Qui suis-je ?

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Qui suis-je ? - Page 3 Empty Re: Qui suis-je ?

Message par ronron le Mar 31 Mai 2011 - 4:55

[/color]
Allez Marine, dis-nous qui tu es !
Si tu sais qui tu es alors tu seras qui je suis!!!
Si je comprends bien, ce ''seras'' n'est pas un lapsus?
ronron
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6488
Localisation : Canada
Identité métaphysique : agnostique ascendant ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Qui suis-je ? - Page 3 Empty Re: Qui suis-je ?

Message par NICOLAS ROUSSELOT le Mar 31 Mai 2011 - 6:42

Je suis une conscience infini mais amnésique!, je suis une pensée qui se balade dans l'infini, toujours.

NICOLAS ROUSSELOT
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 673
Date d'inscription : 23/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Qui suis-je ? - Page 3 Empty Re: Qui suis-je ?

Message par ronron le Lun 6 Juin 2011 - 2:25

NICOLAS ROUSSELOT a écrit:Je suis une conscience infini mais amnésique!, je suis une pensée qui se balade dans l'infini, toujours.
Je ne me souviens plus quel philosophe disait qu'on reconnaît la maturité spirituelle d'une personne à sa capacité d'oubli de l'inessentiel... Était-ce le même qui, parlant de l'Être, disait qu'il était en nous l’essentiel invitant à penser grand?

Dans ce grand, signifiait-il l'incommensurable?
ronron
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6488
Localisation : Canada
Identité métaphysique : agnostique ascendant ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Qui suis-je ? - Page 3 Empty Re: Qui suis-je ?

Message par NICOLAS ROUSSELOT le Lun 6 Juin 2011 - 6:55

mais y a t'il un inessentiel?

NICOLAS ROUSSELOT
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 673
Date d'inscription : 23/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Qui suis-je ? - Page 3 Empty Re: Qui suis-je ?

Message par ronron le Lun 6 Juin 2011 - 7:03

NICOLAS ROUSSELOT a écrit:mais y a t'il un inessentiel?
Pour la maturité spirituelle?

En tout cas, la logique veut qu'il y ait de l'inessentiel pour le philosophe qui a énoncé l'affirmation...
ronron
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6488
Localisation : Canada
Identité métaphysique : agnostique ascendant ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Qui suis-je ? - Page 3 Empty Re: Qui suis-je ?

Message par NICOLAS ROUSSELOT le Lun 6 Juin 2011 - 7:27

Très certainement.

NICOLAS ROUSSELOT
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 673
Date d'inscription : 23/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Qui suis-je ? - Page 3 Empty Re: Qui suis-je ?

Message par tango le Lun 6 Juin 2011 - 10:17

ronron a écrit:
NICOLAS ROUSSELOT a écrit:Je suis une conscience infini mais amnésique!, je suis une pensée qui se balade dans l'infini, toujours.
Je ne me souviens plus quel philosophe disait qu'on reconnaît la maturité spirituelle d'une personne à sa capacité d'oubli de l'inessentiel... Était-ce le même qui, parlant de l'Être, disait qu'il était en nous l’essentiel invitant à penser grand?

Dans ce grand, signifiait-il l'incommensurable?
Intéressant, voir même essentiel !
Si je peux me permettre d'intervenir, je dirais " capacité d'abstraction de l'inessentiel"...
Penser Grand ?... oui il s'agit bien de l'incommensurable, autant le grand que le petit, autant les concepts qui échappent à la mesure...
Je dirais que c'est aussi par l'abstraction de soi-même que la petite conscience de l'individu peut atteindre la Grande Conscience Universelle.
tango
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Qui suis-je ? - Page 3 Empty Re: Qui suis-je ?

Message par _L'Olivier le Lun 6 Juin 2011 - 11:44

ca me rassure
moi, le tête en l'air

_L'Olivier
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3005
Date d'inscription : 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Qui suis-je ? - Page 3 Empty Re: Qui suis-je ?

Message par Invité le Mar 7 Juin 2011 - 17:45

L'Olivier a écrit:ca me rassure
moi, le tête en l'air
Tête en l'air ou t'étends l'air?
Moi j'ai l'air dans la tête et le cœur au vent!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Qui suis-je ? - Page 3 Empty Re: Qui suis-je ?

Message par _GERARDMENVUSSA le Lun 13 Juin 2011 - 14:42

"Je suis celui qui suis".

_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Qui suis-je ? - Page 3 Empty Re: Qui suis-je ?

Message par Jipé le Lun 13 Juin 2011 - 14:58

GERARDMENVUSSA a écrit:"Je suis celui qui suis".
qui suit quoi ? Tu voulais dire qui "est"

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27094
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Qui suis-je ? - Page 3 Empty Re: Qui suis-je ?

Message par tango le Lun 13 Juin 2011 - 15:32

Je pense, donc je suis.
Je suis "conscient" de penser, donc je suis "autre" que ma pensée.

Cet "autre" n'est-il pas celui qui jusque là échappait à ma conscience ?
Cet "autre" qui ne peut pas se voir lui-même, et, qui par la réflexion se déduit.

Cet autre qui s'identifie à ce qu'il m'a semblé toujours être, pour se manifester.
Mais alors serais-je ce qui me semble être, ou cet autre ?
Suis-je l'illusion que j'aurais de moi, ou suis-je cet autre que je n'arrive pas à appréhender ?

Pour répondre à ces questions, Descartes a choisi la probable existence d'une âme, pour articuler une explication...
Ainsi l'âme qu' il nous est impossible d'appréhender, serait notre vraie nature qui se manifesterait à travers notre identification illusoire.
tango
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Qui suis-je ? - Page 3 Empty Re: Qui suis-je ?

Message par _L'Olivier le Lun 13 Juin 2011 - 15:51

Jipé a écrit:
GERARDMENVUSSA a écrit:"Je suis celui qui suis".
qui suit quoi ? Tu voulais dire qui "est"
Tu ne comprendras donc jamais rien

_L'Olivier
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3005
Date d'inscription : 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Qui suis-je ? - Page 3 Empty Re: Qui suis-je ?

Message par Jipé le Lun 13 Juin 2011 - 16:12

L'Olivier a écrit:
Jipé a écrit:
GERARDMENVUSSA a écrit:"Je suis celui qui suis".
qui suit quoi ? Tu voulais dire qui "est"
Tu ne comprendras donc jamais rien
je comprends que menvussa parle pas bien le Français, il ne connait pas ses conjugaisons rire

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27094
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Qui suis-je ? - Page 3 Empty Re: Qui suis-je ?

Message par tango le Lun 13 Juin 2011 - 16:25

Jipé a écrit:
L'Olivier a écrit:
Jipé a écrit:
GERARDMENVUSSA a écrit:"Je suis celui qui suis".
qui suit quoi ? Tu voulais dire qui "est"
Tu ne comprendras donc jamais rien
je comprends que menvussa parle pas bien le Français, il ne connait pas ses conjugaisons rire
Je pige
tu piges
il pige
nous pigeons à plume
vous pigez la mesure
ils ont Jipé rire
tango
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Qui suis-je ? - Page 3 Empty Re: Qui suis-je ?

Message par Jipé le Lun 13 Juin 2011 - 16:44

tango a écrit:
Jipé a écrit:
L'Olivier a écrit:
Jipé a écrit:
GERARDMENVUSSA a écrit:"Je suis celui qui suis".
qui suit quoi ? Tu voulais dire qui "est"
Tu ne comprendras donc jamais rien
je comprends que menvussa parle pas bien le Français, il ne connait pas ses conjugaisons rire
Je pige
tu piges
il pige
nous pigeons à plume
vous pigez la mesure
ils ont Jipé rire
bravo

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27094
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Qui suis-je ? - Page 3 Empty Re: Qui suis-je ?

Message par Stirn Her le Lun 13 Juin 2011 - 18:53

Je suis celui-là-même qui a démarré le train dans lequel je me suis endormi et durant tout ce rêve, j'ai crû qu'il se trouvait un conducteur, en qui je me devais, d'avoir foi.
Mais à présent que je me rends compte, qu'il n'y a que ce foutu train et moi-même, je panique : parce que j'ai tout oublié de la conduite d'un train, moi.
Alors, j’essaie de me rappeler comment on fait et plutôt que de m'emparer des commandes, je reste là comme un con, à me poser des questions à la noix.
Et pendant ce temps : le train poursuit sa route, entraîné dans son élan.
"Mais jusqu'où, ira-t-il ?" : que je me demande blabla


Dernière édition par Stirn Her le Lun 13 Juin 2011 - 20:00, édité 1 fois
Stirn Her
Stirn Her
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 46
Localisation : Ici-même
Identité métaphysique : Soi-même
Humeur : Egoréaliste
Date d'inscription : 13/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Qui suis-je ? - Page 3 Empty Re: Qui suis-je ?

Message par tango le Lun 13 Juin 2011 - 20:12

Stirn Her a écrit:Je suis celui-là-même qui a démarré le train dans lequel je me suis endormi et durant tout ce rêve, j'ai crû qu'il se trouvait un conducteur, en qui je me devais, d'avoir foi.
Mais à présent que je me rends compte, qu'il n'y a que ce foutu train et moi-même, je panique : parce que j'ai tout oublié de la conduite d'un train, moi.
Alors, j’essaie de me rappeler comment on fait et plutôt que de m'emparer des commandes, je reste là comme un con, à me poser des questions à la noix.
Et pendant ce temps : le train poursuit sa route, entraîné dans son élan.
"Mais jusqu'où, ira-t-il ?" : que je me demande blabla
Bon on va essayer de t' aider à manoeuvrer... commençons par le début...
Es-tu certain que sous le train il y a une voie ?
Bref, penses-tu que la vie ait un sens, et que de ton libre arbitre est illusoire ?
tango
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Qui suis-je ? - Page 3 Empty Re: Qui suis-je ?

Message par Invité le Lun 13 Juin 2011 - 21:53

Stirn Her a écrit:Alors, j’essaie de me rappeler comment on fait et plutôt que de m'emparer des commandes, je reste là comme un con, à me poser des questions à la noix.
Et pendant ce temps : le train poursuit sa route, entraîné dans son élan.
mdr pas mal!!
Stirn Her a écrit:"Mais jusqu'où, ira-t-il ?" : que je me demande blabla
Jusqu'à la mort!! Wink Don't panic!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Qui suis-je ? - Page 3 Empty Re: Qui suis-je ?

Message par Stirn Her le Mar 14 Juin 2011 - 1:17

tango a écrit:
Bon on va essayer de t' aider à manoeuvrer... commençons par le début...
Es-tu certain que sous le train il y a une voie ?
Bref, penses-tu que la vie ait un sens, et que de ton libre arbitre est illusoire ?

Même si extérieurement à soi-même la vie avait un sens, il se pourrait bien que ce dernier ne soit pour soi, qu'un non-sens.
Par ailleurs, un non-sens ne peut être sans la négation du sens, lequel conditionne toujours le jugement et lui sert de présupposé : un non-quelque-chose suppose déjà nécessairement que la chose est au moins pensable, or tout ce qui peut être objet de pensée provient d'une intuition quant à l'objet proprement-dit et ce n'est que sur le jugement lui-même et quant à ce dernier, qu'il s'agit toujours de dire et de penser ceci ou cela, et non quant à l'objet en tant que tel.
Le sens de la vie se pose donc, non pas quant à la vie en-soi, mais bien seulement lorsque la sienne devient problématique.




Stirn Her
Stirn Her
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 46
Localisation : Ici-même
Identité métaphysique : Soi-même
Humeur : Egoréaliste
Date d'inscription : 13/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Qui suis-je ? - Page 3 Empty Re: Qui suis-je ?

Message par Stirn Her le Mar 14 Juin 2011 - 1:48

marine2010 a écrit:
Stirn Her a écrit:"Mais jusqu'où, ira-t-il ?" : que je me demande blabla
Jusqu'à la mort!! Wink Don't panic!!

Ça hélas, c'est vite dit.
Car, c'est précisément lorsque l'idée de sa propre mort se fait jour de manière bien plus personnelle, concrète et imminente, que le simple fait d'y penser dans l'abstrait, que l'on commence alors à considérer la question, avec beaucoup moins de désinvolture.
Vieillir, cela signifie d'une manière ou d'une autre que le rapport entre soi-même et ses pensées devient toujours plus rigide : l'âge est l'incarnation et la fossilisation de la pensée, dans un corps qui "dure".
Le jeune penseur se distingue du "vieux-con" en ce que sa pensée est souple, versatile et d'une nonchalance qui lui donne l'impression d'en être totalement libre, car le penseur c'est lui et de cela il en est en tout point certain.
Le "vieux" commence à s'interroger quant à soi-même, lorsque le penseur qu'il était, n'est déjà plus qu'un recueil de souvenirs, d'expériences et de savoirs plus ou moins utiles. Et tout cela, il croit devoir l'inculquer aux plus jeunes, sous prétexte qu'il "sait" non mais ca va pas

Il me semble aussi que l'humanité n'en est encore qu'au stade de l'enfance et rares sont ceux qui parviennent à dépasser l'âge de l'adolescence, et se contentent ensuite de s'endurcir et de vieillir avant-même d'atteindre à l'âge adulte : ils perdent alors non seulement leurs illusions et leur joyeuse insouciance, mais aussi hélas leur liberté et leur indépendance d'esprit à l'égard du savoir et de l'autorité qui le caractérise : dommage
vieux


Dernière édition par Stirn Her le Mar 14 Juin 2011 - 2:53, édité 1 fois
Stirn Her
Stirn Her
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 46
Localisation : Ici-même
Identité métaphysique : Soi-même
Humeur : Egoréaliste
Date d'inscription : 13/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Qui suis-je ? - Page 3 Empty Re: Qui suis-je ?

Message par _GERARDMENVUSSA le Mar 14 Juin 2011 - 2:48

tango a écrit:Je pense, donc je suis.
Je suis "conscient" de penser, donc je suis "autre" que ma pensée.

Cet "autre" n'est-il pas celui qui jusque là échappait à ma conscience ?
Cet "autre" qui ne peut pas se voir lui-même, et, qui par la réflexion se déduit.

Cet autre qui s'identifie à ce qu'il m'a semblé toujours être, pour se manifester.
Mais alors serais-je ce qui me semble être, ou cet autre ?
Suis-je l'illusion que j'aurais de moi, ou suis-je cet autre que je n'arrive pas à appréhender ?

Pour répondre à ces questions, Descartes a choisi la probable existence d'une âme, pour articuler une explication...
Ainsi l'âme qu' il nous est impossible d'appréhender, serait notre vraie nature qui se manifesterait à travers notre identification illusoire.

"... Ainsi l'âme qu'il nous est impossible à appréhender: "appréhender, verbe transitif;
Sens 1 Arrêter quelqu'un. Synonyme saisir.
Sens 2 Craindre, redouter. Ex Appréhender un examen.
Sens 3 Saisir par l'esprit, comprendre [Littéraire]. Ex Appréhender une solution. Synonyme comprendre
Il s'agit bien entendu, de la troisième signification.
Toutefois, tout comme le verbe "appréhender" a plusieurs signification, il en est de même du mot "esprit", que l'on utilise communément pour désigner "l'âme", ou le mental; dans ce cas, il importe de remplacer le terme "d'esprit", par celui de "mental".

Le mental est par nature, faible, corruptible, plein d'illusions et d'émotions; il est imparfait, et infiniment limité; il ne saurait donc "appréhender" ce qui le dépasse; et l'esprit (Ici au sens de "âme", et non de "mental"), le dépasse Infiniment.
Si le mental est corruptible, faible, plein d'illusions et d'émotions; imparfait et infiniment limité: L'Âme, au contraire, est Parfaite, Infinie, Illimitée; non sujette à l'émotion, elle est toute Béatitude, tout Amour, toute Paix, toute Félicité, toute Sérénité... ET ELLE SEULE EXISTE RÉELLEMENT, au-delà des mots, et de l'apparence des choses du monde sensible.
Confondre l'âme avec le mental est l'erreur fondamentale; de cette confusion naissent la souffrance, les chagrins, et tous les maux de la terre.

La réflexion de DESCARTES est, bien entendu, excellente, du point de vue de l'analyse "rationnelle"; cependant... Sommes-nous des êtres "rationnels", au sens que donnait DESCARTES?
Je ne le pense pas.
Ainsi, cette "rationalité" est-elle dépassée, du point de vue de la Réalité et de la Vérité, par tous les Saints, par tous les Sages, et par tous les êtres réalisés d'aujourd'hui, de tous les temps, et dans le monde entier.

"...notre vraie nature qui se manifesterait à travers notre identification illusoire".
Notre vraie nature est la seule qui ne soit pas "notre identification illusoire"; elle est "l'être", sans lequel il n'est rien; sans lequel, comme l'affirmait l'Ecclésiaste: "Vanité des Vanités, tout, sur la terre est Vanité et poursuite du vent, hormis aimer Dieu, l’adorer, et le servir ! »; "l'être", enfin, hors duquel rien n'existe, ni ne peut exister; "l'être", est ce que l'on désigne encore par "Le Soi, la pure Conscience, l'âme, ou l'Esprit."
L'être est ce que nous sommes réellement.
Ainsi, la réponse à la question "QUI SUIS-JE", est-elle bien celle de l'épisode du Buisson ardent, quand, dans la Bible, Dieu s'adresse à Moise en lui disant: "JE SUIS CELUI QUI SUIS"

Afin d'illustrer mon propos, je conclurai en me permettant de citer le MAHATMA MAHARSHI.
A cette question qui lui avait été un jour posée:

"Qu'est-ce que le Soi?" (Sous-entendu, dans cette réflexion de DESCARTES - que je te remercie de nous avoir citée -: "Qu'est-ce que l'âme"!)
Celui-ci répondit:
"Le Soi est connu de chacun mais pas clairement.
Vous existez toujours.
Le fait d'être est le Soi.
« Je suis » est le nom de Dieu.
De toutes les définitions de Dieu, nulle n'est en vérité mieux exprimée que celle de la Bible: « JE SUIS CELUI QUI SUIS. »
Il y a d'autres définitions, mais aucune n'est aussi directe que le nom de DIEU = JE SUIS. L'être absolu est « ce qui est » .
C'est le Soi.(l'Âme) «C'est Dieu. »
Si vous connaissez le Soi, vous connaissez Dieu.
En fait, Dieu n'est rien d'autre que le Soi.

... Pourquoi le désir s'éveille-t-il ?
Parce que l'état présent est insupportable.
Pourquoi ?
... Parce qu'il ne constitue pas votre nature véritable.
S'il correspondait à votre nature profonde, aucun désir ne se manifesterait.
En quoi votre état actuel diffère-t-il de votre état naturel ?
En vérité vous êtes esprit. Mais cet esprit s'identifie à tort à votre corps physique. Votre corps physique est une projection de votre mental qui est, lui-même une projection de votre esprit. Si cette fausse identification cesse, une paix et une félicité incroyables régneront en vous. "

_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Qui suis-je ? - Page 3 Empty Re: Qui suis-je ?

Message par _GERARDMENVUSSA le Mar 14 Juin 2011 - 2:59

Stirn Her a écrit:
tango a écrit:
Bon on va essayer de t' aider à manoeuvrer... commençons par le début...
Es-tu certain que sous le train il y a une voie ?
Bref, penses-tu que la vie ait un sens, et que de ton libre arbitre est illusoire ?

Même si extérieurement à soi-même la vie avait un sens, il se pourrait bien que ce dernier ne soit pour soi, qu'un non-sens.
Par ailleurs, un non-sens ne peut être sans la négation du sens, lequel conditionne toujours le jugement et lui sert de présupposé : un non-quelque-chose suppose déjà nécessairement que la chose est au moins pensable, or tout ce qui peut être objet de pensée provient d'une intuition quant à l'objet proprement-dit et ce n'est que sur le jugement lui-même et quant à ce dernier, qu'il s'agit toujours de dire et de penser ceci ou cela, et non quant à l'objet en tant que tel.
Le sens de la vie se pose donc, non pas quant à la vie en-soi, mais bien seulement lorsque la sienne devient problématique.

Hormis "Se connaitre soi-même", au delà de l'apparence des choses du monde sensible, de l'Ignorance, et de l'Illusion: La vie n'a aucun sens.
... Tout comme le monde et l'univers n'ont aucun sens: Tant que l'on n'a pas réalisé qu'en réalité, ce ne sont pas nous qui vivons en eux, mais que ce sont eux qui vivent en nous.
Ainsi le MAHATMA MAHARSHI s'exprimait-il un jour ainsi:
"Tant qu'il y a connaisseur, il y a toutes sortes de connaissances; mais, que vienne à disparaître le connaisseur, et toutes ces connaissances disparaîtront avec lui. Leur degré de réalité est du même ordre que le sien.
Un homme se débarrasse de ses vêtements, et devient libre de ses mouvements,
LE SOI EST ILLIMITÉ. IL N'EST PAS CONFINE AUX LIMITES DU CORPS.
La Vérité suprême est si simple!Ce n'est rien d'autre « qu'être », en état originel...
N'est-il pas alors étonnant que pour enseigner une Vérité aussi simple, il faille recourir à tant de religions, croyances, sectes, méthodes, etc., et qu'elles soient en conflit, les unes avec les autres?
... Seules les personnes dont le mental à atteint une pleine maturité peuvent comprendre cette Vérité, toute simple, toute nue.

Tant que se maintient le sens de l’ego, on est l'acteur, et on jouit de l'action.
Mais si l’ego est perdu, la Volonté Divine vient prendre le relais, et dirige le cours des évènements."

_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Qui suis-je ? - Page 3 Empty Re: Qui suis-je ?

Message par _GERARDMENVUSSA le Mar 14 Juin 2011 - 3:11

Stirn Her a écrit:
marine2010 a écrit:
Stirn Her a écrit:"Mais jusqu'où, ira-t-il ?" : que je me demande blabla
Jusqu'à la mort!! Wink Don't panic!!

Ça hélas, c'est vite dit.
Car, c'est précisément lorsque l'idée de sa propre mort se fait jour de manière bien plus personnelle, concrète et imminente, que le simple fait d'y penser dans l'abstrait, que l'on commence alors à considérer la question, avec beaucoup moins de désinvolture.
Vieillir, cela signifie d'une manière ou d'une autre que le rapport entre soi-même et ses pensées devient toujours plus rigide : l'âge est l'incarnation et la fossilisation de la pensée, dans un corps qui "dure".
Le jeune penseur se distingue du "vieux-con" en ce que sa pensée est souple, versatile et d'une nonchalance qui lui donne l'impression d'en être totalement libre, car le penseur c'est lui et de cela il en est en tout point certain.
Le "vieux" commence à s'interroger quant à soi-même, lorsque le penseur qu'il était, n'est déjà plus qu'un recueil de souvenirs, d'expériences et de savoirs plus ou moins utiles. Et tout cela, il croit devoir l'inculquer aux plus jeunes, sous prétexte qu'il "sait" non mais ca va pas

Il me semble aussi que l'humanité n'en est encore qu'au stade de l'enfance et rares sont ceux qui parviennent à dépasser l'âge de l'adolescence, et se contentent ensuite de s'endurcir et de vieillir avant-même d'atteindre à l'âge adulte : ils perdent alors non seulement leurs illusions et leur joyeuse insouciance, mais aussi hélas leur liberté et leur indépendance d'esprit à l'égard du savoir et de l'autorité qui le caractérise : dommage
vieux

Qui suis-je ? - Page 3 1012200420091239467339502!!!
Qui suis-je ? - Page 3 1012270152361239467371946

_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Qui suis-je ? - Page 3 Empty Re: Qui suis-je ?

Message par Stirn Her le Mar 14 Juin 2011 - 3:23

Ce qui est, est : ce qui est.
Ce qu'on dit ou pense de toute chose est toujours autre-chose, que la chose-même.
Celui qui entend dire ce qu'est "la" chose, croyant pouvoir lui-même penser et dire ce qu'elle est, au seul regard de la pensée qui se pose elle-même comme vraie, ne voit plus alors qu'il ne s'agit pas de la chose-même mais d'une idée de celle-ci : celui-ci est un, crétin.
je sors

On ne peut penser ou dire d'une chose Ce qu'elle Est, mais seulement Ce qu'elle n'est pas : en tant qu'elle Est en-soi-même rien, de tout ce qu'elle n'est pas.
Il y a deux choses dont on puisse penser et dire, avec une certitude qui frôle l'intuition-pure de leur présence de fait, à tout instant : c'est Moi comme être-pensant et la matière comme objet de Ma pensée.
Or, la matière est cela-même qui est le pensable en ses formes et l'impensable en son Être, c'est-à-dire de fait : la matière proprement-dite, sous une forme-pensée.
"Il y a" donc, d'une part le penseur (Moi) et de l'autre, la "matière" de ses pensées (ma pensée à Moi) : écétou secret


Dernière édition par Stirn Her le Mar 14 Juin 2011 - 4:01, édité 2 fois
Stirn Her
Stirn Her
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 46
Localisation : Ici-même
Identité métaphysique : Soi-même
Humeur : Egoréaliste
Date d'inscription : 13/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum