Le déni de réalité

Page 5 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par _miamol le Lun 6 Fév 2012 - 16:36

Tan a écrit:La conconscience pure
Tu te répépétes là, donc c'est que t'as papacompris! mdr

_miamol
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 463
Date d'inscription : 21/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par _miamol le Lun 6 Fév 2012 - 16:38

Jipé a écrit:
miamol a écrit:
Jipé a écrit:
miamol a écrit:
Jipé a écrit:Tan:
En réalité, tout ça n’est qu’une pièce de théâtre, un film projeté sur l’écran de notre conscience. Un rêve commun si tu préfères.
qu'est-ce qui te permet d'affirmer cela ? Ce n'est pas QUE ta croyance plutôt ?
C'est bizarre d'associer "le rêve commun" avec le "Que"? nan?
je ne vois pas pourquoi ce serait un "rêve" commun, puisque déjà moi je ne le rêve pas...
J'en déduis que ce n'est qu'une croyance.

Une croyance est-elle vraie ou fausse? là est la question...
elle est sans doute vraie pour celui qui y croit...
Ah oui sans doute.

_miamol
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 463
Date d'inscription : 21/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par _Tan le Lun 6 Fév 2012 - 16:40

miamol a écrit:Tu te répépétes là, donc c'est que t'as papacompris! mdr
Cocococomment ? De kokokoa tu parles ?
avatar
_Tan
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1016
Localisation : Non-locale
Identité métaphysique : Spiritualité sans religion
Humeur : Zazen
Date d'inscription : 18/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par Geveil le Lun 6 Fév 2012 - 16:44

Tan a écrit:
A mon avis, on ne peut pas parler de la conscience comme d’une substance. La conscience est non-manifestée. Toute substance est une manifestation. Le mental voit une différence entre les concepts « vie » et « conscience », mais il n’y en a pas. La vie est-elle une substance ?
Le champ de la conscience est la même « chose » que l’espace du moment Présent. C’est le « contenant » en quelque sorte, au sein duquel se déroule la manifestation (le « contenu »). Mais il n’y a pas de séparation entre le « contenant » et le « contenu ». Fondamentalement, c’est la même « chose ».
100% d'accord.
De même, les vagues ne sont pas séparées de l’océan.
Comme dit Eckhart Tolle, la manifestation, l’univers, sont des frémissements à la surface de l’Être.
Oui, si l'on veut, mais je ne trouve pas cette métaphore très convaincante.

Concernant le corps, nous avons un corps, mais le corps n’est pas ce que nous sommes, pas plus que le mental. Le corps fait partie de l’illusion, au même titre que toute la manifestation. La réalité fondamentale, c’est l’Être, l’Inconnaissable.
Il est inconnaissable par ce que c'est lui qui connaît...quand il connaît !!! Il ne peut se connaître lui-même que par le détour de la création.
Le corps physique est une fenêtre au travers de laquelle l’Être s'observe lui-même en observant le monde. L'univers est une scène de théâtre ; l’Être est le spectateur silencieux de la pièce.
Ce qui m'amène à poser la question " Dieu est-il narcissique",

ICI
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par JO le Lun 6 Fév 2012 - 16:53

les parents sont-ils narcissiques , quand ils enfantent ? Sans doute, en ce sens que ces enfants sont censés leur apporter un surcroit de bonheur . Illusion vite détrompée, quand elle est confrontée à l'infini souci que donne un enfant, jusqu'à la fin de la vie des parents. Mais l'enfant - comme les humains pour Dieu- comble le besoin impulsif d'amour .Et l'amour n'a rien à voir avec le bonheur narcissique .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22376
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par _miamol le Lun 6 Fév 2012 - 16:57

Oui mais est-ce qu'ils sont sensés le leur apporter?

_miamol
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 463
Date d'inscription : 21/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par _miamol le Lun 6 Fév 2012 - 16:59

Geveil a écrit: " Dieu est-il narcissique",
Peut-être qu'il l'est mais qu'on n'a pas compris le mythe de Narcisse.

_miamol
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 463
Date d'inscription : 21/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par _miamol le Lun 6 Fév 2012 - 17:00

Tan a écrit:
miamol a écrit:Tu te répépétes là, donc c'est que t'as papacompris! mdr
Cocococomment ? De kokokoa tu parles ?
Bulle va encore éclater si tu persistes à parler chinois! lol!

_miamol
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 463
Date d'inscription : 21/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par _Tan le Lun 6 Fév 2012 - 17:20

muet mdr
avatar
_Tan
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1016
Localisation : Non-locale
Identité métaphysique : Spiritualité sans religion
Humeur : Zazen
Date d'inscription : 18/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par zizanie le Lun 6 Fév 2012 - 17:55

Tan a écrit:
zizanie a écrit:Il ne s'agit donc pas d'individus ayant leur propre être mais d'un Être globalisant, une sorte de divinité?
Très bien mais la conscience, dans ce cas, est-elle individuelle ou collective?
Ni l’un ni l’autre, ou les deux à la fois. C’est comme tu veux. Fondamentalement, la conscience ne peut pas être individuelle, puisqu’il n’y a pas d’individus. Croire être une personne séparée est une illusion. Donc fondamentalement, c’est ni l’un ni l’autre.

Alors bien-sûr, au sein de l’illusion, dans le monde de la forme, il y a des consciences « individuelles », c’est-à-dire des manifestations temporaires de l’Être. Et puis il y a la (ou plutôt les) conscience collective, dont le niveau vibratoire est la moyenne de tous les niveaux vibratoires individuels. Mais tout cela se déroule au sein du rêve de la conscience. En réalité, tout ça n’est qu’une pièce de théâtre, un film projeté sur l’écran de notre conscience. Un rêve commun si tu préfères.
Parfait, ça me va (comme explication, je ne dis pas que j'approuve).
Donc, dans une expérience de décohérence quantique, d'après toi, c'est la conscience qui est décisive, n'est-ce pas?
Cette conscience universelle, globale? dont toute conscience individuelle n'est qu'une manifestation temporaire et illusoire.
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par _Tan le Lun 6 Fév 2012 - 18:09

zizanie a écrit:Parfait, ça me va (comme explication, je ne dis pas que j'approuve).
Cool.

zizanie a écrit:Donc, dans une expérience de décohérence quantique, d'après toi, c'est la conscience qui est décisive, n'est-ce pas?
Pas exactement. D’abord, la décohérence n’est encore qu’une hypothèse. Je pense que la réduction du paquet d’onde est causée parce que la quantification est menacée par une mesure. Lors d’une mesure, la matière est étalée sous forme d’un paquet d’ondes, un nuage vibratoire qui peut être très étalé dans l'espace. La mesure menace de « couper » le paquet d’onde, menaçant ainsi sa quantification. La matière passe donc d’un état vibratoire à un état ponctuel (corpusculaire), conservant ainsi la quantification. C’est résumé, mais personnellement je pense que ça se passe à peu près comme ça.

zizanie a écrit:Cette conscience universelle, globale? dont toute conscience individuelle n'est qu'une manifestation temporaire et illusoire.
Exactement !
avatar
_Tan
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1016
Localisation : Non-locale
Identité métaphysique : Spiritualité sans religion
Humeur : Zazen
Date d'inscription : 18/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par Geveil le Lun 6 Fév 2012 - 18:20

JO a écrit:les parents sont-ils narcissiques , quand ils enfantent ? Sans doute, en ce sens que ces enfants sont censés leur apporter un surcroit de bonheur . Illusion vite détrompée, quand elle est confrontée à l'infini souci que donne un enfant, jusqu'à la fin de la vie des parents. Mais l'enfant - comme les humains pour Dieu- comble le besoin impulsif d'amour .Et l'amour n'a rien à voir avec le bonheur narcissique .
Excellente remarque. L'amour de Dieu est un amour rayonnant, un don total, c'est pourquoi j'ai écrit plusieurs fois que je crois que l'Être s'est risqué en créant car la création peut ne pas aboutir, auquel cas ce sera le néant.
Mais si, comme le disent les croyants, tout vient de Dieu ( les rayons lumineux) et tout retournent à Dieu ( Par la surface réfléchissante de l'eau ) ne peut-on qualifier ce fait comme du narcissisme? Dieu crée pour admirer sa création et se connaître lui-même, non ?
Bien sûr, il est possible que ce ne soit pas du tout cela, mais il y a de quoi réfléchir ( Pas dans un miroir, quoi que...) non ?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par zizanie le Lun 6 Fév 2012 - 18:21

Tan a écrit:
zizanie a écrit:Donc, dans une expérience de décohérence quantique, d'après toi, c'est la conscience qui est décisive, n'est-ce pas?
Pas exactement. D’abord, la décohérence n’est encore qu’une hypothèse. Je pense que la réduction du paquet d’onde est causée parce que la quantification est menacée par une mesure. Lors d’une mesure, la matière est étalée sous forme d’un paquet d’ondes, un nuage vibratoire qui peut être très étalé dans l'espace. La mesure menace de « couper » le paquet d’onde, menaçant ainsi sa quantification. La matière passe donc d’un état vibratoire à un état ponctuel (corpusculaire), conservant ainsi la quantification. C’est résumé, mais personnellement je pense que ça se passe à peu près comme ça.
La, je suis perplexe, soit la décohérence bien que ses effets soient les plus finement observés, ne seraient qu'illusion? ou alors, si elle n'est pas illusoire, la conscience universelle ne joue aucun rôle? Seulement la mesure sans conscience aucune? dubitatif

Autre question: comment la matière passe-t-elle donc d’un état vibratoire à un état ponctuel (corpusculaire), alors qu'elle est reconnue depuis bien longtemps comme à la fois vibratoire et corpusculaire?
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par _Tan le Lun 6 Fév 2012 - 18:29

zizanie a écrit:La, je suis perplexe, soit la décohérence bien que ses effets soient les plus finement observés, ne seraient qu'illusion?
La réduction du paquet d’ondes n’est pas une illusion, c’est un fait établi. La décohérence, elle, est une interprétation de la réduction du paquet d’ondes. Personnellement, je m’en tiens donc à cette dernière appellation, qui est clairement définie et acceptée par la communauté des physiciens.

zizanie a écrit:ou alors, si elle n'est pas illusoire, la conscience universelle ne joue aucun rôle? Seulement la mesure sans conscience aucune? dubitatif
Non, parce que l’hypothèse que je t’ai donnée (la menace de la quantification) s’inscrit dans un paradigme plus large qui est celui de la psychomatière : le passage de l’état vibratoire à l’état corpusculaire n’est possible que parce que la matière possèderait aussi un quanta de psychisme, soumis à l’endocausalité. Je résume, mais on peut approfondir si tu veux.
avatar
_Tan
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1016
Localisation : Non-locale
Identité métaphysique : Spiritualité sans religion
Humeur : Zazen
Date d'inscription : 18/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par _miamol le Lun 6 Fév 2012 - 19:04

zizanie a écrit:
Parfait, ça me va (comme explication, je ne dis pas que j'approuve).
Donc, dans une expérience de décohérence quantique, d'après toi, c'est la conscience qui est décisive, n'est-ce pas?
Cette conscience universelle, globale? dont toute conscience individuelle n'est qu'une manifestation temporaire et illusoire.
Je dirais indécisive. Neutral


Dernière édition par miamol le Lun 6 Fév 2012 - 19:05, édité 1 fois

_miamol
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 463
Date d'inscription : 21/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par _Tan le Lun 6 Fév 2012 - 19:05

(Je n’avais pas vu cette question)
zizanie a écrit:Autre question: comment la matière passe-t-elle donc d’un état vibratoire à un état ponctuel (corpusculaire), alors qu'elle est reconnue depuis bien longtemps comme à la fois vibratoire et corpusculaire?
Parce que la matière n’est pas de la matière, mais de la psychomatière, qui comporte deux aspects : une partie physique phi exocausale (c’est la matière telle qu’on la connaît, soumise aux 4 interactions fondamentales), et une partie psychique psi endocausale, c’est-à-dire soumise à son propre « libre-arbitre » (qui est bien-sûr très rudimentaire).

L’état vibratoire est l’état phi. Dans ce cas, le psi est latent, et la matière se comporte comme une onde. C’est un mouvement déterministe.
L’état corpusculaire est l’état psi. Dans ce cas, le phi est latent, et la matière se comporte comme un corpuscule. C’est un mouvement « sautillant » : les électrons sautent d’une orbite atomique à une autre par exemple, sans passer par aucune position intermédiaire. C’est littéralement de la téléportation : je disparais ici, pour apparaître là. C’est un mouvement indéterministe.

Bref, la quantification concerne le seul état ondulatoire : toute particule subatomique est indivisible, insécable. Quand apparaît un risque de scission du paquet d’onde, la quantification est menacée. Pour la préserver, la particule doit faire un choix. Cette nécessité lui impose d’évoluer soudain par « mouvement sautillant », autrement dit par endocausalité, source du choix.
L’endocausalité provoque une réduction brutale et non déterministe de la particule, qui se concentre d’un bloc, à la manière d’un corpuscule. Cela supprime le risque initial de scission de la particule. La quantification n’étant plus menacée, le psi redevient latent ; le phi redevient actif, et la matière se comporte à nouveau comme une onde.

Bref, la réduction du paquet d’ondes est donc, selon cette hypothèse, un choix qu’effectue la psychomatière entre différentes possibilités. C’est ce choix qu’on appelle endocausalité, qui est la causalité endogène (qui vient de l’intérieur), donc non-déterministe, à l’inverse de l’exocausalité, qui est la causalité exogène déterministe que nous connaissons déjà.
avatar
_Tan
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1016
Localisation : Non-locale
Identité métaphysique : Spiritualité sans religion
Humeur : Zazen
Date d'inscription : 18/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par _miamol le Lun 6 Fév 2012 - 19:11

Geveil a écrit:
JO a écrit:les parents sont-ils narcissiques , quand ils enfantent ? Sans doute, en ce sens que ces enfants sont censés leur apporter un surcroit de bonheur . Illusion vite détrompée, quand elle est confrontée à l'infini souci que donne un enfant, jusqu'à la fin de la vie des parents. Mais l'enfant - comme les humains pour Dieu- comble le besoin impulsif d'amour .Et l'amour n'a rien à voir avec le bonheur narcissique .
Excellente remarque. L'amour de Dieu est un amour rayonnant, un don total, c'est pourquoi j'ai écrit plusieurs fois que je crois que l'Être s'est risqué en créant car la création peut ne pas aboutir, auquel cas ce sera le néant.
Mais si, comme le disent les croyants, tout vient de Dieu ( les rayons lumineux) et tout retournent à Dieu ( Par la surface réfléchissante de l'eau ) ne peut-on qualifier ce fait comme du narcissisme? Dieu crée pour admirer sa création et se connaître lui-même, non ?
Bien sûr, il est possible que ce ne soit pas du tout cela, mais il y a de quoi réfléchir ( Pas dans un miroir, quoi que...) non ?
Je suis d'accord c'est le mythe qui n'irait pas. Ou qui nierait pas. lol!

_miamol
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 463
Date d'inscription : 21/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par _miamol le Lun 6 Fév 2012 - 19:20

Tan a écrit:
zizanie a écrit:La, je suis perplexe, soit la décohérence bien que ses effets soient les plus finement observés, ne seraient qu'illusion?
La décohérence, elle, est une interprétation.



_miamol
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 463
Date d'inscription : 21/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par _miamol le Lun 6 Fév 2012 - 19:23

Tan a écrit:
zizanie a écrit:Cette conscience universelle, globale? dont toute conscience individuelle n'est qu'une manifestation temporaire et illusoire.
Exactement !
Neutral

_miamol
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 463
Date d'inscription : 21/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par _miamol le Lun 6 Fév 2012 - 19:26

Tan a écrit:
zizanie a écrit:Parfait, ça me va (comme explication, je ne dis pas que j'approuve).
Cool.
KISS! mdr

_miamol
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 463
Date d'inscription : 21/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par zizanie le Lun 6 Fév 2012 - 21:20

Tan a écrit:
Non, parce que l’hypothèse que je t’ai donnée (la menace de la quantification) s’inscrit dans un paradigme plus large qui est celui de la psychomatière : le passage de l’état vibratoire à l’état corpusculaire n’est possible que parce que la matière possèderait aussi un quanta de psychisme, soumis à l’endocausalité. Je résume, mais on peut approfondir si tu veux.
Une remise au goût du jour de la relativité complexe de Jean Émile Charon en somme. Il enseignait ce concept sous le nom de psychophysique:
toute particule a deux regards, un de conscience (onde psi), un de mémoire (onde sigma)
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par _Tan le Lun 6 Fév 2012 - 21:32

En quelque sorte, mais l'hypothèse de la psychomatière introduit bien d'autres éléments, dont le plus fondamental est l'endocausalité.
De plus, à l'inverse de Charon, Ransford (le père de la psychomatière) met fin aux questions sans réponse que pose la MQ depuis 85 ans. La psychomatière explique clairement et simplement non seulement la dualité onde-corpuscule, mais aussi le problème de la mesure, et enfin la non-séparabilité. Ce n'est pas rien.
avatar
_Tan
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1016
Localisation : Non-locale
Identité métaphysique : Spiritualité sans religion
Humeur : Zazen
Date d'inscription : 18/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par zizanie le Lun 6 Fév 2012 - 21:44

J'avais bien compris qu'il s'agissait d'Emmanuel Ransford mais comme toute théorie scientifique est soumise aux preuves.
Qu'elles sont les expériences, dont seule cette théorie serait apte à en prévoir les résultats, qui permettrait de l'éprouver?
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par _Tan le Lun 6 Fév 2012 - 22:04

Il y a des façons de tester cette théorie, mais franchement, on ne va pas détailler tout le protocole ici. Disons que la preuve évidente de la validité de l’hypothèse de la psychomatière sera donnée quand on aura fabriqué de la conscience artificielle à partir du paradigme de la psychomatière.

Pour ça, Ransford propose 7 étapes. Le reste n’est qu’une question de temps et d’argent :
- Recherche et étude des paralgènes cérébraux.
- Conception et réalisation de paralgènes artificiels, s’inspirant des précédents.
- Elaboration de modules « porteurs » ou « parals », riches en paralgènes artificiels.
- Etude des relations entre la structure des pixels d’esprit (ou suprels), et leur contenu psychique.
- Elaboration de modules « subtils » ou « suprals » diversifiés, aptes à créer des suprels spécifiques.
- Assemblage de modules « suprals » variés couvrant un large spectre de modalités cognitives.
- Assemblage coordonné de modules suprals et de modules parals.

De la dernière étape naîtrait un véritable « cerveau exobiologique » doté de propriétés cognitives définies par son architecture même. Des périphériques sensoriels et moteurs viendraient le compléter.
avatar
_Tan
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1016
Localisation : Non-locale
Identité métaphysique : Spiritualité sans religion
Humeur : Zazen
Date d'inscription : 18/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le déni de réalité

Message par _miamol le Lun 6 Fév 2012 - 22:26

zizanie a écrit:
toute particule a deux regards, un de conscience (onde psi), un de mémoire (onde sigma)

Je sais pas ce que ça veut dire mais ça me parle!

_miamol
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 463
Date d'inscription : 21/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum