L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par M'enfin le Mar 2 Aoû 2016 - 15:20

Bulle a écrit:
M'enfin a écrit:Une opinion peux être contestée, mais pas en impliquant le jugement d'une personne. Une personne qui se sent jugée répondra nécessairement par un jugement, et c'est là que la course au arguments se transforme en course au armements.
On parle de débat M'enfin. Un jugement est donc forcément lié à des arguments qui seront contestés par d'autres arguments ce qui implique d'office la contradiction et donc l'implication du jugement.
Bien sûr qu'on juge, mais justement, il ne faut pas le faire sentir ce jugement, sinon c'est l'escalade. Personne n'aime se sentir jugé, et encore moins s'il se prend pour un juge. Les religions nous disent de ne pas juger les autres parce que dieu nous voit, mais ce n'est pas ça qu'il faut faire. Il faut garder son jugement pour soi, tout simplement.

Bulle a écrit:
Je penserais à rebours si j'imaginais qu'une mutation marche à tout coup,
Non. tu penses à rebours si tu prétends que la mutation portée par l'individu est là parce qu'elle a été provoquée par une situation ou s'est faite en prévision d'une situation. Genre le cou de certains animaux s'est allongé parce qu'ils se rendaient compte qu'il n'y avait plus d'arbres au tronc court, ou en prévision d'une telle pénurie. 
Le cou s'allonge par hasard de la même manière que l'idée d'utiliser une rallonge pour saisir une pomme dans un arbre vient par hasard. Si l'idée est bonne, elle a des chances de fonctionner, donc d'être sélectionnée, mais avoir l'intention de trouver une solution ne signifie pas qu'on va la trouver.

Tu ne peux donc comparer une mutation à une idée et écrire  " C'est une possibilité prête à être sélectionnée au même titre que les mutations et les croisements génétiques.". Parce que les mutations ne sont pas "prêtes à être sélectionnée", comme des idées pourraient l'être. Sélectionner nécessite une intelligence.
Sélectionner ne nécessite pas d'intelligence, mais avancer une idée au cas où elle serait sélectionnée, oui. Si les animaux pouvaient faire ça, ils fabriqueraient des outils aussi sophistiqués que les nôtres.

Or l'évolution, la sélection naturelle n'a rien à voir avec une intelligence
La sélection non, mais si avancer des possibilités au hasard est la signature de l'intelligence, alors le hasard est juste derrière elle.

Que disent les recherches en neuroscience à propos de l'intuition ?
Nos facultés mentales sont encore mal définies, les gens mélangent encore intuitif et instinctif parce que les deux semblent venir du subconscient. Voici ce que wiki dit à propos de l'intuition à la fin de ce chapitre:

"Néanmoins, on peut compléter cette approche occidentale de l’intuition par la conception qu’en a l’Extrême-Orient. L’une des plus grandes réussites de la pensée chinoise est d’avoir su retirer de l’observation de l’univers une rationalité fondée sur le rapprochement de l’intuition avec le hasard et en cela totalement différente à celle que l’on a développé en Occident."

En d'autres termes, en occident on fait un rapprochement entre l'intuition et nos automatismes, dont nos instincts font partie, d'où le mélange entre le terme instinctif et le terme intuitif, et en orient on fait ce rapprochement avec le hasard, donc avec ce qui, pour moi, caractérise l'imagination.

Quel rapport fais-tu entre intuition et sentiments ?
L'intuition vient avec un sentiment agréable, d'où l'expression "bonne intuition". À cause de ce sentiment, on a toujours l'impression que nos intuitions sont bonnes, mais c'est faux: presque toutes nos intuitions s'avèrent fausses. C'est pour nous inciter à prendre des risques que nous avons ce sentiment. Le joueur a constamment l'impression qu'il va gagner même s'il perd presque toujours. C'est pourquoi cette propension de l'imagination à prendre des risques vient avec la fonction vérification. La plupart des gens sont prudents, ils vérifient leurs intuitions en les mettant en oeuvre progressivement. N'empêche que beaucoup d'accident arrivent lors de pareilles mises en oeuvre.


Dernière édition par M'enfin le Mar 2 Aoû 2016 - 15:54, édité 2 fois
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par bulder le Mar 2 Aoû 2016 - 15:32

En fait ton titre je l'appelerais plutot :
Une résistance au changement peut aussi provenir d'une cause qui a créer le changement.

bulder
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 495
Localisation : paris
Identité métaphysique : amoureux
Humeur : bonne
Date d'inscription : 15/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par M'enfin le Mar 2 Aoû 2016 - 15:35

bulder a écrit:Je vois l'idée le 2eme découle du 1er

En fait elle résiste car y'a pas eu suffisamment de "puissance ?" pour la mettre en mouvement tandis que la 2eme, la puissance est suffisante. Donc la puissance de la vitesse lumière est insuffisante pour égaler le mouvement de la 2ème.

Oui la cause est identique avec 2 effets différents (effet domino) L'universalité consisterait à que ça se passe de cette manière là à chaque fois et a chaque instant, ce qui n'est pas le cas puisque des "milliards ?" de causes interagissent en meme temps dans la globalité.

En fait c'est incompatible de parler d'une même cause alors que la 1ere cause est déjà passée. A moins que tu parle de la toute 1ere cause (la création ?)

Oui une cause (parmis des milliards d'autres) peut créer une résistance et un mouvement (effet fourchette) et une résistance ne pas venir d'autre part que d'une cause sourire
Je te nomme chevalier de la Fourchette Repteuse, parce que tu cherches au moins à comprendre les petits pas. Va chercher tes amis que je leur explique l'effet doppler, mais rien ne t'empêche d'aller voir sur wiki avant. Avec les petits pas, cet effet ajoute à ce qui le caractérisait, il devient aussi une cause. Mais il faut d'abord bien le comprendre avant d'étudier les petits pas.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par M'enfin le Mar 2 Aoû 2016 - 15:40

bulder a écrit:En fait ton titre je l'appelerais plutot :
Une résistance au changement peut aussi provenir d'une cause qui a créer le changement.
Ou encore: le changement mord-t-il la queue de sa propre résistance? sourire Petit rappel, la résistance a lieu quand le synchronisme est brisé lors d'une accélération, et le changement a lieu pour retrouver le synchronisme.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par M'enfin le Mar 2 Aoû 2016 - 15:48

Bulle a écrit:
M'enfin a écrit:Je crois que tu mélanges instantanéité et simultanéité Bulder.
Je ne crois pas puisque Bulder parle bien de deux instantanéités "au même moment".
Les deux ont trait à la vitesse limite de la lumière, mais le premier concerne le temps qu'il faut pour établir une interaction, et le deuxième concerne la possibilité de synchroniser cette interaction.
L'influx nerveux se déplace au maximum à la vitesse de 100 m/secondes (avec une amplitude constante) donc beaucoup plus lentement que la "vitesse limite" de la lumière, d'une part et d'autre part il a une propagation active. L'Introduction aux Neurosciences Cognitives de Delacour explique que depuis son point de départ, le PA (influx nerveux)  génère des "courants à distance" et se recrée ainsi de place en place.
C'est dans les ordinateurs que l'information circule à la vitesse de la lumière, pas dans le cerveau.
Bulder a cité le début de mon fil dans son premier message, alors je crois qu'il parle du synchronisme entre les atomes, et non de celui entre les neurones.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par bulder le Mar 2 Aoû 2016 - 15:53

j'adore ce pseudo meme si ca fait reptilien.

En fait, là où ca compliquera ta thèse est sur le mot "cause" car les puristes verront 2 causalités plutot qu'une seule car la 2eme découle de la 1ere, je trouve que ce serait dommage d'aller sur ce type d'argument de jeu de mot! On voit bien que le débat est centré sur la cause dépendante des 2.

bulder
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 495
Localisation : paris
Identité métaphysique : amoureux
Humeur : bonne
Date d'inscription : 15/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par M'enfin le Mar 2 Aoû 2016 - 16:05

J'ai l'avantage de connaître la cause de la résistance des gens, alors je peux jouer avec la mienne un peu, mais pas avec celle des autres. Notre résistance est complètement aveugle aux arguments des autres, donc aux yeux des autres, nos arguments ne sont que des prétextes pour ne pas changer d'idée. Pour vaincre la résistance, il faut du hasard: soit celui de tomber par hasard sur la personne qui comprend déjà ce qu'on veut dire, soit tomber sur une personne qui subit une mutation dans ses idées au moment même où on lui explique la nôtre, ce qu'on appelle communément une intuition.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par bulder le Mar 2 Aoû 2016 - 17:35

Menfin a écrit:Petit rappel, la résistance a lieu quand le synchronisme est brisé lors d'une accélération, et le changement a lieu pour retrouver le synchronisme.
j'ai souvent idée que nos résistances sont lié au contrôle sauf dans les cosmologies et l'univers où le contrôle n'existe pas et il est résistant car il est.

Pour la synchro, je crois que l'univers n'est jamais desynchro et n'a pas "l'importance ?" de la vitesse.

bulder
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 495
Localisation : paris
Identité métaphysique : amoureux
Humeur : bonne
Date d'inscription : 15/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par M'enfin le Mar 2 Aoû 2016 - 18:46

La vitesse n'influence effectivement pas le synchronisme. Les petits pas allongent quand la vitesse augmente, mais pas leur tempo.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par dedale le Mar 2 Aoû 2016 - 21:02

M'enfin a écrit:Le cou s'allonge par hasard de la même manière que l'idée d'utiliser une rallonge pour saisir une pomme dans un arbre vient par hasard.

Non, tu ne saisis pas une pomme avec une rallonge pour t'aider, par hasard.
- Tu veux saisir une pomme (intention) qui est trop loin ou haute pour toi (donc calcul, estimation), et donc tu t'aides d'une rallonge (solution).


Le cou qui rallonge, ça veut dire en clair que ce type de mutation s'est transmis chez des populations particulières pour lesquelles c'était avantageux.
C'était avantageux pour ces groupes parce que la nourriture se trouvait plutôt en hauteur qu'au ras du sol, donc les individus qui pouvaient aller se la chercher étaient mieux nourris, plus forts, devenaient dominants....
Chez les girafidés, il existe toutes les transitions morphologiques qui montrent cela.

Ton omni-tout-hasard est une impasse : Ca n'explique rien, ca ne va pas assez loin; Et quand tu l'appliques aux idées, ça ne veut plus rien dire : Méconnaissance des processus cognitifs, méconnaissance du terme de hasard, ou les deux.

Notre résistance est complètement aveugle aux arguments des autres

Ca dépend des arguments, M'enfin. Tu affirmes des trucs qui n'en sont pas.
Au lieu d’obséder sur la résistance, consacre toi plutôt à l'adaptation.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4659
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par dedale le Mer 3 Aoû 2016 - 2:33

M'enfin a écrit:Je te nomme chevalier de la Fourchette Repteuse, parce que tu cherches au moins à comprendre les petits pas. Va chercher tes amis que je leur explique l'effet doppler, mais rien ne t'empêche d'aller voir sur wiki avant. Avec les petits pas, cet effet ajoute à ce qui le caractérisait, il devient aussi une cause. Mais il faut d'abord bien le comprendre avant d'étudier les petits pas.

Pas besoin de chercher on est là.
- Ca n'existe pas l'effet doppler causal de la religion menfino-illogique.
La cause de l'effet doppler, c'est le décalage des longueurs d'ondes. Et ce décalage est lui-même causé par des sources d'ondes en mouvement.
- Le doppler est la mesure finale (nécessitant un récepteur) d'un décalage des LO.


Des petits pas, on ne peut analyser que ce que tu en radotes vu que c'est imaginaire.
- Ca ne s'applique à rien, c'est fondé sur rien, c'est une impasse dans laquelle tu es depuis que j'ai remis tout ton bordel en question, voici maintenant presque 3 ans.
Et d'après ce que je vois, tu n'es pas plus avancé aujourd'hui. Simplement plus enkysté au fond des tes obsessions.

J'espère seulement que bulder a compris de quoi il en retournait : C'est ce qu'on appelle la science pathologique.
- Il y a des mecs, 13 à la douzaine sur internet, qui prennent les sciences, la recherche, pour l'exutoire de leur onanisme.
Ils se tapent de dire de grosses conneries, leur seul but est de pouvoir mousser coûte que coûte, des sortes de gourous défroqués que, bien entendu, personne ne comprend.






avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4659
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par bulder le Mer 3 Aoû 2016 - 4:29

Je trouve les pti pas ça embrouille l'explication, je comprends que tu t'accroche sur l'effet doppler car c'est visuellement ce que t'a vu et ça permet une base pour expliquer le truc.

Aussi y'a plein d'autres situations pour montrer de la résistance que ce soit dans la vie courante ou même dans les liquides, les solides ou l'électricité.

Un groupe A moins adapté qu'un groupe B alors que le fil conducteur est le même pour les deux. Pousses les expériences jusqu'aux réactions chimiques indifférentes pour un et réactives pour l'autre.

bulder
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 495
Localisation : paris
Identité métaphysique : amoureux
Humeur : bonne
Date d'inscription : 15/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par dedale le Mer 3 Aoû 2016 - 12:29

bulder a écrit:Je trouve les pti pas ça embrouille l'explication, je comprends que tu t'accroche sur l'effet doppler car c'est visuellement ce que t'a vu et ça permet une base pour expliquer le truc.

Aussi y'a plein d'autres situations pour montrer de la résistance que ce soit dans la vie courante ou même dans les liquides, les solides ou l'électricité.

Un groupe A moins adapté qu'un groupe B alors que le fil conducteur est le même pour les deux. Pousses les expériences jusqu'aux réactions chimiques indifférentes pour un et réactives pour l'autre.

Faut être clair : Dans la nature, il n'existe pas des + adaptés et des - adaptés.
Il y a simplement une famille d'ancêtres qui s'est diversifiée. Si nous prenons les girafidés (giraffidae), on trouve encore de nos jours l'okapi et la girafe.
Dans cette famille, l'okapi est aussi bien adapté que la girafe.

Simplement ces 2 groupes qui n 'en formaient qu'un seul voici très longtemps s'étalaient sur un grand espace vital comportant à l'origine diverses ressources, et parfois très différentes d'un bout à l'autre.
On peut pense en premier que pour les girafes, la recherche d'une certaine nourriture, de feuilles très nutritives plutôt en hauteur, ait favorisé l'allongement du cou : Les individus qui avaient un plus long cou se débrouillaient mieux, et donc peu à peu, cet attribut s'est installé et a dominé sur le groupe. Mais on peut aussi néanmoins penser le contraire : Que parce que cet attribut était dominant dans le groupe, cela favorisait l'accès à une nutrition riche.
- Il y a adaptation mais pas inadaptation.
Les représentants du groupe donc le cou est resté "normal" vivent toujours, ont formé un autre groupe qui, lui, se nourrit autrement et dont les caractères de domination ne sont pas les mêmes. Par exemple les okapi vont se nourrir d'argile sulfureuse, en plus des graminées et des plantes, pour combler leurs besoins en minéraux. Ce que les girafes n'ont pas besoin de faire puisqu'elles accèdent à ces minéraux dans des feuilles hautes et des légumineuses auxquelles elles accèdent grâce à leu long cou.

La sélection naturelle n'est pas une roulette russe, c'est une diversification, une adaptation. Ca ne se juge pas sur un individu mais sur un groupe, une sous-espèce, une espèce....
Quand on parle de la théorie de l'évolution, c'est l'évolution de toutes les espèces vivantes connues.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4659
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par bulder le Mer 3 Aoû 2016 - 13:28

j'aime bien ce que t'écris et je vais pas te contredire, mais pourquoi tu parles pas aussi de résistance ?

D'ailleur c'est pas vraiment une résistance comme on l'entends, mais plutot une ir-réactivité ou un état passif, une lenteur. A la final oui ça résiste mais pas sous forme de contrôle ou de volonté.

Tout ce que t'écris est très juste sur l'évolution, mais pourquoi ne pas aussi tenir compte de ce qui est lent et résiste ?

C'est surtout ça le sujet, le constat de certaines lenteurs venant pourtant du même fil conducteur produisant des réactivités.

bulder
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 495
Localisation : paris
Identité métaphysique : amoureux
Humeur : bonne
Date d'inscription : 15/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par stana le Mer 3 Aoû 2016 - 13:55

La résistance passive est l'une de mes lignes de conduite Cool
avatar
stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7810
Age : 43
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique, aux portes de la perception
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par M'enfin le Mer 3 Aoû 2016 - 14:24

dedale a écrit:
M'enfin a écrit:Le cou s'allonge par hasard de la même manière que l'idée d'utiliser une rallonge pour saisir une pomme dans un arbre vient par hasard.
Non, tu ne saisis pas une pomme avec une rallonge pour t'aider, par hasard.
- Tu veux saisir une pomme (intention) qui est trop loin ou haute pour toi (donc calcul, estimation), et donc tu t'aides d'une rallonge (solution).
On a d'abord l'intuition d'utiliser une rallonge, l'intention vient après. L'intention vient avec l'action (Libet). L'intuition peut ne pas être mise en oeuvre, donc elle peut parfaitement ne pas provoquer d'intention. Certains animaux utilisent aussi des rallonges, donc ils possèdent aussi une certaine forme d'imagination, mais elle est limitée. Ils ne peuvent visiblement pas imaginer plusieurs coups d'avance comme nous. Peut-être qu'il leur manque de la mémoire à court terme, peut-être qu'ils ne peuvent pas comparer leurs idées entre elles, ou peut-être que leur cerveau ne produit tout simplement pas autant de hasard que le nôtre. Chose certaine, ils ne peuvent pas écrire, donc ils ne peuvent pas jouer avec les mots ou les concepts.


Le cou qui rallonge, ça veut dire en clair que ce type de mutation s'est transmis chez des populations particulières pour lesquelles c'était avantageux.
C'était avantageux pour ces groupes parce que la nourriture se trouvait plutôt en hauteur qu'au ras du sol, donc les individus qui pouvaient aller se la chercher étaient mieux nourris, plus forts, devenaient dominants....
Chez les girafidés, il existe toutes les transitions morphologiques qui montrent cela.
Connu.

Ton omni-tout-hasard est une impasse : Ca n'explique rien, ca ne va pas assez loin; Et quand tu l'appliques aux idées, ça ne veut plus rien dire : Méconnaissance des processus cognitifs, méconnaissance du terme de hasard, ou les deux.
Affirmations gratuites. La vérité, c'est que tu es incapable d'en discuter sans grimper dans les rideaux. Quand on contredit môssieur au lieu de lui poser des questions, c'est fini, il ne discute plus.

Notre résistance est complètement aveugle aux arguments des autres
Ca dépend des arguments, M'enfin. Tu affirmes des trucs qui n'en sont pas.
Au lieu d’obséder sur la résistance, consacre toi plutôt à l'adaptation.
Je n'affirme rien, je propose, mais toi tu affirmes bel et bien que je dis n'importe quoi et que je dois changer, donc à toi de cesser d'affirmer.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par dedale le Mer 3 Aoû 2016 - 23:32

bulder a écrit:j'aime bien ce que t'écris et je vais pas te contredire, mais pourquoi tu parles pas aussi de résistance ?

D'ailleur c'est pas vraiment une résistance comme on l'entends, mais plutot une ir-réactivité ou un état passif, une lenteur. A la final oui ça résiste mais pas sous forme de contrôle ou de volonté.

Tout ce que t'écris est très juste sur l'évolution, mais pourquoi ne pas aussi tenir compte de ce qui est lent et résiste ?

C'est surtout ça le sujet, le constat de certaines lenteurs venant pourtant du même fil conducteur produisant des réactivités.

Dan l'évolution, il n'y a pas particulièrement de résistance, chaque espèce se diversifie dans un rythme qui lui est particulier.
Il n'y a pas de "vitesse évolutive" de référence : Parfois ça s'accélère, ça s'emballe, on parle d'explosion de vie, d'autre fois à pas de fourmi.
Certaines espèces n'ont presque pas changé depuis des centaines de millions d'années : elles résistent au changement mais dans le sens où elles n'ont aucune nécessité qui les contraint à de nouvelles adaptations.

Quand tu observes la vie sur terre : Diversité, richesse, profusion; il y a des êtres vivants dans les lieux les plus hostiles du monde, dans l'acide des lacs volcaniques, dans la roche glacée de l'arctique, dans des lieux sans oxygène, sans lumière :
- La vie est un bidule très résistant, certes. Plutôt coriace.
On peut employer le terme de résistance dans de nombreux cas de figure : Les grandes extinctions de masse, cataclysmiques et planétaires, n'ont pas empêcher la diversité de se reconstituer.
Et même ceux que l'on croyait disparu ne le sont pas vraiment.

Il y a du changement, et en réaction de l'adaptation, principalement. .

avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4659
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par dedale le Jeu 4 Aoû 2016 - 0:41

M'enfin a écrit:On a d'abord l'intuition d'utiliser une rallonge, l'intention vient après.

Non, tu as d'abord l'intention de choper le fruit.
Ensuite viennent éventuellement, des intuitions, des opportunités, de t'aider d'une rallonge, de grimper à l'arbre, ou autre solution, pour y accéder s'il est hors de ta portée.

L'intention vient avec l'action (Libet). L'intuition peut ne pas être mise en oeuvre, donc elle peut parfaitement ne pas provoquer d'intention..

Si tu n'as pas l'intention préalable d'agir, peut être que c'est dieu qui joue au pantin avec toi.

Je vois mêmes pas pourquoi tu parles d'intuition.
- Pour choper une pomme sur un arbre, tu dois en avoir l'intention ; Ben sinon, pourquoi irais-tu te compliquer la vie? Surtout si c'est compliqué pour l'atteindre?
Même si tu ne le fais que par pur plaisir, sans aucune raison logique disons, tu as l'intention de le faire, sinon tu ne le fais pas.

Certains animaux utilisent aussi des rallonges, donc ils possèdent aussi une certaine forme d'imagination, mais elle est limitée. Ils ne peuvent visiblement pas imaginer plusieurs coups d'avance comme nous. Peut-être qu'il leur manque de la mémoire à court terme, peut-être qu'ils ne peuvent pas comparer leurs idées entre elles, ou peut-être que leur cerveau ne produit tout simplement pas autant de hasard que le nôtre. Chose certaine, ils ne peuvent pas écrire, donc ils ne peuvent pas jouer avec les mots ou les concepts.


Aucun cerveau ne produit du hasard : Ou alors explique nous comment.
- Un cerveau, c'est fait pour traiter l'information et la rendre fonctionnelle pour l'individu, ou pour le groupe, la société, l'espèce.

Les animaux, dans la nature, n'imaginent pas plus que nécessaire : Si un corbeau utilise une brindille pour déloger un asticot de l'écorce et que c'est efficace ainsi, il n'a pas besoin de plus.
La meilleure des imaginations n'est pas celle qui extrapole dans tous les sens, mais celle qui est la plus efficace.

Connu.

Amusant de prétendre savoir mais d'être incapable d'appliquer.

Ton omni-tout-hasard est une impasse : Ca n'explique rien, ca ne va pas assez loin; Et quand tu l'appliques aux idées, ça ne veut plus rien dire : Méconnaissance des processus cognitifs, méconnaissance du terme de hasard, ou les deux
.Affirmations gratuites.

Remarques justifiées.
Quand tu dis "hasard" tu as tout dit.

Ce qui fait que tout as tout dit depuis longtemps et ne fais que seriner les mêmes litanies.

La vérité, c'est que tu es incapable d'en discuter sans grimper dans les rideaux. Quand on contredit môssieur au lieu de lui poser des questions, c'est fini, il ne discute plus.

La seule vérité, c'est que c'est toi qui est incapable de faire évoluer ton débat car tu persistes maladivement à rabâcher les mêmes foutaises.
- Démontre nous que l'effet doppler engendre du mouvement. (sans raconter de connerie, si possible).

Impasse : L'effet doppler ne peut pas être gourouteusement bricolé en doppler causal.

Je n'affirme rien, je propose, mais toi tu affirmes bel et bien que je dis n'importe quoi et que je dois changer, donc à toi de cesser d'affirmer.

Tu n'affirmes rien?
- C'est quoi alors le doppler causal?
Non seulement tu affirmes sans que ça soit fondé, mais tu le revendiques. Et pour que ça passe, tu es capable de dénaturer toute théorie scientifique qui te passe sous le nez, juste parce que tu n'en pompes rien et que forcément ça contredit tes inepties.
Quel que soit le degré de conscience que tu en as, c'est de la désinformation.

C'est de l'intox à 3 balles, gros comme une montagne.

avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4659
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par bulder le Jeu 4 Aoû 2016 - 8:36

Dedale a écrit:Il y a du changement, et en réaction de l'adaptation, principalement. .
Oui et surement l'inverse quand il n'y a pas (ou très peu) de changement
Le fait que ce soit inadapté n'est pas péjoratif, ce mot inadapté est simplement le contraire d'un élément qui s'emboite avec ce dont il rentre ou "s'attache ?".

S'il est détaché, il est en quelques sorte, isolé de l'élément qu'un autre s'attachera

Dedale a écrit:- La vie est un bidule très résistant, certes. Plutôt coriace.
En fait si on reprends le sujet du début, M'enfin ne prétend pas plus de ce qu'il écrit. Il dit simplement que certaine résistances pourrait venir de la même cause que celle qui crée le changement. Sur le fond il n'a pas tord, sauf que le débat s'est emballé alors que ça relève que d'un simple constat.

J'ai aucune idée de ce que ça change sur le fond ni même si ça une importance scientifique  mais j'admet qu'il contaste un "paramètre ?" factuel

Je crois pas non plus au hasard (on en avait parlé je crois). sourire

bulder
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 495
Localisation : paris
Identité métaphysique : amoureux
Humeur : bonne
Date d'inscription : 15/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par bulder le Jeu 4 Aoû 2016 - 10:12

dedale a écrit:
M'enfin a écrit:On a d'abord l'intuition d'utiliser une rallonge, l'intention vient après.
Non, tu as d'abord l'intention de choper le fruit.
Ensuite viennent éventuellement, des intuitions, des opportunités, de t'aider d'une rallonge, de grimper à l'arbre, ou autre solution, pour y accéder s'il est hors de ta portée.
Hmm je suis pas certain ,dés petit, on à l'intuition que ce serait sympa de savoir voler ou monter dans les arbres, de défier la loi de la gravitation.

Et c'est après cette intention (quelques temps après), on remarque en levant la tête, des fruits dans des arbres. (y'a une sorte d'attraction entre l'intuition de départ et l'acte de regarder dans les airs)  On va réfléchir des outils permettant d'interagir à l'intention du début, le déplacement au dessus du sol grâce à une échelle.

Le fruit dans les arbres est en quelques sorte l'occasion ou le prétexte de mettre en pratique notre intuition du début. Ce qu'on voulait au départ n'était pas le fruit mais plutôt être au dessus du sol, et on a eu ce qu'on voulait...

bulder
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 495
Localisation : paris
Identité métaphysique : amoureux
Humeur : bonne
Date d'inscription : 15/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par dedale le Jeu 4 Aoû 2016 - 12:44

bulder a écrit:Oui et surement l'inverse quand il n'y a pas (ou très peu) de changement

Le terme de "changement" ne rend pas compte des mutations incessantes  qui surviennent.
Mais tu as parfaitement raison : Les périodes que l'ont peut considérer comme stables, qui ne présentent pas des bouleversements majeurs, sont très propices à la diversité.
L'adaptation peut se voir à différents niveaux :
- Celui de la compétition que cela soit entre espèces ou à l'intérieur de l'espèce.
- Celui de la conquête d'un milieu, d'une niche, par telle ou telle espèce.
- Celui des changements qui surviennent et qui font pression sur les espèces : Changements climatiques, raréfaction des ressources, isolation, etc....
- Sans compter divers facteurs extérieurs ou mutagènes totalement hasardeux.
- Et bien d'autres choses auxquelles je ne pense pas.

Hmm je suis pas certain ,dés petit, on à l'intuition que ce serait sympa de savoir voler ou monter dans les arbres, de défier la loi de la gravitation.

Avoir l'intention et avoir l'intuition sont 2 choses différentes.
Ca peut se combiner, bien entendu.
Mais une intention peut venir sans intuition particulière et vice-versa.

Quelqu'un qui a l'intention de se faire couper les cheveux ou d'aller au cinéma, n'a aucun besoin de faire appel à l'intuition.

Et c'est après cette intention (quelques temps après), on remarque en levant la tête, des fruits dans des arbres. (y'a une sorte d'attraction entre l'intuition de départ et l'acte de regarder dans les airs)  On va réfléchir des outils permettant d'interagir à l'intention du début, le déplacement au dessus du sol grâce à une échelle.

De toute façon, sur la base d'un vague exemple, on peut supputer tout ce qu'on veut.
Quoi qu'il en soit, personnellement, si je vais acheter un steack ou une glace  à la réglisse, ou choper un fruit sur un arbre, c'est que j'en ai l'intention. Cette intention est motivée par certaines raisons : la faim, le plaisir, peu importe.
Le truc de l'intention, c'est que le temps entre l'intention et l'action n'est pas définissable, même par Libet.
- On peut avoir l'intention d'aller au zoo, et y aller 2 jours ou 2 semaines après. Tout comme cela peut se faire dans l'immédiat.

Le fruit dans les arbres est en quelques sorte l'occasion ou le prétexte de mettre en pratique notre intuition du début.

Honnêtement, je ne vois pas ce que viens faire l'intuition là-dedans.
- tu tombes par hasard sur un fruit dans un arbre. Il te vient l'envie de le cueillir  mais il est difficile d'accès. Tu regardes autour de toi afin d'évaluer les ressources.
Il y a admettons une branche qui pourrait t'aider à l’attraper. Tu t'en sers.
C'est assez élémentaire pour un être humain : Un petit gosse, voire un primate,  peut se servir spontanément d'un ustensile primaire de ce genre, c'est du travail cognitif basique.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4659
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par bulder le Jeu 4 Aoû 2016 - 14:26

Dedale a écrit:si je vais acheter un steack ou une glace à la réglisse, ou choper un fruit sur un arbre, c'est que j'en ai l'intention. Cette intention est motivée par certaines raisons : la faim, le plaisir, peu importe.
Acheter un steack résulte d'une intuition d'avoir faim. Pas forcement une intuition mais plutot un sentiment ou une impression en quelques sorte, on intente, uniquement après un ressenti.

intenter au présent ou dans le futur, résulte toujours d'un précédent "mentalisé"

Dedale a écrit:Quelqu'un qui a l'intention de se faire couper les cheveux ou d'aller au cinéma, n'a aucun besoin de faire appel à l'intuition.
C'est pareil, l'intention résulte du sentiment de croire que c'est trop long ou qu'il serait temps...le cinéma aussi, une curiosité ou l'envie d'un bon moment en famille .

Quelques soit l'exemple tu verra que intenter est l'acte pour "concrétiser" une demande précédente mentalisé.

D'ailleurs ça pourrait rebondir, dans la vacuité y'a t'il de l'intention ou est-ce que le vide peut créer de l'intention ? Je crois qu'on intente, ce dont le mental nous dicte

bulder
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 495
Localisation : paris
Identité métaphysique : amoureux
Humeur : bonne
Date d'inscription : 15/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par M'enfin le Jeu 4 Aoû 2016 - 14:33

Bulder a écrit:M'enfin ne prétend pas plus de ce qu'il écrit. Il dit simplement que certaine résistances pourrait venir de la même cause que celle qui crée le changement.
En fait, je prétends que la résistance au changement d'un corps vient de celle des corps qui le composent donc que notre résistance au changement intellectuelle vient de celle de nos neurones, qui vient elle-même de celle de ses atomes, etc... Par contre, le changement ne vient pas de la même cause, il vient du hasard, et le hasard vient de l'imprécision de toute interaction. Rien ne peut être d'une précision absolue, il y a toujours un jeu entre les choses, un jeu qui est par définition fluctuant, que ce soit pour nous ou pour les particules.

Sur le fond il n'a pas tord, sauf que le débat s'est emballé alors que ça relève que d'un simple constat.
L'emballage, c'est Môssieur Dedale qui le crée de toute pièce. Il n'est pas là pour discuter, mais pour mettre de l'ordre. Son ordre!
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par bulder le Jeu 4 Aoû 2016 - 15:03

M'enfin a écrit:le changement ne vient pas de la même cause, il vient du hasard, et le hasard vient de l'imprécision de toute interaction
Le hasard n'existe pas il est juste un inconnu à nos yeux, l'imprécision est ce dont on ressent. Universellement tout est dans l'exactitude et rien n'est laissé à l'imprécision.

Je suis pas en train de dire que l'univers a un plan mais plutot que chaque situation résulte d'un précédent logique

bulder
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 495
Localisation : paris
Identité métaphysique : amoureux
Humeur : bonne
Date d'inscription : 15/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par M'enfin le Jeu 4 Aoû 2016 - 15:11

dedale a écrit:Dan l'évolution, il n'y a pas particulièrement de résistance, chaque espèce se diversifie dans un rythme qui lui est particulier.
La résistance, c'est le temps qu'il faut pour changer, et les espèces changent, alors il y a certainement de la résistance quelque part. Je définis que cette résistance se trouve entre le moment où le changement commence à se manifester dans un milieu, et celui où une mutation favorable à ce changement commence à se répandre dans une population. Pendant ce temps, l'espèce doit quand même survivre malgré la difficulté supplémentaire, donc elle doit résister à ce changement particulier. Pour que le système mutation/sélection ait le temps d'agir, il lui faut du temps, et pendant ce temps, l'espèce ne peut pas changer, donc elle est en difficulté.

Il n'y a pas de "vitesse évolutive" de référence : Parfois ça s'accélère, ça s'emballe, on parle d'explosion de vie, d'autre fois à pas de fourmi.
Certaines espèces n'ont presque pas changé depuis des centaines de millions d'années : elles résistent au changement mais dans le sens où elles n'ont aucune nécessité qui les contraint à de nouvelles adaptations.
Au contraire, c'est à ce moment qu'elles ne résistent plus. Elles ont acquis le bon changement, et elles n'ont plus besoin de changer, donc elles n'ont plus besoin de résister. Un corps en mouvement inertiel n'a pas besoin de changer, il continue sur sa lancée. Sa masse inertielle, donc sa résistance au changement, se mesure seulement face à un changement.

Comment veux-tu comprendre les petits pas, tu n'es même pas capable de comprendre que la résistance vient seulement avec le changement!! qvt
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum