la solitude

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

la solitude

Message par Invité le Ven 8 Jan 2010 - 10:06

Je ne crois pas que la religion soit un "remède" à la solitude, comme semble le suggérer Gereve.
D'ailleurs, la solitude, si on ne peut dire qu'elle "n'existe pas", on peut dire que le plus souvent, on la cultive.
Je ne parle pas des gens impotents, abandonnés par la famille et les voisins et qui meurent sans que personne ne le remarque. Mais de beaucoup de gens "comme nous" qui se replient dans leur ego, qu'ils appellent détresses, soucis, monde intérieur ou d'autres petits noms exclusifs de "l'autre".

La solitude n'est-elle pas le plus souvent due à notre propre indifférence? Le meilleur moyen de lutter contre n'est-il pas de se "bouger le postérieur" et d'aller vers les autres?
Quelle que soit notre détresse, il y a toujours pire, et offrir un sourire, c'est déjà lutter contre la solitude.

La religion, un remède contre la solitude? Peut-être, pour certains, mais je ne crois pas que ce soit un motif suffisant pour avoir la Foi.
Croyant ou non, nous avons tous de grands moments de solitude. Mais un minimum d'effort (et parfois d'humilité) peut nous en sortir.
J'en suis sûre, moi qui, malgré ma très grande famille, passe le plus clair de mon temps seule avec mes chats!(et encore, ils sont très indépendants! et heureusement!)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par _athéesouhaits le Ven 8 Jan 2010 - 10:55

la "solitude"...
encore un mot inventé par Ségolène?

_athéesouhaits
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6507
Date d'inscription : 22/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par Half-moon le Sam 11 Sep 2010 - 8:59


La solitude n'est-elle pas le plus souvent due à notre propre indifférence? Le meilleur moyen de lutter contre n'est-il pas de se "bouger le postérieur" et d'aller vers les autres?
mais quelle est l'origine de cette indifférence ?

Half-moon
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 163
Localisation : Un bout de nuage
Identité métaphysique : Pensive
Humeur : Indifférent
Date d'inscription : 24/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par bernard1933 le Sam 11 Sep 2010 - 15:37

Chère invitée, les chats , ça meuble une solitude mieux que les
ratiocinations des métaphysiciens et les sermons du curé ! Tiens,
trois poèmes de Baudelaire sur ces animaux fantastiques ( après
l' épagneul, bien sûr ! )

Et quelle philosophie dans le dernier poème...

Les Chats

Les amoureux fervents et les savants austères
Aiment également, dans leur mûre saison,
Les chats puissants et doux, orgueil de la maison,
Qui comme eux sont frileux et comme eux sédentaires

Amis de la science et de la volupté
Ils cherchent le silence et l'horreur des ténèbres;
L'Erèbe les eût pris pour ses coursiers funèbres,
S'ils pouvaient au servage incliner leur fierté.

Ils prennent en songeant les nobles attitudes
Des grands sphinx allongés au fond des solitudes,
Qui semblent s'endormir dans un rêve sans fin;

Leurs reins féconds sont plein d'étincelles magiques
Et des parcelles d'or, ainsi qu'un sable fin,
Etoilent vaguement leurs prunelles mystiq


Dans ma cervelle se promène,
Ainsi qu'en son appartement,
Un beau chat, fort doux et charmant.
Quand il miaule, on l'entend à peine,

Tant son timbre est tendre et discret;
Mais que sa voix s'apaise ou gronde,
Elle est toujours riche et profonde.
C'est là son charme et son secret.

Cette voix qui perle et qui filtre,
Dans mon fonds le plus ténébreux,
Me remplit comme un vers nombreux
Et me réjouit comme un philtre.

Elle endort les plus cruels maux
Et contient toutes les extases;
Pour dire les plus longues phrases,
Elle n'a plus besoin de mots.

Non, il n'est pas d'archet qui morde
Sur mon coeur, parfait instrument,
Et fasse plus royalement
Chanter sa plus vibrante corde,

Que ta voix, chat mystérieux,
Chat séraphique, chat étrange,
En qui tout est, comme en un ange,
Aussi subtil qu'harmonieux!



De sa fourrure blonde et brune
Sort un parfum si doux, qu'un soir
J'en fus embaumé, pour l'avoir
Caressé une fois, rien qu'une.

C'est l'esprit familier du lieu;
Il juge, il préside, il inspire
Toutes choses dans son empire;
Peut-être est-il fée, est-il dieu?

Quand mes yeux vers ce chat que j'aime
Tirés comme par un aimant,
Se retournent docilement
Et que je regarde en moi-même,

Je vois avec étonnement
Le feu de ses prunelles pâles,
Clairs fanaux, vivantes opales,
Qui me contemplent fixement.




Viens, mon beau chat, sur mon coeur amoureux;
Retiens les griffes de ta patte,
Et laisse moi plonger dans tes beaux yeux,
Mêlés de métal et d'agate.

Lorsque mes doigts caressent à loisir
Ta tête et ton dos élastique,
Et que ma main s'enivre du plaisir
De palper ton corps électrique,

Je vois ma femme en esprit. Son regard,
Comme le tien, aimable bête
Profond et froid, coupe et fend comme un dard,

Et des pieds jusques à la tête,
Un air subtil, un dangereux parfum,
Nagent autour de son corps brun.








avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par Half-moon le Dim 12 Sep 2010 - 5:00

On est un peu seul dans le désert… – - On est seul aussi chez les hommes … Saint-Exupéry

Half-moon
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 163
Localisation : Un bout de nuage
Identité métaphysique : Pensive
Humeur : Indifférent
Date d'inscription : 24/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par casimir le Dim 12 Sep 2010 - 11:36

Oui, chacun vient seul au monde...et le quitte seul.
Il y a dans la solitude cette qualité du silence qui permet d'entendre la musique qui guide nos pas, une petite voix comme l'echo d'une source.
Une flamme éternelle au coeur des ténébres.
avatar
casimir
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2138
Localisation : dans la forêt
Identité métaphysique : la même
Humeur : ni plus ni moins
Date d'inscription : 14/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par Gepeto le Dim 12 Sep 2010 - 11:40

La plus grande subtilité dans l'égoïsme est de donner sans espoir de retour.
En effet, seul ce geste permet d'éloigner de nous la solitude.
Seul ce geste permet de jouir des plaisirs les plus subtils.
D'autre diront que cela revient à aimer...

Gepeto
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 532
Date d'inscription : 07/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par JO le Dim 12 Sep 2010 - 11:45

donner sans espoir de retour permet de rester libre de toute attache d'obligé à obligeant , même si l'obligé a demandé ce qu'on lui donne . L'amour n'est pas de l'épicerie . Quand je donne à un mendiant, je lui souris, en général, il me sourit aussi sans se sentir humilié ni débiteur . C'est très sain . Je me moque de savoir s'il m'arnaque , c'est son problême, à lui ...
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22726
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par Bénédicte le Dim 12 Sep 2010 - 13:10

Gepeto, tu dis :
La plus grande subtilité dans l'égoïsme est de donner sans espoir de retour.

Tu ne t'es pas trompé de mot ?

Tu voulais dire "altruisme" ?

Bénédicte
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 401
Localisation : ouest
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : belle
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par Tibouc le Dim 12 Sep 2010 - 15:12

Pourquoi considérer la solitude comme quelque chose de mauvais en soi ?
Elle peut être très saine, elle permet de se recentrer. Et surtout c'est la condition sin equa non de la liberté.
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par bernard1933 le Dim 12 Sep 2010 - 15:30

Tibouc, tu n' as pas tort . Tout dépend de chacun . Certains apprécient la solitude, d' autres la redoutent , selon qu' on est introverti ou extraverti . Personnellement, j' aime être seul, avec moi-même et...
mon épagneul . L' esprit est plus libre, et je me sens plus près de mon for intérieur et de ce qui m' entoure . J' apprécie plus la nature .
Oui, la solitude permet la réflexion ; et elle souvent une condition de sa liberté . Elle est très douloureuse par contre dans certains cas . Mes deux voisines immédiates ont perdu leur mari il y a moins de deux ans . Elles supportent très mal de vivre seules .
Peut-être est-ce le cas de l' invité . Se tourner vers les autres est un excellent remède . Encore faut-il pouvoir le faire . A un certain âge, ce n' est pas toujours possible .
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par Gepeto le Dim 12 Sep 2010 - 16:07

Bénédicte a écrit:Gepeto, tu dis :
La plus grande subtilité dans l'égoïsme est de donner sans espoir de retour.
Tu ne t'es pas trompé de mot ?
Tu voulais dire "altruisme" ?
On peut utiliser altruisme, certe! mais sur mille actions que l'on qualifie d'altruiste, dix, peut être le sont réellement, les autres sont des illusions que génère notre égo pour compenser quelqu'une ou autre chose.

Altruiste, cela me fait immanquablement penser à ces mémés friquées qui visitent leurs pauvres.
Nous sommes profondément égocentriques et égoïstes, c'est atavique! sans cela nous ne vivrions pas longtemps, et les gens qui ont pu être autrement sont passés à la trappe de la sélection naturelle...

Gepeto
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 532
Date d'inscription : 07/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par ElBilqîs le Dim 12 Sep 2010 - 18:13

De ce qu'a dit Myrrha, je retiens que la solitude peut être réelle (celle des personnes âgées sans famille, entre autres) mais aussi un sentiment plus profond, lié au manque de communication, comme la solitude à deux, par exemple.
La religion, remède à la solitude?
Peut-être pour ceux qui vont se lancer dans l'aventure du prosélytisme?
À moins que la messe apporte des relations sociales (?) Mais j'ai comme un doute.
L'altruisme, c'est drôle, moi, ça me fait penser aux gens qui n'ont presque rien, mais qui ouvrent leur porte et leur coeur pour partager ce qu'ils ont.
Là, il n'y a pas de recherche "d'intérêts", seulement une ouverture aux autres.
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par Geveil le Lun 21 Mar 2011 - 10:04

Gepeto a écrit:
Bénédicte a écrit:Gepeto, tu dis :
La plus grande subtilité dans l'égoïsme est de donner sans espoir de retour.
Tu ne t'es pas trompé de mot ?
Tu voulais dire "altruisme" ?
On peut utiliser altruisme, certe! mais sur mille actions que l'on qualifie d'altruiste, dix, peut être le sont réellement, les autres sont des illusions que génère notre égo pour compenser quelqu'une ou autre chose.
Non,Gepeto, ne laisse personne édulcorer cette phrase superbe, grandiose, géniale.
Car, en vérité je vous le dis, chacun est seul au centre de son monde, comme un spectateur dans une salle de cinéma. Mais c'est un cinéma du 22ème siècle, un cinéma en 3D, dont les sièges sont munis de capteurs qui permettent au spectateur de sentir, de palper, d'humer et même d'agir un peu sur les personnages et un tout petit peu sur le déroulement du film.

Et dans cette solitude, nous sommes moitié morts, moitié vivants.
Moitié vivants grâce à la Volonté de vivre qui nous anime, moitié morts car elle ignore la vie des autres.
Et c'est cette ignorance qui nous conduit à des actes odieux, injures ( Cf. ce forum ), méchancetés, brutalités, viols, crimes.

Certes, dans l'espèce humaine, il est des individus qui sont doués d'une telle empathie qu'ils s'abstiennent des ces actes odieux.

Mais pour les autres, il faut une éducation , des lois et une police.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par Gepeto le Lun 21 Mar 2011 - 10:55

Merci, Gereve, merci pour ces qualificatifs de" phrase superbe" etc...

Je suis un peu confus de ce coup de projecteur cinq mois après le dernier message.

Le problème de ces phrases, c'est qu'elles sont généralement hermétiques car elles font appel au vécu, à la connaissance, et non au savoir. L'intelligence n'est pas à même, malgré la multiplication des savoirs ou de l'érudition, d'en dégager la "substantifique moelle".
Il en est de même pour les mots Amour, Magie, Karma etc..., on s'en moque le plus souvent car elles ou ils sont rarement là où l'on croit qu'ils sont...On ne comprend pas ou l'on crois comprendre mais on le fait en examinant les choses à travers la lentille déformante de notre égo.

Pour me rapprocher un peu d'un sujet en cour d'évocation, il semble qu'il soit nécessaire d'avoir souffert pour que puisse se développer une autre intelligence, celle du cœur.
"Votre joie est votre tristesse sans masque.
Et le même puits d'où jaillit votre rire a souvent été rempli de vos larmes.
Comment en serait-il autrement ?
Plus profonde est l'entaille découpée en vous par votre tristesse, plus grande est la joie que vous pouvez
abriter. Gibran Khalil Gibran
1883 – 1931
Le Prophète"

Cordialement

Gepeto
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 532
Date d'inscription : 07/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par _La plume le Lun 21 Mar 2011 - 11:01

Le manque de communication est une maladie de notre temps et paradoxalement ça explique le succès de la communication virtuelle.
Il devient très difficile de s'ouvrir aux autres dans la vie, chacun a ses problèmes, a peur du jugement de l'autre, et se replie sur soi. La solitude c'est bien quand elle est choisie.

Je ne suis pas un mondain, je n'aime pas les assemblées où il y a beaucoup de monde, mais j'apprécie par dessus tout partager un moment agréable avec un ou quelques bons copains.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par JO le Lun 21 Mar 2011 - 11:09

je suis dans ce cas aussi . Il me semble qu'on nait solitaire ou on le devient après trop de déconvenues .
Le temps nous oblige à dire beaucoup d'adieux mais , tant qu'il reste des humains, leur sourire nous accompagne, si on leur offre le nôtre .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22726
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par Geveil le Lun 21 Mar 2011 - 11:27

Oui, ben justement, cette affirmation de solitude ontologique que j'exprime est corroborée par les messages précédents, où chacun y va de son expérience, de son opinion sans chercher à accrocher ses wagons au train que j'ai lancé dans mon message, par une critique point par point de ce message.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par JO le Lun 21 Mar 2011 - 11:29

Toi, tu es un solitaire douloureux ! Attends : je relis tout . Mais j'ai été absente, alors je cours derrière le convoi lol!
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22726
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par JO le Lun 21 Mar 2011 - 11:42

Car, en vérité je vous le dis, chacun est seul au centre de son monde, comme un spectateur dans une salle de cinéma. Mais c'est un cinéma du 22ème siècle, un cinéma en 3D, dont les sièges sont munis de capteurs qui permettent au spectateur de sentir, de palper, d'humer et même d'agir un peu sur les personnages et un tout petit peu sur le déroulement du film.

Et dans cette solitude, nous sommes moitié morts, moitié vivants.
Moitié vivants grâce à la Volonté de vivre qui nous anime, moitié morts car elle ignore la vie des autres.
Et c'est cette ignorance qui nous conduit à des actes odieux, injures ( Cf. ce forum ), méchancetés, brutalités, viols, crimes.

Certes, dans l'espèce humaine, il est des individus qui sont doués d'une telle empathie qu'ils s'abstiennent des ces actes odieux.

Mais pour les autres, il faut une éducation , des lois et une police.

Je crois quand même que c'est la majorité qui s'abstient d'actes odieux .Et qui font attention aux autres . Dans les petites villes ou à la campagne davantage que dans les metropoles , mais la vie de quartier, ça existe .
Gereve, je ne connais que ton avatar, tes interventions, ton visage entraperçu, mais tu n'es pas anonyme . Pour aucun habitué de ce forum .J'ai cru comprendre que tu es Juif , passionné par la tradition et son sens , bien que peu pratiquant . La femme que tu refuses de désigner comme tienne s'appelle Catherine . Tu es ouvert et généreux mais, bizarrement, te ressens coupé de contacts humains vrais, intimes .
Tu es seul, mais non : tu ressens la solitude comme une fatalité de construction . Alors que la physique quantique démontre qu'on se tient tous, irrémédiablement et que l'Unus mondus" des alchimistes est LA réalité du monde .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22726
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par Gepeto le Lun 21 Mar 2011 - 12:14

Souffrir de la souffrance des autres, c'est tenter, essayer de les comprendre. En cherchant à comprendre l'autre et en y réussissant, on ne peux plus les juger et l'on commence à se comprendre soi-même. Commencer à se comprendre, c'est arrêter de se juger, arrêter de se juger, c'est commencer à s'aimer. Commencer à s'aimer, c'est commencer à rayonner.
L'Amour est comme le soleil, il réchauffe tout, autour de lui, sans faire de distinction parmi ceux à qui il donne.

Spoiler:

citation
"L’être humain est comme l’arbre: comme l’arbre sa mission sur la terre est de donner des fruits. Et que sont ces fruits? Des pensées, des sentiments et des actes beaux, nobles, grands. Faire le bien, c’est être capable de donner de bons fruits, aussi faut-il toujours surveiller dans quel état intérieur on rencontre les autres.
Si vous rendez visite à vos parents, à vos amis sans vous préoccuper des effets que vous allez produire sur eux par vos gestes, votre regard, vos paroles, vous les rendez malades: ils ont une indigestion ou sont empoisonnés…
Agir ainsi prouve que vous n’avez pas encore compris la science du bien. Et ne vous étonnez pas ensuite si votre vie est solitaire et triste…
Pourquoi n’avez-vous pas appris à donner des fruits?
Quand on donne quelque chose de bon, on n’est jamais seul.
Donnez donc un fruit, c’est-à-dire un travail, un sacrifice, une pensée, un regard, un sourire…"

Omraam Mikhaël Aïvanhov


Cordialement

Gepeto
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 532
Date d'inscription : 07/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par Geveil le Lun 21 Mar 2011 - 23:36

Quand on donne quelque chose de bon, on n’est jamais seul.
Si, mais on est bien dans sa peau, cette solitude est pleine et rayonnante.
N'oublie jamais, Gepeto, que Dieu lui-même, dans sa plénitude, est seul.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par Geveil le Lun 21 Mar 2011 - 23:54

Merci, JO, pour cette réponse qui tient compte de ce que j'ai écrit.
JO a écrit:
Je crois quand même que c'est la majorité qui s'abstient d'actes odieux .Et qui font attention aux autres . Dans les petites villes ou à la campagne davantage que dans les metropoles , mais la vie de quartier, ça existe .
Oui, ça dépend des endroits, mais une amie assistante sociale dans ma campagne nous a dit qu'elle en a vu, des actes odieux, brutalités sur les femmes ou les enfants, incestes, et j'en passe. Quant à l'entraide, bien sûr que ça existe aussi, mais on attend souvent qu'on nous renvoie l'ascenseur, non ? Le fait est qu'on se sent moins seul, ou disons plutôt moins isolé. Il d'en demeure pas moins que tu es au cinéma. Je ne sais si cette image t'a aidé à comprendre ma pensée.

Tu es ouvert et généreux mais, bizarrement, te ressens coupé de contacts humains vrais, intimes .
C'est vrai, je crois n'avoir qu'un seul ami qui me comprenne et m'écoute en se mettant en retrait, et j'ai un autre "ami" qui me demande " comment ça va" et dès qu'il m'a entendu dix secondes commence à parler de lui. Mais bon, je ne suis pas " isolé" et je connais des gens avec lesquels je communique, quand nous refaisons le monde, autour d'un bon verre, je les écoute et ils m'écoutent, et nous échangeons des informations , des idées .
Tu es seul, mais non : tu ressens la solitude comme une fatalité de construction .
Je crois que tu as du mal à accepter mon concept de la solitude. Compte tenu de ce que j'ai pu lire de toi, je pense que tu es largement outillée sur le plan intellectuel pour le comprendre, mais ce doit être affectivement que tu as du mal à l'accepter. Je le répète alors: la solitude est le fait que si je te pince, je ne ressens pas ta douleur, et si je te caresse, je ne ressens pas tes frissons. Comprends tu ce concept ?

Alors que la physique quantique démontre qu'on se tient tous, irrémédiablement et que l'Unus mondus" des alchimistes est LA réalité du monde .
Je suis un des plus chauds partisans de la solidarité universelle, je pense même que le moindre de nos actes a des répercussions dans tout l'univers, mais même si je suis solidaire des fourmis et des araignées, je ne ressens pas ce qu'elles ressentent. Je suis seul avec mes sensations, mes émotions et mes pensées. Capito ?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par Opaline le Mar 22 Mar 2011 - 1:42

Gereve
Et dans cette solitude, nous sommes moitié morts, moitié vivants.
Moitié vivants grâce à la Volonté de vivre qui nous anime, moitié morts car elle ignore la vie des autres.
Physiquement, on est seul !
C'est normal !
Pourquoi on le ressent douloureusement !
Parce qu'on a mal accepté la coupure du cordon ombilical .
Qu'on était bien dans le corps de maman, sa chaleur, sa présence constante, sa voix, son bercement .....
L'impression de solitude infinie vient de là !

Il y a des gens qui ont besoin d'un contact physique. Quand on a compris, il faut le rechercher !

D'autres se satisfont d'échanges intellectuels :
c'est pareil, il faut les favoriser.

C'est à chacun de comprendre et de prendre en compte ses besoins personnels.

la solitude est le fait que si je te pince, je ne ressens pas ta douleur, et si je te caresse, je ne ressens pas tes frissons.
rire Tu peux y remédier :
Quand tu pinces, tu te pinces aussi !
Quand tu caresses, on te rend la caresse (sinon, comme ci-dessus)
Tu as la sensation de ce que l'autre éprouve !

Ai-je bien tout saisi ?
Moi, ce dont j'ai besoin , c'est de discuter, de partager mes opinions mais je n'ai pas le partenaire idéal pour cela !
Je suis contente d'avoir mon petit blog et de pouvoir échanger sur les forums.
J'y trouve mon compte !

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: la solitude

Message par Geveil le Mar 22 Mar 2011 - 8:40

Opaline a écrit:
Physiquement, on est seul !
C'est normal !
Pourquoi on le ressent douloureusement !
Parce qu'on a mal accepté la coupure du cordon ombilical .
Qu'on était bien dans le corps de maman, sa chaleur, sa présence constante, sa voix, son bercement .....
L'impression de solitude infinie vient de là
C'est une hypothèse intéressante. En ce qui me concerne, elle vient peut-être de là en partie, mais aussi des nombreuses expériences dans mes relations à autrui.

Il y a des gens qui ont besoin d'un contact physique. Quand on a compris, il faut le rechercher !
C'est mon cas, on prend rendez-vous par mp ? I love you

D'autres se satisfont d'échanges intellectuels :
c'est pareil, il faut les favoriser.
Ça me plaît mais ça ne me suffit pas.

la solitude est le fait que si je te pince, je ne ressens pas ta douleur, et si je te caresse, je ne ressens pas tes frissons.
rire Tu peux y remédier :
Quand tu pinces, tu te pinces aussi !
Quand tu caresses, on te rend la caresse (sinon, comme ci-dessus)
Tu as la sensation de ce que l'autre éprouve !
Et que faire pour éprouver ce qu'éprouve une fourmi, ou une chauve-souris ?


Moi, ce dont j'ai besoin , c'est de discuter, de partager mes opinions mais je n'ai pas le partenaire idéal pour cela !
Pas de problème, je t'invite à dîner.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum