Rêveries de Nuage ... d'un rivage ...

Aller en bas

Rêveries de Nuage ... d'un rivage ... Empty Rêveries de Nuage ... d'un rivage ...

Message par Joha le Mar 11 Aoû 2020 - 2:20

.

Rêveries de Nuage ... d'un rivage ... Coupon11--------Rêveries de Nuage ... d'un rivage ... Index10--------Rêveries de Nuage ... d'un rivage ... Images10


Il y a de cela fort longtemps début 2013 vers février, j'avais écris un message à Anthyme avec lequel je communiquais, et je lui avais dit que je n'allais pas pouvoir continuer à poster mes poèmes, que je voulais créer un thread personnel sur lequel j'aurais pu parler, mais qu'au vu de ce qu'il se passait sur le forum, j'y renonçais également .... que je ne savais pas si j'allais rester ...

Ce thread devait s'appeler "Les rêveries de Nuages ..." ou quelque chose comme cela .... Il y a un ou deux mois je l'avais encore ce mp ... mais j'ai tout perdu ... en voulant archiver d'autres données, pensant que la boite d'archive une fois pleine m'aurait dit qu'elle était saturée, à l'inverse des boites de messages reçus et messages envoyés, qui eux s'effacent automatiquement, remplacés par les nouveaux une fois ces boîtes pleines.
J'ai donc finalement tout perdu ... les conversations avec Anthyme, son adresse-mail, les mp avec freefox, avec Ronin, avec Golem, ton téléphone que tu m'avais laissé Mirage ... à l'époque, quand tu m'avais dit que je pouvais t'appeler n'importe quand, si je voulais et avais besoin d'aide au point de vu technique informatique ou quelque chose comme cela, et même ton adresse-mail je crois loofrg ...

-------------------------------------------------------------------------------------

Rêveries de Nuage ... d'un rivage ... Sans-t11


Je repars donc d'un nuage en rivage .... avec un message en pointillé dans un brouillon en suspend ...



Brouillon du Jeu 16 Juil 2020 - 22:40 a écrit:
Rêveries de Nuage ... d'un rivage ... S_00_011
Au fond c'est la Chartreuse, devant c'est le Vercors il me semble ...


C'est marrant parce-que l'Alpe d'Huez et bien c'est de l'autre côté de la mer de nuages en face sur la gauche.
Bon après sur la rive des montagnes il faut passer le Vercors, c'est derrière, ... mais avec des bottes de sept lieux, ça peut le faire ...

C'est marrant .... parce-que Anthyme m'avait offert à mon arrivée une image de la mer de nuage avec la promeneuse solitaire ....

Avant hier (enfin un jour avant, vu l'heure), quand je faisais mes recherches sur internet pour le Bistrot-Disco du soir, je suis tombée sur une vidéo avec cette même image du peintre Caspar David Friedrich ; mais je ne sais plus si c'était un morceau que j'avais sélectionné ou pas ; ce dont je suis sûr, c'est que si je l'ai sélectionné je n'en n'ai pas sélectionné cette version de vidéo à cause de l'image fixe ; je ne sais d'ailleurs si je l'ai posté ou pas cette vidéo ; j'ai recherché dans le nombre incommensurable de liens you tube mis en mémoire sur mon ordi, histoire de voir si je pouvais retrouver quelque chose qui m'aurait amené à ... mais laisse tomber ... finalement j'ai créé des sous-dossiers, histoire de m'en sortir un peu pour classer mes pré-sélections qui me servent à continuer mes recherches de musique ...
Ce morceau a été retrouvé depuis, je n'avais pas besoin de sélectionner ce morceau en fait, puisque c'était "Le nouveau monde" de William Sheller ; morceau que je connais très bien, puisque William Sheller fait partie des artistes que j'adore et dont j'ai un coffret d'une partie de ses albums.


Rêveries de Nuage ... d'un rivage ... Renard10
Illustration de François Vaillant



----------------------------------------------------------------------

Il est étonnant, comme tous ceux qui en croient, que rien ne vaudrait plus que moins, en serait meilleurs que du plus dans du moins ...

.
Joha
Joha
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 8087
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Rêveries de Nuage ... d'un rivage ... Empty Re: Rêveries de Nuage ... d'un rivage ...

Message par Joha le Jeu 13 Aoû 2020 - 0:42

Alors moi, il y a truc qui me permet de vider mon esprit ou nettoyer celui-ci, c'est quand je fais la vaisselle (mais là ça ne marche pas trop) et quand je fais du ménage. J'aime bien cela me fait du bien. C'est ce que j'ai fait aujourd'hui toute la journée, ça et divers autres petites choses.
Ca désembrûme le cerveau un peu. Enfin ... ça marche quand le coeur n'est pas lourd. Faut pas rêver, non plus.

J'ai déjà la paperasse qui me tombe dessus.

J'suis bien loin du compte encore ...
Joha
Joha
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 8087
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Rêveries de Nuage ... d'un rivage ... Empty Re: Rêveries de Nuage ... d'un rivage ...

Message par Joha le Jeu 13 Aoû 2020 - 17:47

.
... Moi aussi je plante ma tente ...


Rêveries de Nuage ... d'un rivage ... Img_2033
Joha
Joha
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 8087
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Rêveries de Nuage ... d'un rivage ... Empty Re: Rêveries de Nuage ... d'un rivage ...

Message par Joha le Mar 18 Aoû 2020 - 11:18

Dimanche en fin de journée, dans le ciel couvert, deux petites ouvertures laissant apparaitre le bleu du ciel. Distantes l'une de l'autre, mais assez proches.
Sous une petite pluie, dans la première ouverture de gauche, j'ai vu les couleurs d'un arc-en-ciel. Puis il a disparu.
Quelques minutes après, (les couleurs de) l'arc-en-ciel était dans l'ouverture d'à côté, celle de droite. Puis il a disparu.

Dimanche, premier jour, où la labilité de mon cerveau, était repassée d'un cran juste avant la limite de celui-ci ; Juste à fleur.

-------

Hier soir, Lynx a ramené encore une proie dans la maison, chose qu'elle fait à présent régulièrement depuis plusieurs mois, complétement déboussolée ; elle rentre par la fenêtre comme une bombe, de la pièce chez mes parents où il y a encore mon ordi, et va jusqu'au couloir devant les escaliers, juste avant le passage pour aller dans mon logement, et là sur la moquette (pffffff) c'est son nouveau repère avec sa proie ....
Mais hier, sa proie .... c'est une première ..... s'est mise à voler dans le logement et surtout dans le couloir entre les deux appartements ...
C'était une petite chauve-souris .... !
Lynx sautait sur tous les murs.
J'y ai passé bien deux heures avant d'arriver à ce qu'elle puisse retrouver la sortie vers l'extérieur, en essayant de la rediriger en bloquant certains accès et en en ouvrant d'autres.
Je crois qu'elle est sortie.

-------

Ce matin tout à l'heure, je venais juste de mettre devant l'ordi, et puis du coin de l'oeil par la fenêtre, j'ai vu passer en courant une bête, sur le chemin et traverser le champ près des coteaux de l'Isère.
J'ai cru que c'était un chien ... c'est allé vite.
Et puis une minute après environ, de la même manière, j'ai vu une biche courir et prendre la même trajectoire pour rejoindre le champ.
Joha
Joha
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 8087
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Rêveries de Nuage ... d'un rivage ... Empty Re: Rêveries de Nuage ... d'un rivage ...

Message par Joha le Jeu 27 Aoû 2020 - 18:03

Dans ma vie, j'ai rencontré des personnes chères, très chères ; surtout quand j'étais toute jeune adultes, et deux quand j'étais adolescente.

Je me disais à l'époque, qu'on avait la famille du sang et la famille du coeur (les amis très chers) ; et qu'heureusement qu'il y aurait la famille du coeur, parce-que celle-ci on l'a choisi, ce qui n'est pas le cas de la famille du sang. Et puis aussi un jour les parents s'en vont, alors c'est bien d'avoir une famille de coeur.

Je me disais également à l'époque, que tout du long de ma vie, se construirait, s'agrandirait la famille du coeur. J'avais environ 22 ans - 23 ans quand j'ai rencontré par un concours de circonstances des personnes de ma tranche d'âge avec qui j'avais un énorme feeling, et qui s'avéraient se connaître entre elles, chose incroyable .... Lors d'une fin de printemps et d'été, en parallèle de la saison des fruits et vendange, des moments partagés très forts ensemble, on se dit que des choses comme cela se présenteront facilement au cours de la vie. Mais ce n'est pas vrai en fait ....
Les personnes comme cela sont précieuses, et on ne doit pas les laisser passer ... J'en ai perdu quelques unes, par négligence de rappeler ou autre, parce-que la vie n'est pas si facile que ça , lorsque l'on ne va pas bien ....

J'ai repensé à ces personnes très chères dernièrement, et une en particulier, qui me manque énormément, alors que l'on s'entendait si bien à l'époque....
J'espère que de son côté il va bien, parce-que je sais que c'était pas le top pour lui à vivre tous les jours.

Je crois que si je le croisais de nouveau dans une rue comme à l'époque, je lui sauterais au cou tellement j'en serais heureuse de le voir. Il n'y a pas beaucoup de personne qui ne m'ont pas trahie. Lui ne l'avait jamais fait.
Joha
Joha
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 8087
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Rêveries de Nuage ... d'un rivage ... Empty Re: Rêveries de Nuage ... d'un rivage ...

Message par Joha le Jeu 27 Aoû 2020 - 21:53

Je ne peux pas m'empêcher de penser à cet ami très cher de ma jeunesse. En même temps je suis dans mes rêveries (le nom du thread).
Je me souviens quand il m'avait demandé un soir de pour voir dormir, juste l'un contre l'autre, enlacé dans les bras l'un de l'autre à rester comme ça coeur contre coeur. On dormait dans le séjour d'un ami à plusieurs, dans des sacs de couchage. Et on avait dormi l'un contre l'autre enlacé, juste comme ça ... toute la nuit ...

On discutait bien aussi, peu, mais bien. On était bien ensemble, à rester juste comme ça l'un avec l'autre, ça fonctionnait, c'était particulier. Il avait ce côté triste à l'intérieur, et même temps ce n'est pas le bon mot. Il m'avais dit je crois qu'il dormait peu la nuit, c'était comme ça. Il aimait bien marcher il me semble la nuit. Il était également artiste ... doué, mais je n'ai jamais vraiment pu voir ses oeuvres, il n'était que de passage dans cette ville, venant rejoindre son frère et un ami d'enfance, dans cet immeuble pour des vacances, vu également avec un ami de leur pays d'origine.

Et moi j'étais un peu papillon .... toujours plein de sentiments ... Y'avait cet autre ami avec eux, où l'on se plaisait, mais l'on était réservé, alors était également l'un contre l'autre avec tendresse, prenant notre temps, ne sachant pas trop comment ... On ne s'est même jamais embrassé ...

Je me souviens de ces sorties tous ensemble dans les rues piétonnes, le soir, où moi j'étais pleine de vitalité, avec tout plein d'idées qui me passait par la tête, comme on longeant ces murs de pierres de la vieille ville, et où je me faisais des plans sur la comète, imaginant l'idée de se rassembler avec quelques personnes et la nuit nettoyer ces murs, puis les restaurer, comme une surprise pour la ville, pour les gens, découvrant chaque matin, quelque chose qui n'était pas là le soir. Marc était enchanté de mes idées, il voyait de grandes choses que l'on aurait pu faire ensemble avec ma vision et avec la sienne ...

Et puis j'avais cet autre ami, sur Grenoble, celui avec qui je chinais, les 33t.
Un jour il est venu me voir à la MJC, et moi je lui ai sauté dans les bras, l'ai enlacé, suis très démonstrative avec les personnes que j'aime.
J'ai été vu par une des personne du groupe d'amis et cela a fait plus ou moins scandale, parce-que y'avait un début de quelque chose avec l'un deux. Et je n'avais rien dit.

Sauf que oui et non ... Parce-que ce très bon ami sur Grenoble, on avait effectivement été ensemble pendant 1 ans environ, peut-être un peu plus, mais avant ça on était juste amis, et après notre histoire, on était de nouveau juste amis (de très proches amis). Et d'ailleurs on ne l'avait dit à personne et les gens pensaient lorsque l'on était amis, qu'on était ensemble, et lorsque l'on était effectivement ensemble, ils pensaient qu'on était amis ...
Comme quoi la vie ... Ce jour là ... nous en étions entre deux ... notre histoire avait basculée, nous étions en plein dedans.

Du coup ensuite j'ai fait extrêmement attention de faire en sorte, d'être le plus claire-honnête possible ... pour le coup ... ; à 22 ans ou 23 ans, on est jeune, on apprend ... Y'a pas le mode d'emploi ... et je crois que l'on ne l'a jamais vraiment complètement ...
M'est resté ancré dans la tête, d'avoir les réponses aux questions ... (ce qui en soit n'est pas bien compliqué pour moi, à me poser des questions ... c'est inné chez moi je crois ... ça tourne à fond .... et ça reste tant que je n'ai pas de réponse, quelle quelle soit).

Y'a des gens comme ça, que l'on rencontre, qui sont chères à notre coeur.

Et puis il en a d'autres, on l'on pense qu'elle le sont et puis on s'aperçoit d'un coup, que celle-ci nous on mis sur un pied d'estale, je ne sais pas pourquoi, et qui le jour où elles se rendent compte que l'on ne l'est pas, parfaite (on ne l'a jamais prétendue et même jamais désiré), nous jette d'un pont, ou déverse leur colère, leur rage ... en nous reprochant de ne pas être à la hauteur de ce qu'elles s'étaient imaginées. Cela m'est arrivée plusieurs fois ...
Un jour, il y avait même quelqu'un qui avait mis ma photo encadrée derrière la photo d'un bouddha ou quelque chose comme cela ; et je l'ai su, le jour où elle m'a déversée sa colère-reproche et frustration ; un truc de dingue ... juste en tant qu'ami ... c'est dingue des fois la vie ... Ne même pas pouvoir parler ... et garder en soi, jusqu'à exploser ... pour un truc n'ayant pas supporté.

Je me souviens un jour quelqu'un m'avoir giflée violemment après m'avoir insulté de petite conne, parce-que j'aurais soit disant touché le toit décapotable de sa 4 L et qu'en roulant celle-ci s'était arrachée. Sauf que je ne l'avais pas touché sa capote de 4L.
Du coup sous la gifle, je l'ai frappé avec ma main pour me défendre, il a pris mes lunettes les a broyé et jeté dehors en bord de route ...
Après avoir récupéré mes affaires chez lui sous un flux et déversement de ses reproches sur ma personne, et me disant que je ne méritais même pas de vivre (j'allais avoir mes 22 ans, c'était le même été je crois, je ne sais plus ... finalement, en septembre 96, juste avant que je ne parte pour Paris pour mes études ... à une semaine près environ).

Cela m'avait ravagé à l'intérieur ... j'avais explosé en milliers de morceaux, comme un puzzle où ces pièces n'arrivaient plus à se réassembler, s'emboiter, où aucune d'elles n'étaient pareil qu'avant. C'était devenu les abysses noires .. éclatée, flottant dans une douleur stridente, sourde, indéfinissable, et où je ne comprenais pas ce qu'il m'arrivait ... à quelque jours du départ pour Paris, la catastrophe ....

J'essayais de trouver une solution pour arranger cela ... et je me suis forcée à appeler mon amie, afin de pouvoir lui en parler. Mais ma voix du coup n'était pas des plus en forme. Elle a cru que j'avais bu, je lui disais que non (en plus je ne supporte l'alcool, elle le savait), mais je n'ai eu au bout du fil que du mépris, du dégoût, bien formulée .... et elle m'a raccroché au nez ; cette  chère amie, dont mon cher ami était tombé amoureux ... et qui s'en est consumé.

Pour ma part, de cet ensemble d'évènements, j'ai mis des années pour sortir d'un tunnel noir et sombre opaque ... et où je me disais : "C'est noir, ok, tu n'en vois pas le bout, tu ne sais pas s'il y en a un bout, si tu le verras un jour, combien de temps celui-ci va durer, mais marches, même si cela doit durer toute ta vie, marches, je marchais toute ma vie .... c'est la vie ... je virais celle-ci comme cela, et peut-être qu'un jour cela en sera la sortie ...".

Et un jour, plusieurs années après, je me suis aperçue que je n'étais plus dans ce tunnel ...

Et la vie suit son cours ... .... ...
Joha
Joha
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 8087
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Rêveries de Nuage ... d'un rivage ... Empty Re: Rêveries de Nuage ... d'un rivage ...

Message par Joha le Lun 31 Aoû 2020 - 10:49

Un été 1991 à Montélimar ...

Des coups feux à l'extérieur au loin ... Un puis deux ... trois ... quatre ... cinq ne se souvenant plus ...
Une angoisse, un essaie de se rassurer ... de la fenêtre à l'étage un regard au loin dans la rue ... rien ...
Interrogée ... sur la nature de ceux-ci ... une crainte intérieure qui prend ...
Quelques minutes passent ....

Et puis il entre dans le logement, seul ... ils étaient partis faire leur affaires, la laissant seule dans l'appartement ...
Un pistolet à la main .... un état anormal ...
Puis des propos sans bon sens, décousus ... tendu ...
Ne voulant pas lâcher son arme en main ... s'accrochant à elle ...
Elle essayant de le raisonner .... de l'amadouer ...
Et puis le révolver plaqué sous sa mâchoire ... à elle, la tirant plaquée contre lui ...
Des propos décousus .... parlant de roulette russe ...
Elle décomptant dans sa tête, les coups entendus dans la rue ...
Clic .. ! Des propos encore décousus, abattu ...
Son esprit a elle calculant ce qui n'est pas palpable, ces probabilités ...; tendant son esprit vers ce qui peut être modelé, vers ce qui peut être dirigé ...
Plaçant un mots et deux ...
Clac ... !
Et puis ça s'arrête ...
Il relâche sa main ... commence à poser son pistolet ...
Et puis la porte s'ouvre ... Denis rentrait avec les courses ...
En un mouvement il se ressaisit de l'arme et la braque sur Denis ...
Denis les sacs en mains ... debout à quelques mètres au fond de la pièce,
Figé, le regardant, me regardant ...
Lui jetant un regard exprimant ...
Et puis je lui parle à l'homme au poing ... une conversation monologue pourtant entendu ...
... Et j'en récupère l'arme au poing ....

Ses premières vacances seules sans ses parents, un été quelques semaines avant ses 17 ans.



@ Un merci à Vincent ...
Joha
Joha
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 8087
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Rêveries de Nuage ... d'un rivage ... Empty Re: Rêveries de Nuage ... d'un rivage ...

Message par Joha le Mar 1 Sep 2020 - 21:17

Ha ben les amis ... chouette hulotte ce soir qui n'arrête pas côté hagard-bambous et à présent côté champs-bordure chemin combe qui mène aux coteaux.

Cela faisait une éternité que je n'avais plus entendu de chouette ... et je vous jure que c'est vrai ... quasiment depuis l'époque avec vous ....
Joha
Joha
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 8087
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Rêveries de Nuage ... d'un rivage ... Empty Re: Rêveries de Nuage ... d'un rivage ...

Message par Joha le Mar 8 Sep 2020 - 1:43

Un réveil dans la nuit ... une envie pressente, dans ma chambre à la MJT ... T-shirt long en guise de chemise de nuit, traversée du couloir, lumière tamisée pour rejoindre le bloc des sanitaires ... à cette heure-ci, pas un chat à rencontrer dans la nuit ...

Et pour repartir, au moment d'ouvrir la porte du local, la main à peine amorcée sur celle-ci, d'un mouvement preste dans l'autre sens, nez à nez avec un inconnu, chemise rayé, cravate légère, pantalon, beau presque blond bouclé, yeux bleus et moi en culotte ... Un sourire ... yeux dans les yeux ... un bafouillement ... un sourire ... j'ai rejoint ma chambre, aux anges ...

Une nuit ... ... de rêves ... pffffff ....
Au matin, une fois réveillée, habillée, au sortir de ma chambre pour aller déjeuner, dans le couloir qui est-ce-que je croise ... ? Le bel inconnu ...
Un bonjour, un sourire, un regard et un "Bien dormi ? Et puis de beaux rêves ... non ... ?".
Moi cramoisie, lui aussi ....

Un peu de discussion, il venait d'arriver la nuit passée pour travailler dans la région, en attendant d'avoir prochainement un logement.
Et puis je ne l'ai plus revu ... Jusqu'au jour où dans l'appartement avec Marc et toute la compagnie .... Aimé un ami devait passer ... Et quand il est arrivé, c'était le bel inconnu ...

Il m'a donné son adresse, on est aller danser en boite de nuit, il m'avait invité ... mais il n'aimait pas trop danser ... Alors je dansais, lui me regardait ; j'étais pieds nus, parce-que c'est plus facile pour danser pieds nus qu'avec des espadrilles ... Une soirée partagée ... une complicité ... des discutions ... des échanges de livres et bd .. j'aimais bien le rejoindre dans son appartement rue pêcherie près de la rue Saint Nicolas ... il était dans un avancement d'un petit immeuble au rez de chaussé avec personne au-dessus de lui.
De longues nuits à discuter, à être juste l'un contre l'autre, à se regarder longuement, à s'observer ....
Il avait le blues aussi, parce-qu'un jour il avait pris des amphétamines, et les effets ne se sont jamais complètement dissipés ....

Et puis j'ai rejoint mes parents sur Grenoble pendant les vacances .... Il m'avait dit de l'appeler régulièrement et que s'il ne répondait pas, il ne fallait pas hésiter à insister, même juste après ... jusqu'à ce qu'il réponde.
Je l'ai régulièrement eu au téléphone à discuter longuement, et puis un jour où il était prévu de la veille que je le rappelle, il ne décrochait pas, alors j'ai insisté, et insisté ... et insisté ... ..... à chaque fois j'entendais les dring long de la sonnerie d'appel .... jusqu'à ce qu'au milieu de ceux-ci, ils passent en rapide, comme occupé.
Tous les jours suivant cela sonnait occupé en permanence ... Je m'inquiétais ....

Et puis à un moment j'ai pensé à appeler mes autres amis de l'appartement du 1er .... pour demander ce qu'il se passait, de ses nouvelles ... je m'inquiétais ...
Son appartement avait explosé, une fuite de gaz ou une bouteille laissée ouverte ....
L'enterrement avait eu lieu, ses parents étaient venus de loin et personne ne m'avait tenu au courant, ils avaient hésité à me l'annoncer ... je ne sais pas pourquoi ...
Peut-être parce-qu'ils savaient que l'on s'appelait souvent ....
Joha
Joha
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 8087
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Rêveries de Nuage ... d'un rivage ... Empty Re: Rêveries de Nuage ... d'un rivage ...

Message par Joha le Mer 9 Sep 2020 - 22:27

19h17, je n'avais pas vu, je viens de recevoir une Dromadaire-carte de mon père par mail, ......... avec des feux d'artifice !
(j'en crois pas mes yeux yeux ecarquilles  fluute )
Joha
Joha
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 8087
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Rêveries de Nuage ... d'un rivage ... Empty Re: Rêveries de Nuage ... d'un rivage ...

Message par Joha le Ven 11 Sep 2020 - 17:20

En fait de tous les écris que j'ai fait un peu plus haut et même pour un écrit noir, ce n'étaient pas des choses qui pesaient dans le coeur. Je l'avais absorbé depuis longtemps.
Le fait qu'il se passe beaucoup de synchronicité ont en fait ressortir certains éléments dans leur teneur en les démultipliant en présence, comme pour Marc ou le thread sur les portraits (en moindre pour ce dernier) ... et puis pour Aimé, mais là le contre-coup a été deux jours après (hier).

Aujourd'hui, cet aprem, j'étais en train de travailler pour Mosaïque ; j'ai fait une pause cigarette avant d'aller rechercher le dernier lien mis de côté dans mon pense-bêtes.
Et puis là en fumant, sur la table de la terrasse, .... un bébé plume ....

Rêveries de Nuage ... d'un rivage ... Dsc04511

Rêveries de Nuage ... d'un rivage ... Dsc04513

Rêveries de Nuage ... d'un rivage ... Dsc04512

Surprenant ces effets de couleur bleue apparaissant, quand j'ai approché l'appareil photos de ma main ...


Du coup je suis allée retourner voir la couverture de l'e-book de Magnus. Puis j'ai relu tous les poèmes contenus ... jusqu'à la dernière page. Au dernier poème, j'ai eu un sacré problème ...
Un p@tain de sacré problème ... me renvoyant d'un côté ... et puis également d'un autre, me renvoyant dans le passé ... Un passé où lui je ne l'ai jamais absorbé ....
J'ai filé ouvrir ce même tiroir où était gardé le dessin que l'on retrouve dans "Ecrits ou Poèmes - Nuage". Et j'en ai ré-ouvert des lettres ...

Là j'ai juste la gorge serrée, très serrée ....
J'ai l'impression d'être au-delà de la quatrième dimension ...

Pause .... cigarette ...
Joha
Joha
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 8087
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Rêveries de Nuage ... d'un rivage ... Empty Re: Rêveries de Nuage ... d'un rivage ...

Message par Joha le Ven 11 Sep 2020 - 20:43

Je vais devoir repousser la publication de mon écrit, je ne l'ai pas fini, et il faudrait que je le reprenne certainement .... je n'ai pas envie de le bacler.
Joha
Joha
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 8087
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Rêveries de Nuage ... d'un rivage ... Empty Re: Rêveries de Nuage ... d'un rivage ...

Message par Joha le Lun 14 Sep 2020 - 11:21

Et bien cette année les Dromadaires-cartes ont un problème d'acheminement ...
J'en ai reçu une hier, mais vu qu'aujourd'hui, et qui a été faite le 09/09/20, d'un vieil ami Belge qui habite à présent en France dans le sud-ouest en hauteur perdu dans un hameaux coupé du monde, depuis quelques années avec sa copine  ; amour de jeunesse retrouvé, mais où ce n'est pas vraiment ce qu'il espérait ... mais lui il refait toujours les mêmes conneries ... jusqu'à acheter un bien pourri dans une région où il ne voulait pas s'installer au départ, retrouvant le climat belge qu'il avait quitté, plutôt que de louer à l'endroit désiré en Drôme-Vercors, et se chargeant de toute une merde en travaux continuels, à son âge, alors qu'il a tout quitté de son Pays, pour retrouver un pays (France) d'origine de part sa mère, et s'affranchir de toute contrainte de travaux d'habitation qui ont pesé toute sa vie ...
Il y en a ... je ne les comprends pas ....

Donc une Dromadaire-carte .... avec une bouteille d'EAU DE PARFUM de couleur rosée-rouge, en verre transparent, ressemblant aux bouteilles rectangulaires à whisky, avec une étiquette carrée noire et une bordure jaune doré collée dessus et où il est inscrit en blanc "ELIXIR DE JOUVENCE".
Un mot sur l'animation : "Que ce parfum d'éternité illumine ce jour de fête".

Et bien me voilà bien .... J'ai déjà eu les feux d'artifices par la Dromadaire-carte de mon père ...
Joha
Joha
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 8087
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Rêveries de Nuage ... d'un rivage ... Empty Re: Rêveries de Nuage ... d'un rivage ...

Message par Joha le Dim 20 Sep 2020 - 18:56

Cet après-midi opération mini commando de sauvetage du canot de sauvetage ....
(avec aide de mon ex)

Après 1 ans et 3 mois d'un rez-de chaussée au 3/4 emballé, la moitié du couloir hors meubles est en train d'être réinstallé ; ce qui comprend des supports ainsi qu'une partie des tableaux aimantés où l'on peut écrire dessus, outils indispensable pour moi, qui m'aide à gérer mon quotidien (rappel, j'ai un trouble neuro-développemental faisant partie des TSA). Malheureusement les travaux quant à eux n'ont pas été effectués, faute d'avoir poursuivi les démarches pour qu'eux ceux-ci aboutissent enfin ; il me reste 9 mois pour que ceux-ci soient terminés afin que l'assurance en payent une partie.


Ce matin, taille aubépine sur bas-côté chemin d'accès + taille rejets glycine au même endroit, qui courrait au sol.

Vendredi et samedi en partie, j'ai commencé à passer la tondeuse, au moins pour l'accès à la propriété et au coin feu dans le champ + logement locatif en stand-by et partie commune.
Joha
Joha
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 8087
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Rêveries de Nuage ... d'un rivage ... Empty Re: Rêveries de Nuage ... d'un rivage ...

Message par Joha le Dim 20 Sep 2020 - 22:27

- Une partie de décos séjour remis en place, meubles repoussés contre murs, portes salon (qui avaient mises pour travaux) enlevées.
- Portes placard sous-évier remises en place.

Que ça fait du bien d'avoir un peu de décos ... des meubles de nouveaux en place ... une impression de vivre ... de respirer ...
Tout est encore sans-dessus-dessous avec un foutoir monumental ... mais ...

(sans parler de ce qui est en cartons et qui ne peut que le rester, ce qui est sur cales et qui ne peut que le rester, ce qui est évacué dans le garage, dans le grenier ou dans le logement d'à côté chez mes parents et qui ne peut que le rester ....)
Joha
Joha
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 8087
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Rêveries de Nuage ... d'un rivage ... Empty Re: Rêveries de Nuage ... d'un rivage ...

Message par Joha le Ven 25 Sep 2020 - 13:37

Journal de bord :

J-6 de déconfinement.

La tache est immense ... colossale.

J'essaye en premier lieu, d'allier progressivement, la remise en état (propreté, rangement, organisation) de mon intérieur et la remise en état, entretien des extérieurs.
J'en fais un peu des deux dans la journée.

Actuellement j'enchaine les rvd médicaux, chose qui n'a pas été, qui n'est pas des plus simples, étant donné la conjoncture actuelle des conséquences du covid-19 (temps d'attente pour un rdv , démultiplié dans le temps) et du fait que beaucoup de mes médecins, spécialistes, avaient arrêté leur activité avant ou juste avant le confinement ou à la fin de celui-ci, jumelé au fait que je suis dans une ville (zone) de m@rde pour ce qui est du nombre de spécialistes disponibles par habitant.

Les effets du déconfinement, sur le cerveaux, ont commencé à être ressenti depuis 3 jours.
Mais je suis encore loin d'avoir retrouvé mes facultés, hier j'ai oublié de poster une analyse qui devait partir rapidement, également de récupérer ma commande à la pharmacie, et avant hier encore oublié mon cachet de lévotyrox (heureusement je peux le récupérer avec 1/2 cachet supplémentaire sur deux jours).
Et pour couronner le tout, ce matin je me présente à un rdv pris mercredi, alors que mon rdv était pour la semaine suivante ; j'avais mal noté.
Ce sont des choses qui ne m'arrivent jamais normalement, donc le cerveau ce n'est vraiment pas encore ça niveau récupération de base cognitive et autres ...

La bonne nouvelle, c'est que j'ai récupéré une partie de mon énergie et tempérament.
Le prestataire de service, dont je n'avait plus de nouvelles et d'aide humaine d'accompagnement, depuis juste avant le confinement, soit plus de 6 mois, m'a envoyé quelqu'un hier pour faire le point sur ma situation et les besoins actuels ...

Je peux vous dire, que que ce soit au téléphone quelques jours avant quand ils m'ont appelé, ou que ce soit ce jour là du rdv chez moi, ils n'ont pas été déçu de l'accueil, comme je leur avais promis au téléphone d'ailleurs ....
Donc, récupération d'une partie de mon carafon/caractère ou plutôt personnalité.

Ce week-end ou cet aprem ou en début de semaine, suivant ... j'irais en ville m'acheter un cadeau d'anniversaire ....  sourire
Joha
Joha
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 8087
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Rêveries de Nuage ... d'un rivage ... Empty Re: Rêveries de Nuage ... d'un rivage ...

Message par Joha le Mar 29 Sep 2020 - 0:41

Non de dieu ....

Je ne l'avais jamais regardé parce-que moi j'étais plutôt du regard des Comtés et Provinces,

mais alors là pour le coup .... j'suis sur cul ...

Armoiries de Grenoble

Rêveries de Nuage ... d'un rivage ... 330px-10-----------------------------------Rêveries de Nuage ... d'un rivage ... 330px-11
Blason de Grenoble : d'or à trois roses de gueules--------------------------------------------------Blason de Grenoble sous le 1er Empire
-----------------------------------------------------------------------------------(D'argent à trois roses de gueules, au chef de gueules à trois abeilles d'or)



Mais pour moi Grenoble est représentatif d'une sculpture en particulier, celle de la « Fontaine au lion ».


Rêveries de Nuage ... d'un rivage ... 375px-10-------------------------------Rêveries de Nuage ... d'un rivage ... Grenob10
----------La « Fontaine au lion » - Sculpture de Victor Sappey, 1843.-------------------------------------------Statue du Chevalier Bayard
-------La fontaine du lion symbolisant la lutte contre les deux rivières traversant la ville.
-------Le lion symbolise la ville, dominant l'Isère représentée par un serpent.

Le symbole du serpent et du dragon

Spoiler:
En 1219, Grenoble est ravagée par une catastrophe naturelle sans précédent. Le 10 août 1191, le lit de la Romanche est barré par un glissement de terrain qui crée un barrage naturel au niveau des gorges de l'Infernet à Livet-et-Gavet à une trentaine de kilomètres au sud de Grenoble18. Un lac, appelé Saint-Laurent, se forme alors sur des kilomètres en amont dans la plaine du Bourg-d'Oisans jusqu’à atteindre pratiquement le village, rebaptisé « Saint-Laurent-du-Lac ». Quelques années plus tard, le 14 septembre 1219, un violent orage apporte un surplus d'eau qui cause la rupture du barrage à 22 heures et la vidange du lac. Une vague descend la Romanche puis le Drac et se jette dans l'Isère. Grenoble est plutôt épargnée par cette première vague car les remparts de la ville sont éloignés des bras et méandres que forme à l'époque la rivière du Drac. Mais la hausse du niveau du Drac provoque un reflux de l'Isère qui coule à contresens pendant quelques heures, emporte le pont Saint-Laurent, et forme un lac dans le Grésivaudan à la hauteur de Meylan. Lorsque la décrue du Drac survint, c'est le lac de l'Isère qui se vide à son tour par effet de balancier. Le niveau de l'eau monte alors dans la ville et les habitants sortent dans les rues pour fuir. La nuit étant tombée, les portes de l'enceinte de la ville sont fermées et les habitants se retrouvent pris au piège sur les rives et sont emportés par les flots. De nombreuses personnes périrent cette nuit-là, marquant les esprits pour des siècles.

Cet événement est certainement à l'origine du symbole grenoblois du serpent et du dragon instituant désormais la lutte contre les deux rivières.

Ces deux rivières ont été surnommées ainsi car plus de 150 inondations majeures ont été recensées dans l'histoire de Grenoble, dont quatre-vingt entre 1600 et 18603, causant de très importants dégâts et probablement des milliers de morts. Ces inondations emportèrent à plusieurs reprises le seul pont de la ville, au niveau de l'actuelle passerelle du quartier Saint Laurent. Il sera rebâti en pierre au XIIe siècle. Un deuxième pont sera réalisé au XVIIe siècle sur le site du futur pont Marius-Gontard.

Les faits ont tellement marqué les esprits, que pour célébrer l’achèvement des digues de l’Isère à Grenoble et la mort « technique » du dragon, le sculpteur Victor Sappey réalise en 1843 une fontaine sur la place de la Cymaise, près du quai Xavier Jouvin. Elle représente la ville sous les traits d'un lion tenant dans ses griffes un serpent de bronze agonisant et figurant l'Isère. Il y eut cependant encore quatre crues catastrophiques entre 1840 et 18595.

Tout en haut, fut rajoutée en 1957 une inscription à l'occasion du bimillénaire de Grenoble, rappelant le premier pont jeté en ce lieu le 6 juin 43 av. J.-C..



Le serpent et le dragon symbolisent depuis des siècles deux rivières se rejoignant à Grenoble : l'Isère et le Drac :

* Le serpent : l'Isère, qui traçait de nombreux méandres dans la vallée du Grésivaudan, en amont de Grenoble.
* Le dragon : le Drac, qui avait des fureurs d'un monstre sauvage, d'où son nom (en occitan, drac, signifie "lutin", "dragon" et parfois désigne une forme de diable, typique de la tradition occitane).

Source 1
Source 2
Joha
Joha
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 8087
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Rêveries de Nuage ... d'un rivage ... Empty Re: Rêveries de Nuage ... d'un rivage ...

Message par Joha le Mer 7 Oct 2020 - 0:03

Y'a des trucs fous que j'ai fait dans ma vie ; ce n'est pas des trucs comme aller au bout du monde ou autres, c'est juste des trucs fous dans le simple.

Je me souviens de l'année 1997, j'étais en stage en entreprise sur Lyon,

Je me souviens de ce gars qui travaillait là-bas, dans cette petite structure faite pour l'insertion, un truc comme ça pour personnes avec handicap.
Je me souviens de la machine à refendre du côté de la partie chaussure, à quelques mètre de l'autre côté de la semi-vitre, du directeur ou responsable, qui l'engueulait, parlait très fort, lui hurlait ou criait presque dessus, expliquait avec mépris le fonctionnement en parlant très très vite et succinctement, en y mêlant des mots qui s'adressaient, agressait, directement à la personne de façon à le rabaisser, à lui parler comme s'il était une merde, incapable de comprendre ou de faire quoi que soit de bien .... Et lui qui en était déboussolé, apeuré, noyé, sous l'afflux de cette haine, cette méchanceté ...
Alors que l'incapable c'était lui, ce patron, incapable de se mettre à la portée de l'autre, indigne de son poste, indigne de sa fonction et de ses responsabilités, indigne d'un être humain envers son prochain ...

Je me souviens être saisie d'effroi, choquée, interloquée ... avoir envie de surgir soudain au milieu d'eux, et de m'écrier : "Expliquez-moi comment fonctionne et comme l'on se sert de la machine, et moi ensuite je lui expliquerais .... !"
Il y a des instants comme ça ... où l'on voudrait que ce qu'il y a dans le coeur en prenne son élan, en dépasse la tétanisation de sorte que le temps en prenne le devant sur l'instant du retard de réaction ...
Il y a des moments, où l'on voudrait être juste avec soi-même, calée sur les deux temps qui sont entre chevauchement.

... /...
Joha
Joha
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 8087
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Rêveries de Nuage ... d'un rivage ... Empty Re: Rêveries de Nuage ... d'un rivage ...

Message par Joha le Jeu 15 Oct 2020 - 10:44

Tout à l'heure j'ai vu passer une faon suivit de sa mère au fond du champ, sur les coteaux ...

Le fond de l'air est humide

Un débat politique qui tourne en déjeunant

Un paysage de printemps en friche en automne
Joha
Joha
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 8087
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum