Une négentropie des ondes, ou simple sur-interprétation ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une négentropie des ondes, ou simple sur-interprétation ?

Message par AC* le Dim 19 Juil 2015 - 15:21

Bonjour,

Sujet un peu délicat. Je le poste ici (pour pas avoir simplement la réponse "C'est le cerveau" dans psychologie, ni dans paranormal pour pas avoir la réponse opposée).

Je souhaite savoir si quelque membre du forum aurait vécu le phénomène de voix sans émetteur apparent.

J'ai une période critique tous les mois précédant chaque noël (ce que ma mère m'a précisé) (autant dire chaque novembre) - serait-ce l'épiphénomène d'une simple dépression?

Fin 2014, j'entendais mon père qui répondait au téléphone en riant - j'étais trop fatigué pour vérifier si c'était mon téléphone mobile, mais c'était une réponse récurrente, qui a duré un bon quart d'heure.

Quelques temps plus tard, j'étais réveillé par une voix qui prononçait mon nom de manière provocatrice. Une voix de sorcière.

Curieusement, lorsque j'appuyai mon oreille au mur, je n'entendis plus rien! donc ça pouvait pas être une hallucination, selon moi.

Plus tard, j'en ai entendu d'autres, au mur; une sorte d'être de Frankenstein à voix basse, qui avait l'air mi bénéfique, mi maléfique - en général, plutôt un "pote", même s'il me cassait les pieds.

Toujours au mur, j'ai fini par discuter mentalement avec une résurgence du diable (selon mon interprétation); je lui ai communiqué: "Si tu lis dans mes pensées, je te détruirai par la pensée".
Et là, il m'a répondu: "Tu en es incapable" ! Donc là aussi, j'ai eu un gros doute que ce fus moi qui me répondait.

Il y a aussi eu la voix d'un père protecteur, se situant d'abord à mon bureau, elle a - aussi absurde que cela puisse paraître - adopté la place de mon bras droit ("cas de le dire"). Sauf qu'en élevant le bras à l'oreille, la voix restait dans la position allongée du bras.

Lorsqu'il se mettait à donner des ordres contradictoires, je demandai au Père céleste de le corriger, ce qui fut fait.

Pour finir, je me suis mis à croire que mon cerveau équivalait une antenne, à quoi a suivi une paranoïa vis-à-vis du Wi-Fi ou encore des satellites.

Alors que je communiquais avec le Ciel, la nuit, j'entendais des voix dans le couloir extérieur, dire: "Il es juif".

-Je remarquais que le prise d'une marque de vitamines avec minéraux le soir m'aidait à percevoir ces ondes.

Quelques temps plus tard, ma mère me dit que ces substances pouvaient générer des hallucinations auditives (mais mon médecin n'y croit pas).

Bref, tout cela a duré quelques temps.

En allant à l'hôpital pour du repos, alors que ma soeur me menait, à la station, alors qu'elle s'apprêtais à payer, j'ai "interféré" avec les hauts-parleurs.
D'après moi, je leur ai fait dire "Y a pas besoin d'avoir étudié dans l'école [Xyza] pendant 5 ans pour savoir que les ondes peuvent retourner dans les hauts parleurs".
En effet, d'après moi, hormis toutes sortes de filtres techniques posés (ou non), du moment que c'est une membrane couplée à une induction magnétique, il devait être possible, en utilisant le son ou le magnétisme, de provoquer le mouvement acoustique de la membrane, et même de renvoyer l'information dans l'autre sens.
(En fait, j'avais entendu que l'école en question proposait des systèmes dans ce goût-là, et c'est ainsi que je pensai la phrase que je cite.)

J'ai aussi eu certains doutes sur les corvidés, qui seraient réputés pouvoir imiter la voix humaine. Prière d'infirmer ou de confirmer cette info.

Le pire qui me soit arrivé, est lorsque la voix citait ce que je pensais, et que des enfants se mettaient à répéter cette voix.
Le syndrome des enfant sensible à cette voix a été très récurrent; certains de ces enfants n'étaient autres que ceux de mon cousin (je ne savais même pas qu'ils passaient sous mon balcon) - en l'occurrence, il avaient selon moi répété une mauvaise pensée.

Avant d'aller à l'hôpital, j'ai rédigé un courriel à la pasteure. La voix de sorcière pouvait citer 2-3 mots à l'avance ce que j'écrivais. Lorsque je me suis relu, le sens était là.
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2381
Age : 33
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une négentropie des ondes, ou simple sur-interprétation ?

Message par M'enfin le Dim 19 Juil 2015 - 18:59

Salut AC, ça n'a pas l'air d'aller très fort!

Il semble que tu aies des hallucinations, mais si elle ne sont pas accompagnée d'un sentiment de persécution, elles devraient être inoffensive. Moi aussi mon cerveau n'arrête pas de me parler, mais je ne prends pas pour acquis que cette voix vient d'ailleurs. Peut-être que le fait de t'adresser à Dieu par la pensée a pris tellement d'importance que tu as fini par imaginer que beaucoup de tes pensées venaient d'ailleurs? L'idée de Dieu simplifie certaines réponses, mais elle en complique d'autres. Une des manières de se débarrasser de l'effet néfaste de ses hallucinations, c'est de ne pas leur répondre quand on est en public, comme ça, au moins, personne ne nous prend pour fou. Une fois cette habitude prise, on peut s'habituer à ne plus leur répondre du tout, comme dans ce film sur un mathématicien célèbre qui a réussi à les contrôler. Mais si, en plus, tu te sens persécuté, ça complique les choses.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une négentropie des ondes, ou simple sur-interprétation ?

Message par Bulle le Dim 19 Juil 2015 - 19:13

Ce sujet ne me semble pas à sa place. Ni même l'occasion d'un débat ici.
Le plus sage serait de poser la question aux médecins qui te suivent.

_________________
Hello Invité ! Le du 01 juillet est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39189
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une négentropie des ondes, ou simple sur-interprétation ?

Message par AC* le Dim 19 Juil 2015 - 21:55

M'enfin a écrit:Salut AC, ça n'a pas l'air d'aller très fort!
Salut M'enfin,
En fait, ça va assez fort en ce moment.

M'enfin a écrit:Il semble que tu aies des hallucinations, mais si elle ne sont pas accompagnée d'un sentiment de persécution, elles devraient être inoffensive.
Euh, ouais, sauf que j'ai subi à l'époque une relative provocation auditive (voix de sorcière), sans avoir eu au préalable un sentiment de persécution.
C'était étrange. Je n'avais vraiment aucun sentiment de cet ordre, d'autant que je dormais.

J'ai appris a posteriori que les voisins engueulaient leur fille. Il est possible que ça m'ait donné des angoisses.
M'enfin a écrit:Moi aussi mon cerveau n'arrête pas de me parler, mais je ne prends pas pour acquis que cette voix vient d'ailleurs. Peut-être que le fait de t'adresser à Dieu par la pensée a pris tellement d'importance que tu as fini par imaginer que beaucoup de tes pensées venaient d'ailleurs? L'idée de Dieu simplifie certaines réponses, mais elle en complique d'autres.

Lol.
M'enfin a écrit:Une des manières de se débarrasser de l'effet néfaste de ses hallucinations, c'est de ne pas leur répondre quand on est en public, comme ça, au moins, personne ne nous prend pour fou.
Ouais... j'ai fait une exception en 2007. J'attendais le bus; impatienté, j'ai dit "ça vient...", "il vient...", puis la bonne formulation: "le bus vient..." et je l'avais vu arriver. Tout était un peu interconnecté. Mais je n'ai pas recommencé ce genre d'attitude (Dieu n'aime pas les criards).
M'enfin a écrit:Une fois cette habitude prise, on peut s'habituer à ne plus leur répondre du tout, comme dans ce film sur un mathématicien célèbre qui a réussi à les contrôler. Mais si, en plus, tu te sens persécuté, ça complique les choses.
Il m'est arrivé de me sentir persécuté, mais seulement vis-à-vis de camarades de classe (une décennie à ce tarif, c'était à peine tenable).

Par contre, comme mentionné vis-à-vis de voix, ce n'est pas déterminant, du moment que je n'ai pas ce sentiment au préalable.

Je suppose que la communication avec des voix positives est une forme de reprise de contrôle... Sauf que dans le période précédant noël, c'est très "énergivore" et "chronovore".

@Bulle:
Je pensais pas à un débat - seulement à savoir si d'autre personnes avaient vécu cela.
D'après ce que j'ai compris d'un infirmier, 3% des personnes entendent 1 fois dans leur vie ce genre de chose.
Par contre, pas d'alarmisme: je pose la question à tête froide, bien après les évènements. Je ne suis suivi que par un médecin. Mais un médecin donne une réponse de médecin. Ca pare au plus pressé, lorsqu'il y a urgence. Sur la base du schéma: reconnaître la difficulté - accepter d'y remédier, mais ça ne donne aucune réponse.
Pour les questions sur la pluridimensionnalité, je pense qu'il serait plus sage que je m'adresse à la pasteure plutôt qu'au médecin.
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2381
Age : 33
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une négentropie des ondes, ou simple sur-interprétation ?

Message par AC* le Dim 19 Juil 2015 - 22:48

M'enfin, je vois que tu es en ligne.

Il n'y a pas eu que les voix. L'interaction avec la lumière aussi.

Il y a bien des années, lorsque j'était sur un devoir, et que j'avais une réflexion cruciale, il m'arrivait de perdre mon raisonnement et de cligner des yeux.
Quelques années après, ça peut paraître tout bête, mais au lieu de cligner des yeux et perdre mon raisonnement, j'ai maintenu... sauf que c'est la lumière du plafond qui a scintillé.

Ca aurait pu être révélateur de la pupille qui se contractait. Chose assez remarquable, car la gestion de la pupille est censée avoir été acquise sur des millions d'années, et on n'est pas censé pouvoir modifier son diamètre sur simple pensée (hormis - paraît-il - quand on est amoureux, alors elle se dilate).

Mais la thèse de la pupille s'est infirmée. J'avais une lampe halogène à deux niveaux d'intensité. La lampe halogène est en principe assez puissante et avec un "bon rendement", mais suite à certaines pensées, cette lampe, très sensible, s'est mise à varier.

De telle sorte que ma mère a aussi perçu cela.

-Plus récemment, dans la période précédant noël, j'ai été "invité" à regarder mon néon circulaire du plafond de chambre.

J'ai pu maintenir le regard en dépit de l'intensité lumineuse.
Et là, le néon a donné un résultat inattendu:
cela a donné comme des "phases" se déplaçant lentement dans le sens de la longueur du cercle.

Pas des "phases" au sens du laser, mais des phases au sens de la matière condensée. En d'autres termes, comme des sections, des "boudins" lumineux suivi par (ce qu'on appelle en chimie) un ménisque, convexe, moins lumineux, entre ces sections.
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2381
Age : 33
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une négentropie des ondes, ou simple sur-interprétation ?

Message par M'enfin le Dim 19 Juil 2015 - 23:14

ACourvoisier a écrit:En fait, ça va assez fort en ce moment.
Tant mieux alors!

(Dieu n'aime pas les criards)
Non, et personne n'aime voir la folie des autres non plus, parce que ça leur rappelle que leur propre équilibre ne tient qu'à un fil.

Il m'est arrivé de me sentir persécuté, mais seulement vis-à-vis de camarades de classe (une décennie à ce tarif, c'était à peine tenable).
Ça m'est arrivé aussi, mais je ne suis pas comme toi: il a fini par avoir mon poing sur le nez, et moi son poing sur la gueule. Terminé la persécution, et une fable de La Fontaine à apprendre par cœur en prime.

Je suppose que la communication avec des voix positives est une forme de reprise de contrôle... Sauf que dans le période précédant noël, c'est très "énergivore" et "chronovore".
Les voix, c'est comme les tics: ça se développe petit à petit en y ressentant du plaisir, et ça s'élimine de la même manière quand on commence à les trouver encombrants. Il suffit de ressentir du plaisir à cesser d'y répondre, tout en sachant que ça va fonctionner, et de répéter l'opération à chaque fois que l'encombrement réapparaît. C'est un mélange d'autosuggestion et d'effet placébo, de théâtre et croyance. J'ai perdu deux tics nerveux de cette manière, et je dis perdu parce qu'ils se sont en quelque sorte évaporés sans que je m'en aperçoive au bout d'environ deux semaines. Par contre, si tu ne trouve pas tes voix encombrantes, il est inutile de vouloir t'en débarrasser: aucun régime ne fonctionnera.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une négentropie des ondes, ou simple sur-interprétation ?

Message par M'enfin le Dim 19 Juil 2015 - 23:40

De telle sorte que ma mère a aussi perçu cela.
Logiquement, si ta mère a perçu le clignotement juste une fois, c'est qu'il s'agissait d'une coïncidence, mais si l'expérience s'est reproduite plusieurs fois, c'est que tu as eu des hallucinations et que ta mère te crois facilement quand tu les lui raconte, ou encore qu'elle n'ose pas te contredire. Même chose pour le néon. Mais si tu ressens du plaisir à croire que c'est réel, t'es foutu mon vieux, parce que pour pouvoir atteindre le nirvana, tu dois être mort! rire
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une négentropie des ondes, ou simple sur-interprétation ?

Message par mirage le Lun 20 Juil 2015 - 0:51

J'avoue c'est du lourd  okey

ACourvoisier a écrit:
Je souhaite savoir si quelque membre du forum aurait vécu le phénomène de voix sans émetteur apparent.

Pendant prés de 2 ans j'ai entendu des voix, sans m'en rendre compte ou sans que ça ne me paraisse anormal. je m'en suis aperçu lorsque un italien m'a dit "laisse tomber" a la fin de notre essais de communication verbale.
Et la je me suis pris un gros flash-back sur toutes les fois ou j'ai entendu des voix pendant ces deux ans. rire
avatar
mirage
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4109
Age : 35
Localisation : Marseille
Identité métaphysique : Oh Papy, tu nous a déja oubliés ?
Humeur : Egale
Date d'inscription : 18/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une négentropie des ondes, ou simple sur-interprétation ?

Message par JO le Lun 20 Juil 2015 - 7:43

La voix intérieure, c'est courant, je crois : cette "guidance" de quelqu'un, en soi, plus sage que soi. Mais si elle divague, le psy s'avère utile.
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22249
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une négentropie des ondes, ou simple sur-interprétation ?

Message par Bulle le Lun 20 Juil 2015 - 9:32

ACourvoisier a écrit:Je pensais pas à un débat - seulement à savoir si d'autre personnes avaient vécu cela.
D'après ce que j'ai compris d'un infirmier, 3% des personnes entendent 1 fois dans leur vie ce genre de chose.
Par contre, pas d'alarmisme: je pose la question à tête froide, bien après les évènements. Je ne suis suivi que par un médecin. Mais un médecin donne une réponse de médecin.
Et les réponses de médecin sont des réponses adaptées aux pathologies de ce type... Pathologie étant à prendre dans le sens propre : souffrance de la personne qui consulte.
Ca pare au plus pressé, lorsqu'il y a urgence. Sur la base du schéma: reconnaître la difficulté - accepter d'y remédier, mais ça ne donne aucune réponse.
Aucune réponse ou une réponse qui ne te satisfait pas ... Remédier à une difficulté (si difficulté il y a) est une réponse à mon sens parfaitement acceptable.
Pour les questions sur la pluridimensionnalité, je pense qu'il serait plus sage que je m'adresse à la pasteure plutôt qu'au médecin.
Sublimer une difficulté peut-être également une réponse en effet. Mais à mon sens ce n'est pas acceptable parce que cela peut-être dangereux.

_________________
Hello Invité ! Le du 01 juillet est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39189
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une négentropie des ondes, ou simple sur-interprétation ?

Message par M'enfin le Lun 20 Juil 2015 - 13:01

La médication n'est pas sans danger non plus, il y en a qui deviennent de vrais zombies. Je préfère prendre mes risques moi-même plutôt que de m'en remettre aux autres, et pour l'effet placébo, de me l'administrer moi-même. Pour moi, c'est déjà une folie que de croire à Dieu, mais ce n'est pas dangereux pour autant, quoique.... je sors
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une négentropie des ondes, ou simple sur-interprétation ?

Message par AC* le Lun 20 Juil 2015 - 13:37

M'enfin, je vais te concéder un truc qui ne me fait pas plaisir:
je suis pas loin d'en être un.

Dans mon passé, j'avais des hauts et bas par cycles de trois mois, de manière très prononcée (euphorie et déprime). En un sens, ça donnait des couleurs, mais je ne sais pas si j'étais comprehensible vis-à-vis des autres. Cela ne nous a jamais préoccupés, ma famille (mon père travaille énormément comme ma mère) ni moi (qui pensais cela normal).

En réalité, on a dû y remédier lorsque la dépression s'est prolongée sur tout une année.

Suite à des remèdes (notamment un inefficace et un sédatif), on en a trouvé un autre très efficace, et assez léger relativement aux effets secondaires.
Mais les premiers temps, j'avais une humeur "plate" que j'avais du mal à vivre.

Finalement, en adaptant la quantité, ça va pas mal, mais si j'évite la foule ordinairement à cause de problèmes, je dois aussi retrouver assez régulièrement mes repères sociaux (amis) pour rester sur les rails.
M'enfin a écrit:
Je suppose que la communication avec des voix positives est une forme de reprise de contrôle... Sauf que dans le période précédant noël, c'est très "énergivore" et "chronovore".
Les voix, c'est comme les tics: ça se développe petit à petit en y ressentant du plaisir, et ça s'élimine de la même manière quand on commence à les trouver encombrants. Il suffit de ressentir du plaisir à cesser d'y répondre, tout en sachant que ça va fonctionner, et de répéter l'opération à chaque fois que l'encombrement réapparaît. C'est un mélange d'autosuggestion et d'effet placébo, de théâtre et croyance. J'ai perdu deux tics nerveux de cette manière, et je dis perdu parce qu'ils se sont en quelque sorte évaporés sans que je m'en aperçoive au bout d'environ deux semaines. Par contre, si tu ne trouve pas tes voix encombrantes, il est inutile de vouloir t'en débarrasser: aucun régime ne fonctionnera.
Ouais... intéressant. J'ai un doute sur l'effet de les trouver encombrantes, toutefois, un peu comme un bouton on-off qu'il suffirait d'enclencher ou de dés-enclencher.
Je vois que ça a été efficace dans ton cas; tu as de la chance!

En tous les cas, ça peut me donner des pistes, si jamais la période pré-noël s'avère critique.

Les ai-je auparavant trouvées encombrantes, ou non? Je ne sais pas vraiment.
En un sens, je dis bien: dans cette période, ça permettait de combler un ressenti de solitude - par contre, au bout de deux semaines à devoir répondre la nuit, là, j'ai commencé à les trouver encombrantes. Mais ça n'a pas franchement arrêté*, peut-être parce que l'encombrement était plus pratique, et que "spirituellement" j'aurais pu tenir encore le coup.

Certains épisodes relevaient de la suggestion (voisins grondant leur fille), voire de l'auto-suggestion: une chaudière de remplacement à l'extérieur qui avait certaines fréquences particulières - de telle sorte que même si j'étais lassé, je n'arrivais pas à ne pas comprendre un message.

Assez rigolo de noter qu'une philosophe, coach de ma soeur lui a dit (entre autres!) : tendez parfois l'oreille, certaines phrases s'adresseront à vous (elle pensait à des gens sur une terrasse de restaurant, p. ex.); mais je sais qu'elle s'adressait à ma soeur.
Moi, je dois plutôt faire l'effort inverse, en général, même si je n'ai pas de souci depuis plusieurs mois.

-En fait, ce qui m'étonne dans tout ça:
Dans ma jeunesse, je me faisais des noeud au cerveau, pour peu (p. ex.: sur ce qu'il en était de la notion de démonstration en géométrie (je n'arrivais pas à y croire, du moment qu'on se rapportait à des postulats (de plus dénommés hypothèses, ce qui faisait contre-sens))), mais jamais je n'ai eu ce problème.
J'avais des maux de tête quotidiens.

Lorsque j'ai eu mes première angoisses, paradoxalement, quasi plus aucun mal de tête! Et j'ai calmé franchement ces réflexion laborieuses pour les détails - en fait, j'ai l'impression de penser sans réfléchir, ce qui signifie en pratique que je ne me fais plus de "noeud au cerveau".

C'est quand-même bizarre que des voix soient apparues dans un tel état de quiétude.

Aussi, l'épisode des enfants de mon cousin est relativement le plus marquant.
Je ne savais même pas qu'il passaient, et j'ai entendu de leur part des paroles similaire à ce que je venais de penser. C'est pas comme si j'avais pu me "préparer" (en les voyant) à ce qu'il balancèrent quelque chose de ce genre...
Ou alors, effectivement, ils ont émis des paroles sans rapport, et sans être prêt, j'aurais réussi à interpréter. Ca m'a l'air quand-même vachement instantané pour de la suggestion interprétative!

Il y a aussi l'épisode du courriel énoncé trois mots à l'avance, qui avait bien son sens cohérent. Ca voudrait dire, si cela venait de l'inconscient, que cette partie - censée n'être que le siège de pulsion si je ne me trompe pas - qu'elle aurait chez moi acquis l'aptitude à rédiger?

En un sens, c'est concevable. Jeune, je faisait des blocages sur la meilleure rédaction possible. Depuis, plus aucun souci. Mais que cette aptitude puisse être gérée de manière complètement automatique, je trouve cela quand-même très étonnant.

@Bulle:
Je crois qu'on a évité de partir dans tous les sens, notamment grâce à M'enfin.
J'aime bien ton expression "sublimer", qui est exactement ce à quoi je pensais. Oui, ça peut être dangereux, mais la pasteure n'est pas un manitou. En fait, à l'époque, m'étant renseigné, j'avais découvert qu'il était proscrit de communiquer avec les morts. C'est pourquoi je voulais avoir son avis, sur si les voix pouvaient être de eux, ou sur comment arrêter cela. Je précise enfin que tous les rendez-vous que j'ai eus dans mon passé chez un pasteur, m'ont donné un retour on-ne-peut-plus mesuré.

En tous les cas, M'enfin donne des bonnes pistes prophylactiques. Je crois que j'irai voir la pasteur quoi qu'il advienne en novembre pour essayer d'être éclairci sur le passé, et éviter que ça revienne chaque fin d'année.
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2381
Age : 33
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une négentropie des ondes, ou simple sur-interprétation ?

Message par Bulle le Lun 20 Juil 2015 - 14:22

ACourvoisier a écrit:J'aime bien ton expression "sublimer", qui est exactement ce à quoi je pensais. Oui, ça peut être dangereux, mais la pasteure n'est pas un manitou.
Je ne voyais pas le danger comme venant de la pasteure. Je pensais juste qu'à chercher une explication spirituelle on pouvait en venir à tourner comme une mouche dans un bocal. Voire se mettre ou mettre les autres en danger...
m'enfin a écrit:La médication n'est pas sans danger non plus, il y en a qui deviennent de vrais zombies. Je préfère prendre mes risques moi-même plutôt que de m'en remettre aux autres, et pour l'effet placébo, de me l'administrer moi-même.
Il est toujours moins dangereux d'être durant un temps  "un vrai zombie" que de suivre les voix qui peuvent parfaitement t'amener à un geste grave vis à vis d'autrui, persuadé qu'il s'agit d'un monstre satanique à abattre... Il n'est pas question que de soi, il y a aussi les autres...

_________________
Hello Invité ! Le du 01 juillet est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39189
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une négentropie des ondes, ou simple sur-interprétation ?

Message par AC* le Lun 20 Juil 2015 - 15:29

Bulle a écrit:
ACourvoisier a écrit:J'aime bien ton expression "sublimer", qui est exactement ce à quoi je pensais. Oui, ça peut être dangereux, mais la pasteure n'est pas un manitou.
Je ne voyais pas le danger comme venant de la pasteure. Je pensais juste qu'à chercher une explication spirituelle on pouvait en venir à tourner comme une mouche dans un bocal. Voire se mettre ou mettre les autres en danger...
Ah, okay.
Vu que la période qui précédait noël était celle où je tournait en boucle, l'idée était plus de trouver une réponse permettant d'en sortir plutôt que d'y rester.

Quand à mettre en danger, ça me parle dans la mesure où je ne voulais pas que la pasteure soit influencée par mes idées, à son compte. (En gros, je voulais pas qu'il lui arrive la même chose.) Mais je crois que ces professionnels sont rompus à ce genre de danger.

-En ce qui concerne les dangers "physiques", c'est hors-sujet en ce qui me concerne.

Ce type de communication n'a jamais tourné que sur les questions de conduite, (en gros: pas de plaisir et que du devoir) - des avertissements spirituels, ou sinon en tout cas moraux.

Je savais lesquelles contrer (les négatives) et lesquelles étaient fiables. Grosso-modo, ça peut paraître très instinctif pour de la communication, mais plus une voix étaient grave, moins elle harcelait et plus elle venait en renfort, généralement pour me faire me secouer, et reprendre la notion du devoir, en l'occurrence.

C'est peut-être une sécularisation de la notion de patriarche. (À moins que pour d'autres, ce soit l'inconscient qui ait incité à se fier majoritairement au père - du moins avant l'émancipation, que je ne remets pas particulièrement en cause, ni n'approuve spécialement; (je me dis que les choses ont leur raison d'être)).
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2381
Age : 33
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une négentropie des ondes, ou simple sur-interprétation ?

Message par AC* le Lun 20 Juil 2015 - 16:07

M'enfin a écrit:
De telle sorte que ma mère a aussi perçu cela.
Logiquement, si ta mère a perçu le clignotement juste une fois, c'est qu'il s'agissait d'une coïncidence, mais si l'expérience s'est reproduite plusieurs fois, c'est que tu as eu des hallucinations et que ta mère te crois facilement quand tu les lui raconte, ou encore qu'elle n'ose pas te contredire.
M'enfin,
je n'aime pas beaucoup la fin de ta phrase; ce n'est pas vraiment de ta faute, mais être ce qu'on appelle un "enfant-roi" n'a jamais fait partie de ma culture.
Suite au divorce, ma mère a du se refaire une situation sur le plan professionnel, et selon ses propres dires, sur cette dizaine d'années, elle ne m'a pas vu grandir.

Ce n'est qu'il y a deux-trois jours, alors qu'elle parlait de cela, que j'ai osé lui dire que c'était une période que j'avais très mal vécu.

La lampe halogène, sur cette période, réagissait à ma pensée. Je ne l'ai pas dit à ma mère, pour ne pas perturber l'expérience (et aussi parce que le temps d'en parler, l'effet aurait disparu) - ma mère a remarqué le scintillement en soi, spontanément. C'est retrospectivement que je lui ai donné mon impression. Et, oui, elle m'a cru.

Cette idée de l'influence sur des lampes était initialement partie de ma grand-mère. Euh... sauf que quand elle m'avait raconté cela, je n'y croyais pas du tout, lol.
M'enfin a écrit:Même chose pour le néon. Mais si tu ressens du plaisir à croire que c'est réel, t'es foutu mon vieux, parce que pour pouvoir atteindre le nirvana, tu dois être mort! rire
Lol. Mais j'insiste sur le fait que je n'ai alors pas d'idée préliminaire. J'aurais pu m'attendre à ce que le néon scintille légèrement (comme ces grands néons de magasin), mais jamais je ne me serais attendu à ce que le néon eut des sections avançant lentement !

Même a posteriori, je n'ai pas ressenti de plaisir particulier. Je ne prétendais pas (même pas en mon for intérieur) détenir un quelconque "pouvoir".

De nos jours, ma lampe halogène vacille pour un rien (sa fiabilité a empiré), quant au néon (habituellement moins assujetti aux variations), c'était juste un phénomène auquel j'avais assisté, rien de plus, donc aucun plaisir ressenti.
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2381
Age : 33
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une négentropie des ondes, ou simple sur-interprétation ?

Message par M'enfin le Lun 20 Juil 2015 - 16:30

AC a écrit:je me dis que les choses ont leur raison d'être
À propos de raison d'être et de perceptions. Dans nos têtes, nos pensées s'enchaînent constamment, et elles s'expriment très souvent en paroles. Leur enchaînement a certainement sa raison d'être:  à l'état d'éveil, on peut le canaliser, mais pas l'arrêter. Quand on dort ou qu'on ne pense à rien de particulier, nos pensées s'enchaînent toutes seules quand même. La seule explication logique que je trouve, c'est que c'est pour pouvoir se conserver qu'elles ont besoin de circuler, d'où l'idée qu'il ne faut pas entretenir volontairement celles qui semblent nous parler, sinon elles risquent de se mettre à circuler toutes seules elles aussi. Tout ça pour dire que, dans le fond, on est tous constamment sur le point de perdre l'équilibre, et que c'est seulement grâce à notre pilote automatique que nous restons debout.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une négentropie des ondes, ou simple sur-interprétation ?

Message par AC* le Lun 20 Juil 2015 - 17:08

D'accord. Et merci pour ton intérêt et ta haute contribution dans ce thème.
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2381
Age : 33
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une négentropie des ondes, ou simple sur-interprétation ?

Message par Bulle le Lun 20 Juil 2015 - 17:35

M'enfin a écrit: Tout ça pour dire que, dans le fond, on est tous constamment sur le point de perdre l'équilibre, et que c'est seulement grâce à notre pilote automatique que nous restons debout.
Pourquoi veux-tu que la circulation des idées, ou des rêveries soient une perte d'équilibre ?

_________________
Hello Invité ! Le du 01 juillet est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39189
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une négentropie des ondes, ou simple sur-interprétation ?

Message par M'enfin le Lun 20 Juil 2015 - 19:13

C'est notre imagination qui nous fait perdre la tête, en déformant nos pensées de manière imprévisible. À nous de les vérifier, mais souvent, ce n'est pas évident.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une négentropie des ondes, ou simple sur-interprétation ?

Message par AC* le Lun 20 Juil 2015 - 20:15

Bulle a écrit:
M'enfin a écrit: Tout ça pour dire que, dans le fond, on est tous constamment sur le point de perdre l'équilibre, et que c'est seulement grâce à notre pilote automatique que nous restons debout.
Pourquoi veux-tu que la circulation des idées, ou des rêveries soient une perte d'équilibre ?
Je crois que M'enfin a voulu dire le contraire.
La mémorisation (sous ses diverses formes: à court terme, moyen, ou long) serait faite, si je me suis bien renseigné, grâce à un stockage de neuro-transmetteurs, plus ou moins divers.
Ou peut-être même des restructuration de réseaux neuronaux macroscopiques, (si je me fie bien à des formes d'exploitation d'aptitude, ou au contraire des "compensations" d'une faculté intrinsèquement absente).

Ca me paraît assez incroyable pour stocker tant de choses. Il y aurait une petite dizaine de personne hyper-mnésiques dans le monde, capable de se rappeler de tout (plus ou moins selon la volonté), et l'une d'elles, ne supportant plus cela, se serait suicidée. C'est un ami bien informé qui m'en a parlé. Dans ce cas, je m'explique encore moins cette capacité des neurones.

Je crois que M'enfin a une vision proche de la question. Tout bien considéré, il n'y aurait pas grande raison à ce que d'anciens souvenir inutiles (ou du moins à utilité pas évidente - comme des traumas), soient conservés (en plus de la difficulté des neurones pour faire cela).

Ce que M'enfin appelle la circulation des idées (au sein d'une personne, de son cerveau), serait à mon avis une piqure de "rappel" des souvenirs, fondateurs de l'identité, vitale.

Si j'ai bien compris M'enfin, la circulation des idées ne s'oppose pas à ce qu'il appelle le "pilote automatique", mais y revient, justement.
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2381
Age : 33
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une négentropie des ondes, ou simple sur-interprétation ?

Message par M'enfin le Mar 21 Juil 2015 - 0:43

Le pilote automatique, ce sont tous nos automatismes, dont nos idées font partie et qui, je crois, se conservent par inertie, un peu comme des ondes, et qui sont manipulées comme telles par certaines partie du cerveau, un peu comme les appareils qui nous servent à manipuler certaines ondes. Vu que ce genre d'information se conserve comme une onde, le cerveau ne peut pas s'arrêter de les véhiculer sous peine de les perdre, même quand on dort, raison pour laquelle on rêve au lieu de se mettre à off. L'imagination, elle, serait due au fait que ces ondes perdent nécessairement de la précision avec le temps, ce qui fait que nos idées se transforment toutes seules, et qu'il se produit parfois des coïncidences entre ces nouvelles idées et de nouveaux besoin, un peu comme entre les mutations et les changements du milieu dans le cas de l'évolution biologique. La folie dans ce cas, c'est quand on omet de vérifier si une nouvelle idée coïncide à un nouveau besoin avant de la mettre en pratique. Mais je m'empresse de dire que tout ça n'est que spéculation avant qu'un certain Dedale ne se mette à m'engueuler pour rien.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une négentropie des ondes, ou simple sur-interprétation ?

Message par Bulle le Mar 21 Juil 2015 - 7:58

ACourvoisier a écrit:Je crois que M'enfin a voulu dire le contraire.
Non puisqu'il réitère son postulat par "c'est notre imagination qui nous fait perdre la tête".
Or, n'importe qui doit en principe être capable de faire la différence entre rêve, imaginaire ... et réalité. Sauf à abuser de cigarettekirenkon ou autre substance du genre. Si je me laisse aller à l'imaginaire, à la rêverie, à une promenade dans le domaine du "tout est possible", que ce soit volontaire ou lors d'une entrée dans le sommeil : je sais que je prends une distance avec la réalité. Idem lorsque je me réveille et que je me souviens de mes rêves : je sais que ce sont des rêves. Je ne "perds" donc aucunement la tête, je rêve, j'imagine, je m'octroie une liberté... "Perdre la tête" signifie que l'on perd son bon sens, que l'on devient fou.
Ca me paraît assez incroyable pour stocker tant de choses.

Qu'appelles-tu "tant de choses" ? On ne stocke au contraire pas grand chose... hélas...
Et tu soulignes d'ailleurs toi-même que le trop grand stockage est insupportable pour tout un chacun, au point de conduire à la mort.
Ce que M'enfin appelle la circulation des idées (au sein d'une personne, de son cerveau), serait à mon avis une piqure de "rappel" des souvenirs, fondateurs de l'identité, vitale.
Pour ma part "circulation des idées au sein d'une personne" ne veut rien dire du tout.

_________________
Hello Invité ! Le du 01 juillet est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39189
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une négentropie des ondes, ou simple sur-interprétation ?

Message par AC* le Mar 21 Juil 2015 - 13:56

Bulle a écrit:
ACourvoisier a écrit:Je crois que M'enfin a voulu dire le contraire.
Non puisqu'il réitère son postulat par "c'est notre imagination qui nous fait perdre la tête".
Or, n'importe qui doit en principe être capable de faire la différence entre rêve, imaginaire ... et réalité. Sauf à abuser de cigarettekirenkon ou autre substance du genre.
C'est marrant, je me souvient de Samuel Beckett; dans son livre En attendant Godot, il fait dire à un protagoniste quelque chose comme "rêve éveillé" à propos de ce qu'on appelle la réalité.
Ce livre m'a beaucoup marqué, mais - effectivement - alors que je lisais, je n'arrivais pas à adopter ce point de vue.

Je n'ai jamais consommé la moindre substance illicite. Déjà j'avais assez de problèmes sans ça, ensuite, ça favorise le terrorisme qui a trouvé qu'infiltrer ce genre de choses chez nous faisait qu'on les finançait nous mêmes, en plus de nous détruire. Sorte d'effet "deux en un".

-Pour revenir au premier sujet, j'ai commencé à adopter ce point de vue, suite à des influences diverses, mais assez condensées dans le temps (discussions avec le vagabond dont je parlais, au sujet de Jung, ou encore "Physique atomique et connaissance humaine" de Niels Bohr (en 2003) qui semble contribuer à une idée de non séparation entre le sujet et ce que tu appelles la réalité (même si je n'en ai lu que certains passages: c'était la suite d'une première série de conférences, et depuis, je me suis mis en quête de la première série)).
Dans la mécanique quantique que M'enfin a posté sous sciences, je propose une interprétation en ce sens, chose que je n'avais pas réussi à développer la première fois où j'ai évoqué Bohr sur le forum.

Quelque part, c'est une façon de penser qui n'est pas plus absurde que de penser (de manière opposée) que l'esprit est un épiphénomène de la matière, si on opte pour pas de franche séparation. Mais bon, je sais que c'est pas les deux seules manières de voir - je me souviens des visions intermédiaires, dans "la conscience selon Saint Edouard" je crois.

-Pour ce qui est de l'explication neurologique, je doute que seule une drogue puisse permettre de penser de la sorte. J'envisage d'autres facteurs (volonté récurrente de voir différemment, ou alors manque de sommeil récurrent dans l'enfance, ou autre).

Bulle a écrit:
Si je me laisse aller à l'imaginaire, à la rêverie, à une promenade dans le domaine du "tout est possible", que ce soit volontaire ou lors d'une entrée dans le sommeil : je sais que je prends une distance avec la réalité.
Si tu arrive à te convaincre que tout es possible, il se peut bien que la réalité s'approche de toi.


Bulle a écrit:Idem lorsque je me réveille et que je me souviens de mes rêves : je sais que ce sont des rêves. Je ne "perds" donc aucunement la tête, je rêve, j'imagine, je m'octroie une liberté... "Perdre la tête" signifie que l'on perd son bon sens, que l'on devient fou.
Le bon sens passe pour une panacée accessible à tous; pourtant le bon sens a été remis en question moultes fois, en physique. À mon humble échelle, je peux citer l'absence de force centrifuge, qui m'avait étonnée.
Dans la Bible, (je n'ai pas le passage sous les yeux, désolé), il est prédit que les intellectuels perdront la raison, mais je ne sais plus où c'est, et ne gage pas d'être au mot près.

Bulle a écrit:Qu'appelles-tu "tant de choses" ? On ne stocke au contraire pas grand chose... hélas...

Ca dépend pour qui, ou de la période.

Bulle a écrit:Et tu soulignes d'ailleurs toi-même que le trop grand stockage est insupportable pour tout un chacun, au point de conduire à la mort.

Ce serait arrivé à au moins une personne.

Bulle a écrit:
Pour ma part  "circulation des idées au sein d'une personne" ne veut rien dire du tout.
M'enfin a approfondi son thème:
M'enfin a écrit:Le pilote automatique, ce sont tous nos automatismes, dont nos idées font partie et qui, je crois, se conservent par inertie, un peu comme des ondes, et qui sont manipulées comme telles par certaines partie du cerveau, un peu comme les appareils qui nous servent à manipuler certaines ondes. Vu que ce genre d'information se conserve comme une onde, le cerveau ne peut pas s'arrêter de les véhiculer sous peine de les perdre, même quand on dort, raison pour laquelle on rêve au lieu de se mettre à off. L'imagination, elle, serait due au fait que ces ondes perdent nécessairement de la précision avec le temps, ce qui fait que nos idées se transforment toutes seules, et qu'il se produit parfois des coïncidences entre ces nouvelles idées et de nouveaux besoin, un peu comme entre les mutations et les changements du milieu dans le cas de l'évolution biologique. La folie dans ce cas, c'est quand on omet de vérifier si une nouvelle idée coïncide à un nouveau besoin avant de la mettre en pratique. Mais je m'empresse de dire que tout ça n'est que spéculation avant qu'un certain Dedale ne se mette à m'engueuler pour rien.
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2381
Age : 33
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une négentropie des ondes, ou simple sur-interprétation ?

Message par Bulle le Mar 21 Juil 2015 - 15:52

ACourvoisier a écrit:Si tu arrive à te convaincre que tout es possible, il se peut bien que la réalité s'approche de toi.
Mais pourquoi veux-tu que je me convainques que tout est possible alors que tout n'est pas possible ?
Le bon sens passe pour une panacée accessible à tous; pourtant le bon sens a été remis en question moultes fois, en physique.
Non. La physique n'a jamais remis le bon sens en question. Les avancées scientifiques ont permis de répondre à des questions non résolues avant, ont confirmé ou infirmé des hypothèses. Et c'est normal ; mieux c'est même le rôle de la recherche scientifique de remettre perpétuellement les conclusions en question. Pour autant le bon sens n'est pas remis en question : la logique reste la logique et est indispensable.
Ca dépend pour qui, ou de la période.
Tu ne réponds pas à ma question  sourire
M'enfin a approfondi son thème:
On peut répéter mille fois le même non-sens ou encore l'approfondir autant de fois ; cela reste toujours un non sens.

_________________
Hello Invité ! Le du 01 juillet est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39189
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une négentropie des ondes, ou simple sur-interprétation ?

Message par M'enfin le Mar 21 Juil 2015 - 17:09

À un moment ou à un autre, tout le monde trouve que tout le monde est insensé sauf eux-mêmes, ce qui parait nécessairement insensé aux yeux de tous, sauf à nos propres yeux....


Dernière édition par M'enfin le Mar 21 Juil 2015 - 17:45, édité 1 fois
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum