source commune »

Alors il s'agit comme il est indiqué des propriétés de la perception, expérience sensible aussi bien objectivement que subjectivement, et surtout expériences issues de l'affect.

Autrement dit, j'ai le sentiment que........... les choses telles que je les perçois en quelque sorte.

Le post que j'ai nommé "une autre relativité" qui relève du subjectif dans les rapports humains (ou pas) et de l'objet comme je le vois dans la physique, comme je l'entends, débat qui est Ouvert si quelqu'un a quelque chose à dire concernant ces points là, maintenant, si toujours nous ne sommes pas sur la même longueur d'onde, il s'agit d'un autre post à créer peut être Bulle ou alors nous sommes dans un cercle vicieux diabolique ou on n'en sort pas lol!
Ok ?
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre relativité

Message par Bulle le Lun 13 Avr 2015 - 19:03

nawel a écrit:En résumé, ce ne sont que des supputations qui sont de l'ordre de "mon mental" Là tu n'as cité que Galilée et Newton mais il y a des avis controversés
Je dois mal m'exprimer ! Ma question est : qu'est-ce que les qualia ont à voir avec la physique quantique ?

Le post que j'ai nommé "une autre relativité" qui relève du subjectif dans les rapports humains (ou pas) et de l'objet comme je le vois dans la physique, comme je l'entends, débat qui est Ouvert si quelqu'un a quelque chose à dire concernant ces points là, maintenant, si toujours nous ne sommes pas sur la même longueur d'onde, il s'agit d'un autre post à créer peut être Bulle ou alors nous sommes dans un cercle vicieux diabolique ou on n'en sort pas  lol!
Ok ?
Mais nous sommes bien d'accord à propos de la subjectivité. Mais encore une fois pourquoi vouloir mélanger la mécanique quantique à la subjectivité ou à l'intuition ? qvt


_________________
Hello Invité !  Le du 01 septembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39569
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une autre relativité

Message par nawel le Lun 13 Avr 2015 - 20:20

@ Bulle

Les qualia sont de l'ordre de la perception, de la couleur, et de l'expérience sensible.

Par expérience sensible il est entendu qu'il s'agit d'un engagement de ma part dans un élément d'ordre spéculatif, hypothèse sur la perception, le lien est donc celui-ci.

C'est de la perception théoricienne(physique quantique ; théorie de la relativité) que je tire des conclusions sur  la mécanique quantique(sujet exposé par la théorie de la relativité de l'échelle. décrivant les phénomènes fondamentaux à l'œuvre dans les systèmes physiques, plus particulièrement à l'échelle atomique) .

Etant question de  l'échelle différenciable par le système fractal qui par définition est décrit tel le système gigogne  par exemple (les poupées) du plus petit au plus grand allant à l'infini, l'échelle référentielle étant la valeur absolue et inconnue (l'infini), que je fais le parallèle avec la suite de Fibonacci que nous retrouvons aussi bien ici que dans l'Espace (infiniment grand), les systèmes planétaires ayant les mêmes caractéristiques que dans l'atome.(infiniment petit.)
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum