La méchanceté

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La méchanceté

Message par Lila le Jeu 19 Mai 2011 - 11:54

Bernard, en as-tu connu personnellement ? Si oui, sais tu s'ils avaient des raisons d'être devenu méchants ? O es-tu sur qu'ils n'en n'avaient pas ?

Oui les gênes incitent à être plus doux, plus vif, plus "réservé", plus "soupe au lait", etc. Ils déterminent notre tempérament de base, notre vitalité, notre profil psychologique, mais qu'est ce qui permettrait d'affirmer qu'ils déterminent les actes méchants ?

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La méchanceté

Message par Tibouc le Jeu 19 Mai 2011 - 12:01

Opaline a écrit:On ne peut pas dire que tous les méchants sont malheureux,
Il y a des méchants conscients et heureux de l'être !

Il nous faut user de notre discernement pour les comprendre !
Justement non. Je n'ai jamais recontré personne revendiquant fièrement être méchant (à part dans les films de Dysney).
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Age : 28
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La méchanceté

Message par Opaline le Jeu 19 Mai 2011 - 13:10

Tibouc a écrit:
Opaline a écrit:On ne peut pas dire que tous les méchants sont malheureux,
Il y a des méchants conscients et heureux de l'être !
Il nous faut user de notre discernement pour les comprendre !
Justement non. Je n'ai jamais recontré personne revendiquant fièrement être méchant (à part dans les films de Dysney).

Ne dis pas"justement non" , j'en ai rencontré !
Et pourtant je ne sors pas d'un film de Disney ! lol!

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La méchanceté

Message par Invité le Jeu 19 Mai 2011 - 16:33

Bernard peux-tu nous en dire plus sur ces personnes qui naissent méchante et qui ne le deviennent pas.
Opaline plus de détail sur les personnes méchantes qui sont fières de l'être! Un petit témoignage serait le bienvenue si tu le veux bien! Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La méchanceté

Message par JO le Jeu 19 Mai 2011 - 17:18

je crois que nul n'est méchant , par suite d'une décision de l'être. On devient méchant, parfois, aigri par des épreuves . Mais les plus méchants ne sont jamais les plus malheureux .Il doit y avoir une hypertrophie de l'ego, dans la méchanceté. Mais jouir du mal qu'on fait, c'est pathologique .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La méchanceté

Message par _zakari le Jeu 19 Mai 2011 - 18:31

jo
Mais jouir du mal qu'on fait, c'est pathologique .

bah , ce n'est que la ressemblance avec ce qui nous anime

_zakari
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 1437
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La méchanceté

Message par JO le Ven 20 Mai 2011 - 11:33

on appelle ça la perversion
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La méchanceté

Message par _zakari le Ven 20 Mai 2011 - 14:39

JO a écrit:on appelle ça la perversion
bien sur , mais de notre image
ailleurs j'appelle cela l'hérésie et ailleurs le blasphème et ailleurs l'impermanence
et toi "c'est encore de la croyance, à l'envers"
Tu semble commencer a voir ta propre ambivalence , ce n'est pas un mal

Faut passer par cette lecture de soi , d'ailleurs pour moult raisons tu a changé d'avatar , mais n'est ce pas une perversion , que de dire ; sous tes différente facettes ?
Et pourquoi n'aurait tu que 500 facettes alors que j'en aurais 1000
Et puis ailleurs tu me dira que tu fait partie d'un tout en quête de notre unité

_zakari
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 1437
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La méchanceté

Message par Imala le Ven 20 Mai 2011 - 19:04

Lila a écrit:MÉCHANCETÉ, subst. fém.
A. − Caractère, comportement d'une personne méchante, encline à faire du mal à autrui.
MÉCHANT
Vx ou littér. Méchante langue. Personne médisante.
lien


A votre avis, comment en arrive-t-on à devenir méchant ?

Je ressens derrière ce comportement différentes sortes de souffrance
- jalousie
- frustration
- sentiment d'impuissance, qu'on compense par des attaques
- désir de nuire aux autres pour prendre une forme de pouvoir ou se sentir supérieur
- réaction inconsciente, reproduction d'un comportement qui nous aurait fait souffrir antérieurement

Connaissez vous des personnes méchantes dans votre entourage ? dubitatif
J'ai déjà été confrontée à la méchanceté, comme tout le monde, mais en général, il est possible de repérer la souffrance qu'il y a derrière, et donc de l'annuler, ou en tous cas de ne pas se sentir atteint par elle. Ma réaction est donc de la compassion.

... C'est drôle, je tombe sur ce fil alors que depuis quelques jours, je me fais régulièrement cette réflexion, (sans toutefois vouloir y croire vraiment) : tu deviens méchante... essayant d'y trouver une raison.

La jalousie ?
Je ne suis pas jalouse
La frustration ?
Certainement. D'une certaine façon.

(Bon, ceux que les confidences rendent mal à l'aise, passez votre chemin !)

Frustrée, disais-je donc. Par le manque de "souffle", par le manque d'envergure de ma vie. Mais c'est entièrement de ma faute, je le sais, et je ne crois pas qu’elle me pousse à être méchante lorsque je le suis.

Sentiment d'impuissance ?
Oui. Absolument. Et impossible de lutter contre.
Je suis littéralement impuissante à lutter contre l'impuissance dans ma vie. Parce que ce qui la sous-tend, c'est ce genre de pensées : à quoi bon ? De toute façon c’est foutu de chez Foutu.
Et si on a la bonne idée de me répondre : tu te manipules toute seule, là ! J’aurai tendance à dire : mais oui, tu as complètement raison !
Alors régulièrement, je prends de bonnes résolutions, et puis… et puis je me regarde dans la glace, et je tourne en dérision celle qui a pris de bonnes résolutions, et l’une et l’autre on sait bien que quoi qu’on fasse, on est piégées, parce que ni l’une ni l’autre ne sait qui joue, et qui ne joue pas. admiration

Alors, sentiment d’impuissance oui, mais il ne me porte pas à compenser par des attaques. En fait, je n’attaque pas. Je me ferme. Je deviens dure.

Par contre, je n’ai aucun désir de nuire aux autres.

Prendre le pouvoir ? Mais je sais tellement bien que ce n’est pas en mon pouvoir !

Me sentir supérieure ? Ah ! ça oui, quand ça arrive, j’aime bien. Twisted Evil
Pendant un temps, et puis arrive toujours le moment où je ne suis pas dupe. Je sais bien qu’il n’y a rien de supérieur en moi. Mais bon, j’aimerais bien. Etre supérieure, je veux dire.

Aaarrggghhh ! Que c’est moche ! diable au fouet

Reproduction d’un comportement qui m’aurait fait souffrir ?...

Finalement, quel comportement ? Suis-je vraiment méchante ?

Indifférente serait un meilleur mot.
Je deviens indifférente, et dure aussi. Et indifférente à cette dureté.
Enfin... pas totalement, sinon je ne serais pas en train d’en parler ici.

*** ***

Oui, j’ai déjà été confrontée à la méchanceté, et bizarrement ça me fait toujours le même effet : je tombe des nues !

Personnellement, je crois que la méchanceté, la méchanceté grand M, la vraie, est gratuite.
En soi, elle n’a rien de pathologique. Elle n’a besoin d’aucun alibi.
Juste des boucs-émissaires.
Et tout aussi personnellement, je ne ressens pas la moindre compassion pour quelqu’un de méchant, juste une envie de fuir.

Je pense que l’inintelligence (mis à part celui dans l’art de faire du mal), la bêtise, le manque d’empathie préside à la méchanceté.

Kisaragi Saemon
Dites ce que vous pensez de ceci :

Méchanceté court,
Un homme accélère devant, la dépasse, court devant Méchanceté (fuite)
Il court toute la terre (ou toute la piste) et rattrape Méchanceté, se trouve à nouveau face à elle.

Méchanceté court,
Un homme court à ses côtés,
Il sympathise avec elle,
Et quand ils sont amis, si l'homme freine le pas, Méchanceté freine le pas.

Pour faire sans, il faut avoir fait avec.
Et si on ne peut faire sans, alors autant danser avec.

J’adore !
Et je me fais cette réflexion : c’est donc inévitable.

*** ***

Eh bien, je peux répondre à ma question maintenant : suis-je méchante ?

Fondamentalement, non. Je ne le suis pas. Mais il m’arrive de l’être.

Merci Lila. Tu as été mon psy de service aujourd’hui.

Imala
avatar
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La méchanceté

Message par Lila le Ven 20 Mai 2011 - 19:13

merci aussi de partager ces réflexions.
J'ai aussi pas mal réfléchi et appris sur ce fil.

Il y a différentes formes de méchanceté qui n'en sont pas: quand on est aigri, frustré...

J'espère que tu trouveras des choses à faire qui te passionnent dans la vie ! C'est cela qui fait toute la différence: une passion.

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La méchanceté

Message par _zakari le Ven 20 Mai 2011 - 19:28

C'est cela qui fait toute la différence: une passion.
Ce qui est amusant s'est l'invitation de democrite dans sa pyramide hier avec sa théorie des fluides comme passion , mais tu n'a pas suivi

http://www.forum-metaphysique.com/t7209-la-pyramide-de-kheops-nouvelle-theorie

_zakari
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 1437
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La méchanceté

Message par Lila le Ven 20 Mai 2011 - 19:42

ben tu sais, j'ai "mes" passions, pourquoi devrais-je prendre toutes celles de autres en plus ? dubitatif
Ca me paraît difficile Wink

Tu cherches quoi, au juste, avec ce genre de réflexion, qui n'apporte rien au débat, et qui le "personnalise" inutilement ?

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La méchanceté

Message par _zakari le Ven 20 Mai 2011 - 19:58

Tu cherches quoi, au juste, avec ce genre de réflexion, qui n'apporte rien au débat, et qui le "personnalise" inutilement ?
bizarre que je dois toujours justifier des retournements qui ramènent a la synthèse douteuse ou perplexe de ma lecture du texte

tu n'y voit pas deux ambivalences contradictoire d'autant plus que démocrite a relevé 4 fois le mot passion
la synthèse
l'invitation dans sa pyramide qui est sa passion , mais tu n'a pas suivi
et
Lila
C'est cela qui fait toute la différence: une passion.

donc votre différence est passionnel et douteuse
Et pense tu que je n'apporte vraiment rien au débat et que je le personnalise ?




Dernière édition par zakari le Ven 20 Mai 2011 - 20:07, édité 1 fois

_zakari
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 1437
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La méchanceté

Message par Lila le Ven 20 Mai 2011 - 20:04

je ne comprends rien, sorry
Je répondais juste à Imala qui semble manquer d'une passion pour se centrer, et mettre "de l'essence dans son moteur" Wink Une vie sans passion est "morte".

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La méchanceté

Message par _zakari le Ven 20 Mai 2011 - 20:11

Une vie sans passion est "morte".
oui et non
La passion est égocentrique ou héliocentrique

Mais sur le fond elle est sans importance et d'ailleurs elle t'absorbe au point d'être absente

_zakari
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 1437
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La méchanceté

Message par bernard1933 le Ven 20 Mai 2011 - 23:03

Eh oui, je maintiens qu' on naît avec des dispositions à être gentil ou méchant . Je crois que ça s' appelle le tempérament . Mais attention, le mal n' est pas inexorable et l'éducation est là pour corriger la trajectoire . Et je suis tout à fait opposé à un fichage quelconque dans les premières années de la vie, comme l' avaient prévu quelques tordus. Un exemple : nous étions 3 frères et soeurs . J' étais sage comme une image sainte ( jusqu'au jour où ma Jeannette a joué au démon avec moi...) ; mon frère aîné "coursait" les poules ( à plumes ) avec un bâton pour les assommer... Après, ça s' est arrangé ! Nous avons eu la même éducation . Mon autre frère aussi " n' en loupait pas une " !
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La méchanceté

Message par Lila le Sam 21 Mai 2011 - 6:47

zakari a écrit:
Une vie sans passion est "morte".
oui et non
La passion est égocentrique ou héliocentrique
Mais sur le fond elle est sans importance et d'ailleurs elle t'absorbe au point d'être absente
"il vaut mieux se perdre dans sa passion que de perdre sa passion" (St Augustin)
Je pense qu'on se rejoint Wink
Il ne faut pas se passionner pour n'importe quoi...

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La méchanceté

Message par Lila le Sam 21 Mai 2011 - 7:03

bernard1933 a écrit:Eh oui, je maintiens qu' on naît avec des dispositions à être gentil ou méchant . Je crois que ça s' appelle le tempérament .
Parles en à un psychologe.
Aucune classification des tempéraments n'inclut la méchanceté, ou le mensonge, etc...
Aucune.

Voici un exemple de classification, celle de Senne, qui date d'il y a moins de 100 ans.

En résumé, les tempéraments sont caractérisés par
- primaires et secondaires
- actifs et non actifs
- émotifs et non émotifs
Cela fait 6 possibilités, et les 8 combinaisons (donc 8 profils). Par exemple tu as le EAP (émotif, actif, primaire) qui donnera le type "colérique", qui aura toute une série de caractéristiques, mais aucune ne concerne la méchanceté. Les individus ne sont évidemment jamais de type "pur", ils sont toujours entre 2 ou 3 "types", mais cela aide beaucoup à comprendre les réactions.
Il y a plein d'autres divisions des tempéraments, mais je serais étonnée qu'il y en ait une seule sérieuse qui parle de méchanceté, ou de mensonge, par exemple.

Tu donnes l'exemple de ton frère, était-ce vraiment de la méchanceté (le désir conscient de faire souffrir l'autre ?). Comment peux-tu être sûr qu'il n'aurait pas vécu un, ou des événements dans les premières minutes de sa vie, ou les premiers mois, qui l'ont conditionné à développer cette agressivité ? N'était-il pas simplement inconscient du mal qu'il causait ?

Lien pour en savoir plus

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La méchanceté

Message par Edica le Lun 23 Mai 2011 - 18:19

bernard1933 a écrit:Il y a des enfants qui naissent méchants . Ils prendront plaisir à taper sur le chat ou les poules, ou à voir le canard sans tête courir dans la cour ou le cochon qui gueule quand on l' égorge...Je ne les condamne pas,
c'est dans leurs gènes . Puis il y a l' éducation, la morale, puis la vie...Le brave soldat peut devenir un tueur qui jouit...Et je ne le condamne pas; c' est son logiciel qu' il faudrait modifier...
On parle d' un tempérament calme, d' un caractère avenant; on dit aussi de quelqu'un qu'il est agressif de nature, coléreux, vicieux...Si on cherche un peu dans son origine ou son existence, on trouve assez facilement la réponse .

annonce haut N'importe quoi!
Encore une fois il n'y a pas de gène de méchanceté. Mais enfin faut arrêter avec ces bêtises du siècle dernier! Et pi quoi encore, on ressort le bûcher aussi?!

un enfant naît avec un patrimoine (et oui déjà) émotionnel qui se sera "fabriqué" dans le ventre de la mère (faut bien un commencement). Il aura ressenti énormément de choses, entendu des voix ou pas, des cris, des pleurs etc...
Ensuite il y la naissance, le lien à la mère, père and Co et tout ça va construire un petit ego. Quand on a affaire à un enfant cruel, violent ou autre on peut se dire qu'il y a un ego qui s'est construit dans le manque d'amour, ou l'insécurité.

Edica
Jeune Padawan

Féminin Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 09/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

La méchanceté

Message par Lila le Mer 5 Oct 2011 - 12:58

Je pense que la méchanceté, l'agressivité etc...sont des signes de faiblesse, de manque de confiance en soi ou de mal-être.
Certaines personnes fonctionnent ainsi pour éviter de souffrir, de se sentir nul, transparent. Dès fois ça leur permet juste d'entrer en contact, car ils ne savent pas faire autrement.
lien

Les méchants sont à plaindre, et si on veut les aider, il ne faut surtout pas prendre leurs injures au sérieux: elles ne révèlent que leur mal-être.

Si on y arrive, cela évite la contagion.

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La méchanceté

Message par JO le Mer 5 Oct 2011 - 14:29

l'ignorance et la bêtise sont les deux mamelles de l'agressivité de première intention . L'agressivité de réaction, de défense, est naturelle et spontanée . Mais il faudrait savoir la proportionner à la force de l'attaque
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La méchanceté

Message par Lila le Mer 5 Oct 2011 - 15:02

le problème, c'est que la violence appelle la violence, donc le mieux est de réagir pacifiquement, surtout dans un forum où l'enjeu n'est pas sérieux, c'est juste... un jeu, sans conséquence sur notre vie. Un bon entraînement pour apprendre à s'en détacher, donc.


Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La méchanceté

Message par JO le Mer 5 Oct 2011 - 15:05

tu parles d'or lol! entrainons-nous donc !ces blessures superficielles cicatrisent , mais pourrissent un climat .Il faut surtout s'en tenir aux idées, sans insulter les personnes .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La méchanceté

Message par JO le Mer 5 Oct 2011 - 17:01

La méchanceté n'est pas volontaire . Personne ne se dit : tiens : je vais être méchan Sûr de son droit, le "méchant " fonce dans le tas . Mais la plupart du temps , il voit le méchant dans l'autre, ce pelé, ce galeux . Du coup, le voilà justifié : il est méchant à bon droit .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

mechanceté

Message par Lila le Lun 7 Nov 2011 - 10:10

Concernant votre discussion sur l'hypocrisie ICI , je trouve qu'il y a une déviation du sens de "hypocrisie" pour arriver à la conclusion "nous sommes tous des hypocrites, à des degrés différents". Je trouve que pour qualifier une attitude d'hypocrite, il faut qu'il y ait volonté consciente de tromper, dans un but précis. Par exemple, une personne aurait une vie honorable et se ferait admirer pour sa vertu, mais cacherait ses vices et les pratiquerait à l'abri des regards. Là il s'agit d'hypocrisie volontaire, la pire de toutes. Une autre qui est tout aussi consciente mais plus défendable est celui qui vit dans un milieu très religieux, serait rejeté s'il ne se montre pas bon pratiquant, et bien qu'ayant perdu la foi, continue à la feindre. Il agit par nécessité sociale, voire par amour pour ses proches à qui il ne veut pas causer de chagrin. Il est dans l'erreur, mais elle est compréhensible, c'est une question de survie (intégration dans un groupe).
Par contre, je serai hypocrite si je me fais passer pour ce que je ne suis pas, en "laissant" croire que j'ai des compétences que je n'ai pas, ou en me vantant de qualités que je n'ai pas.

Mais considérer comme hypocrisie le fait de ne pas dire "tout ce qu'on pense de quelqu'un y compris le négatif" et à mon avis un abus, et sert surtout de prétexte aux personnes méchantes pour justifier leur désir de nuire ou d'exprimer leur antipathie (alors qu'elle est éminemment subjective, il faut donc la "garder pour soi" et ne pas tenter de la communiquer aux autres).
Je suis hypocrite si je dis à quelqu'un que je l'aime et que je l'admire alors que je le méprise ou qu'il me révulse. Je ne suis pas hypocrite si je ne lui montre aucune affection, voire que je lui ai signifié que "je n'ai pas d'atomes crochus" avec elle et que je souhaite juste cohabiter pacifiquement (exemple: un voisin proche). Je ne suis pas hypocrite si je cherche à faire un compliment sincère, par exemple je trouve le chapeau de ma voisine affreux, elle me demande mon avis, je sais qu'elle adore ce chapeau, et je lui dirai qu'il a une couleur qui met admirablement ses yeux en valeur. Si elle me demande si je le trouve beau, je répondrai qu'il n'est pas de mon goût, mais que ce qui est important c'est qu'il lui plaise à elle et qu'elle se sente bien avec. Si elle me demande mon avis pour le porter lors d'un évènement et que je ne le trouve pas approprié, je lui dirai qu'il serait parfait dans d'autres circonstances, mais pas celle là. Je n'aurai menti à aucun moment, je lui aurai dit ce que je pense, je lui aurai évité d'être ridicule dans un groupe, mais sans la blesser inutilement. Ce n'est pas de l'hypocrisie, c'est de la gentillesse.
Je prends l'exemple du chapeau parce qu'on en avait longuement discuté en famille, et cela était ma position: ne pas mentir, mais ne pas blesser.
Un méchant lui aurait dit "c'est une horreur, vous êtes ridicule avec cela, comment peut-on avoir si mauvais goût... mais je vous dis cela pour vous rendre service, hein ! Je suis franc, moi, je dis ce que je pense". Il confond franchise et méchanceté.

-----------------------------------

Les mots employés pour faire mal peuvent causer beaucoup de dégâts chez une personne, rien à voir avec ceux qu'on dit avec affection dans le but de lui ouvrir les yeux sur un comportement erroné: d'ailleurs la personne qui reçoit ces mots "durs" ne s'y trompera pas, et ne "recevra" que les derniers.

texte replacé dans le fil où il avait été posté:
Comme plusieurs l'ont souligné, le pouvoir des mots dépend essentiellement du contexte.
- du contexte culturel qui leur donne une certaine signification
- de l'expérience de la personne qui lui a ajouté une charge émotionnelle
- de la façon de le dire (il est difficile de traduire exactement sa pensée)
- et de la façon dont l'autre le reçoit.
Et cela, en supposant que l'émetteur aussi bien que le récepteur en aient la même compréhension, ce qui est loins d'être toujours le cas.

Là, il y a deux sortes d'attitudes
- celui qui essaie d'abord de comprendre comment l'autre comprend ces mots et les emploiera dans son sens pour se faire comprendre de lui
- celui qui n'essaie pas, et considère que c'est à l'autre de faire l'effort de le comprendre.

Le dialogue consiste à ce que chacun essaie de comprendre l'autre. Quand on voit qu'un mot ne "passe pas" (ce n'est pas toujours évident!), on en discute et le problème est aplani. Il y a volonté de dialogue et de compréhension.
Cette volonté n'est pas toujours ... euh... visible... wistle
Dans le cas contraire, il y a deux monologues, et le gagnant est celui des deux qui essaiera quand même de comprendre l'autre.

L'attitude la plus négative étant d'attribuer sciemment une autre signification à un mot que ce que l'autre a voulu dire, dans le but de modifier son intervention par exemple pour le dévaloriser. C'est ici dans ce forum que j'ai découvert l'existence de cette "technique".

----------------------------
La puissance inconsciente des mots

J'ai déjà évoqué plus haut ce problème, et je vais donner un exemple pour montrer à quel point la signification qu'on donne à un mot peut influencer profondément le comportement de quelqu'un, voire déterminer un trait définitif de son caractère.

Un de mes fils est d'un tempérament extrêmement prudent (trop). Il observe une situation sour toutes ses coutures avant de se lancer dans une action, et cela depuis son plus jeune âge. J'ai réalisé que cela venait d'un mot incompris. Mon père avait été gravement blessé suite à un accident de vélo, et mon fils avait été très impressionné par la vision de son grand père à l'hôpital, le visage bardé de blessures recousue. On le rassurait en disant que Grand-père allait guérir (il avait 5 ou 6 ans).
quelques semaines plus tard, mon père vient nous rendre visite ... à vélo... et en le voyant, je is à mon fils: tu vois, grand père est tout à fait guéri. Il en resté bouche bée, et après quelques minutes de réflexion intense et avoir posé quelques questions, il dit "aaaah, c'est cela, guérir, je croyais que c'était le sang qui coulait".
Voilà comment un mot incompris peut être véritablement traumatisant. Dans son cas, il est resté prudent, mais sans excès.
C'est le boulot d'un psychothérapeute de repérer ces mots.

---------------------------

Je termine la lecture du "miroir de Cassandre" de Bernard Werber. Je n'en conseille pas la lecture, il est plein de longueurs, c'est sûrement un des plus mauvais de cet auteur, mais entre les longueurs il y a parfois des perles, et également dans ses idées. Il y raconte notamment l'histoire (fictive) d'enfants à qui on n'a appris aucun mot avant l'âge de 9 ans, et des conséquences que cela eu sur leur mental, leur intuition, et l'impression qu'ils ont eue quand ils ont découvert les mots. Une réflexion était intéressante: "avant, j'étais tout: le vent, les arbres, ma famille, et chaque mot que j'apprenait me séparait des choses, mettait des barrières et diminuait ma perception de ce sentiment d'unité".
A méditer, éventuellement, et à mettre en regard de la phrase très importante de la Genèse, où Dieu donne à l'homme "le pouvoir de nommer chaque chose".
Le pouvoir, parce que nommer, c'est la première étape de la connaissance, mais aussi la possession, et aussi peut-être, de la séparation et de l'incompréhension, comme très bine exprimé par un intervenant (mais je ne sais plus qui ni où: Tan ou Casimir, je pense).

Il y aura toujours beaucoup de travail pour que le language soit un outil de communication convenable, et il faut avoir conscience qu'il sera toujours et laborieux et très, très limité. Il y aura toujours plein de choses qu'il sera incapable d'exprimer, et il faut accepter ces limites si on veut pouvoir l'utiliser au mieux, comme n'importe quel outil.
--------------------------

Par rapport aux derniers messages concernant le refoulement: c'est bien connu; c'est un des outils du psychothérapeute, mais pour pouvoir utiliser cet outil, il faut voir l'ensemble de la personne et pas seulement des écrits rédigés dans un cadre limité sans connaître son contexte culturel et social. Dans un cas comme un forum de discussion, il y a clairement le risque d'une interprétation biaisée par celui qui lit, et en aucun cas on ne peut tirer des conclusions sur les autres.
Par contre, observer l'interprétation que les autres font en lisant est très révélateur, parce que beaucoup plus spontané...


Dernière édition par Lila le Lun 7 Nov 2011 - 11:36, édité 2 fois (Raison : Réaménagement du post suite à son déplacement ici, pour qu'il soit plus compréhensible.)

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum