Je suis une légende : La déshumanisation en marche.

Aller en bas

Je suis une légende : La déshumanisation en marche. Empty Je suis une légende : La déshumanisation en marche.

Message par aleph le Sam 16 Avr 2016 - 14:28

C’est un film au delà de l’horreur. Apocalyptique.
Il commence par présenter une terre grouillante de vie, telle qu’elle est aujourd’hui, et propose un choc de simplification. Pourquoi ne pas réduire ce grand nombre d’humains à une poignée d’élus ?

Cette idée vieille comme le monde est le rêve de tout extrémiste, elle se heurte cependant à des modalités d’application. Comment exterminer en masse sans que ça aie l’air d’une extermination ? comment rendre acceptable l’inacceptable.

L’idée est simple, passer par un grossier subterfuge, le virus.
Le virus zombifie les hommes qu’il touche. Ils perdent de facto leur humanité, Ils deviennent des rats de laboratoire. ON peut extraire leur essence et l’utiliser à notre profit. C’est tout le travail que le Héros-Martyr entreprend dans le film. Extraire l’essence de Zombie

Le but n’est PAS de les guérir, ils redeviendraient alors humains. On part du principe que cela est impossible, pire, s’ils nous contaminaient, c’est nous qui deviendrions comme eux et par conséquent, nous perdrions notre humanité.

Il ne faut surtout pas communiquer avec eux, en les essencialisant, nous n’avons plus besoin de les comprendre. Les exterminer devient la seule issue possible.

Insidieusement, l’idée distillée par ce film est : l’autre n’est pas comme nous. c’est un zombie !
aleph
aleph
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 628
Localisation : Grand Est
Identité métaphysique : Alchimiste
Humeur : Poétique
Date d'inscription : 05/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Je suis une légende : La déshumanisation en marche. Empty Re: Je suis une légende : La déshumanisation en marche.

Message par Gerard le Mar 19 Avr 2016 - 17:40

Neutral  Je préfère la version de 1972 avec Charlton Heston :

LE SURVIVANT (Omega man)
Je suis une légende : La déshumanisation en marche. Le_survivant_2

Les ennemis ne sont pas des zombies, mais juste des créatures nocturnes qui ne supportent pas la lumière. Contrairement à des zombies, leur société est viable et c'est le "bien-portant" qui passe pour un monstre. Je trouve l'idée plus intéressante.

...

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
Gerard
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 9092
Age : 57
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Je suis une légende : La déshumanisation en marche. Empty Re: Je suis une légende : La déshumanisation en marche.

Message par M'enfin le Mar 19 Avr 2016 - 18:38

Aleph a écrit:Insidieusement, l’idée distillée par ce film est : l’autre n’est pas comme nous, c’est un zombie !
C'est l'impression que j'ai moi aussi, mais ça ne fait pas surgir des idées d'horreur pour autant. Comment les gens font-ils pour supporter les films d'horreur? Se prennent-ils eux-mêmes pour des zombies?
M'enfin
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum