Amours, délices et orgues.

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Amours, délices et orgues.

Message par Golem le Ven 3 Mai 2013 - 11:20

M'enfin a écrit:
Golem a écrit:L'amour entre homme ça existe, même s'ils n'arrivent pas à procréer de façon naturelle entre eux.
Alors j'ajoute à ma question: .......et s'ils n'avaient pas possédé d'instinct sexuel?

Dans ce cas là on aurait inventé l'amour platonique beaucoup plus tôt.

C'est d'abord le désir d'enfant qui permet de tolérer la présence de l'autre.
En supposant qu'on soient tous du même sexe et qu'on se fasse des enfants tout seul par la pensée, ça reste quand même plus pratique d'élever un enfant a deux plutôt que tout seul.
Quand il y a des bagages, et les enfants de moins de six ans en font partie, il faut une personne pour courir après la subsistance et une personne pour garder les bagages, ça fait au moins deux.


Au début j'avais même pensé qu'à trois ça pouvait être encore mieux mais ma première épouse n'a pas sympathisé avec cette idée.





avatar
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amours, délices et orgues.

Message par Magnus le Ven 3 Mai 2013 - 11:23

Golem a écrit:Au nom de quel principe ou de quelle définition une action comme le fait d'aimer devrait elle être éternelle ?
Au nom de la définition romantique. Et sur le principe de l'exception confirmant la règle. La plupart des vieux couples ne sont absolument plus amoureux. Reste une certaine complicité relevant plus de l'habitude que de l'amour, ainsi qu'une certaine tendresse, voire même une tendresse certaine, mais l'amour, le fol amour des débuts... .
D'ailleurs, qu'est-ce, l'amour ? quelques affinités intellectuelles doublées d'une attirance physique particulièrement forte, le coup de foudre, par exemple, n'étant jamais que le produit du premier regard lancé sur le physique de la belle en pleine jeunesse.
Las ! lentement mais sûrement, le physique s'étiole, les malentendus finissent par s'accumuler qui n'étaient avant que de simples détails dont on fait plus tard des montagnes. Restent les souvenirs et sans doute la satisfaction d'avoir construit quelque chose ensemble, à vous de voir si ma vision est pessimiste ou réaliste. Pour moi, la célèbre chanson des Vieux Amants de Brel, ne relève qu'en partie du réalisme, l'autre tenant plutôt du romantisme.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 23893
Localisation : Wallonie
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amours, délices et orgues.

Message par Golem le Ven 3 Mai 2013 - 11:30

JO a écrit:La passion, étymologiquement, on la subit, heureuse ou malheureuse, et, dans ce dernier cas, le masochisme est partie prenante .
Mais le terme peut être employé dans un sens philosophique ou émotionnel, ou encore comme évocation de la passion du Christ . Dans tous les cas, c'est un état psychologique subi, et donc, difficile à maitriser , secondairement .
Le corps parle, le coeur s'émeut et Golem disserte ...

Oui, on subit la passion, Descartes est d'accord avec vous.

Lui aussi associe "vivre une passion" et "souffrir", mais il nous rappelle que souffrir signifie "supporter" et non pas "supporter une douleur", on peut très bien supporter une bonne nouvelle sans ressentir autre chose que de la joie.

Souffrez que je vous aime, car c'est ma vocation.



"Compatir à la douleur" n'est pas un pléonasme car on peut "compatir à la joie".
C'est pourquoi il est parfaitement français de dire "je compatis à vos douleurs", mais je vous propose, sinon un remède, un intermède, touchez moi le bout des doigts et tournons sur la piste, sympathisez à mon hardeur.
avatar
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amours, délices et orgues.

Message par JO le Ven 3 Mai 2013 - 11:32

Je suis pour le romantisme ... et contre la vie commune . On élève des enfants en commun mais pas besoin d'avaler la même ficelle . Le sentiment ne sombre pas alors dans le pot-au-feu . Moi, j'aime bien la non demande en mariage, de Brel . Encore un Belge génial : c'est lassant !

PS Golem, ça devient ...hard! sourire
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amours, délices et orgues.

Message par Golem le Ven 3 Mai 2013 - 11:41

Magnus a écrit:
Golem a écrit:Au nom de quel principe ou de quelle définition une action comme le fait d'aimer devrait elle être éternelle ?
Au nom de la définition romantique. Et sur le principe de l'exception confirmant la règle. La plupart des vieux couples ne sont absolument plus amoureux. Reste une certaine complicité relevant plus de l'habitude que de l'amour, ainsi qu'une certaine tendresse, voire même une tendresse certaine, mais l'amour, le fol amour des débuts... .
D'ailleurs, qu'est-ce, l'amour ? quelques affinités intellectuelles doublées d'une attirance physique particulièrement forte, le coup de foudre, par exemple, n'étant jamais que le produit du premier regard lancé sur le physique de la belle en pleine jeunesse.
Las ! lentement mais sûrement, le physique s'étiole, les malentendus finissent par s'accumuler qui n'étaient avant que de simples détails dont on fait plus tard des montagnes. Restent les souvenirs et sans doute la satisfaction d'avoir construit quelque chose ensemble, à vous de voir si ma vision est pessimiste ou réaliste. Pour moi, la célèbre chanson des Vieux Amants de Brel, ne relève qu'en partie du réalisme, l'autre tenant plutôt du romantisme.

Je défie qu'on me dise comment l'amour pourrait être éternel parce que j'aimerais bien qu'on me le dise.
Je suis au pied de la lettre ici, c'est mon coté mystique.

Mais restons dans le contexte de la vie humaine, pour suivre l'idée évoquée ici.
Je suis perplexe, je ne comprends pas pourquoi il semble si difficile de conserver de façon durable un magnétisme puissant au sein du couple. Sans doute les personnes sont trop préoccupées par les calculs matérialistes.

avatar
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amours, délices et orgues.

Message par Jipé le Ven 3 Mai 2013 - 11:48

Golem a écrit:En général je produis des articles, pas des définitions.
Donc je fais une encyclopédie, pas un dictionnaire.
Tu produis surtout tes délires dans un langage que tu t'inventes la plupart du temps...
Encyclopédie ou dictionnaire partent d'une base étymologique reconnue. L'encyclopédie est un ouvrage où est traité de façon méthodique ou alphabétique l’ensemble des connaissances.
Le dictionnaire donne des informations relatives à ces mots et à ce qu’ils représentent (définition, traduction, caractéristiques phonétiques, morphologiques, etc...).
Tout cela est très rigoureux et précis, ce n'est pas du charabia Golemièsque! lol!

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25748
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amours, délices et orgues.

Message par Golem le Ven 3 Mai 2013 - 11:54

JO a écrit:Je suis pour le romantisme ... et contre la vie commune . On élève des enfants en commun mais pas besoin d'avaler la même ficelle . Le sentiment ne sombre pas alors dans le pot-au-feu . Moi, j'aime bien la non demande en mariage, de Brel . Encore un Belge génial : c'est lassant !

C'est sans doute une partie de la réponse.
Tout le monde n'est pas fait pour vivre ensemble a durée indéterminée, ce que confirme les statistique des divorces.

C'est sans doute le modèle unique qu'il faut remettre en cause, ceux qui s'enlisent dans une union interminable aimeraient peut être simplement changer de décors.
Si l'amour organique dure deux ans, est ce que cela vient de l'esprit qui se lasse après ce temps ?
Si c'est cela rien de grave, ayant trouvé la cause nous tenons le remède, et maintenant tournez dans l'autre sans, trois pas en avant, deux pas en arrière, et maintenant changez de partenaire !

PS: une pensée, une parole, une action. sourire


Dernière édition par Golem le Ven 3 Mai 2013 - 12:08, édité 1 fois
avatar
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amours, délices et orgues.

Message par Golem le Ven 3 Mai 2013 - 11:56

Jipé a écrit:
Golem a écrit:En général je produis des articles, pas des définitions.
Donc je fais une encyclopédie, pas un dictionnaire.
Tu produis surtout tes délires dans un langage que tu t'inventes la plupart du temps...
Encyclopédie ou dictionnaire partent d'une base étymologique reconnue. L'encyclopédie est un ouvrage où est traité de façon méthodique ou alphabétique l’ensemble des connaissances.
Le dictionnaire donne des informations relatives à ces mots et à ce qu’ils représentent (définition, traduction, caractéristiques phonétiques, morphologiques, etc...).
Tout cela est très rigoureux et précis, ce n'est pas du charabia Golemièsque! lol!

ok, toi tu es encore en train de te battre tout seul.

Jipé, c'était de l'humour, ne te fâche pas tout rouge.


On t'aime Jipé.
avatar
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amours, délices et orgues.

Message par Golem le Ven 3 Mai 2013 - 11:58

Jipé, as tu compris de quoi traite le sujet de discution ?
avatar
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amours, délices et orgues.

Message par Jipé le Ven 3 Mai 2013 - 13:41

Golem a écrit:Jipé, as tu compris de quoi traite le sujet de discution ?
e oia mau, aita e pe'ape'a sourire Hō’ata


_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25748
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amours, délices et orgues.

Message par JO le Ven 3 Mai 2013 - 15:05

Il arrive que Tristan et Yseult se rencontrent . Alors, ça dure jusqu'à la mort de l'un d'eux ... et même après . Si , si sourire
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amours, délices et orgues.

Message par M'enfin le Ven 3 Mai 2013 - 15:06

JO a écrit:Il arrive que Tristan et Yseult se rencontrent . Alors, ça dure jusqu'à la mort de l'un d'eux ... et même après . Si , si sourire
C'est pas des désirs de femmes ça?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amours, délices et orgues.

Message par JO le Ven 3 Mai 2013 - 15:11

eh! ben, non, faut croire ! Au bout de quelques années, la pulsion génitale s'efface devant le désir de cet autre-là, dont le corps répond juste au besoin qu'on en a, et qui, du coup, se renforce au lieu de sombrer dans la morne habitude .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amours, délices et orgues.

Message par M'enfin le Ven 3 Mai 2013 - 15:17

Pourquoi finissons-nous par changer de partenaire amoureux? N'y aurait-il pas un avantage pour la diversité génétique?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amours, délices et orgues.

Message par JO le Ven 3 Mai 2013 - 15:39

je crois qu'on en change tant qu'on n'a pas trouvé celui qui donne l'impression "d'être arrivé", du moment qu'il est là, quelles que soient les conditions de vie .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amours, délices et orgues.

Message par M'enfin le Ven 3 Mai 2013 - 15:47

Oui mais pourquoi, en amour, continuons-nous à être attirés sexuellement par d'autres que notre propre partenaire? Pourquoi sommes-nous fondamentalement infidèles? N'y aurait-il pas un avantage évolutif à ce qu'il y ait un maximum de diversité génétique dans une population?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amours, délices et orgues.

Message par JO le Ven 3 Mai 2013 - 15:52

Infidèle... ça ne veut dire que ce qu'on veut bien mettre derrière le mot...Pour moi, la fidélité doit être naturelle, de préférence, ou alors, elle n'a pas de sens . On peut être attiré par d'autres partenaires, et engager ou non une relation parallèle . C'est difficile à vivre, oui . Simone de Beauvoir a vécu l'amour entier et pourtant infidèle, sexuellement . Le sexe n'a pas d'importance : c'est un préjugé d'occidental que d'en exiger l'exclusivité .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amours, délices et orgues.

Message par M'enfin le Ven 3 Mai 2013 - 16:01

JO a écrit:Le sexe n'a pas d'importance : c'est un préjugé d'occidental que d'en exiger l'exclusivité .
Chez les animaux, le sexe a ses règles aussi, et on n'appelle pas ça un préjugé. Pourquoi l'attirance multiple et l'exclusivité ne seraient-elles pas utiles à la reproduction instinctive? Pourquoi ne favoriseraient-elles pas l'évolution?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amours, délices et orgues.

Message par Magnus le Ven 3 Mai 2013 - 17:01

JO a écrit:Infidèle... ça ne veut dire que ce qu'on veut bien mettre derrière le mot... [...] Le sexe n'a pas d'importance : c'est un préjugé d'occidental que d'en exiger l'exclusivité .
Tout-à-fait. Ca mérite d'être souligné.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 23893
Localisation : Wallonie
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amours, délices et orgues.

Message par Golem le Ven 3 Mai 2013 - 17:45

Jipé a écrit:
Golem a écrit:Jipé, as tu compris de quoi traite le sujet de discution ?
e oia mau, aita e pe'ape'a sourire Hō’ata

E fa'a'āruerue 'oia i tāna hō’ata
'Aita ā te mārō !
Tuāta'ata pāharhara tape 'ōuma ...

E haere au pāuaua.
avatar
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amours, délices et orgues.

Message par M'enfin le Ven 3 Mai 2013 - 17:47

mdr stop ange diable fourche lechebotte rire harpe confused se tape tête grrrr boowang hello


Dernière édition par M'enfin le Ven 3 Mai 2013 - 17:48, édité 1 fois
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amours, délices et orgues.

Message par Golem le Ven 3 Mai 2013 - 17:48

JO a écrit:je crois qu'on en change tant qu'on n'a pas trouvé celui qui donne l'impression "d'être arrivé", du moment qu'il est là, quelles que soient les conditions de vie .

Dans le meilleur des cas on fini par trouver.
avatar
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amours, délices et orgues.

Message par M'enfin le Ven 3 Mai 2013 - 17:50

Golem a écrit:Dans le meilleur des cas on fini par trouver.
Et dans le pire, on a eu bien du plaisir à chercher! sourire
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amours, délices et orgues.

Message par Golem le Ven 3 Mai 2013 - 17:57

M'enfin a écrit:
Oui mais pourquoi, en amour, continuons-nous à être attirés sexuellement par d'autres que notre propre partenaire? Pourquoi sommes-nous fondamentalement infidèles? N'y aurait-il pas un avantage évolutif à ce qu'il y ait un maximum de diversité génétique dans une population?

Si trois couples font de l'échangisme ou pas, cela fait toujours 6 parents, pas plus. toutes les variations sont exprimées. Sauf si un des père est stérile et qu'un voisin peut donner des enfants à sa femme, dans ce cas l'échangisme permet à sa femme de procréer.


Mais je crois que les comportements sexuels sont liés au mode de vie.
Les inuits sont connus pour leur hospitalité sexuelle, ce qui me semble être ici être une question de survie d'un groupe relativement réduit et isolé évitant la déliquescence consanguine par l'apport de matériel génétique extérieur.
avatar
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amours, délices et orgues.

Message par M'enfin le Ven 3 Mai 2013 - 18:11

Golem a écrit:Mais je crois que les comportements sexuels sont liés au mode de vie. Les inuits sont connus pour leur hospitalité sexuelle, ce qui me semble être ici être une question de survie d'un groupe relativement réduit et isolé évitant la déliquescence consanguine par l'apport de matériel génétique extérieur.
Ce qui revient à dire que les comportements des inuits en la matière sont innés puisqu'ils ne connaissaient pas la génétique. Pourquoi les nôtres seraient-ils acquis et les leurs innés?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum