Hitler et la religion

Page 1 sur 12 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hitler et la religion

Message par Leleu le Dim 1 Mar 2009 - 19:44

Souvent la question se pose concernant cette période de l’histoire tant l’énormité de ce qui se déroula questionne sur la provenance de telle idéologie. Hitler le Diable, Hitler athée, Hitler catho, protestant, certains ont cru y déceler des origines juives, pour d’autres il était franc-maçon, bouddhiste…
Je vous soumets cette lecture, qui certes ne répond pas à tout, mais qui aiguille sur une approche un peu fine du sujet.

http://www.anti-scientologie.ch/manipulation-hitler.htm
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par gillovy le Lun 2 Mar 2009 - 4:49

Je me permets de citer:
LE NAZISME ET SA RELIGION

"On est ou bien chrétien ou bien allemand, mais on ne peut être les deux à la fois"

« Pour notre peuple, au contraire, la religion est affaire capitale. Tout dépend de savoir s'il restera fidèle à la religion judéo-chrétienne et à la morale servile de la pitié, ou s'il aura une foi nouvelle, forte, héroïque, en un Dieu immanent dans la nature, en un Dieu immanent dans la nation même, en un Dieu indiscernable de son destin et de son sang.»

« Nos paysans n'ont pas oublié leurs croyances d'autrefois, la vieille religion vit toujours. Elle n'est que recouverte par la mythologie chrétienne, qui est venue se superposer, comme une couche de suif, et a conservé le contenu du pot.»

Adolf Hitler

Dans cette affirmation Hitler dit que si l'on est chrétien, on n'est pas Allemand et si on est Allemand on n'est pas chrétien. Pour lui le christianisme est lié au judaïsme qu'il exècre. Dans les enseignements de Christ et son sacrifice propitiatoire à la Croix, il voit une expression de la faiblesse, un refus du combat. Il n'accepte pas qu'on puisse parler d'un Messie triomphant alors qu'il meurt, ce qui sonne comme une défaite et que Paul nommera le Scandale de la Croix.
Il affirme un Dieu immanent à la nature, à savoir Dieu à l'intérieur de toutes les choses qui existent, mais pas à l'extérieur. C'est un panthéisme, le même panthéisme que celui qu'il rappelle juste après: la religion des anciens Germains, basés sur une mythologie propre et remise au goût de l'époque, notamment par un de ses inspirateurs: Richard Wagner!
Enfin il mentionne le christianisme qui a remplacé les anciens cultes païens comme un autre mythologie, ce qui est une erreur totale de compréhension philosophique, ce qui montre aussi combien il méconnait ce christianisme qu'il déteste:


Le coup le plus dur qui ait jamais frappé l'humanité fut l'avènement du christianisme. Le bolchevisme est un enfant illégitime du christianisme. Tous deux sont des inventions du Juif. C'est par le christianisme que le mensonge délibéré en matière de religion a été introduit dans le monde. Le bolchevisme pratique un mensonge de même nature quand il prétend apporter la liberté aux hommes, alors qu'en réalité il ne veut faire d'eux que des esclaves. Dans le monde antique, les relations entre les hommes et les dieux étaient fondées sur un respect instinctif. C'était un monde éclairé par l'idée de tolérance. Le christianisme fut la première croyance dans le monde à exterminer ses adversaires au nom de l'amour. Sa marque est l'intolérance.
• Libres propos sur la guerre et la paix recueillis sur l’ordre de Martin Bormann, Adolf Hitler, éd. Flammarion, 1952, t. 1, 11-12 juillet 1941, p. 7


Le christianisme est une rébellion contre la loi naturelle, une protestation contre la nature. Poussé à sa logique extrême, le christianisme signifierait la culture systématique de l’échec humain. [...] Mais il n’est pas question que le national-socialisme se mette un jour à singer la religion en établissant une forme de culte. Sa seule ambition doit être de construire scientifiquement une doctrine qui ne soit rien de plus qu’un hommage à la raison [...] Il n’est donc pas opportun de nous lancer maintenant dans un combat avec les Églises. Le mieux est de laisser le christianisme mourir de mort naturelle. Une mort lente a quelque chose d’apaisant. Le dogme du christianisme s’effrite devant les progrès de la science. La religion devra faire de plus en plus de concessions. Les mythes se délabrent peu à peu. Il ne reste plus qu’à prouver que dans la nature il n’existe aucune frontière entre l’organique et l’inorganique. Quand la connaissance de l’univers se sera largement répandue, quand la plupart des hommes sauront que les étoiles ne sont pas des sources de lumière mais des mondes, peut-être des mondes habités comme le nôtre, alors la doctrine chrétienne sera convaincue d’absurdité [...] Tout bien considéré, nous n’avons aucune raison de souhaiter que les Italiens et les Espagnols se libèrent de la drogue du christianisme. Soyons les seuls à être immunisés contre cette maladie.
• Libres propos sur la guerre et la paix recueillis sur l’ordre de Martin Bormann, Adolf Hitler, éd. Flammarion, 1952, t. 1, 10-14 octobre 1941, p. 51-60


gillovy
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 145
Localisation : Martinique
Identité métaphysique : chrétien evangélique
Humeur : optimiste
Date d'inscription : 22/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par gillovy le Jeu 5 Mar 2009 - 4:18

J
e copie-colle également d'un autre fil où ça n'a rien à faire normalement:

Il est évident qu'aucun agnostique n'a envie de laisser dire que Hitler en était un. Alors on cite certains de ses slogans, et hop sur le dos du Christianisme que l'on déteste.
Mais Hitler le détestait aussi: allez-vous nier plus longtemps l'évidence?
«Pour notre peuple, la religion est une affaire capitale. Tout dépend de savoir s'il restera fidèle à la religion judéo-chrétienne et à la morale servile de la pitié, ou s'il aura une foi nouvelle, forte, héroïque en un Dieu immanent dans la nature, en un Dieu immanent dans la nation même, en un Dieu indiscernable de son destin et de son sang.»
• Testament politique d'Hitler, Adolf Hitler, notes de Martin Bormann, préface de Trevor-Roper, éd. Fayard, 1959
Un Dieu immanent à la nature n'est pas le Dieu du Christianisme, nous sommes là face à un panthéisme et même un panthéisme germanique, puisqu'il était nostalgique des anciens cultes Germains.

Le coup le plus dur qui ait jamais frappé l'humanité fut l'avènement du christianisme. Le bolchevisme est un enfant illégitime du christianisme. Tous deux sont des inventions du Juif. C'est par le christianisme que le mensonge délibéré en matière de religion a été introduit dans le monde. Le bolchevisme pratique un mensonge de même nature quand il prétend apporter la liberté aux hommes, alors qu'en réalité il ne veut faire d'eux que des esclaves. Dans le monde antique, les relations entre les hommes et les dieux étaient fondées sur un respect instinctif. C'était un monde éclairé par l'idée de tolérance. Le christianisme fut la première croyance dans le monde à exterminer ses adversaires au nom de l'amour. Sa marque est l'intolérance.
• Libres propos sur la guerre et la paix recueillis sur l’ordre de Martin Bormann, Adolf Hitler, éd. Flammarion, 1952, t. 1, 11-12 juillet 1941, p. 7

Il faudrait être particulièrement de mauvaise foi pour dire que ce sont les paroles d'un chrétien!

Le christianisme est une rébellion contre la loi naturelle, une protestation contre la nature. Poussé à sa logique extrême, le christianisme signifierait la culture systématique de l’échec humain. [...] Mais il n’est pas question que le national-socialisme se mette un jour à singer la religion en établissant une forme de culte. Sa seule ambition doit être de construire scientifiquement une doctrine qui ne soit rien de plus qu’un hommage à la raison [...] Il n’est donc pas opportun de nous lancer maintenant dans un combat avec les Églises. Le mieux est de laisser le christianisme mourir de mort naturelle. Une mort lente a quelque chose d’apaisant. Le dogme du christianisme s’effrite devant les progrès de la science. La religion devra faire de plus en plus de concessions. Les mythes se délabrent peu à peu. Il ne reste plus qu’à prouver que dans la nature il n’existe aucune frontière entre l’organique et l’inorganique. Quand la connaissance de l’univers se sera largement répandue, quand la plupart des hommes sauront que les étoiles ne sont pas des sources de lumière mais des mondes, peut-être des mondes habités comme le nôtre, alors la doctrine chrétienne sera convaincue d’absurdité [...] Tout bien considéré, nous n’avons aucune raison de souhaiter que les Italiens et les Espagnols se libèrent de la drogue du christianisme. Soyons les seuls à être immunisés contre cette maladie.
• Libres propos sur la guerre et la paix recueillis sur l’ordre de Martin Bormann, Adolf Hitler, éd. Flammarion, 1952, t. 1, 10-14 octobre 1941, p. 51-60


Hitler souhaitait la fin du Christianisme et prônait le scientisme, influencé qu'il était par Charles Darwin, et les eugénistes évolutionnistes. Il développe l'idéal de l'aryen, race de seigneurs, type parfait du sur-homme. Puis il accède ouvertement au culte de sa personne et exige de se faire acclamer, empruntant aux Romains le fameux geste qu'il modifie, ainsi que l'image de l'aigle, puis en Inde -car il était très intéressé avec les religions orientales occultes- il trouve le symbole de la croix gammée...
Si ça a un rapport avec le Christianisme de la Bible...il faut dire lequel?

Donc plutôt que d'affirmer des contre-vérités historiques, essayez d'aimer et de respecter la vérité des faits.
Et si vous voulez savoir ce qu'est le christianisme véritable, mettez-vous à l'école de la Bible, puisque c'est le véritable sujet de ce f
il!

Collé à partir de

gillovy
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 145
Localisation : Martinique
Identité métaphysique : chrétien evangélique
Humeur : optimiste
Date d'inscription : 22/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par Invité le Jeu 5 Mar 2009 - 7:52


Il est évident qu'aucun agnostique n'a envie de laisser dire que Hitler en était un. Alors on cite certains de ses slogans, et hop sur le dos du Christianisme que l'on déteste.
Jouer au martyre ne devrait pas rentrer dans le cadre d'une argumentation logique.

Tu penses donc que tout adepte d'une religion ou d'une philosophie cautionne d'office tous ceux qui la partagent ?
Ah oui, tu as raison, en effet : c'est sans doute pour cela que certains crimes sont étouffés: pour que le scandale ne rejaillisse pas sur l'ensemble de la communauté. Parce qu'il ne faudrait quand même pas que les "autres" (ceux qu'on cherche à convertir) puissent voir que chez eux aussi, il y a des gens imparfaits. Ca fait désordre...

Il est un fait que beaucoup de politiciens utilisent la religion pour manipuler le peuple, et ils choisiront la religion qui a le plus de chances d'y arriver, quitte à en inventer une. L'histoire est pleine de preuves de ce processus... Hitler n'en n'est qu'une parmi les autres, et ça continue actuellement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par _Spin le Jeu 5 Mar 2009 - 9:17

Bonjour,

Leleu a écrit:Souvent la question se pose concernant cette période de l’histoire tant l’énormité de ce qui se déroula questionne sur la provenance de telle idéologie. Hitler le Diable, Hitler athée, Hitler catho, protestant, certains ont cru y déceler des origines juives, pour d’autres il était franc-maçon, bouddhiste…
Je vous soumets cette lecture, qui certes ne répond pas à tout, mais qui aiguille sur une approche un peu fine du sujet.
http://www.anti-scientologie.ch/manipulation-hitler.htm
Puis-je faire remarquer que j'avais déjà ouvert un fil sur la question ? http://www.forum-metaphysique.com/histoire-f49/un-enfant-de-choeur-nomme-adolf-hitler-t766-20.htm :sady:

Et tant qu'à placer des citations, en voici une autre :

En tant que chrétien et en tant qu’homme, je lis avec un amour infini ce passage qui nous rapporte comment le Seigneur finit par se lever brusquement et se servir d’un fouet pour chasser du temple les usuriers, cette race de vipères et de couleuvres ! Deux mille ans après, je m’incline avec une émotion profonde devant le combat inouï qu’il mena contre le monde, contre le poison juif et je constate que ce fut la raison pour laquelle il dut mourir sur la croix.
(Adolf Hitler, discours prononcé le 12 avril 1922, cité par Fernand Rohman, Hitler, le Juif et le troisième homme, PUF, 1983).

Il invoque souvent Dieu et même la Vierge dans ses discours et Mein Kampf. Après, a-t-il changé, était-il hypocrite ou ambivalent, on peut discuter à l'infini.

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par bernard1933 le Jeu 5 Mar 2009 - 11:17

Que Hitler ait été croyant dans l'âme, j'en doute, mais, ce que je sais, c'est qu'il a su utiliser la religion pour ses propres desseins, et la religion le lui a bien rendu . Si vous avez regardé hier soir l'émission sur Mussolini, sur Arte, vous avez pu constater que Mussolini, bien qu' anticlérical , a su manoeuvrer pour s'assurer le soutien silencieux de l'Eglise . Le Zentrum a permis à Hitler de prendre le pouvoir . L'Eglise s'est tue quand
le roi Victor-Emmanuel III a confié le pouvoir à Mussolini après la marche sur Rome. Et puis, le Concordat , avec Pie XI le pacifique... Et son silence assourdissant pendant les années qui ont suivi...L'Eglise était hypnotisée par sa peur du communisme
comme l'oiseau devant le serpent...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par Geveil le Jeu 5 Mar 2009 - 11:22

Dommage que l'Eglise ne soit pas un de ces oiseaux ( Le serpentaire ? ) qui bouffe les serpents :golri:
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par Leleu le Jeu 5 Mar 2009 - 12:57

Il invoque souvent Dieu et même la Vierge dans ses discours et Mein Kampf. Après, a-t-il changé, était-il hypocrite ou ambivalent, on peut discuter à l'infini.
Hitler n’était pas sans religion, il exalte son paganisme à toutes occasions. Ses racines telluriques sont très fortes, résurgence d’un germanisme des origines. Les Germains furent difficilement christianisés, leur culture n’était pas facilement disposée à un « Dieu amour universel» trop abstrait. La résistance se manifesta tout au long de l’histoire, la « société secrète de Thulé » en est une représentation très caractéristique.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ordre_de_Thul%C3%A9
Dieu est bien sûr présent dans le paganisme germain et la Vierge comme Mère nature. On retrouve là, par ailleurs, les origines du protestantisme.
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par _Spin le Jeu 5 Mar 2009 - 13:33

Bonjour,

Leleu a écrit:
Hitler n’était pas sans religion, il exalte son paganisme à toutes occasions.
A toutes occasions ? Pour l'instant je n'ai vu que des conversations rapportées, pas forcément honnêtement, par d'autres personnes (Bormann, etc.). On ne peut vraiment pas dire qu'il a fait du paganisme germanique la religion d'état de l'Allemagne. En tant qu'adorateur de Wotan, le général américain George Patton, son ennemi donc, était plus crédible (d'après une émission TV d'il y a longtemps, j'essaye de trouver des confirmations).

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par Leleu le Ven 6 Mar 2009 - 0:37

Bonsoir Spin
Je ne veux pas dire qu’Hitler fut le chantre moderne du paganisme germain, je remarque qu’il en est une émergence « + ou - instinctive » fort éloquente jusqu’à la caricature.
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par Leleu le Ven 6 Mar 2009 - 0:42

Spin :
Puis-je faire remarquer que j'avais déjà ouvert un fil sur la question ? http://www.forum-metaphysique.com/histoire-f49/un-enfant-de-choeur-nomme-adolf-hitler-t766-20.htm

Désolé, j'avais pas vu (il y a tellement de sujet partout...)
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par gillovy le Ven 6 Mar 2009 - 5:34

Spin a écrit:Bonjour,


Leleu a écrit:
Hitler n’était pas sans religion, il exalte son paganisme à toutes occasions.
A toutes occasions ? Pour l'instant je n'ai vu que des conversations rapportées, pas forcément honnêtement, par d'autres personnes (Bormann, etc.). On ne peut vraiment pas dire qu'il a fait du paganisme germanique la religion d'état de l'Allemagne. En tant qu'adorateur de Wotan, le général américain George Patton, son ennemi donc, était plus crédible (d'après une émission TV d'il y a longtemps, j'essaye de trouver des confirmations).
à+

Il n'y a aucune raison pour remettre en cause l'honnêteté des écrits de Martin Boormann, l'aiglon. Il a écrit sous l'ordre de son führer , et quand on sait l'importance du culte du chef dans le nazisme, on ne peut imaginer que Boormann ait eu envie de trahir la pensée du sauveur de la nation germanique et de la suprématie aryenne!

La citation que vous aimez à faire est datée de 1922, non? Hitler a cessé de penser après cela? Mein Kampf n'a t-il pas été rédigé en 1924? donc après...Chaque écrivain ou penseur voit sa penser évoluer et se mâturer avec le temps. Feignez-vous de l'ignorer, où bien est-ce pour se donner des raisons d'accuser injustement le christianisme de receler de drôles de personnages?

De plus vous ne tenez pas compte du fait que cette citation reflète une grossière erreur d'interprétation par Hitler de l'expulsion des marchands du Temple par Jésus. Ce qui lui plaît, c'est que pur lui, Jésus fouette des juifs pour les chasser, et lui, Hitler veut faire de même, user de violence pour les expulser hors d'Allemagne et hors de l'Europe. La solution finale de Himmler viendra après. Le dictateur pense que si Jésus a usé de "violence" envers des juifs, il peut faire de même. Or, la seule chose que Jésus ait faite, c'est d'user de force pour expulser des marchands établis dans un lieu voué au culte et à la prière. Les marchands étaient établis sur le parvis des nations, ils prenaient donc la place cultuelle des prosélytes, des craignants Dieu des autres peuples, acquis à la foi au Dieu unique! Jésus était juif de naissance lui-même, il n'a pas rejeté la Loi, il l'a accomplie.
Dans sa mauvaise compréhension, et selon ses funestes desseins, Hitler veut se faire identifier à un Jésus moderne venu Karchäriser le pays . De plus en plus imbus de lui-même, il finit par se prendre pour un messie et se fait acclamer comme tel, utilisant un salut romain inspiré de celui dû à l'empereur Romain, ainsi que le symbolisme de l'aigle impérial.

Certains ont cru pouvoir accuser les juifs de peuple déicide. C'est encore une fois une mécompréhension de l'Évangile, car Jésus a dit: on ne me prends pas la vie, Je la donne!

Tout comme on reconnaît un parisien à ce qu'il habite Paris, on reconnaît un chrétien à ce qu'il est un disciple du Christ, mettant en pratique Sa Parole.
Assassiner, Haïr, user de violence et de cruauté, la xénophobie et le racisme n'ont rien de biblique. Ce ne sont pas la marque d'un chrétien mais d'un disciple du diable !

gillovy
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 145
Localisation : Martinique
Identité métaphysique : chrétien evangélique
Humeur : optimiste
Date d'inscription : 22/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par _Spin le Ven 6 Mar 2009 - 6:36

Bonjour,

gillovy a écrit:La citation que vous aimez à faire est datée de 1922, non? Hitler a cessé de penser après cela? Mein Kampf n'a t-il pas été rédigé en 1924? donc après...Chaque écrivain ou penseur voit sa penser évoluer et se mâturer avec le temps. Feignez-vous de l'ignorer, où bien est-ce pour se donner des raisons d'accuser injustement le christianisme de receler de drôles de personnages?
Je n'essaye pas d'accuser qui que ce soit de quoi que ce soit, je rappelle simplement, le plus objectivement possible, les faits : Hitler a été imprégné de catholicisme à haute dose, il y croyait encore à fond au début de son action politique, après c'est le flou et les contradictions.

Quant à l'honnêteté de Martin Bormann, le plus vicieux et manipulateur de la bande paraît-il, heu...

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par bernard1933 le Ven 6 Mar 2009 - 11:03

J'ai lu, je ne sais où, qu 'un aumônier était présent dans le blockhaus où Hitler s'est suicidé . Dans quel but ? Et n'oublions pas que le cardinal Bertram a fait dire une messe de requiem à la mémoire de Hitler. Il a oublié d'en dire une pour la libération d'Auschwitz...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par Leleu le Sam 7 Mar 2009 - 1:52

Spin :
Il invoque souvent Dieu et même la Vierge dans ses discours et Mein Kampf.
Dieu, oui bien sûr, lequel ? quant à la Vierge idem, tous les cultes ont une vierge, Isis la mère Nature. Comme on attrape pas les mouches avec du vinaigre, qu’il s’adressait à des chrétiens… Mein Kampf n’est pas ses mémoires mais un bouquin de propagande. Qu’il fut baigné de protestantisme, aucun doute ; l’Allemagne ne fut jamais conquise spirituellement par la chrétienté au contraire de la gaule occidentale, et c’est bien en réveillant d’anciens courants telluriques à peine endormis qu’il prit la place qu’on sait. Des messes chrétiennes furent prononcées à sa mort ? mais il ne gagna pas la guerre à ce que je sache et des rituels chrétiens ont « absous » la place !
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par _Spin le Sam 7 Mar 2009 - 7:04

Bonjour,

Leleu a écrit:Spin :
Il invoque souvent Dieu et même la Vierge dans ses discours et Mein Kampf.
Dieu, oui bien sûr, lequel ? quant à la Vierge idem, tous les cultes ont une vierge, Isis la mère Nature. Comme on attrape pas les mouches avec du vinaigre, qu’il s’adressait à des chrétiens…
Je veux bien qu'on pose la question, mais prétendre y répondre alors que pour lui-même ce n'était pas forcément clair, c'est un peu raide.

Et au minimum son antisémitisme est d'origine chrétienne.

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par Leleu le Sam 7 Mar 2009 - 11:33

Bonjour Spin.
Ne me retranchez pas dans une position qui n’est pas la mienne. Posez la question implique un minimum de tentative de réponse sans pour autant avancer de certitude. Pour moi la christianisation ne fut pas et n’est pas uniforme, des particularités sont bien présentes ici ou là et plus à certains endroits qu’ailleurs, ce fut le cas selon moi en Germanie. La personne d’Hitler ne m’intéresse que fort peu, mais le phénomène de l’Allemagne nazie d’avantage. Les personnages sont rarement la cause de grands phénomènes, ils les synthétisent sur leur personne et selon leur dimension personnelle, les incarnent totalement ou pas. Je pense qu’Hitler incarnait partiellement la résurgence du paganisme germain, c’était plus un instinctif qu’un penseur. Il fut poussé devant par un entourage intéressé pour son puissant magnétisme (paganisme). le but final du III Reich était de faire tomber Rome, le Vatican. Revanche militaire et revanche culturelle, mais aussi négation du Dieu céleste au profit du Dieu terrestre. La majorité des combats humains sont des combats d’esprit, de vision du monde.
Par contre Spin :
"Et au minimum son antisémitisme est d'origine chrétienne."
Pour le coup c’est vous qui êtes là un peu raide. Pourquoi ne voulez-vous pas prendre en compte la dimension paganisme germain soit Aryen ? C’est un combat, là-aussi philosophique, sur l’origine de l’humanité, un combat nord-sud. Raison de plus pour Hitler d’être anti-chrétien que de refuser ce Dieu céleste imposé comme domination sur le monde (sur les Aryens) par les Juifs.
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par _Spin le Sam 7 Mar 2009 - 12:08

Bonjour,

Leleu a écrit:le but final du III Reich était de faire tomber Rome, le Vatican. Revanche militaire et revanche culturelle, mais aussi négation du Dieu céleste au profit du Dieu terrestre. La majorité des combats humains sont des combats d’esprit, de vision du monde.
Qu'un certain nombre de dirigeants nazis aient fantasmé ça, c'est clair. Que ce soit le but ultime une fois pour toutes, c'est autre chose. Je pense plutôt que le nazisme avait tendance à instrumentaliser aussi bien le Paganisme que le Christianisme, et qu'il était son propre but. Mais on peut en discuter à perte de vue...

Par contre Spin :
"Et au minimum son antisémitisme est d'origine chrétienne."
Pour le coup c’est vous qui êtes là un peu raide. Pourquoi ne voulez-vous pas prendre en compte la dimension paganisme germain soit Aryen ? C’est un combat, là-aussi philosophique, sur l’origine de l’humanité, un combat nord-sud. Raison de plus pour Hitler d’être anti-chrétien que de refuser ce Dieu céleste imposé comme domination sur le monde (sur les Aryens) par les Juifs.
J'ai pourtant donné la citation de 1922, sincère ou non (et je ne vois rien qui prouve formellement qu'elle ne l'était pas). On a tendance à (faire) oublier à quel point l'antisémitisme était répandu et banal avant qu'Hitler ne le "déshonore" (selon le mot de Bernanos).

Le fantasme sur les aryens (c'est le même mot qu'"iranien" ce qui montre à quel point ça débloque), issu des délires de Gobineau et autres, et au-delà de la mise en évidence (sérieuse) de la parenté des langues indo-européennes, je ne suis pas sûr que ce ne soit pas aussi un habillage rhétorique sans consistance réelle. Parce que les Slaves, qu'Hitler méprisait et comptait asservir, ce sont aussi des indo-européens. Par contre il s'est bien gardé de s'en prendre aux Arabes.

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par le Curieux le Lun 9 Mar 2009 - 23:41

Bonsoir à tous,

N'ayant pas trouvé de coin "présentations", je me lance dans l'arène directement.

gillovy a écrit:Il est évident qu'aucun agnostique n'a envie de laisser dire que Hitler en était un.

Evident pour vous, c'est très subjectif. L'agnosticisme n'étant par définition ni une religion, ni un concept organisé, ni quoi-que-ce soit de communautaire, en quoi un agnostique pourrait-il reconnaitre Hitler comme l'un des siens ?

Alors on cite certains de ses slogans, et hop sur le dos du Christianisme que l'on déteste.

Encore subjectif : je suis agnostique, qui vous dit que je hais le Christianisme ? L'idée que ceux qui sont sans foi sont sans loi morale et par conséquent ne respectent pas la croyance des autres est tout de même bien ancrée. :roll:

D'ailleurs les inspirations d'Hitler étaient tellement foisonnantes qu'il serait bien difficile de les cantonner à une seule religion ou à une doctrine précise, si ce n'est la sienne.

Cordialement.

le Curieux
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 10
Localisation : France
Identité métaphysique : ???
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par Invité le Mar 10 Mar 2009 - 22:58

Hitler et la religion est une question bien plus complexe que paganisme ou chrétien. Il faut savoir que Adolf Hitler est l'héritier d'un siècle de pensée romantique issue d'une volonté de nationalisation du peuple germain.
Pour cela, on est allé chercher dans les origines des peuples germaniques afin d'y trouver ce qui est Vraiment GERMAIN. On assiste donc à l'essor de la mythologie scandinave, des sagas islandaises et de tous les mythes de Snorri Sturluson ( Les Vanes et les Alfes, Heimdall et son Gjallahorn pour surveiller le Bifrost et surtout Thor l'alcoolique avec Loki le ptit malin
:humhum: )
Bref... On connait Wagner et la chevauchée des Walkiries mais aussi les contes des frères Grimm. C'est le premier aspect: La recherche de ce qui est vraiment Germain.
Mais il y a aussi la naissance de cette philologie absurde avec Bopp, Müller, Pictet et compagnie qui se font la réflexion suivante: " Mais merde.... Jésus il est quand même juif quoi! Faut qu'on trouve une solution!" (ils n'en n'ont pas trouvé mais il y a de l'idée!).

On réfléchit longtemps et on vient au fait suivant: il y a les aryens (les indo-européeens) et les sémites. On tente de désemitiser Jésus afin qu'il puisse devenir une icône uniquement européenne. Mais c'est chose impossible car bien que le nouveau testament soit un best-seller pour les indo-européens, il y a l'ancien testament que les chrétiens suivent aussi.

L'autre solution est celle que Hitler a choisit. Il s'est dit qu'on ne pouvait pas rendre Jésus indo-européen car il est clairement juif, alors on va faire une Europe (une Allemagne d'abbord mais une Europe ensuite), qui retrouvera ses racines indo-européennes. Donc un retour à la mythologie germanique, une admiration pour ses dieux et une valorisation en nommant des bataillons SS par des noms de dieux scandinaves mais aussi des symboles puissants omniprésents comme la svastika, sachant que les religions monothéistes sont iconoclastes, à part le catholicisme. On affirme une présence, car on a appris au XIXème siècle que les sémites sont bons au monothéisme mais les aryens, à travers la Perse, la Grèce, la Rome, l'Inde et l'Europe du nord antique, étaient polythéistes.

Pour cela, Hitler a tué des juifs. Non pas parce qu'il ne les aimait pas, mais parce qu'il voulait une souche allemande aryenne et non sémite. Il faut comprendre aryen comme les descendants du peuple aryen d'Asie centrale et non comme des gens aux yeux bleus et aux cheveux blonds.

Voilà la religion d'Hitler. Sa religion, c'est le nazisme donc: symboles d'Inde et de Scandinavie, dieux de Germanie, signes romains etc etc.
Il était quelque part contre le catholicisme mais plus tolérant pour le protestantisme qui fait partie du mythe national depuis quelques centaines d'années déjà

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par gillovy le Mer 11 Mar 2009 - 3:47

Je souscrit à ce qu'écrivent Leleu et anamejisan.
Hitler était baigné par le catholocisme de son enfance en Autriche, comme énormément de gens à l'époque. Toutefois, l'époque avait viré au scientisme propulsé par l'évolutionnisme. Hitler était un fervent adepte de Darwin. La vision darwinienne développée dans ses conséquences anthropologiques a engendré l'eugénisme des Galton,Otmar von Verschuer, et le racisme dit scientifique des Gobineau, Clémence Royer, Carel et Richet qui ont fortement influencé la politique "raciale" nazie.Cette vision était à l'opposé de l'enseignement chrétien.

gillovy
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 145
Localisation : Martinique
Identité métaphysique : chrétien evangélique
Humeur : optimiste
Date d'inscription : 22/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par _Spin le Mer 11 Mar 2009 - 6:27

Bonjour,
Anamejisan a écrit:
Il était quelque part contre le catholicisme mais plus tolérant pour le protestantisme qui fait partie du mythe national depuis quelques centaines d'années déjà
Tu peux étayer, là ? Je n'ai vu nulle part que les régions catholiques du Reich (Autriche, Bavière, Rhénanie) aient été plus maltraitées, ni qu'elles lui aient été moins favorables (c'est plutôt Berlin, protestant, qui a été réticent au nazisme...).

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par Invité le Mer 11 Mar 2009 - 7:17

gillovy a écrit: La vision darwinienne développée dans ses conséquences anthropologiques a engendré l'eugénisme
Je ne sais pas s'il faut rire ou pleurer devant une déduction aussi fantaisiste et orientée. L'élimination pour des prétextes ethniques ou religieux a existé bien avant Darwin, il me semble.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par bernard1933 le Mer 11 Mar 2009 - 9:58

Evolution darwinienne et eugénisme ? Moi non plus, je ne comprends pas . Puisque l'Evolution va dans le sens de l'amélioration des espèces ( ceux qui sont inadaptés disparaissent ), laissons - la plutôt faire son oeuvre...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par Leleu le Jeu 12 Mar 2009 - 11:03

Je ne crois pas Gillovy que la thèse de Darwin soit eugéniste. Par contre ce qui est vrai c’est qu’une interprétation eugéniste fut donnée à la notion d’évolution appliquée à l’homme, le fameux eugénisme social, les plus forts réussissent les autres sont asservis voir éliminés. Cette confusion entre évolution et eugénisme demeura d’autant plus que c’est le credo libéral qui justifia et justifie philosophico-scientifiquement cette dérive de l’interprétation à son profit. C’est la raison pour laquelle la « gauche » demeure méfiante vis à vis de Darwin. http://www.humanite.fr/2009-02-12_Tribune-libre_Darwin-Lexique

Le pauvre Darwin ne fut pas aidé par son cousin (et en plus ami) Galton qui fut, lui, « l’inventeur » de l’eugénisme, ce qui apporta de l’eau au moulin des contradicteurs de l’évolution. Alors, bien sur, Hitler se servit de la confusion entre ces deux notions pour soutenir ses projets exterminateurs.
http://agora.qc.ca/mot.nsf/Dossiers/Eugenisme
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 12 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum