Les animaux : point de vue philosophique

Aller en bas

Les animaux : point de vue philosophique

Message par Invité le Mer 18 Fév 2009 - 19:19

C'est le 2ème fil. Personnellement, je pense que les animaux ont une pensée et des sentiments (je viens de rajouter sentiments)... alors, si je crois en Dieu, je dirai qu'ils ont une âme. En tant que croyant, je me demanderai quelle est leur place dans le plan divin, ce que devient leur âme quand ils meurent, etc... Comme je suis plutôt sceptique en matière de religion, je formulerai autrement : ils sont aussi importants que l'homme sur terre, en mer, dans les airs. Je rajouterai aussi qu'il serait grand temps que l'homme se décide à descendre de son piedestal (sa supériorité), et je me demanderai s'il va finir par le faire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux : point de vue philosophique

Message par Invité le Mer 18 Fév 2009 - 20:26


Je vais essayer de résumer ici la théorie rosicrucienne de Max Heindel, inspirée de "La Cosmogonie des Rose Croix", un ouvrage capital.

Le minéraux sont constitués d’un corps matériel et d’une corps énergétique.

Les végétaux ont, en plus, une ébauche de corps émotionnel, donc ils peuvent « sentir » une intention mauvaise ou bonne, par exemple de la personne qui les cultive, à condition d’être en contact assez étroit avec lui.

Les animaux ont un corps émotionnel plus développé, ressentent de l’attraction ou de la répulsion, et sont capable de « voir » le corps émotionnel des humains, donc de « lire » leur peur, leur affection, leur mécontentement. Le corps des pensées est par race, donc une race, un « esprit de groupe ». La pensée est donc collective, comme l’était celle des humains il y a des milliers d’années.

Pour les humains, le processus d’individualisation du « corps de pensées » se poursuit : certains l’ont acquis, mais il est encore à peine ébauché, très chaotique, difficile à maîtriser, à structurer. Les autres ont encore besoin d’un esprit collectif et rejoignent des groupes, comme les fans d’une équipe sportive. On retrouve encore dans notre langage les termes « esprit de groupe », esprit de clan », esprit de famille », et certaines personnes sous hypnose se souviennent avoir été « une tribut » ou « à la fois la mère et l’enfant ».

D’après cette théorie, les animaux les plus développés développeraient une ébauche de pensée, surtout favorisée par le contact étroit avec les humains : animaux de compagnie par exemple. Plus nous multiplions des races, plus nous favorisons l’individualisation de leur corps émotionnel.

C’est l’évolution de la conscience.

Toujours d'après Max Heindel, le corps suivant est le corps spirituel (là on peut commencer à parler d'âme), et il y a encore quelques couches après...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux : point de vue philosophique

Message par Dragoon le Dim 22 Fév 2009 - 18:49

Siva a écrit: Comme je suis plutôt sceptique en matière de religion, je formulerai autrement : ils sont aussi importants que l'homme sur terre, en mer, dans les airs. Je rajouterai aussi qu'il serait grand temps que l'homme se décide à descendre de son piedestal (sa supériorité), et je me demanderai s'il va finir par le faire.
Apres l'homme, il ne restera plus que les animaux de toute façon...
Ce sont les seuls avaoir des capacités de survie une fois que l'homme a tout massacré (y compris lui-même) à son passage.

Dragoon
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 304
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux : point de vue philosophique

Message par Invité le Lun 23 Fév 2009 - 18:22

leela a écrit:
Toujours d'après Max Heindel, le corps suivant est le corps spirituel (là on peut commencer à parler d'âme), et il y a encore quelques couches après...[/color]

C'est sérieux, la philosophie rosicrucienne ? Pourquoi on nous l'enseigne pas à l'école, alors ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux : point de vue philosophique

Message par BlingBlingTheGod le Lun 23 Fév 2009 - 18:35

C'est sérieux, la philosophie rosicrucienne ? Pourquoi on nous l'enseigne pas à l'école, alors ?
Mais non c'est des bêtiss tout cela !

Il y a des milliards de milliards de milliards de planète dans cette galaxie avec toutes les probabilité des êtres avec une conscience supérieur à la notre existe

Nous sommes des aniaux inférieurs pour eux

Laisser quelques millions d'années aux singe, dauphin et utres animaux et vous les verrez aussi malin que nous

bin sur de notre côté nous aurons avancer

BlingBlingTheGod
Aka The Cre8or

Masculin Nombre de messages : 2099
Localisation : ici et là
Identité métaphysique : pas mal
Humeur : aucune
Date d'inscription : 22/03/2008

http://www.forum-metaphysique.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux : point de vue philosophique

Message par Invité le Lun 23 Fév 2009 - 19:41

Cela me rappelle un EXCELLENT roman de Clifford Simak : "Demain les Chiens". Si vous ne l'avez pas lu, il faut le lire absolument ! (Laissez tomber tous les livres de spiritualité et surtout les Rose-Croix, et lisez Demain les Chiens, après vous retournez à la spiritualité, mais please, lisez-le !)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum