Le bonheur d'apprendre

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Le bonheur d'apprendre Empty Le bonheur d'apprendre

Message par _Coeur de Loi le Ven 25 Jan 2013 - 19:18

Voici une professeur qui utilise une nouvelle pédagogie où la confiance et l'autonomie de l'élève passent en premières, le but et de réduire le stresse et d'épanouir les talents particuliers pour faciliter l'apprentissage :


Elle décide d'enseigner du bonheur a ses élèves... par onpassealacte

---

Ça doit être un programme pour des classes spéciales libres, des écoles privées je suppose, je trouve ça sympathique à première vue, mais il ne faudrait pas que cela dérive dans l'utopie ou l'anarchisme.
_Coeur de Loi
_Coeur de Loi
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 8184
Localisation : France
Identité métaphysique : Bouddhiste et chrétien
Humeur : Sans illusion
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Le bonheur d'apprendre Empty Re: Le bonheur d'apprendre

Message par troubaadour le Sam 26 Jan 2013 - 15:48

Moi je suis assez séduit par le principe de l'école inversée
En gros :
Actuellement on apprend à l’école et on fait des exercices d'application à la maison.

L'école inversée c'est le contraire.
Le professeur publie son cours sur internet par exemple. Les élèves en prennent connaissance à la maison et font des exercices d'application ou des compléments d'explication en cours.
ce qui fait que quand l'élève arrive en cours il connait le sujet, il a déjà pu y réfléchir et il peut approfondir avec son professeur ses connaissances.
troubaadour
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le bonheur d'apprendre Empty Re: Le bonheur d'apprendre

Message par JO le Sam 26 Jan 2013 - 17:03

Ce serait un magnifique usage d'internet , en effet .
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le bonheur d'apprendre Empty Re: Le bonheur d'apprendre

Message par _Matoll le Lun 25 Fév 2013 - 0:49

La façon dont l'institutrice conçoit l'enseignement va à mon avis dans le bon sens, et montre un certain pragmatisme pour constater ce qui est bon de renforcer pour rendre l'enseignement plus attrayant, tant pour les élèves que les enseignants (ainsi que les parents).

Je suis d'accord, une fois que l'enseignant a constaté que l'élève a tels points forts et tels points faibles, qu'il est plus important de valoriser ses points forts et pour ses points faibles, de faire le minimum syndical.

Il est complètement stupide d'insister sur les mathématiques si l'élève n'est pas bon et n'est pas fait pour cela. Mettons en place des méthodes pédagogiques pour acquérir l'essentiel et gardons le reste du temps sur les domaines auxquels l'élève est à l'aise.

Une méthode d'enseignement qui est basée sur la confiance en soi et l'esprit positif, voilà qui redonnerait du dynamisme dans un pays qui n'a que trop utilisé la culture du négatif.

Quant à l'enseignement inversé, l'idée est intéressante car copier des cours magistraux ne sert à rien. Mais cela ne peut se faire que pour des disciplines spécifiques. Un cours de mathématiques nécessite tout de même une prise de notes complète contrairement à d'autres cours qui peuvent en effet se préparer en dehors de l'école.

Le système scolaire français a un long chemin à accomplir pour devenir plus efficace.

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le bonheur d'apprendre Empty Re: Le bonheur d'apprendre

Message par _dede 95 le Lun 25 Fév 2013 - 10:30

Oui internet c'est bien! sourire
L'Ecole inversée? Mais elle existe déjà dans une certaine frange de la société où mettre ses enfants à l'école publique Pouahhhh On a ses profs à domicile!
Donc faire une école pour qui? Pour ceux qui ont internet!
C'est cela l'obligation scolaire et l'égalité des citoyens devant l'instruction?
Rappelez vous la phrase de Danton:
Après le pain, l'instruction est le premier besoin d'un peuple!
_dede 95
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le bonheur d'apprendre Empty Re: Le bonheur d'apprendre

Message par cana le Lun 25 Fév 2013 - 10:53

dede 95 a écrit:Rappelez vous la phrase de Danton:
Après le pain, l'instruction est le premier besoin d'un peuple!

Oui mais c'est plus de l'éducation n'est ce pas ?
A savoir, respecter les horaires, être au rythme du 5/7 et avoir son week end... bref de futurs "employés" en puissance.
Sérieusement? une belle connerie comment l'école procéde actuellement.
une tête bien faite est préférable à un tête bien pleine c'est évident et je suis donc 100% d'accord avec la video...Privilégier l'envie, la confiance, l'art, la volonté, le courage et même la médidation aux plus jeunes ... Plutot que les faconner à notre image.
cana
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le bonheur d'apprendre Empty Re: Le bonheur d'apprendre

Message par JO le Lun 25 Fév 2013 - 11:00

J'ai tenu à ce que mes enfants fréquentent l'école publique, laïque, afin qu'ils ne grandissent pas dans un sentiment de séparation, voire de supériorité vis à vis d'autrui . Mais ils auraient sûrement mieux réussi dans ces écoles privées dont l'enseignement applique des méthodes pédagogiques particulières . Vaut-il mieux viser la tête bien pleine, le futur élu ou l'humain solidaire, fraternel ?
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le bonheur d'apprendre Empty Re: Le bonheur d'apprendre

Message par _dede 95 le Lun 25 Fév 2013 - 11:24

Cana a écrit:Oui mais c'est plus de l'éducation n'est ce pas ?
A savoir, respecter les horaires, être au rythme du 5/7 et avoir son week end... bref de futurs "employés" en puissance.
Bah oui l'école n'aurait jamais du être autre chose que de l'instruction, l'éducation s'apprend (aussi et surtout) ailleurs!
La vision soixantehuitarde ou le prof est là pour éduquer et non pour transmettre nous a fait oublié que l'élève ne vit pas à l'école!
Bah oui l'école forme de futurs employés! C'est son role non?
Allez après Danton, un petit tour chez Jules ferry:
De l'instruction nait la grandeur des nations!
_dede 95
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le bonheur d'apprendre Empty Re: Le bonheur d'apprendre

Message par cana le Lun 25 Fév 2013 - 11:59

dédé
sais tu pourquoi l'école s'appele EDUCATION Nationnale et non Instruction Nationnale ?

Xa sonne bien cette phrase en théorie
"De l'instruction nait la grandeur des nations"

on peut difficilement ne pas être d'accord ^^
cana
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le bonheur d'apprendre Empty Re: Le bonheur d'apprendre

Message par _dede 95 le Lun 25 Fév 2013 - 12:42

sais tu pourquoi l'école s'appele EDUCATION Nationale et non Instruction Nationale ?
Elle s'appelait Instruction Publique et la Loi Debré est passée par là?
Je donne ma langue au chat!
_dede 95
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le bonheur d'apprendre Empty Re: Le bonheur d'apprendre

Message par troubaadour le Lun 25 Fév 2013 - 12:51

dede 95 a écrit:Oui internet c'est bien! sourire
L'Ecole inversée? Mais elle existe déjà dans une certaine frange de la société où mettre ses enfants à l'école publique Pouahhhh On a ses profs à domicile!
non ce n'est pas cela l'ecole inversée. Ce qui est inversé ce n'est pas le lieu mais la pratique.
A savoir que l'apprentissage (découvrir sa leçon) n'aurait plus lieu à l'école mais chez soi.. et la mise en pratique (les exercices) non plus chez soi mais à l'école.
Et là le prof vient expliquer la mise en pratique.
Donc faire une école pour qui? Pour ceux qui ont internet!
si internet facilite ce n'est pas une obligation.

Après le pain, l'instruction est le premier besoin d'un peuple!
Je suis d'accord avec toi. Cette approche ne remet nullement en cause l'instruction et l"éducation nationale.
Et elle ne peut s'appliquer qu'à certains thèmes (principalement les sciences) et pas à tous (par exemple la philo ou l'histoire ne serait être concerné). Enfin j'imagine mal
troubaadour
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le bonheur d'apprendre Empty Re: Le bonheur d'apprendre

Message par zizanie le Lun 25 Fév 2013 - 13:15

La vidéo présentée concerne une méthode d'apprentissage par la motivation et le bonheur de l'élève.
L'auto-organisation est également développée ainsi que la responsabilisation de l'enfant à un projet.

Ethernet n'est pas nécessaire dans cette démarche et ne constitue pas l'élément clé des apprentissages.

Cet enseignement est totalement compatible avec les programmes de l'école publique.
zizanie
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le bonheur d'apprendre Empty Re: Le bonheur d'apprendre

Message par gaston21 le Lun 25 Fév 2013 - 17:29

JO a écrit:J'ai tenu à ce que mes enfants fréquentent l'école publique, laïque, afin qu'ils ne grandissent pas dans un sentiment de séparation, voire de supériorité vis à vis d'autrui . Mais ils auraient sûrement mieux réussi dans ces écoles privées dont l'enseignement applique des méthodes pédagogiques particulières . Vaut-il mieux viser la tête bien pleine, le futur élu ou l'humain solidaire, fraternel ?
JO, oui, jadis, sans doute. Actuellement, j'en doute fort . Les petites filles de mon épouse étaient à St-Jo, à Dijon; un collège et lycée assez bien coté . Elles sont maintenant dans le public . Elles s'y plaisent davantage et travaillent, semble-t-il , mieux . Les écoles privées n'ont plus la discipline d'autrefois et le niveau des enseignants pas très brillants (mais ce n'est pas de leur faute).
Il faudrait un jour confier la réforme de l' Enseignement à un quarteron de gens de bon sens, à l'esprit simplement pratique . Essayez donc de placer des personnages historiques dans une chronologie; on va vous mettre Napoléon avant Philippe le Bel (c'ui la, qui c'est?) !
On a déjà sacrifié une génération avec l'introduction des maths modernes . On continue avec des âneries similaires . Regardez l'orthographe et la façon de rédiger de nos gosses ! Lamentable...
gaston21
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le bonheur d'apprendre Empty Re: Le bonheur d'apprendre

Message par JO le Mar 26 Fév 2013 - 8:08

Le niveau de l'école publique est devenu si bas que des musulmans mettent leurs enfants à l'école chrétienne pour les préserver de la "racaille" : j'en connais qui l'avouent . On a intégré beaucoup d'enfants sans repère familial, geographique, linguistique , sans se préoccuper de leur mise à niveau préalable : forcément , le niveau moyen s'est ajusté vers le bas .
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le bonheur d'apprendre Empty Re: Le bonheur d'apprendre

Message par troubaadour le Mar 26 Fév 2013 - 10:19

JO ce n'est pas uniquement un problème de niveau scolaire mais bien souvent de religion. Le privée offrant plus d'espace pour la religion.

Il n'y a pas que de la racaille à l'école publique, le niveau de l'école publique n'est pas si bas mais hétéroclite pour les raisons que tu as expliqué. Ce qui fait qu'en moyenne cela peut donner un sentiment de régression qui s'explique, en majeur partie, par les très grandes disparités.
troubaadour
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le bonheur d'apprendre Empty Re: Le bonheur d'apprendre

Message par JO le Mar 26 Fév 2013 - 10:49

le mot "racaille", entre guillemets, était dans la bouche d'une Marocaine : le dédain des bourgeois pour les classes laborieuses n'est pas l'apanage des Occidentaux, hélas . Mes enfants, je l'ai dit, ont été élevés dans le public , par choix démocratique . Le sentiment de régression n'est hélas pas illusoire: des universitaires font des fautes de Français et ignorent des données élémentaires qu'on apprenait naguère avant le bac .
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le bonheur d'apprendre Empty Re: Le bonheur d'apprendre

Message par troubaadour le Mar 26 Fév 2013 - 11:06

Il faut relativiser. L'enseignement doit s'adapter à l'évolution du monde.
La qualité d'un enseignement ne se limite pas à la maîtrise de l'imparfait du subjonctif.
Sur que mes enfants, pré et post bachelier, ne le maîtrisent pas non plus. Mais quel interet de le maitriser ?
Par contre ils m'expliquent la structure de l'adn, ils discutent molécules, m'instruisent en informatique, etc etc...

Il n'est pas possible de comparer deux enseignements parce que les connaissances ont changé, dans leur volume et utilité. Et aujourd'hui nos élèves apprennent des choses qu'il y a 20 ans, 50 ans 1 siècle les élèves n’apprenaient pas.
troubaadour
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le bonheur d'apprendre Empty Re: Le bonheur d'apprendre

Message par JO le Mar 26 Fév 2013 - 15:34

La culture, ça te dit quelque chose ? Maitriser sa langue maternelle et avoir plus de quarante mots de vocabulaire, ça sert pour communiquer .
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le bonheur d'apprendre Empty Re: Le bonheur d'apprendre

Message par troubaadour le Mar 26 Fév 2013 - 17:11

Avoir des connaissances éclectiques aussi.

Je pense qu'apprendre des choses utiles fait partie du bonheur d'apprendre. Evidemment après il y a la curiosité intellectuelle. Mais la on parle d'enfants.

Apprendre la calligraphie, ou maîtriser l'imparfait du subjonctif n'a que peu d’intérêt si ce n'est celui de la curiosité intellectuelle. Je suis pour une simplification de tout ce bazar grammatical et orthographique au moins pour l'usage courant.

Par exemple apprendre la diététique, apprendre à cuisiner, les bases, me paraîtrait nettement plus judicieux que de savoir si hibou prends un X ou S au pluriel - car franchement cela n'a pas d'autres intérêts que la masturbation intellectuelle de ceux qui le maîtrisent.

On n'est plus au XIX° siècle, on n'est plus dans les années 50, on est au XXI° siècle. Le plaisir d'apprendre à l'école c'est aussi acquérir un savoir du XXI° siècle utile au XXI° siècle et non pas des trucs qui date du temps des dinosaures !

Alors oui comparer deux enseignements ne doit pas se limiter à la maîtrise du Français. Il faut aussi comparer le savoir en matière de maths, de physique, de chimie, de biologie, de géographie, d'informatique, de sciences naturelles, de langues étrangères etc.... Et là il n'y a palus photo tous les bacheliers du passé se ramasseraient aujourd'hui. Alors peut on dire que le niveau baisse : Bien sur que non il change c'est tout ! Car le monde change.
troubaadour
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le bonheur d'apprendre Empty Re: Le bonheur d'apprendre

Message par JO le Mar 26 Fév 2013 - 17:29

tuasurmanréson
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le bonheur d'apprendre Empty Re: Le bonheur d'apprendre

Message par troubaadour le Mar 26 Fév 2013 - 17:32

Le but n'est pas d'avoir raison ou tort mais d'exposer des idées.
troubaadour
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le bonheur d'apprendre Empty Re: Le bonheur d'apprendre

Message par orthon7 le Mar 26 Fév 2013 - 19:55

Pour moi c'est simplement le problème
que tous le monde passe de classe en classe
sans jamais savoir ou en est l’élève.

et non le fait d’apprendre l'anglais, qui d’ailleurs
n'est pas nouveau dans les programme scolaire.

et l'informatique il est toujours tant de si mettre
au lycée se serai suffisant.

quand je voie le niveau du brevet des collège
je ne comprend même pas que l'on puisse
poursuivre des études avec un niveau aussi
catastrophique et pourtant ils l'ont
et cela après 4 ans de travail au collège.

oui j'ai accès au copies une fois corrigées
et il y a vraiment pour la majorité des cas
il y a de quoi resté sur le cul.

mais bon a qui la faute ?

donc le nivellement est vraiment tiré vers le très bas.





orthon7
orthon7
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5036
Localisation : L'île
Identité métaphysique : je cherche
Humeur : bonne question ...!
Date d'inscription : 09/04/2010

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Le bonheur d'apprendre Empty Re: Le bonheur d'apprendre

Message par _dede 95 le Mar 26 Fév 2013 - 20:20

A quoi bon former des futurs chomeurs?
furieux
Un ouvrier ou une secrétaire n'ont besoin que de connaitre ce qui les concerne, le soir on leur passe en boucle la téléréalité!
furieux
Et puis pour l'orthographe? Comment vous avez pas de correcteur, vous avez pas internet?
Je crois que le débat a déjà eu lieux sur Méta non?
Question: pour faire un bon trader, il faut combien d'étude pour vendre du cheval à la place du boeuf ?
_dede 95
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le bonheur d'apprendre Empty Re: Le bonheur d'apprendre

Message par _Matoll le Jeu 28 Fév 2013 - 3:04

troubaadour a écrit:Je pense qu'apprendre des choses utiles fait partie du bonheur d'apprendre. Evidemment après il y a la curiosité intellectuelle. Mais la on parle d'enfants.

Apprendre la calligraphie, ou maîtriser l'imparfait du subjonctif n'a que peu d’intérêt si ce n'est celui de la curiosité intellectuelle. Je suis pour une simplification de tout ce bazar grammatical et orthographique au moins pour l'usage courant.

Par exemple apprendre la diététique, apprendre à cuisiner, les bases, me paraîtrait nettement plus judicieux que de savoir si hibou prends un X ou S au pluriel - car franchement cela n'a pas d'autres intérêts que la masturbation intellectuelle de ceux qui le maîtrisent.

Ceci fait partie de la langue française, et il n'y a aucune raison de simplifier quoi que ce soit. Si l'orthographe n'a aucune importance pour toi, cela signifie tout simplement que la France, tu t'en fiches. C'est surtout l'héritage de notre langue si complexe en effet qui en fait toute sa beauté.

La vie ne se résume pas qu'à faire des choses juste "rentables" ou utiles.

La conjugaison ou l'usage de l'orthographe, ça s'apprend, c'est tout. Un bon Bescherelle et un bon Bled font très bien l'affaire. Il est hors de question de cautionner la fainéantise et ce, quelle que soit l'époque de jadis, maintenant ou après. Les élèves n'ont aucune excuse en la matière, surtout que les supports pédagogiques se sont diversifiés jusqu'à même leur mâcher le travail.

Cela empêche qui d'apprendre la diététique et l'orthographe en même temps ? C'est quelque chose qui est impossible ?

On n'est plus au XIX° siècle, on n'est plus dans les années 50, on est au XXI° siècle. Le plaisir d'apprendre à l'école c'est aussi acquérir un savoir du XXI° siècle utile au XXI° siècle et non pas des trucs qui date du temps des dinosaures !


Toujours ce leitmotiv des époques, qui n'a aucune pertinence. Savoir maîtriser la langue française n'est pas qu'utile, mais doit être un devoir citoyen, que ce soit au début du siècle dernier ou maintenant.

Alors oui comparer deux enseignements ne doit pas se limiter à la maîtrise du Français. Il faut aussi comparer le savoir en matière de maths, de physique, de chimie, de biologie, de géographie, d'informatique, de sciences naturelles, de langues étrangères etc.... Et là il n'y a palus photo tous les bacheliers du passé se ramasseraient aujourd'hui. Alors peut on dire que le niveau baisse : Bien sur que non il change c'est tout ! Car le monde change.

Le niveau a changé en baissant. Si tu ne veux pas le reconnaître, cela signifie que tes propos sont de la pure mauvaise foi et c'est refuser de voir la réalité en face. La réalité est belle en effet : jeux vidéos à gogo et télé réalités et l'univers de l'hyperconsommation, avec même la télévision dans la chambre ! Ce sont ces raisons qui les amènent à beaucoup moins bosser justement.

Le programme de mathématiques en terminale scientifique a plus que baissé par exemple : une partie du programme a été supprimée sans être remplacée par autre chose. Par exemple, lorsque je passais le bac scientifique, il y avait beaucoup de géométrie alors qu'aujourd'hui il n'y en a presque plus. Eh oui, les élèves perdaient trop de points, alors le programme est simplifié. Et je ne parle pas au niveau des notations car les instructions sont justement de ne pas pénaliser les élèves qui ont des soucis en orthographe, et même pour des QCM, même s'ils se trompent, il y a plein de perches de tendues.

Il n'y a que des personnes heureusement rares qui tiennent des propos comme les tiens pour ne pas reconnaître que le niveau a plus que baissé.

Je suis d'avis que le système scolaire doit évoluer pour s'adapter à la réalité d'aujourd'hui. C'est pour cela que terminer son cursus scolaire par la préparation d'un diplôme en alternance avec une pratique professionnelle ou terminer son cursus scolaire par une formation qualifiante me semble cohérent. Il a souvent été reproché que les jeunes savent trop de choses théoriques mais sont infichus d'avoir le côté concret ou pratique des choses, parce que le système scolaire ne les prépare pas bien pour s'insérer dans la vie professionnelle.

Cependant, il y a 5 ans d'école primaire, puis 4 ans de collège et le cumul des heures de français doit largement permettre d'aborder toutes les difficultés de la langue française.

Je pense justement que la vidéo du bonheur d'apprendre est explicite : si les professeurs changent leur façon de procéder pour enseigner, ils pourront obtenir de très bons résultats chez leurs élèves.

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le bonheur d'apprendre Empty Re: Le bonheur d'apprendre

Message par troubaadour le Jeu 28 Fév 2013 - 15:39

Matoll a écrit:Ceci fait partie de la langue française, et il n'y a aucune raison de simplifier quoi que ce soit. Si l'orthographe n'a aucune importance pour toi, cela signifie tout simplement que la France, tu t'en fiches. C'est surtout l'héritage de notre langue si complexe en effet qui en fait toute sa beauté.
Mais non il n'y a aucune beauté dans la complexité. la langue française a déjà beaucoup évoluée.... Aujourd'hui tu serais à la peine de comprendre un texte de Charlemagne ou François premier... Rien que lire Rabelais il faut s'accrocher.

A croire que nos ancêtres avaient l'esprit plus ouvert et qu'ils avaient compris qu'une langue doit vivre et s'adapter à l'usage que les gens en font. Et non vouloir l'imposer, comme tu le fais, comme un dogme immuable et sacré !


La conjugaison ou l'usage de l'orthographe, ça s'apprend, c'est tout. Un bon Bescherelle et un bon Bled font très bien l'affaire.
. Sur c'est vachement utile de savoir conjuguer le verbe vaincre au plus que parfait du subjonctif... il faut passer des heures à l'apprendre.. c'est impératif... c'est primordiale même.... d’ailleurs on juge la qualité d'un élève à savoir conjuguer le verbe vaincre sous toutes ses formes...
Il est hors de question de cautionner la fainéantise et ce, quelle que soit l'époque de jadis maintenant ou après.
Pour moi faire apprendre la conjugaison du verbe vaincre au plus-que-parfait du subjonctif est de la stupidité ! rien à voir avec une quelconque fainéantise. (sauf bien sur en cas de volonté de culture personnelle et curiosité intellectuelle... mais là cela relève du choix personnel et c'est tout à fait respectable.)


Cela empêche qui d'apprendre la diététique et l'orthographe en même temps ? C'est quelque chose qui est impossible ?
Déjà en moyenne les élèves passent 30 heures par semaine sur les bancs de l'école pendant 15 ans.... et on trouve (certains, principalement les nostalgiques du passé) qu'ils sont nuls.
Ou alors peut être faudrait il arrêter de leur apprendre la physique et la biologie afin qu'ils aient plus de temps pour maîtriser la conjugaison du plus-que-parfait du subjonctif.
C'et une option que je ne partage pas.


Toujours ce leitmotiv des époques, qui n'a aucune pertinence. Savoir maîtriser la langue française n'est pas qu'utile, mais doit être un devoir citoyen, que ce soit au début du siècle dernier ou maintenant.
Sauf que tu oublies que le citoyen du siècle dernier ne parlait pas la même langue que le citoyen de ce siècle.... une langue doit évoluer avec les gens qui l’emploient. c'est un outil. un moyen de communication non un but et encore moins un devoir.


Le niveau a changé en baissant. La réalité est belle en effet : jeux vidéos à gogo et télé réalités et l'univers de l'hyperconsommation, avec même la télévision dans la chambre ! Ce sont ces raisons qui les amènent à beaucoup moins bosser justement.
Et aujourd'hui 80% de la population a son bac en jouant aux jeux vidéos alors qu'avant seul 5 % l'avait et 95% passait ses journées aux champs ou à l'usine en restant toute leur vie complètement analphabète et inculte.

On peut critiquer la société moderne des jeux videos et suconsommation mais moi je la préfère à celle d'il y a un siècle du travail aux champs et à l'usine à partir de 8 ans !

Tu crois que le niveau baisse c'est parce que tu t’intéresses uniquement à ce qui a changé, disparu et jamais aux nouveautés. Si tu t’intéresse à la globalité de l'enseignement tu verras que ni le niveau baisse ni il augmente mais qu'il il change tout simplement.

On apprend aujourd'hui des choses que l'on apprenait pas avant, et l'on n'apprend plus des choses que l'on apprenait avant et qui sont devenues inutiles. Et heureusement ! Heureusement que l'enseignement évolue et s'adapte au monde, à la société. Sinon cela voudrait dire qu'il n'y a plus de transmissions de connaissance !


Le programme de mathématiques en terminale scientifique a plus que baissé par exemple : une partie du programme a été supprimée sans être remplacée par autre chose.

Mais si cela a été remplacé par une autre... .
Il a donc changé ! non baissé. Vu qu'il y a des nouvelles choses que tu n'apprenais pas
Par exemple, lorsque je passais le bac scientifique, il y avait beaucoup de géométrie alors qu'aujourd'hui il n'y en a presque plus. Eh oui, les élèves perdaient trop de points, alors le programme est simplifié.
Oui mais il y a d'autres matières qui sont mieux étudiées et plus approfondies. Je sors d'une réunion pour une prepa math sup pour un de mes enfant. La question a été posé aux prof de maths. Effectivement ils vont devoir passer plus de temps sur la géométrie mais moins sur d'autres matières (je ne me souvient plus quel point du programme) plus enseignées en terminal S ce qui fait que cela ne va pas poser de problème car tout va très bien s'équilibrer entre le plus enseigné et le moins enseigné. Il a même conclue que les élèves en Terminal S avait toujours le même volume d'heure de math (voir plus avec les options) et donc que le volume enseigné était le même. seul le contenu changeait. (+ d'un coté, moins de l'autre)

Il faut arrêter avec changement = baisse car changement = adaptation aux nouveaux besoins.

On ne peut pas comparer l'enseignement dans le temps; Il évolue trop, change trop.
Fait passer la physique à un bachelier du XIX° siècle il ne saura pas le faire. Fait conjuguer le verbe vaincre au plus que parfait du subjonctif à un bachelier du XXI° siècle il ne saura pas le faire non plus.
troubaadour
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum