Sagesse du pluvian

Page 9 sur 40 Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 24 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un héros de notre enfance

Message par Cochonfucius le Ven 22 Juil 2011 - 11:14



Allons-y, dit le chat en enfilant ses bottes.
Vers le château de l'ogre il marche d'un bon pas,
Ayant fait le meunier marquis de Carabas,
Il garde cependant plus d'un tour dans sa hotte.

A la ruse de l'ogre, un instant, il se frotte,
L'ogre l'effraie un peu, mais ça ne dure pas,
L'ogre devient souris dont il fait un repas.
Or, le fils du meunier avec le roi fricote :

Le roi n'a pas de fils, donc il lui faut un gendre,
Le félin y pourvoit, pas de quoi nous surprendre,
Ce chat machiavélique a fait ce qu'il faut pour.

A la mort du vieux roi, c'est le meunier qui règne,
Ça reste un brave gars, peu de sujets le craignent,
Mais ils craignent les chats comploteurs de la cour.


avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23440
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sagesse du pluvian

Message par selene le Sam 23 Juil 2011 - 3:29

c'est vraiment beau tout ça cochonfucius, t'es vraiment un maitre !

selene
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 167
Date d'inscription : 04/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sagesse du pluvian

Message par Cochonfucius le Sam 23 Juil 2011 - 15:48

Je ne sais pas.

Certains jours, je préfère écrire des histoires stupides pour faire rire le fils de mon neveu.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23440
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Une infinité de mathématiciens assoiffés

Message par Cochonfucius le Jeu 28 Juil 2011 - 11:48



Un mathématicien, s'adressant au serveur :
"Il me faut une pinte". "OK, pas de problème".
La seconde d'après, il en vient un deuxième.
"Demi-pinte pour moi", dit cet autre penseur,

Puis une infinité de matheux, fiers suiveurs :
Pour l'un, un quart de pinte, et pour l'autre, un huitième,
Les suivants, un seizième et un trente-deuxième,
Un sur deux puissance "n" pour chacun des buveurs.

Lecteur, si tu devais servir, un de ces soirs
Pareille infinité de clients trop rasoirs,
Saurais-tu bien gérer cette étrange contrainte?

Le serveur, en tous cas, ne s'est pas démonté.
"Messieurs, leur a-t-il dit, vous pouvez recompter",
Et sur le long comptoir, il a posé deux pintes.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23440
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Et si...

Message par Cochonfucius le Dim 28 Aoû 2011 - 10:58

Et si des cauchemars surviennent au matin,
Fais-leur un bon accueil, ils sont là pour t'instruire.
Ils ne possèdent pas le pouvoir de te nuire.
Rendors-toi calmement dans tes draps de satin.

Des poètes savants l'ont écrit en latin :
Dans un cerveau nocturne on peut voir s'introduire
Des monstres fabuleux, menaçant de détruire
L'esprit désemparé que leur fureur atteint ;

Certes, ton âme tremble aux éclats de leur voix,
Et leur brûlant regard t'éveilla mainte fois,
La sueur inondant tes oreillers de plume.

Mais l'esprit les absorbe, ainsi qu'un océan,
Et dans sa profondeur dissout leur corps géant
Dont il ne restera qu'imperceptible écume.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23440
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sagesse du pluvian

Message par ElBilqîs le Mar 30 Aoû 2011 - 10:11

S'il fallait se nourrir de tous nos cauchemars
Qui sait combien de temps tiendrions nous le coup?
Peut-être serions nous maigres comme coucou
Ou bien transformés en bonshommes rondouillards?

Mieux vaut les oublier, sans paraître froussards
Se lever du bon pied, laisser aux marabouts
Le soin de s'occuper de ce vieux loup-garou
Qui vient nous réveiller à minuit moins le quart.


Alors nous conviendrons que nous sommes témoins
Soit d'une escroquerie, soit d'un être divin
Si après leur passage nous revient le sommeil.

Et nos rêves seront désormais fantastiques
Peuplés de vieux crapauds joufflus et romantiques
Transformés en beaux princes attendant notre éveil...

Myrrha-El 29/08/2011
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sagesse du pluvian

Message par Cochonfucius le Mar 30 Aoû 2011 - 10:49

Merci pour cette ingénieuse reprise.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23440
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

La vie est une tartine

Message par Cochonfucius le Dim 11 Sep 2011 - 15:14





Lorsque j'étais marmot, j'aimais la confiture ;
J'aimais la quantité plus que la qualité,
Je pensais que c'était très bon pour ma santé.
Puis-je me pardonner cette désinvolture ?

Or, le sucre et les fruits viennent de la nature,
Et le fruit est ce dont Dieu a voulu tenter
Le couple dont, je crois, vient notre parenté ;
Par quoi l'on voit que Dieu commet des forfaitures.

Car, s'il eût tenté Eve avec de la moutarde,
Elle eût put réfuter la logique bâtarde
Dont le méchant serpent farcissait son propos.

Ainsi n'aurions besoin de nulle friandise
Et pourrions subsister sans nulle gourmandise,
Ayant notre désir, pour toujours, en repos.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23440
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sagesse du pluvian

Message par _Bib le Dim 11 Sep 2011 - 18:49

Curare déconfite regarda la queue en tire bouchon de Cochonfucius et eut cette pensée enrubannée :
'Qu'elle est jolie!'

_Bib
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 20/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sagesse du pluvian

Message par Cochonfucius le Lun 12 Sep 2011 - 10:55

(Vue de loin).
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23440
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sagesse du pluvian

Message par Invité le Lun 12 Sep 2011 - 22:13

Cochonfucius a écrit:
Dit c'est toi qui l'as fait? Elle a l'air MIAMMMM!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sagesse du pluvian

Message par Invité le Lun 12 Sep 2011 - 22:15

Cochonfucius a écrit:

Allons-y, dit le chat en enfilant ses bottes.
Vers le château de l'ogre il marche d'un bon pas,
Ayant fait le meunier marquis de Carabas,
Il garde cependant plus d'un tour dans sa hotte.

A la ruse de l'ogre, un instant, il se frotte,
L'ogre l'effraie un peu, mais ça ne dure pas,
L'ogre devient souris dont il fait un repas.
Or, le fils du meunier avec le roi fricote :

Le roi n'a pas de fils, donc il lui faut un gendre,
Le félin y pourvoit, pas de quoi nous surprendre,
Ce chat machiavélique a fait ce qu'il faut pour.

A la mort du vieux roi, c'est le meunier qui règne,
Ça reste un brave gars, peu de sujets le craignent,
Mais ils craignent les chats comploteurs de la cour.


J'aime bien tes autres écrits mais celui-ci .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sagesse du pluvian

Message par Cochonfucius le Mer 21 Sep 2011 - 23:22

avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23440
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Dieu est un jeune chat

Message par Cochonfucius le Mer 21 Sep 2011 - 23:23



L'été meurt. Dieu est faible, et toujours ça m'étonne...
Il vit dans son présent, il n'a donc rien appris ;
Dieu est presque invisible à force d'être gris :
Mais j'aime sa façon de rougir les automnes.

Il fait frapper la mer aux falaises bretonnes,
Il fait proliférer le peuple des souris,
Il donne bonne odeur aux fruits qui sont pourris :
Il dort, chaque dimanche, ou alors, il ronronne.

Je ne le laisse pas entrer dans ma maison ;
Il me l'a interdit, quand il fit ma raison.
Et mélanger les deux ne serait rien qui vaille.

Dieu est un jeune chat, plein d'imagination,
Adorant contempler ce monde en perdition
Dont il pense qu'il est la meilleure trouvaille.




avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23440
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sagesse du pluvian

Message par JO le Jeu 22 Sep 2011 - 8:35

Poête, merci de prendre ton luth merci
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22376
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Une majorité

Message par Cochonfucius le Lun 26 Sep 2011 - 13:43



Une majorité de sénateurs gauchistes !
Le monde est aux aguets, la France va changer,
Car nos grands électeurs, au mépris du danger,
Ont commis, à eux tous, ce vote masochiste.

Notre prochain Sénat sera-t-il anarchiste,
Ou sous un drapeau vert, vont-ils tous se ranger ?
Ressusciterez-vous, général Boulanger ?
Va-t-il s'inaugurer un parti fétichiste ?

Or, la Haute Assemblée a toute ma confiance,
Je ne saurais, du haut de mon insignifiance,
Analyser sa marche et son évolution.

Ils peuvent devenir un club de centre gauche,
Cela ne va point les plonger dans la débauche,
Ni les faire avancer vers la révolution.

avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23440
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Univers-bulle

Message par Cochonfucius le Lun 3 Oct 2011 - 11:12



Nul ne peut le coincer dans les mots d'un sonnet,
Chose que nul n'aurait, d'ailleurs, l'idée de faire,
Mais l'univers, sans doute, est pris dans une sphère,
Comme si le cosmos à des jeux s'adonnait,

Comme si une bulle en l'air se promenait,
Evitant qu'avec elle obstacle n'interfère,
Allant sans intention, sans stress et sans affaire,
Visiteur familier que nul ne reconnaît.

La bulle éclate et meurt aussitôt qu'on la point,
Elle vit dans l'instant, et ne perdure point,
Cette fragilité provient de sa structure.

Il nous faut l'accepter. La bulle n'a qu'un temps,
Et le grand univers, un peu plus résistant,
Doit disparaître aussi, et toute créature.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23440
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Effet-bulle

Message par ElBilqîs le Lun 3 Oct 2011 - 23:59

Tu souffles sur les mots comme moi sur les bulles
Aussitôt la magie d'un sonnet apparaît
L'univers reconstruit en un tableau abstrait
Grossit ou se réduit à un point minuscule.

Le cosmos a pour toi un attrait majuscule
Tu connais ses désirs, tu connais ses secrets
Si tu pouvais le faire, ce serait sans regret
Que tu déchiffrerais ses moindres particules.

Réduisant les planètes à de petites boules
Tu les entasserais jusqu'à ce qu'elles s'écroulent
Provoquant la panique dans l'espace existant.

Qui sait si dans nos rêves d'un monde merveilleux
Les sphères habitées ne sont pas la banlieue
Du paradis perdu il y a bien longtemps.

Myrrha-El 03/10/2011
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sagesse du pluvian

Message par Cochonfucius le Mer 5 Oct 2011 - 12:35

Merci pour cette habile reprise.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23440
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Escargot sur une vitre

Message par Cochonfucius le Dim 9 Oct 2011 - 10:01


* * *

Escargot sur ma fenêtre,
Tu traverses le ciel gris,
Lent comme le sont les maîtres :
Les jardins te l'ont appris.

Quand je puis me le permettre,
J'aime paresser ainsi,
Tout au lendemain remettre,
Et cette écriture aussi ;

Or, que nul ne s'en offusque,
Je ne suis pas ce mollusque,
Mais un poète voulant

Traverser avec aisance
Un îlot de transparence,
Comme un escargot volant.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23440
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Conseils d'un inconnu

Message par Cochonfucius le Mar 11 Oct 2011 - 10:03



* * *

N'écris pas trop limpide, écris comme un vivant.
Trouble soit ta chanson, puisque la vie est telle.
Sache surtout que nulle amour n'est éternelle,
Même si ton surmoi trouve ça décevant,

La vie est un enfer. D'accord, c'est énervant.
Elle n'est, pour autant, chaque jour si cruelle ;
L'horreur de certains soirs est une horreur partielle.
Nous voyons le poète, en de tels cas, trouvant

Dans ces sursauts d'espoir, matière à narration,
Mais le malheur aussi est une inspiration.
N'écris pas que la vie est toujours infernale,

Ce n'est pas ta mission. Montre, dans le lointain,
Comment prend consistance un bonheur incertain
Fait de douce lumière et de saveurs banales.


avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23440
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

un an après

Message par Cochonfucius le Jeu 27 Oct 2011 - 10:14



* * *

Un an vient de passer, bref comme une semaine.
Le temps n'est qu'illusion, disent les physiciens,
Moquant le « temps réel » des informaticiens ;
Année après année les mêmes jours ramène.

Sur les bords de ce lac où nul ne se promène,
Tu n'entendras chanter nul oiseau musicien :
Les a chassés de là un mauvais magicien
Qui décourage aussi toute présence humaine.

Ni ondine dans l'eau, ni licorne au bocage ;
Pas un centaure en marche au frais, sous les ombrages,
Pas de troll sous la feuille et pas même, un lutin.

Paysage embelli de ces mêmes absences,
Comme est noble l'hiver, comme est grand le silence,
Comme l'indiscernable est beau, dans le lointain.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23440
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Quelques vieux bouquins au fond d'un grenier

Message par Cochonfucius le Jeu 27 Oct 2011 - 10:15



* * *

Au poussiéreux grenier, ce soir, je suis monté,
Cela fait sursauter une araignée rêveuse...
Ah ! Tant de vieux cartons de lettres d'amoureuses,
Je ne méritais pas tous ces flots de bonté.

Au grenier silencieux, le temps s'est arrêté.
J'ai ressenti en moi cette douleur charmeuse.
Même si la torpeur du lieu est endormeuse,
Il s'en exhale aussi comme un parfum d'été.

Ainsi que l'eau sur moi glissent les ans qui passent,
Je fais la même chose, et jamais ne m'en lasse :
On aime reproduire un geste familier.

L'harmonie, je n'y puis parvenir en ce monde,
Car j'en suis détourné, seconde après seconde,
Par mes livres offrant leurs pages, par milliers.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23440
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Hommage à Daniil Harms

Message par Cochonfucius le Ven 28 Oct 2011 - 18:20



* * *

Les tables de la loi (du moins, je le suppose)
Imperceptiblement vinrent dans mon studio.
J'ai mentionné cela dans ma chronique en prose,
Je vais en reparler, même si c'est idiot.

J'ai tenté de capter les lois sur ma radio,
Ou dans un recueil qui de sonnets se compose,
Ou encore, au moyen d'un logiciel audio,
Mais j'ai peur que cela, peut-être, n'indispose

Le grand législateur qui jadis les a faites.
Puis le rhinocéros, une bien sale bête,
A surgi de l'armoire en m'écrasant sous lui.

Je n'ai pas pris cela pour signe de déroute ;
J'ai simplement gravé d'autres lois pour la route,
Celles d'avant étant périmées à minuit.

avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23440
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Grasse matinée

Message par Cochonfucius le Dim 30 Oct 2011 - 10:30



Quand je suis dans mon lit, sur le point d'en sortir,
(D'y rester si longtemps ma conscience me blâme),
Contre un restant de rêve on me voit me blottir
Comme un naufragé dans une barque sans rames.

Ah, du temps, j'en ai eu bien assez pour dormir,
Mais c'est au fond du lit que se complaît mon âme;
La raison de cela, puis-je la définir ?
En dehors de mes draps, peu de choses m'enflamment.

Soyez donc indulgents pour cet aveu sincère,
Plus qu'arbre de plein air, je suis un fruit de serre;
D'un monde en vase clos j'apprécie les parfums.

Mais la chambre à présent s'anime et s'ensoleille,
Il n'est plus temps qu'un corps là-dedans s'ensommeille,
Le chat, par la fenêtre, annonce qu'il a faim.

avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23440
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 40 Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 24 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum