Alternance interne

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Alternance interne

Message par Jipé le Mer 23 Jan 2013 - 18:41

Je ne pense pas, non....

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alternance interne

Message par Nuage le Mer 23 Jan 2013 - 23:04

JKL38, j'ai bien lu ton post ce matin, mais j'ai été prise toute la journée, et là je suis fatiguée et pas en mesure de rédiger un post où il faut que je me concentre. Je le ferais donc demain (sauf imprévu, mais normalement demain c'est bon).
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alternance interne

Message par Nuage le Ven 25 Jan 2013 - 15:31

Bonjour JKL38 (désolée pour le retard, un peu la poisse en ce moment).

Je reprends ton post.

JKL38 a écrit:Oui , ça me parle plus . Il s'agit sans nul doute de l'activité cérébrale. C'est bien depuis toujours .
D'ailleurs enfant à certains de mes proches j'avais dit un truc du genre "je sens comme si j'avais deux âmes " (avec les mots maladroits des enfants ) mais sans que cela leur dise quelque chose .

Si tu comprends ce que je dis c'est donc que tu es comme moi (à toi de me le dire) et donc que ce fait est un truc universel .
Le problème c'est qu'on ne fait jamais allusion à ceci dans les choses qui traitent du sens interne (ou des sens internes).

Mais peut-être le mot qui conviendrait le mieux serait celui de "phases" : toujours soit phase A soit phase B .

J'ai effectivement pour ma part quelque chose(s), mais je ne sais pas si c'est vraiment la même chose que pour toi.

Me concernant, ce n'est pas binaire, enfin je n'en suis pas sûre en fait, car j'ai deux séries différentes ; et je ne sais pas si c'est une des deux séries qui serait similaire à la tienne (en binaire), ou l'autre (mais qui serait plus que deux pour ma part), ou si finalement ce serait "cousin" sans être pareil (peut-être un peu du comme toi mélangé à un peu d'autres choses), ou encore complétement différent.

Je vais essayer d'expliquer un peu plus loin.

Dans un de tes posts suivants tu as dit :
Continuons sur notre lancée : tel évènement de ma vie passé ( le moment précis où j'étais allé dans un magazin précis et restant 1/2 heure à cet endroit quand j'avais 10 ans est teinté A )cette teinte A est exactement la même que celle qui est actuelle en moi à ce moment .
Si je veux me remémorer intérieurement un évènement passé où j'étais sous B (tel jour où à 15 ans je suis tombé de vélo) je le peux mais je ne le sentirai pas tel qu'il était , il faut que j'attende que B revienne en moi pour cela .
Ce passage m'a particulièrement interpellé, il me parle beaucoup.
Et ce à deux niveaux.

- Le premier, est que pour ma part, moi aussi il m'arrive d'avoir des moments ou des petites périodes, dont l'atmosphère interne (la façon dont je perçois) est complétement "colorée" d'une teneur particulière qui n'est pas comme "d'habitude", tout en faisant partie intégrante de moi.
Cette teneur n'est pas binaire pour moi ("est" ou "n'est pas" ; "A" ou "B"), dans le sens où où quand ça l'est, cela peut être une atmosphère X, ou Y ou Z ou V ou D ... qui "colore" complétement ma perception.

Et comme toi, tout en sachant qu'à tel moment ou période il y avait une atmosphère particulière (et significative dans sa dimension et sa "coloration" imbibée), je ne peux la ressentir vraiment que le jour où elle se représente de nouveau (et ce n'est pas souvent chez moi, en tout cas beaucoup moins que lorsque j'étais enfant ; par contre quand j'étais enfant, souvent j'oubliais jusqu'à ce qu'elle se représente ; je savais qu'il y avait quelque chose (à certains moments ou certains jours), mais je n'arrivais pas à déterminer quoi et à mettre des mots ou des pensées dessus).

A ce moment là (quand elle se représente), toutes les autres situations similaires à la même "teinte ", vécues dans le passé, se font présences pleinement dans leur teneur.
C'est comme si je continuais également le fil de cette teneur, en parallèle.

J'en parle un tout petit peu d'une des teneurs particulières (quoi que celle-ci est vraiment encore particulière à un autre niveau ; c'est le moyen de "transport" qui est différent), dans une ligne d'un de mes écrits-poèmes : Lien
"D'un monde à l'autre, telle une tâche auréolée, je me laisse transporter, transformer,
Et je retrouve ces terres oubliées et si familiers.
"

Mais il est pleins de situations, où je me retrouve avec la teneur X, ou Y ou D, sans qu'il se passe forcément quelque chose de particulièrement particulier en amont (qui induirait un moyen de transport type), en tout cas de manière apparente et évidente, qui aurait fait basculer dans cette "atmosphère particulière" (bien que j'ai ma petite idée personnelle).


- Pour le deuxième niveau où ton passage me parle, j'y reviendrais à la fin de mon post. *


Quoi qu'il en soit, tu as raison de demander si quelqu'un voit de quoi tu parles ou non, car ce "phénomène" est tellement "présent" dans sa "coloration", que soit on sait qu'on a la même chose (ou quelque chose d'aussi similaire dans sa manifestation même si différent), soit on pense que non ou ne sait pas, et on pensera que c'est juste un truc que tout le monde a mais que la personne en question à juste du mal à l'exprimer simplement ou le ressent peut-être légèrement différemment du reste des gens.

Pour ma part, même si j'ai un doute que toi et moi ayons la même chose, il est évident que toi comme moi, ce que nous ressentons, n'est par perçu par une majorité de personnes.


Donc là c'était plus la partie, me concernant, où ce ne serait pas binaire, mais avec plus de "couleurs" différentes, sans que je puisse te dire combien j'ai de "mondes colorés".
Et dont par ailleurs, l'ensemble des ces mondes, est beaucoup moins présent que le reste du temps, où ce dernier est tellement régulièrement là, que je ne le considère pas comme un "monde colorée" comme les autres, il n'en a d'ailleurs à mon sens pas les même caractéristiques (bien qu'à une époque je m'en suis posée la question, de justement savoir si le fait qu'il soit plus permanent, ne m'en faisait pas me tromper sur sa non similarité avec l'autre ou les autres "atmosphères" (ou "couleurs").


L'autre chose, qui serait plus binaire pour moi, avec soit "A" soit "B", c'est quelque chose de différent de ce que toi tu décris. Là ce serait plus cognitif à proprement parlé pour moi.

Quand j'étais en CP (6 ans), j'attendais avec impatience que le reste de mes capacités (ce que l'on pourrait appeler fonctions cognitives) arrivent.
Sauf qu'elles ne venaient pas, alors que je voyais que chez les autres ça avait tout l'air d'être arrivée.
Un jour en cours d'année, à l'école je m'aperçois que je peux faire des choses que d'habitude je n'arrive pas à faire, et avec une facilité !
D'habitude quand je dessinais, mes dessins étaient vraiment pourris et même j'étais en retard sur la représentation des personnes en maternel, et ce jour là hop, tout était facile, et alors la construction mais alors la construction, mais c'était même au-delà de tout conception que j'aurais pu envisager. Le volume, la flexibilité, les détails, ......
Le jour et la nuit quoi. Et tout ce que je faisais ce jour là fonctionnait, mon cerveau fonctionnait différemment. Ca y est, je me suis dit qu'une de mes nouvelles fonctions était arrivée !
Le lendemain matin, toute contente des nouvelles perspectives qui s'offraient à moi, j'arrive à l'école toute souriante, me met au travail, et pouf ! Plus rien ne fonctionnait comme la veille, tout était redevenu comme avant. Surprise, je me suis dit que c'était peut-être les premiers signes que ça arrivait et que ce n'était pas encore permanent, .... mais ce n'est jamais revenu à part deux ou trois fois ponctuelles.
Par contre, ce qui est venu avec, c'est qu'il y avait des jours où c'était encore pires que d'habitude, où là j'étais totalement incapable de dessiner quoi que ce soit (ça se terminait par un gros gribouillis), me concentrer sur quelque chose était plus qu'une enclume en plomb, je n'arrivais même plus à voir où était l'enclume.
Du binaire je suis passé au ternaire, puis de nouveau au binaire mais pas avec le bon côté.

Mais comme tu le vois, ça cette partie là, ne me semble pas pareil que ce que toi tu décris. Bien que quand tout fonctionnait et que tout re-disparaissait (idem pour le contraire en opposé), j'avais vraiment l'impression d'avoir deux "moi" ou trois "moi" différents. En quelque sorte ça colorait mon intérieur et mon cerveau, mais pas du tout de la même manière que ce dont je parlais plus haut.


Il y avait aussi des moments, où comme ça tout d'un coup je m'apercevais que l'atmosphère était différente, mais tout était différent, même dans le toucher, la façon dont je déplaçais mon corps dans l'espace, ça faisait comme des "pchhhhhhhhhhhhhhhh' ambiant, tout était saturé de ce "pshhhhhhh", j'aimais bien, c'était un peu magique pour moi, mais ça aussi c'est encore différent de ce dont toi tu parles, et ce n'était que très ponctuel et court sur la durée. Je pouvais le faire se prolonger un peu dans le moment, mais il finissait par s'évaporer.


Mais tout ça, l'ensemble des différentes choses, pour moi, me concernant, ce n'est que différentes choses qui sont imbriquées les unes avec les autres, et qui fonctionnent de cette manière par imbrications.



* Pour ce qui est de la partie dont j'avais dit plus haut que je reviendrais en fin de post ;
Voilà en fait j'ai deux questions.

- L'une est qu'à te lire et te voir parler par analogie de couleur pour une atmosphère, je me demandais si tes deux "couleurs", étaient quelque chose pour toi qui était comme des couleurs sans être des couleurs ?

- Et ma deuxième question, c'est, est-ce-que tu te souviens de beaucoup de choses de ton enfance ?


- Et j'en ai une troisième aussi : Tu parles de "A" et de "B" (binaire), est-ce qu'il y en a une qui est plus présent (permanent dans la durée) que l'autre ?





(PS. Ha j'allais oublier, afin d'enlever tout malentendu me concernant, étant donnée que sur un de mes écrits-poèmes, faisant partie du lien que j'ai mis, j'y ai parlé à un moment donné de bipolarité, je tiens rectifier : on a pensé pendant quelques mois que je l'étais [TB Les Etats Mixtes], mais finalement ce ne serait pas le cas, je n'ai pas de trouble bipolaire.
Je le dis car je n'ai pas manqué de voir la phrase-question de zizanie à JKL38, à un moment sur ce thread).
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alternance interne

Message par zizanie le Ven 25 Jan 2013 - 16:42

Nuage a écrit:
(PS. Ha j'allais oublier, afin d'enlever tout malentendu me concernant, étant donnée que sur un de mes écrits-poèmes, faisant partie du lien que j'ai mis, j'y ai parlé à un moment donné de bipolarité, je tiens rectifier : on a pensé pendant quelques mois que je l'étais [TB Les Etats Mixtes], mais finalement ce ne serait pas le cas, je n'ai pas de trouble bipolaire.
Je le dis car je n'ai pas manqué de voir la phrase-question de zizanie à JKL38, à un moment sur ce thread).
Non, Nuage, rassure-toi, je n'y vois pas de troubles bipolaires dans tes descriptions.
Quand tu parles de tes capacités à l'école avec la faculté de tantôt bien dessiner, tantôt en être incapable, j'ai eu une impression de changement de personnalité, une sorte de forme atténuée de dédoublement de personnalité ou simplement des états modifiés de conscience, mais ce qui me trouble, c'est que tu as une conscience très pointue de tout ça et même très critique, y compris pendant ton enfance.
Personnellement, à l'école, j'étais en avance par rapport au reste de la classe et j'en profitait pour écouter les leçons du cours supérieur (classe à plusieurs cours, à la campagne, c'est courant Wink ) mais je n'avais pas conscience d'être différente avec plus de capacités que la moyenne, c'était comme ça et puis c'est tout. Un peu naïve quoi. sourire
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alternance interne

Message par Nuage le Ven 25 Jan 2013 - 19:21

zizanie:
On dit "classe à plusieurs niveaux".

Et bien moi là où je ne me posais aucune question, c'est que je pensais à l'époque que tous les autres enfants avaient cette "conscience" lol! ; juste qu'ils étaient soient plus cons, soit qu'ils passaient plus de temps avec les futilités.
Mais zizanie, vu que tu écoutais les cours des niveaux supérieurs, (j'ai été moi aussi l'année suivante, après déménagement, dans des classes à plusieurs niveaux sourire ), tu ne t'es jamais aperçue des élèves qui avaient des difficultés plus que la norme ?

Moi une fois en plein CE1, j'ai observé les autres travailler, (je l'ai fait qu'une fois parce-que sinon j'allais être foutue si je ne me concentrais pas sur mon travail, vu que je ramais déjà pour ne pas perdre le fil de l'avancée), et bien j'ai vu un élève en particulier du niveau inférieur, que je voulais regarder du fait d'un truc qu'il s'était passé quand la maitresse l'interrogeait en calcule, qui était totalement perdu dans la façon de se concentrer sur son travail individuel.
Il ne pouvait pas se concentrer, il ne comprenait surtout rien aux nombres, il avait un problème pour se les représenter, et ne savait même pas tout seul comment faire pour commencer quoi que ce soit, complétement largué. Des problèmes avec la gauche et la droite aussi.
Et le pire, c'est qu'en plus des petits rires des camarades qu'il devait supporter, la maitresse pensait que soit il faisait exprès de répondre faux quand elle montrait un chiffre, soit qu'il était complétement con et qu'elle ne pouvait pas en tirer grand chose de plus.

C'est moi l'année suivante, invité à son goûter d'anniversaire, pour essayer de dédramatiser la situation pour lui (il y avait un nouveau maitre qui le brimait, et ça faisait depuis l'année précédente que je réfléchissais à savoir comment lui parler pour le rassurer), qui ai sorti devant tout le monde une petite phrase du style "tu te souviens quand le maitre te faisait ça ..." (dit avec le sourire pour dédramatiser) ; du coup il l'a très mal pris et est parti de la pièce en criant "ce n'est pas vrai ! ce n'est pas vrai !" ; du coup sa mère qui a entendu m'a demandé ce qu'il se passait en cours et depuis combien de temps, et je lui ai dit.
Par la suite en cours d'année il avait changé d'école, je n'ai pas fait le lien.

Il y a quelques années sa mère m'a dit, que c'était grâce à moi et à cette phrase, qu'ils l'avaient retiré de l'école où on était et qu'ils l'avaient mis dans une autre école, qui ont pu travailler avec ses difficultés (nombreuses) et surtout qui ne le brimait pas. Si je n'avais pas fait cette énorme gaffe dans la manière de dire, personne ne se serait aperçu de rien, car il ne disait rien à ses parents (en même temps moi non plus, vu que je pensais que le maître était le maitre). Et ensuite grâce à cette école, il a pu apprendre les chiffres (je crois qu'il devait certainement avoir des problèmes de dyslexie et de nombres), rattraper deux années et poursuivre, et aujourd'hui il est à son compte, et même s'il a des difficultés, fait sa comptabilité professionnelle (mais au dire de sa mère, le parcours a été long et fastidieux).

Et je sais quels élèves de l'époque avaient des difficultés, quels autres c'était les doigts dans le nez les cours sans aucun effort, qui était le bouc émissaire 1, qui allait être le suivant. Le camouflage pour ma part, c'était l'objectif 1 pour sauver sa peau. Et apprendre aussi.
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alternance interne

Message par Jkl38 le Ven 25 Jan 2013 - 19:58

Nuage a écrit:Voilà en fait j'ai deux questions.

- L'une est qu'à te lire et te voir parler par analogie de couleur pour une atmosphère, je me demandais si tes deux "couleurs", étaient quelque chose pour toi qui était comme des couleurs sans être des couleurs ?

- Et ma deuxième question, c'est, est-ce-que tu te souviens de beaucoup de choses de ton enfance ?


- Et j'en ai une troisième aussi : Tu parles de "A" et de "B" (binaire), est-ce qu'il y en a une qui est plus présent (permanent dans la durée) que l'autre ?


Bonsoir Nuage ,

Je réponds à tes questions :

Je dis bien sûr "couleur" de manière métaphorique ,je pourrais cumuler les analogies mais ça brouillerait plus les pistes qu'autre chose (gout pomme/gout orange OU univers mental A/B etc ...). Ce ne sont donc pas des couleurs .

Je pense me souvenir des choses de l'enfance ni plus ni moins que tout le monde (mais je ne saurai pas de dire quel était le visage ma prof de CP par ex , peut-être si on me la montrait en photo telle qu'elle était à l'époque , et encore ...)


Je pense qu'il y a une "phase" , un pôle plus présent que l'autre et à vrai dire je l'espère parce qu'il y en a un qui correspond bien plus à moi , que j'aime bien plus que l'autre qui m'a toujours semblé plus "blafard" , plus neutre .
Ne serait que l'amour en général je le ressent plus intensément etc ...
Je me suis même demandé si je ne préfèrerai pas toujours être sous celui-là et jamais sous l'autre mais à vrai dire l'un doit me faire mieux apprécier l'autre .
Je n'irais pas jusqu'à dire que l'un est le contraire de l'autre mais il doit y avoir de ça.

Pour le reste , les différentes manifestations internes et externes que tu décris chez toi ne correspondent à rien chez moi . Pour moi tout est pariel hormis cette sensation de "nappes intérieures A/B " .
En fait je dis intérieur mais c'est vécu comme si c'était l'univers entier (donc pour tout le monde au même moment) qui était sous A ou B .

En tout cas merci pour ta réponse .

Jkl38
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 34
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 08/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alternance interne

Message par zizanie le Sam 26 Jan 2013 - 12:06

Ce ne serait pas tout simplement une question d'humeur qui te ferait voir la vie en rose ou en gris?
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alternance interne

Message par Jkl38 le Sam 26 Jan 2013 - 16:34

zizanie a écrit:Ce ne serait pas tout simplement une question d'humeur qui te ferait voir la vie en rose ou en gris?

Crois-tu sérieusement que j'aurais posté un sujet tel ?

J'en profite pour préciser que je dis que j'apprécie moins l'amour en "phase" B (que je nomme B ici) mais qu'en fait c'est général : c'est tout qui est teinté
B quand je suis sous B donc tout qui moins apprécié par moi . Mais je peux par ailleurs trés bien apprécier B mais je ne voudrais pas qu'il prenne le dessus sur A .

Jkl38
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 34
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 08/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alternance interne

Message par Jipé le Sam 26 Jan 2013 - 16:40

je continue de penser qu'il y a une forme de dédoublement de la personnalité, de ce que je peux en comprendre à ces éléments plutôt confus...Mais, il est impossible de poser un quelconque diagnostic sur un forum!

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alternance interne

Message par Jkl38 le Sam 26 Jan 2013 - 17:33

Jipé a écrit:je continue de penser qu'il y a une forme de dédoublement de la personnalité, de ce que je peux en comprendre à ces éléments plutôt confus...Mais, il est impossible de poser un quelconque diagnostic sur un forum!

Non,Jipé , j'ai posté ce sujet à "psychologie" parce que ça concerne le mental mais en réalité c'est pour moi de l'ordre de la neurologie . Ce sont surement des différences de fréquences aux niveaux des ondes cérébrales ,... (je ne connais pas la neurologie pour en dire plus ).
Cela n'a rien à voir avec la personnalité , le caractére , l'humeur , ou n'importe quoi de définissable dans tous les domaines psy (psychologie, psychiatrie, psychanalyse et j'en passe ).

Par contre ma réponse à ta question :" est-ce que cela te pose des problèmes" , je la nuancerai en disant que le seul problème que cela peut poser c'est une certaine forme de solitude (puisqu'apparement seul à expérimenter ce phénomène ) mais c'est une forme de solitude particulière , qui n'a rien à voir avec certaines vraies solitudes négatives qu'on peut hélas vivre par ailleurs .
Mais je peux penser tout aussi bien que ce phénomène est une chance ... Je n'en sais rien moi-même.
En tous cas tu était selon moi plus proche de ce que je pense en parlant de qualias .

Jkl38
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 34
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 08/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alternance interne

Message par Nuage le Dim 27 Jan 2013 - 10:42

JKL38 a écrit:Bonsoir Nuage ,
Je réponds à tes questions :

Je pense me souvenir des choses de l'enfance ni plus ni moins que tout le monde (mais je ne saurai pas de dire quel était le visage ma prof de CP par ex , peut-être si on me la montrait en photo telle qu'elle était à l'époque , et encore ...)
Ho tu sais JKL38, les souvenirs des visages ne fait pas partie de mes points forts.
Je ne pourrais moi-même pas décrire physiquement ma maîtresse de CP, ni celles de maternelles.
Pour les autres, c'est surtout les photos de classe qui entretiennent les traits physiques, mais aussi du fait d'avoir vu les personnes pendant des années (privilège d'un village).
Pour le reste , les différentes manifestations internes et externes que tu décris chez toi ne correspondent à rien chez moi . Pour moi tout est pariel hormis cette sensation de "nappes intérieures A/B " .
En fait je dis intérieur mais c'est vécu comme si c'était l'univers entier (donc pour tout le monde au même moment) qui était sous A ou B .
Je ne sais pas trop ce que tu entends par "même moment pour tout le monde" ; si tu veux dire que tu penses que tout le monde ressent ça comme toi à ce moment là, ou si tu veux dire que tout à l'extérieur (l'univers) a cette "teinte".

Effectivement, ce n'est pas le cas pour ma partie cognitif, mais c'est le cas pour la partie à multiples "atmosphères" différentes, de mon exemple.




zizanie a écrit:Quand tu parles de tes capacités à l'école avec la faculté de tantôt bien dessiner, tantôt en être incapable, j'ai eu une impression de changement de personnalité, une sorte de forme atténuée de dédoublement de personnalité ou simplement des états modifiés de conscience, mais ce qui me trouble, c'est que tu as une conscience très pointue de tout ça et même très critique, y compris pendant ton enfance.
Ha bon, je suis un peu surprise en fait, car j'aurais plus pensé à la limite que ce qui t'aurait fait penser ça, aurait été plus la partie à multiples "atmosphères" différentes, de mon exemple descriptif, et non la partie cognitif dont j'ai parlé (binaire - ternaire).
Et même plutôt l'autre truc avec les "pshhhhhhh" (qui est encore autre chose et une autre situation, même si ... même si ...).
Pour moi ce que j'ai décrit en ternaire (> cognitif), c'est vraiment une situation (et pas uniquement sur le dessin, mais aussi sur tout ce qui était des cours, des exercices) où mon cerveau fonctionnait cognitivement avec des parties que je n'avais pas avant ; c'était vraiment comme si mes "options" (comme dans une voiture) avaient été agrandi (en nombre). Sauf que c'était des options importantes, et que j'attendais justement depuis longtemps qu'elles arrivent (sans savoir exactement qu'elles formes elles allaient avoir).

L'impression d'avoir plusieurs "moi", n'est pas quelque chose que je ressentais au moment et du fait de ces nouvelles capacités, mais du fait qu'ensuite elles n'étaient plus là.
Et je trouve cela normale cette impression, surtout quand le "phénomène" s'est répété une ou deux fois, et qu'en plus on s'attendait à ce que cela reste.

Vois-tu Zizanie, depuis bébé, je voyais bien les choses changer dans moi, évoluer, et pourtant de x époque à y époque juste après, à l'intérieur de moi, c'était complétement différent, les changements même s'ils se faisaient progressivement (on pourrait dire), n'en demeuraient pas moins radicaux.
Donc, pour moi à l'époque, c'est et c'était une progression, on grandit quoi, l'intérieur de nous poursuit sa route des transformations, et ce n'est pas la partie apprentissage dont je parle.
Cela m'a toujours surpris, cette vitesse de choses qui se transformaient, et cela indépendamment de soi. (Tu ne décides pas que l'intérieur de ta tête change, et que les rêves apparaissent dans sa structure, par exemple. Tu fais avec quelque chose qui se produit malgré toi, et tout ce que tu peux faire par contre, c'est effectivement cet apprentissage).

Donc pour moi, même si je sais que je suis totalement différente de x époque ou x époque, cela n'en demeure pas moins moi, et ce en continuité.
Mais il est vrai qu'à certaines parties de ma vie, le changement est tellement radicale d'un instant à un autre dans sa progression, que cela m'a souvent interpellé et fortement marqué.
Je me suis souvent dit par la suite en grandissant vers l'adolescence puis adulte, que tout de même j'avais une machine intérieure formidable et qui marchait toute seule. Faire elle-même toutes ces choses.
Etre capable de trainer autant sur certains trucs et pourtant pouvoir faire autant toute seule sur d'autres trucs, ...... sortir de sa poche secrète dont on ne sait où, hop un nouveau tour de magie avec une option dont elle avait concocté le truc avec le reste d'une partie de ce qu'il restait d'une partie d'avant (avant qu'elle aille servir pour autre chose en transformation), ... quand même, la machine intérieure est exceptionnelle ! (Coeur de Loi aurait dit Incroyable sourire )

Bon sinon, moi tu sais, je ne n'y connais pas grand chose en "changement de personnalité" ou "dédoublement de personnalité". Est-ce-que c'est la même chose que "dépersonnalisation" ?


Dernière édition par Nuage le Dim 27 Jan 2013 - 11:39, édité 12 fois (Raison : erreur de termes entre ternaire et multiple atmosphères. & orthographes - ponctuations + oublie de petits mots par ci par là)
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alternance interne

Message par Jkl38 le Dim 27 Jan 2013 - 17:04

Nuage a écrit:Je ne sais pas trop ce que tu entends par "même moment pour tout le monde" ; si tu veux dire que tu penses que tout le monde ressent ça comme toi à ce moment là, ou si tu veux dire que tout à l'extérieur (l'univers) a cette "teinte".

Les deux à la fois en fait .

La meilleure analogie est en tous cas la première que j'ai dite à savoir : verres solaires de teinte soit A soit B mais ceci à un tout autre niveau que la vision .
En fait je peux même me demander si par hasard ce ne serait pas une preuve de quelque chose de métaphysique même si ça reste dans le domaine cérébral donc biologique . Car les choses métaphysiques si elles existent doivent se servir de , prendre appui sur des phénomènes dits plus physiques et naturels pour se manisfester. Mais je ne pense à rien de l'ordre du mystique en disant ça.

Jkl38
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 34
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 08/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alternance interne

Message par Nuage le Dim 27 Jan 2013 - 22:39

Bonsoir JKL38

Et merci à toi aussi de tes réponses.

Dis, je me demandais un truc ; qu'est-ce-qui te fait penser ou ressentir, que quand toi tu vois avec tes verres solaires de teinte A (par exemple), les autres personnes verraient aussi en même temps que toi à travers la même teinte de verres solaires ?
Ou qu'est-ce qui ne te ferait pas penser le contraire ?
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alternance interne

Message par Jkl38 le Dim 27 Jan 2013 - 23:05

Bonsoir à toi Nuage ,
En fait cette impression est tellement présente (consubstantielle à mon existence si tu veux ) que c'est comme si j'avais l'impression d'être connecté à une sorte d'ambiance métaphysique (d'où l'idée que le passage d'une phase à l'autre ne se ferait pas en moi mais dans le réel ).
Je me suis dit aussi cette autre chose : peut-être que tout le monde vit ça mais qu'il ne se passe pas chez les autres (par rapport à moi) certaines connexions neuronales leur permettant d'en prendre conscience alors que chez moi il y aurait ces connexions là . C'est une hypothèse rien de plus .

Jkl38
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 34
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 08/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum