Construction identitaire...

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Construction identitaire...

Message par Ladysan le Lun 6 Oct 2014 - 15:19

Magnus a écrit:étonné un Je ne pige rien à cette histoire d'orthographe "corrigée". Si par inattention j'écris toujours sans s, mon correcteur me le signale ; il a toujours fallu un "s" à toujours, il en faut toujours un et il en faudra toujours.
Et à "je n'utilise", Lady, il ne faut pas de "s", ou alors la conjugaison vient d'être récemment corrigée aussi. sourire
Magnus, j'ai posté ma réponse ICI
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction identitaire...

Message par Ladysan le Lun 6 Oct 2014 - 16:00

Jipé a écrit:
JO a écrit:
Quant au secret dévoilé post mortem, relatif à l'origine des enfants, il leur permet de faire le deuil plus justement, et de s'approprier leur vraie identité . Mais ça met mal à l'aise le dépositaire qui trahit la parole donnée .
Une parole donnée, selon les circonstances qui peuvent changer au cours d'une existence, n'a pas vocation à rester figée. Le bon sens est justement de s'adapter et de raisonner en fonction des intérêts de la ou des personnes concernée (s).

Je suis tout à fait d'accord avec ce que dit Jipé, Jo. Si le secret confié est trop lourds à porter, ils est préférable qu'il soit dévoilé, et cela en faisant fi des scrupules que cela peut engendrer, d'autant plus si c'est pour une bonne cause. Aussi parce que la personne qui a confié ce secret n'a pas mesuré, ou bien, ne s'est pas embarrassée de savoir les conflits que cela pourrait engendrer un jours chez la dépositaire du dit secret. Jamais je n'obligerais quelqu'un à porter mon fardeau. Si un jours j'ai confié un petit secret par ci par là, j'ai simplement demandé de la discrétion, afin que ce secret ne soit pas éventé publiquement ou gratuitement.
Celui qui confie un secret doit en peser aussi le risque qu'il soit un jours divulgué, car c'est facile d'emporter un secret dans sa tombe, après qu'on l'ait confié, en laissant le, ou la dépositaire seule avec sa conscience.
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum