le sens des livres religieux

Aller en bas

le sens des livres religieux Empty le sens des livres religieux

Message par Invité le Dim 13 Juil 2008 - 16:15

On entend souvent les croyants et non croyants débattre sur la bonne interprétation d'un livre religieux. Untel dit que les évangélistes n'ont rien compris avec leur interprétation, l'un que la bible soutient l'évolution tandis que l'autre dit qu'au contraire elle s'y oppose. Et ainsi de suite. Et là je me demande: leur idées viennent elles de leur livre ou viennent elles de leur tête et ils se servent de leur livres pour les justifier?

Si ça vient du livre, on peut s'interroger sur ce qui a fait qu'ils ont interprété le livre ainsi et pas autrement. Ici, est ce littéral ou imagé? Et là, ce passage s'applique il encore aujourd'hui? Peut être est ce simplement dû à leur éducation. Au caté, on leur a dit que c'était comme ça et pas autrement, et le pape, et les parents, et le curée du village. Ou peut être avaient ils déjà des idées préconçues, mais inconscientes.
Ce qui revient à la deuxième possibilité, que leur idées viennent de leur tête, et qu'ils ont interprété leur livre influencé par leurs idées. Peut être par manque de confiance entre eux même, un besoin d'avoir l'aval de leur religion pour défendre leurs idées. Ou alors par peur d'avoir à abandonner leur religion, importante pour eux, mais qui contredirait leurs idées. Besoin donc de sauver leur religion, en interprétant de telle sorte que ça passe.

Ou alors... ou alors l'intérêt d'un livre religieux n'est pas dans l'interprétation des passages, sans valeurs en eux même, mais dans la compréhension globale, dans l'essence qui s'en dégage, un peu comme un haiku. Mais dans ce cas, qu'est ce que ces livres religieux ont de plus qu'un poème ou qu'un chef d'oeuvre musical? Le rapport à dieu?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

le sens des livres religieux Empty Re: le sens des livres religieux

Message par idrom le Dim 13 Juil 2008 - 21:44

Tout les gens sont differents les uns des autres, tout le monde ne raisonne pas de la meme facon et tout le monde n'a pas le meme sens de la logique et de la normalité. ce qui parait normal pour l'un ne paraitra pas normal pour l'autre. Par exemple, quand on demande a un enfant combien d'enfants il voudra avoir plus tard, il repondra spontanement 3, parcequ'il a grandi dans une famille de 3 enfants et que c'est normal pour lui d'en avoir 3. Au contraire un enfant qui est né dans une famille de 6 enfants repondra 6. les gens ont des notions de la normalité qui sont differentes.

il existe des gens qui sont plus avancés que d'autres spirituellement parlant, par exemple, certains ne se rendent pas compte tout de suite a quel point l'amour est important, pour les autres et pour soit meme, bien qu'il savent qu'il est ecrit d' aimer premierement. Il y en a qui ne l'on pas encore compris rellement, d'autres qui commencent a se demandent comment on fait pour aimer parceque c'est pas forcement evident, et d'autres qui l'on comprit depuis longtemps, et qui vivent dans un amour vrai pour tous, qui est source de joie pour soit comme pour l'autre. tout ca condition l'interpretation des textes.

la pedagogie de dieu se fait en fonction de cela, elle est progressive, on n'apprend pas le 200 avant de savoir compter jusqu'a 100.

idrom
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 417
Localisation : France
Identité métaphysique : aucune, rien, a pu
Humeur : sais pas
Date d'inscription : 04/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum