Peut-on être tiers... ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Peut-on être tiers... ? Empty Peut-on être tiers... ?

Message par _bradou le Dim 28 Déc 2008 - 11:36

Après le très intéressant sujet « peut-on être fier……..d’être français », je pose à mon tour la question « peut-on être tiers... ». Question qu’on peut formuler de façon plus concrète. Peut-on être français (français juste pour conserver toujours le même exemple, peut être remplacé par tchèque ou russe, etc.), peut-on être français quand on parle tsui-tsui les yeux mi-clos ou quand on parle bourourou les yeux globuleux ?
Pour répondre à la question, il me semble nécessaire d’identifier d’abord le français (toujours pour conserver le même exemple).
-il est gaulois par l’arbre
-européen par le pied
-chrétien par le Miracle
-lardé par le porc
-pigmenté rose pale
Alors peut-on être français quand on parle tsui-tsui les yeux mi-clos ou bourourou les yeux globuleux ?
Précisons la question : peut-on être soi et tiers ? Peut-on être un, à la fois soi et tiers ? Ou peut-on être deux, soi et tiers ?
Certains s’entourent de fumée en agitant des encensoirs et répondent OUI.
Je réponds NON, et qu’il vaut mieux décrocher son fusil et aller déterrer son père et rechanter sa mère, car ils attendent, ils attendent toujours.
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Peut-on être tiers... ? Empty Re: Peut-on être tiers... ?

Message par bernard1933 le Dim 28 Déc 2008 - 12:10

Tout ça, Bradou, c'est de la haute métaphysique ! J'ai beau tourner et retourner le sujet dans tous les sens, "j"y entrave que dalle ", surtout la dernière phrase !
Je ne sais pas si je suis gaulois par l'arbre: Attila est passé par là... et mon village natal a vu passer les Sarrasins qui ont été jusqu'à Besançon...et c'étaient de chauds lapins...

Européen par le pied ? Non so...

Chrétien par le miracle ? Je me suis construit mon propre Dieu, un Dieu très gentil, qui ne menace personne !

Lardé par le porc ? J'aime le cochon ( la joue de porc, c'est excellent, n'est-ce-pas, mesdames ? ) Et je ne suis pas lardé : 73 kg, le poids de mes 20 ans !

Pigmenté rose pâle ? Quand j'étais jeune, ces dames aimaient mes couleurs ! Maintenant, j'attirerais plutôt les archéologues !

Amicalement et bonne année !
bernard1933
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Peut-on être tiers... ? Empty Re: Peut-on être tiers... ?

Message par SEPTOUR le Dim 28 Déc 2008 - 12:30

Etonnant de la part de BRADOU, est ce du chinois?

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Peut-on être tiers... ? Empty Re: Peut-on être tiers... ?

Message par Ilibade le Dim 28 Déc 2008 - 14:25

Etonnant de la part de BRADOU, est ce du chinois?
C'est-à-dire les yeux bridés ?

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Peut-on être tiers... ? Empty Re: Peut-on être tiers... ?

Message par Invité le Dim 28 Déc 2008 - 16:35

Est on sûr d'être en général ???
On n'en sait rien !
Etre ou ne peut être telle est la question !>> Sinusoïdale de l'anacorète hypocondriaque dubitatif


Dernière édition par Qwatybaal le Lun 29 Déc 2008 - 18:23, édité 2 fois (Raison : C'était hyponcondriaque)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Peut-on être tiers... ? Empty Re: Peut-on être tiers... ?

Message par Invité le Dim 28 Déc 2008 - 20:36

bradou a écrit:
Alors peut-on être français quand on parle tsui-tsui les yeux mi-clos ou bourourou les yeux globuleux ?
Précisons la question : peut-on être soi et tiers ? Peut-on être un, à la fois soi et tiers ? Ou peut-on être deux, soi et tiers ?
Certains s’entourent de fumée en agitant des encensoirs et répondent OUI.
Je réponds NON, et qu’il vaut mieux décrocher son fusil et aller déterrer son père et rechanter sa mère, car ils attendent, ils attendent toujours.

Je pense que, peut-être, d'une façon très poétique, Bradou veut nous conseiller de ne pas renier nos origines : c'est ça. On ne peut pas être à la fois soi et tiers (ou pas soi). Il vaut mieux aller déterrer son père, et chanter sa mère, plutôt que de succomber aux sirènes de l'aliénation à soi. Bradou est obligé de maquillé son discours sous des dehors hautement ésotériques, pour que ne le comprennent que ceux qui veulent accepter de le comprendre. S'il était plus clair, il ne serait pas compris... Bravo, Bradou ! bravo (Ceci dit, c'est mon interprétation, tu as le droit de ma taper Bradou si je me trompe. :clac:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Peut-on être tiers... ? Empty Re: Peut-on être tiers... ?

Message par Invité le Dim 28 Déc 2008 - 20:46

-il est gaulois par l’arbre
-européen par le pied
-chrétien par le Miracle
-lardé par le porc
-pigmenté rose pale
oui, le charnel héritier de très longue date. bien peu d'entre eux, en somme car l'existance même du gaulois est sujet à caution.
mais il paut tout aussi bien avoir été adopté à tout moment de l'histoire.

Alors peut-on être français quand on parle tsui-tsui les yeux mi-clos ou bourourou les yeux globuleux ?
j'en suis la preuve vivante de même qu'une bonne partie de ma famille et des gens que je cotoie quotidiennement.

kosa ma di aou lo frer ? nout tout bann' domoun mélanzé, dann nout vin-n néna sink san po koulé, nout koulèr, pa in manièr, nout kosé kriké-kraké.


Précisons la question : peut-on être soi et tiers ? Peut-on être un, à la fois soi et tiers ? Ou peut-on être deux, soi et tiers ?
la question est mal posée, Bradou. soi n'est pas seulement un. et autre que un n'est pas forcément tiers.
être soi et l'être entièrement, implique d'intègrer tous les tiers.


Certains s’entourent de fumée en agitant des encensoirs et répondent OUI.
Je réponds NON,
ha, mais si tu fais à la fois les questions, la réponse des tiers et la tienne ...

et qu’il vaut mieux décrocher son fusil et aller déterrer son père et rechanter sa mère, car ils attendent, ils attendent toujours.
oui, tout à fait. mais ça reste entre nous Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Peut-on être tiers... ? Empty Re: Peut-on être tiers... ?

Message par _bradou le Lun 29 Déc 2008 - 10:51

Qu’ya-t-il de chinois dans mon sujet ? Siva l’a très bien compris(preuve que les femmes sont plus fines), Zelda aussi, que je voulais taquiner un peu en mettant ce sujet (parce que c’est mon ami).
L’arbre ( généalogique), le pied (racine en Europe), yeux mi-clos et tsui-tsui(asiatique), bourourou et yeux globuleux(mes sympathiques amis noirs) ; fumée et encensoir(sophistication).
J’aborde ici la question des territoires, anciennes colonies, qui avaient opté pour un statut d’assimilés rattachés à l’ancienne métropole pour me demander si, ce faisant, il n’y a pas aliénation,risque de perdre son identité, d’où mon « décrocher son fusil pour aller déterrer son père et rechanter sa mère(récupérer sa patrie et recouvrer son identité).
Subversif, n’est-ce pas ?
Pour une fois que je fais un peu de poésie, je ne suis pas compris !! Moi je le trouve beau mon texte, c’est l’essentiel.
Alors, peut-on être tiers en restant soi ?
Allez bonnes fêtes à toutes et à tous.
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Peut-on être tiers... ? Empty Re: Peut-on être tiers... ?

Message par Invité le Lun 29 Déc 2008 - 12:27

Selon Zelda : oui, mais à condition d'intégrer tous les tiers, n'est-ce pas ?

Pas évident... dubitatif

Mais oui, Bradou, très beau ton texte est.

Et que pour toi bonne la nouvelle année soit.

Maître Yoda

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Peut-on être tiers... ? Empty Re: Peut-on être tiers... ?

Message par Imala le Lun 29 Déc 2008 - 16:47

Bon, tu vas peut-être encore être déçu, tant pis pour moi ! Je me lance !

Précisons la question : peut-on être soi et tiers ? Peut-on être un, à la fois soi et tiers ? Ou peut-on être deux, soi et tiers ?

N'est-on pas soi avant d'être tiers ? Et le fait d'être tiers, ne nous rend-il pas soi à notre manière ? Manière unique et particulière ?

Certains s’entourent de fumée en agitant des encensoirs et répondent OUI.

:rj:

Sans encensoirs ça marche aussi !

Je réponds NON, et qu’il vaut mieux décrocher son fusil et aller déterrer son père et rechanter sa mère, car ils attendent, ils attendent toujours.

... Chanter sa mère... C'est vraiment beau !

et aller déterrer son père

Si mon père, ton père, n'a pas réussis, de son vivant, à me/te mettre au monde à la seule façon qui convienne, la mienne, la tienne, pas la peine d'aller le déterrer : il ne peut plus rien pour toi/moi...

qu’il vaut mieux décrocher son fusil

Faut-il vraiment le décrocher ce fusil ?

Peut-on vraiment se faire entendre, un fusil à la main ! Le fusil seul n'aurait-il pas force de "parole"

car ils attendent, ils attendent toujours

Mais qu'attendent-ils ? Chacun pour notre part, n'avons-nous pas cette responsabilité de devenir "tout ce que nous sommes" ?

Imala
Imala
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Peut-on être tiers... ? Empty Re: Peut-on être tiers... ?

Message par Invité le Lun 29 Déc 2008 - 17:27

Bradou a écrit:Zelda aussi, que je voulais taquiner un peu en mettant ce sujet (parce que c’est mon ami).

choukrane khouya.
c'est bien ce que je me disais et j'ai apprécié.

ceci dit nous n'avons pas le même rapport avec l'intervention du tiers. ce n'est pas la même chose quand un tiers s'installe dans ta maison et quand il t'amène chez lui. c'est comparable quand les deux se font dans la violence, mais l'issue est forcément différente.

Siva a écrit:Selon Zelda : oui, mais à condition d'intégrer tous les tiers, n'est-ce pas ?
Pas évident... dubitatif

pas exactement, non. même si c'est vrai pour les grands mystiques qui vivent le fait qu'il n'y a pas de séparation entre les êtres. pour nous on ne peut qu'entre apercevoir cela.
je voulais dire que l'édfication de soi se fait par l'apport de tiers. et qu'à un moment ou un autre ce tiers est intégré à soi. même si tout cela n'est qu'illusion, l'illusion semble parfois avoir des règles. mais peut-être ces règles ne sont-elles qu'illusion... Peut-on être tiers... ? Rollau13

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Peut-on être tiers... ? Empty Re: Peut-on être tiers... ?

Message par _bradou le Mar 30 Déc 2008 - 11:06

Que vous dire ? Moi je ne voudrais pas être le soluté qui disparait dans le solvant. Je m’aime trop, la seule idée de disparaitre m’effraie et les expériences me font peur. On ne sait pas trop ce que ça va donner.

Ne pas oublier aussi que certains mélanges sont détonants. Ah, oui !
Une séparation de phases est toujours possible. Et là c’est la cata.

Si le soluté est en trop grande quantité, il y a risque d’évaporation du solvant et formation d’un dépôt solide au fond difficile à mobiliser. Là, c’est fichu, tu as beau réchauffer au bain-marie, fichu..
Dans le meilleur des cas, quand la solution est réussie, on ne sait pas trop quel goût ça aura.

Mes amies Siva et Imala vous diront qu’une mayonnaise, il suffit d’un rien pour que ça rate.

Non, merci, trop de risques....
Alors réfléchis bien Zelda, à moins que tu ne le saches déjà et que tu veuilles tout simplement fiche des cristaux partout.
Bonnes fêtes !!!!!! :vic:
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Peut-on être tiers... ? Empty Re: Peut-on être tiers... ?

Message par Invité le Mar 30 Déc 2008 - 11:55

J'aime beaucoup quand tu files la métaphore, Bradou. 😂

De plus, comme cela reste théorique, tu cours peux de risques de soulever des passions destructrices, c'est très habile.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Peut-on être tiers... ? Empty Re: Peut-on être tiers... ?

Message par bernard1933 le Mar 30 Déc 2008 - 15:18

Bradou, il a la finesse et la ruse du renard des déserts !
Bonne année, Bradou !
bernard1933
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Peut-on être tiers... ? Empty Re: Peut-on être tiers... ?

Message par Imala le Mar 30 Déc 2008 - 17:54

bernard1933 a écrit:Bradou, il a la finesse et la ruse du renard des déserts !
Bonne année, Bradou !

C'est bien dit !!

Imala
Imala
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Peut-on être tiers... ? Empty Re: Peut-on être tiers... ?

Message par Imala le Mar 30 Déc 2008 - 18:03

Bonnes fêtes !!!!!!

A toi aussi Bradou !

En guise de Meilleur Voeux, cette citation qui m'a fait... penser :flower: à toi :

A quoi pensez-vous ? - A l'impossibilité de ne pas penser. Mehdi Belhaj Kacem

Alors bonne cogitation concernant tous les prochains sujets que tu auras à coeur de nous partager !!!

:salut:

Imala
Imala
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Peut-on être tiers... ? Empty Re: Peut-on être tiers... ?

Message par Invité le Mar 30 Déc 2008 - 19:01

Bradou a écrit:il vaut mieux décrocher son fusil et aller déterrer son père et rechanter sa mère, car ils attendent, ils attendent toujours.
comment t'expliquer mon ami Bradou ?
vois-tu, je n'ai pas le souvenir de mon père, il est si confus et si multiple qu'il n'est plus vraiment identifiable. j'étais très jeune quand nous avons été séparés. puis l'Histoire m'en a apporté d'autres, tandis que je vivais chez celui qui a fini par m'adopter.
quant à ma mère, j'en garde le souvenir profondément encré même si j'ai eut droit ici à une nounou ainsi qu'une mère adoptive.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Peut-on être tiers... ? Empty Re: Peut-on être tiers... ?

Message par _bradou le Mer 31 Déc 2008 - 10:01

zelda a écrit:
choukrane khouya.

LA CHOUKR 3LA WAJEB.
Zelda connait toutes les langues, qui s’écrivent de droite à gauche, de gauche à droite, de bas en haut et de haut en bas, et toutes les religions que Dieu a faites.
Je crois comprendre d’où te vient l’Arabe. Cinq siècles avant cet usurpateur de Christophe Colomb, les Arabes d’Espagne et de l’Afrique de l’ouest, grands navigateurs, étaient partis à la découverte des caraïbes et des Amériques du sud, du centre et du nord.
Ils ont dû passer du côté de chez toi, non ? Séduits par les belles réunionnaises et les paysages féériques de ton île, certains d’entre eux s’y sont fixés pour de bon. Comme je les comprends, les veinards !!!
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Peut-on être tiers... ? Empty Re: Peut-on être tiers... ?

Message par _bradou le Mer 31 Déc 2008 - 11:12

Imala a écrit:Bon, tu vas peut-être encore être déçu, tant pis pour moi ! Je me lance !

Précisons la question : peut-on être soi et tiers ? Peut-on être un, à la fois soi et tiers ? Ou peut-on être deux, soi et tiers ?

N'est-on pas soi avant d'être tiers ? Et le fait d'être tiers, ne nous rend-il pas soi à notre manière ? Manière unique et particulière ?

Certains s’entourent de fumée en agitant des encensoirs et répondent OUI.

:rj:

Sans encensoirs ça marche aussi !

Je réponds NON, et qu’il vaut mieux décrocher son fusil et aller déterrer son père et rechanter sa mère, car ils attendent, ils attendent toujours.

... Chanter sa mère... C'est vraiment beau !

et aller déterrer son père

Si mon père, ton père, n'a pas réussis, de son vivant, à me/te mettre au monde à la seule façon qui convienne, la mienne, la tienne, pas la peine d'aller le déterrer : il ne peut plus rien pour toi/moi...

qu’il vaut mieux décrocher son fusil

Faut-il vraiment le décrocher ce fusil ?

Peut-on vraiment se faire entendre, un fusil à la main ! Le fusil seul n'aurait-il pas force de "parole"

car ils attendent, ils attendent toujours

Mais qu'attendent-ils ? Chacun pour notre part, n'avons-nous pas cette responsabilité de devenir "tout ce que nous sommes" ?

Imala

Bon, une séance studieuse avec Imala.
Elle sait être savante
Sans être distante.

1/ tu dis : « n’est-on pas soi avant d’être tiers ? Et le fait d’être tiers, ne nous rend-il pas soi à notre manière ? Manière unique et particulière ? »
Je crois avoir compris, mais vérifions. Je comprends qu’on est d’abord soi, que le soi constitue l’essentiel, le plus important, le socle. Je comprends ensuite que non seulement le tiers nous apporte un plus, un enrichissement, mais que ce plus est intériorisé par le soi, pour se fondre dans le soi sans que le soi en soit perverti. Un peu comme moi quand je consomme des protéines végétales et les transforme en protéines animales. Est-ce bien ce que tu me dis ?

2/ tu dis : « si ton père n’a pas réussi à te mettre au monde de la seule façon qui convienne, la tienne, pas la peine d’aller le déterrer : il ne peut plus rien pour toi… »
Là il doit y avoir un quiproquo quelque part. Je te vois mal disant cela. Comment me disait déjà Dan? C’est dangereux de dire ça ! Par « déterrer son père », j’entendais : mettre au jour sa souche, que d’autres ont recouverte, pour la faire renaître et prospérer. Et que me dis-tu là, qu’il y a des souches qui……qui ne peuvent..…c’est dangereux !
A moins que, à moins que tu me dises que c’est moi qui, en mettant ici souches au pluriel, tiens des propos dangereux……..Considères-tu qu'il n'y a qu'une seule souche? Mais laissons ce point, pour ne pas trop nous éloigner.

3/ tu me dis « …….le fusil seul n’aurait-il pas force de « parole »
Encre de chine ! Là je ne te suis pas. Il est évident qu’il y a des lectures que j’ai oublié de ….lire et des parlers qui ne me sont pas familiers.

4/ tu me dis : mais qu’attendent-ils ? Chacun pour notre part, n’avons-nous pas cette responsabilité de devenir « tout ce que nous sommes » ?
Il me semble que tu fais l’impasse sur quelque chose d’important et même de contredire ton « n’est-on pas soi avant d’être tiers ? » du 1 plus haut.
Ils attendent d’être perpétués par et à travers leur progéniture, que leur soi soit préservé après leur mort et ne disparaisse pas pour toujours. Ils attendent d’être ressuscités pour continuer à vivre dans le corps de ceux qui leur succèdent. C’est là un sentiment humain partagé il me semble.
Tu dis que nous avons la responsabilité de devenir....N'y en a-t-il pas une autre? Devenir tout en restant fidèles au passé, devenir sans se déraciner?
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Peut-on être tiers... ? Empty Re: Peut-on être tiers... ?

Message par Imala le Mer 31 Déc 2008 - 21:20

Bon, une séance studieuse avec Imala.

T’ai-je déjà dit combien j’avais d’affection pour toi ?
Non ?
Bon, considère que c’est fait ! 💋



1/ tu dis : « n’est-on pas soi avant d’être tiers ? Et le fait d’être tiers, ne nous rend-il pas soi à notre manière ? Manière unique et particulière ? »
Je crois avoir compris, mais vérifions. Je comprends qu’on est d’abord soi, que le soi constitue l’essentiel, le plus important, le socle.

Oui. C'est ce que je voulais dire.

Je comprends ensuite que non seulement le tiers nous apporte un plus, un enrichissement, mais que ce plus est intériorisé par le soi, pour se fondre dans le soi sans que le soi en soit perverti.

Oui. Un soi ennoblit par la richesse de tous les soi de notre famille, et pour peu que l’on sache faire "fructifier les talents" reçus à la naissance ; et/ou encore : résilier ce qui l’a sali, ou contribué à l’affaiblir.

Un peu comme moi quand je consomme des protéines végétales et les transforme en protéines animales. Est-ce bien ce que tu me dis ?

Heuuu…

2/ tu dis : « si ton père n’a pas réussi à te mettre au monde de la seule façon qui convienne, la tienne, pas la peine d’aller le déterrer : il ne peut plus rien pour toi… »
Là il doit y avoir un quiproquo quelque part. Je te vois mal disant cela.

Mais si, c’est bien moi qui te le dis. Si ton père n’a pas réussis, de son vivant, à faire en sorte que tu aies assez confiance en toi pour donner le meilleur de toi-même dans la vie qui est la tienne, plus la peine de te tourner vers lui, il ne peut plus rien pour toi. Il te faudra chercher ailleurs la force pour le faire.

Comment me disait déjà Dan? C’est dangereux de dire ça ! Par « déterrer son père », j’entendais : mettre au jour sa souche, que d’autres ont recouverte, pour la faire renaître et prospérer.
Et que me dis-tu là, qu’il y a des souches qui……qui ne peuvent..…c’est dangereux !
A moins que, à moins que tu me dises que c’est moi qui, en mettant ici souches au pluriel, tiens des propos dangereux……..Considères-tu qu'il n'y a qu'une seule souche? Mais laissons ce point, pour ne pas trop nous éloigner.

Je crois comprendre mieux. Tu es de lui ton père, il est la souche de laquelle tu es né, alors oui, il est bon de t’en souvenir, faire mémoire, visiter son histoire qui est aussi en partie la tienne, afin de savoir comment tu veux que ta vie s’articule face à cette histoire…
Quand à la faire renaître, non, je ne crois pas. L’enjeu, c’est justement que tu sois toi, et non pas une extension de ton père
Prospérer ? Oui, dans la mesure où tu enrichis l’histoire de ton père, et de tes ancêtres, par ta propre histoire.


3/ tu me dis « …….le fusil seul n’aurait-il pas force de « parole »
Encre de chine ! Là je ne te suis pas. Il est évident qu’il y a des lectures que j’ai oublié de ….lire et des parlers qui ne me sont pas familiers.

Je pensais au fait de décrocher le fusil pour se faire entendre.
Un fusil braqué convaincrait n’importe qui de n’importe quoi, c’est en ce sens qu’il a "force de parole".
Ce que je veux dire, c’est qu’un fusil ne sert à rien, ou plutôt dessert celui qui le tient, lorsqu’il s’agit de dire, d’où l’on vient, et qui l’on est vraiment.
Mais bien sûr, cela dépend du but que l’on poursuit.

4/ tu me dis : mais qu’attendent-ils ? Chacun pour notre part, n’avons-nous pas cette responsabilité de devenir « tout ce que nous sommes » ?
Il me semble que tu fais l’impasse sur quelque chose d’important et même de contredire ton « n’est-on pas soi avant d’être tiers ? » du 1 plus haut.
Ils attendent d’être perpétués par et à travers leur progéniture, que leur soi soit préservé après leur mort et ne disparaisse pas pour toujours.

… Un homme qui meurt, quand bien même il aurait une centaine d’enfant, n’est pas perpétué par et à travers sa progéniture. Lui, cet homme qui meurt, n’est plus là. Sa progéniture, fils et filles, est autre.
De même qu’il n’y a pas une empreinte digitale, (ou un flocon de neige) qui ne soit semblable à une autre, de même, nous les être humains sommes tous uniques…

Ils attendent d’être ressuscités pour continuer à vivre dans le corps de ceux qui leur succèdent.


Ils attendent d’être ressuscités oui, mais eux et dans leur corps, et non pas comme "possédant" leur progéniture... quand bien leur progéniture serait d’accord.

C’est là un sentiment humain partagé il me semble.

…Je crois que c’est un sentiment que partagent ceux qui n’ont pas d’espérance quand à la résurrection dont le Christ parle…

Tu dis que nous avons la responsabilité de devenir...
.

Oui, je crois que nous recevons tous un certain potentiel à la naissance, un potentiel unique et qu’il nous appartient de faire prospérer, fructifier…

N'y en a-t-il pas une autre? Devenir tout en restant fidèles au passé,


… Non, je ne crois pas cela, il ne s’agit pas de rester fidèle au passé, il s’agit d’être fidèle à soi-même, mais si pour être fidèle à soi-même, il faut être fidèle au passé, alors soit.

devenir sans se déraciner?


… Parfois, se déraciner, est la seule solution pour devenir vraiment… Ne pas rester inféodé à son père, à sa famille, à sa terre... mais aller vers soi, aller pour soi, et devenir.

Avec amitié.

Imala
Imala
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Peut-on être tiers... ? Empty Re: Peut-on être tiers... ?

Message par _bradou le Jeu 1 Jan 2009 - 11:58

Ok, Imala ! J’ai compris, et c’est cela l’essentiel.
Ne donnes-tu pas davantage d’importance à l’individu et pas ou pas assez au groupe ? On est tenté, en te lisant, de penser que tu ne considères pas le groupe comme une entité homogène, un être, avec ses caractères propres. On comprend que seul l’individu doit se faire et devenir (mais pas le groupe) si besoin loin du groupe. (Je devrais nuancer un peu, mais je préfère caricaturer un petit peu pour être mieux compris.)
Et pourtant……
Les revendications autonomistes, séparatistes ne sont pourtant pas exclusivement économiques et politiques. Pas même culturelles, mais surtout identitaires. Je dis identitaire car au-delà de la langue, des coutumes, des arts, de l’habillement, de tous ces éléments qu’on regroupe sous le vocable culture, il y a, je crois, quelque chose de plus profond propre au groupe, dont les éléments cités plus haut ne sont que l’expression, la manifestation extérieure. C’est cela que j’appelle l’identité, que je distingue de la culture, et que j’ai appelé avant le père. Un fond et un fonds que le groupe aurait reçu comme un héritage d’un ascendant commun, qui fait la particularité d’un groupe, son âme, et le distingue d’un autre groupe, et fait qu’il se comporte différemment.
Cette spécificité, qui ne se limite pas à la manière de chanter et de manger (je me répète), les hommes y tiennent et se sacrifient pour la préserver pour leur groupe. C’est parce que l’homme s’accroche à cette spécificité que le breton, le corse et le berbère…..sont encore parlés aujourd’hui, transmis…..ultimes tentatives pour sauver, non pas un vocabulaire, mais ce qui est l’expression d’une âme, pour sauver cette âme.
Mais peut-être considères-tu qu’ils ont tort, que c’est un archaïsme, et qu’on devrait plutôt encourager les brassages jusqu'à ce que nous nous ressemblions tous. Remarque que moi il ne me déplairait nullement de te ressembler. Mais toi ? rire
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Peut-on être tiers... ? Empty Re: Peut-on être tiers... ?

Message par SEPTOUR le Jeu 1 Jan 2009 - 16:19

L'identité, on y tient comme l'arbre tient a ses racines.
C'est un je ne sais quoi qui fait qu'a l'interieur de cet enclos personne n'y est depayisé, c'est la chaude couverture de l'ame, les jalons de l'étre, le parcour que l'on peut faire les yeux fermés.
L'identité c'est le besoin de sécurité, de reperes dans un monde ou l'on a été jeté nu, loin de la quiétude du ventre maternel.

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Peut-on être tiers... ? Empty Re: Peut-on être tiers... ?

Message par Imala le Ven 2 Jan 2009 - 15:00

Ok, Imala ! J’ai compris, et c’est cela l’essentiel.

Je ne sais pas… Même si je suis contente que tu aies compris ce que je voulais dire, (être compris est si important !! Pour moi en tous les cas) l’essentiel est, pour toi, ce que toi tu définis comme tel, oui.

Ne donnes-tu pas davantage d’importance à l’individu et pas ou pas assez au groupe ?


Tu as raison… mon histoire étant ce qu’elle est, le fait est que je n’ai moi-même pas de réelle appartenance, et cela doit fortement influencer ma manière d’appréhender la vie... je ne m’en rends pas toujours compte.

On est tenté, en te lisant, de penser que tu ne considères pas le groupe comme une entité homogène, un être, avec ses caractères propres.

De manière toute intellectuelle, oui, et par observation, j’imagine très bien que le groupe soit une entité homogène, un être avec ses caractères propres… Néanmoins, je dirais que bien que j’aie toujours soupiré après ce sentiment d’appartenance qui me manque, aucun des groupes côtoyés, à la périphérie de ma vie, ne m’ont paru suffisamment ouvert, tolérant et intelligent pour que je croie qu’un individu puisse s’y épanouir vraiment…

On comprend que seul l’individu doit se faire et devenir (mais pas le groupe) si besoin loin du groupe.
(Je devrais nuancer un peu, mais je préfère caricaturer un petit peu pour être mieux compris.)
Et pourtant……

Non, tu as raison, dans ma tête c’est bien ainsi.

Les revendications autonomistes, séparatistes ne sont pourtant pas exclusivement économiques et politiques. Pas même culturelles, mais surtout identitaires. Je dis identitaire car au-delà de la langue, des coutumes, des arts, de l’habillement, de tous ces éléments qu’on regroupe sous le vocable culture, il y a, je crois, quelque chose de plus profond propre au groupe, dont les éléments cités plus haut ne sont que l’expression, la manifestation extérieure.

Je pense que je n’ai jamais rencontré réellement ce genre de "groupes" dont tu parles là… Ce que je vis au quotidien, avec les autres, les moins proches et dans mes différentes sphères d'activités, ressemble plus à une dissolution identitaire dans le "même".


C’est cela que j’appelle l’identité, que je distingue de la culture, et que j’ai appelé avant le père. Un fond et un fonds que le groupe aurait reçu comme un héritage d’un ascendant commun, qui fait la particularité d’un groupe, son âme, et le distingue d’un autre groupe, et fait qu’il se comporte différemment.


… A bien y réfléchir, on retrouve chez moi, ce que tu décris là, dans les différentes manières de croire en Dieu… d’appartenir à un église, plutôt qu’à une autre… Ou encore, dans les différentes positions sociales…


Cette spécificité, qui ne se limite pas à la manière de chanter et de manger (je me répète), les hommes y tiennent et se sacrifient pour la préserver pour leur groupe. C’est parce que l’homme s’accroche à cette spécificité que le breton, le corse et le berbère…..sont encore parlés aujourd’hui, transmis…..ultimes tentatives pour sauver, non pas un vocabulaire, mais ce qui est l’expression d’une âme, pour sauver cette âme.

Je comprends… et dans ta liste, tu aurais pu ajouter : le juif.

Mais peut-être considères-tu qu’ils ont tort, que c’est un archaïsme,

Non, pas du tout. Au contraire. Ils ont raison. C’est cela qui fait la richesse du monde et de la vie. Aujourd’hui, c’est peut-être ce qui manque le plus à l’identité Européenne…

et qu’on devrait plutôt encourager les brassages jusqu'à ce que nous nous ressemblions tous.

Quelle horreur !!!

Mais justement, n’est-ce pas déjà, peu ou prou, le cas en Europe ? N’y a-t-il pas un phénomène de dissolution identitaire dans la "masse" Européenne…

Remarque que moi il ne me déplairait nullement de te ressembler.


En quel(s) aspect(s) ? rire

Non, sans rire : je ne sais pas si c’est une plaisanterie ou non… je veux croire que non, je veux dire : je veux croire que tu me trouves réellement quelques qualités…

Mais toi ?


Je t’en trouves suffisamment (des qualités), pour ressentir un vrai bonheur à partager avec toi, tout en restant moi :D


Imala
Imala
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Peut-on être tiers... ? Empty Re: Peut-on être tiers... ?

Message par Imala le Ven 2 Jan 2009 - 15:05

L'identité, on y tient comme l'arbre tient a ses racines.
C'est un je ne sais quoi qui fait qu'a l'interieur de cet enclos personne n'y est depayisé, c'est la chaude couverture de l'ame, les jalons de l'étre, le parcour que l'on peut faire les yeux fermés.
L'identité c'est le besoin de sécurité, de reperes dans un monde ou l'on a été jeté nu, loin de la quiétude du ventre maternel.

Ce que tu dis ici est plein de poésie Septour... et qui m'entraîne dans une profonde nostalgie...

Avec amitié.

Imala
Imala
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Peut-on être tiers... ? Empty Re: Peut-on être tiers... ?

Message par _bradou le Sam 3 Jan 2009 - 10:08

SEPTOUR a écrit:L'identité, on y tient comme l'arbre tient a ses racines.
C'est un je ne sais quoi qui fait qu'a l'interieur de cet enclos personne n'y est depayisé, c'est la chaude couverture de l'ame, les jalons de l'étre, le parcour que l'on peut faire les yeux fermés.
L'identité c'est le besoin de sécurité, de reperes dans un monde ou l'on a été jeté nu, loin de la quiétude du ventre maternel.

Moi compris. Toi vouloir indépendance Belle Province. Mais toi vouloir par urnes. Trop long et risque pas venir du tout et surtout pas spectaculaire. Moi connais mélanges détonants. Si toi intéressé moi venir donner coup de main, puis passer chez Magnus pour détacher Wallonie.
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum