«La grande inspiratrice de ce monde, c'est la mort»

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: «La grande inspiratrice de ce monde, c'est la mort»

Message par Curare- le Lun 18 Oct 2010 - 21:19

Bravo,
On ressent en MrSonge cette âme qui aime éduquer ...
Mais je, euh ..moi aimer la mort autrement ..

Mais je reste attentive ..ceci dit .. sourire


Dernière édition par Curare- le Lun 18 Oct 2010 - 21:22, édité 1 fois

Curare-
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 479
Localisation : --
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 16/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: «La grande inspiratrice de ce monde, c'est la mort»

Message par MrSonge le Lun 18 Oct 2010 - 21:21

Celle-là est particulièrement gratinée, j'en conviens. Il ne faut pas oublier que certains ont vu dans cette statue du Commandeur surgissant des Enfers, le spectre du père de Mozart, revenu pointer du doigt, de la main même de son fils, la vie décousue de celui-ci, que le vieux Léopold désapprouvait sévèrement de son vivant...

Mais on peut changer de tendance, si tu veux. Comment vois-tu la mort, je tenterai de dénicher quelque chose qui s'en rapproche ? ^^

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: «La grande inspiratrice de ce monde, c'est la mort»

Message par Curare- le Lun 18 Oct 2010 - 21:22

c'est mon tour ?
ok je prépare - sois patient-

Curare-
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 479
Localisation : --
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 16/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: «La grande inspiratrice de ce monde, c'est la mort»

Message par Curare- le Lun 18 Oct 2010 - 21:41

J'aime cette voix là -
je n'arrive pas à en sublimer 1 autre
pour moi c'est la plus belle voix au monde -



Curare-
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 479
Localisation : --
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 16/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: «La grande inspiratrice de ce monde, c'est la mort»

Message par MrSonge le Lun 18 Oct 2010 - 21:44

Je t'avoue qu'en revanche, moi, la musique me laisse profondément de marbre. :/
Qui est la cantatrice ?

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: «La grande inspiratrice de ce monde, c'est la mort»

Message par Curare- le Lun 18 Oct 2010 - 21:45

As tu vu le film ''Avalon''? connais tu Kenji ? -
Alors donne moi ton ressenti-

Curare-
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 479
Localisation : --
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 16/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: «La grande inspiratrice de ce monde, c'est la mort»

Message par Curare- le Lun 18 Oct 2010 - 21:46


Curare-
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 479
Localisation : --
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 16/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: «La grande inspiratrice de ce monde, c'est la mort»

Message par Curare- le Lun 18 Oct 2010 - 21:48

Passons à autre chose alors ..

Curare-
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 479
Localisation : --
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 16/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: «La grande inspiratrice de ce monde, c'est la mort»

Message par MrSonge le Lun 18 Oct 2010 - 21:57

Oui, je connais le compositeur, mais je n'ai vu que des extraits du film Avalon.
À propos de Kenji Kawai... Ma foi je ne sais pas trop que penser. Je ne suis pas un grand fanatique de musique de film pompière, et pour moi il est un représentant significatif de cette école, tout-à-fait capable de concurrencer des barbouilleurs gargantuesques du genre de Zimmer du côté des Etats-Unis, par exemple. J'ai tout-à-fait conscience qu'il s'agit de musique de film, et qu'on ne peut pas demander à une musique de film d'être aussi absolue que s'elle n'avait pas la fonction narrative dans laquelle elle est engoncée par essence, mais j'ai toujours du mal avec la boursouflure qu'affectent de plus en plus de compositeur post-post-post-romantiques, héritiers de Mahler pour le gigantisme orchestral, mais, pour ce qui est de l'inspiration fastidieuse, illustres descendants des divers compositeurs soviétiques forcés d'écrire dans un système tonal ayant 50 ans de retard sur le reste du monde.


Dernière édition par MrSonge le Lun 18 Oct 2010 - 22:27, édité 1 fois

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: «La grande inspiratrice de ce monde, c'est la mort»

Message par Curare- le Lun 18 Oct 2010 - 22:05

Bien bien on a droit à la différence ? , joker!
Tu sembles planer dans 1 domaine où il me semble que je doive renaître dans 1 autre vie -sourire- puisqu'il y a cette tendance à l'hindouisme qui se manifeste sur ce forum-

On peut reprendre ton fil sur le t'm de la mort si cela te sied ? ou bien la mimolette les opéras , les rats ? les castrâts ..les verrats euh non pas eux ..

Curare-
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 479
Localisation : --
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 16/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: «La grande inspiratrice de ce monde, c'est la mort»

Message par MrSonge le Lun 18 Oct 2010 - 22:28

Bien bien on a droit à la différence ? , joker!
Oui, bien sûr. Je ne faisais que donner mon opinion. ^^

(On a même le droit à l'indifférence, d'ailleurs, droit très souvent foulé aux pieds de nos jours où le "bon" citoyen se doit d'avoir une opinion sur tout...)

La mort, toujours, mais une autre approche. Le second mouvement du quatuor de Schubert sous-titré «La jeune fille et la mort» :

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: «La grande inspiratrice de ce monde, c'est la mort»

Message par Curare- le Mar 19 Oct 2010 - 19:43

Demain MrSonge .. Douce nuit ..
Pensée musicale : la différence dans la différence est 1 équation
dans l' inconséquence..

__________________________________________

il s'agit d'un quatuor riche en émotion ai-je lu ? ..
Chaque instrument est sensé nous entraîner jusqu'au final macabre en passant pas les strates de l'apitoiement peut-être, de la miséricorde ou de la compassion, voire de la douleur arrachée enfin ..
1 quatuor, c'est comme 1 poème qui s'engouffre dans les limbes de nos circuits neuronaux et qui se nourrit de nos multiples aperceptions qu'il tente de franchir ..
'La différence dans la différence', c'est notre hétérogénéité.
Ainsi nous restons d'exception et univoque dans l'acuité de nos cinq sens..
MrSonge, tu aimes la musique comme j'aime les mots mais cette passion ne finirait elle pas par vaincre cette disparité ..
J'aime à croire que non ...mais on peut partager..ça oui.

Curare-
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 479
Localisation : --
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 16/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: «La grande inspiratrice de ce monde, c'est la mort»

Message par MrSonge le Mer 20 Oct 2010 - 12:56

Oui, en effet. Presque aussi riche en émotion que ce mouvement-ci, extrait d'un quintet, cette fois-ci (deux violoncelles). J'attends toujours une personne capable de m'expliquer comment un être humain parvient à tirer de telles choses de simples signes noirs ou blanc placés sur 5 lignes parallèles. Pourquoi est-ce que des gens parviennent, en quelques pages noircies, à dire à peu près tout, tandis que la multitude se roule avec complaisance dans les truismes les plus pitoyables, la médiocrité glaireuse, bref, le ridicule absolu ? Pourquoi faut-il à certains des centaines de pages débordantes de mièvreries, pour tenter de dire stupidement un amour humain, alors que Schubert, en 10 minutes de musique, parvient à dire cent fois plus de choses, et cent fois mieux ? Et après cela, il y a encore des abrutis pour prétendre que nous naissons tous égaux. Les niais.



MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: «La grande inspiratrice de ce monde, c'est la mort»

Message par Curare- le Mer 20 Oct 2010 - 13:21

'Mon cher Cochonfucius :
J'écris comme un taulard qui ne dort pas la nuit,
Comme un vieux boulanger pendant que son pain cuit,
Comme un petit enfant qui s'ennuie à l'école
.
Cela s'appelle la simplicité d'esprit-
Pour la musique, c'est le génie ?..ou 1 partie de notre cerveau dont nous nous servons ou pas..le mystère finira bien par s'éclaircir ..

Et après cela, il y a encore des abrutis pour prétendre que nous naissons tous égaux. Les niais.

Lorsque tu auras mon âge, jeune homme je te demanderai de te souvenir de ton arrogance d'antan ..
Apprivoiseur de croches noires et blanches-
Si tu es sage, tu auras droit ce soir à 1 joli joli poème sur la musique -sourire-

Curare-
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 479
Localisation : --
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 16/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: «La grande inspiratrice de ce monde, c'est la mort»

Message par casimir le Mer 20 Oct 2010 - 15:14

Si nous ne naissons pas tous égaux.
La mort nous égalise.

Et comme naître c'est du passé.
L'avenir c'est mourrir.

Ca relativise les valeurs...
avatar
casimir
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2138
Localisation : dans la forêt
Identité métaphysique : la même
Humeur : ni plus ni moins
Date d'inscription : 14/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: «La grande inspiratrice de ce monde, c'est la mort»

Message par MrSonge le Mer 20 Oct 2010 - 15:37

Si nous ne naissons pas tous égaux.
La mort nous égalise.
Même pas. Devant la mort, certes, nous sommes tous égaux. Mais après la mort, c'est le royaume de la hiérarchie. La femme de Mozart et son mari, par exemple, ne sont pas du tout égaux dans la postérité. De même celui qui ne laisse aucune trace dans l'histoire et celui qui laisse un catalogue d'œuvres comme celui de Schubert.
Donc, oui, devant la mort nous sommes tous égaux, mais une fois l'étape franchie, c'est le règne de l'inégalité la plus totale.

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: «La grande inspiratrice de ce monde, c'est la mort»

Message par Cochonfucius le Mer 20 Oct 2010 - 16:13

Spécialement chez les cadavres préhistoriques :

http://www.google.fr/search?q=Orrorin+Ardi+Toumai

tu en trouves un tout petit nombre dont on parle aujourd'hui, alors que leurs contemporains n'ont laissé aucune trace de leur présence sur terre.

avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23625
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: «La grande inspiratrice de ce monde, c'est la mort»

Message par casimir le Mer 20 Oct 2010 - 16:27

Enfin cette postérité ne concerne en aucun cas le trépassé.
C'est juste un penchant humain de s'attacher au passé.

Et puis l'histoire, ou ce qu'on en retient n'a pas une valeur essentielle a mes yeux. Dans l'ombre il y a la multitude d'inconnus sans nom qui sont autant d'influences pour que l'histoire soit.
avatar
casimir
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2138
Localisation : dans la forêt
Identité métaphysique : la même
Humeur : ni plus ni moins
Date d'inscription : 14/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: «La grande inspiratrice de ce monde, c'est la mort»

Message par MrSonge le Mer 20 Oct 2010 - 22:34

Et puis l'histoire, ou ce qu'on en retient n'a pas une valeur essentielle a mes yeux. Dans l'ombre il y a la multitude d'inconnus sans nom qui sont autant d'influences pour que l'histoire soit.
Pas pour l'histoire de la musique, heureusement. L'histoire de l'art est foncièrement (et c'est la seule) une Histoire faite d'individus, du moins à partir de la Haute Renaissance. Et c'est cela qui me plait, qu'on puisse mettre un nom sur un génie, voir en lui un individu, un être humain capable de produire quelque chose de sublime. Ça redonne presque confiance en l'humanité, quand on oublie le reste...

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: «La grande inspiratrice de ce monde, c'est la mort»

Message par Curare- le Mer 20 Oct 2010 - 22:38

J'ai fini par écouter lire et comprendre la déchirante descente dans les abîmes ..
Aurait il été si pressé de vivre ?
Aurait il été contaminé par cette rage ?
Aurait il mis autant de génie contagieux ?
Ha si la capote avait existé du temps de Schubert..

Hélas ..

Curare-
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 479
Localisation : --
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 16/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: «La grande inspiratrice de ce monde, c'est la mort»

Message par JO le Jeu 21 Oct 2010 - 9:41

La truite n'eût pas découragé tant de petits profs de piano ...
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: «La grande inspiratrice de ce monde, c'est la mort»

Message par MrSonge le Jeu 21 Oct 2010 - 11:36

Malheureusement, Schubert n'est pas le seul à avoir été... pressé par le destin.
Mozart : 35 ans
Schubert : 31 ans
Mendelssohn : 38 ans
Schumann : 46 ans
Bizet : 37 ans
Chopin : 39 ans

Quand ils sont croustillants de génie, la mort les aime jeunes, quoique heureusement, il existe moult exception à cette funeste règle (Bach, Beethoven, Strauss etc...)

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: «La grande inspiratrice de ce monde, c'est la mort»

Message par Curare- le Jeu 21 Oct 2010 - 14:52

Beethoven, ?
MrSonge tu voudrais me parler de Bethoven avec tes mots à toi ..?

Curare-
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 479
Localisation : --
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 16/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: «La grande inspiratrice de ce monde, c'est la mort»

Message par MrSonge le Jeu 21 Oct 2010 - 22:49

Beethoven ?
Comme disait Schubert : «Que faire après Beethoven» ? La religion n'a pas le monopole de la Trinité. En musique, elle existe aussi, et elle est évidente : Bach, Mozart, Beethoven. Tous les autres, aussi géniaux soient-ils, viennent ensuite. Bach, c'est l'architecte de Dieu, la construction, le calcul, l'échafaudage sublime, l'émotion naissant du contrepoint le plus stricte. Mozart, c'est le Jeu Divin (le "je" divin ?), l'éternelle plaisanterie tragique, la douleur avec le sourire. Beethoven, c'est le tragique d'une vie humaine, le destin d'un homme, la mort d'un homme, la colère d'un homme, la force, la rage, l'amour d'un homme. Le père : Bach ; le St-Esprit : Mozart ; et le Fils : Beethoven. Le Fils de l'homme, le drame humain, le premier romantique, donc le premier artiste individualiste, qui s'exhibe, qui épanche son moi sans tomber dans la pornographique musicale. Beethoven c'est : «Muss es sein ? Es muss sein !» Toute sa musique doit être, veut être, exige d'être, à l'image des quatre coups de poings que frappe le destin à la porte de la 5ème Symphonie.

(Quatuor opus 135, dernier mouvement)


MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: «La grande inspiratrice de ce monde, c'est la mort»

Message par MrSonge le Dim 31 Oct 2010 - 17:49

Du côté de la mort, il nous manquait encore la mort violente... C'est-à-dire l'assassinat. Et un assassinat qui ne soit pas, comme dans Un Ballo In Maschera, par exemple, une scène finale. Je ne suis pas particulièrement fanatique de Puccini, dont les opéras me font un peu l'effet de grosses pièces montées double crème, mais j'avoue que certains passages me laissent tout de même pantois. Ici, dans Tosca, le meurtre par l'héroïne éponyme, du chef de la police (Scarpiani), qui a accepté de libérer l'amant de Tosca, si celle-ci accepte de coucher avec lui. Elle lui a donc fait croire qu'elle acceptait, attend qu'il signe l'ordre de libération, et le poignarde à mort au moment où il se jette sur elle avec la ferme intention d'obtenir son payement.


MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum