POUR OU CONTRE LA DÉPÉNALISATION DE L'EUTHANASIE ? 5 IÈME PARTIE

Page 35 sur 40 Précédent  1 ... 19 ... 34, 35, 36 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ?

25% 25% 
[ 107 ]
39% 39% 
[ 166 ]
15% 15% 
[ 62 ]
4% 4% 
[ 19 ]
12% 12% 
[ 50 ]
5% 5% 
[ 20 ]
 
Total des votes : 424

Re: POUR OU CONTRE LA DÉPÉNALISATION DE L'EUTHANASIE ? 5 IÈME PARTIE

Message par stana le Dim 13 Mar 2016 - 1:08

Personnelement j'ai un profond respect pour l'opinion de chacun, pourvu qu'elle ne cherche pas à s'imposer, et je me sens sur la même longueur d'ondes avec les personnes qui, comme moi, ont le courage de leurs opinions sourire
Juste une petite chose: je reconnais que mon avis est pour le moins autant basé sur l'émotionnel que le tien; il est bien sûr avant tout basé sur la compassion et l'empathie dont je ne suis pas dépourvue, mais ce sont justement, avant tout, des ressentis émotionnels, je n'ai jamais dis le contraire sourire mais je maintiens que même d'un point de vue plus détaché, on peux envisager qu'il est inutile d'obliger une personne condamnée à d'horribles souffrances sans espoir de guérison ou d'apaisement à vivre, par exemple, quelques mois de plus alors qu'elle ne demande qu'à partir en paix.

Mais encore une fois, je comprends que tout le monde ne partage pas mon opinion.

La souffrance physique-celle d'autrui et la mienne-est une chose dont l'idée même me fait horreur mais il n'est pas déraisonnable de la juger vaine...donc c'est émotionnel et logique, de mon point de vue.

stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7151
Age : 43
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: POUR OU CONTRE LA DÉPÉNALISATION DE L'EUTHANASIE ? 5 IÈME PARTIE

Message par animou le Dim 13 Mar 2016 - 1:48

ah oki c't ma position par rapport à l'euthanasie, pas vu que  le sujet avait été déplacé, j'en ai pas vraiment si ce n'est que je pense que c'est une histoire de sous; un droit de mourir c'est pas catho, ça sera un couloir de la mort malgré tout, malgré la bonne foi de chacun y'aura de la mauvaise foi, celle du fric comme toute loi, qui dit loi dit jugement, dit infraction dit amende, sanction ça va pas chercher plus loin à mon avis, mais on va dire que c'est pour protéger le principal intéressé mais c'est qui le mourant ou l'hôpital, si c'est le premier je vois pas trop pourquoi il sera mort et le deuxième ça ne m'étonne pas, mais se protéger de qui des familles, de l'état? si tout est fait dans le respect du choix y'a pas besoin de protection; ça sous tend quand même qu'on se fera de l'argent sur le dos des mourants, non?

pour l'euthanasie elle même; si je souffre physiquement et qu'il n'y a pas de solutions à ma souffrance je pense que je préfèrerais mourir et si je suis inconsciente; mais que ça pèse ma famille bé c'est à eux de voir, mais bon pas évident de prendre la décision à ma place, moi peut-être que je me réveillerais et que j'aurais fait un gros dodo aussi, on sait pas, ça veut dire aussi que tout le monde devra prendre une décision à un moment x de sa vie non? Est-ce qu'on pourra changer d'avis en cours de route? Est-ce que la décision sera rétro-active ou il faudra attendre un certain temps qu'elle soit validée? la mort ça concerne tout le monde; un accident de voiture, une chute un coma ça peut nous tomber dessus donc j'ai du mal à comprendre comment cette loi sera mise en place en fait
avatar
animou
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 750
Age : 36
Localisation : France
Identité métaphysique : malléable
Humeur : molle
Date d'inscription : 23/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: POUR OU CONTRE LA DÉPÉNALISATION DE L'EUTHANASIE ? 5 IÈME PARTIE

Message par stana le Dim 13 Mar 2016 - 9:26

Il faudra que tout soit le mieux encadré possible parce-qu'il y a toujours, quel que soit le domaine, un risque d'abus, de dérives...la nature humaine est ainsi faite, c'est comme ça, c'est pourquoi il vaut mieux qu'il y ai des lois bien précises qui ne laissent pas place à l'ambiguité. Si tout est connu, encadré, ètudié, il y a justement moins de risques d'abus, et ce dans tous les domaines.

En Belgique on laisse toujours le choix à la personne, même lorsqu'elle dit que sa décision est irrévocable, aucune loi ne la contraint à aller jusqu'au bout si, même à la dernière seconde, elle prends finalement la décision de vivre un peu plus longtemps. tout est arrêté. Et on lui pose de toute façon plusieurs fois la question, on ne l'encourage pas à mourir tout de suite, au contraire. C'est ça qu'il faudrait faire en France je pense.

stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7151
Age : 43
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: POUR OU CONTRE LA DÉPÉNALISATION DE L'EUTHANASIE ? 5 IÈME PARTIE

Message par Jipé le Dim 13 Mar 2016 - 10:06

aleph a écrit:
Bref, après tant d’interventions, je pense qu’on tourne en rond,  nous avons des positions inconciliables. En conséquence j’arrête d’alimenter  ce fil.
J’ose espérer que vous avez le même respect pour mes convictions que moi j’ai des vôtres.
Ce n'est pas que l'on tourne en rond, c'est que tu ne sais pas de quoi parle le sujet sur l'euthanasie, tu n'as même pas pris le temps de lire le lien que j'ai mis sur l'ADMD....
Tu as une position de catho, la même que celle des parents de Vincent Lambert par exemple, des gens intégristes qui se foutent de l'avis de leur fils, des conditions dans lesquelles il est, etc...
Faux prétexte de prendre une soi-disant loi qui imposerait à tous, non, ce serait une loi qui n'accuserait simplement pas de "meurtre" des médecins lucides et responsables, ceux qui sont à l'écoute de leurs patients et de leurs familles, ceux qui savent sans juger, ceux qui ont une réelle empathie pour des mourants!

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: POUR OU CONTRE LA DÉPÉNALISATION DE L'EUTHANASIE ? 5 IÈME PARTIE

Message par Bulle le Dim 13 Mar 2016 - 10:29

aleph a écrit:Je crois que vous n’avez pas encore compris ma position, ou voulu la comprendre. Je ne veux pas que le politique puisse avoir plus de pouvoir sur la vie des gens qu’il n’en a jusqu’à maintenant.
J'ai au contraire parfaitement compris ta position qui est de promouvoir  :
- l'amalgame entre donner le droit à un individu de choisir SA mort  et l'euthanasie eugéniste imposée à tous.
- l'amalgame entre pouvoir donné à l'humain concerné et pouvoir politique imposé aux humains en général.
Tes convictions ne sont pas en cause, et je te souhaite, si telle est ta conviction d'avoir le loisir de mourir aussi lentement que tu le désires. Ce sont tes arguments qui sont en cause car ils ne tiennent pas.
Ton " Le propre d’une loi est de s’imposer à tous, sinon, elle n’a pas force de loi." est la démonstration type : une loi qui autorise à demander quelque chose peut parfaitement s'imposer à tous sans nuire à qui que ce soit. L'inverse, ce qui a court à l'heure actuelle non ; ajouter l'avis du principal concerné aux décisions du corps médical peut s'imposer à tous sans nuire à qui que ce soit : bien au contraire.
Idem pour  ton "il n'en demeure pas moins, qu'en cas de dérive, il est possible à toute partie prenante d'attaquer en justice le mauvais usage de cette pratique" qui voudrait laisser croire (appel à la terreur caractéristique) qu'en cas de loi de dépénalisation cela serait impossible.
Quant à l'exemple Belge, désolée, mais il prouve que la dépénalisation de l'euthanasie est tout sauf ce que tu lui reproches. Les seuls abus commis l'ont été par les "pro-vies" qui veulent imposer leur "morale" aux autres...

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40271
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: POUR OU CONTRE LA DÉPÉNALISATION DE L'EUTHANASIE ? 5 IÈME PARTIE

Message par Bulle le Dim 13 Mar 2016 - 10:34

Jipé a écrit:Tu as une position de catho, la même que celle des parents de Vincent Lambert par exemple, des gens intégristes qui se foutent de l'avis de leur fils, des conditions dans lesquelles il est, etc...
Catho, musulmans et juifs traditionalistes se rejoignent : Dieu a le droit de vie et de mort et est le seul.  qvt
La laïcité permet aussi leur choix, mais cela ne leur suffit pas : ils se rejoignent toujours lorsqu'il est question de tenter d'imposer leur morale moralisante et moralisatrice...

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40271
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: POUR OU CONTRE LA DÉPÉNALISATION DE L'EUTHANASIE ? 5 IÈME PARTIE

Message par animou le Dim 13 Mar 2016 - 15:03

j'ai lu la trentaine de pages conseillées, je n'avais qu'un vague ressenti, maintenant c'est très clair dans mon esprit cette loi, j'ai donc une position et je suis contre et incroyant si vous voulez tout savoir, mais je crois en la vie; on m'appellera sans doute une pro-vie et ceux qui sont pour sont forcément des pro-euthanasie alors?
cette loi permet aux dépressifs de mettre fin à leur jour; les gens sont en détresse, ils sont en peine, ils pensent à la mort et au lieu de les aider à aller mieux on va tout simplement leur dire; je comprends ta peine et je te laisse partir puisque c'est ton choix; c'est ça l'humanité, l'empathie?

un enfant peut même avoir recours à cette loi, c'est du grand n'importe quoi; alors un enfant on doit le protéger au niveau de la sexualité parce qu'il est innocent mais à ce niveau là il est parfaitement conscient de ce qu'il fait ; c'est ça qu'on veut nous faire gober?

deux jumeaux qui vont perdre la vue se sont fait euthanasier parce qu'ils pensent que la vie sera impossible si ils ne se voient plus; ils sont morts ils ne pourront pas savoir si finalement c'était possible; si ça trouve c'est ce qu'ils pouvaient leur arriver de mieux dans leur vie, mais tout ça c'est du caprice, oui la vie est pas facile mais quand même, ça mérite pas qu'on abdique au moindre cas de dépression, un transexuel et un détenu en ont bénéficié; mais on est où là; on aurait pas pu faire autrement sérieux? c'est la porte ouverte à tous les abus possibles et inimaginables si ça commence comme ça; de permettre aux gens de mourir quand ils en ont marre
mais tout le monde en a marre à un moment mais faut réagir c'est pas en se donnant la mort de manière légale et assisté que les gens iront mieux ça c'est certain, on est en train de normaliser le suicide, on lui donne sa raison d'être, c'est tout simplement de la non assistance à personne en danger (quelqu'un qui va mal dans sa tête, tu lui donne pas un pistolet chargé; tu es sensé lui dire que ça va passer, qu'il n'est pas seul, qu'on peut l'aider et bien non là tu va le piquer, c'est sûr ça fait moins désordre, c'est plus supportable) comme ça tout le monde s'en lave les mains
alors demain mon gamin de 13 ans qui est en train de devenir sourd et qui fait sa crise d'adolescence veut mettre fin à ses jours parce qu'il en peut plus de la vie parce qu'il ne supportepas son handicap , il pourra et il le peut déjà en Belgique et en Suisse; c'est ça? au moins la Suisse emploie le bon terme le suicide assisté; c'est deux mots associé ça ne vous fait pas bondir? je comprends pas

je lis les gens ne sont pas prêts, c'est de l'égoïsme de pas laisser le choix de mourir, mais oui c'est facile on a pas choisit d'être là, alors on va choisir sa mort, alors passive couloir de droite et active couloir de gauche, mais réveillez-vous bon sang!

j'ai pensé à la mort toute ma jeunesse, je trouvais la vie vraiment cruelle mais je suis contente aujourd'hui de voir que je m'en sors et que la vie est quand même belle, tout passe
Stana tu es contente d'être en vie aujourd'hui? tout ceux qui ont eu des passages à vide qui ont pensé à la mort, se sont relevés et oui il faut chercher plus loin, avancer coûte que coûte; faire confiance en la vie; c'est ce message qui doit être transmis pas le contraire

alors demain Bulle tu fais la pire dépression de ta vie, tu veux en finir et toi Jipé, tu vas lui imprimer ses papiers pour qu'elle signe son arrêt de vie, c'est ça par amour?

tu veux mettre fin à tes jours, malgré qu'on puisse t'aider à aller mieux, tu ne veux pas l'entendre, alors résous toi à te donner la mort tout seul comme un grand; tout ça c'est un grand manque de courage, comme c'est beau, les deux jumeaux ont pu mourir ensemble main dans la main, non mais ça va pas! c'est de la connerie pure et dure, j'étais pas loin avec mon association avec les camps de concentration au fond; c'est un génocide déguisé, ou du suicide collectif, bientôt on trouvera des bars à suicide, c'est cool la vie, ah nan pardon la mort!
avatar
animou
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 750
Age : 36
Localisation : France
Identité métaphysique : malléable
Humeur : molle
Date d'inscription : 23/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: POUR OU CONTRE LA DÉPÉNALISATION DE L'EUTHANASIE ? 5 IÈME PARTIE

Message par JO le Dim 13 Mar 2016 - 16:06

Ce sont aussi toutes les dérives possibles qui m'empêcheront toujours de dire oui à une loi qui n'en finit pas d'élargir ses possibilités d'application.
Par fonction, j'ai vu beaucoup de cas où la vie qui passait changeait le désespoir en acceptation. Assez pour que les soins palliatifs me semblent à améliorer, et suffire, encore et encore, jusqu'à la mort douce et désirée , ou du moins, acceptée
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: POUR OU CONTRE LA DÉPÉNALISATION DE L'EUTHANASIE ? 5 IÈME PARTIE

Message par Magnus le Dim 13 Mar 2016 - 16:18

Spoiler:

animou a écrit:bon il y a ce fameux article 23 à ne pas transgresser sur le sujet de l'euthanasie donc au cas où je suis h-s là-bas je le mets aussi ici, au cas où il serait supprimé

j'ai lu la trentaine de pages conseillées, je n'avais qu'un vague ressenti, maintenant c'est très clair dans mon esprit cette loi, j'ai donc une position et je suis contre et incroyant si vous voulez tout savoir, mais je crois en la vie; on m'appellera sans doute une pro-vie et ceux qui sont pour sont forcément des pro-euthanasie alors?
cette loi permet aux dépressifs de mettre fin à leur jour; les gens sont en détresse, ils sont en peine, ils pensent à la mort et au lieu de les aider à aller mieux on va tout simplement leur dire; je comprends ta peine et je te laisse partir puisque c'est ton choix; c'est ça l'humanité, l'empathie?

un enfant peut même avoir recours à cette loi, c'est du grand n'importe quoi; alors un enfant on doit le protéger au niveau de la sexualité parce qu'il est innocent mais à ce niveau là il est parfaitement conscient de ce qu'il fait ; c'est ça qu'on veut nous faire gober?

deux jumeaux qui vont perdre la vue se sont fait euthanasier parce qu'ils pensent que la vie sera impossible si ils ne se voient plus; ils sont morts ils ne pourront pas savoir si finalement c'était possible; si ça trouve c'est ce qu'ils pouvaient leur arriver de mieux dans leur vie, mais tout ça c'est du caprice, oui la vie est pas facile mais quand même, ça mérite pas qu'on abdique au moindre cas de dépression, un transexuel et un détenu en ont bénéficié; mais on est où là; on aurait pas pu faire autrement sérieux? c'est la porte ouverte à tous les abus possibles et inimaginables si ça commence comme ça; de permettre aux gens de mourir quand ils en ont marre
mais tout le monde en a marre à un moment mais faut réagir c'est pas en se donnant la mort de manière légale et assisté que les gens iront mieux ça c'est certain, on est en train de normaliser le suicide, on lui donne sa raison d'être, c'est tout simplement de la non assistance à personne en danger (quelqu'un qui va mal dans sa tête, tu lui donne pas un pistolet chargé; tu es sensé lui dire que ça va passer, qu'il n'est pas seul, qu'on peut l'aider et bien non là tu va le piquer, c'est sûr ça fait moins désordre, c'est plus supportable) comme ça tout le monde s'en lave les mains
alors demain mon gamin de 13 ans qui est en train de devenir sourd et qui fait sa crise d'adolescence veut mettre fin à ses jours parce qu'il en peut plus de la vie parce qu'il ne supportepas son handicap , il pourra et il le peut déjà en Belgique et en Suisse; c'est ça? au moins la Suisse emploie le bon terme le suicide assisté; c'est deux mots associé ça ne vous fait pas bondir? je comprends pas

je lis les gens ne sont pas prêts, c'est de l'égoïsme de pas laisser le choix de mourir, mais oui c'est facile on a pas choisit d'être là, alors on va choisir sa mort, alors passive couloir de droite et active couloir de gauche, mais réveillez-vous bon sang!

j'ai pensé à la mort toute ma jeunesse, je trouvais la vie vraiment cruelle mais je suis contente aujourd'hui de voir que je m'en sors et que la vie est quand même belle, tout passe
Stana tu es contente d'être en vie aujourd'hui? tout ceux qui ont eu des passages à vide qui ont pensé à la mort, se sont relevés et oui il faut chercher plus loin, avancer coûte que coûte; faire confiance en la vie; c'est ce message qui doit être transmis pas le contraire

alors demain Bulle tu fais la pire dépression de ta vie, tu veux en finir et toi Jipé, tu vas lui imprimer ses papiers pour qu'elle signe son arrêt de vie, c'est ça par amour?

tu veux mettre fin à tes jours, malgré qu'on puisse t'aider à aller mieux, tu ne veux pas l'entendre, alors résous toi à te donner la mort tout seul comme un grand; tout ça c'est un grand manque de courage, comme c'est beau, les deux jumeaux ont pu mourir ensemble main dans la main, non mais ça va pas! c'est de la connerie pure et dure, j'étais pas loin avec mon association avec les camps de concentration au fond; c'est un génocide déguisé, ou du suicide collectif, bientôt on trouvera des bars à suicide, c'est cool la vie, ah nan pardon la mort!
J'en ai déjà entendu des vertes et des pas mûres, sur l'euthanasie, mais je n'ai jamais lu un tel fatras de sottises !
Tu ferais bien de te mettre au courant sur la véritable philosophie de l'euthanasie et sur ses lois.
(il y a des liens, pour cela, sur la page 1 de ce thread.)


Dernière édition par Magnus le Dim 13 Mar 2016 - 18:30, édité 2 fois (Raison : corrections dues à déplacement de post)

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 23893
Localisation : Wallonie
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: POUR OU CONTRE LA DÉPÉNALISATION DE L'EUTHANASIE ? 5 IÈME PARTIE

Message par Bulle le Dim 13 Mar 2016 - 16:19

animou a écrit:j'ai lu la trentaine de pages conseillées, je n'avais qu'un vague ressenti, maintenant c'est très clair dans mon esprit cette loi, j'ai donc une position et je suis contre et incroyant si vous voulez tout savoir, mais je crois en la vie; on m'appellera sans doute une pro-vie et ceux qui sont pour sont forcément des pro-euthanasie alors?
Mais c'est ton droit le plus stricte d'être contre animou. Et c'est même ton droit le plus sticte de faire partie du mouvement pro-vie.
Mais laisse donc aux autres le droit de décider pour eux : ils ne nuisent à personne que je sache.
cette loi permet aux dépressifs de mettre fin à leur jour; les gens sont en détresse, ils sont en peine, ils pensent à la mort et au lieu de les aider à aller mieux on va tout simplement leur dire; je comprends ta peine et je te laisse partir puisque c'est ton choix; c'est ça l'humanité, l'empathie?
Ce que tu dis est totalement faux : " La maladie doit être sans issue et le patient doit faire état d’une souffrance physique ou psychique constante et insupportable, ne pouvant être apaisée et résultant d’une affection grave et incurable."
un enfant peut même avoir recours à cette loi, c'est du grand n'importe quoi; alors un enfant on doit le protéger au niveau de la sexualité parce qu'il est innocent mais à ce niveau là il est parfaitement conscient de ce qu'il fait ; c'est ça qu'on veut nous faire gober?
Ce que tu dis est totalement faux : "- Le patient doit être majeur ou mineur émancipé, capable et conscient au moment de sa demande." (source ibid)
deux jumeaux qui vont perdre la vue se sont fait euthanasier parce qu'ils pensent que la vie sera impossible si ils ne se voient plus; ils sont morts ils ne pourront pas savoir si finalement c'était possible; si ça trouve c'est ce qu'ils pouvaient leur arriver de mieux dans leur vie, mais tout ça c'est du caprice, oui la vie est pas facile mais quand même, ça mérite pas qu'on abdique au moindre cas de dépression, un transexuel et un détenu en ont bénéficié; mais on est où là; on aurait pas pu faire autrement sérieux? c'est la porte ouverte à tous les abus possibles et inimaginables si ça commence comme ça; de permettre aux gens de mourir quand ils en ont marre
"Des frères jumeaux belges, nés sourds et en passe de devenir aveugles, avaient obtenu le mois dernier le droit de mourir. Les deux hommes, âgés de 45 ans, sont morts le 14 décembre d'une injection létale administrée par les médecins, a annoncé lundi un porte-parole de l'hôpital UZ Brussel. Ils avaient pris ensemble une dernière tasse de café avant de se dire au revoir. Leur famille avait soutenu leur choix. La Belgique est un des rares pays à avoir légalisé l'euthanasie. Le patient doit être majeur, capable de jugement et avoir exprimé de façon répétée son souhait de mourir. Il doit aussi souffrir d'une douleur mentale ou physique persistante et insupportable, qui ne puisse être soulagée médicalement. Enfin, l'état du malade doit être grave et incurable et résulter d'une maladie ou d'une blessure." Source
Cela n'a donc strictement rien à voir avec le "caprice " que tu évoques. Il est donc bien question d'une situation de souffrance incurable et désespérées pour ces deux adultes, sinon les médecins n'auraient pas accepté leur demande.
alors demain Bulle tu fais la pire dépression de ta vie, tu veux en finir et toi Jipé, tu vas lui imprimer ses papiers pour qu'elle signe son arrêt de vie, c'est ça par amour?
Cas de figure parfaitement incongrue : "– La demande est formulée de manière volontaire, réfléchie et répétée ; elle ne doit pas résulter d’une pression extérieure." – "Le médecin doit informer le patient de son état et de son espérance de vie, évoquer les traitements envisageables, les possibilités de soins palliatifs et leurs conséquences. Il doit arriver, avec le patient, à la conviction qu’il n’y a pas d’autre solution raisonnable." (source ibid)

Autre chose ?

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40271
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: POUR OU CONTRE LA DÉPÉNALISATION DE L'EUTHANASIE ? 5 IÈME PARTIE

Message par Bulle le Dim 13 Mar 2016 - 16:21

JO a écrit:Ce sont aussi toutes les dérives possibles qui m'empêcheront toujours de dire oui à une loi qui n'en finit pas d'élargir ses possibilités d'application.
Tu dis pourtant oui à la Loi Léonetti, autrement plus tordue...

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40271
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: POUR OU CONTRE LA DÉPÉNALISATION DE L'EUTHANASIE ? 5 IÈME PARTIE

Message par animou le Dim 13 Mar 2016 - 18:00

et cette souffrance psychique était-elle insoignable? on aurait pas pu leur dire attendez un peu voir si finalement vous vous adaptez pas à ce nouvel handicap, à cette nouvelle vie?

les gens ne supportent pas le changement, et donc ils en souffrent, mais la souffrance psychique qu'Est-ce que c'est si ce n'est une dépression? et une dépression; ça passe quoiqu'il en soit mais c'est sûr il faut mettre un peu de bonne volonté; desfois il faut changer tous ces repères; sa façon de vivre, sa façon d'être, de voir les choses; c'est un travail sur soi!

magnus, si pour toi c'est idiot de faire passer le message qu'il faut un peu se démener pour vivre alors je sais pas moi quoi te dire, moi je vois déjà des dérives dans cette loi bien que tu me renvoies à sa philosophie, je n'en vois aucune; il y a toujours le fond et la forme, la forme oui c'est la dignité, la liberté et l'empathie à fond; genre je comprends ta souffrance; mais c'est pas vrai tant qu'on ne vit pas ce que la personne vit et on ne saura jamais ce qu'elle endure parce qu'on l'endurera à notre manière et peut-être qu'on vivra la situation complètement différemment, donc c'est hypocrite de dire je comprends ce que tu ressens, on sait qu'une personne dépressive qui broie du noir, c'est chiant, et comme dirait l'autre ça produit pas!^^ bref on abrège les souffrances de tout le monde comme ça! sur le fond c'est de la facilité pour moi

pour moi la mort de ses jumeaux n'est pas acceptable, ne plus voir l'autre serait insupportable; c'est ça la raison, ils y sont même pas qu'ils se font déjà des films, et on abdique, si ça c'est pas de la souplesse je sais pas

d'ailleurs il y a de plus en plus d'euthanasie, d'année en année ça augmente; je crois qu'on joue sur la fragilité des gens surtout, à croire qu'on veut faire le ménage; plus d'espace moins de faibles pour un peuple fort, en bonne santé et qui rapporte, désolé mais on est pas loin de l'idéologie d'Hitler, mais fait proprement j'avoue  admiration !
avatar
animou
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 750
Age : 36
Localisation : France
Identité métaphysique : malléable
Humeur : molle
Date d'inscription : 23/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: POUR OU CONTRE LA DÉPÉNALISATION DE L'EUTHANASIE ? 5 IÈME PARTIE

Message par Jipé le Dim 13 Mar 2016 - 18:10

Quel jugement à l'emporte-pièce Animou.... No
Qu'est-ce que tu sais de ce que peut ressentir une personne qui demande de mourir, tu ne sais rien, tu parles en fonction de ton nombril, égoïstement ! "Moi, je juge parce que je ne ferais pas pareil, et moi j'ai raison et moi je décide que toi tu as tort de vouloir en finir avec ta souffrance"...Voilà à quoi ressemble tes certitudes, pas un sou de jugeote, pas d'empathie, juste un égo surdimensionné! Pfff!

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: POUR OU CONTRE LA DÉPÉNALISATION DE L'EUTHANASIE ? 5 IÈME PARTIE

Message par Bulle le Dim 13 Mar 2016 - 18:22

animou a écrit:et cette souffrance psychique était-elle insoignable?
Tu sais lire animou ? Si la souffrance psychique n'avait pas été insoignable, la demande n'aurait pas été acceptée ! C'est clair net et précis...
d'ailleurs il y a de plus en plus d'euthanasie, d'année en année ça augmente; je crois qu'on joue sur la fragilité des gens surtout, à croire qu'on veut faire le ménage; plus d'espace moins de faibles pour un peuple fort, en bonne santé et qui rapporte, désolé mais on est pas loin de l'idéologie d'Hitler, mais fait proprement j'avoue
Ben voyons... Il est bien connu que ceux qui ont été réduits en cendres par ce taré demandaient à mourir...
Mais quand on n'a pas d'argument, on y va de ce bon vieil Reductio ad Hitlerum, c'est un grand classique...

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40271
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: POUR OU CONTRE LA DÉPÉNALISATION DE L'EUTHANASIE ? 5 IÈME PARTIE

Message par animou le Dim 13 Mar 2016 - 18:27

en quoi perdre la vue fait mal, ça fait souffrir certes on ne verra plus le monde, ni l'entendre (ils étaient sourds aussi) mais on pourra quand même continuer à le toucher, et à le goûter, à le sentir etc...la souffrance psychique n'est pas incurable, ça se soigne la dépression

plus je m'informe sur cette loi et plus je suis choquée, les mineurs ont cette possibilité oui de mourir, donc ne dis pas faux!
les euthanasies sont en constante augmentation, je pense sincèrement que cette loi joue avec la fragilité des gens!

je pensais que c'était une histoire de sous mais même pas, c'est pire en fait c'est adopter une manière douce de tuer les gens oui donc on en revient sans le vouloir qu'on nous tue à petit feu, on éradique les faibles! les inactifs; comme Hitler; un monde en pleine santé = monnaie, remarque on en revient au fric; les gens fragiles sont un boulet pour la société! c'est ça le problème!

un peu de lecture;
http://www.ieb-eib.org/fr/pdf/euthanasie-belgique-10-ans-de-depenalisation.pdf
avatar
animou
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 750
Age : 36
Localisation : France
Identité métaphysique : malléable
Humeur : molle
Date d'inscription : 23/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: POUR OU CONTRE LA DÉPÉNALISATION DE L'EUTHANASIE ? 5 IÈME PARTIE

Message par Bulle le Dim 13 Mar 2016 - 18:56

animou a écrit:en quoi perdre la vue fait mal, ça fait souffrir certes on ne verra plus le monde, ni l'entendre (ils étaient sourds aussi) mais on pourra quand même continuer à le toucher, et à le goûter, à le sentir etc...la souffrance psychique n'est pas incurable, ça se soigne la dépression
Encore une fois la loi n'autorise une piqure létale que si le demandeur se trouve dans la situation de ne pouvoir être soigné ni soulagé.
plus je m'informe sur cette loi et plus je suis choquée, les mineurs ont cette possibilité oui de mourir, donc ne dis pas faux!
Encore un fois c'est absolument faux. Il faut l'accord des représentants légaux !
Et je ne vois pas d'ailleurs pourquoi un mineur atteint d'un cancer en phase terminale n'aurait pas les mêmes droits qu'un majeur.
les euthanasies sont en constante augmentation, je pense sincèrement que cette loi joue avec la fragilité des gens!
Ce qui montre bien qu'il est urgent qu'une telle loi de libre choix voie le jour en France en lieu et place de ce qui existe  qvt
En Belgique au moins le principal intéressé (pour 73 % des cancers en phase terminale) peut décider de mourir plus vite ou pas. En France on coupe l'alimentation et l'hydratation sans demander l'avis.
Oh et bien merci de poser ce lien. Il me permet de souligner la qualité connotée de tes sources :
"Alimenter et entretenir de telles légendes urbaines relève de la stratégie de nombreux lobbys religieux fondamentalistes. Le cas de l’"Institut européen de bioéthique" n’est malheureusement plus isolé. Alliance Vita, One of Us, le Salon beige, les Dossards jaunes, Action pour la famille, la Fondation Lejeune, Citizengo…  y recourent systématiquement au point d’instiller le doute chez ceux qui seraient moins bien informés. Nous sommes confondus devant cet acharnement à empêcher les citoyens de vivre selon leurs propres choix, à coup d’interdictions réclamées dans la plupart des domaines éthiques, au mépris des lois votées démocratiquement."

l’"IEB" n’est rien d’autre qu’une association belge qui réunit quelques militants issus des milieux religieux conservateurs !


Propagande lamentable...

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40271
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: POUR OU CONTRE LA DÉPÉNALISATION DE L'EUTHANASIE ? 5 IÈME PARTIE

Message par Magnus le Dim 13 Mar 2016 - 20:08

animou a écrit:Magnus, si pour toi c'est idiot de faire passer le message qu'il faut un peu se démener pour vivre...
Tu oserais aller trouver une personne souffrant atrocement d'un mal incurable et lui dire :
- Vous savez, "il faut se démener un peu pour vivre"... .

Quant à :
alors je sais pas moi quoi te dire, moi je vois déjà des dérives dans cette loi bien que tu me renvoies à sa philosophie, je n'en vois aucune;
Extrait du texte fondateur de l'Admd :

Le droit de mourir s’accompagnera d’une modification profonde et bénéfique des mœurs et des valeurs.
La perspective scandaleuse d’une fin de vie solitaire, affligée, probablement nécessiteuse
qui ne débouche que sur l’humiliation, l’avilissement et l’attente passive de la mort, disparaîtra.
Et le plaisir de vivre, la liberté d’oser, se trouveront allégés d’une angoisse honteuse qui tenaille la plupart d’entre nous, même si nous n’en avons pas clairement conscience.


il y a toujours le fond et la forme, la forme oui c'est la dignité, la liberté et l'empathie à fond; genre je comprends ta souffrance; mais c'est pas vrai tant qu'on ne vit pas ce que la personne vit et on ne saura jamais ce qu'elle endure parce qu'on l'endurera à notre manière et peut-être qu'on vivra la situation complètement différemment, donc c'est hypocrite de dire je comprends ce que tu ressens,
Qu'est-ce que c'est encore que ça ?! Parce que chacun endure la souffrance de façon différente, il ne faut surtout pas dépénaliser l'euthanasie ?
Et depuis quand dire "je comprends ce que tu ressens" est hypocrite ?
C'est quoi ce délire ?!

on sait qu'une personne dépressive qui broie du noir, c'est chiant, et comme dirait l'autre ça produit pas!^^ bref on abrège les souffrances de tout le monde comme ça! sur le fond c'est de la facilité pour moi
Rien à voir !!!

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 23893
Localisation : Wallonie
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: POUR OU CONTRE LA DÉPÉNALISATION DE L'EUTHANASIE ? 5 IÈME PARTIE

Message par animou le Dim 13 Mar 2016 - 21:20

je suis peut-être égoïste, oui je sais pas ce que pouvait ressentir ces jumeaux; quoique je l'imagine un peu ils se parlent en language des signes , se comprennent d'un regard et le fait de plus voir, c'est le vide total, on peut ni se parler, ni se voir, on est seul on pense, pourtant non l'autre est toujours là; ils auraient pu tenter moi je pense, mais ils le font sereinement avant que ce soit insupportable comme ils le pensaient, mais non j'y arrive pas, même en essayant de me mettre à leur place, parce qu'ils auraient pu rencontrer une femme qui seraient dans le même cas, et ils auraient pu éprouver du plaisir en sa compagnie; on sait pas ce que l'avenir nous réserve, peut-être ils n'auraient pas perdu complètement la vue; la medecine se sont des probabilités; ils ne sont pas devins, ils ne sont pas dans le corps

la medecine préfère être pessimiste, pour que les gens se préparent à la mort; là en l'occurrence c'est que les gens ne veulent pas prendre le risque de souffrir, j'ai l'impression, ils préfèrent la mort à la souffrance; ne sachant pas ce qui les attend dans leur maladie et surtout dans leur corps, personne ne sait à l'avance comment le corps va réagir, c'est de l'approximatif; j'espère que cette loi prend vraiment en compte la véritable souffrance et pas l'hypothétique; celle qui ne viendra peut-être jamais
avatar
animou
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 750
Age : 36
Localisation : France
Identité métaphysique : malléable
Humeur : molle
Date d'inscription : 23/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: POUR OU CONTRE LA DÉPÉNALISATION DE L'EUTHANASIE ? 5 IÈME PARTIE

Message par Bulle le Lun 14 Mar 2016 - 9:04

animou a écrit: ils auraient pu tenter moi je pense
Tu ne sais rien de leur histoire ! Alors un peu de décence s'il te plait...

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40271
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: POUR OU CONTRE LA DÉPÉNALISATION DE L'EUTHANASIE ? 5 IÈME PARTIE

Message par Jipé le Lun 14 Mar 2016 - 9:24

animou a écrit:
la medecine préfère être pessimiste, pour que les gens se préparent à la mort; là en l'occurrence c'est que les gens ne veulent pas prendre le risque de souffrir, j'ai l'impression, ils préfèrent la mort à la souffrance;
Non, la médecine ne préfère pas être pessimiste, elle donne de l'espoir quand il y en a et dit au patient ce qu'il en est lorsqu'il le demande. L'euthanasie, dans les pays qui la pratiquent, ne peut être exercée QUE si la souffrance est impossible à calmer et QUE s'il n'y a plus aucun traitement possible.
Je rappelle pour ceux qui ne connaissent rien aux conditions de l'euthanasie en Belgique par exemple :

Une euthanasie ne peut être pratiquée que si les conditions suivantes sont remplies :

Le patient est majeur (ou mineur anticipé) au moment de sa demande.
Le patient est capable et conscient au moment de sa demande.
La demande écrite est formulée de manière volontaire et réfléchie.
La demande ne fait l'objet d'aucune pression extérieure.
Le patient se trouve dans une situation médicale sans issue.
La souffrance physique et/ou psychique est constante, insupportable et inapaisable.
L'état du patient est dû à une affection accidentelle ou pathologique grave et incurable.


Est-ce plus clair ?!

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: POUR OU CONTRE LA DÉPÉNALISATION DE L'EUTHANASIE ? 5 IÈME PARTIE

Message par Magnus le Lun 14 Mar 2016 - 14:24

Merci Jipé pour ce rappel.

Ajoutons qu'un patient ayant demandé et obtenu l'accord pour une euthanasie, peut changer d'avis jusqu'à la dernière minute.

Et précisons bien que le médecin ne proposera jamais une euthanasie ! C'est au patient à la demander.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 23893
Localisation : Wallonie
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: POUR OU CONTRE LA DÉPÉNALISATION DE L'EUTHANASIE ? 5 IÈME PARTIE

Message par Jipé le Dim 7 Aoû 2016 - 9:55

FIN de VIE: Décrets d’application du droit à la sédation profonde.

Trois textes sont parus au Journal Officiel permettant l'application de la loi du 2 février 2016 :

Voir ici


_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: POUR OU CONTRE LA DÉPÉNALISATION DE L'EUTHANASIE ? 5 IÈME PARTIE

Message par Bulle le Dim 7 Aoû 2016 - 10:12

Ethiquement parlant, je me demande bien en quoi avoir le droit de réclamer une "sédation profonde et continue jusqu'à son décès" fait une différence avec le droit de demander une piqûre létale...
Et on n'a même pas le bonheur de se dire que l'on va épargner le triste spectacle d'une mort qui n'en finit pas de venir à ses enfants ou à son conjoint...

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40271
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: POUR OU CONTRE LA DÉPÉNALISATION DE L'EUTHANASIE ? 5 IÈME PARTIE

Message par Jipé le Dim 7 Aoû 2016 - 10:15

C'est du politiquement plus correct... qvt

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: POUR OU CONTRE LA DÉPÉNALISATION DE L'EUTHANASIE ? 5 IÈME PARTIE

Message par stana le Dim 7 Aoû 2016 - 10:18

C'est une belle avancée, ça me paraît humain et raisonnable, il n'y a rien de choquant qvt c'est tellement logique. Ce qui serait choquant et inhumain serait de ne pas appliquer cette loi.

stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7151
Age : 43
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 35 sur 40 Précédent  1 ... 19 ... 34, 35, 36 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum