Nouvelles technologies : Le cheval de troie de Big brother.

Aller en bas

Nouvelles technologies : Le cheval de troie de Big brother. Empty Nouvelles technologies : Le cheval de troie de Big brother.

Message par troubaadour le Mar 11 Juin 2013 - 13:46

Nous nous savions suivi grâce à nos cartes de crédit.
Localisés avec nos téléphones et smartphones.
Écoutés via la programme échelon des USA
Répertoriés grâce au logiciel Riot.
Même regarder la télé n'est plus privé : Avec votre Box ADSL l'opérateur sait en temps réel ce que vous regardez et donc à quoi vous vous intéressez....
Rien n'est confidentiel rien n'est privé avec les nouvelles technologies.

La liberté d'être anonyme n'existe plus.

o1net - Qu'est ce que Riot ? :
Riot, le moteur de recherche qui espionne votre vie privée en ligne
Vos photos, vos déplacements, vos amis, vos coordonnées… Rien n’échappe à ce moteur de recherche pour les pros de l’espionnage, capable de glaner et analyser des tonnes de données dans les réseaux sociaux. Big Brother vous salue bien.

« Nous allons maintenant suivre les traces de Nick, l’un de nos employés » C’est sur ce ton à la fois simple et décontracté que débute la démonstration vidéo d’un redoutable logiciel de cybersurveillance, baptisé Riot (Rapid Information Overlay Technology) et mis au point par Raytheon, une société américaine spécialisée dans les systèmes de défense. Cette démonstration a été rendue publique par le journal The Guardian, et ce que l’on voit est spectaculaire… et effrayant.
Clairement destiné à l’espionnage, le logiciel Riot est aussi simple à utiliser que le moteur de recherche Google. On rentre un nom et on obtient une liste de résultats, compilée à partir des données récupérées sur les réseaux sociaux (dans ce cas précis: Facebook, Twitter, Gowalla, Foursquare). L’investigateur devant son écran peut ensuite activer toute une série de filtres qui lui permettent de creuser un peu plus loin dans cette masse de données.
Le Big Data au service de la cybersurveillance


Etranger, qui es-tu?

Ainsi, il peut afficher les photos de la personne, les lieux où elle s’est rendue, indiquer la fréquence avec laquelle elle se rend à un endroit, voire même proposer un horaire où l’on aura le plus de chance de la rencontrer là-bas. «Une fois par semaine, Nick se trouve dans la salle de fitness à 6h du matin. C’est peut-être le moment idéal pour l’intercepter ou lui piquer son ordinateur portable », suggère le démonstrateur, avant d’afficher le graphe social de sa cible : ses amis, ses coordonnées, ses lieux préférés, etc.
Evidemment, ce document vidéo ne précise pas comment le logiciel arrive à récupérer toutes données qui, en général, ne sont pas publiquement accessibles. Sur un compte correctement configuré, les photos Facebook sont réservées au cercle d’amis, et idem pour les « check in » sur Foursquare.
Selon The Guardian, Raytheon n’aurait pas commercialisé ce logiciel à ce jour, mais celui-ci ferait partie d’un programme de recherche et développement semi-public dont le but serait la création, aux Etats-Unis, d’un « système de sécurité national » capable d’analyser « des billions d’éléments de données » glanés dans le cyberespace. Ce que les professionnels de l’informatique appellent le « big data ». Un terme bien inoffensif pour une technologie qui peut se révéler sacrément utile pour les gouvernements qui pratiquent la cybersurveillance généralisée. Bienvenu dans un monde meilleur.

lexpress - Obama n’écoute que les étrangers :
Etats-Unis: Obama se défend de tout espionnage des citoyens américains

"Personne n'écoute vos appels", a assuré le président américain ce vendredi soir. C'est sa première réaction depuis le début du scandale sur les collectes massives de données privées par des programmes secrets de la NSA.

Barack Obama a le soutien des élus du Congrès qui ont renouvelé, à de larges majorités, la vaste loi anti-terroriste "Patriot Act" qui existe depuis les attaques du 11-Septembre.
REUTERS/Kevin Lamarque
Promis, juré, les Etats-Unis n'espionnent pas (trop) leurs habitants. C'est le président Barack Obama qui l'affirme, défendant, ce vendredi, la légalité et l'importance des collectes secrètes de données par le renseignement américain.

Réagissant pour la première fois aux révélations successives de la presse sur deux programmes de récoltes de données de la toute puissante Agence nationale de sécurité (NSA), il a assuré à ses compatriotes que seules les communications des étrangers sur Internet étaient espionnées.

Le renseignement ne regarde pas les noms et il n'examine pas le contenu des appels

Ses déclarations visaient à rassurer le public américain, qui soupçonnait l'existence de tels programmes sans avoir jamais pu en examiner ni les détails ni l'ampleur. Le premier programme secret concerne la récolte, depuis 2006, des données d'appels téléphoniques aux Etats-Unis par l'opérateur Verizon et vraisemblablement d'autres. Le second, nommé PRISM, vise à intercepter les communications d'internautes étrangers se situant hors des Etats-Unis sur neuf grands réseaux sociaux comme Facebook.

"Personne n'écoute vos appels téléphoniques", a-t-il assuré lors d'une conférence de presse en Californie à San José. Le renseignement "examine les numéros et la durée des appels [mais] ne regarde pas le nom des gens et ils n'examinent pas le contenu", a-t-il ajouté.

Des "compromis" nécessaires contre le terrorisme
Le président a souligné que des "compromis" entre la protection de la vie privée et les exigences de la lutte antiterroriste étaient nécessaires.

"En théorie, on peut se plaindre de Big Brother et de la façon dont ce programme pourrait potentiellement dégénérer, mais quand on regarde vraiment les détails, je pense que nous avons trouvé le bon équilibre", a-t-il assuré.

"L'administration a désormais perdu toute crédibilité sur ce sujet", condamnait avant l'intervention présidentielle le New York Times dans un éditorial. "Barack Obama prouve le truisme selon lequel l'exécutif utilisera tous les pouvoirs qui lui sont donnés, et en abusera".

Sur le système PRISM d'espionnage d'Internet et des courriels, Barack Obama a martelé que "cela ne s'appliquait pas aux citoyens américains. Cela ne s'applique pas aux personnes qui vivent aux Etats-Unis".

Google, Facebook, Yahoo, Skype, Apple...
Entre 2007 et 2011, les sites de Microsoft, Google, Yahoo!, Facebook, YouTube, Skype, AOL, Apple et PalTalk ont commencé à être intégrés dans un programme secret de l'Agence nationale de sécurité (NSA) pour que ses analystes puissent consulter directement et en temps réel les courriels envoyés sur Hotmail ou Gmail, ainsi que toute conversation, photos, vidéos, et chats internet sur ces sites. Le site Twitter ne fait pas partie du programme.

L'existence de PRISM a été révélée simultanément jeudi par les quotidiens Washington Post et The Guardian, mais le patron du renseignement américain, James Clapper, a relevé de "nombreuses inexactitudes" dans leurs articles.

De nombreux parlementaires des deux partis soutiennent l'exécutif, affirmant qu'un attentat terroriste a été déjoué grâce aux saisies des données téléphoniques. Comme l'a souligné Barack Obama vendredi, les élus du Congrès ont renouvelé à de larges majorités la vaste loi antiterroriste "Patriot Act", votée après le 11-Septembre.

En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique/etats-unis-obama-se-defend-de-tout-espionnage-des-citoyens-americains_1255778.html?xtor=RSS-3011&google_editors_picks=true#5gMEgIcgHgpjlV07.99

20minutes - l'amérique sous surveillance:
L'Amérique sous surveillance: Comment Obama joue à Big Brother

Barack Obama dans le Bureau ovale de la Maison Blanche, le 15 mars 2013.

ETATS-UNIS - Le point sur les programmes commandités par le président qui font hurler les défenseurs des libertés individuelles...

De notre correspondant aux Etats-Unis

Appels téléphoniques, emails, activité sur les réseaux sociaux, recherche Google, transactions bancaires... Selon des fuites publiées par le Guardian et le Washington Post, Barack Obama a poursuivi et intensifié le programme du surveillance lancé par George W. Bush après le 11-septembre. Le point sur une controverse partie pour durer.

Deux programmes: un domestique (téléphone) et un international (Web)

Une certaine confusion entoure des révélations presque simultanées. D'un côté, il y a un programme de surveillance téléphonique, lancé en 2001 par George W. Bush, et poursuivi par Barack Obama. Il concerne potentiellement tous les Américains, mais la National Security Agency (NSA) ne collecte que des métadonnées: numéros de téléphone, durée de l'appel, géolocalisation etc. En revanche, l'agence n'écoute pas, officiellement, les conversations, à moins d'obtenir l'autorisation d'un juge en cas de menace crédible. De l'autre, il y a le programme PRISM, également mis en place par George W. Bush. Il autorise, depuis 2007, la surveillance des activités Web des personnes non américaines basées à l'étranger. Sauf qu'il suffit que l'agent soit convaincu à une probabilité de 51% que la cible soit bien située en dehors du territoire américain, ce qui ouvre une porte géante aux faux-positifs. Et cette fois, ce sont bien les contenus qui peuvent être passés au crible (emails, photos, chat audio et vidéo etc.).

Obama: «Il faut un compromis entre la vie privée et la sécurité»

Lors d'un point presse, vendredi, le président est passé à l'offensive. «Personne n'écoute vos conversations téléphoniques», jure Barack Obama. En analysant les métadonnées, le renseignement peut «identifier des pistes sur des gens qui pourraient avoir recours au terrorisme». Selon lui, ces programmes étaient classifiés mais pas secrets: tous les membres du Congrès étaient briefés, jure-t-il, et le Patriot Act (loi antiterroriste) voté sous George W. Bush, a été régulièrement reconduit avec un large consensus entre démocrates et républicains. Selon le président, «il faut trouver un compromis entre le respect de la vie privée et la sécurité» afin de lutter contre le terrorisme.

Quelles données Web sont vraiment surveillées?

Potentiellement, toutes. Les slides PowerPoint fournies au Guardian et au Post par un ancien agent du renseignement proviennent d'une présentation interne de la NSA d'avril 2013. L'une d'entre elles liste les dates de début de surveillance de neuf entreprises Web, de Microsoft, en 2007, à Apple, en 2012.

Selon le Post, le renseignement US dispose d'un «accès direct aux serveurs» de ces entreprises pour une «surveillance en temps réel». Mais ces dernières ont toutes démenti farouchement. Le journal explique qu'une imprécision technique de sa source est possible, et qu'il pourrait s'agir d'un accès indirect.

Pourquoi Facebook, Google, Apple, Microsoft et les autres démentent tous de la même façon?

Les communiqués sont presque les mêmes, mot pour mot. En substance:

Nous n'avons jamais fourni un accès direct à nos serveurs au gouvernement
Nous n'avions jamais entendu parler de PRISM jusqu'à hier
Nous respectons la loi et fournissons des données sur l'ordre d'un juge.
En revanche, personne ne dit «la NSA n'avait aucun moyen détourné d'accéder à nos données via un programme au nom inconnu». Contacté par 20 Minutes, un ancien agent du renseignement spécule, sous couvert d'anonymat: selon lui, il est possible que la surveillance se fasse à un niveau différent des tuyaux, via les fournisseurs d'accès, avec un coup de pouce du club des 9. Ce qui sûr, c'est qu'il est possible, depuis un amendement au Patriot Act, que ces entreprises n'aient légalement pas le droit de reconnaître qu'elles ont reçu une demande de la NSA. En échange, elles obtiennent une immunité en cas d'action judiciaire.

La NSA a-t-elle les capacités de tout surveiller?

Non. A 20 millions de dollars par an, le budget de PRISM est loin d'être suffisant pour analyser en temps réel le trafic du Web tout entier. L'agence peut sans doute effectuer des recherches afin d'identifier des menaces potentielles et ensuite braquer ses yeux et ses oreilles sur les suspects.

Que disent les défenseurs des droits individuels?

Le sénateur libertarien Rand Paul écrit une tribune assassine dans le Guardian. Il oppose Obama le sénateur «qui défendait les libertés individuelles» à Obama le président «qui les bafoue et viole la constitution». Pour l'American Civil Liberties Union, ces programme vont «au-delà d'Orwell», l'auteur de 1984. L'Electronic Frontier Foundation, elle, réclame une transparence totale et la mise en place d'une nouvelle commission chargée de superviser de tels programmes.

D'où viennent les fuites?

On ne connaît pas les sources du Guardian et du Post. Obama a averti: «Je n'aime pas les fuites.» Selon les médias américains, il est probable que le département de la Justice ouvre une enquête pour en déterminer l'origine.
http://www.20minutes.fr/monde/1169805-20130607-amerique-sous-surveillance-comment-obama-joue-big-brother

interview de l'informateur Snowden Edward :
Un informateur du réseau d'espionnage de la NSA, Edward Snowden, fait des révélations dans une incroyable interview avec Glenn Greenwald



(NaturalNews) Le scandale de l'espionnage de la NSA vient d'exploser au-delà des pires craintes de l'ultra-secret gouvernement américain. L'informateur derrière la fuite de diapositives PRISM vient de faire un pas en avant, en offrant une incroyable interview au journaliste d'investigation Glenn Greenwald, qui a publié cette histoire dans The Guardian (Wouah, le vrai journalisme fait son retour ! C'est un truc de légende!)

NN a copié la vidéo du Guardian et l'a mise sur Tvnaturalnews.com pour s'assurer qu'elle est archivée en lieu sûr sur un réseau qui ne peut être censuré par Google, Microsoft, Yahoo, YouTube, etc... - toutes ces sociétés qui ont conspiré avec la NSA pour mettre à la disposition des espions du gouvernement les données privées des utilisateurs (emails, appels téléphoniques, vidéos, etc).

"Une tyrannie clé en main" – les temps forts de l'interview

Une transcription (presque) complète de cette interview historique est présentée ci-dessous. J'ai compilé ce que je considère comme les citations les plus explosives de la vidéo et les questions-réponses qui s'y rattachent publiées sur le Guardian :

(Toutes les citations sont de Edward Snowden, analyste à l'infrastructure de la NSA)

"N'importe quel analyste à tout moment peut cibler n'importe qui. N'importe quel canal, n'importe ou...Moi, assis à mon bureau, j'étais totalement autorisé à mettre sur écoute n'importe qui, depuis vous-même ou votre comptable, jusqu'à un juge fédéral, et même jusqu'au Président..."

"Nous recueillons plus de communications numériques d'Amérique que de Russie".

"Quand on sabote le pouvoir d'un gouvernement, c'est une chose fondamentalement dangereuse pour la démocratie".

"On ne peut dénoncer les agences de renseignements les plus puissantes au monde et en sortir indemne, parce que ce sont des adversaires si puissants que personne ne peut s'y opposer sérieusement".
"La NSA a construit une infrastructure qui lui permet d'intercepter presque tout. Si je veux voir vos emails ou les appels téléphoniques de votre femme, tout ce que j'ai à faire est de les intercepter. Je peux récupérer vos emails, vos mots de passe, vos enregistrements téléphoniques, vos cartes de crédit".

"Même si vous ne faites rien de mal, on vous observe et on vous enregistre...ça va jusqu'au point où vous n'avez pas eu besoin de faire quelque chose de mal, vous avez juste à être soupçonné par quelqu'un, même par un appel anonyme, et ensuite ils peuvent se servir de ce système pour revenir en arrière et examiner toute décision que vous avez prise, tout ami avec qui vous en avez discuté, et vous attaquer sur cette base, pour vous classer comme suspect".

"Ma grande peur à propos des conséquences pour l'Amérique de ces révélations est que rien ne changera. Les gens ne voudront pas prendre les risques nécessaires pour se révolter et se battre pour changer les choses...et dans les mois à venir, les années à venir, cela va empirer. La NSA dira que... à cause de la crise, les dangers auxquels nous faisons face dans le monde, une nouvelle et imprévisible menace, nous avons besoin d'une plus grande autorité, de plus de pouvoir et les gens ne pourront rien faire à ce moment-là pour s'y opposer. Et ce sera une tyrannie clé en main".

Allez voir une transcription partielle plus bas.

La NSA ment systématiquement au Congrès

En plus de l'interview vidéo, Ed Snowden a aussi enregistré des questions-réponses avec Glenn Greenwald. Cet échange est publié dans The Guardian et il révèle encore plus d'informations stupéfiantes – des informations EXPLOSIVES qui font du Watergate une excursion de boy scouts...

Question : Que révèlent les fuites ?

Réponse : "Que la NSA ment systématiquement dans les réponses aux enquêtes du Congrès concernant l'étendue de la surveillance en Amérique. Je pense que lorsque le sénateur Ron Wyden et le sénateur Mark Udall ont demandé l'étendue de ceci, ils (la NA) ont dit qu'ils n'avaient pas les outils pour fournir une réponse. Nous avons les outils et j'ai des cartes montrant où il y a eu le plus de surveillance des gens. Nous recueillons plus de communications numériques d'Amérique que de Russie."

Q : Est-il possible de mettre en place une sécurité pour se protéger de la surveillance de l'état ?

R : "Vous n'êtes même pas conscient de ce qui est possible. L'étendue de leurs capacités est horrifiante. Nous pouvons implanter des bugs dans les machines. Une fois que vous vous connectez, je peux identifier votre bécane. Vous n'aurez jamais de sécurité quelles que soient les protections que vous mettez en place".

Q : Pourquoi avez-vous décidé de devenir informateur ?

R : "La NSA a mis sur pied une infrastructure qui lui permet d'intercepter presque tout. Avec cette possibilité, une grande majorité de communications humaines sont automatiquement avalées sans ciblage. Si je voulais voir vos emails ou les appels de votre femme, tout ce que j'ai à faire est d'intercepter. Je peut récupérer vos emails, vos mots de passe, vos enregistrements téléphoniques, vos cartes de crédit".
"Je ne veux pas vivre dans une entreprise qui fait ce genre de choses...Je ne veux pas vivre dans un monde où tout ce que je fais et dis est enregistré. Ce n'est pas quelque chose que je veux encourager ou subir".

Source : http://bistrobarblog.blogspot.fr/2013/06/revelations-dun-informateur.html

La vidéo en Anglais :


La stasie en avait rêvé. Plus besoin d'agent, de fiche, plus besoin de fouiller dans les poubelles ou la boite aux lettres. quelques programmes bien implantés et le tour est joué.

Ce qui est possible aujourd'hui pour la NSA l'est aussi pour l'espionnage industriel et commercial. Déjà google fait ses pubs en fonction des dernières recherches effectuées sur des sites marchands ce qui est une véritable atteinte à la liberté, même si google réussi hélas à contourner la loi.

Internet est-il en train de devenir non pas un espace de liberté mais le pire espace d'espionnage ? Avec internet tout est possible : Le meilleur comme le pire.

Et ne jouons pas à l'anti-américanisme primaire : ce que nous savons des actes américains nous l'ignorons des chinois ou des russes et comme ils sont loin d’être plus angélique on peut de ce coté là aussi imaginer le pire. Internet n'a pas de frontière !
troubaadour
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelles technologies : Le cheval de troie de Big brother. Empty Re: Nouvelles technologies : Le cheval de troie de Big brother.

Message par _dede 95 le Mar 11 Juin 2013 - 14:00

Comme tu dis Troubaadour, Internet n'a pas de frontière, l'économie de marché non plus, et surtout la défense de cette économie face à son opposition qui se fait de plus en plus pressante et qui possède aujourd'hui des moyens (presque) identiques. sourire
Quelle idée qu'il a eu de permettre un Internet alors que c'était un outil RESERVE à l'armée des ETATS ?
Juste retour des choses lol!
_dede 95
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelles technologies : Le cheval de troie de Big brother. Empty Re: Nouvelles technologies : Le cheval de troie de Big brother.

Message par cana le Mar 11 Juin 2013 - 17:01

"Rien n'est confidentiel rien n'est privé avec les nouvelles technologies"

C'est certain mais avec les anciennes technologies c'était pas le cas ?

Bon fallait envoyer "l'espion" qui se planque dans un arbre ou qui fouille tes poubelles et tralala ... bon plus long mais tout aussi efficace Nouvelles technologies : Le cheval de troie de Big brother. 478510

C'est le temps d'internet Troubadour ! faut voir le bon coté des choses
cana
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelles technologies : Le cheval de troie de Big brother. Empty Re: Nouvelles technologies : Le cheval de troie de Big brother.

Message par _dede 95 le Mar 11 Juin 2013 - 17:53

Oui Cana mais faudrait se poser les bonnes questions:
- A quoi sert l'espionnage?
A: Des états
B: industriel
- Qui a la capacité d'espionner?

L'internet, la toile, n'est-elle pas le plus formidable moyen de communication instantané créé par l'homme, et à ce titre efface les désirs d'obscurantisme ?
Les "pouvoirs" ont toujours survécu grace aux mensonges, pas facile pour eux de maintenir leur hégémonie sur les peuples!
Enfin, qui dit rapidité d'information dit aussi au plus grand nombre et qui plus est avec un langage unique bien souvent. On ne se rend pas compte encore ce que représente le fait que quelques milliards (!) d'humains puissent "communiquer" en un instant la même information.

Cela les Etats, Organisations, Lobbys "totalitaires " l'ont très bien compris, "Diviser pour régner" semble disparaitre de plus en plus du vocabulaire. A leur plus grand dam! Mais pas au mien en tout cas sourire

_dede 95
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelles technologies : Le cheval de troie de Big brother. Empty Re: Nouvelles technologies : Le cheval de troie de Big brother.

Message par troubaadour le Mer 12 Juin 2013 - 11:50

cana a écrit:"Rien n'est confidentiel rien n'est privé avec les nouvelles technologies"

C'est certain mais avec les anciennes technologies c'était pas le cas ?

Bon fallait envoyer "l'espion" qui se planque dans un arbre ou qui fouille tes poubelles et tralala ... bon plus long mais tout aussi efficace Nouvelles technologies : Le cheval de troie de Big brother. 478510

C'est le temps d'internet Troubadour ! faut voir le bon coté des choses

Je pense que dans chaque appareil connecté à un réseau  il y aura un espion en puissance. Et tout va être connecté. La voiture, le frigo, le chauffage, les vêtements etc etc...

Ce n'est pas internet qui est une bonne chose mais la liberté. tant que l'on vit dans une société  où la liberté de conscience est respectée cela ne pose pas de problème. Le jour où cette liberté sera limitée on sera comme enchaîné via le réseau.

Par exemple   
Les députés russes ont adopté mardi 11 juin deux lois punissant tout acte de"propagande" homosexuelle devant mineur et réprimant les "offenses aux sentiments religieux",

Donc sur ce forum pour un russe il ne peut plus écrire qu'il est pour l'homoparentalité et critiquer les religions. Et il ne pourra pas non plus prendre sa voiture connectée au réseau pour se rendre à une réunion défendant la libre pensée, ni téléphoner au responsable associatif local  de la défense gay sans risquer d’être inquiété.

La toile peut être vue aussi comme un piège. D'ailleurs le terme toile d’araignée est très symbolique.une toile d’araignée c'est un piège. Et quand le piège se refermera il sera trop tard.

Le problème du net c'est qu'il offre tellement plus de possibilités d'avantages que les risques sont négligés. Par exemple si l'on devait ouvrir ton courrier postale pour te surveiller se serait un scandale. Par contre qu'on ouvre ton courrier électronique ou tes échanges sur Facebook laisse indifférent. Par exemple sur ce forum quelqu’un qui voudrait savoir qui je suis pourrait le savoir à mon insu et pas besoin d’être administrateur pour cela. Suffit identifier mon adresse ip....

L'adresse ip c'est un peu comme une carte de visite qu'on laisse partout où l'on va. Un peu comme si chez le boulanger tu laissais ta carte de visite pour dire je suis passé là.
troubaadour
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelles technologies : Le cheval de troie de Big brother. Empty Re: Nouvelles technologies : Le cheval de troie de Big brother.

Message par troubaadour le Mer 12 Juin 2013 - 12:03

dede 95 a écrit:Cela les Etats, Organisations, Lobbys  "totalitaires " l'ont très bien compris, "Diviser pour régner" semble disparaitre de plus en plus du vocabulaire. A leur plus grand dam! Mais pas au mien en tout cas  sourire 
Pas à leur plus drand dam non je ne pense pas.
Car plutot que de diviser interenet donne aussi une immense possibilité d'unir. D'unir via la propagande.
Une propagande bien menée peut toucher grâce au net des millions voir des milliards de personne instantanément.
Plus efficace que des affiches.
Evidemment la diversité du net fait que pour l'instant c'est très dur. En écoutant on peut savoir qui et où organise la contre information afin de mieux essayer de  l'en empêcher.
troubaadour
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelles technologies : Le cheval de troie de Big brother. Empty Re: Nouvelles technologies : Le cheval de troie de Big brother.

Message par _Matoll le Dim 16 Juin 2013 - 13:44

Ce qui a trait à Internet est neutre, mais cette neutralité n'existe plus en fonction des pratiques que la personne en fait.

Personnellement, que ce soit dans les médias ou sur le net, les publicités quelles qu'elles soient, je ne les regarde pas. Elles n'ont donc aucun impact.

troubaadour, tu souhaites qu'il n'y ait pas d'anti américanisme primaire. Cependant, il n'est nul besoin de le faire sans arguments, car dans ton sujet :

* Internet est surveillé par les Etats-Unis depuis 1947. Sa première utilisation était militaire ;

* pourquoi n'as-tu pas fait mention de "prism", qui fait d'ailleurs polémique même en Europe ?

Concernant la Russie et la Chine, les pouvoirs publics surveillaient déjà leur population avant même l'arrivée d'Internet, alors actuellement, elles ne font qu'une simple continuité.

Les infos sur cette saleté :

Source1

Source2

Source3

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelles technologies : Le cheval de troie de Big brother. Empty Re: Nouvelles technologies : Le cheval de troie de Big brother.

Message par Magnus le Dim 16 Juin 2013 - 13:50

A propos de "Prism", voici le lien d'une pétition.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24929
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelles technologies : Le cheval de troie de Big brother. Empty Re: Nouvelles technologies : Le cheval de troie de Big brother.

Message par _dede 95 le Dim 16 Juin 2013 - 14:18

Et proposons le comme co-titulaire, avec le soldat Manning, comme Prix Nobel de la Paix. Pour une fois qu'on aurait deux défenseurs de la paix....et non deux complices de la guerre au moyen-orient, il n'y a pas si longtemps!
_dede 95
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelles technologies : Le cheval de troie de Big brother. Empty Re: Nouvelles technologies : Le cheval de troie de Big brother.

Message par troubaadour le Lun 24 Juin 2013 - 13:38

Edward Snowden est parti se réfugier à Hong kong (Chine), puis à Moscou (Russie), et il envisage soit Cuba soit l’Équateur.


Un américain part se réfugier en Chine, en Russie ou à Cuba !


Il y a 20 ans c’était le contraire il me semble. Ce ne sont pas des pays de libertés. Encore moindre qu'aux usa. internet y est encore plus surveillé et grillagé. Et pourtant on y va pour trouver refuge. Cela me laisse perplexe sur le sens de la démarche. La chine s'est quand même 1 seul parti zéro élections et des milliers de d'opposants politique en prison.. et on va y trouver refuge....  ?


ps : hier j'ai eu un conseiller pour ma box, he bien sans rien me demander il a lu le contenu de mon décodeur TV, vu quels films j'enregistrais et que je programmais et tout ce qui était stocké  Et ce le plus naturellement du monde, comme si c’était normal qu'il consulte mon disque dur. . Pourtant se sont des données totalement privées.
troubaadour
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelles technologies : Le cheval de troie de Big brother. Empty Re: Nouvelles technologies : Le cheval de troie de Big brother.

Message par _dede 95 le Lun 24 Juin 2013 - 13:55

Juste pour toi Troubaadour! sourire

La ministre allemande de la Justice, Sabine Leutheusser-Schnarrenberger, a déclaré que si les accusations d’espionnage par la Grande-Bretagne se confirmaient, ce serait «une catastrophe», évoquant «un cauchemar à la Hollywood». «Les institutions européennes doivent faire la lumière immédiatement», a-t-elle dit.
http://www.liberation.fr/monde/2013/06/22/ecoutes-les-britanniques-pires-que-les-americains-selon-snowden_912957

Bah oui, si on peut plus exploiter le peuple en paix....

Quand à la chine...elle a peut etre des avantages géopolitique a héberger tout opposant au système onusien, non?
Ceci dit dans 2 jours c'est pour moi 2 mois de vacances dans mon palace au bord de la cote.
_dede 95
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelles technologies : Le cheval de troie de Big brother. Empty Re: Nouvelles technologies : Le cheval de troie de Big brother.

Message par komyo le Lun 24 Juin 2013 - 13:59

A propos de prisme

http://www.u-p-r.fr/presse/communiques-de-presse/prism-upr-demande-ouverture-procedure-judiciaire-societes-de-internet
komyo
komyo
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1584
Localisation : france
Identité métaphysique : cercle
Humeur : stable
Date d'inscription : 28/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelles technologies : Le cheval de troie de Big brother. Empty Re: Nouvelles technologies : Le cheval de troie de Big brother.

Message par troubaadour le Lun 24 Juin 2013 - 15:06

hs:
dede 95 a écrit:Ceci dit dans 2 jours c'est pour moi 2 mois de vacances dans mon palace au bord de la cote.
Bah si t'es plus là kikceti que je vais embêter alors... je vais m'ennuyer sans toi tire langue

Bonnes vacances !
troubaadour
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelles technologies : Le cheval de troie de Big brother. Empty Re: Nouvelles technologies : Le cheval de troie de Big brother.

Message par _dede 95 le Lun 24 Juin 2013 - 17:06

komyo a écrit:A propos de prisme

http://www.u-p-r.fr/presse/communiques-de-presse/prism-upr-demande-ouverture-procedure-judiciaire-societes-de-internet

Si c'était pas un sujet sérieux on en rirait de la réaction d'Asselineau
L’Union Populaire Républicaine (UPR) demande au gouvernement français d’ouvrir cette procédure et d’exiger immédiatement des sociétés ayant collaboré au programme PRISM de lui remettre toutes les informations qu’elles ont transmises aux services de renseignements américains concernant des citoyens français.
Sans rire, comme si les services secrets français n'en faisaient pas OTAN autant.
Pire, je refuse que les données reçues par PRISM me concernant soient transmises au gouvernement français.
A vouloir trop en faire ce parti UPR, s'engage sur de curieuses voies!
_dede 95
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelles technologies : Le cheval de troie de Big brother. Empty Re: Nouvelles technologies : Le cheval de troie de Big brother.

Message par gaston21 le Lun 24 Juin 2013 - 17:11

dede, bonnes vacances ! Mais fais gaffe ! Deux de plus au tableau de chasse !  Après la 22 long riffle,le 11,43 et la kalach , pourquoi pas une arme électronique à te "chambouler" les neurones jusqu'à faire de toi un militant UMP ?
gaston21
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum