Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone

Page 13 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13

Aller en bas

Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone - Page 13 Empty Re: Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone

Message par libremax Lun 29 Nov 2010 - 10:12

Gereve a écrit:Libremax,

Si je comprends bien ce message:
Par ailleurs, il y a quelque chose que vous écartez systématiquement de la question de la vie du couple : c'est la place de Dieu.
le mariage chrétien est un ménage à trois ?

Oui, c'est cela, en quelque sorte.
libremax
libremax
Aka Taulique

Masculin Nombre de messages : 5035
Identité métaphysique : catholique
Humeur : bonne, tiens!
Date d'inscription : 26/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone - Page 13 Empty Re: Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone

Message par bernard1933 Lun 29 Nov 2010 - 11:30

Sens du mot défourailler : dégainer, faire feu, sortir ( de sa poche...) .
Je pense que le sens du mot est très clair et ne prête à aucune confusion.
Mon fils s' est masturbé un jour sans aucun conseil ou avis préalable ; mon épouse s' en est rendu compte en lavant les mouchoirs...Nous ne lui avons fait aucune remarque ; ça nous a paru normal . Entretemps, mon épouse s' était fort libérée de la stricte morale scoute ( pas celle du film de Gérard Jugnot , " Scout toujours "...).

Tolérance, quel joli mot
bernard1933
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone - Page 13 Empty Re: Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone

Message par libremax Lun 29 Nov 2010 - 11:35

MrSonge a écrit: Oui et non, parce qu'il faut bien voir que la partie la plus décriée du mariage, au moyen-âge, était bien entendu l'union charnelle qui, dans l'idéal, était réservée à la procréation entre époux. Par conséquent, l'amour courtois, cet «amour vrai», plus pathétique que véritable, est un paradigme de l'amour religieusement correct, qui se passerait de toute attache terrestre et donc corporel. Une amour désincarné qui réalise l'idéal chrétien de la sublimation des passions dont l'esprit se devrait d'avoir le monopole, parce que plus pur que la chair. En ce sens-là, l'amour courtois n'avait absolument rien de subversif, mais n'était rien d'autre qu'une espèce de modèle que l'on proposait aux âmes féodales afin qu'elle aient à l'esprit des paradigmes de pureté charnelle.

Vous me répondez "oui et non". Je suis d'accord. Ce que j'essaie de vous faire comprendre, mais je n'insisterai pas parce que je ne suis pas sûr d'y parvenir, c'est que votre "non" correspond à une illusion que l'amour courtois parvient à donner sur lui, et que le "oui" est ce qu'il fait en réalité.
Quand vous dites que cet "amour vrai" n'avait rien de véritable, moi je vous rejoins surtout dans la mesure où il était un idéal dépeint à la perfection dans une littérature, et que je ne saurais dire s'il a jamais été réellement vécu par quelque chevalier et dame ou demoiselle. En revanche, il n'est pas un modèle d'amour religieusement correct, c'est une grosse méprise. Le chevalier qui choisit l'"amour vrai", selon la norme romantique, le fait en dehors du cade religieux tout autant qu'il est en dehors des relations charnelles. Il est une vulgarisation de l'amour cathare des "saints" qui décidaient de ne plus avoir de relations sexuelles et visaient l'union des esprits (et non des corps) dans l'au-delà, ce que réalisent à la perfection, par exemple, Tristan et Iseut, ou plus tard, Roméo et Juliette.
Mais je m'arrête sur ce sujet et ne puis que vous conseiller "L'amour et l'occident" de Denis de Rougemont.

Oui, le chaos peut être morbide, mais il ne l'est pas intrinsèquement, je le répète. Le chaos, c'est simplement ce qui s'oppose à l'ordre, au systématique, au programmé, au réglé, et tout ce qui est désordre n'est pas morbide. Il s'agit du domaine du hasard, de "l'aventure" au sens premier du terme, du mouvement, de l'imprévisible, de la surprise, etc... tout cela, c'est du domaine du chaos, et cela n'a rien, intrinsèquement, de morbide.
Personnellement, je n'espère pas l'ordre et l'harmonie, comme vous l'aurez compris. Ou du moins dans certaine mesure seulement : étant persuadé qu'on éradiquera jamais la connerie ni le mal, je ne me fais pas d'illusions. Je suis pour plus d'harmonie, mais pas pour son monopole.

Eh bien alors nous sommes d'accord.

Oui, elle le recommande de façon à faire comprendre aux fidèles qu'avoir des relations sexuelles avant le mariage est «grave aux yeux de Dieu» (citation entendue). Personnellement, je n'appelle pas cela de la recommandation, mais de l'intimidation pure est simple.

Il vous en faut peu pour vous intimider - pardon, je voulais dire pour révolter, bien sûr.

Oui, la recherche de Sens (majuscule à dessein) est une des plaies des religions, mais pas seulement d'elles. Mais ceci dit, je ne vois toujours pas pourquoi, fondamentalement, elle ne considère pas l'individu comme assez responsable pour savoir ce qu'il veut "faire" de sa sexualité avant le mariage. Pourquoi se sent-elle obligée de lui poser cette condition, comme s'il n'était pas capable de décider seul de se réserver à telle ou telle femme, sans être obligé de le faire administrativement comme s'il devait passer son permis de conduire avant de prendre légalement le volant d'une voiture.

Parce que vous avez une idée en tête, une seule, et qu'elle vous empêche de comprendre celles des autres. Et en l'occurrence, une des idées de l'Eglise est que le mariage catholique ne concerne pas que le couple tout seul mais la communauté toute entière, qu'il est donc un engagement aussi envers cette communauté. Cela dit, elle considère l'individu suffisamment responsable pour savoir ce qu'il veut faire ; si non elle ne lui proposerait pas un engagement.

Désolé mais là non plus, je ne comprends pas pourquoi vous dites "réserver sa sexualité au mariage" et pas "réserver sa sexualité à sa femme/son époux". Encore une fois, je ne vois pas en quoi coucher avec sa fiancée que l'on aime sincèrement peut être désapprouvé par l'Eglise qui déconseille fortement ce genre de "raccourcis". En quoi cette vie en Dieu est-elle subordonnée à un acte -pardon- de fonctionnaire ? Je ne vois vraiment, sincèrement pas en quoi on ne peut donner de sens religieux à sa sexualité sans avoir une bague à la main gauche. Soit Dieu est incapable de lire en nous, et il lui faut donc une garantie visible qui est le mariage, soit je vous avoue que ce point reste obscur à mon esprit.

Vous ne voyez pas tout cela parce que la vie en Eglise ne signifie rien pour vous, c'est aussi bête que cela.
Comme je vous l'ai déjà dit (moi aussi, je me répète), l'Eglise n'empêche personne de recevoir le mariage sous prétexte qu'il ou elle a déjà couché avec sa promise.
On peut, individuellement, donner un sens spirituel profond à son union intime avec quelqu'un, y compris en dehors du mariage. Dieu sonde les reins et les coeurs, en effet. Mais nous parlions de "sens religieux". Si ma religion est chrétienne catholique, et donc, donne une place capitale à la communion ecclésiale, et si je veux donner un sens religieux à mon mariage, je vais donc inscrire ma démarche de mariage au sein de cette communion, je vais proclamer que je me donne à untel/unetelle, et je peux ne me donner totalement à cette personne qu'une fois l'engagement pris. Si la beauté de ce geste vous échappe, il ne faut pas en faire une maladie!

Vous mélangez tout. Machisme et mépris du corps n'ont rien à voir.
Si, car le machisme de cette époque était étayé par le mépris du corps féminin.

...Donc sur la fierté pour le corps masculin.

L'argument aurait une portée si les moines ne s'occupaient que de leur corps. Vous ne prenez en compte que l'aspect qui vous intéresse : le corps. Les moines dressent leur esprit autant que leur corps. C'est toute leur personne, qu'ils consacrent à Dieu. Là encore, le débat avoir/être un corps ne change rien en la matière
Si si si. Pourquoi le dresser avec tant de haine, ce corps ? Encore une fois, je vous avoue sincèrement que je ne vois franchement pas ce que l'esprit a de si supérieur au corps, pour qu'on inflige à ce dernier de telles privations, mortifications, dissimulation (un moine était-il encore conscient de ce qu'il avait entre les jambes ?). Nous sommes notre corps, par conséquent, c'est du mépris envers soi-même que de le priver de sommeil, le faire volontairement vivre dans des conditions misérables (comme s'ils n'y avait pas assez de vrais pauvres au moyen-âge !), le faire jeûner. Pourtant, jamais l'esprit n'a subi de telles sévices ! Excepté les troubles du sommeil, l'esprit n'a jamais été aussi maltraité. C'est de l'injustice pure et simple.

Je vais essayer une dernière fois :
Dans les monastères, ces lieux où le corps est parfois châtié, dressé, où on lui inflige des privations de toutes sortes, on oblige aussi les moines à prier, on les oblige à lire, et pas n'importe quel livre, on restreint leur temps de parole, leurs visites, on leur oblige à obéir et à ne rien posséder. L'esprit est tout aussi "maltraîté" que le corps.

Justement. Se dominer, se dominer, mais d'où vient-donc cette monomanie de la domination de soi-même ? Depuis Socrate, on sait que l'on ne se connait même pas soi-même. Alors comment et pourquoi vouloir à tout prix se dominer soi-même (presque) systématiquement ?

Jeune homme,
Socrate se levait le matin, se donnait sans doute du mal pour exprimer sa philosophie aux disciples endurcis, et il n'a pas fui la justice de son pays. Se dominer, c'est vivre malgré la peur, le désespoir, la lassitude, qui ne restent pas toujours sur le pas de la porte.

Oui, sauf qu'une première fois avant le mariage peut se faire plus jeune, et donc l'expérience peut être acquise plus vite. Ceci dit, je ne parlais pas du manque d'expérience, mais bien du fait que notre première relation sexuelle soit basée sur une permission. Comme je l'ai dit, deux personnes se retrouve dans le même lit avec au-dessus d'eux un panneau qui clignote : « Maintenant vous avez le droit. » Et c'est précisément cela, pour moi, qui serait totalement anti-libido. « C'est bon, on peut y aller, on a le droit. » Je ne vois pas comment dans cet état d'esprit, on peut trouver le moindre plaisir avec sa femme/son mari.

Et pourtant.


Allez, je vous laisse le mot de la fin : je m'absente un peu durant ce Temps de l'Avent.
Rendez-vous après Noël!
libremax
libremax
Aka Taulique

Masculin Nombre de messages : 5035
Identité métaphysique : catholique
Humeur : bonne, tiens!
Date d'inscription : 26/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone - Page 13 Empty Re: Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone

Message par Geveil Lun 29 Nov 2010 - 11:46

libremax a écrit:
Gereve a écrit:le mariage chrétien est un ménage à trois ?

Oui, c'est cela, en quelque sorte.
Hum, c'est peut-être saint, mais pas très sain.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone - Page 13 Empty Re: Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone

Message par Monsieur Lepic Lun 29 Nov 2010 - 17:51

bernard1933 a écrit:Sens du mot défourailler : dégainer, faire feu, sortir ( de sa poche...) .
Je pense que le sens du mot est très clair et ne prête à aucune confusion.
Mon fils s' est masturbé un jour sans aucun conseil ou avis préalable ; mon épouse s' en est rendu compte en lavant les mouchoirs...Nous ne lui avons fait aucune remarque ; ça nous a paru normal . Entretemps, mon épouse s' était fort libérée de la stricte morale scoute ( pas celle du film de Gérard Jugnot , " Scout toujours "...).

Tolérance, quel joli mot
Quel mot galvaudé ! Tu ne sais pas ce qu'il signifie. Toi, t'as tout du gars qui tolère ceux qui sont comme lui et qui cherche à ce que seules sa morale et ses valeurs soient tolérées. C'est pas ça la tolérance. C'est plutôt le fascisme, ça.

Monsieur Lepic
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 25
Localisation : Brouchelles
Identité métaphysique : Je pratique le judanims
Humeur : Sanguin. Vachement sanguin...
Date d'inscription : 24/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone - Page 13 Empty Re: Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone

Message par Athéna Lun 29 Nov 2010 - 17:58

Lepic a écrit:Ton texte comporte 4 phrases. La première compte 20 mots, la deuxième 23, la troisième 8 et la dernière 32. Il n'y a aucune virgule dans la première. Il y en a 1 dans la deuxième. 1 dans la troisième également. 3 dans la dernière.
Conclusion : aère tes textes, tu y gagneras en lisibilité. Ou fais des phrases plus courtes.


Je n’ai rien contre le comptage systématique des mots et des virgules dans une phrase (à chacun ses troubles obsessionnels) mais ça ne devrait pas faire oublier l’essentiel, à savoir que dans un dialogue, ce qui prime est d’être clair, net et précis afin d’être compris au mieux, et je me targue de l’être ( claire, nette et précise)même si tu as besoin que les phrases soient courtes pour les comprendre.

Dis, dans ta dernière phrase, tu postules quelque chose au conditionnel qui serait la résultante d'une affirmation catégorique.
Puisqu’elle est introduite par un « si » conditionnel, la dernière phrase signifie que j’ignore si ton degrés de refoulement va jusque là.


Je suis donc catalogué "pervers refoulé"
Il serait probablement vain de te demander de me relire pour comprendre que je n’ai pas dit ça,( les phrases étant toujours les mêmes ). Je vais donc recommencer en écrivant des phrases courtes, parsemées de virgules, et en mettant bien les points sur les « i », j’ose espérer qu’ainsi, tu auras quelques lueurs.

A)Je n’ai pas parlé de refoulement, mais d’inhibition.

a)L’inhibition est un refus inconscient de certains actes liés à la sexualité, dus à l'existence d'interdits (éducation très stricte) ou résultants de blocages émotionnels.
b)Le refoulement est un mécanisme de défense lorsque la conscience ne peut accepter certaines pulsions, certains désirs.
c) Comme en cas de refoulement, une stratégie de défense se met parfois en place, qui fait passer ces " indésirables " dans l' inconscient et qu’ils deviennent, alors, le moteur d'actes ou de comportements de substitution au plaisir interdit (comme s’éviter la vue du point d’exclamation, dont le dessin bital et monocouille ne peut qu’heurter la pudeur, en se focalisant sur la virgule au repos), je t’accorde que tu entre peut-être dans les deux catégories
B) je n’ai pas du tout parlé de perversité.
Pour moi, faire des rêves lubriques n’a rien de pervers.

Mais je comprends parfaitement cette bizarrerie dans la mesure où je suis certain que tu n'es pas psychologue.
Bref, ton analyse réductrice dénote un ensemble de connaissances sur le sujet assez limité
Je suppose que pour en juger de la sorte, tes connaissances dans ce domaine sont beaucoup plus vastes.
Serais-tu psychologue ?
Je pensais qu’avec une telle vision des choses, tu étais un adjudant chef à la retraite
Spoiler:
!
Autant pour moi
Spoiler:
!


MrSonge, …un « petit esprit »… j’aurai vraiment lu toutes les inepties possibles et imaginables sur ce forum

T'aurais préféré que je le qualifie de "gros con" ?

Quand on s’adresse à quelqu’un dont on arrive pas à la cheville, il vaut mieux ne pas le qualifier du tout. Mais je vais être bon prince, tu désennuies quand même mieux qu'une grille de mots-croisés


Le "malcomprenant" pour "connard" et "l'incomprenant" pour "crétin" ont toutes leurs chances
Le mot "connard" a plus une connotation morale. Par exemple, tu es ma connasse et moi je suis ton connard.

Il fallait comprendre : " ont toutes leurs chances de figurer au panthéon du politiquement correct " (quelles que soient leurs connotations). Mais ma phrase était sans doute trop longue pour être bien comprise.

Ton système de valeurs me débecte puisque je le conchie.
En toute logique, ce n’est pas parce-qu’on conchie une chose qu’elle vous débecte, mais parce-qu’elle vous débecte qu’on la conchie.
Il aurait donc fallu dire : Ton système de valeurs me débecte donc je le conchie.
Et avec les virgules, c’est encore mieux
Spoiler:
!
Ton système de valeur me débecte, donc, je le conchie.


Athéna
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 869
Localisation : Hennuyère
Identité métaphysique : Libre penseuse
Humeur : Fouineuse
Date d'inscription : 20/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone - Page 13 Empty Re: Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone

Message par bernard1933 Lun 29 Nov 2010 - 18:38

Monsieur Lepic a écrit:
bernard1933 a écrit:Sens du mot défourailler : dégainer, faire feu, sortir ( de sa poche...) .
Je pense que le sens du mot est très clair et ne prête à aucune confusion.
Mon fils s' est masturbé un jour sans aucun conseil ou avis préalable ; mon épouse s' en est rendu compte en lavant les mouchoirs...Nous ne lui avons fait aucune remarque ; ça nous a paru normal . Entretemps, mon épouse s' était fort libérée de la stricte morale scoute ( pas celle du film de Gérard Jugnot , " Scout toujours "...).

Tolérance, quel joli mot
Quel mot galvaudé ! Tu ne sais pas ce qu'il signifie. Toi, t'as tout du gars qui tolère ceux qui sont comme lui et qui cherche à ce que seules sa morale et ses valeurs soient tolérées. C'est pas ça la tolérance. C'est plutôt le fascisme, ça.
Que te répondre si tu inverses la signification des mots ? Connais-tu la différence entre fourailler et défourailler ?
Il existe des cours de perfectionnement de langues pour adultes . Je ne parle pas des jeux de langues...
Le fascisme ? Il me semble que dans St Luc existe une parabole qui parle de paille et de poutre...Mon ophtalmo
n' a vu ni l' une ni l' autre...
bernard1933
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone - Page 13 Empty Re: Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone

Message par MrSonge Lun 29 Nov 2010 - 18:38

Libremax a écrit : Quand vous dites que cet "amour vrai" n'avait rien de véritable, moi je vous rejoins surtout dans la mesure où il était un idéal dépeint à la perfection dans une littérature, et que je ne saurais dire s'il a jamais été réellement vécu par quelque chevalier et dame ou demoiselle.
Peu importe qu'il ait été vécu ou pas. Lorsqu'un auteur s'attelait à un roman courtois, il souhaitait montrer à ses lecteurs un amour idéalisé, un modèle d'amour qui devait évidemment passé par la sublimation de la chaire, comme il se devait à l'époque.

En revanche, il n'est pas un modèle d'amour religieusement correct, c'est une grosse méprise. Le chevalier qui choisit l'"amour vrai", selon la norme romantique, le fait en dehors du cade religieux tout autant qu'il est en dehors des relations charnelles.
Non, au contraire. Il le fait dans un cadre social et donc religieux, sans cela il n'aurait aucune raison de choisir cet amour "vrai", s'il n'avait l'esprit formaté par un « platonisme pour le peuple », comme dit Nietzsche à propos du christianisme.

Il vous en faut peu pour vous intimider - pardon, je voulais dire pour révolter, bien sûr.
Evidemment que ce genre de fariboles n'a aucune influence sur moi, mais je peux vous assurer qu'elle en a eu une sur la personne à qui cela s'adressait. En temps que croyant, je présume qu'il vous est tout-à-fait possible de vous mettre dans la peau d'une jeune catholique influençable qui entend cela de la bouche d'un ecclésiastique. L'effet est sans rémission. J'appelle cela de l'intimidation parce que je n'ai pas envie d'aller jusqu'au détournement psychologique de mineur, mais ce n'était pas loin. Quand on n'est incapable de mesurer le poids de ses mots, on ne devient pas prêtre mais boucher.

Parce que vous avez une idée en tête, une seule, et qu'elle vous empêche de comprendre celles des autres. Et en l'occurrence, une des idées de l'Eglise est que le mariage catholique ne concerne pas que le couple tout seul mais la communauté toute entière, qu'il est donc un engagement aussi envers cette communauté. Cela dit, elle considère l'individu suffisamment responsable pour savoir ce qu'il veut faire ; si non elle ne lui proposerait pas un engagement.
Là encore, nous ne sommes pas sur le même plan. Je vous parle de la sexualité du couple. En quoi cette dernière concerne-t-elle une quelconque communauté ? Qu'elle concerne Dieu, à l'extrême rigueur (quoiqu'encore une fois, je suis amusé de cette manie qu'ont les chrétiens de mêler Dieu à leur copulations), mais je ne vois franchement pas en quoi l'activité sexuelle d'un couple engage la communauté toute entière.

Vous ne voyez pas tout cela parce que la vie en Eglise ne signifie rien pour vous, c'est aussi bête que cela.
Comme je vous l'ai déjà dit (moi aussi, je me répète), l'Eglise n'empêche personne de recevoir le mariage sous prétexte qu'il ou elle a déjà couché avec sa promise.
Certes, c'est encore heureux, m'enfin il n'en reste pas moins qu'elle voit d'un mauvais oeil les relations sexuelles pré-mariage.

[...] et je peux ne me donner totalement à cette personne qu'une fois l'engagement pris.
C'est axiomatique, ça. Pourquoi ? Qu'est-ce qui vous empêche de vous donner totalement avec la signature du contrat ? Fondamentalement, je veux dire. Est-ce un malaise psychologique ? Un sentiment d'incomplétude, de transgression, de la peur, de l'insécurité, de l'appréhension, de l'angoisse existentielle ?

...Donc sur la fierté pour le corps masculin.
Non pas forcément. L'homme n'est pas spécialement valorisé religieusement (Adam a quand même mordu !), en revanche la femme est systématiquement dévalorisée quand elle n'est pas Sainte, pieuse, abstinente ou mère de famille vertueuse. Tandis que l'homme, on s'en fichait un peu beaucoup, de sa vertu, mais il n'y a jamais eu de véritable fierté du corps masculin par rapport à la dévalorisation du corps féminin.

Dans les monastères, ces lieux où le corps est parfois châtié, dressé, où on lui inflige des privations de toutes sortes, on oblige aussi les moines à prier, on les oblige à lire, et pas n'importe quel livre, on restreint leur temps de parole, leurs visites, on leur oblige à obéir et à ne rien posséder. L'esprit est tout aussi "maltraîté" que le corps.
Ça ne tient pas. La châtiment est considéré d'un point de vue religieux comme une punition. La prière non, sauf en pénitence, la lecture encore moins. Donc l'esprit est peut-être cadré, mais je persiste, il n'est pas maltraité (même si objectivement, je m'arracherai les yeux après deux semaines de séminaire) de la même façon que ce maudit corps qui fait de nous des êtres de chair et de sang et proie à cette fichue tentation. D'ailleurs, même si c'était le cas : quel crime plus immonde contre l'esprit que cette maltraitance perpétuelle, cette privation, ces enclaves intellectuels, cette censure, disons-le ?

Jeune homme,
Socrate se levait le matin, se donnait sans doute du mal pour exprimer sa philosophie aux disciples endurcis, et il n'a pas fui la justice de son pays. Se dominer, c'est vivre malgré la peur, le désespoir, la lassitude, qui ne restent pas toujours sur le pas de la porte.
D'accord, mais pour vivre malgré la peur, le désespoir et la lassitude, il n'est pas besoin de tous ces chichitages dogmatiques. Et en tous cas pas de cette fameuse sacro-sainte chasteté. Casanova vivait malgré la peur etc... et pourtant c'était un coureur invétéré. Votre explication ne tient pas. Dans l'acceptation religieuse de "se dominer" il y a autre chose, quelque chose de beaucoup plus fort, contraignant, castrateur.

(Quant à la mort de Socrate, personnellement, je la considère comme une ânerie pure et simple. S'il y a bien un comportement que je ne prendrai pas en exemple, c'est le sien.)

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone - Page 13 Empty Re: Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone

Message par Monsieur Lepic Lun 29 Nov 2010 - 19:58

Athéna a écrit:bla bla bla
Bonjour, ça va ?
J'ai compris ton raisonnement : soit on est un gros pervers, soit on est un gros pervers. Oui mais quelle est la différence ? Ah mais elle est subtile ! Le premier pervers cité assume sa perversité. Le second, lui, ne l'assume pas. Et c'est justement parce qu'il dit ne pas y adhérer qu'il est pervers ! Quant au premier pervers, lui, il l'est parce qu'il l'assume.

C'est une façon de te dire que t'es normale et que l'Autre qui prône l'inverse de ta perversité ne l'est pas. Finalement, dans cette histoire, il y a un refoulé présumé et un frustré caractérisé. Je préfère être le refoulé présumé. Car ce que tu subodores me laisse totalement indifférent. mais j'avoue que c'est intéressant. Intéressant comme une caméra cachée de François Damiens ou un sketch de Guy Bedos. J'aime beaucoup celui de Pierre-Henri. Eh bien, tu me fais penser à Pierre-Henri !

En toute logique, ce n’est pas parce-qu’on conchie une chose qu’elle vous débecte, mais parce-qu’elle vous débecte qu’on la conchie.
Il aurait donc fallu dire : Ton système de valeurs me débecte donc je le conchie.
Et avec les virgules, c’est encore mieux

En toute logique ? cette expression aurait été opportune si tu avais affirmé quelque chose. Or, tu dis que "ce n'est pas parce qu'on conchie une chose qu'elle vous débecte". Donc, cela signifie que quelque chose que je conchie peut me débecter. Par conséquent, il n'y a aucune logique à ta logique. Mais je comprends qu'elle te dépasse, vu ton système de pensée.

Allez, retourne à tes bouquins de psychologie de salon pour frustrés caractérisés en mal de reconnaissance sociale.

Au fait, où mets-tu DES virguleS dans la phrase : "Ton système de valeurs me débecte donc je le conchie" ? Car en toute logique, tu ne peux en mettre qu'une, tout au plus.

Allez, bien le bonsoir chez toi et ne t'assieds pas de si tôt. Tu risquerais d'avoir mal, comme la dernière fois quand tu as eu des hémorroïdes.

Monsieur Lepic
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 25
Localisation : Brouchelles
Identité métaphysique : Je pratique le judanims
Humeur : Sanguin. Vachement sanguin...
Date d'inscription : 24/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone - Page 13 Empty Re: Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone

Message par Bulle Lun 29 Nov 2010 - 20:37

bernard1933 a écrit:Que te répondre si tu inverses la signification des mots ? Connais-tu la différence entre fourailler et défourailler ?
Il existe des cours de perfectionnement de langues pour adultes . Je ne parle pas des jeux de langues...
Le fascisme ? Il me semble que dans St Luc existe une parabole qui parle de paille et de poutre...Mon ophtalmo
n' a vu ni l' une ni l' autre...
Il semblerait que nous soyons à nouveau frappés par le "virus de Mons" ! Très curieux virus qui amène les cyclistes à voir leurs propres hémorroïdes chez les autres, à changer d'identité métaphysique comme d'IP, mais qui produit toujours les mêmes symtômes...
Heureusement le virus est très facile à détecter et quand le porteur vérolé commence à puer et à infester tout ce qu'il touche, il existe un moyen très rapide pour assainir l'atmosphère lol!

_________________
Hello Invité !  Le Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone - Page 13 Quizzv10 du 01 mars 2021 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 48780
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone - Page 13 Empty Re: Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone

Message par Monsieur Lepic Lun 29 Nov 2010 - 21:00

Bulle a écrit:
bernard1933 a écrit:Que te répondre si tu inverses la signification des mots ? Connais-tu la différence entre fourailler et défourailler ?
Il existe des cours de perfectionnement de langues pour adultes . Je ne parle pas des jeux de langues...
Le fascisme ? Il me semble que dans St Luc existe une parabole qui parle de paille et de poutre...Mon ophtalmo
n' a vu ni l' une ni l' autre...
Il semblerait que nous soyons à nouveau frappés par le "virus de Mons" ! Très curieux virus qui amène les cyclistes à voir leurs propres hémorroïdes chez les autres, à changer d'identité métaphysique comme d'IP, mais qui produit toujours les mêmes symtômes...

Répète, pour voir ?

Heureusement le virus est très facile à détecter et quand le porteur vérolé commence à puer et à infester tout ce qu'il touche, il existe un moyen très rapide pour assainir l'atmosphère lol!

Tu te brosses les chicots ?

Monsieur Lepic
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 25
Localisation : Brouchelles
Identité métaphysique : Je pratique le judanims
Humeur : Sanguin. Vachement sanguin...
Date d'inscription : 24/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone - Page 13 Empty Re: Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone

Message par Magnus Lun 29 Nov 2010 - 21:32

Il est plutôt amusant, ce Monsieur Lepic, non ?
fluute
Il nous distrait de la monotonie métaphysique... fluute

Pour en revenir au sujet, que pensez-vous de la ville de Barcelone, Monsieur Lepic ?

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 27993
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone - Page 13 Empty Re: Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone

Message par Athéna Lun 29 Nov 2010 - 22:31

Lepic a écrit:J'ai compris ton raisonnement : soit on est un gros pervers, soit on est un gros pervers. Oui mais quelle est la différence ? Ah mais elle est subtile ! Le premier pervers cité assume sa perversité. Le second, lui, ne l'assume pas. Et c'est justement parce qu'il dit ne pas y adhérer qu'il est pervers ! Quant au premier pervers, lui, il l'est parce qu'il l'assume.

Et bien non, tu n’as toujours pas compris !
Pourtant, avec des phrases courtes, j’avais espéré…Mais non, même pas, je te surestimais probablement.
J’ai parlé d’inhibition et de refoulement, l’un et l’autre n’ont rien à voir avec la perversité mais plutôt avec la névrose.

C'est une façon de te dire que t'es normale et que l'Autre qui prône l'inverse de ta perversité ne l'est pas.
Personnellement, je n’ai traité personne ni rien de pervers et je me demande ce qui te permet de me qualifier comme telle. Ta sagacité rire ou ta haute formation en psychologie ? pette de rire

En fait, à voir la perversité partout, tu n’as plus que ce mot là à la bouche quitte à en parler à tous propos et hors de propos. Non seulement ça devient lassant, mais à ce point là, pas besoin d’avoir jamais ouvert un livre de psychologie pour y voir une obsession, ça crève les yeux.
Libre à toi de te voir comme un « présumé » et les autres comme des « qualifiés » mais je ne pense pas que ce soit en niant un problème qu’on le résout. Ceci dit, je m’en fous, ce n’est pas le mien.


Intéressant comme une caméra cachée de François Damiens ou un sketch de Guy Bedos. J'aime beaucoup celui de Pierre-Henri. Eh bien, tu me fais penser à Pierre-Henri !
Pierre-Henri connais pas, faut dire que quand je regarde un programme télévisé, j’évite soigneusement les caméras cachées, « soirée de divertissement » et autres sketchs, ce n’est pas mon truc, mais à chacun ses goûts.

Au fait, où mets-tu DES virguleS dans la phrase : "Ton système de valeurs me débecte donc je le conchie" ? Car en toute logique, tu ne peux en mettre qu'une, tout au plus.
Je voulais te faire plaisir, tu sembles les aimer tant, ça t'en aurait fait quelques-unes de plus à compter, mais ce n'est peut-être pas bien d'encourager une névrose.


En toute logique ? cette expression aurait été opportune si tu avais affirmé quelque chose. Or, tu dis que "ce n'est pas parce qu'on conchie une chose qu'elle vous débecte". Donc, cela signifie que quelque chose que je conchie peut me débecter. Par conséquent, il n'y a aucune logique à ta logique. Mais je comprends qu'elle te dépasse, vu ton système de pensée.
croule de rire
Merci pour cette leçon exemplaire de "patalogique", à savoir, l'art de parler n'importe comment de n'importe quoi, mais tu feras mieux encore en ajoutant la variable "chapeau pointu turlututu". Car je confesse ne comprendre goutte à ton... hum, "raisonnement".
Et s’il faut redéfinir la logique rien que pour toi, j’y renonce, j’ai déjà donné et j’ai mes limites .
Sur ce, je te salue, caporal chef débecté par la triste réalité d'un monde qui fuit de toutes parts comme un tuyau crevé. Fais de jolis rêves pleins de Bambis, de Winnie l’ourson et de Pierre-Henri en trois dimensions.
câlinchat

Athéna
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 869
Localisation : Hennuyère
Identité métaphysique : Libre penseuse
Humeur : Fouineuse
Date d'inscription : 20/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone - Page 13 Empty Re: Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone

Message par Athéna Lun 29 Nov 2010 - 22:35

Magnus a écrit:Il est plutôt amusant, ce Monsieur Lepic, non ?
Dans un premier temps, comme je disais,c'est plus divertissant qu'une grille de mots croisés, oui. Mais au-delà de la dose homéopathique, ça devient mortel.

Athéna
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 869
Localisation : Hennuyère
Identité métaphysique : Libre penseuse
Humeur : Fouineuse
Date d'inscription : 20/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone - Page 13 Empty Re: Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone

Message par Magnus Lun 29 Nov 2010 - 22:46

Et encore, t'as pas tout vu... wistle

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 27993
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone - Page 13 Empty Re: Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone

Message par JO Mar 30 Nov 2010 - 7:49

caulerpa taxifolia ...
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone - Page 13 Empty Re: Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone

Message par Bulle Mar 30 Nov 2010 - 15:00

Monsieur Lepic a écrit:Répète, pour voir ?
Il semblerait que nous soyons à nouveau frappés par le "virus de Mons" ! Très curieux virus qui amène les cyclistes à voir leurs propres hémorroïdes chez les autres, à changer d'identité métaphysique comme d'IP, mais qui produit toujours les mêmes symtômes...Heureusement le virus est très facile à détecter et quand le porteur vérolé commence à puer et à infester tout ce qu'il touche, il existe un moyen très rapide pour assainir l'atmosphère...

_________________
Hello Invité !  Le Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone - Page 13 Quizzv10 du 01 mars 2021 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 48780
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone - Page 13 Empty Re: Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone

Message par Athéna Mar 30 Nov 2010 - 19:34

Libremax a écrit:Il y a illusion que c'est par modestie qu'il préfère l'honneur de sa dame plutôt que la "réalisation de son amour". en réalité, force est d'admettre que tout dans l'amour courtois est construit pour respecter une règle capitale : il s'agit précisément de ne pas le réaliser, en tout cas pas dans l'union corporelle, ... idée cathare par essence.
Et Lancelot?

Athéna
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 869
Localisation : Hennuyère
Identité métaphysique : Libre penseuse
Humeur : Fouineuse
Date d'inscription : 20/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone - Page 13 Empty Re: Le Pape accueilli par 200 gays à Barcelone

Message par libremax Jeu 30 Déc 2010 - 10:12

...Eh bien justement, Lancelot est l'exemple typique de ce qu'il ne faut pas faire dans le cadre de l'amour courtois.

Il est le chevalier le plus valeureux, mais il contrevient à la pureté de son amour cathare : ce sera son fils Galaad, et non pas lui, qui trouve le Graal.
libremax
libremax
Aka Taulique

Masculin Nombre de messages : 5035
Identité métaphysique : catholique
Humeur : bonne, tiens!
Date d'inscription : 26/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 13 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum