Alzheimer et bactéries bucco-dentaires

Aller en bas

Alzheimer et bactéries bucco-dentaires Empty Alzheimer et bactéries bucco-dentaires

Message par Jipé le Mer 30 Jan 2019 - 11:50

"Des chercheurs ont découvert dans le cerveau de patients malades d’Alzheimer des protéines toxiques provenant de bactéries pathogènes bucco-dentaires. Des inhibiteurs de ces protéines pourraient être une piste de traitement.
Porphyromonas gingivalis (pg) est le nom latin du nouvel ennemi à abattre dans la bataille contre la maladie d’Alzheimer. C’est une bactérie, associée communément à une pathologie chronique des gencives : la gingivite ou parodontie, inflammation buccale qui détruit la gencive et les os porteurs des dents. Dans une étude internationale menée par Cortexyme, laboratoire pharmaceutique californien spécialiste de la lutte contre Alzheimer, publiée dans Science Advances, il apparaît que cette bactérie libère des protéines toxiques que l’on retrouve dans les cerveaux des patients atteints de la maladie d’Alzheimer : les gingipaïnes.

Ce n’est pas la première fois qu'un lien est établi entre cette bactérie de la bouche et la maladie neurodégénérative qui touche en France 900.000 personnes en moyenne. En octobre 2018, le rôle de Porphyromonas gingivalis faisait déjà l’objet d’un article étonnant. La chercheuse américaine Keiko Watanabe, du College de dentisterie de l'Université de l'Illinois à Chicago (Etats-Unis) avait alors démontré dans un article publié dans la revue PLOS One que chez une souris chez qui était déclenchée une parondontie chronique par exposition répétée à Porphyromonas gingivalis, on retrouvait des signes de neuropathologies typiques de la maladie d'Alzheimer. C’est-à-dire une neuro-inflammation, une neuro-dégénération, la production de peptide amyloïde béta (peptide qui s'agrège pour former des plaques amyloïdes) et la production de protéine Tau phosphorylée (responsable de la destruction des neurones). De plus Porphyromonas gingivalis avait été détectée dans l'hippocampe - structure cérébrale impliquée dans la mémorisation et touchée précocement dans la maladie d'Alzheimer - des souris malades.

"Les caractéristiques neuropathologiques observées dans cette étude suggèrent fortement que l'infection par un pathogène parodontal chronique de faible grade peut entraîner le développement d'une neuropathologie compatible avec celle de la maladie d'Alzheimer", avaient conclu les auteurs. "

Voir ici

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26757
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Alzheimer et bactéries bucco-dentaires Empty Re: Alzheimer et bactéries bucco-dentaires

Message par Bean le Mer 30 Jan 2019 - 14:07

Cette bactérie (Porphyromonas gingivalis) a l'air particulièrement pathogène,  elle serait aussi responsable d'autres maladies et une des causes bactériennes de la polyarthrite.

cf. wiki Porphyromonas gingivalis (en anglais)
Porphyromonas gingivalis appartient au phylum Bacteroidetes et est une bactérie pathogène non motile, Gram-négative, en forme de bâtonnet, anaérobie. Elle forme des colonies noires sur de la gélose au sang.

On la trouve dans la cavité buccale, où elle est impliquée dans certaines formes de maladie parodontale [1], ainsi que dans le tractus gastro-intestinal supérieur, les voies respiratoires et le côlon. Elle a également été isolée chez des femmes atteintes de vaginose bactérienne. [2] La dégradation du collagène observée dans les maladies parodontales chroniques résulte en partie des enzymes collagénases de cette espèce. Une étude in vitro a montré que P. gingivalis peut envahir les fibroblastes gingivaux humains et y survivre en présence de concentrations considérables d'antibiotiques. [3] P. gingivalis envahit également les cellules épithéliales gingivales en grand nombre, cas dans lequel les bactéries et les cellules épithéliales survivent pendant de longues périodes. Des taux élevés d'anticorps spécifiques peuvent être détectés chez les patients porteurs de P. gingivalis.

P. gingivalis a également été associé à la maladie d'Alzheimer [4] et à la polyarthrite rhumatoïde. Elle contient l'enzyme peptidyl-arginine désiminase, impliquée dans la citrullination. [5] Les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde ont une incidence accrue de parodontopathie [6], les anticorps contre la bactérie sont significativement plus fréquents chez ces patients [7].


Pas glop !
Brossez vous bien les dents et en cas de gingivite chronique, consulter votre dentiste.

sourire
Bean
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6965
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum