Miphum, prophète de l'absurde

Aller en bas

Miphum, prophète de l'absurde Empty Miphum, prophète de l'absurde

Message par Invité le Lun 2 Nov 2009 - 0:36

L'HISTOIRE DU BIENHEUREUX ET DE SA PREUVE

1 Miphum effectuait sa promenade du matin lorsqu'il rencontra un sourd-muet qui le supplia de l'aider. Alors il lui donna sa bénédiction et parla ainsi à la foule qui se tenait là :
"Voyez, j'ai béni ce sourd-muet et maintenant il peut voir et sentir. Si cela n'est pas la preuve que l'Esprit Saint se manifeste en moi, alors je veux bien être pendu."
Les gens essayèrent de l'attraper pour le pendre, mais il parvint à s'enfuir.

2 Alors que Miphum continuait sa route il vit une nouvelle fois le malheureux qu'il avait guéri auparavant, et il n'avait plus l'air malheureux :
"Ô Miphum, dit le bienheureux, que puis-je faire pour te remercier ? Grâce à toi j'ai recouvert mes sens !
- Ne pense pas à me remercier et fait plutôt cela : va donner ta surdité en offrande à Dieu, et s'il la refuse, offre-lui de nouveau le lendemain, et s'il la refuse encore, offre-lui de nouveau le surlendemain, et ainsi de suite jusqu'à ce qu'il l'accepte."
Et le bienheureux fit cela, mais Il n'accepta jamais l'offrande : Dieu ne voulait donc pas être sourd ?

3 Le bienheureux eut deux fils : il appela le premier Marc et il appela le deuxième Martin. Quand le bienheureux mourut de vieillesse, il dit à Martin :
"Mon fils, je te donne un cadeau."
Et il donna sa surdité à Martin, et il reprit :
"Maintenant : offre tous les jours ta surdité à Dieu jusqu'à ce qu'il l'accepte, tu auras peut-être plus de chance que moi."
Puis il s'adressa à Marc :
"Mon fils, tu hérites de mes terres, cultive ces terres et vit de celles-ci jusqu'à ta mort, fais-en le serment."
Et Marc en fit le serment, et le bienheureux mourut.

4 Les terres données à Marc n'étaient pas fertiles, et Marc priait tous les jours pour que ses terres soient plus fertiles. Pendant ce temps, Martin offrait tous les jours sa surdité à Dieu. Et Dieu apparut à Martin et dit :
"Je suis las d'entendre les prières de ton frère et je suis las de refuser tes offrandes. Alors j'accepte ton cadeau, car une fois sourd je n'entendrai plus les prières."
C'est ainsi que Dieu devint sourd, et Martin devint celui qui a rendu à Dieu sa surdité.


5 Marc mourut de faim et son frère le rejoignit deux ans plus tard, sans que tous deux aient quelque descendance. Miphum se dit à lui-même :
"J'ai guéri un malheureux, mais il est mort et ses fils aussi. Tout ce que j'ai fait est donc bien vain !"
Alors l'esprit du bienheureux apparut :
"Ô Miphum, voit les choses ainsi : j'ai un père et celui-ci avait un père, lui-même ayant un père qui avait un père et aussi un grand-père, et ce grand-père là avait un père qui en avait un, et ainsi de suite. Alors je ne suis pas éternel vers le futur, mais je le suis réellement dans le passé, et ton action n'a pas été vaine.
- Ô bienheureux, tu es sage, mais sais-tu que Dieu est le commencement de toute chose, et qu'il existait donc un homme qui n'avait point de père ?
- Bien sûr, mais Dieu était le père de cet homme. Et le père de Dieu est Dieu, qui a pour père Dieu, et ainsi de suite car Dieu est causa sui. Donc ce que j'ai dit reste vrai."
Le bienheureux venait de prouver que toute chose est infinie de par son appartenance à l'essence de Dieu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Miphum, prophète de l'absurde Empty Re: Miphum, prophète de l'absurde

Message par Cochonfucius le Lun 2 Nov 2009 - 11:14

C'est pour ça que certains personnages de Philip K. Dick vivent à rebrousse-temps, pour être sûrs que ça finit bien.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 29289
Age : 65
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum