Bouddhisme et relation au divin

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Bouddhisme et relation au divin

Message par Rama Krishna 3 le Mer 10 Jan 2018 - 17:41

Layens a écrit:Moi aussi je suis passionné par la spiritualité, sauf que je suis trop sceptique..
Sur quel point ? La relation au divin j'imagine ?

Rama Krishna 3
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 27
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Brahman
Humeur : Hypersensible
Date d'inscription : 09/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et relation au divin

Message par Layens le Ven 12 Jan 2018 - 19:56

Je ne peux croire qu'en l'Univers physique. Je ne crois qu'en ce qui peut être observé, expérimenté, analysé. Je rejette l'intuition, je ne peux croire qu'à la pure logique.
Le divin me paraît tout simplement «inconcevable». L'homme est seul, me suis-je dit. Mais cette croyance m'a poussé bientôt à prendre conscience du «gouffre métaphysique» dans lequel l'être se trouve. Partout n'est que néant et vide, la mort, angoisse existentielle et angoisse "ontologique",... L'être est disloqué depuis que «Dieu» n'est plus !
Et pour cela, en tant qu'athée, j'ai trouvé un moyen de «recentrer» l'être et de le faire sortir du «gouffre béant» dans lequel il s'est plongé depuis qu'il a «tué Dieu». Alors, je commençais à élaborer une pensée où se fusionne le spiritualisme et le matérialisme...

Je ne peux envisager l'existence du "divin" dans l'univers. Mais je suis conscient que sans le "divin", l'homme ne peut espérer que « le gouffre et le néant». Ainsi, je suis obligé de le concevoir, afin d'éviter la "Nausée" dont parle Jean Paul Sartre. Ce «divin» là ne sera que le monde physique. Ma spiritualité réside en fait dans la prise de conscience de la réalité existentielle et ontologique de la vie. J'arrive ainsi à «sacraliser l'existence» sans pour autant faire appel au divin. Je me contredis là ! À vrai dire, c'est l'«existence» qui est le divin.

Cette réalité spirituelle ne peut être saisie que par la Conscience, et celle-ci peut s'élever au plus haut degré qui soit.
La Vie a ainsi un sens et un but :
L'Être doué de Conscience doit se réaliser.

Mais malgré mes conceptions personnelles des choses, je m'intéresse beaucoup à la spiritualité indienne et chinoise. Et d'ailleurs, je crois que j'ai envie de devenir bouddhiste ou hindou, sauf que je ne partagerai pas «complètement» leurs idées, et pourvu qu'il me soit permi de développer mes propres pensées, bref que j'ai la liberté de penser comme je veux...
Voilà, c'est toujours pour cela que je ne m'ouvrirai jamais à la spiritualité ou à tout ce qui a rapport à la religion.
C'est votre esprit critique et votre indépendance d'esprit qui en souffriront.

Et toi, qu'est-ce qui t'as convaincu de la véracité de tes «croyances» ?
Si tu pourrais aussi les expliquer plus ou moins en détail ce serait parfait, car je ne les saisis pas trop bien que ça.
avatar
Layens
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 796
Localisation : Haïti
Identité métaphysique : Athée religieux (panthéiste) et post-anarchiste
Humeur : Poétique !
Date d'inscription : 04/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et relation au divin

Message par Watlender le Ven 12 Jan 2018 - 21:24

segrattelementon Bonjour, Ami !
Et Merci
Pour ta belle question
Aujourd'hui
A laquelle je réponds...
Ceci :
Selon mes convictions
De Croyant...
Et selon le cheminement
De ma pensée ! :

Oui;
Tout est la;  
Comme tu le dis
En tant qu’incroyant;
En tant qu'athée...
Et si Dieu
Finalement...
N'existait pas ?

Et de la :
De cette fameuse interrogation vieille comme le monde,
Qui tourne dans nos esprits interrogatifs comme une ronde :
Voici...
Le fameux pari
De Pascal que je me permets
De rappeler bien volontiers...
Ici :

" Le pari de Pascal est un argument philosophique mis au point par Blaise Pascal, philosophe, mathématicien et physicien français du XVIIe siècle.
L'argument tente de prouver qu'une personne rationnelle a tout intérêt à croire en Dieu, que Dieu existe ou non.
En effet, si Dieu n’existe pas, le croyant et le non croyant ne perdent rien ou presque:
Par contre, si Dieu existe...
Le croyant gagne le paradis tandis-que le non croyant a plus a perdre qu'a gagner."

(L'extrait des "Pensées") :

Examinons donc ce point, et disons :
« Dieu est, ou il n'est pas. »
Mais de quel côté pencherons-nous ? La raison n'y peut rien déterminer :
Il y a un chaos infini qui nous sépare.
Il se joue un jeu, à l'extrémité de cette distance infinie, où il arrivera croix ou pile.
Que gagerez-vous ?
Par raison...
Vous ne pouvez faire ni l'un ni l'autre; par raison :
Vous ne pouvez défaire nul des deux.
Ne blâmez donc pas de fausseté ceux qui ont pris un choix ; car vous n'en savez rien.
Non ; mais je les blâmerai d'avoir fait, non ce choix, mais un choix; car, encore que celui qui prend croix et l'autre soient en pareille faute...
Ils sont tous deux en faute : le juste est de ne point parier.
... Oui, mais il faut parier ; cela n'est pas volontaire, vous êtes embarqué :
Lequel prendrez-vous donc ?
Voyons.
Puisqu'il faut choisir...
Voyons ce qui vous intéresse le moins.
Votre raison n'est pas plus blessée, en choisissant l'un que l'autre, puisqu'il faut nécessairement choisir. Voilà un point vidé.
Mais votre béatitude ?
Pesons le gain et la perte, en prenant croix que Dieu est. Estimons ces deux cas :
Si vous gagnez, vous gagnez tout; si vous perdez...
Vous ne perdez rien. Gagez donc qu'il est, sans hésiter !"

Pour Pascal (Et pour moi !), il n'existe que deux possibilités :
- soit Dieu existe,
- soit Dieu n'existe pas.
Cependant, notre raison
N'est pas en mesure de déterminer laquelle de ces deux propositions
Est vraie. Pascal estime pourtant qu'il ne faut pas suspendre son jugement et devenir agnostique.
Il estime au contraire que croire en Dieu est plus avantageux...
Que ne pas y croire.
La raison derrière cette dernière affirmation peut se comprendre si l'on compare la vie humaine à un jeu de hasard dans lequel vous auriez l'opportunité de parier sur l'existence de Dieu. Puisque vous ne savez pas si Dieu existe ou non...
Vous vous trouvez dans la même situation...
Qu'un parieur avant le départ d'une course.
Pour déterminer le pari le plus avantageux :
Vous devez déterminer ce que vous avez à perdre et ce que vous avez à gagner.

La question est donc de savoir ce que vous avez à gagner...
Et ce que vous avez à perdre dans ce pari sur l'existence de Dieu.
Pour Pascal, la réponse est assez simple.
Supposons d'abord que vous pariiez sur l'existence de Dieu. Il y a deux possibilités :
Soit vous vous êtes trompé et Dieu n'existe pas, soit il existe vraiment.
S'il n'existe pas, vous n'aurez presque rien perdu.
Par contre, s'il existe et que vous avez cru en lui, vous obtiendrez une récompense spectaculaire puisque vous serez récompensé par une éternité de bonheur au paradis.
Prenons à présent l'autre cas :
Vous pariez que Dieu n'existe pas. Il y a à nouveau deux possibilités :
Soit vous avez raison et il n'existe pas, soit il existe vraiment.
Le résultat du jeu est cependant largement différent. En effet, s'il n'existe pas, vous avez peut-être pu profiter de la vie plus librement car vous n'avez pas eu à respecter les règles religieuses. Par contre, s'il existe...
Le résultat est dramatique. Vous serez en effet condamné à rester enfermé en enfer pour toujours et à y subir des souffrances infinies.

En conséquence, selon Pascal, nous n'avons pas de raisons de croire que Dieu existe vraiment mais nous avons INTÉRÊT à y croire.
En effet, si Dieu n’existe pas, le croyant et le non croyant ne perdent presque rien :
Par contre, si Dieu existe...
Le croyant gagne tout, c'est-à-dire le paradis; tandis que le non croyant va en enfer pour l'éternité.
Il est donc plus avantageux de croire en Dieu.

Les gains et les pertes possibles peuvent aussi se représenter sous forme d'un tableau:
- Si nous parions sur l'existence de Dieu et que Dieu n'existe pas, nous subissons une petite perte car nous avons dû respecter les règles religieuses pendant notre vie, qui est si courte et si rapide !
- Si nous parions sur l'existence de Dieu et que Dieu existe, notre gain est infini.
Nous vivons un bonheur éternel au paradis.
Si nous parions contre l'existence de Dieu et que Dieu n'existe pas...
Nous obtenons un petit gain car on suppose que nous nous sommes dispensés de respecter les contraintes de la religion durant notre vie.
Si nous parions contre l'existence de Dieu et que Dieu existe :
Notre perte est infinie. Nous sommes enfermé pour l'éternité en enfer.

Mathématiquement, une perte ou un gain fini est négligeable comparé à une perte ou un gain infini.
En effet, si vous pariez sur l'existence de Dieu...
Le pire qu'il puisse vous arriver est d'avoir dû respecter les règles religieuses pour rien.
Par contre, vous avez une certaine chance de gagner le paradis.
Dans l'autre cas, si vous pariez contre l'existence de Dieu...
Le mieux qu'il puisse vous arriver est d'avoir profité d'une vie où vous ne vous êtes pas embarrassé des règles religieuses. Par contre, le pire qu'il puisse vous arriver est de brûler en enfer pour l'éternité.
En conséquence...
Il est largement préférable de croire en Dieu...
Plutôt que de ne pas y croire.



Amitié,  sourire
Et très Bonne fin de journée !
hello
avatar
Watlender
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 31
Localisation : Menton
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Stable
Date d'inscription : 09/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et relation au divin

Message par Layens le Ven 12 Jan 2018 - 22:32

Super !
Mais je ne vais tout de même pas me faire «traumatiser» par les images «abominables» d'un Dieu «implacable» qui vous enferme pour l'éternité dans un' lieu infâme pour vous étrangler, vous faire hurler de souffrances, vous brûler, vous calciner, vous terroriser, vous... Franchement, ce sont là des choses qu'il ne faut jamais raconter à des enfants, surtout s'ils sont sensibles.

J'accepterai volontier Dieu sans ses menaces, je ne peux pas vivre en ayant à l'esprit une «crainte perpétuelle»... Je préfère la Vie-Libre, en cherchant le bonheur «terrestre», et en ne m'emcombrant pas l'esprit de la crainte d'un futur «postmortem» dont la Raison Souveraine m'a déjà convaincu de l'absurdité. Mais ce sera long à expliquer et cette partie du forum n'y est pas consacrée.
Le Dieu des chrétiens n'a vraiment pas sa place dans mon système de pensée. Le christianisme est loin d'atteindre le niveau de spiritualité du bouddhisme ou de l'hindouisme...Et comme vous pouvez le remarquer, ce sont de ces «spiritualités» là dont on parle à présent, plus particulièrement du Brahman.

Pour ce qui est du pari, voilà mon choix :
On rate pas mal d'occasions d'approfondir les multiples facettes de la vie, de la pensée humaine et de la spiritualité en devenant chrétien (croyant). D'autant plus, la vie n'est pas vécu avec une extrême intensité car l'esprit vit en perpétuelle crainte, et il n'aspire bien trop au royaume des Cieux pour pouvoir profiter pleinement du «Royaume de la Terre», (comme tu aimes les vers 'libres') :
«Douce Terre chérie,
Et Sublime patrie,
Ô terrestre Salut,
Très Chère Délivrance,
De l'illusion,
Nous nous affranchirons,
Et de la crainte du Néant.»
avatar
Layens
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 796
Localisation : Haïti
Identité métaphysique : Athée religieux (panthéiste) et post-anarchiste
Humeur : Poétique !
Date d'inscription : 04/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et relation au divin

Message par Bean le Ven 12 Jan 2018 - 22:37

Le pari de Pascal a déjà été maintes fois abordé sur ce forum.
Il s'en dégage comme réflexion que ce pari est biaisé par la propre croyance du parieur (ie Blaise Pascal) qui se fait une certaine conception du Dieu auquel il croit et que pour lui, l'équation : Dieu + Bonnes actions terrestres = Paradis, est une équation vraie.

Pourquoi donc un Dieu, s’enquierrait-il de l'âme désuète d'un humain parmi des dizaines de milliards d'humains, habitant une planète gravitant autour d'un soleil parmi des centaines de milliards d'étoiles située dans une galaxie parmi des centaines de milliards de galaxies avec une forte probabilité qu'il existe dans chacune des milliards de milliards d'êtres doués de raison.

Le Dieu de Pascal est donc une croyance parmi des milliards de milliards de milliards de croyances possibles, avec ou sans paradis à la clef des bonnes actions du croyant ( avec des vierges en bonus pour certains ), alors pourquoi le Dieu de Pascal avec ses clefs du Paradis serait-il le bon ?

Il me semble que tout ceci est absurde et parmi ces milliards de milliards de milliards de croyances potentielles, je préfère choisir celle (si c'en est une pour les croyants) qui ne promet rien mais qui ne dispense pas de bienveillance, l'athéisme.

sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6721
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et relation au divin

Message par Watlender le Ven 12 Jan 2018 - 23:44

Ok ! sourire
Je pense que nous nous sommes tout dit a ce sujet !
C'est pourquoi,
Avec mon Amitié :
Je te souhaite a la fois...
Une heureuse continuation; la Paix
Du cœur...
Et Beaucoup de Bonheur !
hello
avatar
Watlender
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 31
Localisation : Menton
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Stable
Date d'inscription : 09/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et relation au divin

Message par Rama Krishna 3 le Sam 13 Jan 2018 - 3:49

Tout est un problème de définition ! Qui est Dieu ? Qui suis je ? Si vous vous définissez en tant que personne à part, alors que représente dieu à vos yeux ? L'occident appelle cela le panthéisme, je nomme cela l'advaita vedanta ! Comprends qui pourra : la vérité est je suis Brahman

Rama Krishna 3
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 27
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Brahman
Humeur : Hypersensible
Date d'inscription : 09/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et relation au divin

Message par Bulle le Sam 13 Jan 2018 - 10:06

Watlender a écrit:
Pour Pascal (Et pour moi !), il n'existe que deux possibilités :
- soit Dieu existe,
- soit Dieu n'existe pas.
Watlender, le sujet est "Bouddhisme et relation au divin", cela va donc au delà de l'existence éventuelle d'un Dieu personnel tel qu'envisagé par Pascal.
D'autre part, il y a déjà un sujet sur le fameux pari : Voir ICI

_________________
Hello Invité !  Le du 01 décembre 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42905
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et relation au divin

Message par Bulle le Sam 13 Jan 2018 - 10:10

Rama Krishna 3 a écrit:Tout est un problème de définition ! Qui est Dieu ?
Dieu avec une majuscule est par définition "(L') Être éternel, créateur de tout ce qui existe (animé et inanimé) et providence de l'univers créé, à qui les hommes doivent un culte." C'est le Dieu personnel des religions du livre.

_________________
Hello Invité !  Le du 01 décembre 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42905
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et relation au divin

Message par Bean le Sam 13 Jan 2018 - 13:53

Watlender a écrit:Ok ! sourire
Je pense que nous nous sommes tout dit a ce sujet !
Peut-être pas mais c'est probablement ta façon de couper court.
C'est pourquoi,
Avec mon Amitié :
Je te souhaite a la fois...
Une heureuse continuation; la Paix
Du cœur...
Et Beaucoup de Bonheur !
hello
Pour moi, la bienveillance et le bonheur, c'est ici et maintenant, après sera un autre instant dont je ne sais ce qu'il m'apportera mais que je j'espère vivre sereinement et avec curiosité comme je vis sereinement et avec beaucoup de curiosité chaque instant dans un perpétuel présent.

Je te retourne aussi le compliment d'amitié avec la sérénité et la joie pour toi et en toi.

sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6721
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et relation au divin

Message par Layens le Sam 13 Jan 2018 - 21:28

Rama Krishna 3 a écrit:Tout est un problème de définition ! Qui est Dieu ? Qui suis je ? Si vous vous définissez en tant que personne à part, alors que représente dieu à vos yeux ? L'occident appelle cela le panthéisme, je nomme cela l'advaita vedanta ! Comprends qui pourra : la vérité est je suis Brahman
Comment concevez-vous exactement ce «panthéisme oriental», dont vous parlez, l'advaita vedanta ?

J'ai lu à ce sujet que cette philosophie affirme «l'unité du monde» (intéressant),  «l'identité de la conscience individuelle et de la conscience universelle.» (C'est là qu'intervient mon scepticisme : je ne peux croire en l'existence d'une "conscience universelle".)
«Quand l'individu atteint cet élargissement de sa conscience, il expérimente un état de paix et de joie absolues» (là encore c'est très intéressant), «délivré de tout sentiment de dualité et des peurs» (comment être certain de l'"unité du monde"), «des insatisfactions qui l'accompagnent.» (le sentiment de dualité n'engendre pas nécessairement insatisfactions).
«Cette philosophie enseigne aussi une sagesse pratique pour nous élever à cette vision du monde, pour percevoir cette unité fondamentale de la vie.»

Poursuivons :
«La base de la démarche védantique est la réflexion et l’interrogation: qu’est-ce que ce monde en réalité ? Quelle est sa vraie nature ? Quel est le sens de l’existence individuelle ?»
La Métaphysique et l'ontologie, deux branches de la philosophie occidentale, se spécialisent aussi dans ce domaine. Mais on peut croire qu'ici, avec l'advaita vedanta, les réflexions deviennent plus profondes.

Pour terminer :
«L’étude des Écritures vient alors fournir des éléments de réflexion, et elle est le fondement même de la discipline spirituelle du Vedânta. Les Écritures délivrent à la fois une vision de la vie inspirante et libératrice ainsi qu'une sagesse pratique, permettant de s’élever à la hauteur de cette vision et de l’expérimenter.

La réflexion personnelle, à partir de l’étude des Écritures, permet de développer en soi la discrimination (distinction entre le Réel et l’irréel, entre le permanent et l’illusoire) et le détachement (savoir expérimenter les objets des sens, sans en être dépendant) qui sont les qualités intérieures indispensables pour progresser sur le chemin spirituel. Le Vedânta est ainsi fondé sur la compréhension: comprendre la vraie nature des choses, chercher le véritable but de l’existence. Cette transformation de la vision intérieure imprègne ensuite toute la vie de l’être.

Dans le Vedânta, on ne se contente pas d’étudier de façon théorique : la vie entière doit devenir pratique spirituelle. La vie quotidienne est l’occasion d’exercer son discernement, de l’approfondir, avec =-->d’abord, au quotidien, une prise de conscience des obstacles intérieurs. L'effort doit être de vivre en toute conscience : aucune parole, aucune pensée, aucune action ne doit émaner de soi sans qu’on en soit conscient. C’est dans et par cette vigilance permanente que le chercheur spirituel peut s’élever spirituellement : en prenant conscience de ses négativités et de ses faiblesses, de la manière dont l'esprit fonctionne.-->une autre attitude dans l’action: agir selon les valeurs nobles, avec une attitude moins égoïste, jusqu’à adopter peu à peu l’attitude purificatrice du service, de l’offrande. Les Écritures sont une source d’inspiration et d’aide permanente pour mener ce travail d’évolution personnelle.

La contemplation devient naturelle à celui qui a entrepris ce travail de purification intérieure. La pratique de la méditation est une pratique essentielle du Vedânta, mais elle ne peut être fructueuse et s’approfondir que si le chercheur spirituel par ailleurs adopte une vie guidée par des valeurs nobles. Dans le Vedânta, toute la pratique spirituelle vise à développer en nous la faculté contemplative, car de façon ultime, c'est par la méditation profonde que l’on atteint la Connaissance, la redécouverte de notre vraie nature faite de paix et de joie absolues.»
FRANCHEMENT, tout cela est captivant, passionnant ! Comme j'aimerais avoir moins d'esprit critique et être moins matérialiste et moins indépendant d'esprit :

1°) Pourquoi cela ne pouvait pas se faire sans Écritures «sacrées» ? Ça lui donne un p'tit côté «dogmatique» et «absolutiste» que je ne supporte pas.

2°) Qu'est-ce qui me prouve que je peux réellement distinguer le réel de l'irréel, et qu'est-ce qui me prouve que le permanent et l'illusoire n'existent pas seulement dans ma tête ?

3°) Pourquoi toujours cette idée de détachement, d'indépendance avec le monde physique ?

4°) Qu'est-ce qui me prouve qu'il existe réellement un «chemin spirituel», que ce sont pas mes sentiments, mes aspirations, mes envies inconscientes, mes désirs inavoués, mes pulsions et affects, mes instincts et mon héritage génétique, mon immaturité face à la vie et mon cerveau «programmé» pour avoir des sentiments religieux, qui me jouent de mauvais tours ?

5°) Il y a-t-il un «véritable but», un «sens absolu» à l'existence ? C'EST ABERRANT !!!!!

6°) Peut-on réellement avoir une «vision parfaite» de la «vraie nature des choses» ?
ARRIÈRE DOGMATIQUE !

7°) Comment être certain de la «véracité» de son discernement quand celui-ci peut dépendre de multiples facteurs inconscients, et quand notre «raison même» n'est pas toujours si infaillible que ça, qu'elle dépend souvent de pulsions et affects qui nous échappent ?
Vous parlez de discernement comme s'il s'agissait d'une chose qui pourrait avoir un caractère parfait et absolu. Ce qui est absurde ! L'absolu, non seulement n'est pas accessible, il est aussi une absurdité, une absurdité façonnée de toutes pièces pour «laisser indévoilé» le sens ultime (ou inconscient) de nos profondes aspirations.
Par absolu, j'entends uniquement les choses appartenant au «monde des idées», et n'ayant aucun rapport étroit avec la «réalité physique», (le bien parfait, le sens absolu des choses, l'essence, etc).

8°) «aucune parole, aucune action, aucune pensée ne doit émaner de soit sans qu'on en soit conscient.»
Aucune pensée ! mdr
C'est bien «austère» tout cela ! Et ça craint ! sourire

9°) Pourquoi toujours cette «recherche permanente» de pureté absolue ? Je suis soupçoneux envers tout ce qui semble avoir un caractère absolu, et particulièrement dans le domaine moral.

10°) Pourquoi toujours assimiler «évolution personnelle» à une «moralité excessive» ? Ça peut se faire sans la prétention de saisir des «parfaites vérités morales», en évoluant vers l'Absolu, sans pour autant jamais prétendre le saisir un jour.
La Vie serait pour moi «Une quête permanente de l'Être vers l'Absolu, c'est-à-dire connaissance de soi et du monde et déploiement de sa puissance».

Il faut que vous compreniez que je n'ai rien en particulier contre l'advaita vedanta, mais que je ne peux supporter l'idée d'Absolu. Néanmoins, j'ai pu trouver une nouvelle source d'inspiration pour mon roman de SFFF. Il faut abandonner l'occident médiéval pour puiser à la source intarissable de l'Orient.

Référence : http://www.chinmayafrance.fr/03VEDANTA/vedanta.html
avatar
Layens
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 796
Localisation : Haïti
Identité métaphysique : Athée religieux (panthéiste) et post-anarchiste
Humeur : Poétique !
Date d'inscription : 04/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et relation au divin

Message par Layens le Sam 13 Jan 2018 - 21:45

J'aimerais que nous abordions dans quelque jours le concept de Brahman.
Mais pour l'instant  concentrons-nous sur l'advaita vedanta en particulier, d'autant plus que ce doit être le point de départ.
avatar
Layens
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 796
Localisation : Haïti
Identité métaphysique : Athée religieux (panthéiste) et post-anarchiste
Humeur : Poétique !
Date d'inscription : 04/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et relation au divin

Message par Layens le Sam 13 Jan 2018 - 21:55

Et à ce propos, vous vous dites brahman, mais il me semble que vous ne voulez pas vraiment trop en parler. Je peux lire beaucoup d'articles sur le sujet, mais n'étant pas moi-même brahman, il se peut que bien de choses m'échappent, sans oublier que je ne suis pas philosophe et que je ne me suis pas spécialisé à l'étude de l'advaita vedanta.

Ce que je cherche, ce n'est pas le critiquer mais mieux le comprendre, et par là aussi mieux comprendre les autres spiritualités orientales.
avatar
Layens
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 796
Localisation : Haïti
Identité métaphysique : Athée religieux (panthéiste) et post-anarchiste
Humeur : Poétique !
Date d'inscription : 04/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et relation au divin

Message par Rama Krishna 3 le Dim 14 Jan 2018 - 9:51



Tout d'abord j'aimerais cité ce grand philosophe perdu qu'est Layens, car son esprit logique et critique est d'une vivacité rare, respect cher ami, je vais essayé de répondre maintenant à tes questions : `
1) L'advaita vedanta se base sur des textes sacrés remontant à -2000 av JC, cependant j'ai découvert Brahman, bien avant la lecture des Upanishads ou de Bhagavad gita. Ce n'est pas une question de dogme mais d’expérience personnelles.
2) Il faut avant tout se distinguer de son 'petit soi' pour transcender ce que tu décrits comme étant dans ta tête !!! Tu es plus que t'as simple personne, mais pour que tu en sois certain, il faut que tu réalises Brahman. Que tu tu diriges vers son chemin !
3) Je te dis franchement, j'aime le monde physique !! C'est une superbe création, mais croire que je ne suis que cela, c'est une fatale erreur. Je suis le physique mais aussi le monde des idées...
4) Le programme génétique tout le monde en est victime... Mais la volonté de transcender cette nature pour découvrir une nature universelle, il en convient à n'importe de qui de la trouver... Mais dans la réflexion et le contrôle de respiration se trouvera la libération
5) Ce n'est pas un sens absolu, personne n'est obligé de le découvrir mais sa découverte est synonyme de bénédiction.
6) Ce n'est pas une question de 'vision parfaite', mais de joueurs à leurs postes. Alors ensuite peut se poser la question de la nature des choses, et surtout de soi-même ou puis je dire de Soi-même
7)Vous savez, je ne suis pas là pour convaincre les convaincus comme vous, mais pour les personnes qui me feront confiance, et je sais ça arrtivera : c'est ce que je veux: Quand vous réaliserez l'absolu, l’éternel ne sera que politesse.
9)Absolu ? Je défends que chacun joue son role dans la maya, sans jamais mettre des barrière sur la capacité à chacun à découvrir Brahman. Que vous soyez bandit ou sage, selon les chemins vers Brahman, (Karma yoga, Bakthi yog etc...) toute âme peut être en Samadhi.
10) Je le répète vous vous identifiez à votre moi. Grave erreur, vous êtes bien plus que cela.
La vérité est je suis Brahman
L'Ego Universelle
Lumière de grâce divine
Amour tout puissant
Benissez Moi
Shakthi, Shakthi, Shakthi

Rama Krishna 3
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 27
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Brahman
Humeur : Hypersensible
Date d'inscription : 09/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et relation au divin

Message par Rama Krishna 3 le Dim 14 Jan 2018 - 9:52

Layens a écrit:Et à ce propos, vous vous dites brahman, mais il me semble que vous ne voulez pas vraiment trop en parler. Je peux lire beaucoup d'articles sur le sujet, mais n'étant pas moi-même brahman, il se peut que bien de choses m'échappent, sans oublier que je ne suis pas philosophe et que je ne me suis pas spécialisé à l'étude de l'advaita vedanta.

Ce que je cherche, ce n'est pas le critiquer mais mieux le comprendre, et par là aussi mieux comprendre les autres spiritualités orientales.
Découvrez que vous êtes Brahman, cela sera votre destin

Rama Krishna 3
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 27
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Brahman
Humeur : Hypersensible
Date d'inscription : 09/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et relation au divin

Message par Bulle le Dim 14 Jan 2018 - 10:53

Rama Krishna 3 a écrit:
Layens a écrit:Et à ce propos, vous vous dites brahman, mais il me semble que vous ne voulez pas vraiment trop en parler. Je peux lire beaucoup d'articles sur le sujet, mais n'étant pas moi-même brahman, il se peut que bien de choses m'échappent, sans oublier que je ne suis pas philosophe et que je ne me suis pas spécialisé à l'étude de l'advaita vedanta.

Ce que je cherche, ce n'est pas le critiquer mais mieux le comprendre, et par là aussi mieux comprendre les autres spiritualités orientales.
Découvrez que vous êtes Brahman, cela sera votre destin
Ca c'est du débat... mdr

_________________
Hello Invité !  Le du 01 décembre 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42905
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et relation au divin

Message par Jipé le Dim 14 Jan 2018 - 11:29

Rama Krishna 3 a écrit:
7)Vous savez, je ne suis pas là pour convaincre les convaincus comme vous, mais pour les personnes qui me feront confiance, et je sais ça arrtivera : c'est ce que je veux: Quand vous réaliserez l'absolu, l’éternel ne sera que politesse.
Faire confiance est le langage employé par les prosélytes et les gourous. Personnellement en te lisant, mon inspiration est de faire exactement le contraire, de rejeter en bloc les paroles mielleuses et indigestes.
Rien que ton pseudo manque d'originalité, c'est du copiage enfantin. sourire

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26447
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et relation au divin

Message par Bulle le Dim 14 Jan 2018 - 12:27

Rama Krishna 3 a écrit:1) L'advaita vedanta se base sur des textes sacrés remontant à -2000 av JC, cependant j'ai découvert Brahman, bien avant la lecture des Upanishads ou de Bhagavad gita. Ce n'est pas une question de dogme mais d’expérience personnelles.
L'advaita c'est une doctrine qui affirme l'unicité de l'Etre suprême. Découvrir Brahman (ou atman puisqu'au fond c'est la même chose)  ne veut pas dire grand chose sans la doctrine qui va avec dans la mesure où lui est liée la promesse de délivrance.
2) Il faut avant tout se distinguer de son 'petit soi' pour transcender ce que tu décrits comme étant dans ta tête !!! Tu es plus que t'as simple personne, mais pour que tu en sois certain, il faut que tu réalises Brahman. Que tu tu diriges vers son chemin !
C'est marrant ce besoin d'être plus que ce que l'on est. Il me semblait pourtant que le bouddhisme avançait que l'humilité prédisposait à la compassion. Mais je me trompe peut-être ?

3) Je te dis franchement, j'aime le monde physique !! C'est une superbe création, mais croire que je ne suis que cela, c'est une fatale erreur. Je suis le physique mais aussi le monde des idées...
Tu es créationniste ?
4) Le programme génétique tout le monde en est victime... Mais la volonté de transcender cette nature pour découvrir une nature universelle, il en convient à n'importe de qui de la trouver... Mais dans la réflexion et le contrôle de respiration se trouvera la libération
Donc tu es créationniste... Ce qui revient au fond à avancer, qu'un être suprême aurait mis au monde des petits lui-même, mais imparfaits et qui devraient se dépasser pour aboutir à sa perfection à lui... Cet être suprême n'était donc pas capable de créer du parfait ou était-il sadique et avait peur de s'ennuyer au point de se servir de sa création comme d'un jeu vidéo ?

_________________
Hello Invité !  Le du 01 décembre 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42905
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et relation au divin

Message par Bean le Dim 14 Jan 2018 - 13:04

Cet être suprême n'était donc pas capable de créer du parfait
Logique créationniste de l'imperfection récurrente :
Car cet être "suprême" qui ne sait pas créer du parfait n'est de fait, pas parfait lui-même (et pas suprême mais supérieur), peut-être a-t-il été créé par un être supérieur à lui, mais nécessairement imparfait aussi, etc.
Nous sommes donc dans une série hiérarchique (ou gigogne) sans limite, il ne nous reste donc nous-même à créer des êtres imparfaits, nous en sommes pour le moment à créer des robots.

Logique créationniste de l'impossible perfection :
A contrario, l'être "suprême" parfait ne peut créer que des êtres parfaits, c'est à dire des copies exactes de lui-même (ce qu'une cellule sait faire, la cellule est-elle parfaite ?).
Mais ce faisant, entouré d'égaux à lui-même ayant les mêmes capacités de création et de perfection, l'être "suprême" n'est plus suprême ni même supérieur, il est l'égal de ses semblables (de ses clones).

lol!
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6721
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et relation au divin

Message par Rama Krishna 3 le Dim 14 Jan 2018 - 15:44

Je remarque une seule chose dans ce forum, je parle d'idéalisme et je mets à mal le matérialisme occidentale, si présent ajd ! Vous n'êtes pas la pour me comprendre mais avoir raison. Vous voulez croire que vous n'êtes que de la matière parmi tanti d'autres et se vous existez pour disparaître et bah tres bien, ce n'est pas moi que cela empêchera de dormir... Soyez plus ouvert sur le spiritualisme orientale, ils ont réfléchis sur l'inconscient pendant des milliers d'annnes. Arrêtez de lire du Freud, Découvrez Jung MAIS BE RENIEZ PAS EN BLIC SANS MÊME COMPRENDRE

Rama Krishna 3
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 27
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Brahman
Humeur : Hypersensible
Date d'inscription : 09/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et relation au divin

Message par Jipé le Dim 14 Jan 2018 - 16:06

Tu as bu un coup à midi Krikri ? lol!

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26447
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et relation au divin

Message par Bulle le Dim 14 Jan 2018 - 16:18

Rama Krishna 3 a écrit:Je remarque une seule chose dans ce forum, je parle d'idéalisme et je mets à mal le matérialisme occidentale, si présent ajd !
Compte-tenu de la pauvreté de ton argumentation, tu ne mets pas grand chose à mal mon pauvre RK3
Vous n'êtes pas la pour me comprendre mais avoir raison.
C'est vrai que te comprendre est accessoire pour nous : il était plutôt question de laisser de côté ta petite personne et de comprendre plus globalement une philosophie  sourire
Vous voulez croire que vous n'êtes que de la matière parmi tanti d'autres et se vous existez pour disparaître et bah tres bien, ce n'est pas moi que cela empêchera de dormir...
Bah oui on est de la matière, pas toi ? De la matière capable de penser, pas toi ?
Soyez plus ouvert sur le spiritualisme orientale, ils ont réfléchis sur l'inconscient pendant des milliers d'annnes.
Encore un argument tiré tout droit du livre des moisissures argumentatives ! En quoi le fait que des personnes n'ayant aucune notion par faute de moyens à l'époque et donc des découvertes actuelles aient "réfléchi" serait-il un gage de validité de leurs conclusions ?

_________________
Hello Invité !  Le du 01 décembre 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42905
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et relation au divin

Message par Bulle le Dim 14 Jan 2018 - 16:19

Bean a écrit:
Cet être suprême n'était donc pas capable de créer du parfait
Logique créationniste de l'imperfection récurrente :
Car cet être "suprême" qui ne sait pas créer du parfait n'est de fait, pas parfait lui-même (et pas suprême mais supérieur), peut-être a-t-il été créé par un être supérieur à lui, mais nécessairement imparfait aussi, etc.
Nous sommes donc dans une série hiérarchique (ou gigogne) sans limite, il ne nous reste donc nous-même à créer des êtres imparfaits, nous en sommes pour le moment à créer des robots.

Logique créationniste de l'impossible perfection :
A contrario, l'être "suprême" parfait ne peut créer que des êtres parfaits, c'est à dire des copies exactes de lui-même (ce qu'une cellule sait faire, la cellule est-elle parfaite ?).
Mais ce faisant, entouré d'égaux à lui-même ayant les mêmes capacités de création et de perfection, l'être "suprême" n'est plus suprême ni même supérieur, il est l'égal de ses semblables (de ses clones).

lol!
mdr

_________________
Hello Invité !  Le du 01 décembre 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42905
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et relation au divin

Message par Rama Krishna 3 le Dim 14 Jan 2018 - 16:28

Bulle a écrit:
Rama Krishna 3 a écrit:Je remarque une seule chose dans ce forum, je parle d'idéalisme et je mets à mal le matérialisme occidentale, si présent ajd !
Compte-tenu de la pauvreté de ton argumentation, tu ne mets pas grand chose à mal mon pauvre RK3
Vous n'êtes pas la pour me comprendre mais avoir raison.
C'est vrai que te comprendre est accessoire pour nous : il était plutôt question de laisser de côté ta petite personne et de comprendre plus globalement une philosophie  sourire
Vous voulez croire que vous n'êtes que de la matière parmi tanti d'autres et se vous existez pour disparaître et bah tres bien, ce n'est pas moi que cela empêchera de dormir...
Bah oui on est de la matière, pas toi ? De la matière capable de penser, pas toi ?
Soyez plus ouvert sur le spiritualisme orientale, ils ont réfléchis sur l'inconscient pendant des milliers d'annnes.
Encore un argument tiré tout droit du livre des moisissures argumentatives ! En quoi le fait que des personnes n'ayant aucune notion par faute de moyens à l'époque et donc des découvertes actuelles aient "réfléchi" serait-il un gage de validité de leurs conclusions ?
Il est toujours plus simple de critiquer que comprendre réellement les choses ! C'est ce que vous appelez les"innovations occidentales" européen geocentré ! Vous croyez faire preuve d'intelligence, mais vous faites du mimitisme ! En tout cas bravo vous vous assemblez. Bien avec les troupeaux de notre époque ! Comprenez la valeur de l'inconscient des symboles et des idées, méditez réfléchissez, alors la philosophie personnel prendra du poids. D'ailleurs il n'est pas compliqué de voir votre amateurisme en philosophie occidentale  furieux Ce sont les théories avec les prémisses les plus fébriles. Mais bon pour cela déjà faudrait avoir l'esprit ouvert à qqc d'autres que ce dont tout le monde est habitué Wink tu ne saurais même pas quoi me répondre si je te demande quelle est la nature de ta libido. Je peux moi aussi poser des questions, c'est facile d'attaquer sans rien donner de concret derrière...

Rama Krishna 3
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 27
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Brahman
Humeur : Hypersensible
Date d'inscription : 09/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et relation au divin

Message par Jipé le Dim 14 Jan 2018 - 16:32

Rama Krishna 3 a écrit:
Il est toujours plus simple de critiquer que comprendre réellement les choses !
La réciproque est valable... sourire

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26447
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum