Cent ans et les poésies opportunes

+6
Cochonfucius
Nuage
Hespéria
Bean
Jipé
loofrg
10 participants

Page 39 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant

Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 39 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Mar 29 Déc 2020 - 19:19

Oui, c'est le drapeau du Suriname à ce que j'ai vu, dont la devise est : « Justice, Piété, Foi » sourire
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5760
Age : 48
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 39 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par Nuage Mar 29 Déc 2020 - 19:43

loofrg a écrit:Oui, c'est le drapeau du Suriname à ce que j'ai vu, dont la devise est : « Justice, Piété, Foi » sourire
Ho c'est trop de la balle !! cheers Cent ans et les poésies opportunes - Page 39 785552178


Attends je mets le lien avec l'autre thread quand même (pour faire dans les deux sens), voilà
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 11629
Age : 47
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 39 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Mer 30 Déc 2020 - 12:20

Chaque mot
Est une victoire
Sur la nuit.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5760
Age : 48
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 39 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Jeu 31 Déc 2020 - 14:48

Seulement cela…

-Seulement cela-
Regorge d’informations
Sur ce qui m'en écarte.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5760
Age : 48
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 39 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Ven 1 Jan 2021 - 15:37

Air et ciel…

Quand tout est accompli,
Que le silence le dit,
Qu’une brève parole s'en écarte,
Collée au plus près de lui.

Et cet agir dirait ce philosophe…
Comme une goutte d’eau dans la mer,
Comme cette feuille parmi des millions,
Quelque part, sur un très vieux chêne.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5760
Age : 48
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 39 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Sam 2 Jan 2021 - 13:44

Coquine colombe…

Elle dit ne pas aimer quand les portes sont ouvertes,
Ca fait dit-elle des courants d’air,
Mais au fond elle n’en n’est pas du tout fâchée,
Ca lui fait quantité d'histoires à raconter.

Sur le vent, elle aime bien planer,
Pour sentir l’envergure de ses ailes.
Parfois elle aime bien l’avaler,
Avec cette sensation de s’en nourrir.

Le vent quant à lui sans doute s’ennuierait
S’il n’avait pas ce bel oiseau blanc,
Les feuilles d’automne à faire voltiger,
Et tous ces gros nuages à sculpter.

C’est au fond un très bel équilibre,
Qu’ensemble ils ont su trouver,
Elle et le vent ont le ciel tout pour eux,
Elle se pose d’ailleurs sur la terre quand elle le veut.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5760
Age : 48
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 39 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Sam 2 Jan 2021 - 18:20

Voie médiane…

Ce n’est pas une pierre,
Ce n’est pas cette lumière,
Ni les pages de ce livre,
Ou ce poisson, ou cet oiseau.

Ce n’est pas cette histoire,
Ce n’est pas ce silence
Ni d’ailleurs ce bruit,
Ou ce parfum, ou ce goût.

C’est un long fleuve,
Qui leur passe au milieu,
Il est en certains lieux,
Plus étendu que la mer.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5760
Age : 48
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 39 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par Nuage Sam 2 Jan 2021 - 18:42

Oui loofrg, et ce fleuve il créé, entretenu, et puis après qui sait qui met quoi dedans ....
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 11629
Age : 47
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 39 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par Nuage Dim 3 Jan 2021 - 1:55

* il est créé


* correction d'oublie de mot
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 11629
Age : 47
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 39 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Dim 3 Jan 2021 - 18:47

Enveloppe…

Et le son de la cloche
A la forme d’une cloche,
Le miaulement de mon chat,
Celle de mon chat.

Et le goût de la noix
Ressemble à une noix,
Celui du vin,
A un grand ballon plein.

Le parfum de la rose
A pétales et épines,
Celui de l’amour,
Le nom de Marie.

Ta main dans ma main,
Mes yeux sont clos,
Toi, tout entière,
Qui me monte au cerveau.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5760
Age : 48
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 39 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Lun 4 Jan 2021 - 12:27

Au pays…

Monsieur, je l’appel ainsi,
Attend qu’une porte s’ouvre,
Son expérience lui dit
Que cela finit toujours par arriver.

En attendant il flâne,
Les démons marchent par deux,
Tirant chacun la couverture à eux,
Il se tient tranquillement au milieu.

Il connait ce doux pays,
Où l’on veut toujours bien de lui,
Où l’on ne peut pas lui reprocher
De raconter ses rêves.

Quand il en sort, il se fait discret,
Il se fond dans le décor,
Ce n’est pas dans ses habitudes,
On lui a reproché de manière rude.

Mais il a compris la leçon,
Il ne communiquera plus qu’en ultra-sons,
Comme le fait son grand frère,
Qui a vécu les mêmes misères.

Chacun connait pourtant le dicton,
« Chassez le naturel il revient au galop, »
Si telle chose devait être,
Il recevra des coups de bâton.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5760
Age : 48
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 39 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Lun 4 Jan 2021 - 14:09

Poème de nulle part…

Est-ce à toi,
Est-ce à lui,
Est-ce à vous,
A l’oreille de qui
Arrive ce son ?

A-t-il une direction,
Ou bien même une origine ?
Dit-il quelque chose
De cette fleur divine ?

Une forme apparaît,
Puis elle disparaît,
Laissant derrière elle
Une trainée de rires.

Ce n’est pas moquerie,
Ils explosent à pleines dents,
Sortant de la bouche
De ces anges bienveillants.

Il y aurait tant à dire,
Et pourtant il faut se taire,
Obscurcir sa lumière,
Faire preuve d’humilité.

Je connais bien mes frères,
Ils ne se sont pas éteints,
A l'éternelle expansion,
C'est la densité qu'ils préfèrent.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5760
Age : 48
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 39 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Lun 4 Jan 2021 - 14:50

Vingt et un grammes…

Sans toi, je ne suis rien,
Je ne saurais que dire oui,
Sur des pages et des pages,
De fleuves, de vallées et de collines.

Tu m’es aussi indispensable
Que l’air que je respire,
Sans toi, je ne suis rien,
Laisse-moi te dire non.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5760
Age : 48
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 39 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par Nuage Lun 4 Jan 2021 - 21:14

loofrg a écrit:je l’appel ainsi
un appel >  nom = un seul "l"
j'appelle > verbe = deux "l"

je l'appelle ainsi
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 11629
Age : 47
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 39 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Mer 6 Jan 2021 - 12:15

Merci pour la correction Nuage, voilà une faute que je ne referai plus. sourire
-------------
Le témoin…

Je suis allé chercher ce témoin
Qui se tenait en dehors du monde,
Je me suis dit que comme outil,
Il pouvait faire mon affaire.

Alors je me suis assis,
Et je l’ai vu se réveiller,
Il a reflété ce que je voyais,
A présent je vais te le décrire :

Des vents qui tournaient en sens contraire,
Une source qui s’était tarie,
Un ciel gris comme un grand couvercle,
Un froid humide s’enfonçant jusqu’aux os.

Mais là où il se trouvait,
Là, en dehors du monde,
Ce contemplatif muet
Semblait se trouver à son aise.

« Tu vois », m’a-t-il enfin dit,
« Lorsqu’on use de moi avec parcimonie,
Je peux me rendre utile,
Rendre aux gens la vie plus facile. »

« Tu voulus un jour me rejeter,
Et sans doute cela fut légitime,
Aujourd’hui tu m’as apprivoisé,
Nous voilà devenus deux bons amis. »
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5760
Age : 48
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 39 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Mer 6 Jan 2021 - 14:59

Jardin d’enfants…

J’aime l’instabilité,
Ou disons que je suis fait pour ça.
Cet adulte quant à lui,
Dit avoir les pieds bien sur terre.
Il dit que pour lui, tout est résolu,
Son mot préféré, c’est celui de « fin ».
Coquines sont ces vestales
Qui font se rencontrer,
Le mouvement et l’immobilité,
La fin et le commencement.
Des uns et des autres,
Ils ne peuvent se passer,
Ils sculptent ensemble un joyau,
Nous en perdrons bientôt le noyau.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5760
Age : 48
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 39 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Mer 6 Jan 2021 - 21:01

Le monsieur qui dit « non ».

Il a dit « non »
Car il voulait
Que l’histoire se poursuive.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5760
Age : 48
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 39 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Mer 6 Jan 2021 - 21:40

Folie contrôlée…

Ca tapait dans son ventre,
Si fort qu’il pouvait en mourir.
Son maître lui avait dit,
Qu’il pourrait exploser.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5760
Age : 48
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 39 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Jeu 7 Jan 2021 - 12:13

Roue des existences…

C’est la vie, c’est la mort,
C’est un autre décor,
Dont on ne voit pas les limites,
Il ressemble à une grosse mite.

Ou à un scarabée,
Ou encore à un muret tagué,
On ne sait pas encore bien,
La chose appartient au lendemain.

Alors on dit n’importe quoi,
Ca fera sens une autre fois,
On parle de ces jolis cailloux,
De ce hibou, de ce chou.

Et l’on se promène,
Au chaud dans un manteau de laine,
On marche très longtemps,
On s’assoit parfois sur un banc.

On se raconte des choses sans effet,
En attendant le mois de mai,
Où se réveillera un lion,
Tout de feu jusqu’au réveillon.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5760
Age : 48
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 39 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Jeu 7 Jan 2021 - 19:50

L'enfant qui joue...

C’est un enfant qui joue,
Jouer pour lui est très sérieux,
C’est pourquoi il rit beaucoup,
Il sait son rire communicatif.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5760
Age : 48
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 39 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Ven 8 Jan 2021 - 11:05

Marcher dans la nature,
Sans chasser les sensations,
Là, non loin de la grotte,
Un doux parfum s’impose.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5760
Age : 48
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 39 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Sam 9 Jan 2021 - 11:56

Vestale…

Le temps se brisait parfois,
Et l’espace aussi,
Là on pouvait voir
Ce grand voile blanc.

Ses fibres se défaisaient,
Puis se reconstituaient,
Pour maintenir l’équilibre
Que la mort déstabilisait.

C’est une araignée
Qui s’occupait de ce travail,
A recoudre cette toile,
Elle était affairée.

Quand la mort la perçait,
Vite, l’araignée recousait,
Mais trop tard,
Nous avions vu de l’autre côté.

Cette vue allait nous obséder,
Nous n’allions vivre maintenant,
Que pour retrouver ce paysage,
Pour tenter de nous y plonger.

Une longue histoire commencerait,
Faite d’émerveillements,
Et de bien des déceptions,
Ce serait l’affaire de notre vie.

Nous en sortirions vainqueurs,
Le récit ne dit pas comment,
Il promet seulement,
Une victoire à la bonne heure.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5760
Age : 48
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 39 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Sam 9 Jan 2021 - 13:22

Bout de nez…

J’aime bien ma maison,
Tellement que j’en sors bien peu,
Mais parfois l’air devient étouffant,
Alors, par la fenêtre,
Je sors le bout de mon nez.
L’envie me vient spontanément,
Et le geste, automatiquement.
Parfois tout de même,
Je me force un peu,
Je m’accoude au garde-corps
Et je fais silence,
Je prends une gorgée d’air,
Puis je retourne à mes affaires.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5760
Age : 48
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 39 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Dim 10 Jan 2021 - 12:48

Sacrée faille…

C’est une faille qui s’ouvre dans le monde,
De l’autre côté, eh bien comment le dire ?
De nombreux sages ont cherché à le décrire :
Ils dirent que là-bas, rien n’était comme ici.

Qu’il n’y avait pas de sons, pas d’odeurs,
Qu’il n’y avait pas d’objets, rien de visible,
Bref, rien ne serait perceptible,
Et non plus d’avantage les idées.

Est-ce une chance, est-ce une malédiction,
Pour celui qui voit cette brèche s’ouvrir ?
Là n’est sans doute pas la question,
C’est aux intéressés que nous parlerons.

Toute chose finit par devenir un cadeau,
Le temps y est pour beaucoup avec la maturation,
Les alchimistes ont bien décrit cette affaire,
L’idée est bien celle de transmuter les métaux.

Au plus lourd, on trouve quantité de frontières,
De grands pays irrémédiablement désunis,
Puis, peu à peu, entre eux, vient à circuler de l’air,
Et l’union cesse de n’être qu’un rêve.

On commencera à marcher tout en restant immobile,
A se coucher, bien planté sur nos pieds,
Ces choses là ne nous semblerons plus si contradictoires,
Nombre d’interdictions viendront à voler en éclats.

Nous récupèrerons bien des forces du passé,
Des forces sur lesquelles nous avions mis un véto,
Il en sera de même de la faille entre ces mondes,
Qui viendra elle aussi à se faire accepter.

Avec la douceur qui s’accroit avec l’âge,
Viendra s’étaler ce miel aux couleurs dorées,
Il s’étalera sur les bords de cet étroit passage,
Sur lesquelles l’on cessera bientôt de se couper.

Ce monde étrange, sans rapport avec la Terre,
Se changera bientôt en un camarade,
Il trouvera une place dans notre vie,
Il ne sera pas là tout le temps, juste quand il faut, comme les amis.

On m’a dit un jour que l’Univers était fluide,
Interdisant de ce fait qu’il y’en est deux,
L’un fait de choses bien solides,
L’autre qui serait à l’image d’un grand vide.

A ce maître, c’est aujourd’hui à moi de faire leçon,
Je souhaite d’ailleurs qu’il s’en réjouisse,
Tout professeur désire que son travail se poursuive,
Si la chose vient de l’élève, cela revêt encore plus de prix.

Cette faille que tous les deux nous avons vu,
Et que mon maître décida un jour de refermer,
Je ne lui dis pas que ce faire fut un tort,
Au contraire cela le rendit plus fort.

Je lui dis seulement de l’ouvrir à nouveau,
Maintenant qu’il en connait bien les dangers,
Quand une chose existe, il ne faut pas la supprimer,
Tout ce qui fut un jour doit être transmuté.

Enfant, tu as découvert ce deuxième Univers,
C’est à présent pour toi une chose sûre,
Je ne sais si tu dois refermer cette brèche,
Comme mon maître à raison m’avait dit de le faire.

Se pourrait-il que tu découvres cette sobriété,
Que tu parviennes au regard de cet arrière monde délicieux,
A cesser de vouloir t’en gaver,
A n’y faire seulement que de brèves apparitions ?

Se pourrait-il que tu puisses enjamber mon maître,
Que tu puisses faire ce voyage à la vitesse de la lumière ?
A vrai dire je suis loin d’en être sûr,
Tant le cheminement donne sa valeur au trésor.

Je me réjouis quant à moi de n’être pas au bout du parcours,
Qui sait de quelle couleur seront les barreaux de l’échelle,
Cette échelle qui monte à l’infini vers le ciel,
« Je t’en prie » me dis-je « ne te crois jamais arrivé ».
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5760
Age : 48
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 39 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Lun 11 Jan 2021 - 14:53

Récit inachevé…

Des voix étouffées, qui proviennent de très loin, qui racontent une histoire. Elle cohabite avec le silence. Un homme poilu au regard enfantin gratte dans ce récit, le sépare de lui-même pour entendre ce qu’il dit. Avec cette étrange terre qu’il extrait, il constitue deux petits tas, il les place l’un à côté de l’autre, il n’aurait pu faire autrement.
Il se met à les contempler, puis, soudain, deux syllabes sortent de sa bouche : Est ! Ouest ! spontanément. Le soleil est au zénith, deux autres syllabes lui viennent à l’esprit : Sud ! Nord !
Le soir, à la lueur du feu, sur un mur de sa maison, il dessine une croix, de couleur bleue je crois. Le lendemain il s’assoit devant elle, il la regarde, réfléchit. Il en vient à comprendre qu’il peut la prolonger, que de cette manière, il peut en tracer quatre autres, ce qu’il fait immédiatement. Il continue cet exercice, des jours et des jours durant, et les murs de sa maison finissent par ressembler à une grande toile bleue.
Puis un matin, il voit une araignée, tout comme lui, elle est affairée. De son abdomen sort un fil, son travail ressemble au sien. Il la regarde œuvrer, leurs efforts sont bien les mêmes, mais il constate en l’observant que cette bestiole est bien plus petite que lui, faite de manière différente. Et cet insecte aussi, qui se trouve pris dans son piège, il a lui-même ses particularités, il a des ailes pour voler. Voler ! Ô comme ce serait bien. Il en rêvera la nuit. Il constate cependant que chaque matin, la chose lui devient à nouveau impossible, il doit trouver un moyen
...
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5760
Age : 48
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Page 39 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum