… Sur la tête de Jéhovah …

Aller en bas

… Sur la tête de Jéhovah … Empty … Sur la tête de Jéhovah …

Message par Janus le Mar 9 Nov 2010 - 22:13

L’incroyable amour du grizzli aux yeux verts …

_______________________

Mon expérience de vie intègre un événement qui m’a marqué, lorsque j’habitais encore chez mes parents.
J’avais à peine plus de 20 ans.

C’était l’été, la fenêtre du salon était entrebâillée, et j’étais assis à table, à lire je crois.
Un battement d’aile me fait dresser la tête ; j’avais un hôte : il me semble que c’était une mésange.

Le frêle oiseau volette de-ci, de-là, faisant parfois de courts ‘sur place’ devant une armoire, un bibelot au mur, tente de se poser sur le plafonnier qui, surface de verre lisse et incurvée, ne lui offre aucune prise ; en tombe, se rétablit d’un battement d’aile, puis reprend son manège, pour finalement s’arrêter sur le seul véritable perchoir digne de ce nom, un lampadaire d’angle, muni de plusieurs branches.
Je retourne mon livre, et reste là à la regarder, plus surpris de sa présence que curieux, car l’ouverture dans la fenêtre n’est pas bien large.

Lui ai-je dit un « bonjour, toi ! » ?
Probablement, car je suis de ceux qui parlent aux animaux.
Certainement, après s’être nettoyée le bec, m’a-t’elle zinzinulé sa réponse, comme savent le faire les mésanges, mais sans m’offrir de témoignage de sa tendre et fraternelle affection, comme elle aurait pu le faire en se posant sur mon épaule.

Bref, nous vivons notre surprise, moi d’avoir de la compagnie, elle de se trouver dans un espace inhabituellement restreint, chacun dans son coin ; et au sens propre pour ce qui la concerne !

Ce petit être vit en perpétuel accéléré, et le temps doit lui sembler beaucoup plus long qu’à moi, car la voilà de nouveau en mouvement, à tenter un autre perchoir : la pendule qui se trouve juste dans mon dos.

Je me retourne pour la regarder, et … le mouvement brusque, mais surtout je pense, la vue de mes yeux verts ont dû lui évoquer le matou local, car, comme une flèche, elle retourne sur son lampadaire, dans l’angle le plus éloigné : son attitude tétanisée ressemble maintenant à celle d’un athlète en attente de coup de pistolet !
Elle est terrorisée !

Je reste un instant à la contempler dans son immobilité, lorsqu’elle fonce vers la fenêtre, se heurte auparavant aux rideaux ; mais sa vitesse est telle que j’entends malgré tout le ‘slang’ de l’impact contre la vitre.
Les pattes griffues emmêlées dans le tissu la maintiennent où elle se trouve ; mais ses battements intenses finissent par la libérer alors que je me lève de table pour le faire.
Cette approche la rendue comme folle, et la voilà qui vole maintenant en tous sens, à se heurter à toute vitesse et à toutes choses sur sa trajectoire.

Il faut faire vite, car elle va se tuer. Je me précipite et ouvre en grand les deux battants, libérant l’ouverture de la fenêtre au maximum.

Elle se trouve à nouveau maintenant sur son perchoir, dans la même attitude, et me regarde intensément. Elle a compris l’erreur que la grosse bestiole vient de faire.
Elle sait que sa liberté et sa vie se trouvent juste derrière le monstre : elle doit passer coûte que coûte !

Je m’écarte vers la pendule, sur sa droite, libérant la fenêtre.
Instantanément elle profite de cette deuxième erreur du prédateur pour foncer sur sa gauche, longe le mur au plus loin du monstre, c’est à dire au plus près des cadres, au ras des tableaux, vire sur l’aile dans l’angle, pour … pour se flanquer une nouvelle fois dans la même fenêtre, qui, ouverte à son maximum, forme maintenant un angle piégeur avec le mur, lorsqu’on arrive de côté ! Elle s’y enfonce et se perd dans le double rideau.

Je m’y précipite ; elle s’envole … Je me place sur la gauche ; elle fonce à droite … et réalise la même manœuvre, mais de l’autre côté.
Combien d’échecs semblables ? …Suffisamment pour remplir la pièce de plus de plumes encore que de cris… Je tente maintenant de l’attraper. C’est encore pire … Que faire ?... La calmer en quittant la pièce bien sûr !

Je n’ai même pas le temps de refermer la porte après mon départ, qu’un froufroutement me dit qu’elle n’est plus là.

Ah, petite mésange …
Après avoir remis les choses en place, je me surprends à rêver avec nostalgie …
Elle était là, sur la pendule, et moi assis à la regarder.

Son instinct lui avait commandé la fuite. Elle aurait pu se résigner, fermer ses yeux et faire comme si … comme si elle était au nid, avec ses oisillons.
Mais son imagination se serait montrée plus tenace que ses désirs, et après avoir fermé les paupières sur des yeux verts, elle n’aurait vu que l’image d’horribles crocs !

Je la veux victorieuse, ma mésange : elle doit combattre ! Mais comment une mésange peut-elle combattre un ours ? …
Refuser d’être gibier, pardi ; et rester mésange jusqu’au bout !...
Refuser d’offrir au monstre une viande finement assaisonnée de terreur, et remplir son âme de toutes les merveilleuses images de ce qu’elle veut de la vie !

Oui, le bleu du ciel, et cet air d’été, si frais lorsqu’on fonce entre les nuages. Les branches, leurs feuilles, leurs fruits … Les jeux avec les amies … Mieux les voir, une dernière fois, pour que la conscience s’éteigne, habitée par le paradis des mésanges.
Mieux les voir, ils sont presque là, derrière l’entrebâillement de la fenêtre. Se rapprocher, un coup d’aile ; quel bon perchoir, cette tête, et quelle vue …
Une grosse fiente pour exprimer cette ultime extase ; et un autre petit coup d’aile pour se rapprocher encore de ce débordement de grâce aérien !... Et encore un, et …

Et … Et la voilà dehors !!!

Quel destin, mais quel extraordinaire destin !
Et quelle merveilleuse histoire à raconter au nid médusé !

Pensez donc !
Avoir su offrir une occasion de champoing à un grizzli aux yeux verts !

Janus
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 52
Localisation : France
Identité métaphysique : Mystique
Humeur : Attentif
Date d'inscription : 15/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

… Sur la tête de Jéhovah … Empty Re: … Sur la tête de Jéhovah …

Message par friedwitt le Mer 10 Nov 2010 - 18:40

Bonjour Janus,

j'ai bien reçu votre message, mais je ne peux actuellement pas en envoyer. Je dois vous avouer ne pas avoir tout compris.
Il semble que vous me confondiez avec quelqu'un que vous avez croisé sur un autre forum (SdQ? Je ne connais pas).

Très joli texte, en tout cas, même si je ne perçois pas le rapport immédiat avec le sous-forum que vous vous êtes choisi pour le poster.

friedwitt
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 39
Localisation : Juste à gauche de mon voisin de droite.
Identité métaphysique : JohnDoe-iste.
Humeur : Gros con sympathique.
Date d'inscription : 22/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

… Sur la tête de Jéhovah … Empty Re: … Sur la tête de Jéhovah …

Message par Morphée le Mer 10 Nov 2010 - 19:05

Elle avait peur, c'est tout.

Panurge avait cette manie lui-aussi.

C'est terrible de s'apercevoir qu'on partage tous les mêmes trames quand on espérait inventer quelque chose !

Pour les amis des oiseaux, un cadeau. Et pour les amis des oiseaux non-hispanisants...

(oui, je floode, mais c'est pour la jolie cause)

Morphée
Jeune Padawan

Féminin Nombre de messages : 75
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

… Sur la tête de Jéhovah … Empty Re: … Sur la tête de Jéhovah …

Message par friedwitt le Jeu 11 Nov 2010 - 11:24

Il m'a fallu le temps, mais j'ai fini par comprendre l'allégorie. Wink

Ce qui me ramène à Malraux (je paraphrase): "Je ne sais pas ce qu'est la liberté, je sais seulement ce qu'est une libération".

friedwitt
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 39
Localisation : Juste à gauche de mon voisin de droite.
Identité métaphysique : JohnDoe-iste.
Humeur : Gros con sympathique.
Date d'inscription : 22/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

… Sur la tête de Jéhovah … Empty Re: … Sur la tête de Jéhovah …

Message par Anthyme le Dim 12 Déc 2010 - 12:49

Dieu est une femme comme les autres …

___________________________


… Vive Elle(s) !...


=============================
Qui donc s’interroge ?

Les textes sont pourtant clairs !


Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.
La terre était informe et vide ; il y avait des ténèbres à la surface etc.… etc. …
bon !...je ne vais pas tout me palucher, alors je résume …

Donc Dieu se promène au dessus d’une terre où elle ne voit pas grand-chose ; alors elle crée la lumière en disant « que la lumière soit ! » etc. …etc. ...

Jour, nuit, soir, matin, premier jour …

Etc. … etc. … deuxième jour …troisième jour etc. …

Le grand luminaire pour le jour, le petit pour la nuit ainsi que les étoiles … euh … le quatrième jour ?? je dois me gourer, car ça me semble bizarre ; il faudrait vérifier… etc. …

Les bestioles … cinquième jour …etc. …

Le sixième jour encore des bestioles, et …
… et c’est là que ça devient intéressant !

… et Dieu crée la femme à son image !...


Ma suggestion …
Offrez vous une lecture au féminin de la genèse …

=============================
Par exemple …


Dieu attentive et compréhensive, qui, au prix d’une côte, offre à Eve un Adam pour occuper ses nuits …

____________________

L’épisode de l’absence …

« Je m’absente pour la journée … »
« Le frigo est plein ; vous n’aurez qu’à réchauffer et il y a des glaces au congélo… »
« Profitez du salon pour vos galipettes ; par contre, je ne veux pas que vous regardiez la télé ! »
« Je compte sur vous car je n’ai pas mis le code parental ! »

____________________

L’épisode de la tentation …

Adam qui lorgne sur la télécommande
« Galipettes … Galipettes … Moi, faut que je récupère !»

… et Adam qui a lu le programme télé …
« Ce soir je te ferai plein de trucs au lit, mais là, il y en a un super sur Arte !... »

La résistance d’Eve …
« Mais t’sais qu’on a droit qu’à M6, la Star Ac’ et Koh-lanta ; mais qu’si on r’garde Arte, not’ tête va esssploser ! »

… et Adam qui pousse Eve à enfreindre l’interdit !
« C’est des conneries ; en fait, Elle ne veut pas qu’on devienne aussi intelligent qu’Elle, c’est tout !
Allez, oublie la Vieille Bique et viens t’assoir ! »

____________________

Patatras, le retour de la Matrone …

« Eve, où es-tu ?... Quoi ??? … Qui t’a parlé d’évolution ???... »

La damnation …
« Dehors tous les deux ! »

« Toi Eve !... ‘Va falloir apprendre à cuisiner !... Et à supporter les critiques de l’autre fin bec. »

Et en arrachant la télécommande des mains d’Adam …
« Quant à toi !... Hummmm …
Toi, qui a dévoyé Mon Eve à Moi que J’ai crée à Mon Image !!!...
Toi, Je vais te saquer à Ma façon ! »

… « Plus de foot !!! »…

=============================

« Ça ne colle pas ! » pensez-vous ?..

Qu’est ce qui ne colle pas ?

Faites donc la tentative …

Lorsque vous ne pourrez plus ‘lire’ « Dieu-au-féminin », alors vous aurez localisé Ses Saintes Couilles !

____________________

Bon d’accord …
Dieu n’est pas une femme…

Par contre, c’est un Zeus couillu !

___________________________

Dieu n’étant pas une femme …
… elles restent donc fréquentables !
…Ouf !...On l’a échappé belle !...
Anthyme
Anthyme
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 896
Localisation : Entre deux mondes
Identité métaphysique : Libre
Humeur : À l’écoute du silence …
Date d'inscription : 23/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

… Sur la tête de Jéhovah … Empty Re: … Sur la tête de Jéhovah …

Message par Geveil le Dim 12 Déc 2010 - 14:37

croule de rire
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

… Sur la tête de Jéhovah … Empty Re: … Sur la tête de Jéhovah …

Message par JO le Dim 12 Déc 2010 - 16:45

bravo
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

… Sur la tête de Jéhovah … Empty Re: … Sur la tête de Jéhovah …

Message par Anthyme le Ven 14 Jan 2011 - 23:15

Le désert …

De la révocation de l’Edit de Nantes jusqu’à la révolution, c’est ainsi que les protestants cévenols désignaient les réunions et offices religieux clandestins qui se tenaient dans … et oui …
… le désertique maquis.


Le désert …

Dans la Palestine d’Hérode dominée par un Temple corrompu jusqu’à l’autel, c’est là que se réfugiaient les plus orthodoxes des puritains : les Esséniens.

Selon bon nombre de connaisseurs de ces temps, c’est auprès de ces imbuvables intégristes qui se considéraient comme « seuls sauvés » que Yehoshua fut religieusement formé.

Yehoshua n’était pas un prédicateur dans le sens tantyvonnesque du terme, mais, en toute simplicité, se croyant sauvé lui-même, il en avait fini par croire en la conversion rédemptrice des pécheurs.

Un jour, il se dit que passer son temps à prier et dire des grâces aux Cent-Sauvés (C’était le nom de Qumrân – et ne riez pas car c’est pas plus con que Sam’Suffit)
… passer son temps à prier avec des vertueux pour sauver des pécheurs, ça ne rime pas à grand-chose !

Alors Yehoshua laisse le désert derrière lui et part pour le grand monde et ses mauvaises fréquentations à sauver.
Vous imaginez la suite !...
« Qui cherche trouve ! » avait répété son prof de religion.
Eh ben il va trouver !


Il tombe sur une bande de loustics … je ne vous raconte pas !…
Et en plus, dans le lot, y’a une fiiiiilllleeeeuuu !

(Vous ne pouvez pas comprendre, car aux Quatre Vingt Dix Neuf Sauvés (Ben oui ! Obligé, depuis son départ !) c’était un peu comme chez les moines des Météores :
Que des mâles … car les filles beurkbeurkbeurkbeurk !)


Yehoshua en est tout content : pensez donc !
Il cherchait un perdu de la grâce, et il en trouve deux, plus une f****.


Prenant sa mission très au sérieux, Yehoshua ne veux pas prendre le risque de se louper.
Il adopte donc la position dite « Sainte Rédemption » que lui a apprise son prof de religion, qui la qualifiait de « La Plus Performante ».
(En plus, c’est celle que Yehoshua connait le mieux, car il avait pu l’apprendre sur photo (une image futuriste du mont du Corcovado)).

C’est donc avec Sainte Assurance que Yehoshua s’approche à petits pas de pingouins du …
pingouins ???!!!...

C’est donc avec Sainte Assurance que Yehoshua, bras ouverts, paumes vers les Perdus, parfait sa posture en arborant le « Regard d’Amour » (c’est le regard des Témoins de Jéhovah, quand ils vous réveillent à 10heures, le dimanche matin, en vous disant « Réveillez vous ! ») et apostrophe les deux perdus et la f**** avec l’intonation que lui a apprise son prof de religion :

« Diiiiiiiieeeeeeeuuuuuu Sssaauuuuuuuuuuveuuuuuu »

« … la reine ! »

C’est un type très « Vieille France » qui vient de l’interrompre.
Une sorte de marquis …

La f**** se retient pour ne pas pouffer, mais l’autre, un grand barbare tout juste sorti d’une mêlée (victorieuse, bien sûr – et de contre les All Blacks !) lui tape vigoureusement sur l’épaule en criant :
« Hah, le « Regard Surpris » de l’impayable ! »

Sur le choc, Yehoshua en a le souffle coupé et bascule en avant sur La Mouette.
(«La Mouette » est le surnom que lui ont donné les deux autres, mais son vrai nom est Marie-Magdeleine.)

Elle, bonne f****, l’attrape au vol, et en profite pour le serrer dans ses bras, car …
Elle attend qu’il reprenne son souffle pour lui murmurer :
« T’as d’beaux yeux, t’sais … tu t’appelles comment ? »

« Yeyeyehoooyyeyehoshshshshua », bafouille Yehoshua, submergé par une émotion inconnue qu’attise le mystérieux contact des seins de la f****.

« Yeyeyeyehohohohoquoi ??? » répète La Mouette en fronçant le nez …
Lentement elle se colle à lui :
« Je vais te trouver mieux … », lui susurre t’elle au creux de l’oreille …

_______________________________

Nous pouvons être lus pas des yeux chastes et purs.

Vous comprendrez que je ne m’attarde pas sur le voyage initiatique qui mit fin à la vie d’un dadais ; mais au petit matin, La Mouette lui avait ouvert les portes d’une nouvelle vie …
…Une vie à poursuivre avec le petit nom sympa de ses ébats : Jésus.

Ils étaient trois, les perdus ; les voilà maintenant quatre !

_______________________________

Mais les Quatre Vingt Dix Neuf Sauvés du désert étaient jalousés par 144000 autres qui n’arrivaient pas à se planquer tous dans une tour de garde.
(C’est très confus, mais me demandez pas trop de détails, Flavius Josèphe s’est montré trop imprécis sur cette question qui reste très brumeuse.)

Vous pensez bien que des frustrés de la Tour de Sauvetage, voyant les quatre, frétillèrent de bonheur à l’idée de pouvoir témoigner de la déchéance du plus brillant élément des Cent-Sauvés.

C’est donc avec des mines chafouines et une voix fielleuse qu’ils abordèrent Yehoshua ….
(Pour la suite, il faut consulter et Chouraqui et la TOB, car les traductions se contredisent un peu.
Tout ce que je sais, c’est que ceux du désert sont toujours quatre vingt dix neuf à prier leur bonheur d’être sauvés, et les autres à se marcher dessus pour entrer dans la tour de sauvetage…)


Quand aux quatre …
… ils me semblent maintenant beaucoup plus nombreux que ça…
Anthyme
Anthyme
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 896
Localisation : Entre deux mondes
Identité métaphysique : Libre
Humeur : À l’écoute du silence …
Date d'inscription : 23/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

… Sur la tête de Jéhovah … Empty Re: … Sur la tête de Jéhovah …

Message par Foetus. le Sam 15 Jan 2011 - 5:41

Bonjour,
Un poète a dit un jour : "Caca oiseau, l'amour c'est beau !"
Cordialement, Foetus.

Foetus.
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 224
Date d'inscription : 30/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

… Sur la tête de Jéhovah … Empty Re: … Sur la tête de Jéhovah …

Message par Foetus. le Sam 15 Jan 2011 - 6:04

Bonjour,
La liberté est une promesse divine. et la vérité vous libérera - Jean 8 : 32-. ; que la création elle aussi sera libérée de l’esclavage de la corruption et aura la liberté glorieuse des enfants de Dieu -Romains 8 : 21-.
Les verbes sont tous au futur.

Celui qui se dit libre aujourd'hui peut se tromper à cause :
***Du diable, le maitre trompeur.
***De ses propres limites physiques.
***De sa culture et de ses connaissances bien limitées.
***De son environnement et des pressions de groupe.
***De ses maladies et handicaps surtout psychologiques.

Oui être libéré c'est autre chose.
Un avocat fait main et pied pour que son client soit transféré de la prison de Marseille à la prison de bordeaux. Ce transfert peut effectivement apporter certaines améliorations, mais la prison c'est la prison.
Cordialement, Foetus.


Foetus.
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 224
Date d'inscription : 30/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

… Sur la tête de Jéhovah … Empty Re: … Sur la tête de Jéhovah …

Message par Anthyme le Sam 15 Jan 2011 - 12:18

Ce fil est dévolu au blasphème, pas à la prédication.

Le fait semblant vous avoir échappé, je ne vais pas m’y arrêter.
Cependant, précision est maintenant faite.

En cas de récidive, je me verrai contraint de demander à un adjoint de Rominet de déplacer votre hors-sujet.
Anthyme
Anthyme
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 896
Localisation : Entre deux mondes
Identité métaphysique : Libre
Humeur : À l’écoute du silence …
Date d'inscription : 23/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

… Sur la tête de Jéhovah … Empty Re: … Sur la tête de Jéhovah …

Message par _Coeur de Loi le Sam 15 Jan 2011 - 13:05

"Celui qui aime la vérité, aime Dieu."
_Coeur de Loi
_Coeur de Loi
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 8184
Localisation : France
Identité métaphysique : Bouddhiste et chrétien
Humeur : Sans illusion
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

… Sur la tête de Jéhovah … Empty Re: … Sur la tête de Jéhovah …

Message par Anthyme le Sam 15 Jan 2011 - 14:54

Les Hors-Sujets …

Le propre de la sottise est de se stabiliser en se conformant à des schémas fonctionnels rigides, des équivalences absolues, des postulats intangibles.

Incontestablement, je dois avoir ma part de sottise …

Ainsi, il y a un principe prégnant de toutes mes activités :
« Sans un minimum d’ordre et de méthode, on n’arrive à rien. »

_________________________________

À mon humble avis, le désordre, dans un forum, consiste en une déstructuration des thèmes consécutive à des inclusions hors-sujets.

Ces manœuvres peuvent avoir des motivations multiples.
Peu importe ; elles m’apparaissent souvent contreproductives.

Je dis « souvent », car il arrive parfois qu’un hors-sujet (et à l’insu de son auteur) ouvre une porte intéressante.

Dans ce cas précis, il convient évidemment de ne pas le laisser se perdre :
Il est alors tout à fait légitime de poser une balise orientant le lecteur vers le nouveau sujet à développer.

_________________________________

Ce n’est pas le cas ici, surtout pour ce qui concerne la dernière Vérité/Réalité exprimée par @Coeur de Loi, qui intervient juste après la mise au point faite à @Fœtus.

Personnellement, j’appelle ça du « trollage ».

Je n’ai pas envie de me battre pour m’exprimer :
Ce genre de situation me place donc à une croisée de chemins.

Ou bien je cesse d’écrire dans ce fil, ou je me tourne vers la modération pour en préserver le développement.

Je pense que ce qui peut s’exprimer dans ce forum n’est pas vain, même lorsque se sont des rédacteurs controversés qui le font …
… même des déclamations « tantyvonnesques » peuvent servir …
… au moins de contre exemple.

Je ne prends pas le risque de désigner « telle idée utile ou bonne » et « telle sensibilité inutile ou nuisible ».
Je pense que le « vrai » constructeur, c’est le lecteur, qui enrichit ou renouvelle sa perception du monde ou de lui-même.

Autant lui faciliter la tâche en préservant des textes ce qui lui permettra de mieux les « comprendre » : leur « fil directeur ».

Pour le cas présent, c’est celui d’une liberté qui se gagne sur la tête d’un grizzli aimant !

_________________________________

Je prie donc la « modération » de bien vouloir déplacer les Cinq derniers textes (2 de @Fœtus, celui de @Coeur de Loi et mes deux réactions] vers l’endroit qui paraîtra le plus indiqué.
Anthyme
Anthyme
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 896
Localisation : Entre deux mondes
Identité métaphysique : Libre
Humeur : À l’écoute du silence …
Date d'inscription : 23/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

… Sur la tête de Jéhovah … Empty Re: … Sur la tête de Jéhovah …

Message par _Coeur de Loi le Sam 15 Jan 2011 - 15:00

Tu n'aimes pas les hors sujets, rappelle nous le sujet déjà ?

Amis poètes bonsoir.
_Coeur de Loi
_Coeur de Loi
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 8184
Localisation : France
Identité métaphysique : Bouddhiste et chrétien
Humeur : Sans illusion
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum