Jesus dans le Coran

Aller en bas

Jesus dans le Coran

Message par nabil le Sam 12 Avr 2008 - 23:51

La naissance miraculeuse:

Dieu a élut Marie parmi les femmes du monde:

42. (Rappelle-toi) quand les Anges dirent : «Ô Marie, certes Dieu t'a élue au-dessus des femmes des mondes.
43. «Ô Marie, obéis à Ton Seigneur, prosterne-toi, et incline-toi avec ceux qui s'inclinent» .
44. - Ce sont là des nouvelles de l'Inconnaissable que Nous te révélons. Car tu n'étais pas là lorsqu'ils jetaient leurs calames pour décider qui se chargerait de Marie ! Tu n'étais pas là non plus lorsqu'ils se disputaient . sourat alimran:

les anges annoncent la naissance a marie:

42. (Rappelle-toi) quand les Anges dirent : «Ô Marie, certes Dieu t'a élue au-dessus des femmes des mondes.
43. «Ô Marie, obéis à Ton Seigneur, prosterne-toi, et incline-toi avec ceux qui s'inclinent» .
44. - Ce sont là des nouvelles de l'Inconnaissable que Nous te révélons. Car tu n'étais pas là lorsqu'ils jetaient leurs calames pour décider qui se chargerait de Marie ! Tu n'étais pas là non plus lorsqu'ils se disputaient .
45. (Rappelle-toi,) quand les Anges dirent : «Ô Marie, voilà que Dieu t'annonce une parole de Sa part : son nom sera le Messie, Jésus, fils de Marie, illustre ici-bas comme dans l'au-delà, et l'un des rapprochés de Dieu» .
46. Il parlera aux gens, dans le berceau et en son âge mûr et il sera du nombre des gens de bien».
47. - Elle dit : «Seigneur ! Comment aurais-je un enfant, alors qu'aucun homme ne m'a touchée ? » - «C'est ainsi ! » dit-Il. Dieu crée ce qu'Il veut. Quand Il décide d'une chose, Il lui dit seulement : «Sois»; et elle est aussitôt. sourat alimran:



L'ange gabriel vient donner à marie un enfant :

16. Mentionne, dans le Livre (le Coran), Marie, quand elle se retira de sa famille en un lieu vers l'Orient.
17. Elle mit entre elle et eux un voile. Nous lui envoyâmes Notre Esprit (Gabriel), qui se présenta à elle sous la forme d'un homme parfait.
18. Elle dit : «Je me réfugie contre toi auprès du Tout Miséricordieux. Si tu es pieux, [ne m'approche point].
19. Il dit : «Je suis en fait un Messager de ton Seigneur pour te faire don d'un fils pur».
20. Elle dit : «Comment aurais-je un fils, quand aucun homme ne m'a touchée, et je ne suis pas prostituée ? »
21. Il dit : «Ainsi sera-t-il ! Cela M'est facile, a dit ton Seigneur ! Et Nous ferons de lui un signe pour les gens, et une miséricorde de Notre part. C'est une affaire déjà décidée».
22. Elle devient donc enceinte [de l'enfant], et elle se retira avec lui en un lieu éloigné.
23. Puis les douleurs de l'enfantement l'amenèrent au tronc du palmier, et elle dit : «Malheur à moi ! Que je fusse morte avant cet instant ! Et que je fusse totalement oubliée ! »
24. Alors, il l'appela d'au-dessous d'elle , [lui disant : ] «Ne t'afflige pas. Ton Seigneur a placé à tes pieds une source.
25. Secoue vers toi le tronc du palmier : il fera tomber sur toi des dattes fraîches et mûres.
26. Mange donc et bois et que ton oeil se réjouisse ! Si tu vois quelqu'un d'entre les humains, dis [lui : ] «Assurément, j'ai voué un jeûne au Tout Miséricordieux : je ne parlerai donc aujourd'hui à aucun être humain». sourat de marie:



Jésus messager de dieu


87. Certes, Nous avons donné le Livre à Moïse; Nous avons envoyé après lui des prophètes successifs. Et Nous avons donné des preuves à Jésus fils de Marie, et Nous l'avons renforcé du Saint-Esprit (Gabriel). Est-ce qu'à chaque fois, qu'un Messager vous apportait des vérités contraires à vos souhaits vous vous enfliez d'orgueil ? Vous traitiez les uns d'imposteurs et vous tuez les autres. Sourat albakarah: (La va che) :



253. Parmi ces messagers, Nous avons favorisé certains par rapport à d'autres. Il en est à qui Dieu a parlé; et Il en a élevé d'autres en grade. A Jésus fils de Marie Nous avons apporté les preuves, et l'avons fortifié par le Saint-Esprit. Et si Dieu avait voulu, les gens qui vinrent après eux ne se seraient pas entre-tués, après que les preuves leur furent venues; mais ils se sont opposés : les uns restèrent croyant, les autres furent infidèles. Si Dieu avait voulu, ils ne se seraient pas entre-tués; mais Dieu fait ce qu'il veut. Sourat albakarah: (La va che) :





48. «Et (Dieu) lui enseignera l'écriture, la sagesse , la Thora et l'Évangile,
49. et Il sera le messager aux enfants d'Israël, [et leur dira]: «En vérité, je viens à vous avec un signe de la part de votre Seigneur. Pour vous, je forme de la glaise comme la figure d'un oiseau, puis je souffle dedans : et, par la permission de Dieu, cela devient un oiseau. Et je guéris l'aveugle-né et le lépreux, et je ressuscite les morts, par la permission de Dieu. Et je vous apprends ce que vous mangez et ce que vous amassez dans vos maisons. Voilà bien là un signe, pour vous, si vous êtes croyants !
50. Et je confirme ce qu'il y a dans la Thora révélée avant moi, et je vous rends licite une partie de ce qui était interdit. Et j'ai certes apporté un signe de votre Seigneur. Craignez Dieu donc, et obéissez-moi.
51. Dieu est mon Seigneur et votre Seigneur. Adorez-Le donc : voilà le chemin droit.»
52. Puis, quand Jésus ressentit de l'incrédulité de leur part, il dit : «Qui sont mes alliés dans la voie de Dieu ? » Les apôtres dirent : «Nous sommes les alliés de Dieu. Nous croyons en Dieu. Et sois témoin que nous Lui sommes soumis.
53. Seigneur ! Nous avons cru à ce que Tu as fait descendre et suivi le messager. Inscris-nous donc parmi ceux qui témoignent» .
54. Et ils [les autres] se mirent à comploter. Dieu a fait échouer leur complot. Et c'est Dieu qui sait le mieux leur machination !

59. Pour Dieu, Jésus est comme Adam qu'Il créa de poussière, puis Il lui dit «Sois» : et il fut. Sourat AL-IMRAN ( LA FAMILLE D'IMRAN )



Les miracles établis par jésus christ pbsl par la force de dieu :



110. Et quand Dieu dira : «Ô Jésus, fils de Marie, rappelle-toi Mon bienfait sur toi et sur ta mère quand Je te fortifiais du Saint-Esprit. Au berceau tu parlais aux gens, tout comme en ton âge mûr. Je t'enseignais le Livre, la Sagesse , la Thora et l'évangile ! Tu fabriquais de l'argile comme une forme d'oiseau par Ma permission; puis tu soufflais dedans. Alors par Ma permission, elle devenait oiseau. Et tu guérissais par Ma permission, l'aveugle-né et le lépreux. Et par Ma permission, tu faisais revivre les morts. Je te protégeais contre les Enfants d'Israël pendant que tu leur apportais les preuves. Mais ceux d'entre eux qui ne croyaient pas dirent : «Ceci n'est que de la magie évidente».
111. Et quand J'ai révélé aux Apôtres ceci : «Croyez en Moi et Mon messager (Jésus)». Ils dirent : «Nous croyons; et atteste que nous sommes entièrement soumis».
112. (Rappelle-toi le moment) où les Apôtres dirent : «Ô Jésus, fils de Marie, se peut-il que ton Seigneur fasse descendre sur nous du ciel une table servie ? » Il leur dit : «Craignez plutôt Dieu, si vous êtes croyants».
113. Ils dirent : «Nous voulons en manger, rassurer ainsi nos coeurs, savoir que tu nous as réellement dit la vérité et en être parmi les témoins».
114. «Ô Dieu, notre Seigneur, dit Jésus, fils de Marie, fais descendre du ciel sur nous une table servie qui soit une fête pour nous, pour le premier d'entre nous, comme pour le dernier, ainsi qu'un signe de Ta part. Nourris-nous : Tu es le meilleur des nourrisseurs.»
115. «Oui, dit Dieu, Je la ferai descendre sur vous. Mais ensuite, quiconque d'entre vous refuse de croire, Je le châtierai d'un châtiment dont Je ne châtierai personne d'autre dans l'univers.» Sourat Almaida:


Jésus parle aux gens au berceau:

27. Puis elle vint auprès des siens en le portant [le bébé]. Ils dirent : «Ô Marie, tu as fait une chose monstrueuse !
28. Soeur de Haroun , ton père n'était pas un homme de mal et ta mère n'était pas une prostituée».
29. Elle fit alors un signe vers lui [le bébé]. Ils dirent : «Comment parlerions-nous à un bébé au berceau ? »
30. Mais [le bébé] dit : «Je suis vraiment le serviteur de Dieu. Il m'a donné le Livre et m'a désigné Prophète.
31. Où que je sois, Il m'a rendu béni; et Il m'a recommandé, tant que je vivrai, la prière et la Zakat ;
32. et la bonté envers ma mère. Il ne m'a fait ni violent ni malheureux.
33. Et que la paix soit sur moi le jour où je naquis, le jour où je mourrai, et le jour où je serai ressuscité vivant».
34. Tel est Issa (Jésus), fils de Marie : parole de vérité, dont ils doutent. Sourat de marie:


Que fut le vrai mesage du christ ?


36. «Certes, Dieu est mon Seigneur tout comme votre Seigneur. Adorez-le donc. Voilà un droit chemin».
37. [Par la suite,] les sectes divergèrent entre elles. Alors, malheur aux mécréants lors de la vue d'un jour terrible !
38. Comme ils entendront et verront bien le jour où ils viendront à Nous ! Mais aujourd'hui, les injustes sont dans un égarement évident.
39. Et avertis-les du jour du Regret , quand tout sera réglé; alors qu'ils sont [dans ce monde] inattentifs et qu'ils ne croient pas Sourat de marie.

nabil
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 48
Identité métaphysique : islam
Humeur : bonne humeur
Date d'inscription : 01/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jesus dans le Coran

Message par Nico le Dim 13 Avr 2008 - 4:37

Jésus est-il le Messie annoncé par les prophéties ?

Beaucoup de prophéties de l'Ancien Testament annonçaient la venue d'un envoyé de Dieu, sauveur des hommes : JESUS - CHRIST Le Messie. Leur précision est extraordinaire. Elles décrivent toute sa vie dans le détail. Jésus est-il ce messie, comme il l'annonçait lui-même.

Saviez-vous que la Bible est un livre essentiellement prophétique ? Au travers des paroles de prophètes elle annonce en effet le dessein de Dieu pour son peuple et pour l'humanité.

Les prophéties de l'Ancien Testament concernant la venue du Messie, c'est-à-dire du Sauveur de l'humanité, ont été écrites entre –1500 et –400 avant J.C.

Grâce à la traduction grecque des Septante remontant à –250 avant J.C. et grâce aux manuscrits de Qûmram datant de –200 (écrits contenant l'Ancien Testament dans son entier plus d'autres textes), nous avons les preuves formelles que ces prophéties ont été écrites bien avant la venue de Jésus-Christ.

Mais est-ce que Jésus correspond au Sauveur annoncé ?

Examinons quelques prophéties parmi toutes les références à ce sujet :

Le Sauveur naîtra miraculeusement d'une vierge :

« C'est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe : voici la jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un fils et elle lui donnera le nom d'Emmanuel » (livre du prophète Esaïe ch.7 v.14 - environ -700 avant J.C.)((Emmanuel signifie "Dieu au milieu de nous", or c'est l'autre nom de Jésus)

Il sera Dieu fait homme :

« Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, et la domination reposera son épaule. On l'appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix » (Livre du prophète Esaïe ch.9 v.5)

L'époque et le lieu de sa naissance (Béthléem) ont été prédits :

Lieu de naissance : « Et toi, Bethléem Ephrata, petite entre les milliers de Juda, de toi sortira pour moi Celui qui dominera sur Israël, et dont les activités remontent aux temps anciens, aux jours de l'éternité » (livre du prophète Michée ch.5 v.1 - environ -700 avant J.C.).

Or Bethléem Ephrata est la ville près de Jérusalem où Marie a accouché.

Date de naissance : « Depuis la sortie de la Parole pour rétablir Jérusalem jusqu'au Messie, il y a 7 semaines et 62 semaines... et après les 62 semaines, le Messie sera retranché » (livre du prophète Daniel ch.9 v.25-26 - environ -600 avant J.C.).

Après la destruction de Jérusalem par les Babyloniens, en –686, les Juifs déportés ont été autorisés à revenir dans leur pays et à rétablir leur capitale, en 450 avant J.C. Si l'on comprend qu'un jour de la prophétie correspond à une année réelle, 69 semaines d'années après –450 nous amènent à la troisième décennie de l'ère chrétienne, période du ministère et de la mort de Jésus-christ.

A un moment donné, le Sauveur entrera à Jérusalem sur un ânon :

« Sois transportée d'allégresse, fille de Sion ! Pousse des cris de joie, fille de Jérusalem ! Voici ton roi vient à toi, il est juste et victorieux ; il est humble et monté sur un âne, le petit d'une ânesse » (livre du prophète Zacharie ch.9 v.9 - environ -500 avant J.C.)

Or voici ce qui se passa lors de l'entrée de Jésus à Jérusalem : « ils amenèrent à Jésus un ânon sur lequel ils jetèrent leurs vêtements et firent monter Jésus... Lorsqu'il approchait de Jérusalem, toute la multitude, saisie de joie, se mit à louer Dieu à haute voix pour tous les miracles qu'ils avaient vus. Ils disaient : béni soit le roi qui vient au nom du Seigneur ! » (Evangile de Luc ch.19 v.35-38).

Il sera trahi :

« Ils pesèrent pour mon salaire 30 sicles d'argent. L'Eternel me dit : jette-le au potier, ce prix magnifique auquel ils m'ont estimé ! » (livre du prophète Zacharie ch.11 v.12-13)

Zacharie avait eu la révélation de ce qui se passerait pour Jésus : « Judas Iscariot alla vers les principaux sacrificateurs et dit : que voulez-vous me donner et je vous le livrerai. Ils lui payèrent 30 pièces d'argent... pris de remords (Judas) rapporta les 30 pièces... ils achetèrent avec cet argent le champ du potier »(Evangile de Matthieu ch.26 et 27)

Il sera condamné injustement, maltraité, cloué sur une croix :

« Avec le bâton on frappe sur la joue le juge d'Israël » (livre du prophète Michée ch.4 v.14)
« Tous ceux qui me voient se moquent de moi : <<recommande toi à l'Eternel !>>, <<l'Eternel le sauvera, il le délivrera puisqu'il l'aime !>>... une bande de scélérats rôdent autour de moi ; ils ont percé mes mains et mes pieds... ils se partagent mes vêtements, ils tirent au sort ma tunique » ; « pour apaiser ma soif ils m'abreuvent de vinaigre » (Psaumes prophétiques du roi David, n°22 et 69 v.22 ; environ -1000 avant J.C.)

Vous savez sans doute ce qui est arrivé à Jésus :

« et quelques uns se mirent à cracher sur lui, à lui voiler le visage et à le frapper.. avec un roseau» (Evangile de Marc ch.14 et 15) « les passants l'injuriaient : "il s'est confié en Dieu ; que Dieu le délivre maintenant , s'il l'aime !" ... Après l'avoir crucifié, ils se partagèrent ses vêtements en tirant au sort » (Evangile de Matthieu ch.27 v.35-39) « Jésus dit : "j'ai soif". Il y avait là un vase plein de vinaigre. Les soldats en remplirent une éponge et ils l'approchèrent de sa bouche » (Evangile de Jean ch.19 v.28-29)

Le Sauveur mourra pour les péchés de tous les hommes :

« Qui a recconnu le bras de l'Eternel ? Il s'est élevé devant lui comme une faible plante...méprisé et abandonné des hommes... cependant ce sont nos souffrances qu'il a portées, c'est de nos douleurs qu'il s'est chargé... Il était blessé pour nos péchés, brisés pour nos iniquités... L'Eternel a fait retomber sur lui toutes nos iniquités... Il s'est livré lui-même à la mort... il a porté les péchés de beaucoup d'hommes et il a intercédé pour les coupables » (livre du prophète Esaïe ch.53).

Or voici les paroles de Jésus : « Je donne ma vie pour mes brebis... Personne ne me l'ôte, mais je la donne de moi-même » (Evangile de Jean ch.10 v.15-17) ; « si le Fils (de Dieu) vous affranchit (du péché), vous serez réellement libres » (Evangile de Jean ch.8 v.36) Le prophète Jean-Baptiste, désignant Jésus a dit aussi : « voici l'agneau de Dieu qui ôte le péché du monde » (Jean 1-29)

Il ressuscitera après sa mort :

« Après avoir livré sa vie pour le péché... il prolongera ses jours » (livre du prophète Esaïe ch.53 v.10)
« il nous rendra la vie dans 2 jours. Le 3ème jour il nous relèvera et nous vivrons devant lui » (livre du prophète Osée ch.6 v.2 ; environ -700 avant J.C.)

Evangile de Marc ch.16 v.6 : «(un ange devant le tombeau vide dit aux femmes :) vous cherchez Jésus qui a été crucifié ; il est ressuscité ; il n'est pas ici »

Il montera au ciel après sa mort :


« Parole de l'Eternel à mon Seigneur : assieds-toi à ma droite, jusqu'à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied » (Psaume prophétique de David n°110 v.1)

Livres des Actes des apôtres ch.1 v.9 : « il fut élevé pendant qu'ils le regardaient et une nuée le déroba à leurs yeux »

Il reviendra à Jérusalem à la vue de tout le monde, à la fin des temps :

« Alors je répandrai sur les habitants de Jérusalem un esprit de grâce et de supplication et ils tourneront vers moi les regards, celui qu'il ont percé ; ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique » (lire du prophète Zacharie ch.12 v.10)

Voici ce qu'a dit Jésus avant sa mort : «(à la fin des temps) le signe du Fils de l'homme paraîtra dans le ciel ; toutes les tribus de la terre se lamenteront et elles verront le Fils de l'homme venant sur les nuées du ciel avec une puissance et avec une grande gloire » (Evangile de Matthieu ch.24 v.30).

Le parallèle entre les prophéties annonçant le Sauveur de l'humanité et la vie de Jésus montre une adéquation parfaite entre les deux. Aucun homme n'a de pouvoir d'influer sur le lieu, la date et le contexte de sa naissance ; non plus sur les pensées et les actes de l'ensemble de ses contemporains. Enfin, qui pourraient prédire sa résurrection ?

Le fait que tous les critères sur la naissance, la vie, la mort et la résurrection du Messie soient réunis en la personne de Jésus est l'une des preuves par excellence qu'il est bien celui qui avait été annoncé. Oui, Jésus est le Messie annoncé. Nul doute n'est possible ! Il est Dieu fait homme, pour nous. Il est celui qui s'est sacrifié à notre place pour nos péchés.

Nico
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 321
Localisation : FRANCE
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Je suis capable du meilleur comme du pire, mais au pire, c\\\\\\\'est moi qui suis le meilleur.
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jesus dans le Coran

Message par caius le Ven 9 Mai 2008 - 11:14

Un Dieu Trompeur, Un Prophète Incompétent
Ce que l'Islam enseigne vraiment sur Allah et Jésus
par David Wood

Depuis deux mille ans, les chrétiens proclament la Mort et la Résurrection de Jésus. L'Islam rejette ces deux concepts et présente une toute autre version de ce qui s'est produit pendant et après la crucifixion. Cependant, ce dogme musulman a une énorme conséquence logique : leur version dépeint Allah comme un Dieu trompeur et Jésus comme l’échec le plus cuisant de l'histoire des prophètes.

Allah crée le Christianisme !


Si nous examinons les enseignements de l'Islam, nous constatons qu'Allah a non seulement créé le christianisme, mais en a également fait la religion dominante du monde. Ce fait devrait sembler étrange aux musulmans puisqu’ils croient que le christianisme est une fausse religion. Naturellement, les musulmans répondront en arguant du fait que le christianisme est une fausse religion parce que l'homme en a corrompu l’enseignement mais que dans son état originel c'était le message d'Allah donné à Jésus, fils de Marie.

C’est leur point de vue bien qu’il n’y ait pas l’ombre d’une preuve que les sectateurs de Jésus aient jamais cru en une doctrine semblable à l'Islam. Selon l'Islam, le christianisme a été corrompu par Allah lui-même. Pour comprendre comment l'Islam en arrive à une telle conception, passons en revue quelques points.

1: Le Coran enseigne que Jésus était un messager d’Allah et un prophète de l’Islam.
La Sourate 19 affirme que Jésus a commence à prêcher l’Islam dés la naissance :
Puis les douleurs de l'enfantement l'amenèrent au tronc du palmier, et elle dit: ‹Malheur à moi! Que je fusse mort avant cet instant! Et que je fusse totalement oubliée!›. Alors, il l'appela d'au-dessous d'elle, [lui disant:] ‹Ne t'afflige pas. Ton Seigneur a placé à tes pieds une source. Secoue vers toi le tronc du palmier: il fera tomber sur toi des dattes fraîches et mûres. Mange donc et bois et que ton oeil se réjouisse! ….Je suis vraiment le serviteur d'Allah. Il m'a donné le Livre et m'a désigné Prophète. Où que je sois, Il m'a rendu béni; et Il m'a recommandé, tant que je vivrai, la prière et la Zakat; et la bonté envers ma mère. Il ne m'a fait ni violent ni malheureux. Et que la paix soit sur moi le jour où je naquis, le jour où je mourrai, et le jour où je serai ressuscité vivant.›

Jésus aurait continué à prêcher le message de Dieu durant toute sa vie, jusqu'à ce qu'il soit emmené au ciel. Selon le Coran, l'évangile que Jésus a prêché n'était pas différent du message des prophètes l’ayant précédé. Jésus, le serviteur et prophète de Dieu, prêchait l'Islam :

42 :13. Il vous a légiféré en matière de religion, ce qu'Il avait enjoint à Noé, ce que Nous t'avons révélé, ainsi que ce que Nous avons enjoint à Abraham, à Moïse et à Jésus: ‹Etablissez la religion; et n'en faites pas un sujet de division›. Ce à quoi tu appelles les associateurs leur parait énorme. Allah élit et rapproche de Lui qui Il veut et guide vers Lui celui qui se repent

43 :59. Il (Jésus) n'était qu'un Serviteur que Nous avions comblé de bienfaits et que Nous avions désigné en exemples aux Enfants d'Israël.
43 :63-64. Et quand Jésus apporta les preuves, il dit: ‹Je suis venu à vous avec la sagesse et pour vous expliquer certains de vos sujets de désaccord. Craignez Allah donc et obéissez-moi. Allah est en vérité mon Seigneur et votre Seigneur. Adorez- Le donc. Voilà un droit chemin.


Ainsi, Jésus aurait passé 33 ans, de sa naissance à son apparente crucifixion, à prêcher l'Islam aux enfants d’Israël. La doctrine que les auditeurs de ses prêches ont élaborés, fort différente de l’islam, semble pourtant indiquer qu’il fut un assez piètre prophète.

2 : Le Coran enseigne que Jésus a fait un certain nombre d’adeptes

Puisque Jésus a passé toute sa vie à prêcher l'Islam, son message à ses disciples doit s'être concentré sur les principes de base de la théologie islamique. Ces disciples auraient donc dû devenir semblables aux musulmans et c’est précisément ce que l'Islam enseigne au sujet des adeptes de Jésus :

3 : 52. Puis, quand Jésus ressentit de l'incrédulité de leur part, il dit: ‹Qui sont mes alliés dans la voie d'Allah?› Les apôtres dirent: ‹Nous sommes les alliés d'Allah. Nous croyons en Allah. Et sois témoin que nous Lui sommes soumis
5 :111. Et quand J'ai révélé aux Apôtres ceci: ‹Croyez en Moi et Mon messager (Jésus)›. Ils dirent: ‹Nous croyons; et atteste que nous sommes entièrement soumis›.
57 :27. Ensuite, sur leurs traces, Nous avons fait suivre Nos [autres] messagers, et Nous les avons fait suivre de Jésus fils de Marie et lui avons apporté l'Evangile, et mis dans les coeurs de ceux qui le suivirent douceur et mansuétude.


Si le Coran dit vrai, alors Jésus a converti certains des habitants d'Israël à l’Islam. Bien qu'il n'y ait absolument aucune preuve historique de telles conversions, supposons, pour le raisonnement, qu'il y avait au premier siècle des juifs qui ont cru le message de Jésus et sont devenus musulmans. Nous allons voir que cette affirmation pose quelques problèmes aux apologistes musulmans car :

3 : S'il y avait vraiment au premier-siècle des juifs convertis à l’Islam par la prédication de Jésus, ils n'ont fait long feu.

L'idée que les premiers disciples de Jésus étaient des musulmans entraîne une question évidente : Pourquoi n'avons-nous jamais entendu parler de l’existence de musulmans au premier siècle ? Nous avons beaucoup d'informations historiques sur les premiers chrétiens mais nous n'avons pas trace du moindre musulman au premier siècle. Les défenseurs de l'Islam répondront très probablement que le christianisme a fait disparaître toutes les sources sur les disciples musulmans de Jésus, mais une telle idée est absurde. Nous avons des sources chrétiennes et non-Chrétiennes qui mentionnent très tôt la nouvelle croyance, pourtant aucune ne fait mention de l'existence de « Musulmans Chrétiens ». Nous savons avec une certitude absolue que la mort de Jésus était bien connue des autorités antiques, et que les premiers sectateurs de Jésus, y compris Pierre, Jacques, et Jean, en étaient venus à croire que Jésus était mort sur la croix pour leurs péchés et qu'il était ressuscité. (sans parler de la question de la nature divine de Jésus !) Les quatre évangiles et le livre des Actes des Apôtres du Nouveau Testament confirment que très tôt la mort et la résurrection de Jésus faisaient partie de la croyance chrétienne. Les lettres de Paul proclament également à plusieurs reprises la mort et la résurrection de Jésus. Par exemple, quelques années après la mort de Jésus, la première épître aux Corinthiens (chapitre 15) témoigne de la doctrine chrétienne pendant la période des apôtres :

Je vous ai donc transmis en premier lieu ce que j'avais moi-même reçu, à savoir que le Christ est mort pour nos péchés selon les Écritures, qu'il a été mis au tombeau, qu'il est ressuscité le troisième jour selon les Écritures, qu'il est apparu à Pierre, puis aux Douze.

En dehors du nouveau testament, nous disposons aussi de textes chrétiens qui décrivent les croyances des adeptes de Jésus. Par exemple, clément de Rome, qui fut ordonné évêque de Rome par l'apôtre Pierre, écrit au sujet de la croyance des apôtres en la résurrection de Jésus. Polycarpe, qui fut ordonné par l'apôtre Jean, mentionne la résurrection de Jésus à plusieurs reprises. Il y a même des sources antiques Juives et Païennes qui rapportent des informations cruciales sur Jésus et les apôtres. Selon l'historien juif Flavius Josèphe et l'historien romain Tacite, Jésus a été crucifié pendant le mandat de Ponce Pilate. Lucien de Samosate, un satiriste grec, écrit : "les chrétiens, vous le savez, adorent un homme, personnage remarquable, qui a introduit leurs rites nouveaux et a été crucifiés pour cela." même le Talmud juif rapporte la crucifixion de Jésus.

Par conséquent, on peut raisonnablement en déduire que le Coran se trompe quand il indique (1) que Jésus n'est jamais mort crucifié et (2) que les premiers sectateurs de Jésus étaient des musulmans. Néanmoins, soyons généreux et supposons, malgré les faits, qu'il y avait un certain nombre de musulmans au premier siècle, mais que toute trace de leur existence a été détruite plus tard par les Chrétiens. Même si nous accordons crédit à une affirmation si dénuée de fondements, ceci pose toujours un énorme problème pour les musulmans : Qu'est-il arrivé à ces musulmans du premier siècle ? Pourquoi l'Islam a-t-il disparu remplacé par la croyance en la mort sacrificielle de Jésus et sa résurrection des morts ? Comment les 33 ans de prédication de Jésus ont-ils pu être altérés à ce point ?

Naturellement les musulmans répondent à nouveau que le christianisme a corrompu le message de Jésus et que l'église chrétienne a effacé tout souvenir des enseignements islamiques de Jésus. Cependant, aucun vrai musulman ne devrait accepter cette position parce qu’elle contredit la version coranique de ce qui s'est produit :

caius
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 190
Identité métaphysique : aucune
Humeur : bonne
Date d'inscription : 28/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jesus dans le Coran

Message par caius le Ven 9 Mai 2008 - 11:15

4 : Le Coran déclare qu'Allah a trompé les hommes pour leur faire croire que Jésus était mort sur la croix.

Selon le Coran, Jésus avait pu convertir quelques juifs à l’Islam. Mais l’étude de l'Histoire nous apprend que les disciples de Jésus se sont très vite convaincus de sa mort et de sa résurrection. Par conséquent, la raison pour laquelle il n'y avait aucun musulman après que Jésus soit monté au ciel est que tous ses disciples en étaient venus à croire qu'il était mort sur la croix et s'était levé des morts. Et d'où leur est venue cette idée ? Selon l'Islam, l'idée que Jésus est mort sur la croix a été insufflée par Allah !

4 :157-158. et à cause leur parole: ‹Nous avons vraiment tué le Christ, Jésus, fils de Marie, le Messager d'Allah›... Or, ils ne l'ont ni tué ni crucifié; mais ce n'était qu'un faux semblant! Et ceux qui ont discuté sur son sujet sont vraiment dans l'incertitude: ils n'en ont aucune connaissance certaine, ils ne font que suivre des conjectures et ils ne l'ont certainement pas tué. Mais Allah l'a élevé vers Lui. Et Allah est Puissant et Sage.

Même si nous admettons que le seul but d'Allah était de tromper la foule qui voulait tuer Jésus, il est clair que les disciples sont également tombés dans le panneau. Alors qui est responsable de la croyance chrétienne que Jésus est mort sur la croix ? Si l'Islam est correct, Dieu a introduit cette idée quand il a décidé de duper les ennemis de Jésus en leur faisant croire qu'ils l’avaient tué. Gros problèmes en vue. Si l’induction en erreur des disciples était involontaire, alors nous devons en conclure que Dieu ne s'est pas rendu compte qu'il était en train de créer la plus grande fausse religion du monde. Si c’était intentionnel, alors Dieu est à l’origine de fausses religions.

Conclusion, le Dieu de l'Islam est soit un grand distrait soit un mystificateur malveillant.

La position de Mahomet implique également que Jésus fut le plus grand échec de l’histoire des prophètes : Il a passé 33 ans à prêcher l’Islam (dès la naissance selon la théologie islamique) et pourtant peu après sa mort, les enfants d'Israël se sont été divisés en deux camps. Ceux qui ont cru en son message sont devenus les chrétiens, coupables du pire péché imaginable (l’association), alors que ceux qui ont rejeté son message étaient coupables de rejeter l’un des plus grands messagers de Dieu. Ainsi, tant les gens qui ont cru en Jésus que ceux qui l'ont rejeté ont finalement été condamnés au feu de l'enfer. Plutôt étrange si l’on sait que les musulmans considèrent Jésus comme étant l'un des plus grands prophètes de l’Islam. Il ne semble pourtant pas avoir pu gagner au seul un converti durable à l'Islam. De plus, un vrai prophète de l'Islam aurait du avertir ses sectateurs de ne pas se détourner de l'Islam à cause de son apparente crucifixion. Apparemment le message du Jésus musulman n’est pas passé. Au contraire, partout dans le monde des millions de personnes refusent d'accepter l'Islam parce qu'ils croient que Jésus est mort sur la croix pour leurs péchés ! Une belle équipe en somme : un messie incompétent et un dieu trompeur.

5 Le Coran déclare qu'Allah a aidé le christianisme à s’étendre.

Si nous poussons les enseignements de l'Islam à leur conclusion logique, nous voyons que Dieu a « lancé » intentionnellement ou involontairement le christianisme. Mais le Coran ne s'arrête pas là. Au lieu de corriger le malentendu, Allah a pris le christianisme sous son aile.

Après avoir créé la croyance en la mort et résurrection de Jésus, Dieu s’est alors appliqué à aider les chrétiens à propager leur message erroné :

61:14 Ô vous qui avez cru! Soyez les alliés d'Allah, à l'instar de ce que Jésus fils de Marie a dit aux apôtres: ?Qui sont mes alliés (pour la cause) d'Allah?? - Les apôtres dirent: ‹Nous sommes les alliés d'Allah?›. Un groupe des Enfants d'Israël crut, tandis qu'un groupe nia. Nous aidâmes donc ceux qui crurent contre leur ennemi, et ils triomphèrent.

Ce verset est capital car il signifie qu'Allah a aidé les sectateurs de Jésus contre les juifs qui le rejetaient et qu’ils « triomphèrent ». Qui étaient ces sectateurs de Jésus qui sont devenus plus forts que les juifs ? Dans l'histoire, les seules personnes qui correspondent à une telle description sont les chrétiens qui croient à la mort, à la résurrection, et à la divinité de Jésus. Même s'il y avait eu un groupe de « Musulmans Chrétiens » au premier siècle, ce groupe n'a jamais triomphé de qui que ce soit. Les seuls sectateurs de Jésus devenus assez forts pour éclipser les juifs étaient les chrétiens une fois que le christianisme fut devenu la religion officielle de l'empire romain. Ces chrétiens croyaient aux même doctrines fondamentales que les chrétiens d’aujourd'hui. Pourtant, selon le Coran, Allah a aidé ces personnes à triompher !

Comment le christianisme s’est-il propagé et est-il devenu la religion dominante dans le monde ? Par la puissance d'Allah ! Et qui a créé la doctrine chrétienne de la mort de Jésus sur la croix ? Dieu ! Même des historiens athées sont convaincus que la mort de Jésus est un fait historique. Où ont-ils pêché cette idée ? Ils l'ont eue de Dieu, qui a dupé tant de personnes avec la fausse mort de Jésus que nous avons maintenant des tonnes de preuves historiques de cet événement. Puisqu'il y a approximativement deux milliards de chrétiens sur terre, il semble que Jésus et Dieu sont responsables de l’existence de la seule religion au monde qui éclipse l'Islam.

Si L'Islam dit vrai. . .

Inutile de préciser davantage que la doctrine islamique est extrêmement problématique. Elle nous ordonne de croire que Dieu a trompé des milliards de personnes, que Dieu a même amené les disciples de Jésus à s’égarer en leur faisant croire que Jésus était mort crucifié. Ceci pouvait être évité si Dieu n'avait pas voulu tromper les hommes. Mais ceci mène à plus de questions : Pourquoi Dieu voudrait-il que les hommes croient que Jésus était mort alors qu’il ne l'était pas ? Les musulmans ne peuvent pas arguer du fait que Dieu l'a fait pour protéger Jésus contre les juifs ou les Romains, puisque Dieu pouvait de toute façon protéger Jésus de bien d’autres manières. Alors, pourquoi Dieu aurait-il voulu donner aux ennemis de Jésus la satisfaction de le voir périr sur la croix ? Pourquoi ne pas élever Jésus au ciel sans tromper les hommes à son sujet ? Il ne semble y avoir aucune raison valable à cela, d'autant plus qu'une telle duperie serait à l’origine de la formation du christianisme.

C'est une pilule amère et pourtant selon la logique des textes sacrés de l'Islam, l'origine du christianisme ne peut s’expliquer que de cette manière. Si l'Islam est vrai alors Dieu trompe les personnes qui croient les prophètes qu'il envoie. Si l'Islam est vrai, Dieu propage des enseignements faux jusqu'à ce qu'ils dominent le monde. Si l'Islam est vrai, Jésus, le prophète de l’Islam, était complètement incompétent et n’aurait jamais du être envoyé par Dieu, puisque la vie de Jésus a fini par égarer plus de personnes que n'importe quel autre personnage de l'histoire. La doctrine musulmane est un système religieux incohérent qui ne peut qu’être rejeté par une personne raisonnable : l'explication islamique de l'origine du christianisme est parfaitement bancale et si l'Islam dit vrai, l'existence du christianisme est une aberration d'Allah.

caius
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 190
Identité métaphysique : aucune
Humeur : bonne
Date d'inscription : 28/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jesus dans le Coran

Message par drif le Ven 9 Mai 2008 - 11:36

Je connais ce texte c'est vraiment bien fait

http://www.answering-islam.org/Authors/Wood/deceptive_god.htm

la traduction est de toi caïus ?

drif a écrit:Chapeau !

caius a écrit:oui

Edit Qwatybaal Sujet déplacé dans Islam/chrétienté

drif
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 307
Localisation : France
Identité métaphysique : Chrétien
Humeur : raisonnable
Date d'inscription : 01/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jesus dans le Coran

Message par caius le Ven 9 Mai 2008 - 14:05

oui

caius
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 190
Identité métaphysique : aucune
Humeur : bonne
Date d'inscription : 28/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jesus dans le Coran

Message par drif le Ven 9 Mai 2008 - 14:20

Chapeau !

drif
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 307
Localisation : France
Identité métaphysique : Chrétien
Humeur : raisonnable
Date d'inscription : 01/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jesus dans le Coran

Message par Abdallah le Dim 11 Mai 2008 - 0:34

caius a écrit:[b][u]Jésus a passé toute sa vie à prêcher l'Islam, son message à ses disciples doit s'être concentré sur les principes de base de la théologie islamique. Ces disciples auraient donc dû devenir semblables aux musulmans et c’est précisément ce que l'Islam enseigne au sujet des adeptes de Jésus
...
L'idée que les premiers disciples de Jésus étaient des musulmans entraîne une question évidente : Pourquoi n'avons-nous jamais entendu parler de l’existence de musulmans au premier siècle ? Nous avons beaucoup d'informations historiques sur les premiers chrétiens mais nous n'avons pas trace du moindre musulman au premier siècle.

Lorsque les musulmans disent que jésus était musulman ou qu'il a prêché l'islam cela ne signifie pas que que Jésus aurait recommandé de faire la prière suivant les modalité donné par mohammed ou qu'il ait recommandée le jeune de Ramadan par exemple. Le message délivré par jésus était l'évangile et c'est un livre distinct du coran. Le Coran prétend qu'effectivement le message de jésus fut falsifié par les théologiens du christiannisme mais dans quelle mesure ? on est en droit de se poser la question. Voici ce que l'on peut affirmer quand on croit au Coran 1) Jésus n'as pas dit qu'il était le Fils de Dieu 2) Jésus n'a pas été cruxifié mais les choses sont apparues ainsi aux témoins de la scène, 3) Jésus à annoncer la venu d'un prophète qui viendra après lui qui s'appelera Ahmed ce qui signifie le loué. Peut-être que j'oublie une ou deux choses mais je ne crois pas. En dehors de ces points, certes important, de la théologie chrétienne on est pas en mesure de savoir qu'est-ce qui a été falsifié.

Islam veut dire se soumettre à la volonté divine. En fait la qualité du musulman revient à celui qui pose sa foi dans le messager authentique le plus récent. Pour un musulman Moise était musulman et Salomon aussi ce qui ne les empéchait pas d'être juifs en même temps. Jean baptiste était musulman avant que jésus ait commencé ces prêches tout en se conformant aux enseignement de l'ancien testament et après que Jésus se soit lancé dans sa mission Jean baptiste est resté muslman puisqu'il a reconnu Jésus. Par contre les gens qui ont tenté de mettre à mort Jésus était certes des juifs mais pas des musulmans.

Aussi dans le langage coranique être musulman ce n'est pas en premier lieu avoir foi au prophète mohammed mais bien avoir foi en l'ensemble des messages révélés et se conformer au dernier en cours. La foi en mohammed et de son message vient donc dans un second temps.

Dans l'argumentation présenté par Caius on pourrait avoir l'impression, même si ce n'est pas dit explicitement, que Jésus aurait donné exactement le même message que mohammed ce qui est faux. Ce qu'affirme les musulmans par contre c'est que pour l'essentiel les différentes religions appèlent à la même chose à savoir vouer à Dieu un culte pur, accomplir la prière et donner de son bien en aumône. Il me semblait important de préciser ce point.

Abdallah
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 540
Localisation : Pays de Loire
Identité métaphysique : Musulman
Humeur : To be or not to be...
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jesus dans le Coran

Message par Abdallah le Dim 11 Mai 2008 - 0:41

caius a écrit:

Ainsi, Jésus aurait passé 33 ans, de sa naissance à son apparente crucifixion, à prêcher l'Islam aux enfants d’Israël.

Ca c'est abuser des données coraniques. Prétendre que jésus a parlé dès le berceau en déclarant qu'il est le prophète de Dieu n'induit pas nécessairement qu'il ait préché les enfants d'Israël durant toute son existence ou qu'il ait commencé son prêche avant ces trente ans.

Abdallah
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 540
Localisation : Pays de Loire
Identité métaphysique : Musulman
Humeur : To be or not to be...
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jesus dans le Coran

Message par Abdallah le Lun 12 Mai 2008 - 7:41

caius a écrit:Si nous examinons les enseignements de l'Islam, nous constatons qu'Allah a non seulement créé le christianisme, mais en a également fait la religion dominante du monde. Ce fait devrait sembler étrange aux musulmans puisqu’ils croient que le christianisme est une fausse religion. Naturellement, les musulmans répondront en arguant du fait que le christianisme est une fausse religion parce que l'homme en a corrompu l’enseignement mais que dans son état originel c'était le message d'Allah donné à Jésus, fils de Marie.

Dire que pour l'islam, le christianisme serait une fausse religion n'est pas exacte. Il serait plus proche de la réalité de la décrire comme une religion vrai qui a intégré un certain nombre de fausseté dans ces enseignements fondamentaux. Ce n'est pas chipoter sur les mots que de dire ça. C'est important parce que cela veut dire que ce qu'il y a de vrai dans l'enseignement chrétiens l'emporte et de beaucoup sur ce qu'il comporte de faux. Le christianisme n'est donc pas, loin s'en faut, une "aberration de Dieu".

Non, le christianisme tel qu'il est transmis à l'époque du prophète (et pourquoi pas... jusqu'à aujourd'hui) est une voie qui mène au salut et cela les musulmans le reconnaissent. Ce n'est pas peu de chose quand même. Cela ne serait pas possible si le Christianisme était une fausse religion.

En fait, on peut atteindre un très haut niveau spirituel en se conformant aux enseignement du christianisme. Dieu est plus savant mais on peut penser que Feu l'abbé Pierre aura accès à un paradis haut placé que bien des musulmans n'atteindront pas, même en ayant pratiqué sincèrement.

Bref la remise en cause de certains points, important il est vrai, de la théologie chrétienne ne remet pas en cause la légitimté de l'existence de cette religion et de son bien fondé.

caius a écrit:
Pourquoi Dieu voudrait-il que les hommes croient que Jésus était mort alors qu’il ne l'était pas ? Les musulmans ne peuvent pas arguer du fait que Dieu l'a fait pour protéger Jésus contre les juifs ou les Romains, puisque Dieu pouvait de toute façon protéger Jésus de bien d’autres manières. Alors, pourquoi Dieu aurait-il voulu donner aux ennemis de Jésus la satisfaction de le voir périr sur la croix ? Pourquoi ne pas élever Jésus au ciel sans tromper les hommes à son sujet ? Il ne semble y avoir aucune raison valable à cela, d'autant plus qu'une telle duperie serait à l’origine de la formation du christianisme.

Si l'ensemble de ces questions est certainement légitime, le fait qu'il semble à ce monsieur, et peut être à la plupart des gens, ne pas y avoir de raisons valables ne signifie que celles-ci n'existent pas. Ce qui est rapporté par les évangiles c'est que les apôtres ont lâché le prophête Jésus à un moment extrêmement critique. Ce manquement peut justifié à lui seul qu'un certain nombre de vérités leur reste caché. Bon, bien sûr c'est une hypothèse et dans ce genre de chose on est obligé de rester dans la conjecture.

C'est aussi quelque chose de bien établi que Jésus est venu a un moment où les juifs avait fortement délaissé la religion, et notamant l'essentiel de celle-ci, en s'appliquant à "laver l'extérieur du plat" sans se préoccoper de l'intérieur. Aussi la religion chrétienne constitue de fait un rappel constant pour les deux autres monothéismes qui auraient parfois tendance à oublier que la simple exécution des rites n'est pas le plus important dans la foi en Dieu. Par contre les chrétiens, eux, auraient tendance à oublier l'importance de l'exécution de ces même rites.

De plus c'est bien dans la tradition chrétienne qu'il est rapporté, qu'avant l'épisode de la Passion, Jésus avait encore beaucoup de choses a enseigner aux disciples mais qu'à ce moment là "ils ne pouvaient pas les porter"... Enfin c'est aussi dans la tradition chrétienne qu'il est rapporté que Jésus aurait dit:"le visage du ciel vous savez l'interpréter et pour les signes des temps vous n'en êtes pas capable! Génération mauvaise et adultère! Et de signe il ne lui sera donné que le signe Jonas". Dans tout ceci et d'autres choses encore il y a des indices dont la méditation permet de répondre au moins partiellement aux questions posées par le texte de Caïus.

Trop souvent on fait de la religion un truc plein de certitudes bien établies que des sots devraient appliquer à la lettre. La religion c'est bien autre chose que cela. Si l'ensemble de ses enseignements étaient compréhensible à la première lecture du premier venu, on voit mal en quoi elle pourrait ne serait-ce qu'interesser des gens ayant davantage d'aptitudes intellectuelles. Dire cela ce n'est pas nier l'intérêt que peut comporter l'interprétation des plus simples mais il est vrai que les textes parlent à chacun suivant ses aptitudes propre. Ce n'est pas parce que l'on a pas soi même ces aptitudes qu'il faut nier la possibilité que des textes ou des enseignements aient un sens, et un sens légitime. Notez bien que l'on peut avoir un bon niveau universitaire et être complêtement dénué des aptitudes intellectuelles dont je viens de parler, l'intelligence et notament la capacité à acceder à l'intelligence des textes sacrés se situe à un tout autre niveau.

Bon ça c'était une parenthèse. J'ajoute que si l'Islam ne peut être accusé d'affirmer que le christianisme est une fausse religion; la réciproque ne me semble pas vrai. Je ne connais pas la position des différentes églises au sujet de l'islam. Néanmoins à ce que j'ai pu voir dans mes rapports avec les chrétiens, c'est que ceux-ci refusait de croire que l'islam soit en quelque façon une religion venue de Dieu. Je ne leur en veux pas. Mais c'est bien les chrétiens qui apparaissent accuser les musulmans de suivre une "fausse religion"; certainement pas l'inverse.

Abdallah
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 540
Localisation : Pays de Loire
Identité métaphysique : Musulman
Humeur : To be or not to be...
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jesus dans le Coran

Message par Invité le Lun 12 Mai 2008 - 17:06

bravo Abdallah, rien a ajouter
j'espére que par ses explications tt le mnde a compris le sens de musulman,d'Islam

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jesus dans le Coran

Message par Glory le Mar 13 Mai 2008 - 2:36

loubnaen86 a écrit:
j'espére que par ses explications tt le mnde a compris le sens de musulman,d'Islam

Non Loubna, explique nous! 🇳🇦
avatar
Glory
Aka La Guerrière

Féminin Nombre de messages : 439
Localisation : Canada
Date d'inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jesus dans le Coran

Message par Invité le Mar 13 Mai 2008 - 22:39

Islam=soumission à Dieu par conséquent n'importe qui par soumission à Dieu l'Unique est musulman sans parler des pratiques et qd on dit que Jesus a prêché l'islam on dit tt simplemet qu'il a appelé les gens à se soumettre devant leur Seigneur. :itchy:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jesus dans le Coran

Message par Glory le Mer 14 Mai 2008 - 23:57

Et que dit Mohammed?

Le Prophète Mohammed a dit : « Les fondements de l'Islam sont au nombre de cinq : l'attestation qu'il n'y a pas de vraie divinité sauf Dieu et que Mohammed est Son Messager, l'accomplissement de la prière, l'acquittement de la Zakât (l'impôt sur les richesses au profit des pauvres et des nécessiteux) , le jeûne du mois de Ramadan et le Pèlerinage à la La Mecque. "

:qi:

Suite à ce que dit TON Mohammed, Jésus est toujours Musulman ainsi que tous ceux qui on existé AVANT lui?? :whistle:
avatar
Glory
Aka La Guerrière

Féminin Nombre de messages : 439
Localisation : Canada
Date d'inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jesus dans le Coran

Message par Abdallah le Ven 30 Mai 2008 - 0:22

Non Glory tu n'as pas compris. Précisément L'islam ne prétend pas que les rites enseigné aux différentes communauté furent les mêmes. Dire que Jésus aurait demandé d' éffectuer le pélerinage à la mecque par exemple ne serait pas exacte et bien d'autres choses encore... Je te renvoie au post que j'ai écris le dimanche 11 mai à 0h34 sur la même page.

:qi:

Avant de chambrer Loubna (qui y faisait explicitement allusion) tu pourrais au moins avoir la décence d'essayer de comprendre ce qu'elle a pu vouloir dire... :whistle:

Abdallah
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 540
Localisation : Pays de Loire
Identité métaphysique : Musulman
Humeur : To be or not to be...
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum