Quel dormeur êtes-vous ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Quel dormeur êtes-vous ? Empty Quel dormeur êtes-vous ?

Message par Ladysan le Lun 27 Jan 2014 - 16:56

Pour ceux que ça intéresse, j'ai trouvé un excellent site qui tends à confirmer mes doutes sur l'effet aussi nocif des somnifères sur la qualité du sommeil.
Et vous ? Comment dormez-vous ? Voici un copié /collé qui confirme mes doutes quant à l'effet réparateur des somnifères.

       I.    Le cerveau est aussi actif durant le sommeil que durant l’éveil

Le cerveau ne dort jamais... (la lumière reste allumée derrière les stores du sommeil.) C’est pourquoi toutes les substances inhibitrices de l’activité cérébrale ont un effet nocif sur la qualité et l’efficacité du sommeil.
En réalité, il faut paradoxalement considérer les somnifères comme des drogues à effet anti-sommeil. Le dormeur est dans un état de "non éveil" (par l’effet inhibiteur des systèmes d’éveil) mais il est tout autant en état de "non sommeil", comme l’attestent les enregistrements du sommeil sous l’effet des
somnifères.
Nb. Le tracé EEG du dormeur sous traitement montre un rythme rapide dit « sommeil médicamenteux » où l’on mesure un effondrement du sommeil lent (qui n’a rien à envier à celui du pire des insomniaques).

"Je suis fatigué mais je n’ai pas sommeil..."
Ce paradoxe apparent est au contraire tout à fait logique car la fatigue n’est pas du même ordre que la somnolence.
La fatigue est un besoin de repos : c’est la sensation de devoir s’arrêter pour reprendre des forces.


La somnolence est un besoin de sommeil : c’est la sensation de devoir nécessairement trouver un endroit pour dormir. La somnolence répond à un signal physiologique précis et qui survient à un moment particulier du cycle de l’horloge interne.


Voir l’article sur la chronobiologie du sommeil (les deux balanciers du sommeil).

Souligné par moi :
Les avancées de la recherche sur le sommeil montrent que le bon moment n’est pas qu’une affaire de "psychologie" et encore moins de volonté.

Il est possible de comprendre le règlement d
u sommeil et donc, par là, d’arriver à mieux en contrôler le mécanisme.


 


Qu'en pensez-vous ?

Pour en savoir plus

Pour vous tester
Ladysan
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Quel dormeur êtes-vous ? Empty Re: Quel dormeur êtes-vous ?

Message par mirage le Lun 27 Jan 2014 - 21:41

Euh juste un truc...en gros il y a les "déclencheurs" de sommeil, et les somnifères de "maintien du sommeil".
en exemple concret; au lieu de dormir 3 fois 5 heures sur 24 heures, tu dors 10 heures d'affilée par 24 heures.
si tu n'a pas d’impératifs (comme le travail), ça permet de concentrer ton temps d’éveil, et en plus sur la partie "jour" des 24 heures. ça peut avoir une utilité.

Et
En réalité, il faut paradoxalement considérer les somnifères comme des drogues à effet anti-sommeil

me parait un peu abrupte, en brut.
âpres je suis pas médecin, praticien ou assimilé....
mirage
mirage
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4910
Age : 37
Localisation : Marseille
Identité métaphysique : Oh Papy, tu nous a déja oubliés ?
Humeur : Egale
Date d'inscription : 18/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Quel dormeur êtes-vous ? Empty Re: Quel dormeur êtes-vous ?

Message par Zarzou le Mar 28 Jan 2014 - 0:16

En parlant de sommeil justement j'ai bien du mal ces dernières semaines à trouver le mien alors que je suis une excellente dormeuse; une vraie poule... avant c'était 10h30 à 7h maintenant je me couche après minuit avec des mots de tête en prime, j'comprends pas! Bon là dessus je vais me coucher par ce que ma minette est aussi lève tôt que je le suis, sauf, si je me couche après minuit il me faut un petit 8h ou mieux 8h et demie mais demain c'est foutu par ce qu'il y a école...

Bonne nuit!  sourire  (Merci Lady, très intéressant ton documentaire. )
Zarzou
Zarzou
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1404
Localisation : France
Identité métaphysique : Sans
Humeur : ...
Date d'inscription : 22/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Quel dormeur êtes-vous ? Empty Re: Quel dormeur êtes-vous ?

Message par Quantix le Mar 28 Jan 2014 - 0:33

très gros dormeur, surtout quand je pratique assidûment le rêve lucide (et que je ne taff pas) puisque les phases de sommeil paradoxale sont de plus en plus longues à chaque cycle de sommeil.

Je m' endors très rapidement si je veux sombrer dans le sommeil ou à l' inverse si je le souhaite je peux m' entendre ronfler en gardant conscience et de temps en temps passer les portes du sommeil paradoxale en restant conscient.

J'avoue ladysan les somnifères c'est pas top pour la qualité du sommeil, mais pour les insomniaques c' est mieux que rien je pense. mais bon ça doit rester une solution de dépannage en attendant de trouver les causes du problème.

tu as raison mirage le sommeil polyphasique est déconseillé il me semble.
Quantix
Quantix
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 350
Localisation : Dans l' Instant
Identité métaphysique : Dieu, rien que ça : )
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 31/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Quel dormeur êtes-vous ? Empty Re: Quel dormeur êtes-vous ?

Message par Zarzou le Mar 28 Jan 2014 - 8:44

Zarzou a écrit:je me couche après minuit avec des mots de tête en prime

Ro le lapsus! Excellent...
Zarzou
Zarzou
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1404
Localisation : France
Identité métaphysique : Sans
Humeur : ...
Date d'inscription : 22/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Quel dormeur êtes-vous ? Empty Re: Quel dormeur êtes-vous ?

Message par Quantix le Mar 28 Jan 2014 - 12:07

Zarzou a écrit:
Zarzou a écrit:je me couche après minuit avec des mots de tête en prime

Ro le lapsus! Excellent...

J' avoue : )

Sinon pour t' endormir facilement, je te conseil, de laisser divaguer le flux des pensée, de lacher prise, d' être observateur, ne pas s' accrocher à une pensée car cela te redonnera trop conscience. tes pensées deviendrons alors de plus en plus inconscientes, et tu sombrera dans le sommeil ^^
Mais bon j' imagine que c' est plus facile à dire qu' a faire.
Quantix
Quantix
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 350
Localisation : Dans l' Instant
Identité métaphysique : Dieu, rien que ça : )
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 31/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Quel dormeur êtes-vous ? Empty Re: Quel dormeur êtes-vous ?

Message par Jipé le Mar 28 Jan 2014 - 12:35

Il ne faut jamais s'endormir en se posant une/des question/s, sinon le mental fera en sorte de trouver la/les réponse/s et le sommeil n'en sera que plus perturbé.
Si possible choisir des images les plus reposantes, relaxantes possible.
Moi, j'essaye souvent de m'endormir en repensant à des images de mes plongées sous-marines en Polynésie !!  cheers 

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27086
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Quel dormeur êtes-vous ? Empty Re: Quel dormeur êtes-vous ?

Message par Quantix le Mar 28 Jan 2014 - 13:12

Tout à fait Jipé, en plus penser à des choses positives avant de se coucher nous ferais faire de plus beaus rêves parait il : )

S' endormir heureux est surement le meilleur moyen de se lever de bonne humeur ^^
Quantix
Quantix
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 350
Localisation : Dans l' Instant
Identité métaphysique : Dieu, rien que ça : )
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 31/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Quel dormeur êtes-vous ? Empty Re: Quel dormeur êtes-vous ?

Message par Magnus le Mar 28 Jan 2014 - 13:41

Jipé a écrit:Il ne faut jamais s'endormir en se posant une/des question/s, sinon le mental fera en sorte de trouver la/les réponse/s et le sommeil n'en sera que plus perturbé. 
Une question à ne surtout pas se poser en allant dormir :
- Est-ce que je vais réussir à dormir ?

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 25017
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Quel dormeur êtes-vous ? Empty Re: Quel dormeur êtes-vous ?

Message par Ladysan le Sam 1 Fév 2014 - 13:09

mirage a écrit:Euh juste un truc...en gros il y a les "déclencheurs" de sommeil, et les somnifères de "maintien du sommeil".
en exemple concret; au lieu de dormir 3  fois 5 heures sur 24 heures, tu dors 10 heures d'affilée par 24 heures.
si tu n'a pas d’impératifs (comme le travail), ça permet de concentrer ton temps d’éveil, et en plus sur la partie "jour" des 24 heures. ça peut avoir une utilité.

Et
En réalité, il faut paradoxalement considérer les somnifères comme des drogues à effet anti-sommeil

me parait un peu abrupte, en brut.
âpres je suis pas médecin, praticien ou assimilé....

Cela m'a semblé aussi un pu réducteur, c'est pourquoi j'avais besoin de vos avis. Pour ma part, j'ai supprimé le café du soir et ma tartine de jambon /fromage,  lol!
Et je m'efforce de ne pas penser à ce que je ferais le lendemain. Hier sir, je suis parvenue à m'endormir plus par ennui que parce que j'avais sommeil. S'interdire de bouger, s'interdire de se questionner...Pourvu que ça dure... sourire



Zarzou a écrit:En parlant de sommeil justement j'ai bien du mal ces dernières semaines à trouver le mien alors que je suis une excellente dormeuse; une vraie poule... avant c'était 10h30 à 7h maintenant je me couche après minuit avec des mots de tête en prime, j'comprends pas! Bon là dessus je vais me coucher par ce que ma minette est aussi lève tôt que je le suis, sauf, si je me couche après minuit il me faut un petit 8h ou mieux 8h et demie mais demain c'est foutu par ce qu'il y a école...

Bonne nuit!     (Merci Lady, très intéressant ton documentaire. )


Les animaux, ne semblent pas avoir ce problème,  lol!  Et pourtant, ils paressent toute la journée...Je pense que tout dépends de notre horloge biologique. Perso, l'hiver, je ne dors bien qu'à l'aube, je crois que si je vivais seule, ma journée ne commencerait qu'à midi...Je crois qu'il est là mon problème, c'est un vrai cercle vicieux, si j'ai pu dormir le matin, je suis en pleine forme le reste de la journée, sinon, quand je suis obligée de me lever (comme tout le monde), même si mon corps ne sent pas la fatigue, mon mental s'en ressent... 
Donc, dorénavant, je vais devoir trouver des motifs de me lever tôt. J'ai déjà commencé. 
Pour dimanche (chandeleur j'ai invité les copines de ma fille manger un morceau de pizza et des crêpes. nous seront 14 à table. (Suis en train de faire mes pizzas que je précuits pour dimanche et demain matin je suis obligée de me lever tôt pour préparer 50 crêpes. Pour les jours suivants, j'ai décidé de repeindre ma buanderie...


Jipé a écrit:Moi, j'essaye souvent de m'endormir en repensant à des images de mes plongées sous-marines en Polynésie !!  cheers

ça doit être fatigant la plongée sous-marine, alors je comprends qu'imaginer de plonger et nager te plonge dans un sommeil réparateur.  lol! 

J'ai regardé un reportage sur la Polynésie...C'est très enchanteur, Je crois que je m'endormirais rien en admirant le paysage. Un vrai paradis terrestre, surtout Bora Bora. 


Et comme le dit si bien Magnus, surtout ne pas se demander si l'on va dormir. sourire
Ladysan
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Quel dormeur êtes-vous ? Empty Re: Quel dormeur êtes-vous ?

Message par Jipé le Sam 1 Fév 2014 - 15:52

Les problèmes d'horloge biologique proviennent relativement souvent de l'hypothalamus, structure qui s'occupe du sommeil et de l’éveil, de la soif et de la faim, de l’activité sexuelle et la thermorégulation.
L'hypothalamus reçoit des informations via la rétine sur la luminosité et le rythme cicardien de 24 h, et ce rythme commande directement l'alternance entre la veille et le sommeil. Un autre rythme est moins connu mais très important, c'est celui que l'on appelle "ultradien", il est de l'ordre d’à peu près toutes les 90 minutes, il veille à ce que la période de sommeil paradoxal se fasse correctement.

Ces périodes de 90 mns donnent un petit coup de "mou" d'où l'envie de se reposer lorsqu'on peut, de ralentir le rythme de travail ou d'attention et surtout on le ressent après le repas avec l'envie de faire la sieste.
Il est important de ne pas laisser des asynchronies s'installer, car il sera d'autant plus difficile de revenir à la bonne périodicité de l'horloge biologique.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27086
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Quel dormeur êtes-vous ? Empty Re: Quel dormeur êtes-vous ?

Message par Ladysan le Sam 1 Fév 2014 - 21:39

Merci pour ces précisions très intéressantes Jipé, je viens de lire un peu plus sur le cycle ultradien.

Je vais en parler à mon médecin qui connaît mieux que personne mon style de vie. C'est un ami de longue date, je lui en ai voulu de m'avoir prescrit du Rohypnol lors de ma dépression il y a plus de 30 ans. Il m'avait dit à l'époque que c'était le seul moyen qu'il avait trouvé pour que je dorme au moins 4 heures sur 24. Et il avait raison, car, même sous rohypnol, je parvenais à conduire. (même si je voyais double). Il a alors été obligé de m'hospitaliser en service psychiatrique car j'étais devenue un vrai danger public. J'ai depuis lors repris un rythme de sommeil plus ou moins normal en diminuant progressivement les doses. Je n'ai plus jamais repris aucun médicament depuis car je suis quasiment certaine que le fait d'avoir pris du Rohypnol à eu des répercussions sur mon cerveau, mais ce n'est qu'une conviction personnelle. Ceci explique peut-être ma peur de reprendre le moindre petit tranquillisant. La semaine prochaine je poserais la question à mon médecin et lui demanderai de passer quelques examens juste pour exclure ou prévenir un réel problème et tester ma mémoire par la même occasion. C'est que j'ai encore une trentaine d'années à vivre moi... rire  
     


PS : J'ai questionné quelques personnes de mon âge ou plus faisant partie de mon entourage, 3 couples. Ils prennent tous du temesta ou du Xanax avant de s'endormir, pas de café ou de repas après 19 heures. Comme des petits vieux... pette de rire
Ladysan
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Quel dormeur êtes-vous ? Empty Re: Quel dormeur êtes-vous ?

Message par gaston21 le Sam 1 Fév 2014 - 22:53

Lady, j'ai pris aussi du Rohypnol longtemps. Je n'ai rien remarqué de particulier vis-àvis des autres somnifères.
De toute façon, on n'en trouve plus. Les amerlos le considéraient comme une substance hallucinogène, ce qu'il n'est pas. Pour "planer", il fallait prendre 25 comprimés! Par contre, le Mogadon m'a fait faire des rêves terrifiants ! Un quart de vin le soir et un comprimé, et je devenais un chaman! J'ai passé onze mois sans boire une goutte d'alcool! Depuis, je me suis rattrapé!
gaston21
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Quel dormeur êtes-vous ? Empty Re: Quel dormeur êtes-vous ?

Message par mirage le Sam 1 Fév 2014 - 23:21

Magnus a écrit:
Jipé a écrit:Il ne faut jamais s'endormir en se posant une/des question/s, sinon le mental fera en sorte de trouver la/les réponse/s et le sommeil n'en sera que plus perturbé. 
Une question à ne surtout pas se poser en allant dormir :
- Est-ce que je vais réussir à dormir ?
 rire 
mirage
mirage
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4910
Age : 37
Localisation : Marseille
Identité métaphysique : Oh Papy, tu nous a déja oubliés ?
Humeur : Egale
Date d'inscription : 18/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Quel dormeur êtes-vous ? Empty Re: Quel dormeur êtes-vous ?

Message par mirage le Sam 1 Fév 2014 - 23:28

Ladysan a écrit:

Je vais en parler à mon médecin qui connaît mieux que personne mon style de vie. C'est un ami de longue date, je lui en ai voulu de m'avoir prescrit du Rohypnol lors de ma dépression il y a plus de 30 ans. 
     
affraid  ha ouais...bon, a faibles doses j'imagine....

Ladysan a écrit:
PS : J'ai questionné quelques personnes de mon âge ou plus faisant partie de mon entourage, 3 couples. Ils prennent tous du temesta ou du Xanax avant de s'endormir, pas de café ou de repas après 19 heures. Comme des petits vieux... pette de rire

oui, de nouvelles molécules ont été découvertes depuis rire
mirage
mirage
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4910
Age : 37
Localisation : Marseille
Identité métaphysique : Oh Papy, tu nous a déja oubliés ?
Humeur : Egale
Date d'inscription : 18/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Quel dormeur êtes-vous ? Empty Re: Quel dormeur êtes-vous ?

Message par mirage le Sam 1 Fév 2014 - 23:33

gaston21 a écrit:Lady, j'ai pris aussi du Rohypnol longtemps. Je n'ai rien remarqué de particulier vis-àvis des autres somnifères.
De toute façon, on n'en trouve plus. Les amerlos le considéraient comme une substance hallucinogène, ce qu'il n'est pas. Pour "planer", il fallait prendre 25 comprimés!
 Suspect 
j'en ai pris un seul (un gros oui ) donné par l’infirmière avant une opération.
alors soit j'y suis hyper-sensible, soit...
 annonce haut vous auriez du me le dire avant, j'en aurait prit la moitié voir moins tout de suite et gardé le reste pour chez moi plus tard !  rire 
mirage
mirage
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4910
Age : 37
Localisation : Marseille
Identité métaphysique : Oh Papy, tu nous a déja oubliés ?
Humeur : Egale
Date d'inscription : 18/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Quel dormeur êtes-vous ? Empty Re: Quel dormeur êtes-vous ?

Message par Ladysan le Sam 1 Fév 2014 - 23:50

gaston21 a écrit:Lady, j'ai pris aussi du Rohypnol longtemps. Je n'ai rien remarqué de particulier vis-àvis des autres somnifères.
De toute façon, on n'en trouve plus. Les amerlos le considéraient comme une substance hallucinogène, ce qu'il n'est pas. Pour "planer", il fallait prendre 25 comprimés! Par contre, le Mogadon m'a fait faire des rêves terrifiants ! Un quart de vin le soir et un comprimé, et je devenais un chaman! J'ai passé onze mois sans boire une goutte d'alcool! Depuis, je me suis rattrapé!

Exact, mais moi je ne prenais qu'un comprimé le matin  et un le soir et pourtant, je planais. Je sais que le Rohypnol a été interdit depuis que l'on a constaté que les pédophiles en donnaient à leur victime pour les plonger dans un état second. Pour une jeune fille, un seul comprimé suffit pour planer. Je me souviens que ma fille qui avait alors plus ou moins 14 ans, croyant que je lui avais préparé un comprimé pour sa rage de dent, a pris un comprimé que j'avais oublié de prendre. Elle vacillait et tenait des propos incohérents. Elle voulait aller au cinéma comme elle l'avait prévu avec sa copine, et j'ai dû appeler de l'aide pour la convaincre qu'elle n'était pas dans un état normal, et la transporter aux urgences. Elle n'arrêtait pas de dire qu'elle allait très bien.  sourire 

Je ne connais pas le Modadon, et je ne me souviens pas ce que m'avait prescrit le psy lors de ma cure de sommeil d'une semaine lors de ma première dépression, mais je me souviens à un détail près, tous les cauchemars que j'avais faits. Deux de ces cauchemars se sont réalisés une dizaine d'années plus tard, pas comme dans mes rêves, mais je les ai par la suite vécus réellement.

Bah, un petit verre de vin, de temps en temps, ne peut pas faire de mal, mais je n'aime pas en boire le soir.
Tiens, un petit porto bien frais, ça me dirait tantôt avant d'aller dormir...

Bonne nuit Gaston, fais de beaux rêves.  ange 

.
Ladysan
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Quel dormeur êtes-vous ? Empty Re: Quel dormeur êtes-vous ?

Message par Ladysan le Sam 1 Fév 2014 - 23:55

mirage a écrit:
gaston21 a écrit:Lady, j'ai pris aussi du Rohypnol longtemps. Je n'ai rien remarqué de particulier vis-àvis des autres somnifères.
De toute façon, on n'en trouve plus. Les amerlos le considéraient comme une substance hallucinogène, ce qu'il n'est pas. Pour "planer", il fallait prendre 25 comprimés!
 Suspect 
j'en ai pris un seul (un gros oui ) donné par l’infirmière avant une opération.
alors soit j'y suis hyper-sensible, soit...
 annonce haut vous auriez du me le dire avant, j'en aurait prit la moitié voir moins tout de suite et gardé le reste pour chez moi plus tard !  rire 

Si on arrive à dormir avec du Rohypnol, pas de problèmes, mais pour un insomniaque, cela ressemble un peu à un rêve éveillé. Quand je conduisais par exemple, je voyais deux voiture l'une à coté de l'autre devant moi...Je pensais que c'était normal...Je ne sais pas comment  je suis encore vivante...
Ladysan
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Quel dormeur êtes-vous ? Empty Re: Quel dormeur êtes-vous ?

Message par gaston21 le Dim 2 Fév 2014 - 12:32

Je me souviens avoir pris jusqu'à trois comprimés de Rohypnol pour m'endormir, sans dégats apparents. Mais c'est vrai que je suis insomniaque. Je dors en moyenne 4H30 par nuit. J'ai pris des somnifères pendant des dizaines d'années. J'ai arrêté d'un coup il y a trois ou quatre ans; je sentais que ma mémoire s'en allait...par les oreilles? Je prends de la tisane "Bonne Nuit"! Une tisane qui semble tuer, hélas, les rêves érotiques, les seuls qui donnent encore un goût à la vie...
gaston21
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Quel dormeur êtes-vous ? Empty Re: Quel dormeur êtes-vous ?

Message par Magnus le Dim 2 Fév 2014 - 13:36

Ladysan a écrit:Je ne prenais qu'un comprimé [de Rohypnol] le matin et un le soir.
Le Rohypnol, aujourd'hui interdit à la vente, était un somnifère et, à ce titre, ne pouvait être pris que le soir au moment de se mettre au lit pour dormir.
La dose, pour un véritable insomniaque, était de 4 comprimés.
Généralement, au bout d'un quart d'heure, une légère sensation d'euphorie se faisait sentir qui perdurait environ 20 minutes. Puis, c'était le sommeil.
Un sommeil d'environ 8 heures, avec, au cours de la matinée l'impression d'être un peu dans les nuages.
Mais son avantage était, pour la plupart des gens, qu'il restait possible de se lever avant la fin des 8 heures sans éprouver le besoin de se remettre au lit dix minutes après ! En effet, cette impression d'être dans les vaps n'empêchait aucune activité. A condition bien entendu d'avoir d'abord dormi ! Hors de question de n'en prendre ne serait-ce qu'un demi comprimé et puis de prendre sa voiture !
Son prédécesseur était l'Isonox, qui a fait des ravages parce qu'il permettait à la fois de dormir la nuit et, si on en prenait en plus la journée, il ne faisait pas dormir mais procurait un bien-être permanent. Ainsi certains en prenaient la nuit pour dormir, la journée dans une démarche récréative et de nouveau la nuit pour dormir. Ce qui donnait lieu à de fameuses surdoses et pouvait occasionner de sérieux accidents, surtout chez ceux qui, en plus, buvaient de l'alcool.
La sensation de bien-être procurée par l'Isonox était dix fois supérieure à celle du Rohypnol.
Lorsque l'Isonox fut interdit et que la molécule fut détruite, les instituts psychiatriques furent bourrés de personnes venues se faire désintoxiquer, avec en prime des hallucinations pour certaines d'entre elles.
Au Congo, il ne fallait même pas de prescriptions médicales et l'Isonox était en vente libre dans les bazars... . 
La molécule du Rohypnol, elle, n'a pas été détruite et l'on trouve encore ce médicament dans les hôpitaux pour certains cas, mais uniquement dans les hôpitaux. Il n'est plus délivré en pharmacie.
Le sevrage du Rohypnol fut infiniment moins difficile que celui de l'Isonox et possible à domicile sans traitement particulier, juste un produit de substitution.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 25017
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Quel dormeur êtes-vous ? Empty Re: Quel dormeur êtes-vous ?

Message par Ladysan le Lun 3 Fév 2014 - 14:00

Magnus a écrit:La dose, pour un véritable insomniaque, était de 4 comprimés.
Généralement, au bout d'un quart d'heure, une légère sensation d'euphorie se faisait sentir qui perdurait environ 20 minutes. Puis, c'était le sommeil.
ça marche chez une personne insomniaque, mais je n'étais pas seulement insomniaque à l'époque...Je ne voulais qu'une chose, m'isoler pour réfléchir à mon avenir. J'avais interdit à ma famille et à mes amis de me rendre visite, car l'on m'avait jugée d'avoir quitté un si "brave "mari. Je devais gérer aussi un sentiment de culpabilité, + le chantage affectif...Et j'ai dû lutter bec et ongles pour ne pas tomber dans ce piège. Mon médecin qui était aussi un ami et un confident, me connaissait trop bien pour ne pas me prescrire des somnifères  à domicile, et m'a conduit lui-même à l'hôpital. Et là, je ne sais pas ce que l'on m'a donné, mais je suis parvenue à dormir, mais je n'avais plus aucune volonté, j'avais l'impression de vivre dans un état végétatif. Je n'arrivais même plus à lire...
Lorsque l'Isonox fut interdit et que la molécule fut détruite, les instituts psychiatriques furent bourrés de personnes venues se faire désintoxiquer, avec en prime des hallucinations pour certaines d'entre elles.
Au Congo, il ne fallait me pas de prescriptions médicales et l'Isonox était en vente libre dans les bazars... . 
Ben oui da, c'est plus facile ! Et tu trouve ça normal, de faire planer les gens en les abêtissant au lieu de les aider à résoudre leurs problèmes "autrement" ?  

Je ne sais pas ce qu'il utilisent aujourd'hui dans les maisons de retraites, mais ma voisine de 80 ans qui s'y trouve depuis quelques mois uniquement pour des problèmes d'ordre physique, qui a toujours été une femme active et d'un niveau intellectuel non négligeable,  je l'ai trouvée l'autre jour dans un état piteux. Elle dors quasiment toute la journée, et compte les jours qui la sépare de la mort...
J'ai été veilleuse de nuit pendant quelque temps dans deux homes différents, et je peux t'assurer que la nuit, c'est le calme complet. Tous les "vieux dorment jusqu'à ce qu'on les réveilles pour la toilette matinale. Cela arrange beaucoup le personnel et famille...
Beaucoup trop de gens à mon avis se réfugient dans les calmants, les psychotropes et les somnifères ou d'autres drogues...
Pour ceux qui n'ont aucune charge de famille, ne vaut-il pas mieux  remédier à l'insomnie en se dépensant le plus possible ?
On n'a pas sommeil quand on ne se dépense pas assez...
 

Je me souviens d'un petit sonnet du bonheur qui disait : 

Travailler tout le jour pour narguer les névroses,
Se reposer le soir en respirant les roses
Ou lire au coin du feu par les fraiches saisons.

C'est tout ce que j'ai retenu de ce petit sonnet, car cela me ressemble un peu.  

Comme travail j'y inclus également le travail intellectuel bien sûr,  car il m'arrive de mieux dormir après avoir cherché à creuser ou à comprendre certains sujet lourds sur Méta. Je n'y parviens pas toujours, mais j'aime cet exercice mental.  sourire 

Hier, j'ai reçus 15 personnes. Soirée pizza et crêpes. J'ai dormi comme un bébé. Cherchez l'erreur... lol!
Ladysan
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Quel dormeur êtes-vous ? Empty Re: Quel dormeur êtes-vous ?

Message par cana le Lun 3 Fév 2014 - 17:14

ladysan a écrit:Beaucoup trop de gens à mon avis se réfugient dans les calmants, les psychotropes et les somnifères ou d'autres drogues..

oh oui la télé réalité et le travail font des ravages ^^
sans parler de l'anxyolitique des benzos ou neuroleptiques voir anti-dépresseurs divers... et bientot l'afobazole qui bloque l'action des récepteurs mélatoninergiques (?)

ah les bienfaits de la médecine  sont impénétrables dub: 
et puis on a moins de malades seulement de la dépendance gracieusement facturée !
avec la carte vital plus besoin de penser ou panser ! c'est clic clac débité en mois d'un battement de cil. et on soigne tous même le rien (sisisi on vous le dit, "certifié en laboratoire")

ladysan:
et bien  je m'aperçois que tu as bien exploré le sujet ... de la dépression ! et tout ce qui va avec :) faut le vivre pour réellement le comprendre  sourire 


Dernière édition par cana le Lun 3 Fév 2014 - 17:17, édité 2 fois (Raison : j'ai pas envie de la donner)
cana
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Quel dormeur êtes-vous ? Empty Re: Quel dormeur êtes-vous ?

Message par Ladysan le Lun 3 Fév 2014 - 19:47

Cana a écrit:et puis on a moins de malades seulement de la dépendance gracieusement facturée ! 
Je vois que tu as pigé de quoi je voulais parler, mais j'ai préféré nuancer un peu pour ceux qui en ont réellement besoin. La dépression n'est pas "forcément" pathologique, et je supposes que tout le monde, a connu des moments ou quelques mois durant une petite dépression. Mais ce que j'ai constaté, c'est que l'on confonds souvent ras-le bol et dépression. Depuis le début de l'hiver je n'entends plus que ça, surtout chez les plus jeunes. Bonjour X, comment vas-tu ? Réponse : "Ah, marre, je crois que je fais une dépression ou je vais en faire une si ça continue"... On "déprime" pour un oui ou pour un non, soit parce que le temps est gris, soit parce que les fins de mois sont difficiles, soit parce que l'on ne supporte plus les enfants qui sont infernaux et qu'ils -ont -trop- de- congés à l'école, alors, soit on les refiles aux grands parents pour "respirer un peu", soit on les envoie au cinéma ou regarder un film dans leur chambre...Je n'invente rien , c'est une constatation. On s'américanise de plus en plus. On va voir le psy parce que l'on fait des rêves bizarres, ou parce que l'on fond en larme pour un oui ou pour un non, alors que pleurer, ça soulage, ça dé-stresse et ça débouche le canal lacrymal.  rire 


ah les bienfaits de la médecine  sont impénétrables  dubitatif  

Mais les antidépresseurs, n'ont rien à voir avec la médecine en général, la médecine soigne, les antidépresseurs sont des mini-camisoles de force.
Et ce n'est pas toujours ceux qui en consomment le plus qui en ont le plus besoin. Je me demande parfois si toutes ces incitations aux drogues douces ou dures n'ont pour réel but que d'endormir le peuple. Avant c'était "donnez-leur du pain et des jeux, aujourd'hui c'est, donnez-leurs du pain, des ordinateurs, des jeux, et des antidépresseurs ou antistress.  pette de rire
Ladysan
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Quel dormeur êtes-vous ? Empty Re: Quel dormeur êtes-vous ?

Message par gaston21 le Mer 5 Fév 2014 - 10:58

Lady, je te donne raison. Quand il m'arrive de venir voir quelqu'un dans un EHPAD ou similaire, je suis toujours surpris de voir des gens absents, prostrés, qu'on rassemble plus facilement qu'un troupeau de bisons! De vrais zombies, complètement abrutis par les calmants. Ma méthode d'élimination des vieux par des courses organisées derrière d'accortes jeunes filles, genre parc-aux-Cerfs, est quand même plus enthousiasmant!

http://decitre.di-static.com/media/catalog/product/9/7/8/2/2/6/6/1/9782266166591FS.gif
gaston21
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Quel dormeur êtes-vous ? Empty Re: Quel dormeur êtes-vous ?

Message par Magnus le Mer 5 Fév 2014 - 11:20

Soit, mais il faut tout de même nuancer. Avant l'arrivée des tranquillisants, dans les hôpitaux psychiatriques, c'était l'horreur !

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 25017
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum