La science nouvelle

Page 18 sur 19 Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19  Suivant

Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par dedale le Mer 8 Avr 2015 - 4:16

M'enfin a écrit:Donc la volonté sert à continuer ce qu'on a déjà entrepris.

Ben non, on peut changer d'avis et de stratégie à tout moment, voire même d'objectif, et ceci pendant qu'on entreprend.

C'est à peu près ce que je veux dire quand je dis qu'elle sert à conserver nos automatismes.

Les automatismes n'ont pas besoin d'être conservés puisque ce sont déjà des habitudes.
T'as déjà fait des conserves? Pa besoin de re-stériliser les bocaux en permanence. sourire

L'opposition ou la confrontation, c'est juste le corollaire de ma première proposition.

Opposition et confrontation, ça n'a aucun rapport : Tu peux être confronté à des problèmes, des situations, qui n'incluent que toi et les événements, pas les autres.

Puisque nos automatismes ne sont pas effectués de manière consciente, ce n'est pas par méchanceté que nous voudrions les conserver, mais seulement par inertie.

Un automatisme, une habitude, peut te permettre d'agir consciemment, ce n'est qu"'une question d'attention.
Par exemple, nous respirons par automatisme, mais un sportif apprend à contrôler sa respiration.

Tout s'apprend mon pote, ce n'est qu'une question de volonté.

avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4661
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par Bean le Mer 8 Avr 2015 - 10:50

Dédale a écrit:Les automatismes n'ont pas besoin d'être conservés puisque ce sont déjà des habitudes.
T'as déjà fait des conserves? Pa besoin de re-stériliser les bocaux en permanence.sourire
Bonne remarque, d'après les petits pas, une re-stérilisation permanente serait nécessaire. sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6628
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par M'enfin le Mer 8 Avr 2015 - 15:26

dedale a écrit:
M'enfin a écrit:Donc la volonté sert à continuer ce qu'on a déjà entrepris.
Ben non, on peut changer d'avis et de stratégie à tout moment, voire même d'objectif, et ceci pendant qu'on entreprend.
J'aurais dû ajouter "alors que les autres s'y opposent". Changer de stratégie implique nécessairement de conserver le même objectif, et changer d'objectif ne se fait pas sans évolution, phénomène qui nécessite toujours l'apport du hasard. Quand on change, ce n'est jamais volontairement, à moins de tirer à pile ou face la nouvelle direction, mais quand ce sont les autres qui veulent qu'on change, pas question de tirer à pile ou face, donc pas question d'obtempérer, sauf pour sauver sa peau, mais le changement n'est alors qu'apparent, ce n'est que partie remise.

Dedale a écrit:
C'est à peu près ce que je veux dire quand je dis qu'elle sert à conserver nos automatismes.
Les automatismes  n'ont pas besoin d'être conservés puisque ce sont déjà des  habitudes.
Ils ont besoin d'être conservés volontairement si quelqu'un s'y oppose, autrement ils se conservent effectivement tout seuls.

Dedale a écrit:
L'opposition ou la confrontation, c'est juste le corollaire de ma première proposition.
Opposition et confrontation, ça n'a aucun rapport : Tu peux être confronté à des problèmes, des situations, qui n'incluent que toi et les événements, pas les autres.
Dans ce cas, ma volonté me permettra de me confronter aux événements plutôt que de les subir passivement.

Dedale a écrit:
Puisque nos automatismes ne sont pas effectués de manière consciente, ce n'est pas par méchanceté que nous voudrions les conserver, mais seulement par inertie.
Un automatisme, une habitude, peut te permettre d'agir consciemment, ce n'est qu'une question d'attention.
Par exemple, nous respirons par automatisme, mais un sportif apprend à contrôler sa respiration.
Exact, mais quand l'automatisme vient d'un instinct, on ne peut pas le contrôler bien longtemps. Je parle de nos automatismes acquis, de nos apprentissages, de nos habitudes: ceux-là s'opposent souvent à ceux des autres, et puisqu'ils sont adéquats pour nous depuis longtemps, nous ne pouvons pas lâcher prise pour rien.

Tout s'apprend mon pote, ce n'est qu'une question de volonté.
Maxime prisée par ceux qui veulent imposer leur volonté aux autres, mais elle est fausse: sans un milieu adéquat, et sans la capacité physique ou intellectuelle voulue, on ne peut rien apprendre. Et ce n'est certainement pas parce qu'on veut me forcer à apprendre que j'apprendrai, je suis trop volontaire pour ça! rire
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par dedale le Mer 8 Avr 2015 - 16:56

M'enfin a écrit:J'aurais dû ajouter "alors que les autres s'y opposent". Changer de stratégie implique nécessairement de conserver le même objectif, et changer d'objectif ne se fait pas sans évolution, phénomène qui nécessite toujours l'apport du hasard. Quand on change, ce n'est jamais volontairement, à moins de tirer à pile ou face la nouvelle direction, mais quand ce sont les autres qui veulent qu'on change, pas question de tirer à pile ou face, donc pas question d'obtempérer, sauf pour sauver sa peau, mais le changement n'est alors qu'apparent, ce n'est que partie remise.

Tu parles de ta situation.

Les autres ne s'opposent pas, n'y sont pour rien. Toi-même, tout seul, sans l'intervention de qui que ce soit, ne pourrait vérifier la validité, le bien fondé, de tes théories.
Tu as atteins ton objectif : Tout revient aux petits pas, et c'est en fonction de ça que tu expliques tout.
Tu es dans une impasse.

Ben oui, on ne pose pas la réponse avant d'avoir étudié la question.

Tu aurais dit : Voilà j'ai un concept artistique de l'univers, un truc personnel. Ok.
- Mais ton entrée en matière c'était la révolution des sciences. Les sciences dont des disciplines rigoureuses, on ne raconte pas n'importe quoi.
On raisonne, et si on se trompe on corrige.

Ils ont besoin d'être conservés volontairement si quelqu'un s'y oppose, autrement ils se conservent effectivement tout seuls.

Certaines choses ne valent pas la peine d'être conservées.
Si tu es dans une impasse, reviens sur tes pas, pas la peine de foncer dans le mur.

Dans ce cas, ma volonté me permettra de me confronter aux événements plutôt que de les subir passivement.

Il t'en a fallu du temps pour comprendre.

Exact, mais quand l'automatisme vient d'un instinct, on ne peut pas le contrôler bien longtemps. Je parle de nos automatismes acquis, de nos apprentissages, de nos habitudes: ceux-là s'opposent souvent à ceux des autres, et puisqu'ils sont adéquats pour nous depuis longtemps, nous ne pouvons pas lâcher prise pour rien.

L'instinct est réflexologique : Si ton habitude est d'aller boire à une source d'eau et qu'un jour il n'y a plus d'eau, alors tu vas boire ailleurs.
L'automatisme sert simplement à ne pas réapprendre ou se réadapter en permanence : Une fois qu'une chose est apprise on peut passer à autre chose.

Ce sont plutôt les intérêts qui s'opposent, et qui peuvent être des habitudes qui ne sont pas forcément en adéquation avec les autres.

C''est bien joli de parler dans le vague, mais ça ne justifie pas le fait que si tes théories sont critiquées, c'est parce c'est un grand n'importe quoi.

Maxime prisée par ceux qui veulent imposer leur volonté aux autres,

Réponse prévisible de ceux qui ne veulent rien apprendre et préfèrent raconter des conneries.

mais elle est fausse: sans un milieu adéquat, et sans la capacité physique ou intellectuelle voulue, on ne peut rien apprendre.

mais dans ces cas là, on ne s'improvise pas grand révolutionnaire des sciences.

Et ce n'est certainement pas parce qu'on veut me forcer à apprendre que j'apprendrai, je suis trop volontaire pour ça!

Personne t'oblige. C'est ton problème de mouliner dans le vide en croyant que les autres s'opposent à ton grand destin qui est de révolutionner les sciences.
Au lieu de te sentir forcé et de faire des théories vaseuses, adapte toi aux sujets : Tu verras qu'on peut apprendre sans forcer.



avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4661
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par Bean le Mer 8 Avr 2015 - 17:15

Bon, comme il semble que des notions de physique ne soient pas bien intégrées, voici une conférence qui fait le point des recherches en MQ et qui concerne en particulier l’interaction entre la lumière et la matière.



Ça ne peut qu'aider à avancer à petits pas. sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6628
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par M'enfin le Mer 8 Avr 2015 - 17:56

dedale a écrit:
M'enfin a écrit:J'aurais dû ajouter "alors que les autres s'y opposent". Changer de stratégie implique nécessairement de conserver le même objectif, et changer d'objectif ne se fait pas sans évolution, phénomène qui nécessite toujours l'apport du hasard. Quand on change, ce n'est jamais volontairement, à moins de tirer à pile ou face la nouvelle direction, mais quand ce sont les autres qui veulent qu'on change, pas question de tirer à pile ou face, donc pas question d'obtempérer, sauf pour sauver sa peau, mais le changement n'est alors qu'apparent, ce n'est que partie remise.
Tu parles de ta situation.
Ma situation n'a pas encore créé d'automatisme chez moi, je ne suis pas encore devenu aveugle aux raisonnements des autres, je dois encore réfléchir à chaque argument, et pour cause: je suis tout seul de mon bord, et je n'ai encore aucune preuve tangible de ce que j'avance.

Les autres ne s'opposent pas, n'y sont pour rien. Toi-même, tout seul, sans l'intervention de qui que ce soit, ne pourrait vérifier la validité, le bien fondé, de tes théories.
Tu as atteins ton objectif : Tout revient aux petits pas, et c'est en fonction de ça que tu expliques tout.
Tu es dans une impasse.
Dans ce cas, on pourrait dire que tous les chercheurs sont dans une impasse, car si ce n'était pas le cas, ils auraient déjà trouvé. Je suis en train de chercher, mais ce qui t’agace, c'est que je le fasse sur internet devant tout le monde. Tu crois que je me trompe et tu as peur que je contamine les autres. Tu as tort, car si jamais les autres commencent à comprendre ce que je veux dire sans en attendre de preuves, je ne vais pas m'en contenter, pas plus que je me contente de tes cours.

Ben oui, on ne pose pas la réponse avant d'avoir étudié la question.
On ne tue pas le messager non plus.

Tu aurais dit : Voilà j'ai un concept artistique de l'univers, un truc personnel. Ok.
Je l'ai dis de toutes les manières, mais rien n'y fait, personne ne veut admettre la possibilité, parce que, sans avoir analysé la proposition, tout le monde est persuadé que je me trompe.

- Mais ton entrée en matière c'était la révolution des sciences.
C'est l'impression de ceux qui sont persuadés que je me trompe, mais ce n'est pas la mienne.

Ce sont plutôt les intérêts qui s'opposent, et qui peuvent être des habitudes qui ne sont pas forcément en adéquation avec les autres.
Ce qui est d'abord contrarié, c'est le geste, l'automatisme, et c'est quand nous prenons conscience de la contrariété que nos intérêts entrent en jeu, que nous analysons la situation.

C''est bien joli de parler dans le vague, mais ça ne justifie pas le fait que si tes théories sont critiquées, c'est parce c'est un grand n'importe quoi.
Toutes les nouvelles idées sont critiquées, c'est un principe naturel: pas de changement sans résistance au changement.

Dedale a écrit:
Maxime prisée par ceux qui veulent imposer leur volonté aux autres,
Réponse prévisible de ceux qui ne veulent rien apprendre et préfèrent raconter des conneries.
Tu t'es reconnu, et tu en rajoutes: CQFD donc!

Dedale a écrit:
mais elle est fausse: sans un milieu adéquat, et sans la capacité physique ou intellectuelle voulue, on ne peut rien apprendre.
mais dans ces cas là, on ne s'improvise pas grand révolutionnaire des sciences.
L'imagination fait partie de nos capacités intellectuelles, et je crois que tu en manques, car tu ne fais que répéter ce que tu as appris.

Dedale a écrit:
Et ce n'est certainement pas parce qu'on veut me forcer à apprendre que j'apprendrai, je suis trop volontaire pour ça!

Personne t'oblige. C'est ton problème de mouliner dans le vide en croyant que les autres s'opposent à ton grand destin qui est de révolutionner les sciences.
Au lieu de te sentir forcé et de faire des théories vaseuses, adapte toi aux sujets : Tu verras qu'on peut apprendre sans forcer.
Seuls les jeunes apprennent en étant forcés, mais c'est parce qu'ils font confiance aux adultes. Avec le temps, ils apprennent à réfléchir par eux-mêmes, mais la plupart restent dans le moule quand même: c'est plus confortable.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par dedale le Jeu 9 Avr 2015 - 5:32

@M'enfin : Je répond une dernière fois à ces trucs qui n'ont aucun rapport avec le sujet.

Dans ce cas, on pourrait dire que tous les chercheurs sont dans une impasse

Que viennent faire les chercheurs là-dedans?
Tu n'as aucune méthode de recherche, tu t'imagines des trucs. Imaginer n'est pas chercher.

Les chercheurs élaborent des théories sur la base de faits.

et je n'ai encore aucune preuve tangible de ce que j'avance.

Tu ne trouveras jamais de preuve à ce qui n'a pas de fondement.
Pas la peine de chercher la maison avant même d'avoir trouver les briques.

Ma situation n'a pas encore créé d'automatisme chez moi,

Tes rabâchages, tes litanies, tes paraphrases, seraient spontanées, peut être?
Tu es incapable de t'adapter à un autre sujet que tes propres théories.

Qu'on te parle de neurones, de corps inertes en mouvement, de contact humain, de théorie de l'évolution, tout est traité automatiquement selon le même raisonnement.
Tu es verrouillé.

je ne suis pas encore devenu aveugle aux raisonnements des autres

En matière de science, tu es totalement dans les choux, tu baragouines en aveugle.

Sur l'autre topique 'l'espace-temps" tu dis : les corps doivent conserver leur énergie - c'est un raisonnement absurde. Les corps ne doivent rien.
- Ils conservent leur énergie cinétique dans l'espace, c'est un fait observable, l'un des plus basiques de la physique.
- Et tu affirmes que la masse n'explique pas ça? Alors tu es un pitre.
- Un corps possédant une masse lancé dans l'espace - espace qui n'offre aucune résistance - conserve sa lancée (son énergie cinétique). Et cela que tu le piges ou pas.
Pourquoi s'arrêterait-il sur sa lancée puisque l'espace ne lui oppose aucune résistance? Il conserve donc son énergie parce que son inertie l'entraîne, inertie qui n'existerait pas sans sa masse.

C'est pas de l'analogie qu'il faut pour comprendre : C'est simplement connaître les forces et leurs interactions, ce que tu es censé théoriquement connaître. Ben sinon ça sert à rien de discuter.

je dois encore réfléchir à chaque argument, et pour cause: je suis tout seul de mon bord,

Tu fais une affaire personnelle avec des choses qui n'en sont pas : les atomes, l'effet doppler, etc, sont des connaissances qui n'appartiennent à personne.
Tu n'as aucune légitimité ni capacité à les interpréter autrement que ce qu'elles sont, à moins de démontrer pourquoi et d'avoir la preuve qu'elles sont autrement.
Tu ne réinventeras pas les sciences sous le coup d'une humeur capricieuse, dans l'attente d'une gloire personnelle : Soit tu travailles les sciences comme un scientifique (amateur ou pro) soit tu restes couché, toujours mieux que de raconter n'importe quoi.

Dans ce cas, on pourrait dire que tous les chercheurs sont dans une impasse, car si ce n'était pas le cas, ils auraient déjà trouvé.

C'est un raisonnement parfaitement idiot.

Je suis en train de chercher, mais ce qui t’agace, c'est que je le fasse sur internet devant tout le monde.

Tu racontes n'importe quoi en permanence.
Ca m'agacerait moins si c'était un autre sujet que les sciences, un truc à toi, bien personnel, sur lequel tu peux baragouiner tant que tu veux.

Quand tu affirmes donc que les sciences n'expliquent pas un truc (ça peut arriver) alors que tu n'y pige rien, je te remet simplement en place.
C'est pas avec les connaissances que tu as que tu peux juger.

Tu crois que je me trompe

C'est toi qui crois, moi je constate.
Et tous ceux qui ont une certaine culture scientifique ici, comme ailleurs, peuvent le constater aussi.

Pour quelqu'un qui a un certain niveau de connaissances, c'est évident.

et tu as peur que je contamine les autres.

Je ne suis pas partisan de la désinformation. Si je ne connais pas un sujet, j'évite de prétendre n'importe quoi.

Tu as tort, car si jamais les autres commencent à comprendre ce que je veux dire sans en attendre de preuves, je ne vais pas m'en contenter, pas plus que je me contente de tes cours.

Occupe-toi de la véracité, du fondement, de tes propos, pas des autres.
Et si tu prends mes contre-arguments pour des cours, c'est qu'il t'en manque et que tu ferais mieux d'apprendre au lieu de faire un complexe d'infériorité.

On ne tue pas le messager non plus.

Non effectivement - on élimine le message.

Je l'ai dis de toutes les manières, mais rien n'y fait, personne ne veut admettre la possibilité, parce que, sans avoir analysé la proposition, tout le monde est persuadé que je me trompe.

ta proposition s'inspire de la 3° loi de Newton, et tu l'appliques (par spéculation hasardeuse) des particules élémentaires au neurones, en passant par le syndicalisme et la cohésion de la matière cosmique.
Qu'est-ce que tu veux que quelqu'un admette ce foutoir inextricable de paraphrases qui ne connaîtra jamais d'application?

C'est l'impression de ceux qui sont persuadés que je me trompe, mais ce n'est pas la mienne.

Je suis désolé mais c'est toi qui est persuadé d'embrasser une quelconque vérité.
C'est bien ce que tu m'as dit : La relativité, le boson de higgs, etc, ce ne sont que des suppositions imaginaires, ma théorie propose beaucoup mieux....
je t'ai dit : "des zozos qui remettent les sciences en question, il y en a 13 à la douzaine sur internet, et ils ne racontent que des foutaises!"
Et c'est là où j'ai été voir ta théorie et je suis tombé sur une animation avec 2 bidules censés être des atomes qui se poussent pour avancer.

je t'ai demandé : "dans quel milieu ça se passe et quels sont ces atomes?"
Et c'est là où les moulinets que j'avais prophétisé ont commencé.
je pensais qu'en échangeant des infos, des paramètres, ça te permettrait d'évoluer, de faire des corrections, éventuellement d'améliorer ton discours.
Et je me suis aperçu que tu te tapais un délire pourvu que ça mousse, comme n'importe quel autre apôtre des sciences pathologiques qui prend ses fantasmes pour des réalités.
Tu es un parfait cobaye pour moi.

Je me tamponne que tu percutes ou pas : je forge mes propres arguments qui me serviront à démystifier dans le futur d'autres fous-furieux comme toi.
Tu vois, je suis honnête.

Ce qui est d'abord contrarié, c'est le geste, l'automatisme, et c'est quand nous prenons conscience de la contrariété que nos intérêts entrent en jeu, que nous analysons la situation.

Baragouinage.

Toutes les nouvelles idées sont critiquées, c'est un principe naturel: pas de changement sans résistance au changement.

La 3° loi de Newton, même édulcorée, n'est pas une nouvelle idée.
Et vu ta réaction face à la relativité, au boson de higgs, à la gravitation, etc, tu nous ramène au temps prénewtonien.

Tu t'es reconnu, et tu en rajoutes: CQFD donc!

Tes fantasmes te perdront, si ce n'est déjà fait.

L'imagination fait partie de nos capacités intellectuelles

Si tu sais travailler avec l'imagination, pas de problème.
mais travailler dans l'imaginaire, ce n'est plus de la science : Plus aucun rapport avec les atomes, l'effet doppler, la résistance à l'accélération, seulement un baragouinage subjectiviste, sans queue ni tête.

et je crois que tu en manques, car tu ne fais que répéter ce que tu as appris.

La physique, ça s'apprend. Tu as vraiment du mal à le comprendre.
Vu les conneries que tu racontes, tes improvisations ne sont pas un succès.

Seuls les jeunes apprennent en étant forcés, mais c'est parce qu'ils font confiance aux adultes. Avec le temps, ils apprennent à réfléchir par eux-mêmes, mais la plupart restent dans le moule quand même: c'est plus confortable.

Tu es un grand révolutionnaire qui transcende les sciences, donc on ne peut rien t'apprendre.
Tant pis pour toi : Tu resteras dans ton onanisme pseudo-scientifique, un petit cobaye en mal de reconnaissance, un amuse-gueule.

Peut on passer à autre chose? L'espace-temps ne se résume pas à ton nombril.





avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4661
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par Bean le Jeu 9 Avr 2015 - 10:57

@M"enfin,
Regarde la vidéo, tu comprendras peut-être comment un atome fait "un petit pas" de recul lorsqu'il absorbe un photon.
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6628
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par M'enfin le Jeu 9 Avr 2015 - 15:44

Je connaissais, mais je l'ai regardée quand même, des fois que ça me donnerait des idées d'expérience. On voit bien que le photon agit sur le mouvement de l'atome, et qu'il le fait seulement s'il a la même énergie que la transition énergétique de l'électron, d'où l'action de l'effet doppler pour confiner et ralentir les atomes. C'est pas loin de la manière dont se produisent les petits pas, sauf que l'effet doppler agit seulement quand l'atome se dirige vers la source laser, alors que pour les pas, il agit aussi quand un atome s'éloigne de l'autre dans une molécule.

Mais la lumière qui s'échappe d'une transition électronique n'est pas la même que celle qui produit les pas. Celle qui produit les pas est échangée entre les atomes lors du mouvement inertiel d'une molécule, donc quand les atomes sont synchronisés, alors que celle qui s'échappe d'une transition électronique est émise lors d'une accélération des pas, donc au moment où les mêmes atomes sont désynchronisés. Inversement, quand de la lumière provoque une transition électronique, elle devrait donc désynchroniser momentanément les atomes, qui chercheraient ensuite à retrouver leur synchronisme en se déplaçant, comme pour les petits pas.

Désolé si ce n'est pas très clair, mais ça ne l'est pas pour moi non plus. Contrairement a ce que Dedale avance, je ne suis pas ici pour imposer mes idées, mais pour les développer, et toutes les idées à ce sujet sont les bienvenues. Ta vidéo m'a aidé à réfléchir, mais pas les invectives de Dedale, sauf peut-être pour apprendre à les esquiver sans en provoquer d'autres, mais comme on peut voir, je n'ai pas encore réussi.  rire


Dernière édition par M'enfin le Jeu 9 Avr 2015 - 16:49, édité 1 fois
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par Bean le Jeu 9 Avr 2015 - 16:06

M'enfin a écrit:C'est pas loin de la manière dont se produisent les petits pas, sauf que l'effet doppler agit seulement quand l'atome se dirige vers la source laser, alors que pour les pas, il agit aussi quand un atome s'éloigne de l'autre dans une molécule.
C'est bien la où ça cloche, car ça ne peut agir que pour une certaine vitesse, soit en approche, soit en éloignement mais pas les deux.
M'enfin a écrit:Mais la lumière qui s'échappe d'une transition électronique n'est pas la même que celle qui produit les pas.
Les lois physiques sur les transitions d'énergie au sein de l'atome sont exactement les mêmes donc les mêmes causes devraient produire les mêmes effets. La encore, ça ne colle pas.
M'enfin a écrit:Désolé si ce n'est pas très clair, mais ça ne l'est pas pour moi non plus.
Ce qui est clair, c'est qu'il faudrait revoir tout ça en commençant avec des bases solides. sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6628
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par M'enfin le Jeu 9 Avr 2015 - 16:46

Pour ce qui est de ce qui se passe entre deux atomes d'une même molécule, les bases ne sont pas très claires non plus. Pour l'instant, le médiateur entre les électrons et les noyaux n'est pas détectable, mais chose certaine, s'il y a un médiateur, il y a nécessairement de l'effet doppler. On a la preuve que l'effet doppler produit du mouvement, reste à calculer si cet effet pourrait vraiment se perpétuer entre deux atomes comme je le prétends. Le mécanisme des pas le permettrait, mais pour le vérifier, il faudrait le modéliser ou le simuler par informatique. En attendant, et contrairement à ce que Dedale avance, en discuter permet de préciser certains détails, précisions qui pourraient aider à modéliser ou à programmer les pas.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par Bean le Jeu 9 Avr 2015 - 17:03

M'enfin a écrit:Pour l'instant, le médiateur entre les électrons et les noyaux n'est pas détectable, mais chose certaine, s'il y a un médiateur, il y a nécessairement de l'effet doppler.
Les électrons sont de charge électrique négative et le noyau possède une charge électrique positive, le médiateur est le photon (quantum EM). D'un point de vue quantique, le noyau de l'atome et les électrons partagent la même fonction d'onde, l'ensemble est fusionné et se comporte comme un boson.
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6628
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par M'enfin le Jeu 9 Avr 2015 - 18:36

Oui je sais, mais cela n'explique pas ce qui se passe entre deux atomes quand leur molécule est accélérée. Théoriquement, il devrait y avoir de l'effet doppler entre eux si un atome est accéléré avant l'autre, non?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par Bean le Jeu 9 Avr 2015 - 18:53

Une molécule est formée d'atomes qui partagent leurs électrons par liaison covalente. Pour les molécules simples, comme H2 c'est encore abordable en théorie quantique, pour des molécules plus complexes, c'est vite inaccessible au calcul.
Après on passe à la chimie avec un modèle plus simple.
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6628
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par M'enfin le Jeu 9 Avr 2015 - 19:07

Les physiciens n'arrivent pas à fusionner la théorie quantique et la Relativité Restreinte, mais les petits pas viennent justement de l'application de la RR aux atomes, ils sont justement causés par le fait que la lumière n'agit pas de manière instantanée entre eux. Même si ce n'est pas achevé, il me semble que c'est déjà intéressant comme proposition, non?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par Bean le Jeu 9 Avr 2015 - 19:17

M'enfin a écrit:Même si ce n'est pas achevé, il me semble que c'est déjà intéressant comme proposition, non?
La MQ et la RR sont infiniment plus achevés que ta théorie, alors, au boulot! diable au fouet
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6628
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par M'enfin le Jeu 9 Avr 2015 - 19:34

Travailler, c'est ce que je suis en train de faire! Tu crois que ça m'amuse d'essayer de faire bouger des corps morts? rire Hé bien oui, faut croire que ça m'amuse, mais m'amuser, c'est ce que j'ai toujours fait dans la vie, et je suis toujours là, alors je continue.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par animou le Jeu 9 Avr 2015 - 19:35

et l'ombre; c'est quoi ce phénomène? ce sont des atomes qui suivent nos pas? comme avec le cadran solaire; sur wiki ils disent que l'ombre se matérialise avec une source de lumière; donc si une ombre apparait; s'anime ou évolue; on peut dire que c'est de la matière aussi ou pas?
ça me fait penser à la Lune quand je suis en voiture j'ai cette impression qu'on se suit on va à la même vitesse; ça m'a toujours fait halluciner; on dirait que la lune trace dans le ciel; elle suit notre mouvement
avatar
animou
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 750
Age : 37
Localisation : France
Identité métaphysique : malléable
Humeur : molle
Date d'inscription : 23/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par M'enfin le Jeu 9 Avr 2015 - 19:39

C'est parce qu'elle est très éloignée, on appelle cet effet la parallaxe. L'ombre n'est pas une entité en soi, c'est juste un effet lumineux. T'es sûre que t'as 33 ans?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par animou le Jeu 9 Avr 2015 - 20:24

si j'en crois l'espace-temps; je serais même d'origine pessacaise mais je préfère dire que je suis née sous un arbre de muguet; mais si ça peut nous conforter; je ne fais pas mon âge..M'enfin merci pour le lien; donc un effet lumineux n'est pas constitué d'atome; c'est ça ma question; Est-ce que l'ombre est constitué d'atomes?


Dernière édition par animou le Jeu 9 Avr 2015 - 20:34, édité 1 fois (Raison : ponctuation)
avatar
animou
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 750
Age : 37
Localisation : France
Identité métaphysique : malléable
Humeur : molle
Date d'inscription : 23/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par M'enfin le Jeu 9 Avr 2015 - 20:47

Une surface à l'ombre réfléchit tout simplement moins de lumière que celle qui est éclairée à côté d'elle, et pour cause puisqu'un objet opaque empêche cette lumière de lui parvenir. L'ombre elle-même n'est donc pas constituée d'atomes, mais la surface qui réfléchit la lumière, oui.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par animou le Jeu 9 Avr 2015 - 23:55

oui mais l'ombre peut-elle apparaître sans atome ?
avatar
animou
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 750
Age : 37
Localisation : France
Identité métaphysique : malléable
Humeur : molle
Date d'inscription : 23/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par dedale le Ven 10 Avr 2015 - 7:18

M'enfin a écrit:Oui je sais, mais cela n'explique pas ce qui se passe entre deux atomes quand leur molécule est accélérée.

Les atomes gardent leur structure et leurs liaisons.

Théoriquement, il devrait y avoir de l'effet doppler entre eux si un atome est accéléré avant l'autre, non?

Une molécule est une structure, appelons ça une cohésion d'atomes qui est maintenue par des liaisons. Si tu accélères un atome indépendamment de la structure moléculaire qu'il compose, tu détruis la molécule, ou tu la modifies d'une manière ou d'une autre et elle perd cette cohésion qui la fait être une molécule d'eau par exemple.

Si tu accélères une molécule, c'est l'ensemble (les atomes) qui est accéléré.
Au même titre que si tu accélère en voiture, c'est l'ensemble, toute la structure, qui est accéléré.

D'autre part, une molécule n'a aucune raison particulière d'être accélérée car elle compose une masse (une masse de gaz ou d'une autre matière, peu importe) dans laquelle elle est diffusée, concentrée ou diluée. Puisque le terme d'accélération englobe différents types d'énergie cinétique, certains de ces "mouvement" comme la dilution ne sont pas des facteurs d'augmentation d'énergie et donc d'excitation, mais d'autres comme la friction ou la concentration peuvent l'être.

Alors ta question est : Est-ce qu'il y a un délai entre les mouvements de chaque atome d'une molécule accélérée?
- Réponse : Non.
Si une force "accélératrice" s'exerce sur une molécule, elle s'exerce sur l'ensemble de la structure moléculaire, et donc l'ensemble des atomes qui la composent.

Les physiciens n'arrivent pas à fusionner la théorie quantique et la Relativité Restreinte, mais les petits pas viennent justement de l'application de la RR aux atomes,

La RR n'est pas faite pour être appliquée aux atomes.

La relativité s'applique à l'observateur. Et si tu te prends pour un atome, la relativité ne veut plus rien dire.

ils sont justement causés par le fait que la lumière n'agit pas de manière instantanée entre eux.

Quand rayonnement lumineux est émis, il est émis dans toutes les directions, donc fatalement, un grand nombre d'atomes va recevoir ce rayonnement simultanément puisque nombre d'entre eux se trouve à même distance de ce rayonnement.
- Donc si je suis ton raisonnement : Tous ces atomes bombardés au même moment par des photons, font un petit pas dans le même instant. Et alors, que se passe-t-il? Il y a un embouteillage?

Même si ce n'est pas achevé, il me semble que c'est déjà intéressant comme proposition, non?

Ben on se demande pourquoi tu te prends la tête à vouloir réinventer la physique sur la base de lois déjà existantes. Quel intérêt?
Si encore tu réinventais tout depuis la base : Einstein a pris la gravitation, et il a proposé une explication différente, dans un autre modèle. Il ne contredit pas Newton : aucune raison puisque Newton ça marche. Quand on fait décoller un avion, ç'est pas Einstein, c'est Newton. Mais vu les domaines traités par la relativité, il fallait une autre explication, avec une portée plus étendue, puisque cela traitait de phénomènes inconnus de Newton. Donc logique qu'il y ait une évolution.

Mais dans ton cas, tu ne traites rien de nouveau et en plus tu as tendance à interpréter des lois standard, bien connues, dont la validité ne fait plus de doute, que tu refais à ta sauce, selon ta compréhension, pour les rendre invalides. Dans ces cas là, invente d'autres lois. Pas la peine de tripatouiller l'effet doppler si tu n'y comprends rien.

Si au moins tu faisais le bilan de ce que l'on connait des mouvements des atomes. Et que sur ce bilan, tu dises : "Il manque quelque chose pour une raison donnée, et cela s'expliquerait par un mouvement
de telle ou telle sorte, provoqué par ceci ou cela. Et puisque tu utilise des lois standard, qui peut s'expliquer avec ces lois.
Mais là, tu utilises des lois que tu es donc censé connaître, mais qu'il faut pourtant t'expliquer pendant 10 ans.

Dans ces cas là, tu ouvres un topic et tu poses des questions : la moindre des choses serait que tu évites de faire tourner tout le monde en rond pour revendiquer des "propositions" qui n'en sont pas.
Ca sera une proposition quand ça tiendra la route.









avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4661
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par _nawel le Ven 10 Avr 2015 - 7:45

noureddine2 a écrit:d'après la téléportation quantique........

avatar
_nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par M'enfin le Ven 10 Avr 2015 - 15:13

animou a écrit: oui mais l'ombre peut-elle apparaître sans atome ?
Sans atomes, il n'y aurait ni ombre ni lumière.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Page 18 sur 19 Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum