"Sexualité animale"

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

"Sexualité animale" - Page 2 Empty Re: "Sexualité animale"

Message par Sylvain K le Jeu 22 Jan 2009 - 18:16

L'humour ne me dérange pas bien au contraire. Ce que j'estime regrettable c'est de constater qu'un point de vue minoritaire est souvent fustigé de façon virulent comme s'il était insupportable que celui-ci existe au point qu'on voudrait sa suppression. C'est précisément face à l'altérité de pensée que l'ouverture d'esprit s'éprouve.

Sylvain K
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 22
Localisation : Bordeaux
Identité métaphysique : Dieu existe-il? Pourquoi pas?
Humeur : Ouvert d'esprit et au dialogue
Date d'inscription : 18/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

"Sexualité animale" - Page 2 Empty Re: "Sexualité animale"

Message par SEPTOUR le Jeu 22 Jan 2009 - 19:54

Mais vous avez droit a votre opinion!, etalez la sans étre obligé de dire que les autres se cachent derriere une ''naturalité'', etc, etc. Votre facon de dire revient a fustiger celui qui ne pense pas comme vous et donc vous vous exposez aux critiques!!

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

"Sexualité animale" - Page 2 Empty Re: "Sexualité animale"

Message par Sylvain K le Ven 23 Jan 2009 - 10:23

Ok, manifestement je n'ai pas du avoir les bons mots pour exprimer correctement ma pensée. Mon objectif n'est pas de blesser inutilement, mais je souhaite simplement développer un point de vue contradictoire avec celui qui était énoncé ici. En fait, le caractère vif de mon propos est originaire du fait que parfois lorsque ce thème est abordé, ceux qui affirment leur conception de l'homosexualité comme une situation inéluctable qui est héritée génétiquement le font avec beaucoup de dogmatisme. Je ne prétends pas détenir la vérité à ce sujet loin s'en faut, mais je souhaite mettre en évidence les aspects potentiellement dangereux du raisonnement qui peut être associé à cette façon de pensée. Après, la différence de manières de voir ne me dérange nullement. Mais il est vrai que lorsqu'on apporte un avis contraire on est amené à se placer sur la défensive dès le départ, ce qui devient alors une prophétie autoréalisatrice, puisqu'effectivement cela suscite en retour des réactions agressives.
Voilà tout ça pour dire que je tiens à rester dans l'échange, vif pourquoi pas, mais toujours respectueux.

Sylvain K
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 22
Localisation : Bordeaux
Identité métaphysique : Dieu existe-il? Pourquoi pas?
Humeur : Ouvert d'esprit et au dialogue
Date d'inscription : 18/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

"Sexualité animale" - Page 2 Empty Re: "Sexualité animale"

Message par SEPTOUR le Ven 23 Jan 2009 - 12:12

Bien, moi, je dis que nous ne controlons pas notre orientation sexuelle, qq chose nous pousse dans une direction et pas dans l'autre. La seule explication, a mes yeux est la dictature de nos génes, puisque par choix je ne serais jamais homosexuel, rien ne m'attire dans le sexe male et si par malheur je devais étre privé trop longtemps de sexualité avec une femme, qu'il n'y en ait pas ou plus autour de moi, c'est vers un étre effeminé que, peut étre, je me tournerai en desespoir de cause....et je crois bien que j'en ferai une jaunisse!!

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

"Sexualité animale" - Page 2 Empty Re: "Sexualité animale"

Message par Sylvain K le Ven 23 Jan 2009 - 15:23

Je ne nie pas qu'il y ait des pulsions sexuelles naturelles. En revanche, je pense que l'orientation sexuelle qu'elle soit homosexuelle ou hétérosexuelle est davantage le fruit de circonstances sociales et d'un parcours individuel dans lequel la liberté de choix joue un rôle non négligeable. Par exemple, si j'avais grandi et été éduqué dans un milieu exclusivement homosexuel il y a de fortes chances pour que j'aurai acquis des prédispositions à m'orienter vers l'homosexualité. Mais cela n'aurait pourtant pas été une fatalité.

Un hétéro aurait très bien pu être homo s'il avait été initié à ce mode de fonctionnement sexuel et y avait trouvé une attirance particulière. Mais il n'empêche qu'on se situe au croisement de la détermination par les conditions sociales et du pouvoir discrétionnaire que chacun peut exercer sur ses actes.

Je réfute l'idée d'un esclavage sexuel qui ferait de l'homme le simple objet de ses pulsions. Je l'affirme haut et fort: les pulsions sexuelles sont éduquables par la culture et les normes qui la structurent, et elles sont contrôlables par l'individu qui réagit en fonction de son adhésion ou pas à telle norme restrictive (et donc potentiellement frustrante) ou libertaire (et donc, paradoxalement, potentiellement esclavagiste).
Réduire l'homme à un esclave devant subir la dictature intransigeante de ses désirs sexuels, c'est à mon sens l'enfermer dans une vision bien réductrice de son humanité.

Là où je rejoins mon propos initial, c'est que je crois que la volonté d'affirmer que le comportement sexuel dépend d'une détermination génétique à laquelle on ne peut échapper, intervient en réaction adverse à la pesanteur de la condamnation morale sur des comportements déviants énoncée par des principes religieux qui sont désormais fermement critiqués. Pour tenter à décrédibiliser un maximum une morale chrétienne qui porte un regard désapprobateur sur l'homosexualité, on cherche à la faire exploser par une volonté de démontrer "scientifiquement" que l'orientation sexuelle est génétiquement programmée.

Je réfute ce dernier point car pour moi il est faux en niant la liberté de l'homme face à ses pulsions, et en consacrant son irresponsabilité morale face à ses actes.

Sylvain K
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 22
Localisation : Bordeaux
Identité métaphysique : Dieu existe-il? Pourquoi pas?
Humeur : Ouvert d'esprit et au dialogue
Date d'inscription : 18/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

"Sexualité animale" - Page 2 Empty Re: "Sexualité animale"

Message par bernard1933 le Ven 23 Jan 2009 - 17:15

Et voilà, on en arrive à la question fondamentale : L'homme est-il libre ? Que ferait l' hétéro si le sort avait décidé qu'il naisse dans un milieu areligieux , dans lequel
l'homosexualité se vivrait aussi bien que l'hétérosexualité, sans jugement moral sur la question ?
A mon avis, il s'en ficherait complètement et ne ferait aucune ségrégation . Si je me reporte 60 ans en arrière, comment jugeait-on des jeunes qui se mettaient en ménage avant d' être passés devant le maire et le curé ?
C'étaient des débauchés ! Maintenant, c'est dans la norme ! Moralité : notre façon de pensée et notre morale
sont façonnées entièrement de l'extérieur ou par nos gènes .
bernard1933
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

"Sexualité animale" - Page 2 Empty Re: "Sexualité animale"

Message par Sylvain K le Ven 23 Jan 2009 - 19:31

Ben franchement, j'espère que nos misérables existences ne se résument pas qu'à un strict déterminisme génétique et social, parce que sinon cela signifie que nous sommes les jouets de forces qui nous dépassent et que nous n'avons aucune liberté de choix ni de pouvoir sur nos actions. Par ailleurs, je considère que ce point de vue peut conduire à légitimer, si on applique cette logique systématiquement, à déresponsabiliser l'homme de ses actions.
Un meurtrier n'avait-il pas le pouvoir de choisir une alternative à son acte? Cela me fait penser à une référence biblique lorsque Dieu demande à Caïn avant qu'il tue Abel s'il choisira de maîtriser le désir pécheur de meurtre qui l'habitait.

Sylvain K
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 22
Localisation : Bordeaux
Identité métaphysique : Dieu existe-il? Pourquoi pas?
Humeur : Ouvert d'esprit et au dialogue
Date d'inscription : 18/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

"Sexualité animale" - Page 2 Empty Re: "Sexualité animale"

Message par SEPTOUR le Ven 23 Jan 2009 - 20:11

J'habite au Québec et dans cette province du canada 2 parents homosexuels(2 femmes) ont eu l'autorisation d'elever l'enfant d'une des femmes. Si ta théorie du milieu predisposant avait un écho scientifique quelconque, crois tu vraiment que ces femmes lesbiennes auraient eu la permission d'élever un enfant dans un tel milieu?? A mon avis, L'entourage n'a pas d'effet d'entrainement.

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

"Sexualité animale" - Page 2 Empty Re: "Sexualité animale"

Message par _bradou le Sam 24 Jan 2009 - 9:48

SEPTOUR a écrit:Encore !!!!
Si ca existe, c'est que DIEU l'a bien voulu, puisqu'il est a l'origine de ttes choses et RIEN, mais alors RIEN ne peut étre en dehors de sa volonté.

Bien d'accord, tout ce qui existe est voulu par Dieu. Mais alors pourquoi ne pas inclure aussi dans ce tout les principes moraux qui sont en nous et cette aversion qui nous fait repousser certains comportements? Si ce n'est qu'une invention de l'homme, Dieu devait savoir aussi que l'homme allait inventer la morale, et donc la morale aussi est voulue par Dieu? Non?
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

"Sexualité animale" - Page 2 Empty Re: "Sexualité animale"

Message par Invité le Sam 24 Jan 2009 - 9:52

Ce qui est moral est voulu par Dieu, ce qui est immoral est voulu par Dieu. Il est donc moral d'être immoral, et il est moral également d'accepter la morale.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

"Sexualité animale" - Page 2 Empty Re: "Sexualité animale"

Message par bernard1933 le Sam 24 Jan 2009 - 11:24

Septour, le milieu n'est pas seul à intervenir, les gênes aussi, et fortement, plus que le milieu . L'expérience le prouve. Qu'un enfant puisse être adopté par deux lesbiennes, dont l'une est sa mère, me paraît la meilleure des solutions . Il garde sa mère et c'est le principal . Et les lesbiennes sont d'honorables femmes.

Et pourquoi la société punit le crime si le criminel n'est pas libre ? Tout simplement pour "imprimer" dans son cerveau et celui d'autrui un nouveau fichier de crainte, voire de terreur, qui s'intégrera dans son propre disque dur ( le mot est inadéquat ) . Ce que font les religions
bien avant l'invention de l'informatique !
bernard1933
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

"Sexualité animale" - Page 2 Empty Re: "Sexualité animale"

Message par SEPTOUR le Sam 24 Jan 2009 - 12:35

OUI BRADOU
DIEU nous a donné naissance, divisions de lui méme, et il connaissait evidemment fort bien ttes les implications. Ce que nous sommes, nous l'avons cependant decidé librement, mais venant des possibilités de la création (jamais une obligation). Ainsi religions, comportements sexuels, morales, etc, etc, etc, etaient qq part attendant que nous leur donnions une réalité. DIEU ne peut forcement pas étre contre puisqu'il en est a l'origine.


Dernière édition par SEPTOUR le Sam 24 Jan 2009 - 12:40, édité 1 fois

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

"Sexualité animale" - Page 2 Empty Re: "Sexualité animale"

Message par SEPTOUR le Sam 24 Jan 2009 - 12:38

TRES bien dit ESCAPE, decidement tu es fortiche!!

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

"Sexualité animale" - Page 2 Empty Re: "Sexualité animale"

Message par SEPTOUR le Sam 24 Jan 2009 - 13:00

CERTAINEMENT BERNARD
C'est bien ce que je dis, les génes, nous obligent, nous conduisent vers une sexualité et nous n'y pouvons pas grand chose. Pour resister au travail continuel de sape de nos génes il faudrait s'atteler a contrer ceux ci avec autant d'insistance qu'eux mémes, cela rendrait notre existance cauchemardesque. Méme le mimetisme, le copiage du comportement sexuel parental ne peux, a mon avis, contrecarrer l'insistance continuel de nos génes. L'ame est neutre, ni male, ni femelle, mais elle accepte notre personnalité sexuelle appuyée par tte une batterie d'hormones en plus d'un cerveau et d'un corps fasconnés par celles ci. Je ne vois pas tres bien comment nous pourrions nous sortir d'un pareil carcan.

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum