féminisme: pensée probabiliste vs pensée essentialiste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

féminisme: pensée probabiliste vs pensée essentialiste

Message par Darwiniste le Ven 6 Juil 2012 - 20:32

Il me semble qu'un obstacle majeur à l'émancipation des femmes, ce sont les stéréotypes, qui enferment les femmes dans des rôles tenus pour inférieurs, secondaires. La femme est vue comme soumise, passive, centrée sur la famille, émotive, alors que l'homme est vu comme dominant, actif, centré sur la société et le monde, et rationnel. La psychologie évolutionniste affirme aussi qu'il y a une différence essentielle entre les hommes et les femmes, essentiellement dû à leurs différentes contributions à la procréation...

D'un autre côté, dans l'idéologie du gender, on affirme que les différences de traits entre hommes et femmes sont purement le produit de la culture et de choix politiques. Il n'y aurait aucune base biologique là-dedans.

Je pense que les deux approches sont dans l'erreur.

Oui l'homme moyen est différent de la femme moyenne. Plusieurs de ces différences sont d'ailleurs à l'avantage des femmes. D'un autre côté, ces différences ne sont pas absolues, et même s'il est plus probable qu'un homme soit ceci et une femme cela, il y a quand même une probabilité non nulle qu'une femme soit ceci et un homme cela. Il n'y a qu'à voir les courbes normales, les «cloches», aussi appelées courbes de Laplace-Gauss, dont les queues s'étirent à l'infini.

Je profite de l'occasion pour dire qu'il est faux que la femme soit plus émotive que l'homme. Les hommes ont simplement différentes émotions (orgueil, jalousie, honneur), qui sont à vrai dire plus simiesques que celles des femmes. Bien sûr les réserves émises plus haut s'appliquent.

Darwiniste
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 47
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Incertain
Humeur : neutre
Date d'inscription : 01/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: féminisme: pensée probabiliste vs pensée essentialiste

Message par Tibouc le Ven 6 Juil 2012 - 21:11

J'ai ri quand j'ai lu
les queues s'étirent à l'infini
La preuve que je suis un homme ! pette de rire

Quoique je connais des femmes qui ont l'esprit aussi tordu que moi...
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Age : 28
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: féminisme: pensée probabiliste vs pensée essentialiste

Message par Geveil le Ven 6 Juil 2012 - 22:24

C'est quand on caresse les courbes de Gauss que la queue s'étire à l'infini; as-tu déjà caressé les courbes de Gauss ?

Plus sérieusement, le post de Darwiniste est intéressant et mérite suivi. D'un côté, Simone de Beauvoir écrivait " On ne naît pas femme, on le devient" d'un autre côté, les dernieres approches scientifiques montrent qu'il y a bel et bien une différence entre les cerveaux mâles et les cerveaux femelles, sans porter de jugement sur la qualité des uns ou des autres.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: féminisme: pensée probabiliste vs pensée essentialiste

Message par JO le Ven 6 Juil 2012 - 22:30

Les différences sautent aux yeux, si la culture les accentue . Et la biologie n'est pas la même, ni le développement psycho-affectif . L'égalité ne consiste pas à traiter les femmes comme les hommes mais à leur reconnaitre le plein droit à leur spécificité . On progresse, doucement .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22360
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: féminisme: pensée probabiliste vs pensée essentialiste

Message par Tibouc le Ven 6 Juil 2012 - 22:44

les dernieres approches scientifiques montrent qu'il y a bel et bien une différence entre les cerveaux mâles et les cerveaux femelles
D'après quelles études ?
Et qu'elle est la cause de cette différence ? Les gènes ou les hormones ?
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Age : 28
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: féminisme: pensée probabiliste vs pensée essentialiste

Message par JO le Ven 6 Juil 2012 - 22:49

les hormones, surtout, je crois . Le sexe ne se décide à être Y que secondairement , si je me souviens du bouquin d'Elisabeth Badinter . Et ce pauvre chromosome serait peut-être en voie d'extinction .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22360
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: féminisme: pensée probabiliste vs pensée essentialiste

Message par Ladysan le Ven 6 Juil 2012 - 22:53

Darwiniste a écrit :D'un autre côté, dans l'idéologie du gender, on affirme que les différences de traits entre hommes et femmes sont purement le produit de la culture et de choix politiques. Il n'y aurait aucune base biologique là-dedans.

Je pense que les deux approches sont dans l'erreur.

Je suis tout à fait de ton avis Darwiniste. Tout ça, c'est du prêt à penser.

Si la femme pleure plus facilement que l'homme, si elle est plus subjective et plus susceptible, ce n'est dû qu'à l'impact des hormones féminines sur le cerveau et particulièrement sur l'humeur.

Idem pour l'homme. Si l'homme semble moins émotif que la femme, c'est parce que leur hormone principale, la testostérone, inhibe les pleurs. Donc, rien à voir avec le milieu culturel.

Toutes les femmes ne pleurent pas par empathie. Je connais des rosses de femmes qui manipulent leur conjoint ou compagnon à coups de larmes...

Et purée !!! ça marche.lol!
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Age : 66
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: féminisme: pensée probabiliste vs pensée essentialiste

Message par Tibouc le Ven 6 Juil 2012 - 22:57

Si la femme pleure plus facilement que l'homme, si elle est plus subjective et plus susceptible, ce n'est dû qu'à l'impact des hormones féminines sur le cerveau et particulièrement sur l'humeur.

Idem pour l'homme. Si l'homme semble moins émotif que la femme, c'est parce que leur hormone principale, la testostérone, inhibe les pleurs. Donc, rien à voir avec le milieu culturel.
Non pas "rien à voir". Si les hommes pleurent moins que les femmes c'est aussi parce qu'ils sont élevés dans l'idée qu'un homme doit être fort et que pleurer est une marque de faiblesse.

Que les hormones jouent un rôle ne prouve pas pour autant que le milieu culturel ne joue pas. Les causes peuvent être multiples. Je crois d'ailleurs que c'est ça que voulait dire Darwiniste.
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Age : 28
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: féminisme: pensée probabiliste vs pensée essentialiste

Message par Ladysan le Ven 6 Juil 2012 - 23:17

Tibouc a écrit:
les dernieres approches scientifiques montrent qu'il y a bel et bien une différence entre les cerveaux mâles et les cerveaux femelles
D'après quelles études ?
Et qu'elle est la cause de cette différence ? Les gènes ou les hormones ?

Tibouc, biologiquement ce qui caractérise la différence entre la femme et l'homme ce ne sont que les hormones.

ça saute aux yeux. Si la nature a doté la femme d'attribut différents de l'homme c'est qu'il y a une raison. Particulièrement celle-ci. Tu n'as pas d'uterus, donc tu n'a pas besoin d'hormones féminines. Je n'ai pas de zizi, donc je n'ai pas besoin non plus de téstotérone pour bander.

La différence est plutôt ou essentiellement hormonale. Je ne crois pas qu'il y ait une différence entre le cerveau d'une femme et celui d'un homme. L'intellect n'a strictement rien à voir avec l'activité hormonale de nos corps, a part une petite glande dans notre cerveau qui active ces hormones.
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Age : 66
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: féminisme: pensée probabiliste vs pensée essentialiste

Message par Ladysan le Ven 6 Juil 2012 - 23:23

Tibouc a écrit:
Si la femme pleure plus facilement que l'homme, si elle est plus subjective et plus susceptible, ce n'est dû qu'à l'impact des hormones féminines sur le cerveau et particulièrement sur l'humeur.

Idem pour l'homme. Si l'homme semble moins émotif que la femme, c'est parce que leur hormone principale, la testostérone, inhibe les pleurs. Donc, rien à voir avec le milieu culturel.
Non pas "rien à voir". Si les hommes pleurent moins que les femmes c'est aussi parce qu'ils sont élevés dans l'idée qu'un homme doit être fort et que pleurer est une marque de faiblesse.

Que les hormones jouent un rôle ne prouve pas pour autant que le milieu culturel ne joue pas. Les causes peuvent être multiples. Je crois d'ailleurs que c'est ça que voulait dire Darwiniste.

Je me suis mal exprimée, désolée.

J'ai voulu dire que la culture n'avait "rien a voir", pour exclure le rôle joué par le milieu culturel en parlant de différence biologique
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Age : 66
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: féminisme: pensée probabiliste vs pensée essentialiste

Message par Ladysan le Ven 6 Juil 2012 - 23:45

Geveil a écrit:C'est quand on caresse les courbes de Gauss que la queue s'étire à l'infini; as-tu déjà caressé les courbes de Gauss ?

Plus sérieusement, le post de Darwiniste est intéressant et mérite suivi. D'un côté, Simone de Beauvoir écrivait " On ne naît pas femme, on le devient" d'un autre côté, les dernieres approches scientifiques montrent qu'il y a bel et bien une différence entre les cerveaux mâles et les cerveaux femelles, sans porter de jugement sur la qualité des uns ou des autres.

Si je suis sceptique sur ce point, c'est qu'il y a tellement d'études scientifiques en cours sur le cerveau que je lis une chose et puis son contraire. Trop d'infos tue l'info, et je n'ai pas toujours le temps de vérifier la véracité des pseudos-découvertes de la science.
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Age : 66
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: féminisme: pensée probabiliste vs pensée essentialiste

Message par Darwiniste le Sam 7 Juil 2012 - 0:28

Tibouc a écrit:
Si la femme pleure plus facilement que l'homme, si elle est plus subjective et plus susceptible, ce n'est dû qu'à l'impact des hormones féminines sur le cerveau et particulièrement sur l'humeur.

Idem pour l'homme. Si l'homme semble moins émotif que la femme, c'est parce que leur hormone principale, la testostérone, inhibe les pleurs. Donc, rien à voir avec le milieu culturel.
Non pas "rien à voir". Si les hommes pleurent moins que les femmes c'est aussi parce qu'ils sont élevés dans l'idée qu'un homme doit être fort et que pleurer est une marque de faiblesse.

Que les hormones jouent un rôle ne prouve pas pour autant que le milieu culturel ne joue pas. Les causes peuvent être multiples. Je crois d'ailleurs que c'est ça que voulait dire Darwiniste.

À ce sujet j'ai une anecdote. Dans la plus vieille oeuvre «littéraire» du monde, l'épopée de Gilgamesh, le héros, Gilgamesh, est un vrai mâle, fort, viril, courageux. Eh bien quand son meilleur ami meurt... il pleure! Pierre pleure aussi dans les évangiles. Et aussi Jésus, pendant qu'on y est (à la mort de Lazare).

Sur ce point, je dirais que c'est effectivement plutôt la culture qui dicte aux hommes de ne pas pleurer. Mais de là à dire que la culture explique tout...

Darwiniste
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 47
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Incertain
Humeur : neutre
Date d'inscription : 01/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: féminisme: pensée probabiliste vs pensée essentialiste

Message par Tenzin Dorje le Sam 7 Juil 2012 - 5:27

Je me suis laissé dire que les femmes sont plus performantes à la nage papillon que les hommes ne le sont, en particulier si elles ont une grosse paire de seins.

Oui oui, je revendique mon droit à publier des perles !


P.S. : je trouve le 1er message intéressant, mais il y a eu glissement (probablement par la suite) entre la question de l'essence et celle physiologique.
avatar
Tenzin Dorje
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 360
Age : 34
Localisation : LTWA, Dharamshala, H.P., India
Identité métaphysique : Mahayana (Tibetan) Buddhism
Humeur : At sea level
Date d'inscription : 08/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: féminisme: pensée probabiliste vs pensée essentialiste

Message par JO le Sam 7 Juil 2012 - 7:03

Bonjour, Tenzin Dorje
on nait donc femme, on ne le devient pas, car ça s'est décidé quelques jours après la fécondation, in utero .
Quelqu'un a dit que tout humain est féminin, par rapport à Dieu . Il est donc primordial d'être ouvert, réceptif ( féminin) pour accueillir et laisser mûrir l'enfant...mâle , car la parthenogenèse permet au féminin la scissiparité . L'essence de l'homme est donc androgyne, avec les deux natures, mais la modification chromosomique fait qu'une des deux prédomine ou non . Mais les deux sont en tous .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22360
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum