Les impostures scientifiques

Page 4 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant

Aller en bas

Imposture scientifique ou pas ?

Les impostures scientifiques - Page 4 Vote_lcap18%Les impostures scientifiques - Page 4 Vote_rcap 18% 
[ 3 ]
Les impostures scientifiques - Page 4 Vote_lcap29%Les impostures scientifiques - Page 4 Vote_rcap 29% 
[ 5 ]
Les impostures scientifiques - Page 4 Vote_lcap24%Les impostures scientifiques - Page 4 Vote_rcap 24% 
[ 4 ]
Les impostures scientifiques - Page 4 Vote_lcap12%Les impostures scientifiques - Page 4 Vote_rcap 12% 
[ 2 ]
Les impostures scientifiques - Page 4 Vote_lcap12%Les impostures scientifiques - Page 4 Vote_rcap 12% 
[ 2 ]
Les impostures scientifiques - Page 4 Vote_lcap5%Les impostures scientifiques - Page 4 Vote_rcap 5% 
[ 1 ]
 
Total des votes : 17

Les impostures scientifiques - Page 4 Empty Re: Les impostures scientifiques

Message par Bulle le Mar 30 Juin 2009 - 16:08

Magnus a dit :
Autrement dit, il faudrait sanctionner Calice pour délit d'opinion ?
Je te rappelle que le délit d'opinion n'existe pas chez nous !
Bien sûr que non. Et heureusement que le délit d’opinion n’existe pas. Par conséquent, je ne vois pas pourquoi je serais privée d’en bénéficier.
Donc quand mon opinion est que certaines pseudos-informations ne sont dites ici et ailleurs que pour faire passer les thèses FSSPX ou celles des grands complots FM ou juifs pour tenir le monde en son pouvoir, et que ce n’est que du prosélytisme, j’estime avoir le droit de le dire. C’est cela que j’appelle « conneries au kilomètre ».
Donc pour être tout à fait claire : mon opinion est que les théories intégristes ainsi que celles visant à effrayer pour se poser en initié sauveur sont des conneries ; et quand il y en a beaucoup de suite, cela fait des conneries au kilomètre. Je trouve que « bêtises au centimètre carré » était peut-être plus poli mais beaucoup moins éloquent…
Autre remarque : si vous trouvez qu’ il n’y a pas délit d’opinion à suggérer que les chercheurs des centre-anticancéreux sont des personnes à qui il ne faut pas faire confiance parce que ce sont des vendus, il y a au moins le délit de lâcheté : ils ne sont pas là pour se défendre.

Quant à ceux qui, pour habiller un départ choisi, jouent les victimes éplorées, désolée, mais qu’ils assument leurs propos et ne viennent pas crier au scandale quand l’horrible réponse incriminée : cache connerie est faite à cela :
Une personne qui veut vider son sac fait semblant d'avoir perdu conscience....et vide son sac quand elle en a "gros sur la patate".C'est un moyen intéressant et utile de vivre ensemble et de se soigner mais le terme "hypnose" c'est un cache sexe je pense.

_________________
Hello Invité !  Le Les impostures scientifiques - Page 4 Quizzv10 du 01 octobre 2019 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 44885
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Les impostures scientifiques - Page 4 Empty Re: Les impostures scientifiques

Message par Bulle le Mar 30 Juin 2009 - 16:14

Calice a dit :
La chimio coute plus de 2000 euro l'injection par patient à chaque séance .Je devais suivre un protocole qui devait couter à la sécu 30000 euros par an (je ne l'ai même pas commencé).
On comprend à ce prix là que les labos et les médecins qu'ils manipulent sont furieux quand un patient leur échappe et que d'autres proposent des traitements inoffensifs qu'ils ne peuvent eux exploiter à prix d'or .
Mais tu te rends compte que tu es en train d’inviter les gens à prendre du jus de poireau ou des tisanes parce que cela t’a soi-disant convenu ? Tu es au courant que certains meurent et font subir leur délabrement complet à la famille impuissante en suivant de tels conseils ?
Donc je crois qu’il est tout de même bon de rappeler que contrairement à ce que certains veulent laisser croire, aucune tisane, aucun régime, aucun médicament homéopathique ne soignent ni ne guérit le cancer qu'ils soient administrés au nom de Pierre, Paul ou Jacques !
Il y a seulement des gens qui utilisent la peur et le désespoir dans le but de s’enrichir : les sectes, les pseudo-pharmaciens et les pseudo-médecins ou thérapeutes en tout genre…
Et c'est pour cela qu'on ne peut pas faire confiance aux médecins des grands centres ou chimiothérapeutes de tout bord dont la formation se fait uniquement par les labos et qui parle de statistiques pour mieux prendre les gens dans leur filets et leur imposer un traitement .
Et c’est une honte également de dire cela, voire de la diffamation.
D’ailleurs les médecins des centres sont des chercheurs, ont leurs propres laboratoires et des formations universitaires qui n’ont rien à voir avec les labos privés.
Qu’il y ait des intérêts financiers qui prévalent pour la distribution des médicaments, qu’il y ait sur le marché des « faux médicaments », c’est une chose ; mais de généraliser et tout mettre les scientifiques dans le même panier n’est pas acceptable.

Sauf peut-être à vouloir dévaloriser la science ? Ah mais c’est vrai, plus la science avance plus les religions reculent...

je n’ai jamais dit et les autres non plus que le SIDA n’existait pas (et je suis très respectueuse des personnes qui ont perdu l'un des leurs de cette maladie ) , ce qui est une imposture est l'équation SIDA=VHI ce qui est très différent , et il faudrait prendre le temps de lire toutes les preuves dont maintenant de nombreux chercheurs commencent à prendre conscience .
Tu te moques de qui là ? Qui a écrit ça :
Le sida est une supercherie monumentale (cf le site de Etienne de Harven ) , une invention pour instiller la peur et une occasion pour les labos de se faire encore de l'argent .
?
Tiens au passage, puisque pour les labos ce n’est qu’une occasion donc une opportunité et puisqu’il y a un « et », développe voir un peu la partie l’idée se trouvant avant le « et » ; autrement dit selon toi, qui a « inventé le Sida pour instiller la peur » ?

_________________
Hello Invité !  Le Les impostures scientifiques - Page 4 Quizzv10 du 01 octobre 2019 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 44885
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Les impostures scientifiques - Page 4 Empty Re: Les impostures scientifiques

Message par Calice le Mar 30 Juin 2009 - 22:51

Bulle querelleuse pour rien :si le sida est une supercherie c'est parce que l'équation HIV = SIDA n'existe pas .C'est un dogme qui n'a jamais été démontré et on a inventé des maladies pour mieux vendre des médicaments :pour le sida c'est la trithérapie , pour la dépression ce sont des anti dépresseurs etc .Le tour de passe passe , c'est de créer des maladies avec des symptômes déja existant .
Pour la dépression par exemple les visiteurs médicaux donnent une plaquette aux médecins ou sont énoncé au dizaine de symptômes courants( insomnies , manque d'appétit etc ) correspondant à la "maladie" susceptible d'être traité par l'anti-dépresseur .Ce sont des symptômes qui ont toujours existé dans la mélancolie ou la fatigue nerveuse mais ce sont des termes trop vagues et pas assez porteur , donc on crée un terme évocateur qui va englober le plus de symptômes possibles pour pouvoir fourguer des anti dépresseurs et c'est parce que les visiteurs sont très performants que la consommation en France est si importante.

Autre maladies inventée :le syndrome du colon irritable , l'ostéoporose , la dysfonction érectile , la ménopause etc auxquelles correspondent bien évidemment toute une ribambelle de médicaments , il faut bien que les labos vivent !

http://www.letransmuteur.net/ces-maladies-inventees-par-les-laboratoires/
Bulle a écrit:
les chercheurs des centre-anticancéreux sont des personnes à qui il ne faut pas faire confiance parce que ce sont des vendus,

déjà il n'y a pas de chercheurs dans les centres de soins anticancéreux :il n'y a que des médecins chimiothérapeutes , qui peuvent parfois être payés par des labos pour tester des protocoles .
Les chercheurs ce sont ceux qui travaillent dans les organismes de recherchent comme l'ARC et qui sont aussi fiancés par les labos .
De même que les experts de l'AFFSSAP et de la HAS ont en majorité des accointances avec l'industrie pharmaceutique .



Bulle a écrit:
Mais tu te rends compte que tu es en train d’inviter les gens à prendre du jus de poireau ou des tisanes parce que cela t’a soi-disant convenu ? Tu es au courant que certains meurent et font subir leur délabrement complet à la famille impuissante en suivant de tels conseils ?

Chacun a le droit de témoigner , c'est de l'intolérance que de vouloir censurer un témoignage sous prétexte qu'ils ne rentrent pas dans le cadre du système .

Bulle a écrit:
aucune tisane, aucun régime, aucun médicament homéopathique ne soignent ni ne guérit le cancer

ni même la chimiothérapie pourtant injectée à prix d'or à tous les cancéreux qui se laissent prendre au piège , la tisane au moins ca ne fait pas de mal et ca coute moins cher.


Bulle a écrit:
Il y a seulement des gens qui utilisent la peur et le désespoir dans le but de s’enrichir : les sectes, les pseudo-pharmaciens et les pseudo-médecins ou thérapeutes en tout genre…

c'est tout le contraire c'est tout le système de la médecine officielle qui vit du cancer et même très bien qui utilise la peur des gens et je peux en témoignenr :les labos , les médecins , et les instituts de recherche vivent grassement des dons des citoyens alors qu'ils ne trouvent rien .Alors que les thérapeutes de médecines douces non seulement ne s'enrichissent pas mais en plus se font harceler .Il n'y a vraiment aucun intérêt financier dans ce pays pour un chercheur à promouvoir les médecines douces , et des chercheurs géniaux comme Beljanski , Loic le Ribault et bien d'autres ce sont non seulement fait mal voir par leurs pairs mais l'ont payé de leur vie ..Ceci est la stricte vérité vérifiable par tous .
Si la chimio pouvait guérir le cancer ca se saurait il n'y aurait plus de récidive , or les labos crient à la victoire dès qu'ils ont des statistiques positives sur maximum 5 ans .Or ce que les cancéreux veulent c'est guérir définitivement ce n'est pas prendre un médicament qui va retarder l'échéance 5 ans de plus .
Il n'y a jamais eu d'études d'effectuées sur 20 ans qui prendrait 100 personnes qui suivent le traitement protocolaires et 100 personnes qui suivent les traitements alternatifs .Les personnes comme moi qui sont très nombreuses ne sont pas prise en compte , nous n'intéressons pas les médecins du système .


Bulle a écrit:
des formations universitaires qui n’ont rien à voir avec les labos privés.

tu ne connais absolument pas le sujet tu n'as pas l'air de savoir que la recherche en France est financée uniquement par les labos privés et que les chercheurs des université reçoivent de l'argent des labos , il n'y a pas de recherche d'Etat indépendante .

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les impostures scientifiques - Page 4 Empty Re: Les impostures scientifiques

Message par Bulle le Mer 1 Juil 2009 - 17:35

Calice a dit :
Bulle querelleuse pour rien :si le sida est une supercherie c'est parce que l'équation HIV = SIDA n'existe pas .
As-tu oui ou non fait l’affirmation pure et dure que le Sida était une supercherie ?
Alors s’il te plaît ne noie pas le poisson avec des informations sur les faux médicaments et sur les faux besoins en médicament. Elles sont connues de tout le monde, rabâchées dans tous les programmes électoraux depuis des décennies, sur internet également et depuis moins longtemps certes, mais tout de même, par les médias.
déjà il n'y a pas de chercheurs dans les centres de soins anticancéreux.
Ah bon ?
Je ne vais pas tous les citer, mais prenons l’exemple de Gustave Roussy :
Voici ses équipes de recherche :
Source
Et dans le spoiler voici un extrait du statut des labos de recherche :
Spoiler:
Art. 1er. : Le Centre national de la recherche scientifique est
un établissement public national à caractère scientifique et
technologique, placé sous la tutelle du ministre chargé de la
recherche.
Inchangé
Art. 2. : Dans le cadre de la politique scientifique définie par
le Gouvernement, en relation avec les besoins culturels,
économiques et sociaux de la nation et en liaison avec les
établissements d'enseignement supérieur, le Centre national
de la recherche scientifique a pour missions :
- d'évaluer, d'effectuer ou de faire effectuer toutes
recherches présentant un intérêt pour l'avancement de la
science ainsi que pour le progrès économique, social et
culturel du pays ;
- de contribuer à l'application et à la valorisation des
résultats de ces recherches ;
- de développer l'information scientifique, en favorisant
l'usage de la langue française ;
- d'apporter son concours à la formation à la recherche et
par la recherche ;
- de participer à l'analyse de la conjoncture scientifique
nationale et internationale et de ses perspectives d'évolution
en vue de l'élaboration de la politique nationale dans ce
domaine.
Pour l'accomplissement de ces missions, le Centre, national
de la recherche scientifique peut notamment
- créer, gérer et subventionner des unités de recherche ;
- contribuer au développement de recherches entreprises
dans les laboratoires relevant d'autres organismes publics
de recherche, des universités et autres établissements
d'enseignement supérieur, des entreprises nationales, des
entreprises et des centres de recherche privés ;
- mettre en oeuvre des programmes de recherche et de
développement technologique ;
- recruter et affecter des personnels de recherche dans la
limite des emplois autorisés par la loi de finances ;
Art. 2. : Dans le cadre de la politique scientifique définie par
le Gouvernement, en relation avec les besoins culturels,
économiques et sociaux de la nation et en liaison avec les
établissements d'enseignement supérieur et de recherche,
le Centre national de la recherche scientifique a pour
missions :
Alinéas suivants inchangés
Prise en compte de la dimension « recherche »
des établissements d’enseignement supérieur
2
- prendre en charge des déplacements et des séjours de
personnels en tout lieu où les appellent les missions du
centre ;
- construire et gérer, le cas échéant, dans le cadre d’accords
nationaux ou internationaux, des grands équipements de
recherche ;
- constituer des filiales et prendre des participations ;
- participer, notamment dans le cadre des groupements
d'intérêt public, à des actions menées en commun avec des
services de l'Etat, des collectivités locales ou d'autres
organismes publics ou privés, français ou étrangers ;
- participer à l'élaboration et à la mise en oeuvre d'accords
de coopération scientifique internationale et de coopération
pour le développement
- assurer l'élaboration et la diffusion de la documentation
scientifique et la publication des travaux.
Art. 3 : Le Centre national de la recherche scientifique est
administré par un conseil d'administration présidé par le
président du centre. Il est dirigé par un directeur général.
Le comité national de la recherche scientifique, placé auprès
du Centre, est une instance de conseil et d'évaluation. Il
comprend des représentants élus des personnels de
recherche. Il est composé :
- d'une part des sections spécialisées par discipline, des
commissions interdisciplinaires, des conseils scientifiques
de département et des comités de programme ;
- et d'autre part du conseil scientifique.
Les unités de recherche relevant du Centre national de la
recherche scientifique sont dotées d'instances consultatives,
les conseils de laboratoires, où sont représentés les
personnels. Des conseils de laboratoires peuvent être créés
dans les unités associées au centre dans les conditions
prévues à l’article 17.
Art. 3 : Le Centre national de la recherche scientifique est
administré par un conseil d'administration présidé par le
président du centre. Il est dirigé par un directeur général
placé sous l’autorité du président du centre.
Alinéas suivants inchangés
Introduction de la dépendance hiérarchique du
directeur général au président du centre.
3
Art. 3-1 : Le président du centre est choisi parmi les
personnalités ayant une compétence dans le domaine de la
recherche scientifique et technologique. Il est nommé sur
proposition du ministre chargé de la recherche pour une
durée de quatre ans. Il ne peut exercer plus de deux
mandats consécutifs.
Source
Il y en a 20 comme cela en France … Dont celui-ci que je connais très très bien…
Source
Chacun a le droit de témoigner , c'est de l'intolérance que de vouloir censurer un témoignage sous prétexte qu'ils ne rentrent pas dans le cadre du système .
Mais qui parle de te censurer ? C’est nettement plus intéressant de dénoncer la désinformation ! Cela sert à tout le monde …
Et je vais donc répéter, qu’il ne faut pas croire les donneurs de faux espoirs qui prétendent que les tisanes, l’homéopathie, les méthodes Solomides, instincto-thérapies et autres poudres de perlimpinpin guérissent le cancer.
Et si Calice a le cynisme de dire qu’au moins elles ne font pas de mal, il faudrait qu’elle précise qu’elle ne font pas de mal aux gens qui n’ont rien qui évolue en sourdine et arrivent, pensant être sur la voie de la guérison (qu'est-ce qu'ils aiment ce terme ces ordures, ainsi que la petite phrase "ce n'est rien, c'est un problème que vous êtes en train de régler") jusqu'au point de non retour...

C’est vrai que la chimiothérapie dans ses débuts a fait parfois plus de mal que de bien ; mais aujourd’hui, on obtient des résultats valables avec certains types de cancers ; en particulier certaines formes de leucémie ; on obtient de longues rémissions qui permettent parfois de gagner un temps précieux pour aménager son départ.
C’est vrai aussi que des protocoles sont essayés sur des malades : mais toujours après information et avec accord du malade. D’autre part ces protocoles sont essayés lorsque les traitements classiques n’ont pas eu d’effet.
Personnellement cela ne me poserait aucun problème : même si ce ne sont que des essais, autant que ma mort si elle est inévitable faute de traitement efficace, serve à quelque chose.

Je ne dis pas cela pour te quereller, ni même pour t’apprendre quoique ce soit parce que nous savons parfaitement, au moins toi et moi, que ton intention est la désinformation plus que l’information.
Il est en effet courant sur internet de lire ce type de raisonnement : « Le monde est fichu, c’est Satan, le mal qui règne en maître ! Je vous informe, écoutez ces informations et ouvrez les yeux, revenez sur le bon chemin, celui de la véritable interprétation des Saintes Ecritures [avec parfois un petit coup d’initié en passant, ça le fait bien !], revenez au Dieu de la tradition etc etc… »
Alors je me sens obligée d’inviter à faire la seule prière qui puisse à mon sens convenir à ce Dieu là :
Notre Père qui êtes aux Cieux… SURTOUT RESTEZ-Y !

PS :
je peux en témoignenr :les labos , les médecins , et les instituts de recherche vivent grassement des dons des citoyens alors qu'ils ne trouvent rien
C’est grave ce que tu dis là ! Et faux, même si les avancées sont toujours trop lentes.
la recherche en France est financée uniquement par les labos privés et que les chercheurs des université reçoivent de l'argent des labos
Calice, si tu prétends que les chercheurs des universités sont achetés par des labos, je te conseille vivement de trouver des preuves autres qu’une page perso ou un site privé non fiable ; parce que tu prends le risque d’en avoir sérieusement besoin…

_________________
Hello Invité !  Le Les impostures scientifiques - Page 4 Quizzv10 du 01 octobre 2019 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 44885
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Les impostures scientifiques - Page 4 Empty Re: Les impostures scientifiques

Message par Geveil le Jeu 2 Juil 2009 - 9:38

Salut Bulle,
Je reconnais le bien fondé de tes réponses à Calice.

Je ne dirai rien sur le traitement du cancer, je n'y connais rien, simplement j'ai lu que son aspect psychosomatique est de plus en plus pris en compte par le corps médical. Rappelons que le cancer est une prolifération anarchique de certaines cellules, que toutes les cellules du corps, communiquent par l'intermédiaire de je ne sais plus quelles molécules pour contribuer au bon fonctionnement de l'ensemble, et que les cellules cancéreuses ne communiquent plus et ne vivent que pour elles.
Spoiler:
Comme la haute finance internationale rire
On peut donc très bien imaginer que certaines médecines douces aient un effet placebo non négligeable. Ce que j'essaie de te dire, ce n'est pas que Calice a raison, mais qu'on peut très bien imaginer que des méthodes de traitement du cancer moins mécanistes, moins " pan, pan, boum,boum" finissent par émerger. Ce n'est qu'un vœu pieu, sans invocation d'un dieu.

Spoiler:
Peut-on se permettre de dire que d'autres humains que toi sont des ordures? Après tout, tu as aussi de la merde dans les intestins, non ? C'est HS mais ça mériterait peut-être une discussion que je m'empresse de lancer, nous sommes dans un forum sur la spiritualité, non ?
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les impostures scientifiques - Page 4 Empty Re: Les impostures scientifiques

Message par Bulle le Jeu 2 Juil 2009 - 19:13

Hello Gerêve !

Oki avec toi sur l’importance de l’aspect psychosomatique dans la naissance et l’évolution d’une maladie. Je sais aussi qu’il y a des tumeurs cancéreuses qui cessent sans traitement et se calicifient. Mais quel marchand de tisane peut dire si oui ou non le malade qu’il soigne n’a besoin que de cela ?
Je comprends tout à fait ce que tu veux dire et je partage ton point de vue : on a soigné les cancereux comme les sorcières du moyen âge : en mutilant et en brûlant.
Mais il y a tout de même des progrès de faits et je ne trouve pas admissible d’accuser les chercheurs d’être à la solde des intérêts des laboratoires privés. Je ne pense même pas qu’il puisse y avoir une logique à soutenir qu’un seul laboratoire privé puisse avoir intérêt ou les moyens de ralentir les recherches. Voire au contraire.

Quant au qualificatif qui te gêne, je l’adresse à des êtres humains assez pourris, que ce soit par une volonté de toute puissance, pour l'appât du gain et alors qu'ils n'ont pas le début des capacités à soigner, assez pourris disais-je pour entretenir le déni chez un malade qui s’inquiète d’aller de plus en plus mal avec des sages paroles du type : « c’est normal, vous êtes en train de liquider un problème » ou encore « cela prouve au contraire que le médicament agit, et je vais adjoindre du viscum truc chouette à l’addition » ; et bien je persiste et signe : ce sont bien de vils individus plus communément appelés ordures...

Alors que l’on ne vienne pas raconter ou laisser penser que si ça ne fait pas de bien, ça ne peut pas faire pas de mal et que cela, autrement dit le naturel qui vient de dieu, vaut mieux que faire confiance aux scientifiques menés par Satan qui n'ont que la volonté de laisser souffrir pour mieux s'enrichir...

_________________
Hello Invité !  Le Les impostures scientifiques - Page 4 Quizzv10 du 01 octobre 2019 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 44885
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Les impostures scientifiques - Page 4 Empty Re: Les impostures scientifiques

Message par Ilibade le Jeu 2 Juil 2009 - 19:30

Toutefois, on ne devrait pas seulement préjuger de cette question sur la base du dénigrement des personnes, surtout que le nombre d'entre elles qui contestent un certain ordre des choses est en cruelle augmentation un peu partout dans le monde.

Qu'on en juge par les propos même des praticiens, notamment celui-ci pris au hasard parmi bien d'autres, au sujet du cancer :

Chaque année au Royaume-Uni, 200.000 cas de cancers sont diagnostiqués et 152.500 personnes en meurent.
Aux États-Unis, cette maladie tue chaque année environ 547.000 personnes. Ces décès sont enregistrés comme étant dus au cancer, mais combien d'entre eux sont réellement imputables à la maladie elle-même ?
Combien de décès devraient en fait être enregistrés comme conséquences de "la médecine qui tue" ? Quand on pense que les traitements conventionnels se composent presque exclusivement de rayons, de chimiothérapie et de l'application prolongée de produits pharmaceutiques toxiques - traitements bien connus pour leurs effets secondaires mettant en danger la vie du malade - alors la question devient d'autant plus légitime. En ce qui concerne la chimiothérapie, par exemple, notez ce qui suit : "La plupart des patients atteints du cancer dans ce pays meurent de la chimiothérapie. La chimiothérapie ne fait pas disparaître le cancer du sein, du côlon ou du poumon. Cela est prouvé depuis plus d'une décennie et pourtant les docteurs utilisent toujours la chimiothérapie pour traiter ces tumeurs." (Allen Levin, Docteur en Médecine, USCF, The Healing of Cancer [Guérir le cancer], Marcus Books, 1990). Source
En 1940, une enquête du Congrès US relève que près de 350 personnels de la FDA, Food and Drug Agency, (et pas les moindres) sont actionnaires de sociétés pharmaceutiques (évidemment, ce ne sont pas les femmes de ménage qui sont actionnaires). Voilà un exemple frappant qui explique la collusion entre des décideurs d'une institution rattachée à l'état (et à son devoir de vigilance) et les intérêts du lobby pharmaceutique. Déjà à cette époque, le lien entre l'alimentaire et le médicament était fait, expliquant pourquoi certains agents additifs alimentaires industriels rendus obligatoires par la loi (et qui ont depuis été supprimés du fait de leur caractère fortement cancérigène) et le traitement des cancers sont vus par une unique stratégie d'ordre mercantile. Ce modèle est aussi celui de la France, car l'AFSSAPS gère à la fois le domaine alimentaire et celui des produits pharmaceutiques. Pourquoi les deux domaines doivent-ils nécessairement dépendre d'une administration unique ?

Aux USA, il est de grande notoriété que les hauts postes de Monsanto et ceux de la FDA sont occupés grâce à une sorte de phénomène de chaises tournantes. Un coup, je travaille pour Monsanto, un coup je vais à la FDA, puis, je reviens à Monsanto. etc. Il y a eu beaucoup d'articles dénonçant ce phénomène. Dans la mesure où les intérêts pris en compte sont seulement financiers, il est assez normal en France que l'AFSSAPS, malgré deux études sur le maïs transgénique qui montrent l'effondrement des hépatocytes des rats nourris par ce maïs, et qui meurent d'insuffisance hépatique, n'a pas jugé utile de donner un avis plus précautionneux sur l'emploi alimentaire de ce maïs. Selon l'AFSSAPS, on peut le consommer sans risque ! Les doutes récents mis en oeuvre par la commission européenne ne visent que la culture et l'implantation de ce maïs, limitant son autorisation et son implantation (Jusqu'à quand ?), mais pas sa consommation.

Il est quand même extrêmement curieux que seules les études faites sous le contrôle de Monsanto soient agréées par le ministère de la Santé et par l'AFFSSAPS, alors que des études contradictoires sont reconnues exister mais "maintenues secrètes" ! Nous savons cela depuis la tentative de Corinne Lepage de récupérer tous le dossier (en copie) au ministère de la Santé.

Et bien, ce genre d'obstruction à la recherche et à la vérité scientifique, ainsi que les censures applicables aux auteurs de ces recherches existent aussi amplement en matière de cancer et de Sida. Une substance appelée amygdaline, découverte en 1830 par deux chimistes français et qui a été réactualisée en 1892 dans le traitement des tumeurs, est aujourd'hui inconnue en France et même interdite sous sa forme médicamenteuse, le Laetrile. Il contient un principe tiré des noyaux d'abricot et qui en 1892 était connu pour ses vertus anticancéreuses. L'amygdaline est classée aujourd'hui comme la vitamine B17 dont le rôle principal est de rendre possible l'action de toutes les vitamines B. C'est pourquoi, le manque de cette vitamine se traduit par des déficits habituellement reconnus des vitamines B et qui entraînent des pathologies de peau, de fatigue, d'encéphalopathies dégénératives, de myopathies douloureuses, d'anémie. Notamment, l'un des premiers symptôme est l'insomnie. C'est dire toute l'importance d'un traitement par le Laetrile, qui est utilisé par 50% des états américains comme médicament préventif anticancéreux, malgré que la FDA et l'industrie pharmaceutique aient publié son côté toxique (il contient du cyanure) et qu'en France, il soit interdit. Cependant, à des dosages prescrits et en contrôlant le taux de cyanure dans le sérum, ce médicament est bien moins toxique que n'importe quelle chimiothérapie ou radiothérapie. Voir la question ICI

Pour montrer l'engouement des chercheurs en matière de médecine, je rappelle que durant toute la durée de l'affaire Priore (plus de 30 ans), les cancérologues de la Fondation Bergonié (centre anticancéreux de Bordeaux) ne se sont jamais déplacés à 12 km de leur centre, à Floirac, pour examiner la machine de Priore, qui avait guéri des tumeurs chez des souris et des rats (et aussi chez des humains, de façon officieuse), dès 1953. Le plus invraisemblable est certainement l'attitude de l'Académie de médecine qui a fait savoir que l'invention d'Antoine Priore n'intéressait pas la médecine. C'est grâce à l'Académie des sciences et de son secrétaire perpétuel, le Pr Courrier, père de l'endocrinologie moderne, que des études ont pu être organisées et publiées, dans l'indifférence totale du milieu de la cancérologie. En 1969, recevant une subvention de l'OMS, l'armée française commence à montrer son intérêt (proximité de l'Ecole de Santé Navale, encore à Bordeaux à cette date là et d'une faculté de médecine très impliquée dans l'histoire de la médecine navale) pour la machine de Priore. Le Pr Lwolf (alors futur Nobel) s'intéresse de près aux travaux menés par le Pr Pautrizel (de la fac de médecine de Bordeaux), embarqué malgré lui dans les expériences du Pr Courrier. Mais, Lwolf va vite s'apercevoir qu'il ne pourra rien publier.

Enfin, sous la présidence de M Giscard d'Estaing, devait avoir lieu en 1981 à la demande de l'armée et du service de santé des armées, une commission d'étude sous la présidence du Pr Jean Bernard. Celui-ci enterre le dossier Priore avant même la première réunion de la commission. Puis, en 1981, élection de François Miterrand. Bref, une chape de plomb a pesé tout au long d'une découverte, en provenance du milieu parisien de la cancérologie et de l'hématologie, empêchant toute étude sérieuse et tout réel financement d'une recherche qui aurait peut-être contrecarré les plans de l'industrie pharmaco-alimentaire. C'est comme cela que fonctionnent les choses : pression par absence de financement, pression par censure de publication, pression par indifférence, etc.

On a dans ce dossier Priore, dès les années 60 fait courir le bruit que cette machine pourrait concurrencer les technologies de l'atome. Cependant, je me suis aperçu que c'est aussi à cette époque-là que les premiers traitements par l'AZT sont apparus, médicament qui sera interdit à cause des dégâts considérables qu'il occasionne dans l'organisme, et qui sera "recyclé" en 1984 dans le cadre du Sida, dans des traitements à plus faible dose, dits préventifs et qui débouchent sur l'instauration à moyen terme de l'immunodéficience du Sida. Il s'agit donc dans ce cas-là d'immunodéficience post-médicamenteuse. Quand on sait que la séropositivité est un signe de bonne santé et de fonctionnement normal de l'immunité naturelle, on peut se poser la question de l'intérêt réel de faire un traitement préventif d'une maladie non existante chez un patient normalement immunisé contre un agent viral et en pleine santé. Que l'on mesure aussi le caractère dégradant et péjoratif que l'on a fait porter à des séropositifs, incriminés dès le départ pour leurs moeurs (homosexuels ou drogués), dont certains perdaient leur emploi, d'autre se suicidant après annonce "qu'ils avaient le Sida" alors qu'ils étaient sains ! Or si la séropositivité aux tests de détection d'un hypothétique virus VIH semble être assez généralisée entre les homosexuels et les hétérosexuels, on n'a jamais compris pourquoi, seuls les homos "faisaient le Sida", alors que la transmission du virus devrait seulement justifier la maladie indépendamment du comportement sexuels. Même remarque pour le sexe, les hommes étant plus fréquemment atteints que les femmes.

A cette époque-là, les homosexuels mâles consommaient des poppers, produits très riches en nitrites qu'ils inhalaient constamment comme substance aphrodisiaque (parait-il, j'ai jamais testé). Ces produits sont aujourd'hui connus comme responsables du sarcome de Kaposi qui était déjà connu au 19° siècle et qui, en 1922, fut attribué à tort au virus de l'herpès. Déjà, la notion d'une cause virale était privilégiée sans qu'aucune expérience, étude, analyse comparative n'ait pu être réalisée (c'est un cancer très rare). Mais en 1978, comme ce sarcome était la forme principale d'un "nouveau syndrome" épidémique "vraisemblablement" d'origine virale et qui était sexuellement transmissible, il fut à l'origine du concept de Sida. Aujourd'hui, la simple interdiction des poppers aux USA a réduit considérablement ce Sida-là, mais le Sida des homos n'a cependant pas disparu pour autant, puisque, étant séropositifs, ils sont désormais traités préventivement, alors même qu'ils sont en bonne santé, pour finir à plus de 40% par faire un vrai Sida sur une période de 10 à 15 ans, et de 68% sur 20 ans.

Quand au Sida africain, qui n'est pas le même ensemble de maladies qu'en occident, on préconise aujourd'hui le préservatif. Je me pose alors la question de comprendre pourquoi les traitements préventifs ne sont pas préférables en Afrique, comme ils le sont en occident aux côtés du préservatif, dans les pays civilisés qui ont encore pour quelques temps mesurés, des moyens de payer ? Tout comme l'Arc, le Sidaction est une entreprise vraisemblablement "honnête" dont le seul but est de promouvoir une attitude thérapeutique, comme pour de la simple publicité, attitude qui devenant médiatique, devient incritiquable, malgré qu'elle ne soit le résultat d'aucune étude scientifique valide(*). Pendant ce temps-là, l'argent coule et les patients meurent.

(*) Le protocole d'isolation virale publié en 1972 par l'Institut Pasteur n'a jamais été vraiment mené à 100% depuis l'origine du Sida. On ne peut donc pas conclure qu'un virus existe vraiment.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les impostures scientifiques - Page 4 Empty Re: Les impostures scientifiques

Message par bernard1933 le Ven 3 Juil 2009 - 10:08

Et pour compliquer encore un peu plus le " schmilblic ", que pensez-vous de la réaction de la France dans l'affaire de la grippe H1N1 ? J'avoue que s'il était normal de s'affoler au départ , les mesures prises ensuite me paraissent dictées par les lobbys pharmaceutiques ( notre ministre de la Santé est pharmacienne d'origine...). Il y a de l'argent à gagner ! On a su quand même assez vite que cette grippe était assez bénigne . Et puis, n'est-il pas préférable de l'attraper maintenant
plutôt qu'après, quand elle aura muté ? Une sorte de vaccination naturelle !
bernard1933
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les impostures scientifiques - Page 4 Empty Re: Les impostures scientifiques

Message par Bulle le Ven 3 Juil 2009 - 17:20

Ilibade a dit :
Toutefois, on ne devrait pas seulement préjuger de cette question sur la base du dénigrement des personnes, surtout que le nombre d'entre elles qui contestent un certain ordre des choses est en cruelle augmentation un peu partout dans le monde.
Oui je trouve honteux que les scientifiques qui progressent soient accusés de ne pas progresser volontairement plus vite.
Cela n’avance pas assez vite, nous sommes d’accord là-dessus. La chimiothérapie a fait des dégats comme le rappelle les articles d’il y a une bonne décennie repris dans le lien que tu donnes. Elles sont mieux dosées, les protocoles évoluent mais ce ne sont pas des médicaments sans effets secondaires de toute manière, du fait de la maladie elle-même et pas d’une volonté d’enrichir quelque laboratoire que ce soit. Je suppose que la course au protocole le plus efficace avec le moins d’effets pervers existe. Et je souhaite même que le labo qui fabriquera le dit médicament se fasse des c* en or et le plus vite possible !

Après il ne faut pas tout mélanger. Tu parles de la machine Priore. Il me semble me souvenir pour m’être à l’époque intéressée à l’affaire parce qu’à la recherche (comme beaucoup) du fameux medoc ou moyen qui allait sauver une personne chère, que la dite machine ne pouvait agir que sur des sujets de quelques centimètres (souris) et n’était pas applicable à l’homme car il aurait fallut l’énergie électrique équivalente de plusieurs lignes à haute tension pour s’en servir. Or on sait depuis l’effet des lignes à haute tension en matière de cancer. De plus il est faux de dire que personne ne s’y est intéressé puisqu’elle a été subventionnée. Préciser également qu’il voulait être (de peur qu’on lui vole les plans) le seul à gérer le truc alors qu’il était incapable lui-même d’expliquer pourquoi il arrivait à ces résultats. Il a même refusé de déposer un brevet semble-t-il et est mort avec son secret ! Et enfin, il serait peut-être bon de préciser également que Priore est mort peu de temps après l’explosion de sa machine qui fonctionnait avec une lampe au mercure. (Au fait le mercure n’a pas une place hyper importante dans la kabbale ?)
Et donc il faut aussi être un peu cohérent. Au jour d’aujourd’hui le principal reproche fait aux labos est de se faire du fric sur le dos des malades en inventant des médicaments qui n’apportent rien de plus aux malades, ou qui ne sont pas suffisamment éprouvés avant d’être mis sur le marché se servant ainsi des malades comme cobayes. Et tout à coup, on vient brailler parce que des personnes refusent de passer par les preuves scientifiques d’efficacité !
Ilibade : ton raisonnement concernant la thérapie déclenchant le Sida chez les porteurs sains homosexuels est fondé sur quelles sources scientifiques consultables et récentes ?
Pour quelles raisons penses-tu que l’on administre une thérapie chez les porteurs sains ?

_________________
Hello Invité !  Le Les impostures scientifiques - Page 4 Quizzv10 du 01 octobre 2019 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 44885
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Les impostures scientifiques - Page 4 Empty Re: Les impostures scientifiques

Message par Ilibade le Ven 3 Juil 2009 - 18:11

Comparons des données de pandémie mondiale :

2002 : grippe de Madagascar : virus de la grippe A (H3N2) : épidémie locale touchant 85% de la population. 30304 cas et 754 morts
2003 : SRAS : coronavirus : 8000 cas et 800 décès
grippe saisonnière annuelle : entre 250000 et 500000 morts / an dans le monde, dont 1500 à 2000 personnes en France.
2009 : Grippe mexicaine : virus de la grippe A (H1N1) près de 15000 cas dont moins de 150 morts en 3 mois.
1918-1919 : grippe espagnole : selon les études entre 30 millions et 150 millions de morts dont plus de 11 millions en Europe en 1918.

Quand on pense que le niveau 6 d'alerte pandémique de l'OMS correspond à l'alerte mondiale maximum, et que ce niveau est actuellement déclenché par l'OMS pour la grippe mexicaine, je me demande quel niveau ils envisagent si une pandémie type 1918 devait survenir.

En 2003, l'épidémie de SRAS avait entraîné plusieurs gouvernements à se doter de quantités massives de Tamiflu, un médicament donné comme antiviral. Tout ce stock de Tamiflu arrivant à péremption en 2009, il est certain que l'épidémie de virus de la grippe A(H1N1) arrive au bon moment pour renouveler ce stock. Il faut en outre compter sur une augmentation de la production, puisqu'une usine pharmaceutique doit être implantée au Mexique et que cette implantation résulte d'un accord qui représentait l'un des enjeux prioritaires de la visite de Nicolas Sarközy au Mexique il y a près de 4 mois. Le gouvernement mexicain a d'ailleurs passé commande de quantités massives de Tamiflu, soit une augmentation très significative de la production, à visée de l'Amérique centrale et de l'Amérique du Sud.

Enfin, dans les couloirs du ministère de la Santé, on évoque la mise en oeuvre d'un plan de vaccination massive obligatoire contre le H1N1, alors même que le niveau d'épidémie est faible et que la gravité de la maladie est très rare.

Quelle que soit l'analyse qu'on en fait, ce qui est sûrement en très bonne santé, c'est évidemment le bénéfice de l'industrie pharmaceutique.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les impostures scientifiques - Page 4 Empty Re: Les impostures scientifiques

Message par Invité le Ven 3 Juil 2009 - 18:14


Alors qu'il a été démontré que le Tamiflu a une efficacité aléatoire...
Crying or Very sad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les impostures scientifiques - Page 4 Empty Re: Les impostures scientifiques

Message par Bulle le Ven 3 Juil 2009 - 18:19

leela a écrit:
Alors qu'il a été démontré que le Tamiflu a une efficacité aléatoire...
Crying or Very sad
Pensez-vous qu'il vaudrait mieux nationaliser les laboratoires ?

_________________
Hello Invité !  Le Les impostures scientifiques - Page 4 Quizzv10 du 01 octobre 2019 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 44885
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Les impostures scientifiques - Page 4 Empty Re: Les impostures scientifiques

Message par Ilibade le Ven 3 Juil 2009 - 21:03

Concernant la machine de Priore, il existe 11 articles publiés par l'Académie des sciences qui font état de résultats sans effets secondaires, de rémission de cancers chez des animaux, d'élévation du nombre des lymphocytes, etc. Pautrizel, prof d'immunologie à Bordeaux I, était parfaitement qualifié pour réaliser lui-même toute l'importance de cette découverte. La médecine est une science empirique, comme l'astrologie. Elle procède souvent par des constats circonstanciels auxquels il convient alors d'apporter un minimum de curiosité. Ce n'est pas forcément que cette machine aurait conduit nécessairement à devenir le traitement type du cancer, mais elle aurait contribué à nous faire mieux connaître certains agents physiques non destructeurs candidats au traitement anticancéreux. Chercher pour ne rien trouver est en soi une connaissance tout autant utile que chercher et trouver. Ne pas chercher du tout n'est pas scientifique !

En ce qui concerne le Sida, le responsable du département VIH/SIDA de l'OMS, Kevin de Cock, déclarait le 8 juin 2008 dans le journal The Independant :
"L'Office Mondial de la Santé a accepté le fait que la menace d'une épidémie hétérosexuelle mondiale du SIDA a disparu » ; et que « la stratégie promue par les principales organisations du SIDA pour la prévention universelle de la maladie a peut-être été mal dirigée ».

Toujours sur la base des conclusions de Kevin de Cock, cette fois dans le journal The Guardian du 12 juin 2008:

« La peur du SIDA fut la panique de santé publique la plus mensongère, la plus fausse et la plus cynique des 30 dernières années ». « Il est enfin admis, au plus haut niveau, qu'il n'y a aucune menace de pandémie mondiale du SIDA parmi les hétérosexuels ».

Ce ne sont pas de pauvres chercheurs négationnistes, mais des personnes occupant des postes clés qui recommencent aujourd'hui à susciter à nouveau une clarification qui n'est autre que celle que le malheureux Dr Duesberg, membre éminent de l'Académie des sciences US, spécialistes des rétrovirus, demandait lui-même dès 1987. Or dès cette époque-là, il s'est heurté à un mur de refus de toutes les revues où il pouvait publier habituellement. Il a donc écrit un livre pour poser sa vision des choses. En fait, l'hypothèse VIH n'est toujours pas prouvée ! Voilà la vérité que ces gens cherchent à dire sans pouvoir le publier vraiment dans les organes consacrés aux travaux sur le Sida.

En 1987, les gouvernements, à grand renfort de propagande, alertaient l'opinion mondiale sur une épidémie gigantesque qui menaçait tout l'Occident, et qui s'étendrait aux hétérosexuels. Il était clairement affirmé le caractère de transmission sexuelle de la maladie, qui était du à un virus de la famille des rétrovirus humains, donc un virus endogène, non reconnu comme virus étranger par le système immunitaire. Or :
1- Le virus VIH n'a toujours pas été isolé, ni photographié, selon le protocole mondialement accepté en 1972 et établi par l'Institut Pasteur.
2- Aucune épidémie n'a eu lieu auprès des hétérosexuels !
3- Contrairement aux habitudes, il n'existe toujours aucun vaccin (or les vaccins sont très faciles à obtenir avec des virus). Ce serait même le premier de tous les traitements. Or, malgré des recherches intensives visant à mettre au point un vaccin, depuis 30 ans, on n'a toujours pas une once de lueur d'espoir sur cette question.
4- Les anticorps sont toujours présents chez un séropositif, et ils augmentent en quantité au cours du temps ! Pourquoi et par quel mécanisme ?
5- Pourtant des sommes astronomiques ont été versées dans le cadre de la recherche sur le Sida, partout dans le monde (des milliards de dollars dépensés depuis 30 ans) et ce domaine est certainement l'un de ceux où il y a le plus de chercheurs, puisque le risque annoncé était très grave.
6- Le sarcome de Kaposi n'est plus aujourd'hui lié à un virus, puisqu'on a des études qui prouvent que ce sont des toxiques qui en sont à l'origine et notamment les nitrites (nappe phréatique des milieux agricoles soumis aux techniques modernes de productivité : engrais).
7- Pourquoi alors, le sarcome de Kaposi fait-il toujours partie du syndrome d'immunodéficience acquise liée à un virus, puisqu'un syndrôme est défini par un même mécanisme physiopathologique, et que là, nous avons deux mécanismes, l'un viral, l'autre toxicologique ? Est-ce qu'il n'y aurait pas en réalité deux Sida différents, l'un viral et l'autre toxique ?
8- De même, quel est l'intérêt de rechercher des anticorps antiVIH chez un homosexuel français consommateur de poppers ? (Les USA ont interdit les poppers, pas la France) ?
9- Et la question qui tue, si je puis ainsi m'exprimer : comment expliquer que même chez un consommateur de poppers, on puisse avoir malgré tout une séropositivité au VIH ?
10- Est-ce que les tests de détection du VIH à travers les anticorps détectent des anticorps spécifiques du VIH, ou bien sont-ils des anticorps génériques anti-rétrovirus ?
11- Pourquoi les tests sur un même sérum sont-ils positifs en France et négatifs en Australie ? (une équipe universitaire australienne a montré que les tests de détection variaient d'un pays à l'autre au point qu'on pouvait les classer en 9 zones géographiques différentes : Un même patient sera alors séropositif dans certains pays et séronégatif dans d'autres.
12- Qu'est-ce qui justifie d'avoir introduit dans la trithérapie préventive du peroxynitrite ou 3TC en 1996, alors même qu'à cette époque, le rôle des nitrites dans le déclenchement du sarcome de Kaposi était connu ?

J'arrête là car je ne peux pas traiter tout ce dossier de façon technique sur un site généraliste.
Pour avoir encore l'avis d'un autre médecin qui a réalisé un état des lieux pour ses étudiants, voir (en couleurs)
http://pagesperso-orange.fr/thiacytidine/AIDS/slide_powerpoint/slide_powerpoint.htm

Je veux simplement extraire une phrase de sa présentation, qui cite un chercheur berlinois, le Dr Pant :
"Après examen de 20 études portant sur 12000 consommateurs de drogues on constate que dans 3/4 des cas, les utilisateurs de préservatifs présentent un taux de transmission supérieur à ceux qui n'en utilisent pas."
Quand on songe que le pape s'est fait fustigé pour avoir dit en gros et en termes choisis, la même chose ! Voilà de quoi nourrir la réflexion sur l'infaillibilité d'un pontife.

Il faut bien comprendre que la détection du VIH n'est plus aujourd'hui vue comme spécifique, puisque les protéines soit-disant spécifiques du VIH ont été trouvées sur des souris qui n'ont jamais été en contact avec le VIH. Aussi, bien que les chercheurs tentent d'améliorer le profil des traitements compatibles avec une certaine forme de stratégie commerciale, je suis d'accord qu'on ne peut passer sous silence certaines améliorations. Mais on ne doit pas excuser l'omerta là où elle existe sous la forme d'un mur de silence placé sur un ensemble de remises en question de l'hypothèse VIH (car ce n'est qu'une simple hypothèse et non un fait de science), omerta qui, malgré des milliards de dollars dépensés, entrave sûrement certaines découvertes dans une thérapie qui n'est toujours pas en mesure de proposer un traitement fiable et certain.

Enfin, lorsqu'on est séropositif dans le cadre d'un virus parfaitement identifié et isolé, on n'est pas porteur sain. Une séropositivité qui se maintient dans le temps, est le signe de la disparition du virus concerné. Et donc, si le virus a disparu du fait des anticorps, alors qu'est-ce qui déclenche la maladie elle-même, 10 ans, 15 ans voire 20 ans après la primo-infection ? Quelle maladie virale connaît-on en dehors du Sida, qui atteint les cellules d'un organisme, 10, 15 ou 20 ans après que le virus ait été supprimé ?

Alors, on a refait le coup du virus de l'herpès, en disant qu'il se maintient dans l'organisme, caché ! Je pense que d'abord, il faudrait prouver son existence. Au fond, est-ce que nous avons bien dans tout cela la notion d'un syndrôme nouveau ? Pas si sûr disent 5 prix Nobel.

Références déjà données.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les impostures scientifiques - Page 4 Empty Re: Les impostures scientifiques

Message par Bulle le Sam 4 Juil 2009 - 18:53

Ilibade a dit :
Concernant la machine de Priore, il existe 11 articles publiés par l'Académie des sciences qui font état de résultats sans effets secondaires, de rémission de cancers chez des animaux, d'élévation du nombre des lymphocytes, etc. Pautrizel, prof d'immunologie à Bordeaux I, était parfaitement qualifié pour réaliser lui-même toute l'importance de cette découverte
C’est ce que je disais, chez des petits animaux, pas chez l’humain : la machine était inadaptable. Il y a eu des tentatives d’adaptation pour traiter non plus le cancer puisque rien de scientifique ne permettait d’avérer la fiabilité mais je ne sais plus quelle autre maladie ; et encore une fois les essais sur les animaux n’ont pas été concluants ! A part un effet type micro onde ! Les « rayonnements » étaient dangereux et non gérables donc pourquoi reprocher une non industrialisation de la fameuse machine dont le brevet, je le rappelle n’a jamais été déposé par l’inventeur. Il y a eu des travaux, des budgets accordés et des communications scientifiques publiées mais rien n’a aboutit de manière à valider l’invention.
Pas de secret, pas de complots permettant d’insinuer, encore une fois, que si l’on ne sait pas soigner le cancer aujourd’hui, c’est parce qu’on ne le veut pas.

Revenons au Sida. Comment peut-on affirmer qu’« Il est enfin admis, au plus haut niveau, qu'il n'y a aucune menace de pandémie mondiale du SIDA parmi les hétérosexuels », alors que les statistiques officielles donnent :
Mode de contamination des personnes ayant découvert leur séropositivité en 2007
• 60 % ont été contaminées lors de rapports hétérosexuels (et parmi celles- ci la moitié est de nationalité d’un pays d’Afrique sub-saharienne) ;
• 38 % lors de rapports homosexuels
• 2 % avec l’usage de drogues injectables.
Et surtout dans quel but de telles affirmations sont-elles faites ?

Quant à l’identité du virus et son comportement, qu’il soit X ou Y n’est pas le problème. Le problème est que c’est une maladie sexuellement transmissible et que le seul moyen d’éviter d’être contaminé, à part l’abstinence sexuelle qui est contre-nature et qui n’est concrètement pas une mesure applicable, est le préservatif. Le problème est qu’à l’heure actuelle les seuls moyens de ralentir l’évolution fatale est la trithérapie : on ne sait pas faire autrement.
Que les méthodes appliquées, l’origine soient contestées : c’est normal et je vais même dire c’est très sain. Il n’y a pas de progrès scientifique possible si l’on ne remet pas en question.

Et encore une fois les contestations font l’objet de publication donc je ne vois pas très bien pourquoi l’on parle d’imposture, de réalités cachées : ces réalités ne servent à rien au public, il n’est pas scientifique.

Alors c'est vrai les thérapies ne sont pas sans danger, ne sont pas des panacées, on ne sait pas faire mieux, pour l'instant, mais les scientifiques font leur travail et cherchent !
Je ne vois pas pourquoi un état aurait intérêt à ce qu'il en soit autrement.
Toi oui ?

_________________
Hello Invité !  Le Les impostures scientifiques - Page 4 Quizzv10 du 01 octobre 2019 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 44885
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Les impostures scientifiques - Page 4 Empty Re: Les impostures scientifiques

Message par Invité le Dim 5 Juil 2009 - 0:42

Les paranoïaques du grand complot de la science officielle, amoureux des bricoleurs incompris aux géniales inventions qui malheureusement ne marchent jamais, infatigables conteurs armés de l'anecdote contre la preuve, qui considèrent comme négligeable que cette science "officielle" a fait progresser le niveau de vie et sa qualité, feraient bien un jour de se demander tout d'abord pourquoi devrait on créditer leurs super arguments plutôt que la propagande académique, puisque leur argumentation permet aussi bien de démonter leurs dires que ce qu'ils attaquent. Cette argumentation à l'Ilibade, autodestructrice, est donc complètement inutile à démonter mais aussi à contrer.

Des gens comme Ilibade feraient bien de ne pas négliger les statistiques et les nombres qui rendent compte de la souffrance guérie vaille que vaille mais toujours de mieux en mieux par la médecine allopathique, la radiothérapie, la trithérapie et autres thérapies pour laquelle des hommes consacrent leur vie sans nécessairement rechercher la gloire comme Priore.

Il ferait bien de tenir compte qu'il y a autant d'illuminés chez les prix Nobel que chez les homme politiques et vous et moi. Nombre de médecins qui ont consacré dix ans au moins de leur vie à apprendre la médecine croient à l'astrologie, au reiki, ou au fait que le croissant de lune est dû à l'ombre de la terre. Il est complètement inutile d'essayer de raisonner Ilibade : je pourrais même aller jusqu'à lui proposer de tester une transfusion en provenance d'un séropositif hétérosexuel et si je n'étais quant à moi, sûr que cela lui transmettrait le sida par le virus, et que cela serait mortel pour lui et ses partenaires. Ce savoir raisonnable m'empêche moi, d'être inconscient pour ne pas dire criminel comme lui tend à l'être ne serait-ce que par ce qu'il écrit, sans respect ni pour les gens qui sont morts du sida, ni pour leur entourage.

Il y a de fortes chances que je meure d'un cancer, sauf si je vis assez longtemps pour que les taux de guérison continuent à s'améliorer :
voir sur veille sanitaire
Depuis 1980 où le nombre de nouveaux cas de cancers s’élevait à 170 000, ce nombre a presque doublé chez l’homme (augmentation de 93%) et a progressé de 84% chez la femme. La prise en compte des modifications démographiques de la population française ces 25 dernières années montre que 25% de l’augmentation du nombre de cas est due à l’augmentation de la population et 20% à son vieillissement (le risque de cancer augmentant avec l’âge). L’augmentation du risque de cancer (mesuré par le taux d’incidence standardisé) n’intervient en fait que pour un peu plus de la moitié dans l’augmentation du nombre de cas (52% chez l’homme et 55% chez la femme). Cette augmentation du taux d’incidence depuis 1980 est ainsi moins importante que celle du nombre de cas, soit +35% chez l’homme et +43% chez la femme.

Le nombre de décès par cancer en 2005 a été estimé à 146 000, traduisant une augmentation de 13% depuis 1980. Cette augmentation du nombre de décès par cancer n’est liée qu’aux changements démographiques (augmentation et vieillissement de la population française), et le risque de mortalité par cancer a en fait diminué entre 1980 et 2005. Cette diminution du taux de mortalité par cancer est en moyenne de - 1,1% par an chez l’homme et -0,9% chez la femme. Elle est encore plus marquée ces 5 dernières années, respectivement -2,5% et -1,2%.

Au niveau de la croyance, ce que je crois, et j'en suis même certain, c'est que ce n'est pas avec la machine de Priore que les mêmes résultats pourraient être atteints. C'est tout à fait insultant pour des générations de chercheurs et de décideurs de penser que sa machine miraculeuse a été ignorée par principe, par "dogme" pendant des dizaines d'années. L'épistémologie nous montre non seulement que la science procède par démonstration de la fausseté des théories certes mais aussi parce que les avancées scientifiques sont inexorables et qu'elles ne peuvent rester dans la tombe simplement parce qu'un électricien rocambolesque n'a pas voulu révéler son "secret" ; justement la science procède au grand jour, et non pas par des tours de passe-passe. Bien évidemment que tout n'est pas rose comme l'a démontré la polémique Gallo/Pasteur sur le virus du sida, car ce sont des hommes qui mènent ces travaux, avec tous leurs défauts. Et de même, les inventions techniques, si elles ne sont jamais faciles à transformer en innovation industrielle, finissent toujours par démontrer leur validité (notamment en exhibant leurs fondements scientifiques).

Mais l'incroyance scientifique paranoïaque est une maladie que malheureusement aucune science par définition ne peut aider à guérir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les impostures scientifiques - Page 4 Empty Re: Les impostures scientifiques

Message par Invité le Dim 5 Juil 2009 - 10:28

Qualifier d'insultante vis-à-vis des chercheurs institutionnels une prise de position de chercheurs minoritaires est une aberration sur le plan scientifique, car la science ne se soucie pas du caractère insultant ou non insultant des assertions, --- uniquement de leur caractère vrai ou faux.

C'est rendre émotionnel le débat, ce qui est la meilleure façon de faire qu'il ne progresse pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les impostures scientifiques - Page 4 Empty Re: Les impostures scientifiques

Message par Bulle le Dim 5 Juil 2009 - 10:40

Escape a écrit:Qualifier d'insultante vis-à-vis des chercheurs institutionnels une prise de position de chercheurs minoritaires est une aberration sur le plan scientifique, car la science ne se soucie pas du caractère insultant ou non insultant des assertions, --- uniquement de leur caractère vrai ou faux.
Amha, ce n'est pas la prise de position de scientifiques par rapport à la machine que Caillou qualifie d'insultante, mais le fait d'inciter le grand public à croire que la raison soit autre qu'un point de vue justifiable scientifiquement.
Je cite :
C'est tout à fait insultant pour des générations de chercheurs et de décideurs de penser que sa machine miraculeuse a été ignorée par principe, par "dogme" pendant des dizaines d'années.

_________________
Hello Invité !  Le Les impostures scientifiques - Page 4 Quizzv10 du 01 octobre 2019 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 44885
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Les impostures scientifiques - Page 4 Empty Re: Les impostures scientifiques

Message par Ilibade le Dim 5 Juil 2009 - 17:50

Cette argumentation à l'Ilibade, autodestructrice
Ah, l'argument cinématographique ! Mesdames et Messieurs, Veuillez faire attention. Suite à ce post, ce forum s'autodétruira dans 30 secondes !

amoureux des bricoleurs incompris aux géniales inventions qui malheureusement ne marchent jamais
Je suis désolé de votre méconnaissance du dossier Priore. Les différentes machines montées par Priore ont permis de réaliser suffisamment d'expériences pour que l'on puisse affirmer que son rayonnement, selon le dosage en fréquence et en intensité de ses composantes, permet non seulement en quelques séances une régression des tumeurs ou de certaines maladies infectieuses et parasitaires, mais qu'en modulant sur le nombre des séances, la durée des séances ou l'intensité des paramètres, on avait obtenu de façon reproductible, une rémission complète et définitive de tumeurs malignes endogènes ou greffées réputées inguérissables et toujours mortelles. Ainsi certains cancers traités de façon spectaculaire par ce rayonnement ne sont plus guéris aujourd'hui.

infatigables conteurs armés de l'anecdote contre la preuve
En l'occurrence, il ne s'agit nullement d'anecdote, mais d'expériences réalisées à partir de résultats fortuits et qui ont induit un intérêt réel chez d'authentiques scientifiques, parfaitement diplômés, reconnus et désireux de voir cette affaire prise beaucoup plus au sérieux. Mais vous m'y faites penser : peut-être qu'une histoire de cette machine et de ses conséquences pourrait être contée. Je connais bien l'affaire, et j'ai eu en 1985 quatre entretiens avec le Pr Pautrizel.

cette science "officielle" a fait progresser le niveau de vie et sa qualité
Ce genre d'argument est davantage pour des apprentis philosophes que des étudiants en sciences. Qu'est ce que le niveau de vie sur le plan scientifique ou qu'est-ce que la qualité de la vie ? Je ne suis pas certain que les hommes de l'Antiquité aient été moins vivants, d'un niveau de vie moindre et d'une qualité de vie moins élaborée. La science a pu rendre plus facile la vie matérielle, mais cela s'est accompagné aussi de l'apparition d'un nombre considérable d'inconvénients qui menacent la survie de l'humanité de façon bien plus visible et indiscutable que le mode de vie des temps anciens. Et je ne parle pas de la bêtise galopante de nombre d'esprits intoxiqués.

feraient bien un jour de se demander tout d'abord pourquoi devrait on créditer leurs super arguments plutôt que la propagande académique
C'est très facile à comprendre. Lorsque le fonctionnement d'une académie ou d'un district de recherches n'est plus capable de publier tous les aspects d'une controverse naturelle, qui, parce qu'elle fait partie de la méthode scientifique, a une valeur scientifique incontestable , alors c'est que doivent exister des intérêts personnels ou collectifs qui agissent comme un pouvoir caché. Aucune raison n'a été réellement donnée sur le plan scientifique par l'Académie de médecine pour avoir dès le début refusé toute prise en charge d'un suivi des expériences de Priore et des scientifiques de Bordeaux ou Paris, ou soigneusement refusé toute publication à la communauté médicale. C'est la même chose concernant le Sida. Duesberg n'a jamais pu publier ses arguments dans les revues spécialisées dans lesquelles il pouvait publier d'autres travaux. Qu'est-ce qui explique qu'aucune revue médicale n'a jamais rien écrit sur la machine de Priore, tant en France qu'à l'Etranger ? Quel est ce pouvoir de barrage, d'où s'exerce-t-il et comment ?

Des gens comme Ilibade feraient bien de ne pas négliger les statistiques
Pourquoi uniquement les gens comme Ilibade ? Est-ce que les gens comme Vous (qui n'êtes pas des gens comme Ilibade) ont le droit de négliger les statistiques ? Si l'on affirme aujourd'hui que l'hypothèse d'une transmission sexuelle du Sida par contamination virale est fondée, alors mathématiquement, elle doit se traduire par une explosion de l'épidémie à destination des populations hétérosexuelles. Or cette prévision ne s'étant pas produite de façon significative sur le plan des pathologies liées au Sida, alors même que sur le plan de la sérologie, toutes les populations sont effectivement atteintes, c'est que le mécanisme de transmission n'est vraisemblablement pas lié à un virus, mais à une autre cause qui est identifiée depuis le début des années 90 comme étant toxique, à travers des composés azotés qui se transforment en nitrites, ou des nitrites directement introduits dans le sérum.

les nombres qui rendent compte de la souffrance guérie
Quelle méthode pourriez-vous proposer pour que ce nombre soit corrélé à celui des souffrances non guéries ? Prenons un exemple tout aussi démonstratif pour quiconque a fait partie du système de la recherche : Le total des dépenses des recherches sur la machine de Priore n'excède pas 50 millions de francs pour 30 années, sans compter les propres investissements de certaines sociétés industrielles estimés à moins de 30 millions de Francs. Beaucoup de bénévoles ont participé à l'affaire Priore, mais on ne peut réellement citer tout au plus qu'une cinquantaine de personnes. En face, les recherches en cancérologie qui ont débuté à la fin du 19° siècle ont accumulé une somme astronomique en milliards de dollars ou en dizaines de milliards de dollars, occupant plusieurs milliers de chercheurs dans le monde jusqu'à aujourd'hui. Aux vues des constats, on peut cependant noter une faible progression du point de vue de la recherche officielle cancérologique, alors que dès le début de l'affaire de Priore, on a la guérison complète en 1953 d'une chatte en 12 jours pour un cancer mamellaire normalement fatal en 8 jours, donnée confirmée par l'histologie !

toujours de mieux en mieux par la médecine allopathique, la radiothérapie, la trithérapie et autres thérapies
Rien de tout cela n'excuse l'absence de recherche et de crédits concernant la découverte d'Antoine Priore. En plus, depuis 1994, les nitrites ne sont pas ignorés comme cause première du Sida des homosexuels californiens et la question du sarcome de Kaposi a alors pris une autre allure, certes, pas dans les revues de cancérologie, mais dans les revues d'immunologie et de toxicologie. Pourquoi avoir alors introduit en 1996 dans la trithérapie des nitrites ? (Note Ilibade : actuellement, personne ne sait m'expliquer ce détail.)

autres thérapies pour laquelle des hommes consacrent leur vie sans nécessairement rechercher la gloire comme Priore.
Allons, allons ! Le Pr Gallo, convaincu de parjure par la justice, ayant poussé tous les arguments provenant de France, pour avoir seulement la primeur d'avoir découvert "LE VIRUS DU SIDA" que l'on sait aujourd'hui être celui que Pasteur(Paris) lui avait envoyé un an auparavant, ne visait certainement pas sa gloire, mais surtout le succès de son laboratoire. La querelle entre les deux découvreurs a alors consacré Montagnier, qui vient d'avoir son prix Nobel. Priore était certes caractériel, italien, et il avait une vision pratique des choses qui ont certainement desservi la cause de sa découverte. Mais on ne peut pas dénigrer sa découverte pour autant.

Il est complètement inutile d'essayer de raisonner Ilibade
Absolument ! Ilibade connaît ce dossier depuis 1984. Et je dois dire que ce dossier est typique des affaires de génie que l'on dénigre parce que d'autres intérêts existent.

Ce savoir raisonnable m'empêche moi, d'être inconscient pour ne pas dire criminel comme lui tend à l'être
Excusez-moi, cher monsieur ! Cela s'appelle de la diffamation. Apportez plutôt des arguments et des idées et non un combat de coq sur ce forum. Il y a eu une époque ou le démontage des gens n'était pas la règle.

Au niveau de la croyance, ce que je crois, et j'en suis même certain, c'est que ce n'est pas avec la machine de Priore que les mêmes résultats pourraient être atteints.
A votre avis éclairé, si on mettait sur cette machine ne serait-ce que 10% des crédits de recherche qui ont été dépensés sur la recherche officielle en cancérologie, ne pourra-t-on pas mieux poser la question comme vous le faites ? Quel genre de réponse censée espérez-vous obtenir dans la situation actuelle ?

C'est tout à fait insultant pour des générations de chercheurs et de décideurs de penser que sa machine miraculeuse a été ignorée par principe, par "dogme" pendant des dizaines d'années.
C'est pourtant ce que nous notons, à travers un silence total de toutes les recherches entreprises avec cette machine, dans les revues médicales, de recherche en hématologie, immunologie, cancérologie. Les chercheurs médecins du centre Bergonié de Bordeaux ou ceux de l'Institut Curie (centre du radium) de Paris ne se sont jamais déplacés en 30 ans à Floirac. Seul le centre de cancérologie de Villejuif a contribué à vérifier certains résultats, et une seule publication en a résulté dans les Comptes-rendus de l'Académie des Sciences. La question n'est pas écartée pour des raisons scientifiques, mais bien par imposture d'un certain nombre de scientifiques.

Après la mort de Priore, rien n'interdisait de faire des recherches. Une voie avait été tracée qui devait normalement aboutir à étudier de près les composantes du rayon de Priore. C'est d'ailleurs ce qui a été entrepris en 1985 à la faculté des sciences de Bordeaux, mais pour abandonner seulement en quelques mois du fait de résultats négatifs. Lorsque l'institut de Villejuif avait proposé d'héberger sur son site une seconde machine, les autorités avaient acquiescé. Puis, en quelques semaines, le directeur de Villejuif changea d'avis et refusa le dossier qui était quasiment validé par le gouvernement. Quel est la vraie raison de ce revirement, alors que Villejuif avait envoyé son propre chercheur à Bordeaux et était convaincu de la réalité des effets de la machine ? Enfin, pourquoi le Pr Jean Bernard répondra-t-il à Jean-Pierre Chevènement, dans un rapport de seulement 23 pages rédigé en 10 mois d'une commission fantôme, rapport omettant les principales découvertes et études, que la "machine de Priore n'était susceptible d'aucun intérêt nécessitant la mise en place de crédits" ?

Vous voyez, c'est par le biais de l'argent que cette affaire se juge.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les impostures scientifiques - Page 4 Empty Re: Les impostures scientifiques

Message par Bulle le Dim 5 Juil 2009 - 20:17

Ilibade a dit :
Si l'on affirme aujourd'hui que l'hypothèse d'une transmission sexuelle du Sida par contamination virale est fondée,
Donc d'après toi le Sida n'est pas une maladie sexuellement transmissible ?
Enfin, pourquoi le Pr Jean Bernard répondra-t-il à Jean-Pierre Chevènement, dans un rapport de seulement 23 pages rédigé en 10 mois d'une commission fantôme, rapport omettant les principales découvertes et études, que la "machine de Priore n'était susceptible d'aucun intérêt nécessitant la mise en place de crédits" ?
Mais il en a eu des crédits !
Je cite le mag. La Recherche, juin 1972 : « Enjambons les étapes, nombreuses, d'un steeplechase scientifico-budgétaire jalonné d'incidents divers, volte-face, rendez-vous manqués, lettres sans réponses et conciliabules hétérogènes : en dépit des sceptiques, M. Priore a obtenu, il y a quelques semaines, les crédits qu'il souhaitait, dans des conditions qui laissent rêveur sur les critères de rentabilité
économique et de rigueur scientifique appliqués pour décider de cette priorité-là...Le coeur a son secret, Bordeaux a son mystère... »
Donc si ceux-ci n'ont pas été renouvelés, c'est tout simplement parce que les essais faits à plus petite échelle sur les maladies parasitaires (le Trypanosoma equiperdum) n'ont pas donné de bons résultats de manières fiables.
Parce que les ondes magnétiques et électromagnétiques provoquent le cancer et qu'il était trop risqué d'aller au delà de l'expérimentation sur le lapin.
D'autre part, il ne faut pas oublier de rappeler que Priore a été son propre frein au début des essais, puiqu'il a refusé des offres pour aller plus loin dans ses recherches par peur de se "faire rouler" ! Pourquoi n'a-t-il pas déposé de brevet ? Peut-être tout simplement parce qu'il était incapable d'expliquer et de maîtriser le fonctionnement de sa "machine".
Au fait de quoi est-il mort ?

_________________
Hello Invité !  Le Les impostures scientifiques - Page 4 Quizzv10 du 01 octobre 2019 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 44885
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Les impostures scientifiques - Page 4 Empty Re: Les impostures scientifiques

Message par Calice le Lun 6 Juil 2009 - 23:58

Bulle a écrit:
As-tu oui ou non fait l’affirmation pure et dure que le Sida était une supercherie ?


oui la théorie du sida est une supercherie , le sida est une maladie inventée comme bien d'autres , ce qui ne veut pas dire que les gens ne meurent pas , mais ce n'est pas à cause du HIV;

Bulle a écrit:
il ne faut pas croire les donneurs de faux espoirs qui prétendent que les tisanes, l’homéopathie, les méthodes Solomides, instincto-thérapies et autres poudres de perlimpinpin guérissent le cancer.


Il y a manifestement une médecine alternative , allopathique et chimiothérapique qui marche aussi bien et même mieux que les traitements officiels .
Les traitements alternatifs sont aussi de la chimiothérapie , la différence est que ce sont des antimitotiques qui ne sont pas nocifs pour l'organisme .

Bulle a écrit:
Et si Calice a le cynisme de dire qu’au moins elles ne font pas de mal, il faudrait qu’elle précise qu’elle ne font pas de mal aux gens qui n’ont rien qui évolue en sourdine et arrivent, pensant être sur la voie de la guérison



pas du tout , les antimitotiques alternatifs ont des effets pharmacologiques avérés et ne sont pas toxiques .


Bulle a écrit:
C’est vrai que la chimiothérapie dans ses débuts a fait parfois plus de mal que de bien ; mais aujourd’hui, on obtient des résultats valables avec certains types de cancers ;


ca c'est de la propagande du système , le cancer est toujours mortel malgré tout l'argent dépensé , il n'y a pas de réelles avancées mais on le fait croire .Plus de 70 % des patients , se tournent vers les médecines alternatives , en complément , sans oser en parler à leurs médecins c'est parce qu'ils ne sont pas dupes que le système est imparfait et ne répond pas à leur besoins réels.
Bulle a écrit:
Je vous informe, écoutez ces informations et ouvrez les yeux, revenez sur le bon chemin, celui de la véritable interprétation des Saintes Ecritures
mais ou as tu vu que je parlais des Ecritures ? encore un procès d'intention et mon but est de faire tomber les oeillères sur le système officiel , archaïque et inadapté , parce que je suis passé par là et que j'en connais bien les rouages .




Bulle a écrit:
Calice, si tu prétends que les chercheurs des universités sont achetés par des labos,

parfaitement , il n'y a pas de recherche d'état indépendant en France , la recherche est uniquement financée par les labos .

extrait :
"L’immense majorité des professionnels concernés sont des hospitalo-universitaires. C’est d’ailleurs normal. Les firmes s’intéressent de façon préférentielle à ce qu’elles appellent les « leaders d’opinion », susceptibles de transmettre leurs messages avec toute l’autorité que leur confère leur statut. C’est dans ces milieux là qu’elles recrutent en priorité car ce sont pour elles les plus rentables ? "


http://www.formindep.org/L-enquete-du-Formindep?var_recherche=universitaires%20achet%E9s



formindep est une association de professionnels de santé qui se veulent indépendants du système

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les impostures scientifiques - Page 4 Empty Re: Les impostures scientifiques

Message par Ilibade le Mar 7 Juil 2009 - 10:09

Selon Tardieu, le charlatanisme est la fraude et le mensonge érigés en système.

En 1841, dans son livre Physiologie du médecin, Louis Huart écrit :
"Deux moyens sont employés par les docteurs de toutes les facultés possibles pour arriver à cette transformation difficile qui change le modeste étudiant en médecine en un célèbre praticien : à savoir le travail et le charlatanisme. Par le travail on peut arriver, si l'on a de la chance, à gagner mille écus au bout de quinze ou dix-huit ans. Par le charlatanisme, il faut avoir beaucoup de malheur si l'on ne se fait pas douze à quinze mille francs au bout de deux ou trois ans."

Voici quelques informations destinées à combattre le charlatanisme.

De graves anomalies concernant la grippe porcine (H1N1) interpellent de nombreux Français...

En effet, lors de son apparition au Mexique, fin avril 2009, les media ont largement indiqué que la durée d’incubation de la maladie était d’environ 3 jours, ce qui suppose qu’au maximum 8 jours avant l’apparition du 1er cas, cette maladie était totalement inconnue au Mexique.

Or, près de 2 mois avant l’apparition de cette maladie, un communiqué de presse du 9 mars 2009 (AFP), lors de la visite de Monsieur SARKOZY au Mexique, nous indique :
« Sanofi-Aventis (EURONEXT : SAN et NYSE : SNY) annonce aujourd’hui la signature d’un contrat avec les autorités mexicaines, pour la construction d’une usine de production de vaccin contre la grippe, représentant un investissement de 100 millions d’euros. »

Les commentateurs précisent alors : " …La nouvelle usine de Sanofi Pasteur au Mexique sera construite selon les standards permettant à Sanofi Pasteur de basculer aisément de la production de vaccin contre la grippe saisonnière à celle de vaccin contre la grippe pandémique, dans l’éventualité où une pandémie de grippe humaine vienne à être déclarée et une fois la souche de virus grippal pandémique identifiée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). "

Un grand nombre de nos concitoyens ne croyant ni aux facultés de voyance des signataires de ces contrats, ni aux coïncidences, sont aujourd’hui inquiets :

Ils rappellent qu’en 2006 s'est tenu à Rome un congrès international appelé " Projet Cochrane ", afin de faire le point sur la vaccination contre la grippe depuis 37 ans.

1. Dans le rapport qui regroupait 51 études sur 260 000 enfants, dont 17 études menées par des Russes, les chercheurs ont conclu qu'il n'existait pas la moindre preuve que la vaccination des enfants entre 6 et 23 mois avait une quelconque efficacité. (cf. The Cochrane Database of Systematic Reviews, " Vaccines for preventing influenza in healthy children " - 1-2006).

2. D'après 25 autres études comprenant 60 000 adultes, le groupe Cochrane a estimé que la vaccination réduisait le risque de grippe d'à peine 6 %, pour les personnes en bonne santé. (cf. The Cochrane Database of Systematic Reviews, "Vaccines for preventing influenza in healthy adults" - 1-2006).

3. Quant aux gens âgés, après avoir passé en revue 64 nouvelles études, le groupe Cochrane a conclu qu'aucune étude ne permettait de constater l'efficacité du vaccin.

Le Dr Tom Jefferson, qui a participé au projet international Cochrane, a conclu de toutes ces études que « la protection de 100 % clamée de toutes parts n'a jamais été entrevue ». En outre, se référant à la protection contre la menaçante " pandémie " de grippe aviaire, il a ainsi résumé la situation actuelle : « La meilleure stratégie consiste à se laver les mains ».

Cette analyse a été évoquée dans " Le Figaro " du 2 octobre 2007, et dans " Réalités et Vaccinations " n°5 de juillet 2006, page 27.

Dans le journal Britannique "The Lancet infectious diseases", de février 2005 (vol.165 n°3) intitulé : " Impact of Influenza Vaccination on Seasonal Mortality in the US Elderly Population ", le Dr SIMONSEN (Université G. WASHINGTON) constate que l’augmentation massive des vaccinations contre la grippe aux U.S.A. n’a pas diminué la mortalité chez les gens âgés.

En 1980, la couverture vaccinale aux U.S.A. était de 15 % de la population. Aujourd’hui, elle est d’environ 65 %, et il n’y a aucune diminution des décès causés par la grippe.

Le rapport conclut : "...We conclude that observational studies substantially overestimate vaccination benefit..."

Dans le journal américain "Vaccine" du 5 avril 2006, un article nous apprend que dans la province canadienne de l’Ontario, en 1990, le nombre de cas de grippe avait augmenté d’environ 60 % après le début d’une campagne de vaccination.

Nous pouvons donc légitimement nous interroger sur les dessous du projet actuel d’imposer une vaccination obligatoire contre la grippe porcine, alors que la grippe " normale " entraîne dans le monde 500 000 décès par an, ce qui est totalement hors de proportion avec les quelques dizaines de cas de la grippe porcine.

Nous sommes d’autant plus inquiets que la première contamination de cette maladie est apparue à Fort Dix (New Jersey) en 1976, contaminant 200 soldats américains, ce qui eut pour effet de déclencher une campagne de vaccination. Malheureusement de nombreux décès eurent lieu chez des personnes vaccinées qui moururent donc, non pas de la maladie, mais du vaccin.

Nous sommes inquiets des conséquences possibles d’une vaccination obligatoire, laquelle, outre qu’elle porterait une atteinte grave aux libertés publiques, risquerait d’entraîner une multitude de maladies graves dues aux effets secondaires constatés depuis plusieurs décennies, concernant les vaccins, et ne protégerait pas plus les Français que les autres vaccins.

Nous souhaitons interroger le gouvernement sur les véritables objectifs de cette campagne, et notamment lui poser les questions suivantes :

1°) L’apparition de la grippe dite " porcine " dans le pays même où 2 mois plus tôt, il était décidé par un laboratoire pharmaceutique français de construire une fabrique de vaccins contre la grippe, ne peut être ni une coïncidence, ni la résultante d’extraordinaires facultés prémonitoires des laboratoires pharmaceutiques finançant cette construction. Cet étrange scénario inquiète un nombre important de français qui se demandent s’ils ne sont pas manipulés.

Ainsi, dans un article publié par l’agence russe de presse Ria Novosti du 25 mai 2009, M. Leonid IVACHOV, ancien chef de la Direction de la coopération militaire Internationale du Ministère russe de la Défense, et président de l’Académie des problèmes géopolitiques, estime que le virus A/H1N1 a été créé de façon artificielle en laboratoire.

Le gouvernement a-t-il des informations sur ce sujet et continuerait-il de fermer les yeux s’il apparaissait que la médiatisation à laquelle nous avons assisté et qui va certainement repartir à l’automne prochain, n’est rien d’autre qu’une opération commerciale ?

2°) Dans de nombreux pays d’Europe, les média ont très peu parlé de la grippe dite " porcine ". Ainsi, en Espagne la population n’a pas du tout été alarmée par ce problème, alors que les personnes atteintes de la grippe H1N1 ont été plus nombreuses en Espagne qu’en France. Pourquoi a-t-on alarmé les populations dans les seuls pays producteurs de vaccins (U.S.A., France), alors que le nombre de cas recensés était 1 000 fois inférieur à ce que le monde entier connaît tous les ans concernant la grippe en général ?

3°) Dans le cas où le gouvernement aurait l’intention effective de rendre obligatoire la vaccination contre la grippe, est-il informé des innombrables publications scientifiques remettant en cause l’efficacité des vaccinations et en dénonçant les graves effets secondaires ? (la liste de ces publications est impressionnante) En d’autres termes, le gouvernement a-t-il l’intention de protéger la Santé publique ou les profits de l’industrie pharmaceutique ?

Un récent sondage nous révèle que seulement 30% des français seraient prêts à se faire vacciner contre la grippe pandémique.

Source

Tout le problème est posé dans cet article. mais pour bien comprendre comment les choses se passent, je ne peux résister au devoir moral de montrer une émission de la télévision américaine qui interroge le principal responsable d'une vaccination de masse effectuée en 1976 auprès de 46 millions de citoyens américains et qui a amené 3 ans plus tard, 4000 d'entre eux à porter plainte contre le gouvernement des Etats-Unis. Ce film débouche ensuite sur une conférence toute récente de la québécquoise Ghislaine Lanctot, qui, après avoir exercé la médecine pendant plus de 25 ans, a découvert les dangers du système médical. Elle a alors publié un livre qui a eu un certain retentissement au Québec, "La mafia médicale" puis, condamnée à 2 mois de prison, a été interdite d'exercice de la médecine. Chaque volet fait environ 16 mn. Les quatre premiers volets concernent directement le thème. Les 5 derniers volets sont plus en rapport avec une explication métaphysique de notre époque qui s'appuie sur de nombreuses informations déjà publiées.









La suite ...
https://www.dailymotion.com/video/x9m1zy_les-vaccins-sont-inefficaces-et-dan_webcam
https://www.dailymotion.com/video/x9m0wx_les-vaccins-sont-inefficaces-et-dan_webcam
https://www.dailymotion.com/video/x9lzsr_les-vaccins-sont-inefficaces-et-dan_webcam
https://www.dailymotion.com/video/x9lz94_les-vaccins-sont-inefficaces-et-dan_webcam
https://www.dailymotion.com/video/x9lyl3_les-vaccins-sont-inefficaces-et-dan_webcam

Site référent ICI : cliquer sur les petites images pour passer d'une vidéo à l'autre.

Alors lorsqu'on me dit que la question de Priore est seulement liée à une limite de l'inventeur, je rigole franchement ! Le fameux secret de Priore est lié au seul fait que ce dernier a fait une découverte qu'il ne s'explique pas. A chaque nouvelle machine, il essaye d'en savoir davantage en jouant sur l'augmentation de certains paramètres. Lors des réglages de la machine, il cherche à reproduire un phénomène qui lui donne l'assurance que le rayonnement est obtenu, mais il ne sait pas pourquoi. Il ne s'agit donc pas de mélanger différents agents électromagnétiques et magnétiques, mais de les déclencher d'une certaine façon qui, lorsqu'elle réussit, produit le fameux rayonnement. Lors du réglage de la machine P2, Priore assisté de Pautrizel va mettre 3 semaines à trouver le réglage. On peut bien comprendre alors pourquoi le seul schéma de la machine est insuffisant. Son secret réside seulement dans cet évènement. Peut-on cependant en vouloir à Priore d'avoir voulu protéger son invention qu'on a cherché à quatre reprises à lui voler ? Tesla avait agit de la même façon. Pour ce qui est de la connaissance du dossier, que très peu de gens ont réellement approfondie, il vaut mieux consulter les différents chapitres du livre de Jean-Claude Graille, journaliste du Sud-Ouest, qui retrace assez fidèlement les informations émanées de différents acteurs. Ce livre est désormais en ligne à l'adresse :
http://pagesperso-orange.fr/asso.potdargile/publications_htm/Ref_Graille.htm
Certaines pièces de comptes-rendus et procès-verbaux se trouvent dans la page dossier http://pagesperso-orange.fr/asso.potdargile/publications_htm/Publi_dossier_informatise.htm

Aujourd'hui, il n'y a plus aucun doute sur la valeur des travaux effectués sur la machine de Priore. Le monde médical continue son attitude d'ignorance d'une technique qui a effectivement traité près de 400 personnes entre 1953 et 1980. Enfin, Priore a déposé trois brevets dont le premier en 1962. Il n'a jamais touché un seul centime de subvention. Par ailleurs, sa machine a été décrite en détail par les physiciens de Leroy-Somer et par des physiciens désignés par la branche militaire de la DGRST, la DRME.

Petite Video sur Antoine Priore ICI

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les impostures scientifiques - Page 4 Empty Re: Les impostures scientifiques

Message par Invité le Mar 7 Juil 2009 - 10:26

bon, on connait l'intérêt que peuvent avoir certains à semer la panique. passons.

je laisse nos deux accolites oeuvrant en étroite collaboration, la responsabilité de leurs propos sur le sida.

quant aux médecines dites parallèles ou alternatives, elles ne sont que des médecines. le scientisme moderne voudrait nous faire croire qu'il n'existe qu'une seule Médecine autour de laquelle gravitent une multitude d'impostures.
l'allopathie est extrèmenet rentable car souvent inefficasse. de plus les effets secondaires des produits ingérés doivent être contrés par d'autres médicaments eux-même toxiques. on n'en sort plus. j'ai connu des gens qui prenaient toute une panoplie de médocs, les uns contrant les effets secondaires des autres. le tout étant non seulement empoisonant pour le corps et l'esprit, mais surtout sans guérison.
l'allopathie est une vision mécaniste de la médecine. hors, l'homme n'est pas qu'une mécanique.
ceci dit, elle reste ce qu'on fait de mieux en matière d'urgence.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les impostures scientifiques - Page 4 Empty Re: Les impostures scientifiques

Message par Invité le Mar 7 Juil 2009 - 13:49

merci Ilibade, pour ces infos, qui vont tout à fait dans le sens de la position de mon médecin, et d'autres médecins ou savants que je connais (prof d'unif, chercheurs...).

Personne ne s'est jamais demandé combien avait rapporté le Tamiflu à ses fabricants? Et quelle a été son efficacité réelle ? Combien l'ont acheté dans la panique ?

Ce qui me pose question, avec toute cette psychose, c'est comment vont-ils gérer le service des urgence à la saison "normale" des grippes. Il n'y en aura sans doute que 1/10000 qui sera H1N1, mais tout le monde devra faire des analyse au moindre symptôme grippal: les médecins et services d'urgence seront débordés, et ne seront plus disponibles pour les autres soins. La solution ? Coller à tout le monde un médicament "au cas où" ce serait H1N1 ? On a compris...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les impostures scientifiques - Page 4 Empty Re: Les impostures scientifiques

Message par bernard1933 le Mar 7 Juil 2009 - 15:58

Que les lobbys profitent au maximum de l'épidémie de grippe, surtout en France, d'accord ! Qu'ils submergent les institutions européennes, l'OMS, certainement ! Qu'on amuse le "pélerin" en lui faisant peur, sûr ! Et c'est vieux comme le monde . Mais je crois qu'il faut raison garder. Le SIDA a eu un effet ravageur et le conserve ; c' est grâce à la médecine qu'on sauve des vies ou du moins qu'on les prolonge. A quel prix ? C'est un autre problème...
Et mettre en cause systématiquement le vaccin me paraît insensé. Le H1N1 semble être bénin. Laissons-le vacciner lui-même la population.
Mais il faut garder la vaccination classique pour les personnes à risque.
Elle est efficace. J'ai eu la grippe asiatique en 1958. J'ai failli "crever" !
6 jours au lit sans pouvoir me mettre debout à 25 ans ! Je me fais vacciner tous les ans depuis que le vaccin existe (vers 1972-1973) et
je m'en porte très bien . Et c'est quand même grâce à la médecine
que des vieux " croûtons" sont encore de ce monde...Qu'il y ait trop
d'acharnement coûteux , d' accord ! Faisant partie de l'ADMD, je ne vais pas défendre la vie à tout prix !
bernard1933
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les impostures scientifiques - Page 4 Empty Re: Les impostures scientifiques

Message par Ilibade le Mar 7 Juil 2009 - 17:29

Zelda a écrit:on connait l'intérêt que peuvent avoir certains à semer la panique.
C'est généralement par le biais des médias que cette panique est transmise. C'est d'ailleurs aussi le canal privilégié du terrorisme. Or il y a plus de force à générer le terrorisme et la peur en écoutant les nombreux discours des autorités qui veulent "lutter contre les terroristes" que de voir le nombre des actions elles-mêmes.

nos deux accolites oeuvrant en étroite collaboration
Aucune collaboration entre Calice et moi. Seulement une communauté de conviction liée à l'évidence qui se dégage des évènements.

la responsabilité de leurs propos sur le sida.
Je vous signale que ce sont des médecins, biologistes, biochimistes qui depuis 1987, portent cette responsabilité.

Leela a écrit:pour ces infos, qui vont tout à fait dans le sens de la position de mon médecin
Absolument. Il y a de plus en plus de médecins qui s'aperçoivent qu'ils sont manipulés par les instances universitaires et les campagnes des laboratoires. Dès le début de l'affaire A(H1N1), on a vu dans les journaux télévisés divers responsables un peu partout en France (Caen, Lyon, Paris, Marseille, Nantes et Bordeaux), qui 2 jours après l'annonce de l'épidémie mexicaine étaient déjà en train d'en parler comme s'ils avaient pu analyser eux-mêmes le virus mexicain. Moi je dis : "ils sont très forts".

Bernard1933 a écrit:Le SIDA a eu un effet ravageur et le conserve
Oui mais pourquoi ? Comment le SIDA lié à un virus n'a-t-il pas donné lieu à la fabrication minimale d'un sérum ? La seule réponse possible, c'est que le sérum transmet la maladie. Ce n'est donc pas un virus qui transmet le SIDA, mais autre chose qui circule dans le sérum sanguin ! D'ailleurs, si la transmission sexuelle est remise en question du fait de l'absence de l'explosion dans les milieux hétérosexuels (pourtant annoncée à grands coups de publicité), l'idée d'un SIDA toxique est en train de naître et qui semble plus en accord avec les faits observés. Enfin, les nitrites étant vraisemblablement impliqués dans cet "autre chose", on ne peut expliquer pourquoi ils ont été rajoutés à la trithérapie en 1996. N'est-ce pas là le moyen de maintenir la séropositivité en la faisant croître, et à moyen ou long terme, entretenir l'épidémie ..... pharmacologiquement ?

Je sais bien ! C'est totalement impensable et incroyable. Et pourtant, ...

J'ai eu la grippe asiatique en 1958. J'ai failli "crever" ! 6 jours au lit sans pouvoir me mettre debout à 25 ans !
Moi aussi, pendant mon service national j'ai eu une grippe coriace qui m'empêchait de me lever durant 5 jours. Nous avions été pourtant multivaccinés à l'incorporation.

Pour info, le site de la ligue pour la liberté des vaccinations, rebaptisée ligue nationale pour la liberté des vaccinations en 1954.


Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum