Le porno serait mauvais pour le cerveau...

+6
orthon7
Nuage
JO
M'enfin
Magnus
Jipé
10 participants

Aller en bas

 Le porno serait mauvais pour le cerveau... Empty Le porno serait mauvais pour le cerveau...

Message par Jipé Ven 30 Mai 2014 - 15:07

"Accro aux vidéos coquines sur le net ? Votre matière grise risque d'en pâtir. D'après une étude allemande publiée jeudi aux Etats-Unis, regarder trop de films porno nuirait au développement du cerveau. "Nous avons constaté un lien négatif significatif entre le fait de regarder de la pornographie pendant plusieurs heures par semaine et le volume de matière grise dans le lobe droit du cerveau", expliquent les chercheurs.

Un scanner révélateur
Les auteurs de l'étude ont interrogé 64 hommes sur le nombre d'heures passées à visionner des vidéos porno au cours d'une semaine. Ils leur ont ensuite fait passer un scanner pour mesurer les effets des images sur le cerveau des participants. Les résultats sont sans appel : plus les hommes regardent ce type de vidéos, plus la taille du striatum, petite structure nerveuse juste sous le cortex cérébral, diminue. Attention donc à la dépendance..."

Source


_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 30248
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical. En 2021 j'ai été prétentieux, mais en 2022 je serai génial !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

 Le porno serait mauvais pour le cerveau... Empty Re: Le porno serait mauvais pour le cerveau...

Message par Magnus Ven 30 Mai 2014 - 15:16

dubitatif Et pourquoi précisément du porno ? Si tu regardes trop de westerns, le résultat ne serait-il pas le même ?

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 30441
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

 Le porno serait mauvais pour le cerveau... Empty Re: Le porno serait mauvais pour le cerveau...

Message par Jipé Ven 30 Mai 2014 - 15:37

Il se peut que la différence soit de l'ordre motivationnel...Regarder un porno induit une action, du moins une pensée sinon un acte a posteriori et c'est le striatum ventral qui s'active en fonction de la motivation.
Il y a le prolongement cognitif suite au visionnage du film, donc action réelle ou pas mais motivationnelle quand même.

Regarder des westerns ne motiverait pas à une future action a posteriori, me semble-t-il...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 30248
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical. En 2021 j'ai été prétentieux, mais en 2022 je serai génial !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

 Le porno serait mauvais pour le cerveau... Empty Re: Le porno serait mauvais pour le cerveau...

Message par M'enfin Ven 30 Mai 2014 - 16:24

Quand je dis que le sexe est mauvais pour l'intelligence! Allez-vous me croire maintenant?  je sors 
M'enfin
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

 Le porno serait mauvais pour le cerveau... Empty Re: Le porno serait mauvais pour le cerveau...

Message par Jipé Ven 30 Mai 2014 - 16:43

Ce n'est pas le sexe qui est mauvais, c'est l'addiction qui peut poser un problème...
Je suis personnellement très loin de croire tes âneries, que cela soit du domaine sexuel ou du domaine pseudo-thèse à la "mords-moi le noeud".
Ce n'est pas ton striatum ventral qui faut surveiller, c'est ton cerveau entier qui pose problème rire

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 30248
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical. En 2021 j'ai été prétentieux, mais en 2022 je serai génial !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

 Le porno serait mauvais pour le cerveau... Empty Re: Le porno serait mauvais pour le cerveau...

Message par M'enfin Ven 30 Mai 2014 - 19:27

Vu l'incohérence de ta réponse, on voit tout de suite que tu as une addiction aux films pornos!  croule de rire
M'enfin
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

 Le porno serait mauvais pour le cerveau... Empty Re: Le porno serait mauvais pour le cerveau...

Message par JO Sam 31 Mai 2014 - 8:02

c'est peut-être mauvais pour le cerveau mais la sexualité prolongée est bonne pour la santé : c'est médicalement reconnu . Le porno, c'est de la masturbation: faut pas que ça devienne frénétique, c'est tout . Oserais-je avouer que je n'en ai jamais regardé, donc, je parle en théorie .
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

 Le porno serait mauvais pour le cerveau... Empty Re: Le porno serait mauvais pour le cerveau...

Message par M'enfin Sam 31 Mai 2014 - 18:32

JO a écrit:c'est peut-être mauvais pour le cerveau mais la sexualité prolongée est bonne pour la santé : c'est médicalement reconnu. Le porno, c'est de la masturbation: faut pas que ça devienne frénétique, c'est tout. Oserais-je avouer que je n'en ai jamais regardé, donc, je parle en théorie.
À moins que tu ne l'aies jamais fait, regarder un partenaire sexuel à l’œuvre sur sa propre personne, c'est justement de la porno!  croule de rire Qu'est-ce qu'on s'amuse quand on parle de sexe!  pette de rire 
M'enfin
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

 Le porno serait mauvais pour le cerveau... Empty Re: Le porno serait mauvais pour le cerveau...

Message par JO Dim 1 Juin 2014 - 8:15

oui, hein ? Perso, je rie aux blagues mais ne suis pas voyeuse pour un sou et considèrerais un zozo se masturber en public, de l'oeil de la police ou du psychiatre .
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

 Le porno serait mauvais pour le cerveau... Empty Re: Le porno serait mauvais pour le cerveau...

Message par Nuage Mer 4 Juin 2014 - 15:20

Spoiler:
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 13093
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

 Le porno serait mauvais pour le cerveau... Empty Re: Le porno serait mauvais pour le cerveau...

Message par orthon7 Mer 4 Juin 2014 - 18:49

Jipé c'est quoi la bonne dose pour les film porno ?

Moi j'aime bien les films plus érotique que pornographique.

Genre "Emmanuelle, Histoire d'O, Alice, ou les désirs , ext ..."

Mais mon préféré reste, L'Amant  film franco-britannico-vietnamien
réalisé par Jean-Jacques Annaud, adapté du roman de Marguerite Duras.
orthon7
orthon7
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5036
Localisation : L'île
Identité métaphysique : je cherche
Humeur : bonne question ...!
Date d'inscription : 09/04/2010

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

 Le porno serait mauvais pour le cerveau... Empty Re: Le porno serait mauvais pour le cerveau...

Message par löfrg Mar 17 Juin 2014 - 17:55

Faire l'amour, cela demande une certaine dose d'imagination, c'est une sorte de rêverie à deux en quelque sorte.
Peut-être que le fait de ne pas pratiquer cela fait diminuer les petites cellules roses qui servent à développer l'intelligence de cet imaginaire. Et peut-être que ceux qui regardent souvent du porno sont ceux qui également font rarement l'amour donc du coup, il ne développent pas ce genre de petite cellules... 
segrattelementon

löfrg
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 173
Localisation : Antibes
Identité métaphysique : En progression
Humeur : attentive
Date d'inscription : 10/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

 Le porno serait mauvais pour le cerveau... Empty Re: Le porno serait mauvais pour le cerveau...

Message par stana Lun 23 Juin 2014 - 19:07

löfrg a écrit:Faire l'amour, cela demande une certaine dose d'imagination, c'est une sorte de rêverie à deux en quelque sorte.
Peut-être que le fait de ne pas pratiquer cela fait diminuer les petites cellules roses qui servent à développer l'intelligence de cet imaginaire. Et peut-être que ceux qui regardent souvent du porno sont ceux qui également font rarement l'amour donc du coup, il ne développent pas ce genre de petite cellules... 
segrattelementon
C'est une possibilité en effet...il est très possible aussi que lorsqu'on est litteralement hypnotisé par les images des films porno, parce-qu'on a prit l"habitude d'en regarder très souvent, et que, comme pour les autres dépendances (d'accord avec jipé, le sexe n'est pas nocif, c'est l'addiction au sexe), accaparent toute l'intelligence de l'homme, une bonne partie de son cerveau, au détriment d'autres pensées plus èlaborées, et comme le cerveau se souvient de tout...ça peut expliquer que les cellules grises soient quelque peu modifiées. D'autant plus que l'homme doit avoir souvent ces images en tête, ce qui laisse moins de place aux autres pensées.
Enfin l'homme...certaines femmes doivent connaître ça aussi lol
stana
stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7810
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique, aux portes de la perception
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

 Le porno serait mauvais pour le cerveau... Empty Re: Le porno serait mauvais pour le cerveau...

Message par Ladysan Lun 23 Juin 2014 - 22:54

Jipé a écrit:Regarder des westerns ne motiverait pas à une future action a posteriori, me semble-t-il...
Juste, car cela intervient dans l'exécution du mouvement et plus exactement dans la motricité automatique. 
J'avais déjà lu cet article et cela ne m'a étonnée qu'à moitié que cela pouvait avoir des incidences sur le cerveau.
Ladysan
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

 Le porno serait mauvais pour le cerveau... Empty Re: Le porno serait mauvais pour le cerveau...

Message par Ladysan Lun 23 Juin 2014 - 23:05

Jo a écrit:c'est peut-être mauvais pour le cerveau mais la sexualité prolongée est bonne pour la santé :
J'ai dans mes connaissances, une dame qui tenait tellement à ce que son mari reste "en bonne santé" qu'il est mort en faisant l'amour,  No    
Pas de panique Messieurs, je précise tout de suite que ce Monsieur était âgé d'environ 83 ans.   rire
Ladysan
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

 Le porno serait mauvais pour le cerveau... Empty Re: Le porno serait mauvais pour le cerveau...

Message par stana Lun 23 Juin 2014 - 23:07

Une belle mort^^
stana
stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7810
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique, aux portes de la perception
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

 Le porno serait mauvais pour le cerveau... Empty Re: Le porno serait mauvais pour le cerveau...

Message par orthon7 Mar 24 Juin 2014 - 9:36

Ladysan a écrit:J'ai dans mes connaissances, une dame qui tenait tellement à ce que son mari reste "en bonne santé" qu'il est mort en faisant l'amour.

ça c'est de l’euthanasie active et positive à 83 ans c'est un bon choix. Wink
orthon7
orthon7
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5036
Localisation : L'île
Identité métaphysique : je cherche
Humeur : bonne question ...!
Date d'inscription : 09/04/2010

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

 Le porno serait mauvais pour le cerveau... Empty Re: Le porno serait mauvais pour le cerveau...

Message par stana Ven 27 Juin 2014 - 15:34

hihi une belle mort pour le mari mais ça a dû faire tout drôle à la dame, d'autant plus que c'ètait elle qui voulait qu'il reste en bonne santé par ce moyen-et elle avait son avantage aussi^^brrr...
stana
stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7810
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique, aux portes de la perception
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

 Le porno serait mauvais pour le cerveau... Empty Re: Le porno serait mauvais pour le cerveau...

Message par Alcibiade Ven 27 Juin 2014 - 20:32

Je ne vais certainement pas innover sur le sujet, mais l'exposition à des images qui touchent l'intimité du corps que ce soit d'ailleurs la violence physique ou la pornographie ne peut, me semble-t-il, qu'avoir des effets de banalisation sur le rapport possiblement violent que l'on peut, par la suite, nouer avec le corps d'autrui.

Je ne parle pas du cerveau (et la question de l'enregistrement neuronal et rétinien d'images-chocs qui a pour effet de déclencher mécaniquement telle réaction nécessaire relève de l'enquête neurologique de spécialistes), mais bien de l'esprit qui retient spontanément les images du vécu personnel. Indubitablement, le monde des images (les films, le net, l'expérience journalière de la vie, etc.) influe sur notre pensée et nos actions. Que l'image soit bien posée comme fictive par la conscience ne change rien au fait que l'esprit retient (à son insu) l'impact de l'image violente (car l'esprit est aussi une mémoire spontanée), et que par la suite il puisse s'en inspirer pour penser ou agir "violemment" sans qu'il ait d'ailleurs l'impression que sa liberté s'en trouve amoindrie.

La consommation régulière d'images violentes rend la violence banale, et le rapport violent à autrui commun.

On pourrait dire que c'est la technologie et l'hédonisme moderne du "toujours plus sans limite" qui accélèrent ce processus de violence banalisée avec l'autre, car plus il y a de transmission d'images (et de facilités technologiques pour les transmettre), plus il y a d'exposition possible ; cependant la violence symbolique a toujours existé, et lorsqu'on relit Sade et toutes les cruautés raffinées des "120 journées de Sodome" on ne peut qu'être aujourd'hui encore provoqué. Mais l'immense mérite de la littérature sadienne sur la pornographie accessible numériquement, c'est qu'elle laissait encore la place à l'imaginaire, et qu'une mutilation ou qu'une pénétration décrite par les mots pouvait s'accompagner mentalement d'un opposition critique ou même d'un accompagnement mental compatissant du corps outragé. Inversement, l'image brute empêche l'exercice critique et la compassion, elle habitue l'esprit à croire que le seul rapport à autrui est un rapport de corps à corps où le plaisir de l'outrage fait loi. Toute la différence, en définitive, entre l'image littéraire et l'image brute, entre le symbole et la réalité.
Alcibiade
Alcibiade
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 412
Localisation : Saöne et Loire
Identité métaphysique : Rationaliste pascalien
Humeur : Serein
Date d'inscription : 09/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

 Le porno serait mauvais pour le cerveau... Empty Re: Le porno serait mauvais pour le cerveau...

Message par Jipé Sam 28 Juin 2014 - 17:41

Alcibiade a écrit:
Je ne parle pas du cerveau (et la question de l'enregistrement neuronal et rétinien d'images-chocs qui a pour effet de déclencher mécaniquement telle réaction nécessaire relève de l'enquête neurologique de spécialistes), mais bien de l'esprit qui retient spontanément les images du vécu personnel. Indubitablement, le monde des images (les films, le net, l'expérience journalière de la vie, etc.) influe sur notre pensée et nos actions. Que l'image soit bien posée comme fictive par la conscience ne change rien au fait que l'esprit retient (à son insu) l'impact de l'image violente (car l'esprit est aussi une mémoire spontanée), et que par la suite il puisse s'en inspirer pour penser ou agir "violemment" sans qu'il ait d'ailleurs l'impression que sa liberté s'en trouve amoindrie.

La consommation régulière d'images violentes rend la violence banale, et le rapport violent à autrui commun.
Il y a deux écoles sur ce sujet, des enfants ou ados ne réagissent pas de la même manière, certaines images peuvent avoir des effets négatifs sur des jeunes, et sur d'autres, pas nécessairement.
Ce à quoi il faut s'intéresser, c'est la relation qu'ils nouent avec ces images, en fonction de leur éducation, de leur milieu de vie et de l'accompagnement des parents. Une image violente est perçue comme un symbole, symbole en fonction de la situation. Des jeunes regardant des films violents sont parfois en recherche d'évasion mentale, un film violent est la fiction qui permet de ne pas/plus penser et/ou de compenser leur propre insécurité.
Dans des films, la violence est exprimée, expurgée et le violent n'est pas eux mais le méchant du film, leurs propres agressivité et violence sont transférées sur l"autre", il y a une forme de dégagement par ce transfert, ils ne sont plus eux les "méchants".

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 30248
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical. En 2021 j'ai été prétentieux, mais en 2022 je serai génial !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

 Le porno serait mauvais pour le cerveau... Empty Re: Le porno serait mauvais pour le cerveau...

Message par Alcibiade Dim 29 Juin 2014 - 1:31

Jipé a écrit:Une image violente est perçue comme un symbole, symbole en fonction de la situation. Des jeunes regardant des films violents sont parfois en recherche d'évasion mentale, un film violent est la fiction qui permet de ne pas/plus penser et/ou de compenser leur propre insécurité.

Le tout, c'est d'avoir le recul nécessaire pour envisager l'image comme un symbole, et effectivement l'éducation a son rôle, mais en même temps et même éduqué, un enfant reste un enfant qui ne peut avoir le détachement suffisant pour considérer qu'une image n'est pas la réalité. Certes, il est bien difficile de savoir à quel moment précis (et on ne peut fixer un âge légal à partir duquel l'exposition aux images violentes peut être dite comme réfléchie) un enfant ou un adolescent dispose d'un esprit critique propre, et cela n'est parfois même pas l'effet d'une éducation "concluante" (car bien des éducations solides échouent tandis que d'autres beaucoup plus hasardeuses réussissent). Combien de jeunes ayant mal vécus ont pourtant le jugement formé pour prétendre être déjà adulte, tandis que d'autres ayant pourtant bien vécus n'ont pas encore la maturité du jugement ?  

Mais plus radicalement, dirais-je, je ne suis même pas sûr que l'adolescent dont le jugement n'est pas encore éclairé recherche quoi que ce soit dans une fiction violente ou pornographique (une catharsis quelconque, une évasion vers un ailleurs plus dramatique pour compenser la détresse présente, une surenchère dans les pulsions qui le guettent, etc.). La fiction s'impose tout simplement à lui parce qu'il l'a accidentellement croisée, et il s'éduquera avec elle en croyant naturellement que le réel est ainsi : facilité dans l'accès à l'objet de plaisir, négation de l'autre en tant qu'être doué de dignité morale, virilité de l'agression, esthétisme de l'acte meurtrier (qui peut être un art dans les écrits de Quincey, et dans la filmographie d'Argento), etc.

Loin de moi l'idée de censurer quoi que ce soit (surtout dans le domaine de l'art, et à ce titre, bon nombre de chefs d'œuvre devraient pourtant l'être si on se fait l'avocat d'une morale absolue et bigote qui n'a d'autre objet que de taire les fantasmes les plus enracinés dans les profondeurs de la psyché - "Lolita" de Nabokov, "Les nourritures terrestres" de Gide, "Les 120 jours de Sodome" de Sade ou "Salo" de Pasolini, "Les damnés" de Visconti, "Un élève doué" de Singer, etc. : des œuvres qui, si on s'y attarde un peu, ne peuvent aujourd'hui qu'attirer le plus grand embarras qui soit), mais pour une conscience qui n'est pas encore mûre, il est logique d'écarter de telles sources d'inspiration. Bien entendu, on devrait penser que de telles œuvres ne sauraient affecter un esprit qui n'a pas encore les compétences pour en saisir le sens. Le problème, c'est que le sens symbolique s'infiltre toujours insidieusement dans un esprit, et ceci surtout si l'esprit n'est pas encore formé pour le reconnaître.

Cependant, il me semble que ces images artistiques n'ont aucun rapport avec les images violentes désormais consommées, et pour cela les images artistiques peuvent être considérées comme inoffensives, car soit l'esprit est déjà formé et peut donc les reconnaître comme subversives (et du coup s'en détacher volontairement), soit il n'est pas encore formé et alors s'en désintéresse et ne va donc pas au terme de la lecture ou de la vision (et du coup s'en détache mécaniquement par incompréhension).

Le danger des images contemporaines de pornographie et de violence, c'est qu'elles sont directement séduisantes, elles s'offrent à tous, et ont un impact immédiat, puisqu'elles n'ont pas besoin d'être comprises. Elles sont assénées brutalement, c'est-à-dire à l'état 'brut" sans la médiation d'une intention artistique ; elles sont livrées comme cela, sans signification. Or, pour un esprit innocent et même (et j'insiste "même") pour un esprit mature, cela pose un réel problème qui n'est pas facile à traiter.

La réalité elle-même étant gratuite et ne révélant aucun sens artistique (et on peut assister tous les jours à des disputes ou des agressions gratuites), si les images de la fiction (du net, des médias publicitaires, ou du cinéma purement commercial, etc.) se font l'écho de cette vacance de sens du réel, alors il ne peut y avoir que confusion entre le réel et la fiction. D'où le paradoxe : y a-t-il violence dans le réel parce qu'il y a violence dans la fiction, ou y a-t-il violence dans la fiction parce que le réel est réellement violent ?

Pour prendre un exemple cru : est-ce parce que j'adore fesser ma compagne et la menotter pour ensuite la prendre sauvagement en levrette que les images pornographiques reproduisent ce comportement spécifiquement et "ordinairement" humain, ou est-ce parce que j'ai vu à plusieurs reprises "femmes lubriques à dresser" que j'en viens à adopter ce comportement avec ma compagne ?
Mais, à l'inverse, face à une image artistique qui témoigne d'un sens et qui est bien reconnue comme sens et ceci avec ma partenaire, mon comportement "violent" (si je l'adopte) n'a en réalité rien de violent, puisqu'il participe d'un projet assumé à la suite de l'interprétation d'une image artistique. Exemple : je peux me conduire avec ma compagne "à la manière" d'un personnage de "Crash"de Ballard ou de Cronenberg c'est-à-dire en léchant les parties endolories ou tatoués du corps, en provoquant le traumatisme de telle partie secrète du corps , etc. Mais si j'en viens à ce point (et si cela est totalement conscient et assumé) alors c'est de l'expérimentation avec un projet humain, et non de la violence gratuite comme simple conséquence aveugle d'un réflexe conditionné.

La violence réelle se produit à la faveur d'une contagion d'images brutes qui ne possèdent aucune intention artistique, l'intention artistique étant ce voile permettant à une conscience de faire la différence entre la réalité et la fiction. Dès lors, face à des images brutes, comme celles auxquelles nous sommes aujourd'hui constamment exposés, l'esprit est dans un grand désarroi.

Des images circulent incessamment, elles ne font pas sens, elles semblent donc faire corps avec la réalité arbitraire. Et si la fiction est tout aussi arbitraire que la réalité, rien ne m'empêche d'accélérer ce mouvement de gratuité dans le réel en me montrant tout aussi violent que les images violentes que j'ai consommées dans l'ordre de la fiction.

Pour être clair, s'il n'y a plus d'art pour rationaliser la violence de tous les jours, alors la violence de tous les jours s'impose définitivement, et les images du net, des médias, du cinéma commercial ne sont qu'une justification supplémentaire (et non une résistance ou un combat) de la violence ordinaire.
Alcibiade
Alcibiade
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 412
Localisation : Saöne et Loire
Identité métaphysique : Rationaliste pascalien
Humeur : Serein
Date d'inscription : 09/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

 Le porno serait mauvais pour le cerveau... Empty Re: Le porno serait mauvais pour le cerveau...

Message par Jipé Dim 29 Juin 2014 - 9:09

Depuis toujours l'être humain à des fantasmes, aussi bien de sexe, d'inceste que de violence. Aujourd'hui le fantasme n'est plus intimement dans les têtes des uns et des autres, mais il est exposé, comme tu le dis, sur le net, au cinéma et dans certains médias.
Il est banalisé, voire socialisé et c'est sûrement dommage, le fantasme intime, inavoué, qui pouvait faire croire que l'on avait son petit jardin secret, n'est plus le cas, puisqu’étalé sur les écrans où chacun peut s'y rendre.

C'est peut-être une des raisons qui fait que du fantasme certains passent à l'acte, pour se réapproprier ce qui lui appartenait intimement,  c'est son histoire à lui/elle et ne veut pas le partager. Passer à l'acte individualise, permet de reprendre ce qui nôtre, différencie de la masse humaine, du lissage sociétal.

Bien évidemment je le déplore, mais je constate que la perte d'individualité peut mener dans certains cas aux excès.
Voir facilement partout et par tous ce qui nous était personnel, nous vole notre part d'intime, nous n'existons plus comme être unique, nous ne sommes qu'un comme les autres...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 30248
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical. En 2021 j'ai été prétentieux, mais en 2022 je serai génial !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum