Arnaqueur et heureux ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Arnaqueur et heureux ? - Page 3 Empty Re: Arnaqueur et heureux ?

Message par Invité le Ven 12 Déc 2008 - 20:11

Gereve a bien dit qu'il ne parlait pas des préceptes moraux, mais du sens du bien et du mal.

Prenons l'interdiction de mentir, c'est un précepte moral.

Mais sur quoi se fonde ce précepte ? Serait-il efficace si l'on éprouvait pas une angoisse au moment de faire quelque chose de mal ?

Or, cette angoisse, qui nous l'a inculquée ? Même si elle est acquise à l'issue d'un entraînement, serait-elle possible s'il n'y avait pas dès le départ une faculté en l'homme qui lui permette de se sentir mal dans certaines circonstances ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Arnaqueur et heureux ? - Page 3 Empty Re: Arnaqueur et heureux ?

Message par Invité le Ven 12 Déc 2008 - 20:59

au Jardin, Adam et Eve ont croqué le fruit de la connaissance du bien et du mal. cette connaissance est en nous.
nous savons qu'il y a le bien et le mal. par contre nous ignorons ce qu'ils sont. c'est notre culture qui se charge de nous l'enseigner.
les notions de bien et de mal seraient donc à la fois innées et acquises !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Arnaqueur et heureux ? - Page 3 Empty Re: Arnaqueur et heureux ?

Message par Geveil le Sam 13 Déc 2008 - 0:13

Escape a essayé de préciser ma pensée, et je crois qu'il a bien compris ma question.
Par contre, ce qu'ont pu dire Septour, Zelda et Elbi ( Encore que cette dernière a l'honnêteté de dire son léger doute ) n'ont pas fait avancer le schmilblick dans ma tête ( Peut-être dans celle d'autres lecteurs ), ce ne sont pour moi qu'opinions et croyances, les exemples choisis ne me convainquent pas du tout.
De toutes façons, je pense qu'à cette question, seule des études scientifiques peuvent répondre.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Arnaqueur et heureux ? - Page 3 Empty Re: Arnaqueur et heureux ?

Message par Invité le Sam 13 Déc 2008 - 14:03

On peut le faire comprendre par une analogie :

- pour reconnaître des fruits par la vue, il faut être capable d'associer des formes et des couleurs à des êtres du monde, ce qui demande un apprentissage, c'est donc acquis.

- cependant les mécanismes très élaborés qui permettent de reconnaître une pomme peuvent être décomposés, par l'analyse, en une myriade de mécanismes élémentaire du type : "reconnaître un seul pixel".

- ces mécanismes élémentaires ne seraient pas possibles si la rétine n'avait pas la faculté de percevoir la lumière et créer des signaux neuronaux en sus : c'est là de l'inné, il y a donc un "sens de la vue" inné, inscrit dans le soma.

DE MEME :

- pour être capable de porter des jugements moraux, il faut être capable d'associer des valeurs morales à des situations du monde, ce qui demande un apprentissage, c'est donc acquis.

- cependant les mécanismes très élaborés qui permettent de savoir qu'on a tort de mentir dans telle circonstance peuvent être décomposés, par l'analyse, en une myriade de mécanismes élémentaire du type : "reconnaître un élément de souffrance".

- ces mécanismes élémentaires ne seraient pas possibles si le cerveau humain n'avait pas la faculté de percevoir des éléments de sens moral et créer des signaux neuronaux en sus : c'est là de l'inné, il y a donc un "sens du bien et du mal" inné, inscrit dans le soma.

*

Ce raisonnement est clair. Mais pour ceux qui persistent à ne pas l'accepter en dépit de son caractère apodictique, voici une question :

<< Si la faculté de percevoir le bien et le mal n'existait pas à titre de graine en l'homme, si l'esprit humain était une tabula rasa, alors jamais nous ne parviendrions à avoir du sens moral élaboré, car à partir de rien, tout ce qu'on peut créer, c'est encore rien.
Il y a donc nécessairement, non pas la moralité complète en l'homme, mais au départ la faculté de percevoir le bien et le mal, et c'est cette petite faculté qui, entraînée à l'usage au cours de la vie, donne à la fin la moralité. >>

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum