"Lâcher prise"

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "Lâcher prise"

Message par Babylon5 le Lun 26 Avr 2010 - 8:46

Lila a écrit:
Tu as raison de ne pas acheter: c'est une compréhension incorrecte.

C'est le contraire: c'est l'illusion* qui cause la souffrance Wink

* =l'ignorance de la vraie nature des choses, on s'illusionne sur ce qu'elles sont
Eh ! Bien, non, non, non et non (ça va, j'en ai mis assez ?). Ceci est encore un postulat bouddhiste, fondé sur une philosophie / religion que je n' achète pas. Je vais prendre un exemple choquant pour me faire comprendre : le résistant Jean Moulin, après avoir été torturé par les nazis pendant des jours, de la façon la plus raffinée et efficace qui soit, a fini par dire des choses ; pour arrêter de dénoncer ses camarades sous la torture, il n'a eu d'autre solution que de se jeter par la fenêtre. Qu'on ne me dise pas qu'il s'illusionnait sur la nature des choses.

Ceci dit, il y a peut-être des moines bouddhistes qui arrivent à court-circuiter leur système nerveux par de longues techniques d'apprentissage. Ces techniques sont d'ailleurs maintenant connues parait-il dans les services de renseignement...

Tu pourras me dire que ton postulat n'est valable que pour les souffrances psychologiques qui seraient dues à des illusions qui causent la souffrance. Une autre méthode de torture encore plus efficace que la première est de torturer devant la personne qu'on veut faire parler, soit sa femme, soit ses enfant, soit les deux.

Cependant, je suis d'accord avec Thierry que l'imaginaire (c'est ce que j'ai compris), augmente la peur, la sensation de souffrir, etc... Ca paraît important de faire la différence entre les faits et nos réactions. Mais les faits sont là. (J"'ai envie de taper mais les fesses sont là tire langue )
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Lâcher prise"

Message par Invité le Lun 26 Avr 2010 - 8:53

bah, personne ne t'oblige à adhérer à quoique ce soit.

Si tu cites le bouddhisme, il ne faut pas oublier le plus important de tout les principes qu'ils enseignent: la compassion, qui est le but. Si tu dissocies les différents principes, en effet, ils n'ont plus aucun sens; ils n'en n'ont que s'ils sont associés à la compassion (qui ne correspond pas à la compassion chrétienne, c'est autre chose). Leur enseignement à ce propos n'est pas facile à comprendre, ils demandent une longue mise en pratique dans le quotidien: la théorie ne suffit pas, et encore moins des petits morceaux glanés ici ou là. Mais s'ils ne t'attirent pas, inutile de perdre son temps, il y a tellement d'autres possibilités. Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Lâcher prise"

Message par JO le Lun 26 Avr 2010 - 11:04

Ce qui est : est. Jean Moulin a pris la bonne décision, lucidement, au bon moment . C'est un bon exemple, à rebours de ce que tu veux démontrer, Babylon!Il n'est pas question de nier la souffrance mais de permettre de la traverser et de la surmonter si possible .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Lâcher prise"

Message par bernard1933 le Lun 26 Avr 2010 - 11:19

Salut, Thierry, toujours en pleine forme ! Dans l' exemple que tu cites,
tu ne lâches pas prise, tu raisonnes froidement et tu prends ta décision . Ce qu' il faut faire . Jean Moulin n' a pas lâché prise . Entre trahir et céder sous la torture, il a choisi délibérément la mort .
Le lâcher-prise, pour moi, c' est peser le pour et le contre, essayer de relativiser, respirer longuement...et puis, souvent, ne pas renoncer ! Mais chacun a son tempérament .
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Lâcher prise"

Message par Thierry le Lun 26 Avr 2010 - 12:01

Bonjour Bernard. A mon sens, il s'agit bien de lâcher prise étant donné que je ne reste pas ancré sur des émotions antérieures qui n'ont rien à faire là. Si je ne lâchais pas, elles viendraient ajouter à la réalité une pesanteur qui m'enverrait en bas bien trop vite ^^
avatar
Thierry
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 751
Localisation : Savoie
Identité métaphysique : celle qui vous plaira
Humeur : celle qui me convient
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Lâcher prise"

Message par Geveil le Lun 26 Avr 2010 - 15:00

Gereve a écrit:Quand je vous lis, je vois des personnes bien tourmentées par de multiples questions, des personnes loin du lâcher prise. rire
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Lâcher prise"

Message par Invité le Lun 26 Avr 2010 - 17:57

tu nous lâches, oui ????? diable fourche



pette de rire

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Lâcher prise"

Message par JO le Lun 26 Avr 2010 - 18:43

travailler sur soi n'est pas être tourmenté . "Connais-toi, toi-même!", ce n'est pas signé Sarkozy, hier matin ...
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Lâcher prise"

Message par Babylon5 le Lun 26 Avr 2010 - 18:45

Bon, ben moi je vais lâcher du lest.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Lâcher prise"

Message par _athéesouhaits le Lun 26 Avr 2010 - 19:46

je peux rien lacher je suis accro a rien!!!!























ha si ..au pastis..

_athéesouhaits
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6507
Date d'inscription : 22/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Lâcher prise"

Message par Imala le Lun 26 Avr 2010 - 20:00

Imala a écrit:
Oui, en effet, je préfère ! Et même si tu devais avoir raison, cela n’expliquerait ni comment, ni pourquoi le désespoir, le mal, la mort, la souffrance, s’avance en même temps que la vie, et, partant de là : ces questions sur le lâcher prise.

Ce qu'on appelle le mal n'en est peut-être pas forcément un, vu d'un autre point de vue.

Est mal tout ce qui fait mal… Et ici, au lieu dit du mal qui fait mal, il n’y a pas de parole valable en dehors du témoignage de celui qui dit : j’ai mal.
Il n’y a donc pas, à mon sens, et à proprement parler de "point de vue".
Mais c’est hors sujet.

C’est un idée… intéressante, mais quand à moi, si je devais m’aventurer par là, je préfèrerais croire que la vie pour être vraiment la vie a comme mystérieusement "besoin" de la mort, comme si la mort mettait la vie en exergue, et non qu’elle est la cause de la mort.
La vie ne peut être, dans l’absolu, la vie, si elle devait être la cause de la mort.


Comme Janus à deux visages, ou comme les deux faces d'une pièce de monnaie.

Non, un seul visage que vient déformer, et gravement défigurer, le mal qui fait du mal, il n’est pas rare alors que la vie doive inventer des trésors d’ingéniosité pour trouver un chemin. Mais elle trouve toujours. Seulement notre espérance de vie étant finalement assez courte nous n’en sommes pas réellement témoins. Et à moins d’être éveillés aux signes qu’elle (la vie) ou la Providence ne cesse de semer devant nos pas, ou de s’intéresser aux récits des sociologues, historiens et autres savants, je crois que nous sommes comme inféodés à notre seule réalité immédiate …

(...)Si il n’y avait rien, il ni y aurait rien, ni pour vivre, ni pour mourir, ni pour vivre et mourir.
Il y a des gens qui pensent que "rien", pour eux, serait préférable. Je pense à Cioran par exemple.

Qu’est-ce donc alors qui l’a retenu ?

(...)la vie est plus forte que la mort, ou si tu préfères : est première. Elle s’avance en Reine…
La vie est une reine, avec un collier de crânes en pendentifs. Les Hindous ont bien saisi ça.

Je ne sais pas, mais j’aurais tendance à dire que ce n’est pas parce qu’un peuple sait symboliser en ses dieux, ce qu’il croit être une contradiction entre un principe destructeur et un autre régénérateur ou créateur, qu’il a forcément tout compris, ou compris en profondeur à ce qu’est la vie…

vision à la Theillard e Chardin ?

Pas entièrement : adaptation plutôt qu’évolution... bien que selon moi savoir s’adapter c’est aussi avoir évolué vers une plus grande conscience d’être… Aaarf !! Rien n'est simple ! lol!

Imala
avatar
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Lâcher prise"

Message par Babylon5 le Lun 26 Avr 2010 - 20:17

athéesouhaits a écrit:je peux rien lacher je suis accro a rien!!!!

C'est a, c'est ça... comme le type qui passe à la douane et qui dit "j'ai rien à déclarer".
















ha si ..au pastis..[/quote]

D'accord... j'avais pas lu la fin...rire
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Lâcher prise"

Message par bernard1933 le Lun 26 Avr 2010 - 22:00

Thierry, sur la photo où l' on voit une coulée d' avalanche après ton passage, as-tu bien pensé avant de lâcher prise au mépris du danger ? Le simple goût du risque, peut-être ?
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Lâcher prise"

Message par Invité le Lun 26 Avr 2010 - 22:06

tu imagines, son compagnon de cordée, dans un moment difficile... thierry n'y a plus qu'à faire un dernier effort pour passer cet obstacle (du genre du rocher en surplomb). Thierry fixe solidement le mousqueton... puis il est suspendu dans le vide, à la force de ses mains, et son copain lui dit "lâche prise, Thierry !"

Aaaaaaaaaaahhhhh pette de rire

Noooooon Thierry, on a encore besoin de toi! Tiens bon !!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Lâcher prise"

Message par Thierry le Lun 26 Avr 2010 - 22:34

bernard1933 a écrit:Thierry, sur la photo où l' on voit une coulée d' avalanche après ton passage, as-tu bien pensé avant de lâcher prise au mépris du danger ? Le simple goût du risque, peut-être ?

Ce n'est pas le goût du risque Bernard mais de l'effort, de la maîtrise, de la conscience de soi, de l'osmose avec la nature, de sentir ce qu'il y a sous tes pieds, de suivre jour après jour l'évolution du manteau neigeux, le plaisir d'imaginer un itinéraire aux jumelles, de scruter chaque passage, de chercher une sortie de secours, de monter pas à pas vers le sommet,lentement, de regarder les nuages,d'écouter le crissement de la neige sous les skis, de regarder mes deux gars qui progressent, progressent, veillent sur moi désormais comme je veille sur eux.
Cette coulée, je l'ai faite partir du haut, ça se voyait que ça allait décrocher, j'ai fait deux virages et la plaque est partie avec le paquet de neige que j'ai envoyée, ça a purgé tout le couloir jusqu'en bas et du coup c'était propre.
Cet hiver on a fait cinq fois demi tour avant d'atteindre un sommet parce que je ne "sentais" pas la pente...Et la dernière fois on était à deux-cents mètres du sommet,troisième fois qu'on le loupe, faut vraiment rester vigilant et honnête avec soi pour décrocher alors que tu t'es levé à six heures, que ça fait trois heures que tu montes, que le sommet est là tout près mais qu'il y a ce couloir qui a une allure bizarre, une neige plaquée, une rupture de pente qu'il va falloir franchir,tous les éléments réunis pour que ça parte et comme on n'a rien purgé en montant on dégage dans cent tonnes de neige, c'est mort...Alors, bon, on s'arrête, on enlève les peaux et on dégage chacun son tour,c'est là le lâcher prise aussi, ne pas écouter son désir, l'émotion qu'on imagine au sommet et rester dans la lucidité. Rester en vie en montagne, ça veut dire parfois accepter la désillusion. Le lâcher prise consiste à résister au plaisir du projet abouti, résister à ce qu'on imagine et rester dans l'instant.
Je n'ai aucun mépris pour le danger parce que ça voudrait dire que je méprise la vie. Ca ne veut pas dire qu'un jour je ne me ferai pas prendre...Je me suis fait embarquer il y a deux ans...Très impressionnant d'être dans une coulée, mais très puissant aussi, cette lucidité dans le danger, cette vitesse d'exécution dans les gestes à accomplir, tu ne te souviens même pas avoir réfléchi, tout se fait instinctivement, comme si tu était doté "naturellement" d'une solution à chaque instant, que tu n'avais pas besoin de la concevoir, elle est là, en toi, il faut juste la laisser émerger en restant lucide, ça se joue à pas grand-chose, la limite est très étroite... Mais c'est d'une puissance inimaginable.
Je ne sais pas si j'avais mis ici notre expérience dans un canyoning, j'y ai beaucoup appris aussi,sur le lâcher prise. Etre là, dans l'instant, user de son potentiel sans l'alourdir de toutes les réactions face à la réalité, de toutes les émotions, les parasites qui engendrent le stress, la peur, l'angoisse, toutes les pensées insoumises qui viennent entraver les actes. Alors que justement dans une situation de survie, ce qui importe c'est l'acte.
Les adeptes de sport "engagé" sont bien souvent des gens qui sont impliqués dans une démarche intérieure très forte. Une quête spirituelle, une connaissance de soi, profonde, réelle, vécue, pas intellectualisée à outrance mais appliquée dans des actions minutieusement conçue. Le risque, bien entendu, c'est la surenchère... J'ai la chance d'avoir atteint l'âge à partir duquel le potentiel physique s'étiole, quoiqu'on fasse et par conséquent je ne suis plus dans cette surenchère que j'ai connue. Maintenant, il faut que j'apprenne à mes garçons à sentir le risque qu'elle comporte.
Pendant les vacances, Léo, mon plus jeune gars, a sauté en parapente en solo. Plusieurs vols. C'était la première fois. Si tu avais vu ses yeux Bernard, quand il a atterri... Imagine ce que ça représente pour un petit gars de seize ans... Il a bossé l'aérologie, la voile, le relief, les thermiques, les nuages, sauter en biplace, fait de la pente école, quatre jours de préparation intensive avec un professionnel. Le risque existe. Le potentiel pour le maîtriser existe aussi. C'est ça qu'il faut aller chercher en soi. Là aussi, il apprend le lâcher prise parce qu'au décollage comme à l'atterrissage, s'il laisse la peur s'installer, son imagination s'emballer, il oubliera les leçons, toute la préparation et là il prendra un risque.
Mais quand il atterrit après un vol parfait, le bonheur dans ses yeux, ça n'est pas que pour la beauté des paysages, la liberté là-haut, la vitesse, le vent dans la figure, sentir les thermiques contre ses joues, c'est aussi parce qu'il a trouvé en lui les ressources pour rester le "maître" de lui-même. Et ça c'est indéfinissable.
avatar
Thierry
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 751
Localisation : Savoie
Identité métaphysique : celle qui vous plaira
Humeur : celle qui me convient
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Lâcher prise"

Message par Thierry le Lun 26 Avr 2010 - 22:37

[url=]
avatar
Thierry
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 751
Localisation : Savoie
Identité métaphysique : celle qui vous plaira
Humeur : celle qui me convient
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Lâcher prise"

Message par Thierry le Lun 26 Avr 2010 - 22:41

[url=]
avatar
Thierry
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 751
Localisation : Savoie
Identité métaphysique : celle qui vous plaira
Humeur : celle qui me convient
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Lâcher prise"

Message par Imala le Mar 27 Avr 2010 - 10:21

!! Aaah ! un passionné ! J'y étais !! Merci pour ce partage Thierry !

Imala
avatar
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Lâcher prise"

Message par bernard1933 le Mar 27 Avr 2010 - 11:29

Thierry, bravo ! Ca nous donne envie de faire plein de choses ! hélas, avec mes vieux ossements...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Lâcher prise"

Message par Babylon5 le Mar 27 Avr 2010 - 17:44

bernard1933 a écrit:Thierry, bravo ! Ca nous donne envie de faire plein de choses ! hélas, avec mes vieux ossements...

Ben, Bernard, tu n'en n'es pas encore au stade des vieux ossements, j'espère.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum