Je me demande comment prouver l'inexistence

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Aller en bas

Je me demande comment prouver l'inexistence - Page 8 Empty Re: Je me demande comment prouver l'inexistence

Message par dedale le Lun 14 Déc 2015 - 15:20

nawel a écrit:S'évertuer à dire que Dieu veut tenir une place prépondérante est une fausse idée, tout laisse à penser le contraire, les athées n'existeraient pas si c'était le cas, alors l'existence des athées prouve davantage son existence.

Les athées n'existent pas.
Quand un être humain naît, il ne pratique aucune religion, c'est ensuite au cours de sa vie, qu'il devient théiste, déiste, en fonction de son éducation, de ses propres recherches ou attentes.

Donc qualifier queluq'un d'athée, c'est ramener l'humain au moule des instituions religieuses.
Alors que qualifier quelqu'un de croyant, de théiste, c'est tout simplement désigner quelqu'un qui a fait un choix de vie.

L'Omnipotence de Dieu a cela de si troublante est qu'elle n'apparait pas, c'est cela aussi la toute puissance divine.

L'omnipotence de dieu existe, mais seulement dans la tête des croyants : Ce sont des formule qu'on leur rabache dans tous les discours religieux depuis des milliers d'années et que tous s'approprient, mais aucun ne serait capable de dire en quoi ça consiste.
C'est peut être une grande vérité pour le croyant, mais au-delà de l'émotion, quelle réalité?

Si je le dis est que je l'ai perçu de cette façon, quoi qu'en dise x, y, personne ne me fera renoncer.. Maintenant à en débattre peut être, mais je ne fais de mal à personne si ce n'est de dire que le moral en somme guérit, et cela est un domaine encore qui est suspicieux pour celui qui dira, rien d'anormal, il s'agit du hasard ....

La volonté, le bon moral, l'espoir même, l'optimisme, la vigueur psychologique, participent à la guérison. Comme quoi, dans un organisme vivant et pensant, il n'y a pas de dualité esprit-matière, tout fonctionne à l'unisson.
- D'un côté, un bon moral permet d'assurer, au moins en partie, une bonne forme physique.
- Et une bonne forme physique contribue à un bon moral.

Oui Nous l'avons peut être (la preuve) mais vu le côté inimaginable de son évidence ...

Ben pourtant nos ancêtres se sont bien imaginés l'évidence que dieu existait. Il se sont même imaginés toute une tripotée de divinités expliquant ceci et cela.
La preuve, ou plutôt les preuves, tu les as : Mais elles ne correspondent pas à ce que les fondateurs de la religion se sont imaginés, et pourtant nous avons été bien plus loin qu'eux, bien plus profond dans les énigme de la nature.

La réalité va toujours beaucoup plus loin que l'imaginaire. Il faut découvrir pour le comprendre.

(oui l'évidence est ce qui nous échappe le plus souvent) qui ne peut être qu'absolue (à trop d'évidence on en perd la notion) rien de moins au plan tous azimuts (oui il suffit de regarder autour de soi, en soi, au dessus de soi) le moins qu'on puisse dire, c'est que la cécité tiendrait au fait qu'on en a plein la vue ( oui si bien dit hé la cécité m'a atteint car la musicalité de ta phrase je l'ai ressentie aujourd'hui, comme quoi, l'adversité qui a précédé conforte l'idée que l'on peut percevoir l'évidence d'une manière différente, celle consistant à dire que ce matin, tu ne t'adressais pas à moi, l'aveugle, mais à la cécité qui nous engage à ne pas voir l'essentiel, mais peut être est ce un point qui est d'une certaine manière voulu, que si nous devions avoir pleine conscience de ce qui nous entoure, nous serions tellement béats que nous en perdrions le sens de la vie qui se veut un peu plus caractéristique dans un plan tout bonnement matériel).

Une preuve n'a aucun besoin d'être absolue. Par contre, pour être une preuve, au sens propre du terme, elle doit être indiscutable, et cela que l'on soit croyant ou pas.
Pour un croyant dieu est une évidence, et pourtant il n'a aucune preuve de son existence.

Exiger qu'une preuve soit absolue est un échappatoire, du sophisme ou de l'hypocrisie, puisque tu te fies à ce que tu ressens - et tes sentiments ne sont pas une expression de l'absolu :
- Ce que tu ressens est une vérité : Personne ni rien dans l'univers ne peut démentir la force de tes sentiment. A cela il n'y a aucune nécessité d'apporter de preuve et pour toi c'est l'évidence, et cela peut transparaître de toi et faire que pour les autres aussi, tes conviction sont une évidence sur laquelle il est inutile de revenir.

Ce sentiment en question, cette évidence, est de l'ordre d'une conviction religieuse : Tu as le sentiment que dieu est une évidence.
- Ce n'est pas dieu qui est une évidence mais le sentiment que tu éprouves. Peut être toi ne vois-tu pas la différence, mais pourtant, la réalité est que ton sentiment n'est pas dieu.

Un sentiment d'amour par exemple n'est pas l'être qu'on aime.

Si tu aimes un être dont personne ne peut constater l'existence réelle, on va se penser que tu as porté ton sentiment sur un être imaginaire, peut être un artifice de la pensée : Un peu comme, excuse moi, une petite tétarde de 5 ou 6 ans discutant avec son nounours qu'elle aime plus que tout. Pour elle donc ce nounours est en partie réel, toujours là quand il faut, et imaginaire : Sa peluche fabriquée dans la périphérie de Pékin est devenu un être magique, doué d'une conscience et d'une intimité qui le fait être son ami.

Est-ce que tu sais que les premiers aviateurs qui ont dépassé la couche nuageuse supérieure ont vérifié s'il n'y avait pas des anges, si quelques être surnaturels mentionnés dans les bouquins religieux n'existaient pas en réalité dans notre haute atmosphère?
Ce sont de vieilles histoires qui se racontent.
peut être que, d'une certaine manière, quand l'homme a fait des recherches, et accumulé des indices, des preuves, sur la formation du monde, sur l'apparition de l'homme, des océans, des espèces vivantes, de l'univers, il ne cherchait qu'une seule chose : Dieu, ou un modeste signe confirmant ce qui avait été de tous temps pour lui, une évidence. La fameuse évidence.

Mais justement, quand on cherche des preuves, c'est que rien n'est évident : Tout ce que l'on sait, c'est qu'on ne sait rien.
Il n'y a pas d'omnipotence et tout le bataclan quand on ne sait rien.
Et il n'y a pas non plus à faire du sens de la preuve, un truc sans consistance qui pourrait être facilement remplacé par du ressenti et quelques tournures de phrases sophistes.

Simplement, si dieu existe sans preuve - des preuves que tout le monde peut constater, alors il n'y a pas besoin de preuve de son inexistence - que tout le monde peut constater.




dedale
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4695
Age : 58
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Je me demande comment prouver l'inexistence - Page 8 Empty Re: Je me demande comment prouver l'inexistence

Message par ronron le Lun 14 Déc 2015 - 20:19

nawel a écrit:L'Omnipotence de Dieu a cela de si troublante est qu'elle n'apparait pas, c'est cela aussi la toute puissance divine.
Ça me fait penser à l'expression [dieu] tout-puissant...

Pas besoin d'aller bien loin pour considérer cette toute-puissance puisqu'elle peut être vue comme source de ce monde et de tous les mondes possibles... Et pas que ça...

Ainsi pas moins que la considération de l'absolu ou du degré infini dans l'expression tout-puissant...
ronron
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6488
Localisation : Canada
Identité métaphysique : agnostique ascendant ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Je me demande comment prouver l'inexistence - Page 8 Empty Re: Je me demande comment prouver l'inexistence

Message par _nawel le Lun 14 Déc 2015 - 21:04

dedale a écrit:
nawel a écrit:S'évertuer à dire que Dieu veut tenir une place prépondérante est une fausse idée, tout laisse à penser le contraire, les athées n'existeraient pas si c'était le cas, alors l'existence des athées prouve davantage son existence.

Les athées n'existent pas.
Quand un être humain naît, il ne pratique aucune religion, c'est ensuite au cours de sa vie, qu'il devient théiste, déiste, en fonction de son éducation, de ses propres recherches ou attentes.

Donc qualifier queluq'un d'athée, c'est ramener l'humain au moule des instituions religieuses.
Alors que qualifier quelqu'un de croyant, de théiste, c'est tout simplement désigner quelqu'un qui a fait un choix de vie.

Ta déduction me laisse perplexe.

Un être humain qui nait, ne pratique aucune religion = évidemment.

au cours de sa vie il devient théiste, déiste = il n'y a pas d'obligation de quête, ou ni influence par l'éducation, ou aucune recherche particulière (en tout cas pour moi, les autres diront ce qu'ils ressentent et comment ils vivent leur foi, c'est de l'ordre de l'intime toutefois)

donc = pourquoi donc ?

"dedale" donc qualifier quelqu'un d'athée, c'est ramener l'humain au moule des institutions religieuses.

Si je comprends bien on ne qualifie d'athée l'athée que pour le différencier du croyant qui veut en distinguant celui qui ne croit pas le pousser à adhérer en quelque sorte au cercle fermé que le croyant veut refermer sur le non croyant.

Alors si tu n'aimes pas le mot athée, on peut parler de non croyant qui est aussi à mon sens moins impropre car ta façon de détecter en quelque sorte une volonté du croyant en voulant le dissocier de lui lui confère une particularité et tu as raison.

Mais c'est la déduction qui n'est pas à propos à mon sens, tu ne peux déduire que du fait qu'un croyant ait été éduqué d'une certaine façon que par conséquence il qualifie ceux qui ne croient pas d'athée et ainsi le confondent dans cette soumission religieuse.

Le lien est mal à propos, en dissociant les deux phrases nous serions d'accord, sur la forme, le fond je t'ai donné mon sentiment.

_nawel
_nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Je me demande comment prouver l'inexistence - Page 8 Empty Re: Je me demande comment prouver l'inexistence

Message par _nawel le Lun 14 Déc 2015 - 21:11

dedale a écrit:
nawel a écrit: L'Omnipotence de Dieu a cela de si troublante est qu'elle n'apparait pas, c'est cela aussi la toute puissance divine.

L'omnipotence de dieu existe, mais seulement dans la tête des croyants : Ce sont des formule qu'on leur rabache dans tous les discours religieux depuis des milliers d'années et que tous s'approprient, mais aucun ne serait capable de dire en quoi ça consiste.
C'est peut être une grande vérité pour le croyant, mais au-delà de l'émotion, quelle réalité?


Je pense que tu n'as pas saisi ma phrase.

Je sais pertinemment que tu ne crois pas donc il ne faut pas parler du fond.

Ce que je veux dire est que la toute puissance de Dieu n'ayant pas fait l'objet de preuves aux yeux des non croyants qui n'en décèlent pas en quelque sorte, non pas qu'elles n'existent pas car pour un croyant elles existent, mais là est un autre débat, mais pour en revenir à cela, on dira que la preuve flagrante qui aurait permis à l'humanité entière de convenir sans l'ombre d'un doute de l'existence de Dieu n'ayant pas été révélée, cela démontre à quel point Dieu, qui est tout puissant et qui peut s'il le voulait mettre à la portée de chacun cette preuve, existe.

Cela est une preuve en soi.

Le fait qu'il y ait des non croyants est une preuve de son existence.

pour moi, dedale, ne prends pas ceci comme une pensée universelle, on est d'accord.
_nawel
_nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Je me demande comment prouver l'inexistence - Page 8 Empty Re: Je me demande comment prouver l'inexistence

Message par _nawel le Lun 14 Déc 2015 - 21:23

dedale a écrit:
nawel a écrit:Si je le dis est que je l'ai perçu de cette façon, quoi qu'en dise x, y, personne ne me fera renoncer.. Maintenant à en débattre peut être, mais je ne fais de mal à personne si ce n'est de dire que le moral en somme guérit, et cela est un domaine encore qui est suspicieux pour celui qui dira, rien d'anormal, il s'agit du hasard ....

La volonté, le bon moral, l'espoir même, l'optimisme, la vigueur psychologique, participent à la guérison. Comme quoi, dans un organisme vivant et pensant, il n'y a pas de dualité esprit-matière, tout fonctionne à l'unisson.
- D'un côté, un bon moral permet d'assurer, au moins en partie, une bonne forme physique.
- Et une bonne forme physique contribue à un bon moral.

J'ai un sentiment qui est de l'ordre du surnaturel en somme consistant à dire que si une personne affectée a un moral d'acier ce sera un phénomène qui n'est pas de l'ordre du normal et qui relèvera du surnaturel.

Je suis assez effarée et agréablement surprise même si les circonstances ne se prêtent pas, mais je l'ai constaté, les personnes ayant été blessées dans leur chair lors du dernier attentat, et j'ai le souvenir d'avoir vu des jeunes filles mutilées, de voir qu'elles avaient un moral à toute épreuve. Moi en pareil cas je n'aurais déjà pas pu être visible par les médias, aurait eu sur mon visage toutes les traces du désarroi dans lequel j'aurais été plongée.

Là ce sont des jeunes filles qui, avec sagesse et courage ont déjà accepté leur sort.

C'est de l'ordre du surnaturel pour moi, car comme je l'ai dit moi même je pense que je n'aurais pas réagi de cette façon, de plus je n'ai pas leur age.

Je pense que nous ne savons pas intrinsèquement l'aide que Dieu peut nous donner, et je pense que les personnes souffrant à la suite de drames tels que celui ci ou des blessés de guerre, ou des personnes enfermées dans leur corps dans un coma conscient sont aidées par Dieu.

Le principe toujours identique consistant à se dire, nous savons ce que nous avons mais savons nous ce que nous aurions eu si...........

Maintenant, je pense savoir que le sujet ayant été soulevé, certains vont dire, et l'attentat proprement dit, pourquoi ..........

Nous sommes libres de nos actes, dans tous les cas de figures, dans les bons et les mauvais, il y a une trame qui doit être respectée celle de nos vies qui en fait s'emboitent les unes aux autres, nous sommes co-dépendants, co-locataires de la terre, co-penseurs, co-tout ce que vous voulez ...... nos destins s'embriquent, un mot lancé par l'un aura peut être une répercussion sur l'autre qui induira sur la vie d'un autre ainsi de suite .............

et nous sommes les acteurs de nos vie.
_nawel
_nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Je me demande comment prouver l'inexistence - Page 8 Empty Re: Je me demande comment prouver l'inexistence

Message par ronron le Lun 14 Déc 2015 - 21:29

nawel a écrit:Alors que qualifier quelqu'un de croyant, de théiste, c'est tout simplement désigner quelqu'un qui a fait un choix de vie.
Je ne pense pas que le fait d'avoir été conditionné, formaté depuis la tendre enfance relève d'un choix...
ronron
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6488
Localisation : Canada
Identité métaphysique : agnostique ascendant ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Je me demande comment prouver l'inexistence - Page 8 Empty Re: Je me demande comment prouver l'inexistence

Message par _nawel le Lun 14 Déc 2015 - 21:35

dedale a écrit:
nawel a écrit: (oui l'évidence est ce qui nous échappe le plus souvent) qui ne peut être qu'absolue (à trop d'évidence on en perd la notion) rien de moins au plan tous azimuts (oui il suffit de regarder autour de soi, en soi, au dessus de soi) le moins qu'on puisse dire, c'est que la cécité tiendrait au fait qu'on en a plein la vue ( oui si bien dit hé la cécité m'a atteint car la musicalité de ta phrase je l'ai ressentie aujourd'hui, comme quoi, l'adversité qui a précédé conforte l'idée que l'on peut percevoir l'évidence d'une manière différente, celle consistant à dire que ce matin, tu ne t'adressais pas à moi, l'aveugle, mais à la cécité qui nous engage à ne pas voir l'essentiel, mais peut être est ce un point qui est d'une certaine manière voulu, que si nous devions avoir pleine conscience de ce qui nous entoure, nous serions tellement béats que nous en perdrions le sens de la vie qui se veut un peu plus caractéristique dans un plan tout bonnement matériel).

Une preuve n'a aucun besoin d'être absolue. Par contre, pour être une preuve, au sens propre du terme, elle doit être indiscutable, et cela que l'on soit croyant ou pas.
Pour un croyant dieu est une évidence, et pourtant il n'a aucune preuve de son existence

Exiger qu'une preuve soit absolue est un échappatoire, du sophisme ou de l'hypocrisie, puisque tu te fies à ce que tu ressens - et tes sentiments ne sont pas une expression de l'absolu :
- Ce que tu ressens est une vérité : Personne ni rien dans l'univers ne peut démentir la force de tes sentiment. A cela il n'y a aucune nécessité d'apporter de preuve et pour toi c'est l'évidence, et cela peut transparaître de toi et faire que pour les autres aussi, tes conviction sont une évidence sur laquelle il est inutile de revenir.

Ce sentiment en question, cette évidence, est de l'ordre d'une conviction religieuse : Tu as le sentiment que dieu est une évidence.
- Ce n'est pas dieu qui est une évidence mais le sentiment que tu éprouves. Peut être toi ne vois-tu pas la différence, mais pourtant, la réalité est que ton sentiment n'est pas dieu.

Un sentiment d'amour par exemple n'est pas l'être qu'on aime.

Si tu aimes un être dont personne ne peut constater l'existence réelle, on va se penser que tu as porté ton sentiment sur un être imaginaire, peut être un artifice de la pensée : Un peu comme, excuse moi, une petite tétarde de 5 ou 6 ans discutant avec son nounours qu'elle aime plus que tout. Pour elle donc ce nounours est en partie réel, toujours là quand il faut, et imaginaire : Sa peluche fabriquée dans la périphérie de Pékin est devenu un être magique, doué d'une conscience et d'une intimité qui le fait être son ami.

Est-ce que tu sais que les premiers aviateurs qui ont dépassé la couche nuageuse supérieure ont vérifié s'il n'y avait pas des anges, si quelques être surnaturels mentionnés dans les bouquins religieux n'existaient pas en réalité dans notre haute atmosphère?
Ce sont de vieilles histoires qui se racontent.
peut être que, d'une certaine manière, quand l'homme a fait des recherches, et accumulé des indices, des preuves, sur la formation du monde, sur l'apparition de l'homme, des océans, des espèces vivantes, de l'univers, il ne cherchait qu'une seule chose : Dieu, ou un modeste signe confirmant ce qui avait été de tous temps pour lui, une évidence. La fameuse évidence.

Mais justement, quand on cherche des preuves, c'est que rien n'est évident : Tout ce que l'on sait, c'est qu'on ne sait rien.
Il n'y a pas d'omnipotence et tout le bataclan quand on ne sait rien.
Et il n'y a pas non plus à faire du sens de la preuve, un truc sans consistance qui pourrait être facilement remplacé par du ressenti et quelques tournures de phrases sophistes.

Simplement, si dieu existe sans preuve - des preuves que tout le monde peut constater, alors il n'y a pas besoin de preuve de son inexistence - que tout le monde peut constater.





Je n'ai pas envie de te donner quelque preuve car celle ci est bien la seule qui doit être évidente pour celui qui veut voir par exemple en la création, la preuve de Dieu, un enfant, une fleur, la montagne, la mer, tout ce qui l'entoure, tout ce qui parle à son âme, même si tout ceci parle à son âme et qu'il ne voit pas en tout cela Dieu.

L'absolue preuve est pour le croyant tout ce que je cite et la liste n'est pas exhaustive, il faut bien naturellement savoir lire en soi, et là le voyage est aussi des plus intéressants.

En ce qui me concerne, puisqu'en l'occurrence savoir donner de sa propre expérience est un échange aussi, je peux te dire que j'ai voyagé, et j'en ai décousu, j'en ai sué, j'en suis revenue que plus forte encore. Ce n'est pas une sinécure quelquefois. Je ne suis pas la béate depuis toujours, aujourd'hui exaltée sans doute, extasiée aussi.
_nawel
_nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Je me demande comment prouver l'inexistence - Page 8 Empty Re: Je me demande comment prouver l'inexistence

Message par _nawel le Lun 14 Déc 2015 - 21:49

ronron a écrit:
nawel a écrit:Alors que qualifier quelqu'un de croyant, de théiste, c'est tout simplement désigner quelqu'un qui a fait un choix de vie.
Je ne pense pas que le fait d'avoir été conditionné, formaté depuis la tendre enfance relève d'un choix...

Oui certains l'ont été, le sont, ont une éducation religieuse, des parents assez à cheval,

d'autres pas, c'est mon cas.

Je suis assidue à l'église depuis peu en fait depuis un an et demi. Mais "le terrain se prêtait" auparavant je dirais, un peu de mysticisme j'avoue, et après par la suite tout cela s'est effacé pour laisser la place à l'essentiel. Et puis une "expérience sur le terrain aussi" ça aide sourire
_nawel
_nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Je me demande comment prouver l'inexistence - Page 8 Empty Re: Je me demande comment prouver l'inexistence

Message par dedale le Lun 14 Déc 2015 - 23:49

nawel a écrit:au cours de sa vie il devient théiste, déiste = il n'y a pas d'obligation de quête, ou ni influence par l'éducation, ou aucune recherche particulière (en tout cas pour moi, les autres diront ce qu'ils ressentent et comment ils vivent leur foi, c'est de l'ordre de l'intime toutefois)

Ah bon? Donc tu te serais inventé dieu toute seule?

(je n'ai pas parlé d'obligation)

Si je comprends bien on ne qualifie d'athée l'athée que pour le différencier du croyant qui veut en distinguant celui qui ne croit pas le pousser à adhérer en quelque sorte au cercle fermé que le croyant veut refermer sur le non croyant.

A la base, lorsque l'autorité était religieuse, c'était ça. On qualifiait d'athées même ceux qui croyaient en d'autres dieux, ceux qui ne rentraient pas dans le moule de l'institution religieuse en activité.

Au regard de certains systèmes religieux, toi-même tu es athée, puisque tu sembles penser que dieu est le même pour tous or chaque système religieux clame sa vérité et son propre dieu, qui n'est pas le même que celui des autres.

Mais c'est la déduction qui n'est pas à propos à mon sens, tu ne peux déduire que du fait qu'un croyant ait été éduqué d'une certaine façon que par conséquence il qualifie ceux qui ne croient pas d'athée et ainsi le confondent dans cette soumission religieuse.

Non pas "soumission", mais à un degré ou un autre, il y a acceptation et participation. Ben sinon pour toi, le terme "athée" n'aurait pas de sens, non seulement parce qu'il est désuet et que nous sommes dans un pays laïque sur un forum laïque, et non forcément lié au folklore religieux.

Je sais pertinemment que tu ne crois pas donc il ne faut pas parler du fond.

Il y plein de gens qui m'ont sorti ce genre de truc : des soucoupistes, des raéliens, des spiritualistes, des métaphysiciens....
Je suis sceptique et je ne m'en cache pas.
je ne suis pas particulièrement sceptique envers les croyances.
Je peux être sceptique envers l'objet des croyances : l'objet qui me permet d'admettre ou pas si la croyance en question est fondée.

C'est justement parce que je n'ai pas de croyance particulière qu'il vaut mieux me parler du fond.

Ce que je veux dire est que la toute puissance de Dieu n'ayant pas fait l'objet de preuves aux yeux des non croyants

Ni des croyants.
Ils croient que dieu est tout puissant : Pour eux c'est une évidence.
Mais pour le fou qui croit être Napoléon : Etre Napoléon est une évidence.
Et malgré que toutes les preuves soient là, qui font qu'il n'est pas Napoléon, il y croit quand même : Aveuglé par l'illusion de sa propre évidence qu'il croit être la vérité.

Alors recommençons.

Ce que je veux dire est que la toute puissance de Dieu n'ayant pas fait l'objet de preuves aux yeux des non croyants qui n'en décèlent pas en quelque sorte, non pas qu'elles n'existent pas car pour un croyant elles existent, mais là est un autre débat

Les preuves ne sont pas des choses imaginaires qui existent ou pas selon les humeurs de Tartampion.
Par exemple, on a la preuve que la terre tourne sur elle-même en 24h : Qu'est-ce que ta croyance ou mon incroyance peuvent venir changer à cela?
La personne qui ne veut pas l'admettre reste idiote, c'est tout.

Tu n'as aucune preuve de la toute puissance de dieu : En fait, tu interprètes en tant que "toute puissance de dieu" certaines choses : l'ordre cosmique par exemple, peut être des visions que tu as, etc
- mais une interprétation moulée sur tes propres croyances n'est pas une preuve, c'est seulement un point de vue, une opinion.
Une preuve est un fait, ou un faisceau de faits, incontestable, permettant de vérifier l'exactitude d'un raisonnement.

Et cela que l'on soit croyant ou pas.

mais pour en revenir à cela, on dira que la preuve flagrante qui aurait permis à l'humanité entière de convenir sans l'ombre d'un doute de l'existence de Dieu n'ayant pas été révélée, cela démontre à quel point Dieu, qui est tout puissant et qui peut s'il le voulait mettre à la portée de chacun cette preuve, existe.

Pour avaler ce genre de truc, faut vraiment être sous anesthésie religieuse.




dedale
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4695
Age : 58
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Je me demande comment prouver l'inexistence - Page 8 Empty Re: Je me demande comment prouver l'inexistence

Message par _nawel le Mar 15 Déc 2015 - 0:37

dedale a écrit:
nawel a écrit:au cours de sa vie il devient théiste, déiste = il n'y a pas d'obligation de quête, ou ni influence par l'éducation, ou aucune recherche particulière (en tout cas pour moi, les autres diront ce qu'ils ressentent et comment ils vivent leur foi, c'est de l'ordre de l'intime toutefois)

Ah bon? Donc tu te serais inventé dieu toute seule?

(je n'ai pas parlé d'obligation)

Je n'ai pas reçu d'éducation religieuse, je n'ai pas entrepris de démarche particulière. J'ai toujours eu une sensibilité à tout c'est tout, comme plus ou moins tout le monde.

Je pense qu'en lisant ce qui j'ai posté à droite et à gauche tu auras une idée de mon parcours.



Dernière édition par nawel le Mar 15 Déc 2015 - 1:49, édité 3 fois
_nawel
_nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Je me demande comment prouver l'inexistence - Page 8 Empty Re: Je me demande comment prouver l'inexistence

Message par _nawel le Mar 15 Déc 2015 - 0:49

dedale a écrit:
nawel a écrit:Ce que je veux dire est que la toute puissance de Dieu n'ayant pas fait l'objet de preuves aux yeux des non croyants

Ni des croyants.

oui moi.



"dedale" Tu n'as aucune preuve de la toute puissance de dieu : En fait, tu interprètes en tant que "toute puissance de dieu" certaines choses : l'ordre cosmique par exemple, peut être des visions que tu as, etc
- mais une interprétation moulée sur tes propres croyances n'est pas une preuve, c'est seulement un point de vue, une opinion.
Une preuve est un fait, ou un faisceau de faits, incontestable,  permettant de vérifier l'exactitude d'un raisonnement.

Et cela que l'on soit croyant ou pas.



Non pas une preuve que je peux apporter mais suffisante pour moi, et autant vous dire que je l'ai, moi ça ne me dérange pas.

D'ordre cosmique, j'avoue que oui, deux fois, c'était très enthousiasmant.


dedale a écrit:
nawel a écrit:mais pour en revenir à cela, on dira que la preuve flagrante qui aurait permis à l'humanité entière de convenir sans l'ombre d'un doute de l'existence de Dieu n'ayant pas été révélée, cela démontre à quel point Dieu, qui est tout puissant et qui peut s'il le voulait mettre à la portée de chacun cette preuve, existe.

Pour avaler ce genre de truc, faut vraiment être sous anesthésie religieuse.

dedale ce n'est pas grave si tu crois pas en Dieu, ça t'appartient. Moi je crois, j'en ai la preuve, je suis heureuse, et j'aime à vous le dire, gratuitement.
_nawel
_nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Je me demande comment prouver l'inexistence - Page 8 Empty Re: Je me demande comment prouver l'inexistence

Message par dedale le Mar 15 Déc 2015 - 7:07

nawel a écrit:Je n'ai pas envie de te donner quelque preuve car celle ci est bien la seule qui doit être évidente pour celui qui veut voir par exemple en la création, la preuve de Dieu, un enfant, une fleur, la montagne, la mer, tout ce qui l'entoure, tout ce qui parle à son âme, même si tout ceci parle à son âme et qu'il ne voit pas en tout cela Dieu.

Tu ne peux pas donner de preuve car tu n'en a pas. Il faut être honnête envers soi-même.
Si une fleur te parle, écoute la fleur et pas ta croyance.

L'absolue preuve est pour le croyant tout ce que je cite et la liste n'est pas exhaustive, il faut bien naturellement savoir lire en soi, et là le voyage est aussi des plus intéressants.

Oui tu y crois mais ce n'est pas une preuve.

En ce qui me concerne, puisqu'en l'occurrence savoir donner de sa propre expérience est un échange aussi, je peux te dire que j'ai voyagé, et j'en ai décousu, j'en ai sué, j'en suis revenue que plus forte encore. Ce n'est pas une sinécure quelquefois. Je ne suis pas la béate depuis toujours, aujourd'hui exaltée sans doute, extasiée aussi.

On parle de preuve, nawel.
Une preuve n'est pas la propriété de quelqu'un, d'un système de pensée, d'une doctrine, d'une philosophie : Sinon c'est le bordel, et n'importe quoi peut devenir une preuve.
On ne décrète pas que quelque chose est une preuve : On le démontre ou on admet que ça ne l'est pas.

Je suis assidue à l'église depuis peu en fait depuis un an et demi. Mais "le terrain se prêtait" auparavant je dirais, un peu de mysticisme j'avoue, et après par la suite tout cela s'est effacé pour laisser la place à l'essentiel. Et puis une "expérience sur le terrain aussi" ça aide

C'est ce que je te disais, tu n'es pas née croyante. Comme tout le monde ou presque, tu te questionnais, tâtonnais dans un sens ou un autre
Mais les idées de création, de révélation, d'absolu, de puissance de dieu, etc : C'est du formatage religieux car, quelle que soit ton expérience, ce sont des choses invérifiables, même démontrées fausses pour certaines.

Je n'ai pas reçu d'éducation religieuse

Tu dis toi-même : Je suis assidue à l'église depuis peu en fait depuis un an et demi. On va à l'Eglise pour se faire une éducation religieuse.
Je ne connais pas en détail ta vie, mais il y a des choses, des influences qui, à un moment ou un autre, t'ont conduit à te rapprocher des dogmes religieux, des cultes, qui sont là pour ça, dont c'est la fonction de te ramener vers eux.
Il n'y a pas de magie.

Mais "le terrain se prêtait" auparavant je dirais, un peu de mysticisme j'avoue,

Ben voilà.

Je n'ai pas reçu d'éducation religieuse, je n'ai pas entrepris de démarche particulière.

Tu te contredis. C'est si difficile d'admettre ou quoi?
Nous vivons dans une société où nous sommes en permanence, consciemment ou pas, en contact avec des informations qui, tôt ou tard, finissent par stimuler des réflexes.
- Ah ben tiens, j'ai entendu parler de ça, il se pourrait que...
Comment tu crois qu'il y a des milliards de croyants sur terre, ou d'autres : Parce que dés notre naissance, nous sommes baignés dans l'information, bonne ou mauvaise, par de la propagande, de la politique, de la religion, tel ou tel système qui tente de séduire ton esprit, ou prétend répondre à tes attentes.

Personne n'est imperméable à cela.

Je pense qu'en lisant ce qui j'ai posté à droite et à gauche tu auras une idée de mon parcours.

Peut être mais je ne parle pas ton parcours : Je parle de preuve.

oui moi.

Tu es ridicule. Ta vaine obstination ne changera rien à la réalité - que tu n'aurais pas besoin de ramener à toi si dieu existait vraiment.

Non pas une preuve que je peux apporter mais suffisante pour moi,

Donc ce n'est pas une preuve, c'est simplement une satisfaction personnelle. Quoi qu'on se demande si ce n'est pas plutôt une façon de se rassurer, de se voiler la face....

et autant vous dire que je l'ai, moi ça ne me dérange pas.

D'ordre cosmique, j'avoue que oui, deux fois, c'était très enthousiasmant.

Tu m'en fais un sacré, ordre cosmique.


dedale
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4695
Age : 58
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum