Témoignage d'un néo-Déiste

Page 2 sur 12 Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant

Aller en bas

Témoignage d'un néo-Déiste - Page 2 Empty Re: Témoignage d'un néo-Déiste

Message par freefox le Mer 23 Mai 2012 - 9:27

D'autant que cet intervenant à bien du courage de témoigner sur ce forum.
Moi quand j'ai fait part des mes expériences similaires j'ai eu droit aux railleries entre autre, quand on est gamin cela marque surtout quand on cherche des explications.
freefox
freefox
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1881
Localisation : ici et là
Identité métaphysique : bientôt le dernier envol
Humeur : Joyeuse et triste à la fois
Date d'inscription : 02/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Témoignage d'un néo-Déiste - Page 2 Empty Re: Témoignage d'un néo-Déiste

Message par Ling le Mer 23 Mai 2012 - 9:37

freefox a écrit:En fait si quelque chose ne nous plait pas, ce n'est pas la peine d'en dégouter les autres..........Est cela princesse? sourire

Et je suis d'accord avec elle!

Nous sommes d'accord Libre Renard sourire

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Témoignage d'un néo-Déiste - Page 2 Empty Re: Témoignage d'un néo-Déiste

Message par Octavien le Mer 23 Mai 2012 - 10:55

les choses n'ont commencé à prendre une tournure plus "psychique" (et non plus seulement physique), qu'au bout d'environ deux semaines de séances journalières de relaxation, lesquelles duraient de 1h à 3h env (elles étaient plus courtes sur la fin : entre 1/2h et 1h je dirais)...
Eh bien on peut dire en tous cas que tu es de nature patiente !
je parvenais à ne plus avoir aucune pensée.
Je ne comprends pas comment on peut ne pas penser ? Peut-être veux-tu dire que tu n'étais plus maitre de tes pensées ?

Octavien
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 123
Localisation : France
Identité métaphysique : En recherche
Humeur : Constante
Date d'inscription : 18/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Témoignage d'un néo-Déiste - Page 2 Empty Re: Témoignage d'un néo-Déiste

Message par Jipé le Mer 23 Mai 2012 - 11:10

Octavien a écrit: les choses n'ont commencé à prendre une tournure plus "psychique" (et non plus seulement physique), qu'au bout d'environ deux semaines de séances journalières de relaxation, lesquelles duraient de 1h à 3h env (elles étaient plus courtes sur la fin : entre 1/2h et 1h je dirais)...
Eh bien on peut dire en tous cas que tu es de nature patiente !
je parvenais à ne plus avoir aucune pensée.
Je ne comprends pas comment on peut ne pas penser ? Peut-être veux-tu dire que tu n'étais plus maitre de tes pensées ?
Oui, d'autant plus qu'il est faux de croire que l'on peut arrêter de penser...Pour rester en relaxation profonde jusqu'à 3 heures d'affilée, il faut que rien, absolument rien ne puisse perturber cette concentration, pas un bruit extérieur, pas de sensation intérieure (gargouillis, bâillement, petites démangeaisons, courbatures, etc...) Entre l'impression et la réalité, il y a un monde...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27935
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2020 que ma volonté soit faite...
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Témoignage d'un néo-Déiste - Page 2 Empty Re: Témoignage d'un néo-Déiste

Message par Bean le Mer 23 Mai 2012 - 11:49

État modifié de conscience probablement! sourire
Wikipédia
Bean
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6964
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Témoignage d'un néo-Déiste - Page 2 Empty Re: Témoignage d'un néo-Déiste

Message par maya le Mer 23 Mai 2012 - 11:59

Stirica a écrit:
J'apprends a écrit:
Bien, bien. Un grand salut à toutes et tous !

Je vais tenter ici de témoigner de mon "parcours spirituel".

Voilà ce qui est écrit sur le premier message...N'est-ce pas suffisamment clair?

Je suis très intéressée par ce témoignage, on y trouve beaucoup d'éléments semblables à ce que les bouddhistes découvrent par la méditation et que les enseignements secrets appellent "la voie pénétrante" ou "la voie de la vue" lam thong en tibétain.
maya
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Témoignage d'un néo-Déiste - Page 2 Empty Re: Témoignage d'un néo-Déiste

Message par _dede 95 le Mer 23 Mai 2012 - 12:55

Et c'est courant toutes ces choses?
Je parles, à part ceux qui fument de l'herbe ou qui s'auto-persuadent (religieux) bien sur!
_dede 95
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Témoignage d'un néo-Déiste - Page 2 Empty Re: Témoignage d'un néo-Déiste

Message par _dede 95 le Mer 23 Mai 2012 - 13:17

J'ai expliqué que j'ai soigneusement évité de tomber dans la croyance une majeure partie de ma vie, mais que la réalité m'a rattrapé. La réalité telle que je la comprends maintenant.
La Réalité! Quelle réalité?
Moi j'en tire mes conclusions, après chacun donne son avis!
_dede 95
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Témoignage d'un néo-Déiste - Page 2 Empty Re: Témoignage d'un néo-Déiste

Message par zizanie le Mer 23 Mai 2012 - 14:01

D'un point de vue scientifique, ces états de conscience permettent de mieux comprendre le fonctionnement du cerveau. Quant à la réalité objective, c'est une autre histoire. Mais la réalité subjective d'un individu qui "vit" ou "rêve" ce genre d'expérience peut en être exceptionnellement modifié durablement.

De nombreuses "substances" permettent d'obtenir ce genre d'effet mais le corps lui-même fabrique des endorphines dans certains cas qui peuvent aboutir au même résultat. Et n'oublions pas que le rêve lui-même nous met également en situation de conscience modifiée.

Donc, finalement, rien d’exceptionnel dans cette expérience mais ce qui est exceptionnel, c'est la capacité de Christophe à croire que son expérience lui montre une autre face de la (sa) réalité alors qu'il ne l'a vécu qu'une seule fois et qu'il n'a pas vérifié qu'il s'agissait d'une illusion sensorielle.
zizanie
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Témoignage d'un néo-Déiste - Page 2 Empty Re: Témoignage d'un néo-Déiste

Message par _4mol le Mer 23 Mai 2012 - 14:16

zizanie a écrit:D'un point de vue scientifique, ces états de conscience permettent de mieux comprendre le fonctionnement du cerveau. Quant à la réalité objective, c'est une autre histoire. Mais la réalité subjective d'un individu qui "vit" ou "rêve" ce genre d'expérience peut en être exceptionnellement modifié durablement.
L'état modifié de perception n'a rien à voir avec la consciense en elle-même.

La conscience n'est pas un état.

Contrairement à la perception que nous avons de nous même et du monde extérieure.

_4mol
Exclu du forum

Masculin Nombre de messages : 894
Localisation : Menthe
Identité métaphysique : 4mol
Humeur : Jusque là ça va !
Date d'inscription : 27/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Témoignage d'un néo-Déiste - Page 2 Empty Re: Témoignage d'un néo-Déiste

Message par zizanie le Mer 23 Mai 2012 - 14:26

4mol a écrit:
La conscience n'est pas un état.
Parler d'état de conscience ne veut pas dire que la conscience est un état mais qu'elle a des états de perception différents
zizanie
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Témoignage d'un néo-Déiste - Page 2 Empty Re: Témoignage d'un néo-Déiste

Message par _4mol le Mer 23 Mai 2012 - 14:26

Jipé a écrit:
Oui, d'autant plus qu'il est faux de croire que l'on peut arrêter de penser...Pour rester en relaxation profonde jusqu'à 3 heures d'affilée, il faut que rien, absolument rien ne puisse perturber cette concentration, pas un bruit extérieur, pas de sensation intérieure (gargouillis, bâillement, petites démangeaisons, courbatures, etc...) Entre l'impression et la réalité, il y a un monde...
Oui, Il y a un monde pour croire que :"Pour rester en relaxation profonde jusqu'à 3 heures d'affilée, il faut que rien, absolument rien ne puisse perturber cette concentration, pas un bruit extérieur, pas de sensation intérieure (gargouillis, bâillement, petites démangeaisons, courbatures, etc...) "
Cette croyance ne refléte en aucun les conditions nécessaires pour atteindre "un état" injustement nommé "relaxation profonde jusqu'à 3 heures d'affilée".
Un monde................. d'incompréhension.

_4mol
Exclu du forum

Masculin Nombre de messages : 894
Localisation : Menthe
Identité métaphysique : 4mol
Humeur : Jusque là ça va !
Date d'inscription : 27/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Témoignage d'un néo-Déiste - Page 2 Empty Re: Témoignage d'un néo-Déiste

Message par Bean le Mer 23 Mai 2012 - 14:31

La notion d'absence de pensée, c'est comme celle du vide, il reste toujours quelques perturbations (sensations ou matière) pour considérer que c'est impossible. sourire
Bean
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6964
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Témoignage d'un néo-Déiste - Page 2 Empty Re: Témoignage d'un néo-Déiste

Message par _4mol le Mer 23 Mai 2012 - 14:32

zizanie a écrit:Parler d'état de conscience ne veut pas dire que la conscience est un état mais qu'elle a des états de perception différents
La conscience n'a aucun état de perception différents. La conscience ne perçois pas..... elle est perçue.... plus ou moins sommairement.

_4mol
Exclu du forum

Masculin Nombre de messages : 894
Localisation : Menthe
Identité métaphysique : 4mol
Humeur : Jusque là ça va !
Date d'inscription : 27/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Témoignage d'un néo-Déiste - Page 2 Empty Re: Témoignage d'un néo-Déiste

Message par _4mol le Mer 23 Mai 2012 - 14:34

Bean a écrit:La notion d'absence de pensée, c'est comme celle du vide, il reste toujours quelques perturbations (sensations ou matière) pour considérer que c'est impossible. sourire
Quand tu es en sommeil profond,te sens-tu penser?

_4mol
Exclu du forum

Masculin Nombre de messages : 894
Localisation : Menthe
Identité métaphysique : 4mol
Humeur : Jusque là ça va !
Date d'inscription : 27/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Témoignage d'un néo-Déiste - Page 2 Empty Re: Témoignage d'un néo-Déiste

Message par Bean le Mer 23 Mai 2012 - 14:37

4mol a écrit:
zizanie a écrit:Parler d'état de conscience ne veut pas dire que la conscience est un état mais qu'elle a des états de perception différents
La conscience n'a aucun état de perception différents. La conscience ne perçois pas..... elle est perçue.... plus ou moins sommairement.
Tien! Moi par exemple, je perçois les choses à travers mes sens, grâce à ma conscience. J'ai conscience de moi-même et de ce qui m'entoure. Serait-ce une question de définition de la conscience?
Bean
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6964
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Témoignage d'un néo-Déiste - Page 2 Empty Re: Témoignage d'un néo-Déiste

Message par Bean le Mer 23 Mai 2012 - 14:39

4mol a écrit:
Bean a écrit:La notion d'absence de pensée, c'est comme celle du vide, il reste toujours quelques perturbations (sensations ou matière) pour considérer que c'est impossible. sourire
Quand tu es en sommeil profond,te sens-tu penser?
Veux-tu dire qu'une perte de conscience suffirait?
Mais dans ce cas, la modification de conscience est impossible puisque la perte de conscience l'empêche irrévocablement.
Bean
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6964
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Témoignage d'un néo-Déiste - Page 2 Empty Re: Témoignage d'un néo-Déiste

Message par Bulle le Mer 23 Mai 2012 - 14:41

4mol a écrit:La conscience n'a aucun état de perception différents. La conscience ne perçois pas..... elle est perçue.... plus ou moins sommairement.
Ben voyons ! Etre conscient cela veut dire quoi à ton avis à part être capable de percevoir ?
Et que tu le veuilles ou non il y a bel et bien des états de conscience, donc de perception, différents...

_________________
Hello Invité !  Le Témoignage d'un néo-Déiste - Page 2 Quizzj10du 01 juillet 2020 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 46742
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Témoignage d'un néo-Déiste - Page 2 Empty Re: Témoignage d'un néo-Déiste

Message par _4mol le Mer 23 Mai 2012 - 14:41

Bean a écrit:Tien! Moi par exemple, je perçois les choses à travers mes sens, grâce à ma conscience. J'ai conscience de moi-même et de ce qui m'entoure. Serait-ce une question de définition de la conscience?
Oui en quelque sorte.
Tu as effectivement la perception de toi-même et de ce qui t'entoure.... ce qui n'est pas le cas de la consciense.

_4mol
Exclu du forum

Masculin Nombre de messages : 894
Localisation : Menthe
Identité métaphysique : 4mol
Humeur : Jusque là ça va !
Date d'inscription : 27/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Témoignage d'un néo-Déiste - Page 2 Empty Re: Témoignage d'un néo-Déiste

Message par _4mol le Mer 23 Mai 2012 - 14:55

Bulle a écrit:Ben voyons ! Etre conscient cela veut dire quoi à ton avis à part être capable de percevoir ?
Et que tu le veuilles ou non il y a bel et bien des états de conscience, donc de perception, différents...
Je pense que ton problème de compréhension viens de la définition que tu donnes à : la consciense.
Vue de la terre la conscience est sans limitation, aucune.
Vue de la terre la perception de soi-même et de l'extérieure est limité par nos outils de perception et la finitude de notre monde.
Un état est une limitation de la perception intérieure et extérieure.

Dans les conditions que j'ai posé ci-dessus comment veut tu qu'un état/limitation de perception ( quel qu'il soit) puisse être confondus avec ce qui est sans limitation, en l'occurence la consciense????

_4mol
Exclu du forum

Masculin Nombre de messages : 894
Localisation : Menthe
Identité métaphysique : 4mol
Humeur : Jusque là ça va !
Date d'inscription : 27/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Témoignage d'un néo-Déiste - Page 2 Empty Re: Témoignage d'un néo-Déiste

Message par J'apprends le Mer 23 Mai 2012 - 14:57

dede 95 a écrit:Pourquoi tiens tu à ce que nous tentions une expérience mystique?
Pour ma part, je n'ai jamais été dans une démarche mystique. A 17 ans, seule la curiosité m'a emmené à pousser le processus de relaxation et je ne soupconnais même pas, avant, que cela était possible. Je ne faisais aucun plan sur la comète, et étape après étape, j'étais juste de plus en plus curieux de découvrir celle qui suivrait la précédente.
Quand je retente l'expérience aujourd'hui, ma démarche est spirituelle, et je le fais sur la base des souvenirs que j'en ai, sans me faire le moindre "cinema" : il s'agit d'une démarche purement empirique de relaxation. Relaxation corporelle, puis mentale. Et advienne ce qu'il adviendra. Je sais maintenant qu'on n'en meurt pas. Faudra que j'en parle à mon inconscient, tiens ! Mais pour ce qui est de la relaxation, au minimum, vous risquez juste d'en ressortir plus relaxé qu'au départ.

J'en ai bien conscience : j'aurais été incapable de convaincre le jeune adolescent rationnaliste que j'étais avant cette expérience, de la possibilité de sortir de son corps en en séparant sa conscience.

Je n'étais pas particulièrement tendre et un tel témoignage m'aurait surement amené aux mêmes jugements de valeur.

Je fais de moins en moins de rêves aujourd'hui, mais j'ai toujours été capable de ressentir ce sentiment mélangé de réalisme et d'irréalité que vous laisse un rêve. Et il m'est parfois arrivé de prendre un certain contrôle sur des bribes de rêves, tout en étant conscient que je rêvais.

Mais là c'était très différent, c'était le même sentiment de réalité que celui que l'on perçoit dans notre réalité physique. Intangible.

Après une invitation n'est pas un ordre. Les mots sont difficiles voire impossibles à trouver pour exprimer ce que j'ai profondément ressenti lors de ma sortie hors du corps.

Aujourd'hui je sais qu'il faut l'avoir vraiment vécu soi-même pour vraiment pouvoir saisir le sentiment de réalité que l'on ressent lors d'une sortie hors du corps.

dede95, Si tu as déjà vécu une "sortie hors du corps" mais que tu ne l'as pas perçu ou interprété de la même façon que moi, je serais curieux de t'entendre nous la décrire et nous expliquer tes ressentis.

Si tu n'en as pas vécu, comment peux-tu prétendre être en mesure de faire la part des choses ?

dede 95 a écrit:Et c'est courant toutes ces choses?
Je parles, à part ceux qui fument de l'herbe ou qui s'auto-persuadent (religieux) bien sur !
...
La Réalité! Quelle réalité ?
Moi j'en tire mes conclusions, après chacun donne son avis !
Pourquoi chercher à te convaincre et à convaincre les autres que je serais ce que je ne suis pas ? Ou que je mens ou que j'affabule.

Je témoigne de la réalité de mon vécu, en toute honnêteté donc nécessairement en toute subjectivité, je ne prétendrais jamais le contraire.

Je sais ce que j'ai vécu et ce que j'ai ressenti et personne ne travestira MA réalité.

Pour ce qui te concerne, libre à toi de juger sans savoir.

Jipé a écrit:Si je te suis bien, je peux dire aussi qu'un soir où j'avais fait la fiesta bien arrosée, j'ai vu des éléphants roses au-dessus de ma tête, je témoigne de mon expérience, de mes certitudes et je ne cherche pas à l'imposer, mais j'invite tous ceux qui ne l'ont jamais fait (la fiesta alcoolisée) de tenter l'expérience (mais pas à moitié) et de revenir en parler en connaissance de cause...
C'est exactement çà !

Christophe


Dernière édition par J'apprends le Mer 23 Mai 2012 - 15:45, édité 1 fois

J'apprends
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 44
Localisation : RP
Identité métaphysique : Je m'interroge encore...
Humeur : Variable
Date d'inscription : 20/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Témoignage d'un néo-Déiste - Page 2 Empty Re: Témoignage d'un néo-Déiste

Message par Bean le Mer 23 Mai 2012 - 14:58

Vu la polysémie du terme, je renvoie le lecteur du forum au lien ci-dessous:
Conscience?

Personnellement, je partage cette définition:
(Philosophie) Connaissance que nous avons de notre propre existence et des phénomènes de sensibilité et d’activité qui se succèdent en nous.
Bean
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6964
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Témoignage d'un néo-Déiste - Page 2 Empty Re: Témoignage d'un néo-Déiste

Message par Jipé le Mer 23 Mai 2012 - 15:18

J'apprends a écrit:
Jipé a écrit:Si je te suis bien, je peux dire aussi qu'un soir où j'avais fait la fiesta bien arrosée, j'ai vu des éléphants roses au-dessus de ma tête, je témoigne de mon expérience, de mes certitudes et je ne cherche pas à l'imposer, mais j'invite tous ceux qui ne l'ont jamais fait (la fiesta alcoolisée) de tenter l'expérience (mais pas à moitié) et de revenir en parler en connaissance de cause...
C'est exactement çà !
oui donc tu en conviens que ce ne sont que des illusions, sensations, hallucinations, qui paraissent réelles lorsque la personne les vit, mais qui n'ont aucune réalité "matérielle" "physique".

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27935
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2020 que ma volonté soit faite...
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Témoignage d'un néo-Déiste - Page 2 Empty Re: Témoignage d'un néo-Déiste

Message par _4mol le Mer 23 Mai 2012 - 15:20

Bean a écrit:Veux-tu dire qu'une perte de conscience suffirait?
Mais dans ce cas, la modification de conscience est impossible puisque la perte de conscience l'empêche irrévocablement.
Tu n'a pas répondu à la question:Quand tu es en sommeil profond,te sens-tu penser?

Il ne s'agit en aucun cas "d'une perte" de la consciense il s'agit seulement d'un état modifié de perception.
Lorsqu'il y a "perte" de la perception plusieurs cas s'offrent à nous. Arbitrairement je ne retiendrai que 2:
1) Coma: grande "perte" de la perception, ce qui ne veut pas dire qu'il y ai perte totale de la perception.
2) Sommeil profond: grande "perte" de la perception "habituelle" de nous même et du monde qui nous entoure, ce qui ne veut pas dire qu'il y ai perte totale de la perception, bien au contraire.
Ces 2 exemples simples te montre qu'il y a toujours perception mais cette perception peut avoir des états différents.


_4mol
Exclu du forum

Masculin Nombre de messages : 894
Localisation : Menthe
Identité métaphysique : 4mol
Humeur : Jusque là ça va !
Date d'inscription : 27/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Témoignage d'un néo-Déiste - Page 2 Empty Re: Témoignage d'un néo-Déiste

Message par J'apprends le Mer 23 Mai 2012 - 15:37

Octavien a écrit:Je ne comprends pas comment on peut ne pas penser ? Peut-être veux-tu dire que tu n'étais plus maitre de tes pensées ?
Jipé a écrit:Oui, d'autant plus qu'il est faux de croire que l'on peut arrêter de penser...Pour rester en relaxation profonde jusqu'à 3 heures d'affilée, il faut que rien, absolument rien ne puisse perturber cette concentration, pas un bruit extérieur, pas de sensation intérieure (gargouillis, bâillement, petites démangeaisons, courbatures, etc...) Entre l'impression et la réalité, il y a un monde...
Jipé, je pense moi que tu trompes parce que tu ne l'as pas vécu. Ce n'est certes que mon avis.

Aujourd'hui, pendant mes séances de relaxation, je parviens encore à ne pas penser. Mais pas assez longtemps pour rééditer mon expérience de jeunesse. J'y parviens jusqu'à 1 à 2 minutes parfois mais ce n'est pas assez.

Octavien, mets toi dans la situation de l'observateur : choisis un objet, installes-toi devant confortablement et là, figé, tu concentres toute ton attention sur lui. Tu te concentres et tu focalises ton attention afin d'observer les moindres détails de l'objet et tu les passes en revue les uns après les autres. Il s'agit d'observation pure. Cela s'entraîne.

Dans le processus dont j'essaye de témoigner c'est la même chose mais avec un niveau d'accuité beaucoup plus élevé encore : au début de la relaxation, tu fixes ton attention sur les plus petites parties de ton corps que tu peux identifier et tu les observes les unes après les autres : doigts, jambes, doigts de pieds, bras, ventre, épaules.... Le but est d'y observer et d'y surprendre la moindre tension que tu pourrais trouver dans chacun de tes membres. Tout est dans l'observation de tes ressentis. Dès que tu identifies une tension, le but n'est pas d'y penser mais de réagir en apprenant à libérer immédiatement cette tension au moment où tu la ressens. Comment ? En exagérant cette tension puis en la relâchant rapidement. Mais surtout, rester toujours dans une démarche d'observation/réaction, dénuée de toutes pensées.

Une fois que tu as appris à relaxer ton corps physique, le processus reste le même mais le but devient de surprendre toute pensée parasite si tu en as et d'y appliquer le même traitement : tension/relâchement (après tu n'auras plus besoin que du relâchement).

La phase physique est la plus simple. La phase mentale est beaucoup plus costaude si on ne parviens pas à être parfaitement concentré et si on n'est pas assez rigoureux. La force de l'intention/volonté joue là, à mon avis, un rôle capital. Elle doit s'exercer de façon continue et implacable.

Je pense pour ma part que j'ai une grosse faiblesse de ce côté-là.

Je pense aussi que la conscience pure est capable d'observer et n'a pas besoin de pensées pour cela. Conscience et pensée sont deux choses bien distinctes. Les pensées sont un processus mental, associées au cerveau. C'est notre conscience pure qui perçois et guide nos pensées. A qui n'est-il pas arrivé de surprendre en soi un flot de pensées parasites et incontrôlées ? Simplement parce que notre conscience n'était pas focalisée. Qu'elle était "ailleurs", en quelques sortes. Le moment où l'on se rend compte que ce flot de pensées parasites nous traverse l'esprit et qu'on l'interrompte est le moment précis où notre conscience se re-focalise et reprend le contrôle de nos pensées.

C'est ainsi qu'en relaxation profonde, l'on décide en toute conscience de se positionner en tant que seul observateur. Notre conscience, qui contrôle nos actes, doit décider de couper la vanne des pensées et de la maintenir absolument et "hermétiquement" fermée.

Plus facile à dire qu'à faire. Mais je sais que j'y suis parvenu au moins une fois.

Parler de conscience revient pour moi à parler de soi à la 3ème personne. Nous ne sommes pas nos pensées. Tout le monde en conviendra en reconnaissant humblement avoir eu des pensées qui n'exprimaient pas notre ressenti réel. Par contre je pense que nous sommes notre conscience. Ma conscience, c'est moi. C'est à la fois le plus petit et le plus grand dénominateur commun que j'aie pu identifier qui me définisse. Tout le reste : pensées, actes, corps, en sont des annexes physiques et mentales, qui lui sont plus ou moins bien soumises. Comme un cavalier maîtrise plus ou moins bien sa monture et son matériel. Encore faut-il en avoir conscience, cela va de soi...

Christophe

J'apprends
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 44
Localisation : RP
Identité métaphysique : Je m'interroge encore...
Humeur : Variable
Date d'inscription : 20/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 12 Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum