Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ?

Page 17 sur 19 Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19  Suivant

Aller en bas

Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ? - Page 17 Empty Re: Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ?

Message par Le trappiste Mer 10 Nov 2010 - 15:42

[quote="dan 26"]
Le trappiste a écrit:
dan 26 a écrit:Bonjour Dan. Pourquoi dévies-tu le sujet de mon propos ? pourquoi ne comprends-tu pas ce que je t'écris ? Je rappelle, à toutes fins utiles, l'essence de ce que nous échangions car là, j'avoue que même moi j'ai eu du mal à m'y retrouver.

Je tenais pour vrai que si Jésus est reconnu comme Dieu par les chrétiens, c'est notamment à cause du fait qu'il agissait d'autorité, contrairement aux autres personnages bibliques. Tu m'as répondu que ce n'était pas vrai, me citant des personnages comme Moïse, Josué... Je t'ai alors soumis les passages qui montrent que ces personnages n'ont pas agi d'autorité mais qu'ils n'ont fait qu'obéir à Dieu qui leur avait commandé d'agir de telle façon. Jésus, lui, quand il apaise la tempête, le fait avec un pouvoir qui lui est propre. A cela, tu as répondu que "cela ne changeait strictement rien".

Or, ça change tout. Et pour l'imager, je t'ai soumis le cas de banquiers, employés et membres de la direction. A cela, tu as répondu un extraordinaire : "je ne vois pas le rapport".
J'ai peut etre lu trop vite, je ne sais pas si tu le vois, mais je répond à tous les messages points par points, contrairement à vous tous , il est possible que certains points de tes messages m'échappent , on peut y revenir si tu veux.
J'aimerais comprendre comment il est possible de répondre point par point à un message mais en faisant l'impasse sur certains points. Change de méthode, si elle ne fonctionne pas. Oui, sur le fond ta méthode pose un problème car elle ralentit le débat. D'un message, tu crées une foultitude de sous-sujets. Sur la forme, c'est très efficace. Cette méthode s'appelle l'argumentum ad nauseam.

Sois tranquille. Je ne vais pas perturber ta quiétude plus longtemps.
Es tu bien sûr que ce ne soit que pour cela?
Amicalement
Tu as raison : j'avoue que je n'ai pas envie de consacrer des heures inutiles à pinailler parce que tu ne comprends pas l'essentiel. Je n'ai pas de temps à perdre, en fait. Je pourrais avoir envie de consacrer ce temps si je sentais chez toi une réelle intention de dialoguer. Mais non, tu es là pour enseigner ce que tu tiens pour vrai et sur lequel tu ne reviendras jamais, un peu comme un fondamentaliste qui se ferme les oreilles et les yeux devant les arguments des autres, considérés comme dangereux de facto. Amicalement.
Le trappiste
Le trappiste
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 211
Localisation : Chimay
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Heureux
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ? - Page 17 Empty Re: Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ?

Message par Bulle Mer 10 Nov 2010 - 16:32

Le trappiste a écrit:
Bulle a écrit:
Le trappiste a écrit:Tu es athée, n'est-ce pas ? Est-ce que pour être athée, tu dois absolument respecter une quelconque morale ? Non.

Mais bien sûr que oui ! Les stoïciens avançaient déjà les principes d'honnêteté et de moralité et bien avant le christianisme !
N'importe quoi... Maintenant, pour être athée, il faut respecter un code particulier ! Et sans cette observance, on ne peut pas être chrétien !
C'est ta question qui est n'importe quoi. On naît humain et athée ; et pour vivre en humain digne de ce nom on doit respecter une certaine morale.
Donc, quelqu'un qui tue n'est plus athée si je te comprends bien. Il est excommunié ? Considère-t-on que tuer est une forme d'apostasie de la part de l'(ex-)athée ? rire
Réflexion parfaitement stupide.
Mensonge : mes propos concernent l'homosexualité. Tes méthodes me décçoivent. Si je ne suis pas comme toi, c'est que je suis un salopard. Quelle belle morale !
Je cite :
Code:
L’homophobie est l'hostilité, explicite ou implicite, envers des individus dont les préférences amoureuses ou sexuelles concernent des individus de même sexe. Cette hostilité relève de la peur, de la haine, de l'aversion ou encore de la désapprobation envers l'homosexualité. L’homophobie désigne donc les préjugés et la discrimination contre les homosexuels et l'homosexualité. « De même que la xénophobie, le racisme ou l'antisémitisme, l'homophobie est une manifestation arbitraire qui consiste à désigner l'autre comme contraire, inférieur ou anormal.[1] »
Tes propos étaient donc clairement homophobes. Et donc interdits par la Charte de ce forum.
Alors pour faire bref : pour moi, les personnes qui tiennent, même de manière subtile et feutrée des propos racistes, homophobes, négationnistes, xénophobes et antisémites sont indésirables sur le forum.
Que mes méthodes te déçoivent, je n'y peux rien : ce n'est pas négociable.

_________________
Hello Invité !  Le Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ? - Page 17 Quizzv10 du 01 mars 2021 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 48786
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ? - Page 17 Empty Re: Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ?

Message par Le trappiste Jeu 11 Nov 2010 - 14:31

Bulle a écrit:
Le trappiste a écrit:
Bulle a écrit:
Le trappiste a écrit:Tu es athée, n'est-ce pas ? Est-ce que pour être athée, tu dois absolument respecter une quelconque morale ? Non.

Mais bien sûr que oui ! Les stoïciens avançaient déjà les principes d'honnêteté et de moralité et bien avant le christianisme !
N'importe quoi... Maintenant, pour être athée, il faut respecter un code particulier ! Et sans cette observance, on ne peut pas être chrétien !
C'est ta question qui est n'importe quoi. On naît humain et athée ; et pour vivre en humain digne de ce nom on doit respecter une certaine morale.
Je répète ma question : pour être athée, faut-il respecter un code particulier ?
A cela, tu as répondu que oui, en expliquant un peu de travers que les athées observent la loi. Est-ce plus intelligent de ne pas tuer parce qu'une loi civile le dit plutôt que parce qu'un livre religieux l'interdit ? D'après toi, oui. Cela reste à démontrer.

Ensuite, et c'est assez intéressant, tu changes de registre : tu parles de "humain digne de ce nom" qui doit respecter une certaine morale. Et tu soutiens que l'être humain naît athée.

Ne serais-tu pas en train d'affirmer que seuls les athées sont des "humains dignes de ce nom" ?

Que signifie "une certaine morale" ? Une "certaine" morale... Mon Dieu ! Avec ça, on a tout dit et rien du tout à la fois ! C'est extraordinaire, ce concept de "certaine" morale. Donc, pour être athée, il faut respecter une "certaine" morale ! croule de rire

Et puis, cette idée que l'individu humain naît athée, demande à monsieur Songe ce qu'il en pense. Il faut alors admettre que les animaux sont athées. Est-ce le cas ? Non. Car l'athéisme est une prise de position. l'homme est religieux et c'est ce qui le différencie de l'animal, justement. Et plus l'homme développe son sentiment religieux, plus il s'écarte de l'animalité et plus il s'éloigne du milieu naturel. C'est ce que d'aucuns ont appelé la rationalisation du sentiment religieux. Donc, non : l'homme ne naît pas athée. Il ne naît pas croyant. Mais il y a plus de chances qu'il devienne croyant qu'incroyant, théiste plutôt qu'athée. L'histoire des civilisations le démontre clairement.

Donc, je réponds à ta place puisque tu n'as pas eu le courage de donner la bonne réponse : non, pour être athée, il ne faut respecter aucun code, aucune éthique, aucune morale. L'athéisme n'est pas institutionnalisé et ne repose donc sur aucun texte. On ne peut pas dire d'un côté que l'athéisme obéit à une étique, à un ensemble de valeurs, et d'un autre côté dire que l'athéisme ne peut pas être intégriste, fanatique et dogmatique. Il faut donc faire un choix. L'athéisme, c'est déclarer que Dieu n'existe pas ou de ne pas y croire. Un athée qui tue peut rester athée pourvu qu'il nie Dieu. Mais un chrétien, un musulman ou un juif qui n'observe pas les recommandations de sa religion n'est pas chrétien, musulman ou juif.

Donc, quelqu'un qui tue n'est plus athée si je te comprends bien. Il est excommunié ? Considère-t-on que tuer est une forme d'apostasie de la part de l'(ex-)athée ? rire
Réflexion parfaitement stupide.
Malaise ? Je vois que confrontée à la "logique" de tes réponses te rend vulgaire.

Mensonge : mes propos concernent l'homosexualité. Tes méthodes me décçoivent. Si je ne suis pas comme toi, c'est que je suis un salopard. Quelle belle morale !
Je cite :
Code:
L’homophobie est l'hostilité, explicite ou implicite, envers des individus dont les préférences amoureuses ou sexuelles concernent des individus de même sexe. Cette hostilité relève de la peur, de la haine, de l'aversion ou encore de la désapprobation envers l'homosexualité. L’homophobie désigne donc les préjugés et la discrimination contre les homosexuels et l'homosexualité. « De même que la xénophobie, le racisme ou l'antisémitisme, l'homophobie est une manifestation arbitraire qui consiste à désigner l'autre comme contraire, inférieur ou anormal.[1] »
Tes propos étaient donc clairement homophobes. Et donc interdits par la Charte de ce forum.
Je n'ai rien écrit sur les homosexuels. J'ai qualifié l'homosexualité de contre-nature, et on aurait pu à la limite en discuter : qu'est-ce qui est naturel et ne l'est pas, débouchant ainsi sur les concepts de normalité et d'anormalité. On aurait pu avoir un échange vraiment intéressant, et loin de la sodomie et de ses ravages sur les sphincters anaux.

Alors pour faire bref : pour moi, les personnes qui tiennent, même de manière subtile et feutrée des propos racistes, homophobes, négationnistes, xénophobes et antisémites sont indésirables sur le forum.
Oui mais peut-on tenir des propos antichrétiens ? Visiblement, ça oui ! Car si je suis supposé insulter les homosexuels quand je m'exprime sur le côté contre-nature de l'homosexualité, celui qui critique le christianisme s'en prend aux chrétiens. Y a-t-il une forme d'exclusion permise sur ce forum ?

Que mes méthodes te déçoivent, je n'y peux rien : ce n'est pas négociable.
Staline ne négociait pas non plus.
Le trappiste
Le trappiste
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 211
Localisation : Chimay
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Heureux
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ? - Page 17 Empty Re: Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ?

Message par Tétraèdre Jeu 11 Nov 2010 - 14:39

Moi je suis 100% contre l'homosexualité et le lesbienisme et contre toutes les déviances génitales car elles empéchent l'harmonie du corps de l'âme et de l'esprit .
Par contre je suis pour l'accueil des déviants qui veulent guérir en se corrigeant pour accéder à la normalité hétérosexuelle .
Tétraèdre
Tétraèdre
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 692
Localisation : Montréal, Québec
Identité métaphysique : catholique
Humeur : mystique
Date d'inscription : 01/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ? - Page 17 Empty Re: Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ?

Message par Jipé Jeu 11 Nov 2010 - 15:01

Est-ce que d'envoyer une bombe sur la tête des gens est contre nature ?

Partout dans la nature les animaux ont des relations et des comportements entre mâles ou entre femelles et cela n'empêche en rien la reproduction.
Nous n'empêchons pas des animaux de les avoir et considérons cela comme naturel (les animaux n'ont pas de vice).
Nous sommes des animaux développés qu' on le veuille ou non et certains ont des préférences, pourquoi seraient-elles contre nature ?

Que le pape s'occupe de son cul pour commencer....

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 28736
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2021 FUCK Covid sa race !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ? - Page 17 Empty Re: Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ?

Message par Tétraèdre Jeu 11 Nov 2010 - 15:13

L'être humain devait régir dans le bien sans le mal les animaux et dans notre égarement de desaxés les animaux nous imitent comme nous nous imitons le diable et ses démons . Et pire nous imitons les animaux
Tétraèdre
Tétraèdre
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 692
Localisation : Montréal, Québec
Identité métaphysique : catholique
Humeur : mystique
Date d'inscription : 01/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ? - Page 17 Empty Re: Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ?

Message par _florence_yvonne Jeu 11 Nov 2010 - 15:14

Quelqu'un peut me résumer les 21 premières pages de ce sujet ? Embarassed

_florence_yvonne
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 324
Date d'inscription : 06/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ? - Page 17 Empty Re: Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ?

Message par Tétraèdre Jeu 11 Nov 2010 - 15:16

Oui= cesser d'adorer la Création et adorer Dieu seul et surtout pas des images
Tétraèdre
Tétraèdre
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 692
Localisation : Montréal, Québec
Identité métaphysique : catholique
Humeur : mystique
Date d'inscription : 01/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ? - Page 17 Empty Re: Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ?

Message par _florence_yvonne Jeu 11 Nov 2010 - 15:25

Tétraèdre a écrit:Oui= cesser d'adorer la Création et adorer Dieu seul et surtout pas des images

Je suis OK avec cela

_florence_yvonne
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 324
Date d'inscription : 06/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ? - Page 17 Empty Re: Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ?

Message par Tétraèdre Jeu 11 Nov 2010 - 15:28

Message supprimé : article 15
Tétraèdre
Tétraèdre
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 692
Localisation : Montréal, Québec
Identité métaphysique : catholique
Humeur : mystique
Date d'inscription : 01/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ? - Page 17 Empty Re: Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ?

Message par Bulle Jeu 11 Nov 2010 - 15:47

Le trappiste a écrit:Je répète ma question : pour être athée, faut-il respecter un code particulier ?

A cela je répète : question stupide.
L'homme naît athée et décide ou non de le rester. Donc "pour être athée" ne signifie rien.
Est-ce plus intelligent de ne pas tuer parce qu'une loi civile le dit plutôt que parce qu'un livre religieux l'interdit ? D'après toi, oui. Cela reste à démontrer.

Absolument pas. J'ai répondu que dans un cas l'homme craint la loi et que dans l'autre l'homme craint dieu ou les dieux.
Que signifie "une certaine morale" ? Une "certaine" morale... Mon Dieu ! Avec ça, on a tout dit et rien du tout à la fois !

Celle là même qui permet à l'homme de vivre en société, celle toute simple qui peut se résumer par quelque chose comme "la nature (humaine) est bonne seulement lorsqu'elle ne fait pas à autrui ce qui n'est pas bon pour elle-même.". Cela doit dater de quelques 8 siècles avant le christianisme.
Et puis, cette idée que l'individu humain naît athée, demande à monsieur Songe ce qu'il en pense.

Définition du mot athée : "Personne qui ne reconnaît pas Dieu ou nie l'existence de Dieu "
Définition du mot Dieu : "Être appartenant au monde supérieur ou inférieur, doué de qualités de transcendance qui le font coexister avec des êtres de même rang et doté d'attributs, notamment anthropomorphes, se manifestant dans ses missions auprès des hommes, avec lesquels il entre en relation pour orienter leur existence ou pour satisfaire son besoin de communication et dont il reçoit l'hommage cultuel."
Pour "reconnaître Dieu" et lui vouer un culte encore faut-il en avoir entendu parler et en connaître les cultes.
Donc je maintiens mon point de vue : l'homme naît athée, prédisposé à croire, mais pas forcément aux dieux des religions.

Il faut alors admettre que les animaux sont athées. Est-ce le cas ? Non. Car l'athéisme est une prise de position. l'homme est religieux et c'est ce qui le différencie de l'animal, justement.

lol! J'avoue n'avoir encore jamais vu un animal voué un culte à une divinité quelconque. La religion différenciant l'homme de l'animal ? Je me gausse...
L'homme est donc athée jusqu'à ce qu'on lui impose une certaine manière de voir le monde. Puis, il décide si oui ou non, la croyance en un Dieu présenté par les religions qui ne sont rien d'autre qu'un outil d'asservissement et de nivellement de l'intelligence par le bas lui semble raisonnable. Là oui il prend une position.
Mais il y a plus de chances qu'il devienne croyant qu'incroyant, théiste plutôt qu'athée. L'histoire des civilisations le démontre clairement.
Les croyances sont effectivement une manière de répondre aux questions existentielles. Une manière également de gérer les hommes. Mais grâce aux progrès humains, à l'instruction, d'autres visions du monde existent.
Un athée qui tue peut rester athée pourvu qu'il nie Dieu. Mais un chrétien, un musulman ou un juif qui n'observe pas les recommandations de sa religion n'est pas chrétien, musulman ou juif.
Dieu n'est pas le problème des athées puisqu'il ne le reconnaît pas comme étant un concept crédible. Il n'y a donc rien à nier.
Malaise ? Je vois que confrontée à la "logique" de tes réponses te rend vulgaire.
Je ne vois pas ce qu'il y a de vulgaire à trouver tes réflexions stupides.
Je n'ai rien écrit sur les homosexuels. J'ai qualifié l'homosexualité de contre-nature (...)
Non. Tes propos étaient clairement homophobes.
Alors pour faire bref : pour moi, les personnes qui tiennent, même de manière subtile et feutrée des propos racistes, homophobes, négationnistes, xénophobes et antisémites sont indésirables sur le forum.

Oui mais peut-on tenir des propos antichrétiens ? Visiblement, ça oui ! Car si je suis supposé insulter les homosexuels quand je m'exprime sur le côté contre-nature de l'homosexualité, celui qui critique le christianisme s'en prend aux chrétiens. Y a-t-il une forme d'exclusion permise sur ce forum ?
Tout simplement celle de l'hébergeur qui précise les limites reproduites par la Charte.
Staline ne négociait pas non plus.
Quelle inculture ! Il a fait au moins autant que Pie XII !
ICI

_________________
Hello Invité !  Le Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ? - Page 17 Quizzv10 du 01 mars 2021 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 48786
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ? - Page 17 Empty Re: Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ?

Message par Le trappiste Jeu 11 Nov 2010 - 18:13

Bulle a écrit:
Le trappiste a écrit:Je répète ma question : pour être athée, faut-il respecter un code particulier ?

A cela je répète : question stupide.
L'homme naît athée et décide ou non de le rester. Donc "pour être athée" ne signifie rien.
Non, l'Homme ne naît absolument pas athée. Sinon, il faut admettre que les animaux sont athées, ce qui est un non-sens. L'athéisme est une posture consentie. Et jusqu'à preuve du contraire, un bébé n'a jamais posé d'acte qui laisse penser qu'il rejetterait Dieu.

J'écrivais qu'à mon sens, il est plus facile d'être athée que d'être croyant. Je suis parfaitement conscient qu'il existe deux écoles sur le sujet : les athées qui pensent qu'il est plus facile d'être croyant et les croyants qui pensent qu'il est plus facile d'être athée. Pour argument, j'ai avancé que le croyant, pour demeurer honnête avec sa foi, doit respecter un ensemble de valeurs. l'athée, pour l'être, n'a à observer aucune valeur pour définir son athéisme. Il me semble que tu fais l'amalgame entre athéisme et humanisme. Un athée n'est pas forcément humaniste. Staline et Mao en sont quelques exemples.

Il faut donc éviter de conclure qu'une question est "stupide" et vérifier si tu as bien compris. Ce qui n'était visiblement pas le cas. Suis un petit peu...

Que signifie "une certaine morale" ? Une "certaine" morale... Mon Dieu ! Avec ça, on a tout dit et rien du tout à la fois !

Celle là même qui permet à l'homme de vivre en société, celle toute simple qui peut se résumer par quelque chose comme "la nature (humaine) est bonne seulement lorsqu'elle ne fait pas à autrui ce qui n'est pas bon pour elle-même.". Cela doit dater de quelques 8 siècles avant le christianisme.
Oui, mais le christianisme n'a pas fait sienne cette maxime attentiste. Le christianisme, c'est : "Fais à autrui ce que tu aimerais qu'il fasse pour toi." Qu'as-tu à observer de similaire ou de si engageant, toi, dans ton athéisme ? Rien.

Tu oublies un peu que les lois que l'athée doit respecter sont aussi les lois que le croyant doit respecter. Mais en plus de ces lois, il a l'Evangile. Tu as un Evangile, toi ? non. Tu n'as rien. Juste un "certain" système de valeurs que tu acceptes d'adopter mais qui peut être totalement différent de celui d'un autre athée. Les chrétiens ont les mêmes valeurs : les valeurs chrétiennes, qui sont le fondement de cette société (l'Occidentale) et à la base de l'humanisme.

Et puis, cette idée que l'individu humain naît athée, demande à monsieur Songe ce qu'il en pense.

Définition du mot athée : "Personne qui ne reconnaît pas Dieu ou nie l'existence de Dieu "
Définition du mot Dieu : "Être appartenant au monde supérieur ou inférieur, doué de qualités de transcendance qui le font coexister avec des êtres de même rang et doté d'attributs, notamment anthropomorphes, se manifestant dans ses missions auprès des hommes, avec lesquels il entre en relation pour orienter leur existence ou pour satisfaire son besoin de communication et dont il reçoit l'hommage cultuel."
Pour "reconnaître Dieu" et lui vouer un culte encore faut-il en avoir entendu parler et en connaître les cultes.
Donc je maintiens mon point de vue : l'homme naît athée, prédisposé à croire, mais pas forcément aux dieux des religions.
Comment un individu peut, dans le même temps, être incapable de reconnaître Dieu et être capable de ne pas le reconnaître et de le nier ? Il faut distinguer négation et ignorance. Tu ne le fais pas. D'où ton problème.

Il faut alors admettre que les animaux sont athées. Est-ce le cas ? Non. Car l'athéisme est une prise de position. l'homme est religieux et c'est ce qui le différencie de l'animal, justement.

lol! J'avoue n'avoir encore jamais vu un animal voué un culte à une divinité quelconque.
Donc tous les animaux sont athées. On pourrait dire que tous les athées sont des animaux mais je crains que tu ne comprennes pas l'humour...

La religion différenciant l'homme de l'animal ? Je me gausse...
L'homme est donc athée jusqu'à ce qu'on lui impose une certaine manière de voir le monde. Puis, il décide si oui ou non, la croyance en un Dieu présenté par les religions qui ne sont rien d'autre qu'un outil d'asservissement et de nivellement de l'intelligence par le bas lui semble raisonnable. Là oui il prend une position.
Tu bafoues toutes les études menées par Weber, Durkheim, Eliade... Tu revisites l'anthropologie religieuse, c'est incroyable. J'en viens à me demander s'il est bien nécessaire de continuer à discuter avec toi. J'aurais pu être plus tolérant devant tant d'ignorance affichée si fièrement mais j'avoue que ton attitude envers moi m'ôte toute envie d'alimenter ta hargne.

Mais il y a plus de chances qu'il devienne croyant qu'incroyant, théiste plutôt qu'athée. L'histoire des civilisations le démontre clairement.
Les croyances sont effectivement une manière de répondre aux questions existentielles. Une manière également de gérer les hommes. Mais grâce aux progrès humains, à l'instruction, d'autres visions du monde existent.
Le progrès humain n'a rien à voir là-dedans. Tu devrais te renseigner sur ce qu'a écrit Weber, notamment. Georges Lemaître était bien plus savant que Zénon de Citium, par exemple.

Un athée qui tue peut rester athée pourvu qu'il nie Dieu. Mais un chrétien, un musulman ou un juif qui n'observe pas les recommandations de sa religion n'est pas chrétien, musulman ou juif.
Dieu n'est pas le problème des athées puisqu'il ne le reconnaît pas comme étant un concept crédible. Il n'y a donc rien à nier.
Relis la définition que tu donnes de l'athéisme quelques lignes plus haut. Tu dis au début de ta réponse que l'athéisme est : Personne qui ne reconnaît pas Dieu ou nie l'existence de Dieu. Et maintenant, tu me dis qu'il n'y a rien à nier pour être athée. Tu confirmes que tu es capable de dire tout et son contraire non seulement d'un message à l'autre mais même au sein d'un même message. C'en devient comique.

Mais tu ne réponds pas idoinement à ma remarque. Je spécifie que l'athée peut choisir de ne pas tuer ou de tuer et que cela n'aura aucune incidence sur son athéisme. Le chrétien, lui, ne peut pas se prétendre chrétien et tuer. En tout cas, pas en toute impunité. Et s'il le fait sciemment, de sang-froid, il n'est vraiment pas chrétien. A force d'enfoncer le clou, peut-être que tu comprendras...

Malaise ? Je vois que confrontée à la "logique" de tes réponses te rend vulgaire.
Je ne vois pas ce qu'il y a de vulgaire à trouver tes réflexions stupides.
C'est la manière de le dire. Mais le fait que toi, Bulle, tu trouves mes réflexions stupides, ça devient de moins en moins vulgaire et de plus en plus comique. Parce qu'en la matière, tu es un maître gradé !

Je n'ai rien écrit sur les homosexuels. J'ai qualifié l'homosexualité de contre-nature (...)
Non. Tes propos étaient clairement homophobes.
Alors je souhaite être traduit en justice. N'as-tu pas le devoir de dénoncer les personnes qui contreviennent à la loi ? Mais non, ce n'est homophobe que dans ton esprit. Tu fais partie de ces gens qui, avec un peu de pouvoir, font beaucoup de c...

Alors pour faire bref : pour moi, les personnes qui tiennent, même de manière subtile et feutrée des propos racistes, homophobes, négationnistes, xénophobes et antisémites sont indésirables sur le forum.

Oui mais peut-on tenir des propos antichrétiens ? Visiblement, ça oui ! Car si je suis supposé insulter les homosexuels quand je m'exprime sur le côté contre-nature de l'homosexualité, celui qui critique le christianisme s'en prend aux chrétiens. Y a-t-il une forme d'exclusion permise sur ce forum ?
Tout simplement celle de l'hébergeur qui précise les limites reproduites par la Charte.
Donc, si l'hébergeur bouffait de l'homosexuel, tu boufferais de l'homosexuel. Vraiment comique. J'ai un nouveau nom pour ce forum : Panurge. Et tu en es un mouton.

Staline ne négociait pas non plus.
Quelle inculture ! Il a fait au moins autant que Pie XII !
Pie XII ? il a sauvé des juifs. Staline en a brûlé. Faudrait voir à ralentir sur la vodka, Bulle...
Le trappiste
Le trappiste
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 211
Localisation : Chimay
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Heureux
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ? - Page 17 Empty Re: Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ?

Message par MrSonge Jeu 11 Nov 2010 - 18:54

J'écrivais qu'à mon sens, il est plus facile d'être athée que d'être croyant. Je suis parfaitement conscient qu'il existe deux écoles sur le sujet : les athées qui pensent qu'il est plus facile d'être croyant et les croyants qui pensent qu'il est plus facile d'être athée. Pour argument, j'ai avancé que le croyant, pour demeurer honnête avec sa foi, doit respecter un ensemble de valeurs. l'athée, pour l'être, n'a à observer aucune valeur pour définir son athéisme. Il me semble que tu fais l'amalgame entre athéisme et humanisme. Un athée n'est pas forcément humaniste. Staline et Mao en sont quelques exemples.
Ce qu'il faut comprendre c'est qu'être croyant sous-entend une posture morale. Donc on ne peut pas être chrétien hors morale parce que la morale chrétienne fait partie intégrante du christianisme. En revanche, l'athéisme n'est pas une posture morale, absolument pas. De même que le philosophe n'a pas à être moral pour être philosophe, l'athée n'a pas à être moral ou immoral pour être athée. Il n'y a aucune corrélation, et tenter de rapprocher ces deux notions est un non-sens total. Le chrétien se doit de respecter la morale chrétienne pour être chrétien, parce que le christianisme est une posture morale. L'athéisme n'est pas une posture morale, de même que la philosophie ou les mathématiques, pour prendre es exemples divers. Faut-il être moral pour être mathématicien ? Non, pas plus qu'il ne faut être immoral, parce qu'il n'y a aucun lien direct entre les maths et la morale. Pareil pour l'athéisme. Comme il n'y a pas de Dieu, il n'y a aucun lien direct entre la morale (humaine) et l'athéisme, qui ne se situe absolument pas sur ce plan. Et comme il y a autant de salauds croyants qu'incroyants, force est de constater que la morale chrétienne n'est pas un gage de moralité non plus. Même chez les Papes, il fut un temps ou ça forniquait à tous les étages. ^^

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ? - Page 17 Empty Re: Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ?

Message par Jipé Jeu 11 Nov 2010 - 19:01

le trappiste,
Faudrait voir à ralentir sur la vodka, Bulle...
je demande que tu retires immédiatement ces paroles insultantes!!

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 28736
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2021 FUCK Covid sa race !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ? - Page 17 Empty Re: Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ?

Message par Bulle Jeu 11 Nov 2010 - 19:02

Le trappiste a écrit:Non, l'Homme ne naît absolument pas athée. Sinon, il faut admettre que les animaux sont athées, ce qui est un non-sens.
C'est ce genre de comparaison qui est un non sens.
L'athéisme est une posture consentie. Et jusqu'à preuve du contraire, un bébé n'a jamais posé d'acte qui laisse penser qu'il rejetterait Dieu
Tout simplement parce qu'il ne connaît pas Dieu. Pas plus qu'il ne connaît le Père Noel ou le Petit Chaperon Rouge.
Pour argument, j'ai avancé que le croyant, pour demeurer honnête avec sa foi, doit respecter un ensemble de valeurs. l'athée, pour l'être, n'a à observer aucune valeur pour définir son athéisme.

L'athée n'a pas à être honnête avec sa foi puisqu'il n'a pas la foi. L'athée respecte les valeurs morales que lui enseignent ses parents, ses éducateurs.
Il me semble que tu fais l'amalgame entre athéisme et humanisme. Un athée n'est pas forcément humaniste. Staline et Mao en sont quelques exemples.
Pourquoi faire l'amalgame entre des dictateurs sanguinaires et l'athéisme ? Hitler chrétien, Mussolini chrétien auraient parfaitement convenu.
Oui, mais le christianisme n'a pas fait sienne cette maxime attentiste. Le christianisme, c'est : "Fais à autrui ce que tu aimerais qu'il fasse pour toi." Qu'as-tu à observer de similaire ou de si engageant, toi, dans ton athéisme ? Rien.
Oui et alors ? Vous l'appliquez quand cette fameuse maxime ? Parce que si vraiment vous l'appliquez, dieu qu'elle est inefficace : au bout de 2 000 ans rien de bien bien édifiant !
Elle sert à quoi la maxime non attentiste du christianisme ? A rien, à part à tenter de se faire passer pour mieux que les autres !
Tu oublies un peu que les lois que l'athée doit respecter sont aussi les lois que le croyant doit respecter. Mais en plus de ces lois, il a l'Evangile. Tu as un Evangile, toi ? non. Tu n'as rien.

J'ai le même que le tien. Et c'est justement lui qui m'a rendue athée. Parce que les religions sont à mille lieu de la portée philosophique du personnage de Jésus.
Les chrétiens ont les mêmes valeurs : les valeurs chrétiennes, qui sont le fondement de cette société (l'Occidentale) et à la base de l'humanisme.
Non, les chrétiens ont christianisé les valeurs philosophiques antiques. Les valeurs n'ont pas attendu les religions monothéistes pour exister.
Comment un individu peut, dans le même temps, être incapable de reconnaître Dieu et être capable de ne pas le reconnaître et de le nier ? Il faut distinguer négation et ignorance.
"Personne qui ne reconnaît pas Dieu OU nie l'existence de Dieu". La distinction est donc parfaitement faite.
Le progrès humain n'a rien à voir là-dedans. Tu devrais te renseigner sur ce qu'a écrit Weber, notamment. Georges Lemaître était bien plus savant que Zénon de Citium, par exemple.
Ce n'est jamais qu'un postulat. Personnellement je maintiens que le progrès a au contraire tout à voir, ne serait-ce que par l'mprimerie.
Au fur et à mesure où science et culture avance, la religion recule. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle les pays dits sous-développés sont les nouvelles cibles.
Le chrétien, lui, ne peut pas se prétendre chrétien et tuer.
Alors à quoi sert le pardon ? Tu peux même tuer et te convertir ensuite : c'est très très fréquent dans les prisons...
A force d'enfoncer le clou, peut-être que tu comprendras...
Je te dirais bien que tu es complètement marteau mais j'ai peur que tu ne comprennes pas l'humour...
Alors je souhaite être traduit en justice. N'as-tu pas le devoir de dénoncer les personnes qui contreviennent à la loi ?
Non j'ai juste le devoir de faire respecter la Charte.
Donc, si l'hébergeur bouffait de l'homosexuel, tu boufferais de l'homosexuel. Vraiment comique.
L'hébergeur se contente d'appliquer la loi française. Et la loi française interdit de publier des propos racistes, homophobes, négationnistes, xénophobes, et antisémites.

_________________
Hello Invité !  Le Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ? - Page 17 Quizzv10 du 01 mars 2021 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 48786
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ? - Page 17 Empty Re: Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ?

Message par _florence_yvonne Jeu 11 Nov 2010 - 19:34

Vous me rappelez ce qu'est le deuxième commandement ?

_florence_yvonne
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 324
Date d'inscription : 06/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ? - Page 17 Empty Re: Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ?

Message par dan 26 Jeu 11 Nov 2010 - 23:12

Tétraèdre a écrit:Moi je suis 100% contre l'homosexualité et le lesbienisme et contre toutes les déviances génitales car elles empéchent l'harmonie du corps de l'âme et de l'esprit .
Par contre je suis pour l'accueil des déviants qui veulent guérir en se corrigeant pour accéder à la normalité hétérosexuelle .
Mais alors pourquoi Dieu aurait il crée des homo ?
Amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ? - Page 17 Empty Re: Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ?

Message par Le trappiste Ven 12 Nov 2010 - 12:09

Bulle a écrit:
Le trappiste a écrit:Non, l'Homme ne naît absolument pas athée. Sinon, il faut admettre que les animaux sont athées, ce qui est un non-sens.
C'est ce genre de comparaison qui est un non sens.
C'est ce genre de remarque qui est un non-sens. Je vois que Dan26 fait des émules par ses méthodes ! lol

L'athéisme est une posture consentie. Et jusqu'à preuve du contraire, un bébé n'a jamais posé d'acte qui laisse penser qu'il rejetterait Dieu
Tout simplement parce qu'il ne connaît pas Dieu. Pas plus qu'il ne connaît le Père Noel ou le Petit Chaperon Rouge.
L'athéisme est la négation de Dieu, par l'ignorance de Dieu. Il faudrait voir à arrêter de confondre tout et n'importe quoi.

Pour argument, j'ai avancé que le croyant, pour demeurer honnête avec sa foi, doit respecter un ensemble de valeurs. l'athée, pour l'être, n'a à observer aucune valeur pour définir son athéisme.

L'athée n'a pas à être honnête avec sa foi puisqu'il n'a pas la foi. L'athée respecte les valeurs morales que lui enseignent ses parents, ses éducateurs.
Je n'ai jamais parlé de foi dans le chef d'un athée. Encore une fois, c'est toi qui y viens. C'est sans doute qu'au fond, tu crois que l'athéisme est une forme de croyance, la croyance de l'incroyance.

Et lorsqu'un individu qui se prétend athée ne respecte pas les valeurs morales que lui ont enseignées ses parents ou ses éducateurs, il a le droit de demeurer athée ?

Il me semble que tu fais l'amalgame entre athéisme et humanisme. Un athée n'est pas forcément humaniste. Staline et Mao en sont quelques exemples.
Pourquoi faire l'amalgame entre des dictateurs sanguinaires et l'athéisme ? Hitler chrétien, Mussolini chrétien auraient parfaitement convenu.
Hitler, chrétien ? Seuls les athées y croient. Quand on voit comment Hitler a réagi lorsque l'Eglise catholique a dénoncé son régime, on comprend très bien qu'il n'était absolument pas chrétien.

Oui, mais le christianisme n'a pas fait sienne cette maxime attentiste. Le christianisme, c'est : "Fais à autrui ce que tu aimerais qu'il fasse pour toi." Qu'as-tu à observer de similaire ou de si engageant, toi, dans ton athéisme ? Rien.
Oui et alors ? Vous l'appliquez quand cette fameuse maxime ? Parce que si vraiment vous l'appliquez, dieu qu'elle est inefficace : au bout de 2 000 ans rien de bien bien édifiant !
Oui, elle est appliquée. Veux-tu des noms d'hommes et de femmes qui ont sacrifié leur vie pour les autres ?

Elle sert à quoi la maxime non attentiste du christianisme ? A rien, à part à tenter de se faire passer pour mieux que les autres !
Que d'ignorance si fièrement affichée...

Tu oublies un peu que les lois que l'athée doit respecter sont aussi les lois que le croyant doit respecter. Mais en plus de ces lois, il a l'Evangile. Tu as un Evangile, toi ? non. Tu n'as rien.

J'ai le même que le tien. Et c'est justement lui qui m'a rendue athée. Parce que les religions sont à mille lieu de la portée philosophique du personnage de Jésus.
Jésus n'était absolument pas un philosophe. Il était pragmatique. Tout le contraire d'un philosophe, justement.

Les chrétiens ont les mêmes valeurs : les valeurs chrétiennes, qui sont le fondement de cette société (l'Occidentale) et à la base de l'humanisme.
Non, les chrétiens ont christianisé les valeurs philosophiques antiques. Les valeurs n'ont pas attendu les religions monothéistes pour exister.
Quelle ignorance si fièrement affichée. Il faudrait refaire toute ton instruction. Je crains que les peuples celtes et gaulois se fichaient pas mal des "valeurs" sodomites des grecs.

Comment un individu peut, dans le même temps, être incapable de reconnaître Dieu et être capable de ne pas le reconnaître et de le nier ? Il faut distinguer négation et ignorance.
"Personne qui ne reconnaît pas Dieu OU nie l'existence de Dieu". La distinction est donc parfaitement faite.
Le "ou" peut être inclusif, mais bon...


Le progrès humain n'a rien à voir là-dedans. Tu devrais te renseigner sur ce qu'a écrit Weber, notamment. Georges Lemaître était bien plus savant que Zénon de Citium, par exemple.
Ce n'est jamais qu'un postulat. Personnellement je maintiens que le progrès a au contraire tout à voir, ne serait-ce que par l'mprimerie.
Au fur et à mesure où science et culture avance, la religion recule. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle les pays dits sous-développés sont les nouvelles cibles.
C'est évidemment totalement faux. Ce qui fait reculer la religion, c'est l'individualisme et le matérialisme. Des individus savants sont croyants. Mais de tous temps, il y a eu des athées, même au moment le plus haut du christianisme "politique" : des individus allaient à la messe parce que c'était obligatoire ou que c'était un passage obligé vers une série d'avantages. Un individu qui voulait du boulot, au XIXe siècle, voire au début du XXe, avait tout intérêt à se faire recommander par le curé, qui trônait sur la photo du village entre le maire et l'instituteur.

Le chrétien, lui, ne peut pas se prétendre chrétien et tuer.
Alors à quoi sert le pardon ? Tu peux même tuer et te convertir ensuite : c'est très très fréquent dans les prisons...
Tu le dis bien : "se convertir". Le pardon est une forme de (re)conversion. Mais on ne peut pas tuer, aller se confesser et vivre comme si de rien n'était. Premièrement, il faut prendre la ferme résolution de ne plus recommencer. Deuxièmement, il faut se dénoncer aux autorités civiles. Je ne connais pas un seul curé qui ne dirait pas à un assassin de ne pas se dénoncer à la police, en confession.

L'hébergeur se contente d'appliquer la loi française. Et la loi française interdit de publier des propos racistes, homophobes, négationnistes, xénophobes, et antisémites.
Ebncore faut-il prouver qu'il y ait homophobie dans mon chef, ce que tu as été incapable de démontrer. Si je disais que la sodomie est une pratique bestiale, je passerais pour homophobe d'après toi. Et ça me fait bien rire.
Le trappiste
Le trappiste
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 211
Localisation : Chimay
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Heureux
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ? - Page 17 Empty Re: Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ?

Message par bernard1933 Ven 12 Nov 2010 - 15:23

Je le dis sans aucune fierté en ce qui me concerne, mais j' ai la certitude que dan, Bulle et moi avons des connaissances en matière de christianisme que beaucoup de croyants nous envieraient . Ah, si vous saviez...
bernard1933
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ? - Page 17 Empty Re: Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ?

Message par Tétraèdre Ven 12 Nov 2010 - 15:36

Les déviances ne sont pas des créations mais des infirmités des manques ou des exagérations d'une fonction
Et ces déviances sont souvent des images fantasmagoriques , donc un genre d'idolâtrie , qui sont devenus des absolus des fixations et des handicaps en désordonnant l'être entier
Il en est ainsi pour les dizaine de déviances génitales et des déviances des fantasmes
L'idolâtrie dont parle le 2 ième commandement vient justement de ces déviations mentales
Et alors la déviance passe avant l'adoration de Dieu seul
Tétraèdre
Tétraèdre
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 692
Localisation : Montréal, Québec
Identité métaphysique : catholique
Humeur : mystique
Date d'inscription : 01/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ? - Page 17 Empty Re: Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ?

Message par Magnus Ven 12 Nov 2010 - 15:43

bernard1933 a écrit:Je le dis sans aucune fierté en ce qui me concerne, mais j' ai la certitude que dan, Bulle et moi avons des connaissances en matière de christianisme que beaucoup de croyants nous envieraient . Ah, si vous saviez...
Peuh ! et moi dans tout ça ? je suis bête comme chou ? tire langue

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 27993
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ? - Page 17 Empty Re: Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ?

Message par _florence_yvonne Ven 12 Nov 2010 - 17:07

Les déviances ne sont pas des créations mais des infirmités des manques ou des exagérations d'une fonction

Donc des erreurs de Dieu ?

_florence_yvonne
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 324
Date d'inscription : 06/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ? - Page 17 Empty Re: Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ?

Message par bernard1933 Ven 12 Nov 2010 - 17:27

Magnus, je t' avais classé au niveau au-dessus ! Normal, le chef est
toujours inclassable !
bernard1933
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ? - Page 17 Empty Re: Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ?

Message par _florence_yvonne Ven 12 Nov 2010 - 17:29

Celui là ?

Tu ne prononceras le nom de Dieu qu'avec respect.

Ou celui là

Aide toi le ciel ne t'aidera pas

_florence_yvonne
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 324
Date d'inscription : 06/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ? - Page 17 Empty Re: Pourquoi l´église catholique méconnait-elle le deuxieme commandement ?

Message par dan 26 Ven 12 Nov 2010 - 18:40

Le trappiste a écrit:

Bulle a écrit:
Le trappiste a écrit:Non, l'Homme ne naît absolument pas athée. Sinon, il faut admettre que les animaux sont athées, ce qui est un non-sens.
C'est ce genre de comparaison qui est un non sens.
C'est ce genre de remarque qui est un non-sens. Je vois que Dan26 fait des émules par ses méthodes ! lol

Excuse moi ; le trappiste mais s'imaginer un seul instant que les animaux peuvent être croyants ou athées est plus qu'un non sens je n'ose utiliser le mot.
Pour moi l'enfant ne né pas plus athée que croyant, il né vierge de toutes idées avec un cerveau malléable à volonté. Des expériences ont été faites pour savoir si cette notion de Dieu unique était innée ou acquise. Force est de constater que dans ces conditions l'enfant se retrouve dans la même disposition d'esprit que nos hommes préhistorique, il ne son pas naturellement monothéiste, mais animistes, totémistes , adorateurs des forces de la natures au regard des phénomènes inexpliqués .
Au regard de tes affirmations , tu sembles complétement, ignorer l'athéisme de raison . Je suis a ton service pour t'expliquer comment certains hommes deviennent athée par leurs seules réflexions personnelles .
Amicalement
L'athéisme est la négation de Dieu, par l'ignorance de Dieu. Il faudrait voir à arrêter de confondre tout et n'importe quoi.
Non, non l'athéisme est une reflexion murement ettayée qui amene à la conclusion que c'est l'homme qui a crée, imaginé Dieu . Tout simplement et c'est même assez facile à demontrer .


Au fur et à mesure où science et culture avance, la religion recule. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle les pays dits sous-développés sont les nouvelles cibles.
Etrange on dirait Dan 26 qui s'exprime.

C'est évidemment totalement faux. Ce qui fait reculer la religion, c'est l'individualisme et le matérialisme.

2000 pretres qui viennent d'Afrique, d'Asie, ou d'Amerique du Sud tous les ans pour venir grossir le l'effectif clérical !!! Etrange n'est pas

Des individus savants sont croyants.

Erreur monumentale , plus la science avance moins les scientifiques sont théistes .

Mais de tous temps, il y a eu des athées, même au moment le plus haut du christianisme "politique" : des individus allaient à la messe parce que c'était obligatoire ou que c'était un passage obligé vers une série d'avantages. Un individu qui voulait du boulot, au XIXe siècle, voire au début du XXe, avait tout intérêt à se faire recommander par le curé, qui trônait sur la photo du village entre le maire et l'instituteur.
Tout à fait d'accord la croyance a été melangé avec la tradition .
Sodomie, sodomie, celà a une origine Biblique il me semble!!!
Amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 17 sur 19 Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum