Muse Saturnienne

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Muse Saturnienne

Message par Babylon5 le Jeu 11 Fév 2010 - 18:36

Dans un triste décor à l'aspect saturnien
Une Muse esseulée promène son chagrin
Autour d'un lac figé aux couleurs bleu ardoise
Tout près de la rive où de grand cygnes se croisent.

Lentement elle avance. Les longues herbes molles
S'agitent par instant quand un oiseau s'envole,
S'enroulant à ses chevilles fines, ses genoux
Blancs et ronds, pour y déposer un baiser doux.

Perdue sur ces rivages, la muse aux grands yeux bleus
Cherche éperdument quelque ami, quelque dieu,
Ou encore un humain qui voudrait l'écouter :
Pauvre Muse, dans sa robe de lin déchirée !

Pourtant jamais ne reviendra parmi les hommes :
Sa robe est démodée, elle n'est plus, en somme,
Qu'un pâle souvenir rangé dans le grenier
Belle gravure au rayon des antiquités.

Les poètes maintenant ne sont plus guidés
Par une belle Muse à la tête inclinée.
Les poètes bien souvent creusent à mains nues,
Dans le néant des mots, dans le pavé des rues.

Ils écrivent dans des trains, qu'importe les heures,
Ils écrivent souvent parce qu'ils ont trop peur,
Sur leurs ordinateurs, cachés dans leurs bureaux,
Dans des aérogares, sur des quais, des bateaux.

Les poètes n'ont point de cartes ni de plans
Ils écrivent sur du papier toujours trop blanc.
Mais l'un d'eux, peut-être levant les yeux au ciel
Entend chanter et pleurer la Muse éternelle.


________
Je dédicace ce poème à Lilith
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Muse Saturnienne

Message par Invité le Jeu 11 Fév 2010 - 20:35

imparfaitement - divinement -
esseulée - attachée
chagrin - radieuse
pauvre muse - divine
déchirée - comblée
jamais - toujours
démodée - in
inclinée - jamais !
néant - oui -
peur - audace -

Il y a les mots positifs
1 jour j'ai su où regarder..

Dans la clairière des mots

J'avais peur sans jamais rien montrer
mon coeur pourtant me disait de foncer
on m'avait si souvent répété
que mes regrets m'empêcheraient d'avancer
contre vents et marées
1 petite voix m'disait qu'en rêvant très fort
1 jour je serai
libre comme l'air
pourquoi ne pas regarder en face
les rêves qu'on a abondonné sur place
pourquoi ne pas dire ''ça je l'efface"
je veux avoir pour toi toujour l'audace
d'ouvrir en grand les fenêtres
il n'y a pas de fatalité
on peut même renaître
tous les hommes ont droit
1 jour ou l'autre
d'être
libre comme l'air
léger comme le vent
je trouverais bien comment faire
libre comme l'air
vivre maintenant
moi j'aurais les pieds sur terre
autrement

(anonyme trouvé sur la toile )


Merci- ton poème est très réussi et je ne mérite pas cet hommage - l'élevation du spleen -

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Muse Saturnienne

Message par Babylon5 le Jeu 11 Fév 2010 - 20:51

C'est vrai, le poème que tu cites est à Nonyme ? je l'aime beaucoup, ce Nonyme, complimente-le de ma part. J'espère que tu as aimé mon poème, il a été inspiré par une de mes peintures et un commentaire de Cochonfucius. (Peinture publié je crois dans "concours de prières).

Je peux te faire aussi un commentaire sur mes choix lexicaux :
imparfaitement (Saturnien).... ça veut dire "pas si sombre que ça"
esseulée : je sais pourquoi, mais me tais
chagrins : parce que c'est Saturnien
pauvre muse : je pense à notre époque où on n'écoute plus les Muses
déchirée : c'est la robe... une robe déchirée, ça peut vouloir dire plein de trucs
jamais (parmi les humains) : critique de notre époque
inclinée : j'ai vue la tête inclinée de la Muse sur l'épaule du poète, murmurant des secrets
démodée : ben, ça va avec le contraste avec notre époque
néant : d'accord, à développer d'ailleurs.
peur : comme dans le poème d'Aragon : "Je ne sais ce qui me possède
et me pousse à dire à voix haute, ni pour la pitié ni pour l'aide, ce qui me hante et qui m'obsède". Oui, certains poètes fouissent dans le chaos des mots pour dire cet indicible...

Spoiler:
Pas le genre de poèmes des Blondinettes de Je poème, si tu vois ce que je veux dire
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Muse Saturnienne

Message par Invité le Jeu 11 Fév 2010 - 20:54

indicible envie d'être ailleurs à la fin...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Muse Saturnienne

Message par Babylon5 le Jeu 11 Fév 2010 - 20:57

Tu peux expliquer ?
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Muse Saturnienne

Message par Babylon5 le Jeu 11 Fév 2010 - 21:07

Ouais, y en a marre à la fin, tu es trop cryptique, laconique, hermétique, pas claire, si tu as des choses à dire, dis-les clairement, zutalors. Si c'est pas pour toutes les zoreilles ou les zyeux, tu as toujours le MP.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Muse Saturnienne

Message par Invité le Jeu 11 Fév 2010 - 21:10

Tu es joueuse ce soir - appelle moi plutôt-

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Muse Saturnienne

Message par Babylon5 le Jeu 11 Fév 2010 - 21:12

T'as de la veine, je l'avais noté, éh ! éh !
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

deux bureaux même pas voisins

Message par Cochonfucius le Mer 17 Fév 2010 - 13:46

Là-bas, ma muse est seule au fond de son bureau,
Sur les pistes de ski s'ébattent ses compagnes;
Par chance le bureau est dans une campagne
Où l'on voit des oiseaux, des biches, des blaireaux.

N'ayant pour se distraire aucun jeu de tarot,
Elle est presque noyée dans l'ennui qui la gagne,
Les piles de papier comme autant de montagnes
Encombrent toujours plus sa prison sans barreaux.

Et moi, j'assemble ici ces lourds alexandrins
Qui semblent composer un hymne sans refrain
Ecrit sans trop savoir d'où les idées me viennent.

J'ai écrit ce sonnet sans avoir fait de plan,
Parce que j'ai trouvé un bout de papier blanc
Et que je pense à toi, ma muse saturnienne.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22408
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Muse Saturnienne

Message par Babylon5 le Mer 17 Fév 2010 - 14:14

Ah ? Faut faire des plans de sonnets ???? Ouille ! Ouille ! Tiens, je viens d'écrire ça, j'écris pour toi et "ta rose" :

Rose est la rose au parfum si ténu :
Si tu te penches te souviendra d'elle.
Bientôt à l'automne elle sera nue,
Fleur fanée au sol y sera plus belle.

Rose la rose sera toujours là,
Fleur des Fleurs dans ton rêve épanouie.
Les yeux fermés la nuit tu la verras,
La rose que jamais rien n'abolit.

Rose est la rose, elle est là dans ton coeur,
Rose la rose de tous tes émois,
Centre du monde bonheur ou malheur,
Dressée dans ton jardin comme une croix.

Rose la rose jamais ne mourra
Pour toi, hanté par amour et beauté ;
Elle viendra au moment du trépas
De sa rosée enfin te baptiser.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

merci pour cette histoire de rose

Message par Cochonfucius le Mer 17 Fév 2010 - 14:30



Dernière édition par Cochonfucius le Mer 17 Fév 2010 - 14:57, édité 1 fois
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22408
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Muse Saturnienne

Message par Invité le Mer 17 Fév 2010 - 14:44

C'est pas fini tous les 2 de vous envoyer des fleurs ..
y en a qui bossent !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Muse Saturnienne

Message par Cochonfucius le Mer 17 Fév 2010 - 14:58

LiLitH a écrit:
y en a qui bossent !

Ah, moi aussi je suis au travail (je me suis mis la cravate, même).
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22408
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Muse Saturnienne

Message par Babylon5 le Mer 17 Fév 2010 - 16:13

Moi j'ai une excuse valable :
1° Je suis déprimée
2° L'écriture m'a été prescrite
Par contre j'ai pas de cravate.

Et puis merde, c'est un beau poème quand même !

PS : mais faut éditer le vers suivant : "
La rose que rien n'a jamais abolie." encore un pied de trop ! Modérateurs, à moi !

On peut écrire "La rose que jamais rien n'abolit" (poil au...)
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Muse Saturnienne

Message par Invité le Mer 17 Fév 2010 - 16:23

c'est fait ma belle ange
Créer de belles oevres d'art, c'est un grand service qu'on rend à l'humanité.

Quand les humains sont passés, ce sont elles qui restent, et portent la joie à d'autres...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Muse Saturnienne

Message par Babylon5 le Mer 17 Fév 2010 - 16:25

[quote="Babylon5"]
La rose que jamais rien n'abolit. [quote]

Soit il y a un modérateur qui édite plus vite que son ombre, soit j'ai cru voir une erreur. Désolée, chers amis pouets.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Muse Saturnienne

Message par Invité le Mer 17 Fév 2010 - 16:32

c'est moââââ, regarde juste au-dessus Wink Le meilleur est que c'est la première fois que je passe sur ce fil (je ne vais pas souvent dans "poésie")

Note que pendant 2h, tu peux éditer toi-même, tant que le bouton "éditer" est présent. soutenir

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Muse Saturnienne

Message par Babylon5 le Mer 17 Fév 2010 - 16:36

Ah ! Merci, douce Leela
Reine des modératrices
Je regardais vite fait
Et le lien n'avais point fait.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

muse nocturne

Message par Cochonfucius le Mer 17 Fév 2010 - 16:58

Longue est la nuit et mon sommeil ténu:
Mais quand la nuit je crois être avec elle,
Quand dans mon rêve elle a l'épaule nue,
La nuit peut être longue, elle est si belle.

Elle est lointaine et elle est toujours là,
Fleur des Fleurs dans mon rêve épanouie.
Toi qui jamais ne viendras dans mes bras,
Merci pour ce lien que rien n'abolit.

Merci d'avoir mis le feu dans mon coeur
Qui n'avait pas connu de tels émois.
Dans l'avenir, mes bonheurs, mes malheurs,
Je voudrai les partager avec toi.

La poésie qui jamais ne mourra
Orne ce lien de sa calme beauté...
Elle ornera même notre trépas
Et sait les noms que je ne sais nommer.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22408
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Muse Saturnienne

Message par Babylon5 le Mer 17 Fév 2010 - 17:08

C'est quand même bien écrit, faut reconnaître. A croire que l' Amour (aevec un grand A) est quand même LA meilleure source d'inspiration poétique... isn't it ?

J'avais justement pensé à la rose, évidemment comme CE symbole. Ah ! Que c'est beau !
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Muse Saturnienne

Message par Cochonfucius le Mer 17 Fév 2010 - 17:26

Babylon5 a écrit:
J'avais justement pensé à la rose!

Merci encore pour cette rose...
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22408
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Muse Saturnienne

Message par Babylon5 le Mer 17 Fév 2010 - 17:37

N'en fais trop non plus, où tu vas t'attirer des foudres, arf !

Et pis d'abord, tiens, c'est moi qui devrais dire merci, pour m'avoir inspirée sur la Rose...
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Muse Saturnienne

Message par Babylon5 le Mer 17 Fév 2010 - 18:41

Je voudrais tout de même rendre hommage à Gertrude Stein, qui a écrit " "Rose is a rose is a rose"... dans Sacred Emily. Le premier "Rose" étant un prénom. Ensuite elle l'a transformé en "A rose is a rose is a rose".

William Burroughs a utilisé le même procédé avec : "the word for word is word", et aussi "a rat is a rat is a rat is a rat" dans son roman 'Naked Lunch'.... Hum... beaucoup moins attrayant...

Cela exprime la "loi d'identité" : les choses sont simplement ce qu'elles sont du fait qu'on les nomme... Voilà en quoi les anglo-saxons semblent plus pragmatiques que nous, je pense à ce pauvre Mallarmé qui a passé sa vie (je dis bien sa vie) à chercher l'absolu au delà (ou en deçà) des mots... d'où sa poésie si hermétique.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Muse Saturnienne

Message par Invité le Mer 17 Fév 2010 - 19:47

La rose est belle même quand on ne sait pas son nom.

C'est aussi la morale de la petite Sakura : http://bluemoon.tuxfamily.org/Kholok/kholwiki.pl?action=index&page=SakuraContreLaCarteDuLogicisme2&options=

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Muse Saturnienne

Message par Babylon5 le Mer 17 Fév 2010 - 20:33

Tiens, Aka l' Evadé. Contente de te croiser.

J'ai presque tout lu (bien que ce soit assez pénible) : quand il dit qu'il ne sait pas son nom, c'est le nom de ce type et variété de roses, à mon humble avis. Mais il sait obligatoirement "qu'une rose est une rose est une rose". tire langue Maintenant il y a les roses rouges, les roses roses, les roses jaunes, les roses pivoine, les roses noirs, les roses grimpantes, les roses pour bouquet, les roses à massif, plein de variétés de roses.... Si j'écris un poème ayant pour thème la rose, je pense évoquer une sorte de rose mentale qui est un symbole, comme quand je dit "chaise", ou "rat".
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum